LE GRAND SOI, LE JOYAU DIVIN QUE DOIT ACCUEILLIR LE PETIT MOI EN LUI CÉDANT TOUJOURS PLUS D’ESPACE…

Soi supérieur

Le Grand Soi, ne désigne rien d’autre que l’Esprit divin, diversement appelé «Soi divin», «Soi spirituel», «Soi intérieur» ou «Soi supérieur».  C’est l’Étincelle de Vie, l’Essence de ce qu’un être est, unie à la Volonté suprême du Créateur, qui adresse constamment des messages subtils permettant de rester en harmonie avec la Nature et l’Univers et qui émet un courant d’énergie intense sur lequel l’être incarné peut se laisser porter jusque dans les Régions sublimes.  Celui qui prend le temps d’écouter sa voix, à l’intérieur de lui-même, devient de plus en plus conscient de ses avis et conseils, envoyés sous forme de pensées, d’images, de sentiments, de sensations et de ressentis, qui, dûment exprimés, engendrent de nombreux résultats évolutifs dans la vie personnelle.  Il guide toujours vers le meilleur qu’on accepte de recevoir dans sa vie, aimant sans imposer de conditions en retour.

Du reste, un indice qui révèle l’intensité de son lien avec son Grand Soi, c’est l’état amoureux, cet état centré sur le But ultime, un état paisible, équilibré, chaleureux, agréable, indulgent envers soi et autrui.  Investi par lui, on devient amoureux de la vie et de tout dans toutes ses pensées, ses sentiments, ses paroles et ses actes, car il met en contact avec les autres âmes et avec la Source unique de toutes les formes de vie dans les plans intérieurs.  Détenteur de toutes les qualités, vertus et attributs du Créateur, il émet constamment des pulsions vers un être  pour partager son amour et l’aider à se sentir uni aux autres et au Tout.

Le Grand Soi s’exprime surtout par l’intuition, l’inspiration, les ressentis et les faits de la vie.  Il guide en créant des coïncidences et des moments de synchronicité pour fournir les messages que l’être évoluant a besoin de recevoir et de comprendre.  Il désigne l’aspect le plus large, le plus grand, le plus adéquat, le plus harmonieux, le plus serein, le plus parfait, le plus heureux, le plus chaleureux et le plus compatissant de son Être total.  On se rapproche de son Grand Soi chaque fois qu’on œuvre avec la Lumière divine, qu’on s’aime vraiment, qu’on élève sa conscience, qu’on aide les autres, qu’on se concentre sur sa façon de servir et de transformer le monde.  En se liant à lui, on accélère et on facilite son évolution, retrouvant son rythme de croisière normal.

Le Grand Soi, c’est le Maître intérieur, une autre expression qui fait mieux ressortir la liberté de l’homme et sa souveraineté dans son univers personnel.  En fait, il représente une réalité qui, selon les auteurs spirituels,  porte plus de cent noms : Atome de Lumière, Étincelle spirituelle, Monade divine, Esprit cosmique, Ego supérieur, Soi supérieur ou Grand Soi, Auxiliaire intérieur, Génie gardien, Nautier intime, Conscience cosmique ou divine, Être transcendant ou transcendantal, Sublime Présence Je Suis, Divinité d’élection, Moi silencieux, Guide invisible, Dieu-en-soi, Avatar personnel, etc.

Comme on l’aura compris, il s’agit de l’Étincelle divine individualisée, émanée de l’Esprit suprême ou du Créateur divin, composée de Pure Lumière blanche de cristal, détenant tous les attributs et les pouvoirs de la Source divine unique.  En général, il est accompagné de sept auxiliaires : le Pro-géniteur, le Gouverneur (Commandant), le Chancelier, l’Ambassadeur (Messager), l’Appariteur (Inspirateur)  et l’Inquisiteur, qui réfèrent aux sept chakras et aux sept planètes sacrées.  Cet Émissaire du Grand Architecte de l’Univers habite un temple de chair.  Il mérite le plus grand respect et la plus grande attention, car il détient le secret de son être, faisant partie de la Grande Âme cosmique.  Il connaît la Voie à suivre, car il est lui-même la Voie royale, la Vérité et la Vie.  En gardant son oreille intime en accord avec lui, son œil intérieur centré sur lui, on ne peut qu’être inspiré sur le parcours convenable au quotidien.

