Cliché énergétique du 23 janvier 2016.

Voilà quelques jours que nous souhaitions nous entretenir avec vous, mais l’état de notre messager nous empêchait de presser l’intervention, car la traduction des vibrations aurait pu lui-être pénible et, par ricochet, lui attirer des critiques.  Mais, maintenant que la grisaille s’est levée de son psychisme, nous pouvons procéder et probablement réussir à nous faire traduire clairement à travers lui.

En fait, il s’agit pour lui du message le plus difficile à rédiger parce que, même pour ceux qui n’ont pas connu d’incidents, d’accidents ou d’autres épreuves personnelles, vous traversez une phase énergétique vraiment mouvementée et chaotique qui appelle plus fort que jamais à la vigilance de tous les instants, alors que, dans le même temps, vous pouvez être occupé ou sollicité comme jamais.  Par exemple, il y a des heures queéclair-arc-en-ciel votre messager tente de trouver un espace temporel pour l’écrire, mais il n’a jamais reçu autant de courrier urgent lui imposant une réponse immédiate depuis longtemps.

 De plus en plus, tout s’accélère au point que vous perdez vos repères spatio-temporels et vos références expérientielles.  Ainsi, en ce moment, vous éprouvez comme un ressenti de déséquilibre à travers le fait de ne plus vous sentir vous-même, de ne plus vous comprendre, de ne plus vous reconnaître dans votre corps de matière et dans vos perceptions sensorielles, de ne plus trop savoir ce qui se passe et ce qu’il va advenir de vous.

En d’autres mots, vous avez l’impression que tout a basculé, dans le monde de la densité et de la dualité, tant et si bien que vous ne reconnaissez plus trop votre environnement, votre propre réalité, votre entourage, vos besoins réels et que vous avez du mal à retrouver votre motivation.  Vos goûts changent, vous affinités aussi, pendant que vos pensées se font plus qu’actives et instables, vos sentiments plutôt fluctuants et brouillés : vous ne savez plus quoi faire, quelle direction prendre.  Vous ne reconnaissez pas ce que vous devenez, vous ignorez quoi faire, quoi choisir et quoi éviter, vous ne savez plus qui ou quoi croire… ou ne pas croire.

Voilà ce qui exige de vous une foule d’ajustements et toute une reprogrammation afin d’apprendre à vous aimer, à vous respecter, à prendre votre place, à vous assumer complètement par vous-même.  Tout cela fait partie de votre Initiation dans les dimensions supérieures, parce que certains se retrouvent dans la quatrième dimension quand d’autres accèdent à la cinquième et que d’autres s’élèvent encore plus haut.

Pour résumer, au terme d’un grand cycle ascensionnel, vous expérimentez le phénomène du passage de l’ancien monde au Monde nouveau, vous passez d’un âge d’argent à une Ère de Diamant, sans transition habituelle par un âge d’or, parce que vous approchez de l’Ascension planétaire et collective, ce qui affecte tous vos véhicules subtils et comment, votre corps physique, plus lent à intégrer les vibrations puissantes, sans cesse en hausse, du présent début de cycle.  Quel  dilemme pour vous que la fin d’une histoire concomitante au début d’une autre ou la fin d’un monde accompagnée du début d’un autre!

Pour ceux qui n’en ont pas tout à fait fini, vous complétez le nettoyage de votre environnement et de votre véhicule physique et la purification de vos plans éthérique, émotionnel (ou astral) et mental, même que vous les fusionnez dans votre Essence éternelle.  Individuellement, vous passez du plomb à l’or, soit de la matière à l’Essence, grâce à la Quintessence, l’Éther, l’Énergie christique.  En quelque sorte, vous complétez le Grand Œuvre, vous vous fondez dans votre Lumière divine.

Pour le moment, même si vous avez l’impression que le temps file plus vite que jamais, parce que vous vous rapprochez toujours de plus en plus du Point Zéro, qui assurera concrètement le renversement complet de la Conscience, sa bascule dans le Principe unique, vous continuez à vivre des lourdeurs, des lenteurs et des limites de l’espace-temps, une dimension tellement linéaire et horizontale, alors que, autrement et simultanément, vous découvrez votre multidimensionnalité, une dimension sphérique, à savoir que vous vous allégez ou, comme le disaient vos Écoles initiatiques, vous vous raréfiez, vous devenez plus subtil.  Vous foncez vers ce Point Zéro où il n’existe plus que l’Instant divin, l’Éternel Présent et où vous découvrez toutes les virtualités de votre Être infini, capable de focaliser votre conscience où vous le voulez.

