LE PHÉNOMÈNE DE L’HUMANITÉ DOUBLE

 

Sur Terre, il y a deux catégories d’êtres qui expérimentent en parallèle, mais qui sont appelées à fusionner dans l’Unité. Il y a d’abord les êtres humains en évolution, qui, dans leur désir rationnel de tout connaître comme leur Créateur, ont plongé de manière prématurée dans les Ténèbres, pour avoir manqué de patience dans l’application du Plan divin de la descente, ce qui les a empêchés de réaliser leur nature adamique, d’où ils restent, pour ainsi dire, au stade d’animal-humain, avec le comportement incongru que cela comporte, désir de s’édifier un paradis artificiel permanent et domination par la force. Ils sont d’abord reconnaissables à leur esprit de possession et à leur manque d’aspiration spirituelle, à leur égoïsme, à leur matérialisme jouisseur, à leur mentalité grégaire, à leurs jeux de pouvoir, à leurs jugements d’être perdus dans la densité et la dualité, qui les maintiennent dans la division, la peur et le doute, ce qui, en raison de leur nuque raide et de leur cœur dur, les garde dans un manque d’amour et de compassion envers autrui et leur peu de civisme dans la société.

Cette masse errante, perdue dans l’Illusion, a poussé son expérience erratique au point qu’elle courait à sa perte et menaçait l’intégrité de sa planète. Sur un plan subtil, dans la soudaine prise de conscience collective de ses erreurs et des dangers imminents qu’elles comportaient, celle-ci a pour ainsi dire figé le continuum spatio-temporel, le temps de lancer un appel vibrant et désespéré au Créateur, le suppliant de détourner les lignes de leur Destin.

Celui-ci a prestement répondu en envoyant s’incarner parmi eux des relais de la Hiérarchie spirituelle. Il s’agit des entités reliées à l’Adam primordial, celles qui, malgré sa plongée ou sa descente, a conservé une partie de sa mémoire dans un Atome spirituel ou Monade divine au plus profond de son être. Il s’agit de la deuxième humanité, qui côtoie la première, mais dont les membres, de nature adamique avérée, tardent parfois à réaliser leur rôle fonctionnel, bien capables de lutter contre leurs facultés intimes, dans leur manque d’estime d’eux-mêmes, parce que, plongés dans l’Ombre, ils restent longtemps prisonniers de la sphère mentale inférieure, en raison de l’ego qu’elle permet de développes.

Mais ils n’en peuvent pas moins se reconnaître à leur nostalgie d’un Paradis perdu, à leur quête d’Unité, à leur volonté d’élévation, à leurs intérêts différents de ceux de la masse et à leurs velléités réitérées de transformer le monde en un Royaume d’Amour et de Paix.

Certains d’entre eux, plus évolués, tentent de leur mieux d’éveiller ces Ouvriers de la Lumière à leur mission de secours, qui doit commencer par un retour à leur conscience plénière, puisqu’ils sont appelés à transmuter une part de la misère commune, qu’ils ont ajouté à leur propre dilemme d’incarnation, afin d’aider les animaux pensants, apparemment complètement démunis, à accéder à un plan de conscience supérieur afin de redécouvrir leur réalité originelle et leur Vraie Patrie.

© 2014-15 Bertrand Duhaime (Dourganandâ).  Tous droits réservés. Toute reproduction strictement interdite pour tous les pays du monde.  Publié sur : www.larchedegloire.com.  Merci de nous visiter sur : https://www.facebook.com/bertrand.duhaime.

A propos de l'auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.