UNE RÉPONSE À CEUX QUI SE DEMANDENT POURQUOI LA PANDÉMIE ACTUELLE SE PROLONGE…

Certes, il y a beaucoup plus de mouvements énergétiques dans les plans subtils qu’il n’y en a jamais eu pour favoriser la traversée du troisième plan de conscience au cinquième, le Plan de l’Amour véritable, qu’on peut appeler l’Eden.  Le Père-Mère maintient fermement les rênes de cette transition pour en assurer la réalisation sans trop de heurts.  En cela, la manière de gérer la présente pandémie et de la vivre reste l’épreuve ultime par laquelle chaque membre de l’humanité démontre sa compréhension du défi qui lui est lancé et du choix de la manière qu’il participera à son éradication.  Pour le moment, il semble que la majorité des gens subissent la situation plus qu’ils n’œuvrent à l’enrayer.  Combien ne rêvent pas déjà d’un retour à la «Belle Époque», plutôt récente, alors que l’économie allait mieux et que le commerce, avec la fantaisie du magasinage à loisir, à la manière d’un divertissement, restait l’occupation première.  La plupart des gens n’avaient de préoccupation que les besoins primaires, ce qui est dépassé pour celui qui veut accéder à la Cinquième Dimension.   Cela reste un peu comme si le monde pouvait tourner à l’envers, retourner à sa vielle histoire, pourtant périmée, révolue, dissipée à jamais.

Tous les événements ont un sens, pour offrir une expérience qui rend plus amoureux et plus sage, pour amener à une correction de parcours plus ou moins importante, pour retourner un reflet négatif ou positif d’un être particulier.  Il peut concerner un individu ou une collectivité.  La présente pandémie porte un sens planétaire qui concerne l’abandon de certaines quêtes, le changement des valeurs et le rehaussement des vibrations, surtout par le rayonnement de l’Amour.  Il incite encore à mieux traiter sa planète d’asile.  Il informe surtout chaque individu sur les dernières transactions qui s’imposent dans son existence afin de redécouvrir la direction de la Voie et les vrais valeurs de l’existence.  Et, cette fois, Dieu, qui régit le monde, ne lâchera pas morceau, comme vous pourriez dire, tant que chacun, qui veut survivre, n’aura pas pris les leçons salutaires et, du coup, l’orientation direction adéquate, celle de l’Ascension de la conscience.  Ainsi, pour chacun la question reste de savoir, en s’interrogeant avec honnêteté, dans un véritable test de Vérité, s’il capte le sens que prend pour lui la pandémie plutôt qu’il ne subit cette épreuve initiatique puisque c’est la lenteur de chacun à le comprendre et à y apporter les réponses pertinentes qui mettra fin à son déferlement par vagues successives.  La vaccination massive ne changera pas grand-chose au message qui doit être compris et appliqué, car Dieu, très ingénieux, saura donner la suite qui s’impose conformément au reliquat de compréhension qu’il restera à faire après l’apparente victoire sur le virus.

Au lieu de s’imaginer être la victime innocente des événements, plus vite l’humanité saisira l’énigme que le Ciel lui lance, plus vite elle se tirera du pétrin dans lequel elle s’est elle-même jetée en persistant à vivre un genre de vie qui ne correspond pas aux normes d’une phase de transition de conscience : il est impérieux de passer dans le Monde nouveau, ce qui requiert une purification de l’être et une élévation du taux vibratoire.  Par exemple, vous devez vous-même observer que les gens consacrent plus de temps à se désespérer et à se plaindre de leur sort qu’à en trouver la solution qui leur assurerait un meilleur destin.  Ils comptent que le Ciel ou les Extraterrestres vont se charger de la tâche qui leur incombe de changer leur mentalité et leurs visées, de réviser leurs priorités, trop matérialistes, égocentrique ou mondaines, alors qu’ils sont les seuls à pouvoir orienter le courant dans un sens ou un autre, pour le meilleur ou pour le pire.  Ils ont tellement hâte de retourner à leurs anciennes habitudes, dont trop d’entre elles sont délétères et dépassées.

Nous le répétons, le déferlement de la Covid-19 n’est pas une punition du Ciel, mais une épreuve initiatique proposée, plutôt imposée à l’humanité, afin de l’aider à découvrir les changements qui s’imposent puisque nul ne peut apporter certains motivations et préoccupations de la troisième dimension dans la cinquième.  Encore, chacun doit-il déterminer s’il veut accéder à ce Plan sublime en passant par la mort plutôt que par la délivrance ultime lui assurant l’Immortalité même physique dans un avenir plus ou moins rapproché.  En ce moment, tout joue en faveur de la délivrance de la majorité des êtres humains, surtout que l’humanité n’a jamais reçu autant d’aide des sphères supérieures, mais chacun doit apporter sa quote-part à la Grande Délivrance définitive après ces années d’errements dans les méandres de la Densité, régie par la dualité, les oppositions constantes dans ce qui ressemble à une lutte apparente entre les Ténèbres et la Lumière, ce qui ne représente pourtant que le décor d’une pièce de théâtre auquel l’humanité doit déterminer l’acte final avant la tombée du rideau du vieux monde.