Vous vous tirez de l’enfermement dans la Matrice, ce qui impose le dépassement des perceptions sensorielles, trop limitées pour vous permettre de découvrir votre Être dans cette Totalité. Mieux dit, votre cœur ne cesse de s’ouvrir, vous donnant accès à votre âme, vous rapprochant de votre Esprit divin, et vous découvrez d’autres facultés, pourtant innées, et vous multipliez vos perceptions que le Voile d’illusion, conséquence de votre plongée dans la densité et la dualité, source de votre sentiment d’impuissance et de séparation, vous cachait.  Votre fusion progressive dans la Lumière divine vous amène à découvrir de nouvelles manières de capter les énergies et, du coup, de percevoir, de voir, d’entendre, de goûter, de sentir, ce qui est accompagné d’une infinité d’autres possibilités.

Parfois – ce qui n’est pas si loin — vous en viendrez à vous demander si vous ne perdez pas la tête, car vous parviendrez à intervertir ou condenser les perceptions avant de les fusionner dans le Poly-ressentir de l’Être-Un : vous pourrez toucher la couleur, humer la lumière, goûter les vibrations, entendre les émotions, capter les vibrations de la Terre, toucher l’air, comprendre le langage des autres créatures. Vous vous ferez télépathe, vous dialoguerez avec les Anges et les élémentaux, vous discernerez à la perfection le vrai du faux, même qu’il vous apparaîtra d’autres couleurs.  Pendant votre sommeil, vous recevez de plus en plus d’enseignement et de nouveaux codes, ce qui a déjà commencé, vous capterez des informations nouvelles, vous obtiendrez des conseils, vous attirerez du support et des soins.

Évidemment, tous ne vont pas connaître un éveil aussi prodigieux, un retour à la Pleine Conscience, dans leur présente vie, car, transis de peur, restant trop rationnels  ou cérébraux, donc infiniment raisonneurs, pointilleux, analytiques, fouineurs, sceptiques, ils tiennent trop à leurs fausses croyances, au statu quo et à leurs jugements erronés ou parce qu’ils ne le souhaitent pas vraiment encore, même s’ils œuvrent avec la Lumière.  Pourtant, à votre insu et à votre rythme, vous devenez tous l’Énergie elle-même, c’est-à-dire que vous vous élevez dans la Conscience de l’Unité et que vous vous découvrez de plus en plus sûrement comme une Vibration divine parfaite, inséparable du Grand Tout.

Nous ne le savons que trop plutôt incertain et hésitant, vous vous demandez bien ce qu’il vous faut faire pour comprendre ce qui vous arrive et ce que vous devez devenir.  Nous vous répondons : vous n’avez rien d’autre à faire que de laisser être ce qui est, de vivre amoureusement et paisiblement, en conscience, votre moment présent, qui contient tout, en vous rapprochant de votre Centre divin.  Celui-ci vous guide vers votre Vérité; il raffine vos perceptions; il éveille vos nouvelles facultés; il ouvre toujours davantage votre cœur, ce qui augmente votre compassion pour autrui et décuple votre intuition personnelle; il augmente votre douceur, votre sérénité et votre joie;  il vous rend plus tolérant, plus doux, plus généreux et plus accueillant.  Autrement dit, il vous révèle peu à peu toutes vos potentialités.

Bref, l’Esprit de Vie vous élève, chacun à votre rythme, dans la Plénitude et le Bonheur, il vous révèle progressivement à vous-même dans votre Globalité.  C’est dire qu’il vous libère et qu’il vous fait entrer dans la Vraie Vie, si vibrante, légère, suave et fluide, si pleine, enthousiasmante, inspirante.  Votre Centre divin déjoue votre mental, il dissout votre ego, il régénère, il transmute et il transfigure votre corps jusqu’à l’illuminer, il vous aide à ressusciter, car il reprend ses droits.  En somme, il se glisse dans toute votre réalité, autant dans le contingent que dans l’abstrait, pour se démontrer votre Unique Réalité et vous révéler votre Splendeur infinie.

Mais, en cela, vous n’échappez pas à la norme de la dynamique terrestre actuelle qui rend difficile, pour chacun, la tâche de s’occuper de ce qu’il voudrait ou aimerait faire et de le mener à terme, tellement il se faufile, dans le parcours de son vécu quotidien, d’appels ou de requêtes, aussi diverses qu’étranges, qui grugent autrement son temps et, souvent, épuisent momentanément ses énergies.  Par bonheur, vous récupérez plus rapidement que jamais!  Parfois, une petite pause ou une petite sieste suffit à complètement vous recharger et à vous requinquer.

