LE SON FAIT SON OEUVRE TEL QU’IL EST ÉMIS… POUR DÉTRUIRE OU CONSTRUIRE…

C’est bien connu, le son désigne la sensation auditive engendrée par une onde acoustique qui traduit une vibration particulière.  Celui-ci est essentiel à la vie, essentiel à la communication, essentiel au bien-être, essentiel à l’Évolution.  Le son est essentiel à votre vie puisque tout est issu du son, issu du Verbe, issu de la fréquence ondulatoire qui permet à l’âme de s’incarner.  C’est par le choix de l’âme qu’un être décide de descendre sur Terre afin de mener de nouvelles expériences qui lui permettront d’essayer des choses, de comprendre la vie, d’apprendre des notions, d’exercer ses sens, de palper la matière jusqu’à la transformer, de  s’amuser avec les diverses fréquences de la densité.  Tout être choisit d’entrer dans ce monde pour ainsi dire se tester et tester son-musicles autres, pour apprendre à s’aimer, pour rayonner la lumière qui porte des sons.

Le son peut construire ou détruire.  Il peut aider un être à réaliser des magnifiques choses, donner la vie, mais il peut aussi déstructurer, jusqu’à tuer.  Tous le savent, un son trop fort peut détruire l’organe de l’audition.  Un son trop violent, trop aigu, trop puissant peut endommager, voire percer le tympan de l’oreille.  Mais au-delà de la blessure physique, il peut provoquer des blessures émotionnelles. Toutefois, chacun reste l’auteur de tout ce qui lui arrive conformément à la fréquence qu’il émet.  Il importe de que tous les êtres sont reliés par des grilles, des grilles superposées, des casiers : il existe des grilles dans le sens horizontal et vertical. En cela, les circuits, donc également les sons, passent de l’un à l’autre, selon la fréquence de ce qu’il a choisi de vivre au niveau de son âme.

Chacun reçoit et émet automatiquement selon sa fréquence vibratoire. Les autres êtres existent pour servir celui qui s’incarne, mais il se retrouve lui-même là pour servir les autres.  Tout est inter-relié, tout est fréquence.   Chacun choisit la fréquence sur laquelle il émet. Plus un être est négatif ou souffrant, s’exprimant par le déni de lui-même, le rejet, la haine, plus il porte une fréquence basse, lente et lourde et plus il attire à lui, automatiquement, par la réception, des ondes basses, lentes et lourdes.  La souffrance attire la souffrance comme le malheur attire le malheur.  Ce n’est pas une destinée décrétée par Dieu, il ne s’agit pas d’une punition céleste, il s’agit tout simplement d’une réaction à une action ou d’un effet à une cause.  Car la joie attire également la joie, comme le bonheur attire le bonheur.  Chacun émet et reçoit sur sa fréquence.  Nul ne peut recevoir sur une fréquence autre que celle sur laquelle il se trouve ou qu’il entretient.  Voilà pourquoi il importe d’élever constamment sa fréquence vibratoire.  En cela, certains sons peuvent provoquer des effets très bénéfiques et salutaires.

Toute énergie révèle une intensité sonore et une intensité lumineuse, même s’ils peuvent rester inaudibles ou invisibles à l’être humain.  L’échelle des sept notes contient la formule chiffrée du Cosmos, comme les sept couleurs de l’arc-en-ciel.  En émettant certains sons (mantras), l’être humain produit aussi certaines fréquences vibratoires, dans le lieu où il se trouve, ondes qui se propagent à travers tout le Cosmos.  Ces vibrations s’harmonisent avec d’autres vibrations plus universelles qui affectent son état particulier, révélé par son aura.

Le son peut pénétrer dans n’importe quelle substance, déplacer les molécules et réorganiser les réalités.  Il met en contact avec les sentiments, alors que le sentiment permet d’accéder à toutes les fréquences et à tous les centres d’énergie, ce qui ouvre à la compréhension de l’information de la Lsonumière.  De ce fait, ce qu’on a l’intention de faire avec un son importe grandement.  Si ces intentions ne sont pas claires, il peut revenir sur lui-même et croître au-delà de sa capacité originelle, doublant et quadruplant sa force de par son propre impact.  De même, le son stimule l’énergie.  Il crée une onde verticale, enforme de colonne, accumulant fréquence sur fréquence, pouvant faire imploser certaines réalités.

Lorsqu’un groupe, placé en cercle, émet un son, il engendre une colonne d’énergie, au centre de la circonférence, qui peut faire beaucoup plus de choses que l’être ordinaire ne le réalise : elle peut provoquer des exploits, détruire ou engendrer de nombreuses réalités.  Le son peut mettre en rapport avec des dimensions auxquelles l’intellect ne peut faire accéder.  Les êtres qui savent se servir du son avec grâce à des fins lumineuses et harmonieuses évoluent rapidement.  Ils sont appelés à représenter beaucoup plus de gens, à participer à des rassemblements mondiaux de conscience pour changer la fréquence disponible avec leur son.  Le son, reflet de la Vibration primordiale, constitue un moyen privilégié pour créer une conscience plus étendue, surtout s’il est modulé par le cœur.

***

Le Son primordial évoque le Son à l’Origine du Cosmos, la Source de l’onde acoustique, formée de vibrations rythmique.  Il désigne le Verbe créateur et éternel, la Vibration puissance qui transcende le temps et l’espace et la Force qui parcourt les Univers tel un chant repris par tout ce qui vit.  En Orient, on le nomme AUM qu’on considère comme le Son-mère, proféré par le Grand Architecte de l’Univers, qui est à l’origine de tous les autres sons.

© 2012-15, Bertrand Duhaime (Dourganandâ).  Tous droits réservés. Toute reproduction strictement interdite pour tous les pays du monde.  Publié sur : www.larchedegloire.com.  Merci de nous visiter sur : https://www.facebook.com/bertrand.duhaime.

A propos de l'auteur