Le Grand Soi ou Maître intérieur est un voyageur  qui vient vers soi à partir de loin, entrant dans le corps avec le premier souffle.  Il n’apporte rien dans le domaine des dons matériels, mais il est porteur de la richesse d’une connaissance plus vaste que tout ce qu’on peut imaginer, une connaissance puisée dans l’Omniscience, aux quatre coins de l’Univers.  Il connaît ses origines, son développement actuel et sa fin.  Il guide et protège.  Pour capter sa Sainte Présence en soi, il faut se faire comme la Nature, très réceptif.  Il faut se faire vigilent, fertile, calme, silencieux, car il ne se révèle que dans la paix, la tranquillité, le silence.  Il ne se dévoile qu’à celui qui l’attend et qui est prêt à le recevoir avec un cœur simple et ouvert, le mental apaisé.

Chacun doit veiller à ce qui entre dans son temple et en sort afin qu’il soit digne d’accueillir le Grand Soi.  Il gagne à examiner chaque pensée qui frappe son esprit, l’examiner et permettre uniquement aux pensées pures d’entrer.  De même, chaque mot que l’on émet doit être passé par le triple crible de la vérité, de la nécessité et de la bonté.  Ses actions doivent vise un but constructif, bénéfique et harmonieux.  En se préparant ainsi à l’accord pour le recevoir, il faut se souvenir qu’il imprègne tous les êtres, par l’Âme unique.

Tout être incarné devrait reconnaître en chaque être vivant l’Âme unique qui s’y réfléchit, ce qui accélère la révélation de cet Invité mystique.  Si on accueille chacun avec joie, il viendra habiter chez soi pour toujours.  Quelle plus grande sécurité peut-on espérer que d’être habité par ce Maître du Pure Lumière qui est partout et qui habite en toutes choses?  Pour tirer de sa conscience infinie le message dont on a besoin à un moment particulier, il suffit de diriger les questions de son esprit vers cette Grande Source de sagesse.  Il convient d’attendre son Maître intérieur en étendant la vision de son petit moi, avec un cœur patient.  Il faut accepter d’élargir graduellement cette vision.  Alors, l’harmonie croissante annonce sa révélation, signe d’une relation plus parfaite avec toute la Création, d’une union plus intense et constante avec Dieu.  La lumière croit, la prospérité s’affirme, la santé grandit.  On participe davantage à la vie de son Invité, la véritable vie en soi.

Comme quoi, le Grand Soi garde la Flamme éternelle de la Vie dans sa maison, dans son temple.  Et c’est la même Lumière qui brille dans chaque maison.  C’est le Feu de l’Amour, cette Lampe allumée à toutes les fenêtres, qui accueille le voyageur fatigué.  Mais sa véritable demeure, ce n’est pas ce temple exigu qu’est le corps, mais l’Univers, voire le Cosmos tout entier.  Il est l’Émissaire de l’Absolu qui ramène à l’Absolu.

© 2012-14, Bertrand Duhaime (Dourganandâ).  Tous droits réservés. Toute reproduction strictement interdite pour tous les pays du monde.  Publié sur : www.larchedegloire.com.  Merci de nous visiter sur : https://www.facebook.com/bertrand.duhaime.

A propos de l'auteur

Une réponse

  1. alexandre

    Chacun doit veiller à ce qui entre dans son temple et en sort afin qu’il soit digne d’accueillir le Grand Soi. Il gagne à examiner chaque pensée qui frappe son esprit, l’examiner et permettre uniquement aux pensées pures d’entrer. De même, chaque mot que l’on émet doit être passé par le triple crible de la vérité, de la nécessité et de la bonté. Ses actions doivent vise un but constructif, bénéfique et harmonieux. En se préparant ainsi à l’accord pour le recevoir, il faut se souvenir qu’il imprègne tous les êtres, par l’Âme unique. C’est la méthode pour l’accueillir – il est le Christ et vous, l’Etre de toute beauté.