Dans les heures présentes, même si vous êtes souvent débordé et que vous faites preuve de la meilleure volonté pour vous tenir à jour et à flot, il s’ajoute toujours d’autres obligations qui finissent par vous amener au constat que, jour après jour, le temps file trop vite et que vous en manquez toujours pour tout résoudre ou tout boucler.  Même dans vos courses habituelles, vous ne parvenez plus souvent à tout trouver tout ce dont vous avez besoin au même endroit ou à le trouver en une seule sortie, car il y a toujours quelque chose qui manque ou que vous manquez de temps pour compléter vos achats.

Pendant que votre messager essaie de se concentrer sur les énergies qu’il traduit dans un texte littéraire, voilà que l’un de ses chats vient de l’interrompre, d’un appel plus impérieux qu’à l’habitude, par lequel il signale habituellement que les gamelles de pâtée sont vides.  Mais, après vérification, le comportement erratique de l’animal, qui s’exprime par des petits bonds nerveux, comme s’il était subrepticement  attaqué par une autre bête invisible ou par un parasite intestinal, lui rappelle que, depuis quelques jours, deux d’entre eux semblent être affligés de bouchons, à leurs glandes anales, ce qui les fait vivre dans l’inconfort et les rend difficiles à approcher sans que, craignant sans doute de s’ajouter des malaises, ils prennent la fuite.

Imaginez la scène cocasse, presque grotesque ou, tout au moins prosaïque, d’un être en état semi-méditatif d’écriture automatique, qui doit s’en extraire momentanément  pour étendre de la pommade au postérieur de ses bien-aimés, afin de les soulager.  Voilà bien un exemple des énergies présentes qui vous tirent simultanément ou alternativement dans deux directions opposées, autant par les sollicitations de votre parcours de vie que par les drames humains ou les phénomènes naturels planétaires menaçants, que vous transmettent allègrement, mais en les amplifiant par leur présentation, les moyens d’information de masse, comme si les Forces sombres voulaient vous empêcher de passer trop de temps dans les plans supérieurs et souhaitaient à tout prix vous ramener sur le plancher des vaches et vous river dans la densité et la dualité.

C’est ce que, dans divers messages, nous appelons les «points d’insertion» qui, par des petites expériences agréables ou désagréables tout à fait imprévues, servent à vous tirer de la routine, à vous déprogrammer, à vous faire couper avec votre histoire du passé, à vous dégoûter des expériences monotones et répétitives du plan matériel ou des expériences mondaines.  Ou, bien au contraire, à vous séduire ou à vous hypnotiser, pour empêcher l’ascension de votre conscience.

Comme à travers des brèches de la trame spatiotemporelle, les effluves de la Nouvelle Réalité pénètrent jusqu’à vous, derrière le Voile d’Illusion, de plus en plus ténu, pour vous fournir des aperçus de sa réalité contrastante, tandis que les  rumeurs du monde d’en-bas tentent de monopoliser votre attention par des événements fascinants, choquants ou sidérants, en raison de leur ampleur ou de leur gravité, un mélange de nouveaux plaisirs, de nouvelles incitations ou de plus grandes horreurs.  Ne s’invente-t-il pas, presque chaque jour, des nouveaux gadgets ou de nouveaux divertissements qui distraient, déresponsabilisent, abêtissent ou infantilisent?

Ainsi, vous traversez une phase de changements majeurs, mais vous ne détenez pas encore tous les éléments qui vous permettraient de les aborder d’une manière convenable, ce qui peut expliquer certains de vos déséquilibres momentanés.  Oui, nous évoquons bel et bien des perturbations psychiques, mais également des pertes d’équilibre physique inhabituelles lorsque vous vous levez ou vous déplacez.   Surtout que, remontant à la surface de votre expérience immédiate, notamment dans vos rêves, des relents de vieilles expériences douloureuses, bien cachées, parce que vous les aviez refoulées ou glissées sous le tapis, plutôt que de les résoudre.  Il s’agit d’expériences pénibles dont vous ignoriez l’existence, parce que, pour les avoir si bien obnubilées, vous les aviez oubliées, elles vous assaillent au moment où vous vous y attendez le moins et vous désarçonnent ou vous font perdre pied un moment.