En ce moment, celui qui trouve à se plaindre de ce qu’il vit et se morfond dans son incompréhension des événements présents démontre qu’il n’est pas en adéquation avec les temps actuels, qu’il lui en reste encore beaucoup à apprendre sur les implications de la Vraie Vie, ce qu’il ne réussira probablement pas à obtenir dans l’immédiat, puisque, par son attitude, à défaut de puiser en lui les bonnes ressources où elles se trouvent, il perd son temps à observer le temps qui passe et appelle la mort, plutôt que de rehausser ses énergies, le seul choix qui puisse lui assurer la solution grandiose du présent défi, taillé sur mesure pour lui.  La bonne attitude et le choix des bons actes à produire, des meilleurs changements à effectuer, des meilleures pensées à entretenir, des meilleures expériences à retenir, c’est à peu près tout ce qu’il manque et qui pourrait retarder le Salut de l’humanité, puisque le Grand Passage de la troisième dimension à la cinquième est déjà complété et qu’il ne reste qu’à en prendre conscience.  Mais cette Ascension, consécutive à une nouvelle prise de conscience, ne se fera que lorsque le quorum suffisant des membres de l’humanité l’assurera.

C’est pourquoi tout Artisan de la Lumière encore vivant, peu importe sa mission ou son rôle, doit comprendre qu’il ne s’y trouve pas toujours pour rien.  Ainsi, au lieu de se chercher un refuge dans un Royaume de Béatitude fictif, qu’il ne trouvera jamais que dans l’imaginaire de son Illusion, il devrait collaborer en faisant ce qui s’impose, non ce qu’il pense qu’il s’impose, en tout cas, qui ne se trouve nulle part ailleurs qu’ici et maintenant, ce pourquoi on désigne la Terre comme le Paradis terrestre que l’être humain a toujours cherché, depuis qu’il s’en est tiré, il y a des lustres.  Et ce Paradis terrestre ne peut surgir que dans l’oubli de l’histoire passée et le bond dans un nouveau Registre vibratoire en pensant la Réalité du monde comme elle est et a toujours été, non telle que l’aventure erratique de l’humanité l’a occultée.

Puisque l’être incarné l’a oubliée cette Réalité sublime, il ne lui reste qu’à demander à son Centre divin de la lui rappeler, de la révéler, de la lui démontrer dans toute son évidence.  C’est ce à quoi sert la présente phase, soit à extirper de la mentalité humaine et des profondeurs de son psychisme ce qui n’aurait jamais dû s’y enregistrer et qui est et demeure ce qui l’empêche de la voir vibrer en Tout et Partout.

Il est à espérer que j’ai bien répondu à votre vœu de mieux comprendre la phase présente, avec ses avancées et ses reculs, ses terribles conséquences mentales pour ceux qui ne comprennent pas ce qui se passe et ce qui doit être fait.  Ce que vous pourrez croire ne pas se trouver dans mon texte, pour expliquer les aléas des temps présents, vous l’y trouverez en le relisant et en le méditant.  Il vient un temps où il ne sert plus de vibre de ses illusions, mais où il vaut mieux accepter de se voir tel qu’on est dans la Glace de la Vie, qui ne réfléchit pas la Réalité véritable, mais ce que chacun prend pour tel, tant qu’il reste perdu dans ses illusions de matérialiste (fuite vers le bas) ou d’illuminé (fuite vers le haut).  La Voie du Salut réside dans le Juste Milieu, dit-on depuis des âges dans les Cercles de Lumière!

AUM TAT SAT («JE SUIS CELA», C’est-à-dire «JE SUIS LA TOTALITÉ DIVINE», «JE SUIS LA RÉALITÉ UNIQUE» ou «JE SUIS DIEU LUI-MÊME.»  La répétition sans but de ce mantra peut finir par accomplir des merveilles puisqu’elle vibre du son de la RÉALITÉ SUPRÊME, UNE ET UNIQUE.

Avec tant d’Amour, comme toujours et pour toujours,

© 2021, Bertrand Duhaime (Dourganandâ).  Tous droits réservés. Toute reproduction strictement interdite pour tous les pays du monde.  Publié sur : www.larchedegloire.com.  Merci de nous visiter sur : https://www.facebook.com/bertrand.duhaime.

A propos de l'auteur

10 Responses

  1. Petite Loutre

    Comme pour un être cher dont on avait perdu la trace…Et que l’on est heureux de retrouver au detour d’un chemin… Tout ému de la joie que cela engendre…
    Bien à vous.

    Répondre
  2. laurent

    Bonjour,
    Cela faisait si longtemps, Merci d’être revenu……. J’ai besoin de vos lumières.
    Aujourd’hui sera une belle journée.

    Répondre
  3. Macaire

    Bonjour Bertrand,
    Je ne croyais plus à votre retour,quel bonheur!
    Merci pour tout
    Bonne journée

    Répondre
  4. FOURES GUERIN

    ce message a rallumé ma petite lampe , un grand merci ! essayant de porter la lumière depuis ma venue sur cette terre, je commençais à l’aube de mes 51 ans à voir ma flamme diminuer, osciller entre grande joie, exaspération et lassitude.
    alors merci pour vos messages, votre contribution qui est salutaire pour nous tous.
    isabelle

    Répondre
  5. P'tite gigi

    Quelle joie de vous lire à nouveau! Merci pour ce texte éclairant,merci pour votre Lumière et votre Amour!

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *