SHAMBALLA, LE LIEU SAINT DU DÉSERT DE GOBI, DANS LES HIMALAYAS, UN LIEU PEUPLÉ D’ÊTRES RÉALISÉS QUI AURAIENT GUITÉ TOUTES LES MUTATIONS SPIRITUELLES AU COURS DES ÂGES… 

Shamballah, qui signifie «le Lieu paisible», désigne le «Royaume sacré» ou le «Ciel intérieur», le Lieu de la «Lumière manifestée», un territoire concret qui existe aux confins de la Terre, sur un plan plus raréfié de la Matière, mais qui fait dévier les boussoles, pour éviter d’être repéré.

Ce mot identifie le Centre subtil suprême de la Fraternité blanche universelle, établi vers le milieu de l’époque lémurienne, comme Centre de dépôt de la Tradition ésotérique.  Sanat Kumara et ses assesseurs y habitent.  C’est l’Île blanche invisible, reliée à l’Agartha, fondée il y a environ dix huit mille cinq cents ans.  Si on va lire dans les Archives akashiques, remontant de dix sept millions d’années, on constate que la Hiérarchie décida d’établir un Siège  shambhalla central des Mystères, École d’Initiation, sur le plan physique, dirigé par des Maîtres, des Adeptes et des «Chocans».  Le premier avant-poste devint le Temple d’Ibenz, au centre de l’Amérique du Sud.  Plus tard, un deuxième avant-poste a été ouvert dans l’Himalaya, en Inde méridionale.  Shamballah constitue la Cité aérienne, établie au-dessus du désert de Gobi, qui téléguidait pour ainsi dire les enseignements qu’on dispensait dans ces centres terrestres.  Cette Cité spirituelle contient le Palais de Jade, domicile du Roi du Monde.

Ainsi, Shamballah désigne le Saint des Saints, la Demeure du Très-haut, d’où viennent l’Esprit, la Vie, l’Énergie et la Volonté, qui constitue en même temps le Centre d’identification de l’Humanité à ses Origines divines.  Il était situé en Orient, le Lieu où l’Esprit anoblit la Matière.  Autrefois lié à Baja et à Avalon, cette Cité de la Lumière est désormais ancrée dans le sud de l’Oklahoma, aux États-Unis.    Y œuvrent deux Fraternités spirituelles, identifiées respectivement par les couleurs blanche et bleue.  Récemment, deux Initiés, ses représentants, étaient encore incarnés au Moyen Orient.  Ce Lieu béni apparaît au visiteur comme un Jardin de Fleurs au milieu des glaces.  Ses vallées profondes s’entremêlent comme celle d’une île inexplorée, encore vierge.  Pourtant, il s’agit d’un Monde subtil très réel, avec ses effets sensibles, la base de lancement de toute la Race humaine, où on ne vit pas en communauté, mais en communion.  Il n’y  existe pas de Gouvernement véritable, puisqu’il n’y a rien à gouverner dans un Monde de Lumière, chacun des êtres qui l’habite sachant naturellement tenir sa place et accomplir sa mission.  On y retrouve un jardin merveilleux, le Jardin du Soleil.

À Shamballah, on fait l’expérience d’une contrée humaine idéale révélant le Lieu précis de la Carte de l’Homme total qui établit un lien avec un point précis au creux de la poitrine de tout être humain.  On y accède par son propre Soleil spirituel, quand on sait l’harmoniser avec le Jardin du Soleil, non pas en se dirigeant au bout d’une route, mais en acceptant d’emprunter une nouvelle route, celle de l’Amour pur.  On n’y aboutit pas au Ciel, mais dans un premier ciel perfectible.  Voilà la Cité du Château du Graal, la Coupe de l’Amour, la Capitale des Amoureux de l’Amour.  Shamballah se situe au sommet de la Montagne sacrée dont l’ascension s’accomplit par une descente au cœur de son être.  C’est le Centre des Rayons bleu et blanc, comme on l’a dit, ceux de l’Esprit du Cœur de Gaïa, la Terre-Mère, cette Terre de Jean, le Disciple de l’Amour qui cherche à se tenir auprès de «Kristos».  Pure comme un Diamant, cette Cité figure le Lieu de la Fusion des Plans de conscience, le Lieu de l’Alchimie suprême.

Shamballah donne une vision de la Terre de Beauté, d’Amour, de Savoir et de Pouvoir, née de l’Œuvre créatrice des Entités de la Lumière, une facette de l’Énergie christique incarnée sur un plan subtil bien précis qu’il faut découvrir dans la pureté d’intention et l’esprit de service.  Ce centre énergétique immuable, relié au chakra coronal, constitue le Lieu où se spiritualise la Matière et où se matérialise l’Esprit.  Elle sert d’Ambassade terrestre à la Fraternité galactique, régie par Melchior.  Ce Royaume sacré, un lieu semi concret existe aux confins de la Terre, dérivant progressiveLa-puerta-de-Shamballament au-dessus d’elle vers le Moyen Orient, capable de faire dévier les boussoles.  Il évoque un état de conscience supérieur ou transcendantal qui annonce le futur destin de la Terre, une fois illuminée.

On peut visiter Shamballah en s’élevant à la Cime de l’Esprit pour visiter cette Cité par la vision intérieure.  Mais on peut y aboutir inopinément après l’avoir longuement et vainement cherché, car elle reste cachée aux yeux du profane en raison de son degré vibratoire très élevé.  On y accède par des routes souterraines au bout desquelles on débouche dans un Pays de Sérénité, de Silence et de Recueillement, dans une lumière fluide d’un gris doux et intense, presque blanc, qui devient après éclatant de cristal.  Il contient notamment le superbe Jardin du Soleil.  Mais il s’agit d’un monde très réel, avec ses effets sensibles, qui servit de base de lancement de la race humaine.  Car il s’agit d’une contrée humaine, d’un lieu précis de la carte de l’Homme, en connexion avec un point précis au creux de sa poitrine.  On y rencontre des hommes de haute stature, concentrés dans une attitude hiératique, vêtus d’une tunique blanche à capuchon, souvent occupés à leur travail de façon absorbée, vaquant à des occupations de toutes sortes, notamment à l’agriculture et aux arts, qui avancent en lévitant légèrement.  C’est un Point de l’Infini ancré dans la dimension éthérique, quelque part en Asie centrale, pourquoi pas un Vaisseau spatial de Lumière?

D’après certains, cet espace spirituel fut dissout dans la Lumière divine, vers 2011, avec l’accélération du processus de l’Ascension.

***

En songe, le Grand Prêtre de Shamballah remet une clé circulaire d’or blanc qu’il tire d’une pochette à l’intérieur de sa tunique, la plaçant entre les deux mains du visiteur pour les garder en position de prière.  Il conseille de tenir cette clef, qui permet de circuler librement dans les cours de la Grande Cité, à trois pouces du centre du cœur et du centre du front.

© 2012-15, Bertrand Duhaime (Dourganandâ).  Tous droits réservés. Toute reproduction strictement interdite pour tous les pays du monde.  Publié sur : www.larchedegloire.com.  Merci de nous visiter sur : https://www.facebook.com/bertrand.duhaime. 

shambhallah1

TEXTE D’APPOINT

«Votre monde contient bien des merveilles, cataloguées par ceux qui ont un grand pouvoir de discernement, de beauté spirituelle et de philosophie, mais aucune n’égale cette cité, merveille entre toutes. Certains humains ont risqué leur vie à sa recherche, sans jamais la découvrir. D’autres l’ont trouvée, mais n’en sont jamais revenus. Cela demeure l’un des grands mystères de votre existence.

À ce titre, nous vous décrions ce que voit votre Être lumineux. Même si nous venons de mondes supérieurs, nous sommes encore fascinés par la beauté architecturale, énergétique et lumineuse de Shamballah. C’est le paradis des dieux du plan terrestre. Bien des êtres, sur des plans différents d’évolution, se promènent dans cet espace bourdonnant d’activités mais, du reste, toujours harmonieux et relaxant. Commençons notre périple…

Avant de percevoir l’entrée, entourez-vous d’une boule de lumière d’un rubis doré pour vous harmoniser à la fréquence vibratoire de l’endroit, car seul votre corps éthérique entrera dans cette cité sacrée. Détendes-vous et laissez-vous baigner quelques instants par cette magnifique lumière de votre capsule aurique. Poursuivons notre expédition…

Nous allons d’abord nous adresser aux gardiens de Shamballah afin d’obtenir la permission de pénétrer la cité. Normalement, sans la fréquence d’ascension, vous ne pouvez y accéder, mais nous ferons une exception pour vous, lecteurs. C’est une journée exceptionnelle !  Nous venons de traverser le tourbillon magnétique de Shamballah, et la première chose que nous voyons est un édifice si parfait et développé du point de vue géométrique, que vous en avez littéralement le souffle coupé!  le seul mot qui vous vient à l’esprit est «WOW!» Tout, ici manifeste le niveau de beauté, d’harmonie et d’amour des êtres qui y vivent. Ce qui rend cette cité vraiment sublime, c’est le contenu spirituel énergétique des êtres qui l’ont construite dans le but d’injecter et d’ancrer des archétypes divins chez les habitants d’un plan inférieur comme le vôtre, ainsi que dans leur espace.

La région qui entoure le Grand Sanctuaire cosmique est composée de lacs magnifiques où l’eau change de couleur en fonction des besoins vibratoires du moment. Une flore et une faune, inconnues de vous actuellement rendent ce lieu encore plus spectaculaire à vos yeux. Maintenant, vous apercevez les êtres responsables de l’endroit ; leur travail consiste à créer une atmosphère de tranquillité et de pureté. L’architecture, fondée sur la divine géométrie, est très diverse et se transforme selon la vibration des êtres qui se rencontrent en vue d’établir de nouveaux programmes ou de réviser les programmes existants.

À présent, voici le lieu réservé aux vaisseaux interdimensionnels qui, d’ailleurs, n’ont rien à voir avec les ovnis qui traversent votre ciel. Ils sont d’un niveau supérieur. Les grands patriarches de votre galaxie les utilisent lorsqu’ils doivent aller vers d’autres parties de l’univers, dont la planète Terre. Notre cité est également en communication constante avec les vaisseaux mère de la Confédération intergalactique située dans l’espace de votre système solaire. Citons, par exemple, le vaisseau Heliopolis, qui sert de quartier général au Seigneur Sanandâ, le gardien spirituel de votre galaxie.

Pour entrer dans le Grand Sanctuaire de Shamballah, tous les hiérarques ou membres du Conseil cosmique doivent d’abord être redimensionnés afin de s’harmoniser à la fréquence vibratoire du sanctuaire. Rappelez-vous : comme tout le monde n’est pas sur le même plan évolutif, une harmonisation conjonctive est nécessaire pour éviter toute discordance énergétique. Le hall utilisé à cette fin ressemble à deux tétraèdres inversés qui s’entrelacent à leurs sommets, créant ainsi une étoile à six pointes. Ce hall contient des murales quadridimensionnelles sur lesquelles sont représentés les membres du Conseil galactique à travers le temps ; ici, les postes ne sont pas permanents, mais leur rotation s’effectue en fonction du niveau d’évolution et de la reprogrammation. En outre, il ya toujours le brouhaha des êtres interdimensionnels en mission nantis d’objectifs variés et dont le but est de vieller au bien-être de l’humanité.

En ce lieu, tout est splendide, rempli de lumière et de pouvoir. De plus, le temps ne dégrade aucunement sa structure, comme sur votre plan dimensionnel. En parcourant l’endroit, nous nous dirigeons vers le Grand Sanctuaire cosmique, complexe architectural central de la cité offrant divers accès. Ce bâtiment a été construit à dessein d’accueillir ses membres, d’un haut niveau d’évolution. En fait, il comporte douze entrées, et les 32 membres du Conseil des recteurs y entrent accompagnés d’une escorte de représentants des planètes membres. A chaque porte un groupe d’êtres angéliques accueille les membres en chantant les hymnes de l’Intégration cosmique. Les entrées vous mènent à la Grande Chambre, à travers des halls où vous rencontrerez les gardiens des légions séraphiques qui servent l’ordre de Metatron, le patriarche de toutes les hiérarchies angéliques. Une fois rendus, vous trouverez les hiérarques assis en demi-cercle devant le reste des membres, l’ensemble formant un triangle équilatéral. A l’extrémité gauche, vous verrez le trône des Dieux pères et  votre système solaire ; Hélios et Vesta. A l’extrémité droite sont les patriarches de votre galaxie ; Alpha et Oméga. Les sièges de l’amphithéâtre sont occupés par les représentants de chaque planète, les membres du conseil, et d’autres êtres d’un plan d ‘évolution élevé, également invités.

Avant le début de la séance, tous se lèvent et invoquent ensemble la Puissance créatrice suprême par des hymnes auriques, tandis que les sept rayons se positionnent dans la grande chambre afin de transmuter et de syntoniser les énergies du Grand Soleil Central. Il s’agit d’une magnifique symphonie son et lumière où le chant de la célébration universelle prend la forme d’une communion avec le Grand Dieu de l’Univers. Une fois cette cérémonie terminée, le Conseil des recteurs et tous els autres se rassoient et, l’espace d’un moment, accordent leurs esprits au Capteur central du lieu afin d’établir des liens harmonieux entre eux.

Une fois la séance terminée, tous se lèvent et se rassemblent pour chanter l’invocation divine en tant que symbole de fraternité et d’amour entre eux. Des légions de Chérubins se joignent à eux, formant ainsi un chœur cosmique. Toute une symphonie céleste baigne l’esprit et le corps de lumière des membres du Conseil des recteurs qui, en raison de leur loyauté, et de leur sagesse et de leurs qualités divines, représentent le collectif galactique auquel vous appartenez. Après la cérémonie de fermeture, les représentants de la Grande Fraternité blanche quittent le Grand Sanctuaire cosmique, accompagnés de leur entourage. Ils se dirigent vers la Salle des célébrations, où ils sont reçus. Sachez ici que votre Être lumineux est plutôt impressionné par tout ce qui se passe.

Cette cité sacrée compte tant de splendides quartiers qu’il serait impossible de les décrire tous, votre langue manquant de mots pour les exprimer ; c’est un monde divin auquel seuls les maîtres et les êtres hautement évolués ont accès bien que, parfois, il y ait quelques exceptions concernant certains disciples à la veille de leur ascension. Vous trouverez aussi le Grand Temple des sept rayons cosmiques dans cette cité. C’est l’un des endroits les plus visités, où l’on accomplit des rituels pour invoquer les auspices de la Divinité et de la hiérarchie de l’univers. Le temps est formé d’une étoile à sept pointes dont le centre a l’apparence d’un diamant à l’intérieur d ‘un cercle. C’est là que les sept rayons cosmiques scintillent en permanence en absorbant puis en émettant simultanément de l’énergie universelle qui est, par la suite, irradiée dans le reste de la galaxie.

Chers amis planétaires, notre visite de Shamballah est terminée.  Nous espérons que vous l’avez appréciée. Grâce à la courtoisie de la Hiérarchie galactique, vous avez pris contact avec cette ville de lumière magnifique et sacrée. Bientôt, peut-être, pourrez-vous la visiter personnellement, à l’invitation de la Hiérarchie Spirituelle qui dirige la destinée de votre évolution. Continuez à travailler très for sur vous-même. Pour accéder au nouveau cycle d’évolution, nous vous avons donnés divers outils et conseil tout en sachant qu’il vous appartient d’activer l’alchimie de l’esprit du Verseau qui dirigera ce millénaire.»

 

NOTE : Messages de la Cité de Lumière des Intraterrestres, Éditions Ariane, p. 179, transmis ou canalisés par Ramathis-Mam.

A propos de l'auteur

3 Responses

  1. lariviere

    Bonsoir,

    Et peut-on savoir ce que vit l’être n’appartenant pas au conseil des sages ?J’aimerai dire “monsieur tout le monde”. J’ai l’impression de lire une revue people concernant les têtes couronnées de notre planète…
    Je suis dubitative.
    J’apprécie cependant la plupart de vos articles.

    Cordialement

    Répondre
    • Bertrand Duhaime

      Mes articles antérieurs ont déjà expliqué que, dans la présente phase, tous les choix seraient respectés, y compris celui de se cantonner dans la troisième dimension de densité et de dualité, ce qui devrait cependant se faire sur une autre planète, non à titre de punition ou de sanction, mais comme répercussion ou conséquence du choix de ne rien faire pour s’élever plus haut dans la Conscience de l’Unité. Pour le reste, je trouve votre commentaire un peu arrogant ou impérieux, comme si vous étiez dépitée du fait que j’exprime des intuitions qui ne sont pas en phase avec vos attentes. J’ai également produit un article pour dire qu’il n’existe pas, à proprement parler, de gens ordinaires ou médiocres, des monsieurs-tout-le-monde, comme vous dites, parce que, à chaque moment, chacun est toujours parfaitement à sa place, dans une évolution à son rythme, selon sa compréhension et ses moyens du moment. N’empêche que ces gens, qui ne savent pas être leur propre Sauveur et ne suivent pas le rythme que la planète veut inculquer à l’humanité et à toutes les créatures qu’elle porte, ne peuvent compter sur une ascension immédiate, à moins d’un revirement très rapide. C’est pourquoi j’ai toujours dit que les grands changements, pour la plus large part de l’humanité, ne se produiront que dans une quinzaine de générations. Merci, dans votre sagesse et votre dicernement, mais aussi dans l’Amour pur, de ne retenir que ce qui fait votre affaire ou que vous ressentez bien. Merci également de votre commentaire qui a pu rendre service à bien d’autres gens se posant le même genre de questions que vous, mais qui n’osaient pas intervenir. Surtout, merci d’Être!

      Répondre
  2. Aloïse Makouelé-Goma

    Mes frères bien-aimés,

    Paix, amour et lumière !

    Frères, l’heure est indiquée sinon l’heure s’indique pour aider le peuple de la terre à se parfaire spirituellement. C’est dans ce sens que je vous adresse cette requête relative à mon adhésion au Saint royaume de Shamballah; vraiment je vous supplie car l’intensité de ma soif spirituelle est telle que je ne résiste pas. Encore une fois, je vous supplie de me répondre positivement quant à mon admission en votre sein.

    Dans cette attente de vous lire très bientôt, Paix, amour et lumière

    Votre Frère dans la lumière,
    Aloïse Makouelé-Goma

    Brazzaville
    Congo-Brazzaville

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.