Vous devez savoir que, en ce moment, votre planète change de fréquence et que les êtres humains reçoivent de nouvelles impulsions, comme des mises à jour, qui les perturbent ou sèment en eux de la confusion.  Il s’agit de l’effet de l’activation maximale des circuits énergétiques qui partent de son noyau cristallin et qui se répercutent à travers le monde entier, avec une intensité qui provoque ce que vous appelez, à tort, des «désastres naturels».  Car ceux-ci ne reflètent rien d’autre que les prémisses d’un retour à l’équilibre, à travers une illumination accélérée de votre planète, ce que plusieurs êtres incarnés ont du mal à supporter.  Du reste, c’est ce qui explique une augmentation des maladies graves, des suicides et des mortalités, plus médiatisés quand il s’agit de personnages célèbres, ou une transformation de la trame de vie habituelle ou de l’environnement extérieur de nombre de vos semblables.

D’autres sombrent plutôt dans un état de désespoir, de panique ou de folie, tandis que les êtres plus lumineux, à la fois plus sensibles et plus résistants, ce qui est le cas des Phares de Lumière, se démontrent soudainement lunatiques et flottants, comme s’ils se perdaient dans le vide ou dans un état onirique.  Ils ne parviennent plus qu’avec difficulté à se concentrer ou à se ramener sur terre ou, à travers de soudaine colères,  ils se démontrent  de plus en plus allergiques aux retardataires évolutifs et aux expériences lourdes et récurrentes de la troisième dimension.

Comme, pour la plupart, vous êtes déjà un peu démoralisé ou confus, déstabilisé, perdu, fatigué ou débordé dans vos activités quotidiennes, ces aléas n’améliorent pas votre cas, ce qui vous amène à ne plus vous reconnaître dans votre aspect physique, dans vos comportements, dans des choix impulsifs ou des décisions hâtives, dans votre démotivation, dans votre difficulté à passer à l’action, dans votre répugnance à l’effort, dans certaines de vos actions ou réactions.

Mais s’ajoutent à cela les attaques sournoises que les Forces sombres infligent aux pionniers du Nouveau monde et les jeux de pouvoir abusifs que, dans leur rage de ressentir, plus ou moins consciemment, pour le moment,  que leur empire s’effondre jour après jour.   Il est vrai que des instances subtiles bienfaisantes leur tirent le tapis sous les pieds, un droit qui résulte de leur violation du libre arbitre.  Mais, elles n’en continuent pas moins à intervenir indument dans la vie des Serviteurs de la Lumière incarnés trop sûrs d’eux, qui manquent de vigilance, par l’insertion d’implants ou par la production de drames personnels qui servent à ralentir leur expansion et à abaisser sporadiquement leur taux vibratoire.

Par exemple, cela peut se traduire par la perte incompréhensible d’un animal de compagnie que vous appréciez particulièrement;  par l’agression véhémente, tout à fait inconcevable d’un ami ou d’une autre connaissance;  par le désistement d’un  collaborateur qui se sent servile ou dépassé dans son implication;  par la réception d’un courrier électronique plus véhément ou injurieux que jamais;  par la visite inhabituelle de membres de votre cercle de relations ou de votre parenté, portés à stagner ou régresser, mais qui cherchent à vous séduire par des projets apparemment salvateurs qui, en réalité, serviraient leurs intérêts plus que les vôtres; qui tentent de vous faire admettre un tort dans vos choix, votre conduite, votre conception de l’existence;  par l’engendrement d’un petit pépin dans le cours de votre existence qui éveille en vous une colère inhabituelle;  par de petits ennuis ou de grands problèmes de santé qui vous inquiètent ou minent vos réserves d’énergie;  et quoi encore.

Donc, en ce moment, plus souvent qu’autrement votre créativité ne vous sert pas, vos projets se compliquent ou tombent à l’eau, vos entreprises portent peu de fruits.  Cela ressemble assez à la tentative d’un archer qui choisirait une flèche précise, pour obtenir un effet particulier, qui applique une technique qu’il a appris à maîtriser, mais qui, de façon inexplicable, ne réussit plus, jet après jet, qu’à rater sa cible ou, pire, à faire tomber son projectile presque à ses pieds.  Ne se demanderait-il pas, impuissant, intrigué, peut-être inquiet, ce que, diantre, il peut bien lui arriver?  Ce phénomène nouveau ne signale pas que les changements que vous souhaitez produire ou induire dans votre existence ne détiennent pas de valeur, mais que la synchronicité n’opère pas encore, ce qui vous rend improductifs.

Ce qu’il faut que vous compreniez, si vous n’avez pas la sensibilité intérieure suffisante pour le constater, c’est que vous avez changé de dimension, même si vous croyez toujours vivre de plain-pied dans la troisième dimension.  Dans ces circonstances, tout être incarné peut difficilement réaliser la myriade d’énergies, en provenance de directions et de plans de conscience différents, même de l’Au-delà de l’Au-delà, soit en provenance directe de la Source unique, qui tourbillonnent autour de vous.

Voilà un facteur majeur qui explique que vous ne parvenez plus qu’avec peine à vous centrer ou à vous concentrer de manière stable, correcte, convenable.  Dans le concret, cela se traduit par l’expérience d’entreprendre une tâche que vous ne pouvez compléter sans que d’autres aspects importants s’imposent et interrompent votre élan.  Vous vous lancez dans une activité, mais, au beau milieu, un imprévu survient qui vous appelle ailleurs ou vous fait passer à autre chose.

Sinon, alors que, comme d’habitude, vous avez bien travaillé toute la journée et que vous avez donné le meilleur de vous-même, le soir, alors que vous pensez que vous avez tout complété et que vous vous apprêtez à vous mettre au lit, vous vous rappelez que vous avec oublié une tâche importante placée à votre agenda, que vous deviez accomplir avant la fin de la journée, ce que vous devez vous résigner à faire.  Ou, comme pire, vous n’avez pas le temps de poser la tête sur l’oreiller et de prendre la position la plus confortable qui favorise votre abandon au sommeil que quelque chose se produit et vous tire du lit, ce qui, dans un mouvement d’agressivité ou d’énervement, vous réveille complètement.

C’est ainsi que vous ne pouvez que réaliser de mieux en mieux que, depuis le premier janvier 2016, les énergies de la Réalité nouvelle n’ont que grandi en intensité, produisant autant de transformations agréables ou désagréables, selon votre degré de compréhension de ce qui se produit et d’aise à l’intégrer.  Tout vous semble de plus en plus différent, avec quelque chose de familier, mais aussi d’intriguant et de troublant.  C’est-à-dire que, souvent, dans une situation particulière, vous êtes aussi surpris que si vous aviez vu la couleur du ciel passer de l’azur au violet ou que si vous aviez acquis la faculté de marcher au plafond.

Par moments, vous en retirez l’impression que vous êtes soudainement pris dans un tourbillon d’énergie inexplicable, vous ne savez d’où, selon vos conceptions habituelles, sauf qu’il vous fait prendre une toute nouvelle direction, pas forcément désirée, ou qui anéantissent tout un pan de votre vie.  Vous pouvez aussi bien choisir de faire une sieste, mais devoir vous relever pour répondre au téléphone qui, inexplicablement, se met à sonner, ou devoir nettoyer une pièce, où il s’est produit un dégât.  Ou vous devez  digérer une peine soudaine qu’on vous cause, vous libérer d’un affront inattendu qu’on vous inflige, vous dégager d’un visiteur aussi collant qu’il ne s’est pas annoncé.

De main de maître, comme sans ménagement, parfois quand vous êtes déjà fatigué, affaibli, affligé, la Vie vous oriente à l’opposé de vos souhaits ou de vos attentes, parce que, de gré ou de force, elle veut vous voir emprunter et suivre la bonne direction, celle du retour au Foyer originel.  Et elle vous l’impose même si, sur le coup, vous ne savez plus du tout ce qui vous pend au nez, sur quel pied partir, quel geste poser dans l’immédiat.  Aussi, si vous tenez à éviter certains coups apparents du «sort», vous gagneriez à rester vigilant, à capter les indices et les signes, à décrypter les symboles, à écouter votre voix intime.

Dans ces conditions, il ne vous est pas facile de maintenir votre joie, de rester simple et humble, de garder votre concentration dans le présent, de vivre dans l’esprit d’enfance, complètement et inconditionnellement abandonné à la Lumière divine, au moment où cela importe tant, parce que vous devez, en même temps, vous démontrer très  attentif, conscient, responsable, sérieux.

En effet, même si les énergies deviennent de plus en plus légères, la légèreté d’esprit, l’inattention et l’insouciance ne sont pas trop de mise quand votre barque peut se retourner et sombrer à tout moment, soumise aux vagues clapotantes de diverses provenances, et vous perdre pour toujours.  Ce n’est pas facile pour un être incarné qui, dans le même temps, voit partir ou disparaître de son expérience des gens sur lesquels il comptait et qui, par leur présence, lui avaient donné l’impression d’être acquis pour toujours, voire ne pas devoir mourir.

Votre messager n’est pas en reste, lui qui, outre ses petits et grands drames, comme une intervention chirurgicale majeure et la perte subite d’un chat qu’il aimait particulièrement, a appris, au cours des derniers mois, par diverses sources, la mort d’au moins cinq personnes significatives, même s’ils ne les voyaient pas souvent (entre autres, son thérapeute, une tante et son parrain, une amie de jeunesse, une grande amie du temps de sa formation avec son Maître, une nouvelle connaissance avec laquelle il pouvait faire de petites sorties et de plus grands voyages) qu’il ne pourra plus jamais voir.

Même qu’il n’en a pas été prévenu de ces disparitions et qu’il en a lui-même fait la découverte, comme par hasard, par des incursions sur la Toile mondiale, dans les rubriques nécrologiques, alors qu’il vérifiait l’exactitude de la teneur de certains de ses songes  Ou il a appris la détérioration des facultés physiques ou mentales de certains autres, dont un membre de sa parenté, qui ne pourront plus lui être très utiles, parce qu’ils ont perdu leur mobilité, ou qu’il ne pourra plus fréquenter, parce qu’ils ont perdu la mémoire ou le contact avec la réalité.  Ainsi, il se retrouve isolé et esseulé comme jamais.  Ce qui ne lui évite pas pour autant des attaques virulentes, haineuses, irrespectueuses de certains lecteurs, qui ignorent sa situation, malgré sa disponibilité ou son bon vouloir habituel et sa générosité coutumière, comme cela lui est arrivé, ce matin même, par courrier électronique.

Non, ce n’est pas son ego qui déborde, c’est nous qui insistons pour qu’il l’écrive, parce que cela va le dégager de cet atavisme, développé sur plusieurs incarnations, de tout garder pour lui, par crainte de déranger, de déstabiliser, d’agacer, d’indisposer, d’être qualifié d’égotiste, de miner sa crédibilité ou en raison de sa difficulté à demander de l’aide à ses semblables ou d’accepter une assistance de leur part.

Dans les présentes heures sombres du monde de la densité et de la dualité agonisant, n’est-il pas, comme vous tous, appelé à se montrer réel et vrai, à sortir de lui-même, à se montrer tel qu’il est, à se tirer de sa quiète solitude, à parler de ce qu’il connaît le mieux (au lieu de s’occuper des affaires des autres ou de déblatérer sur leur compte), afin de rayonner sa Lumière, de s’offrir à un meilleur partage et à de meilleurs échanges, de collaborer dans la fraternité et la solidarité, autant de preuves qu’il rayonne l’Amour pur?

Bien sûr, quoi que chacun vive, il peut toujours croire et affirmer, pour se consoler et se montrer impartial, que bien d’autres ont choisi de pires expériences,  ce qui doit personnellement le garder réaliste, le motiver à aspirer au meilleur, le garder ouvert, accueillant, généreux, empathique et compatissant.  Mais nous ne pouvons, pour autant, nous retenir de vous dire que c’est pendant toute l’année présente que vous devrez faire preuve de sérieux, parfois de gravité, sans vous couper de votre esprit d’enfance, parce les énergies vont vous forcer à moins vous soucier des autres et à bien étudier votre propre réalité pour développer, en nouvelle habitude, l’aptitude de vous démontrer plus authentique, plus honnête, plus intègre, bref, plus réel ou plus vrai.

Toutefois, vous gagneriez à vous rappeler que chaque jour se présente à vous limpide, lumineux, pur, et que vous êtes le seul qui puissiez le polluer, l’assombrir et le compliquer par le souvenir de vos expériences pénibles, troubles et douloureuses.  Comme chacun d’eux se présente comme une toile vierge, à un bébé naissant, vous devez apprendre à faire confiance que chacun d’eux peut vous offrir le meilleur, parce que vous le concevez dès le réveil comme unique, exceptionnel, merveilleux, prodigieux, magique, parce qu’il est de conception divine, plutôt que diabolique ou le résultat du hasard.  À la vitesse que vous pouvez désormais créer, tout ne peut que se mettre en place pour répondre à vos pensées constructives et à vos nobles rêves dans la mesure que vous les rendez claires, nettes, précises, vivantes, bien ressenties, donc acceptées de tout votre être.

Si vous détenez toutes ces notions, mais que vous ne parvenez pas à transformer votre situation, c’est que vous ne savez pas demander à Qui de droit, dans votre tentative de toujours vous y prendre seul, jusqu’à ce qu’un revers cuisant vous rappelle votre fragilité, votre vulnérabilité et votre peccabilité humaines, vous ramène à la nécessité de mettre les moyens au service de votre But ultime, et non l’inverse, et de comprendre et d’admettre votre Essence et votre Nature, d’origine divine.  Vous avez donc besoin de votre situation de limites ou de souffrances pour compléter votre instruction personnelle.  Dès lors, ce qui importe, ce n’est pas de tenter de faire comme s’il n’était de rien, de chercher à oublier le fait que vous continuez à tourner en rond et à vous enfoncer dans vos ornières, mais de chercher à comprendre ce qui vous arrive et pourquoi cela vous arrive.

Souvent, le problème pourra s’expliquer par le fait que, manquant d’estime de vous-même ou de confiance en votre Pouvoir intime, vous cherchez trop à l’extérieur, vous dépersonnalisez à trop chercher à ressembler aux autres ou vous tenez trop compte de leurs attentes ou de leurs avis dans votre vie quotidienne.  Comme nous vous l’avons si souvent répété, les Montreurs de Voie ne peuvent que vous rappeler les lois de la Nature et les principes cosmiques, ils ne peuvent pas agir à votre place, parce que vous êtes, plus que jamais, invité à vous tirer de votre mentalité de victime et à agir comme votre propre Sauveur.  C’est dire que vous gagnez à vous montrer responsable, à vous assumer dans l’indépendance et l’autonomie, sans oublier votre lien indissoluble avec tous les autres membres de l’humanité et votre devoir de collaborer au destin commun.

Mais la meilleure manière de collaborer à ce destin commun, n’est-il pas d’amplifier votre propre Lumière à travers la découverte et l’abandon de ce qui, en vous, continue de lui faire obstacle?  Il n’y a plus rien de difficile en cela, puisque vous avez été délivré du principe de l’effort, à part la nécessité de vous renseigner sur vous-même auprès de celui qui peut tout et qui vous connaît mieux que vous-même, votre Centre divin!  Cela fait, il ne vous reste qu’à offrir votre problème à la Lumière divine pour qu’elle le dissolve, le règle ou le transmute, au rythme de vos possibilités, au moment le plus opportun.

Nous l’avons souvent répété, il n’existe pas de raccourci métaphysique qui pourrait vous permettre de couper court à une expérience malheureuse ou d’amplifier artificiellement une expérience heureuse.  La seule clé de votre délivrance réside dans la compréhension de votre vécu et dans l’application des leçons que vous en tirez.

Dès lors, pardonnez à votre passé, comme à vous-même et à tous les êtres, et cessez de vous projeter dans l’avenir, pour vivre consciemment le moment présent, plutôt qu’à la manière d’un automate.  La Terre, avec ses créatures, ne peut plus stagner dans les marécages des basses énergies de la troisième dimension.  Alors, pourquoi y agiriez-vous comme si elle représentait votre demeure éternelle, en tentant de l’améliorer, plutôt que de la transcender, de vous élever sur les plans supérieurs?

À l’heure présente, votre première mission consiste à vivre dans la joie sereine et à vous maintenir dans cet état, afin d’offrir le meilleur de votre Lumière intérieure, qui est essentiellement Amour pur, Amour divin.  Il ne vous est pas demandé de vous débattre ni de combattre.  Et, si vous ne savez pas ce que cela signifie, il vous revient de l’apprendre en demandant à votre Centre divin et à vos Guides subtils de vous le révéler.

Pour parvenir à vous maintenir dans cette joie sereine, vous devrez connaître Qui vous êtes réellement, au-delà des apparences, de même que la réalité grandiose que vous êtes venu préparer ici-bas, au cours de votre présente incarnation.  Présentement, certaines de vos expériences se compliquent parce que, d’un jour à l’autre, vous fusionnez davantage avec l’Esprit de Vie qui vous habite et que vous acquérez dans cette expérience une plus grande maîtrise de votre Réalité et de ses diverses potentialités, ce qui augmente la grandeur droi-3d-et-couronne d'un roil d'Amoures défis spirituels ou des épreuves initiatiques.  Le rehaussement des énergies de votre planète favorise ce phénomène alchimique, ce qui ne peut aller sans exercer une influence certaine dans son sous-sol, ce qui en explique les soubresauts de la matière, qui se raréfie, les fluctuations du climat, les transformations douloureuses dans votre propre corps.

Présentement, certaines de vos expériences se compliquent comme si vous meniez plusieurs vies de front ou que vous liquidiez, dans la simultanéité, plusieurs phases ou couches de votre passé.  C’est que la Vie, qui n’est qu’Une et qui ne résulte de rien d’autre que des effets d’une Énergie divine d’Amour, une Énergie vibrante bénéfique qui fait son expansion en spirale croissante, autour de votre Centre divin, vous ramène encore et encore dans des expériences similaires, mais dans une dimension agrandie, qui vous permet de plus amples découvertes sur votre propre Réalité divine.  Pour mieux vous connaître, vous avez-vous-même programmé ce que vous vivez à chaque instant pour découvrir de quoi vous êtes fait et ce dont vous êtes capable.

Vous avez tout prévu de ce que vous vouliez vivre et ne vouliez pas vivre parce que vous saviez que c’est par la leçon de ces expériences que vous en venez à découvrir Qui vous êtes dans l’immensité de vos possibilités.  En cela, vous aviez même le droit à des incursions dans les extrêmes, pour trouver le Juste Milieu ou l’équilibre.  Dès lors, vous pouvez prendre vos leçons quotidiennes dans l’aisance, la facilité et la sérénité joyeuse dans la mesure que vous savez vous centrer et vous réapproprier votre liberté, votre souveraineté et votre Pouvoir.  Cela commence par le choix d’écarter la peur, le doute, la culpabilité, les regrets et les remords, la victimisation, l’illusion de faiblesse, d’impuissance, de séparation, en apprenant à vous découvrir, à vous valoriser, soit à vous rappeler votre propre Grandeur et votre Gloire, pour mieux être, tout simplement.

Vous vivez présentement dans un alignement à peu près parfait avec le Centre divin de votre galaxie, la Voie lactée.  De ce fait, nous pourrions aller jusqu’à proposer, en plus de vous rappeler l’inutilité de l’effort, qui peut s’appeler «la performance», «le perfectionnisme», «le combat» ou la «lutte», que vous n’avez même plus besoin de la foi, puisque vous êtes entrés dans le Monde nouveau, donc dans le Règne de la Lumière agissante.  Dans la nouvelle dynamique galactique, qui se répercute dans tous les systèmes solaires et planétaires, c’est l’abandon inconditionnel à la Lumière divine, qui est Amour pur, qui est et reste votre clef la plus importante, la plus efficace, donc la plus sûre.

© 2016, Bertrand Duhaime (Dourganandâ).  Tous droits réservés. Toute reproduction strictement interdite pour tous les pays du monde.  Publié sur : www.larchedegloire.com.  Merci de nous visiter sur : https://www.facebook.com/bertrand.duhaime.

A propos de l'auteur

4 Responses

  1. Nathalie

    Bonsoir Bertrand,
    Merci, pour cette canalisation qui m’éclaire beaucoup, et comprend mieux ce qui se passe en ce moment.
    Je remercie aussi votre guide ou guides pour ces éclaircissements.
    GRATITUDE

  2. Isabelle Droz

    Je partage totalement vos perceptions, en particulier celle-ci:
    “…comme si les Forces sombres voulaient vous empêcher de passer trop de temps dans les plans supérieurs et souhaitaient à tout prix vous ramener sur le plancher des vaches et vous river dans la densité et la dualité.”
    Merci Bertrand !

  3. Bertrand Duhaime

    Désolé, Nathalie, je ne fais pas de canalisations, je suis simplement un intuitif qui, par écriture automatique, rapporte les vibrations de son Centre divin, qui s’exprime comme une multitude, parce qu’il vibre à l’unisson des Centres divins des autres êtres humains, car l’humanité est la Créatrice de son Destin, comme l’est chaque être incarné, consciemment ou inconsciemment. La nuance est difficile à expliquer, à l’exception qu’une canalisation provient d’une entité désincarnée extérieure à celui qui transmet et qui, souvent, emprunte son véhicule pour s’exprimer, ce qui n’est absolument pas le cas. Je suis simple «proche» de ma Source spirituelle. Merci de votre compréhension.

  4. Nathalie

    Bonjour Bertrand, merci de l’explication, je ne savais pas.
    Et je comprends que la nuance soit difficile a expliquer, bref, je vous remercie quand même de vos écrits, car tellement proche de ce que je pense, et ils me permettent d’avoir des enseignements que j’essaie t’intégrer au mieux à mon quotidien.