LE PROPHÈTE TRANSMET LES MESSAGES DU CIEL… 

Le mot «prophète» signifie «serviteur de Dieu».  Il s’agit d’une personne qui prédit des faits ou qui annonce un événement futur en se disant inspiré de façon surnaturelle.  Ainsi, il prédit par divination.  Le prophète, bénéficiaire du Souffle divin, lié à la vérité et à la réalité, annonce ce qui menace, ce qui console du présent et ce qui redonne espoir en l’avenir.

Sri Aurobindo Ghose, lui-même un très grand voyant, a prévenu : «Quant à la prophétie, je n’ai jamais rencontré ni connu un prophète, si réputé soit-il, qui ait été infaillible. Certaines de leurs prédictions se réalisent à la lettre, d’autres pas: elles se réalisent à moitié ou font complètement long feu.  Il ne s’ensuit pas que le pouvoir de prophétie soit irréel, ni que les prédictions exactes puissent toutevoix-du-ciel-jeune-prophetes être expliquées par la probabilité, le hasard ou la coïncidence. La nature et le nombre de celles qui ne peuvent pas l’être sont trop grands. Le caractère variable de la réalisation peut s’expliquer soit par un pouvoir imparfait chez le prophète, parfois actif, parfois impuissant, soit par le fait que les choses ne sont prévisibles qu’en partie, ne sont déterminées qu’en partie ou encore par différents facteurs ou lignes de pouvoir, par différentes séries de potentiels et d’actualités. Tant qu’on reste en contact avec l’une de ces lignes, on prédit avec exactitude, pas autrement; et si les lignes de puissance changent, les prophéties déraillent également.» 

En effet, le prophète voit des possibilités ou des probabilités que l’espèce humaine peut changer ou modifier conformément à son libre arbitre.  C’est uniquement lorsque l’Humanité arrive au moment présent que les probabilités s’effondrent permettant à la réalité du dénominateur commun énergétique d’apparaître.  Ainsi les points de choix tout au long de la trame temporelle représentent d’importants moments de pouvoir, car l’espèce humaine pet changer ce que le prophète voit.  Ainsi, surtout lorsqu’il prédit des événements chaotiques ou catastrophiques, le meilleur prophète est celui qui émeut les gens au point de les amener à changer leur destin malheureux.

Est-ce qu’un vrai prophète peut se tromper?  Tout être incarné peut se tromper.  Mais, dans le cas du prophète, l’erreur apparente peut prendre un autre sens.  Lorsqu’il annonce des événements pénibles surtout, s’il réussit à éveiller les gens à leur liberté et à leur responsabilité et les amène à changer leur situation, par leur propre créativité mentale, il ne s’est pas trompé, il a joué son rôle d’alerteur.  Dans ce contexte, il n’y a pas plus grand prophète que celui qui a semblé se tromper puisqu’il a réussi à amener les gens à se prendre en mains et à changer leur destin.

***

Le prophète de malheur désigne un être qui dit détenir des facultés prémonitoires sans les avoir.  Mais, abusant de la crédulité des gens, se couvrant d’un prestige trompeur ou jouant sur leurs émotions, il lance des prédictions inventées, plutôt sombres.  Selon ses préjugés religieux, il peut même se croire lui-même.  Alors, il peut imprimer des suggestions puissantes chez ses adeptes qui, par leur foi, rendent les prédictions possibles, les chargeant eux-mêmes d’énergie et de vie.  Ainsi, ils peuvent se justifier de continuer à croire à leurs faux-prophètes.  Les principaux prophètes de l’Islam sont Adam, Noé, Abraham, Moïse, David, Jésus et Mohammad, ce dernier considéré comme le plus puissant et le dernier de la lignée pour le présent cycle évolutif de l’Humanité.  Quelques siècles après sa disparition, sans assises scripturaires, mais en inventant, ses successeurs lointains ont couvert cet être assez humble d’un prestige trompeur, qu’il n’aurait probablement pas revendiqué lui-même, en jouant sur les émotions d’êtres faibles et impressionnables, insistant sur certaines de ses présumées prédictions, plutôt sombres et menaçantes, pour présenter la religion musulmane comme la culmination de l’évolution spirituelle planétaire, afin de maintenir leurs ouailles dans le giron d’une religion musulmane de leur conception.  Autrement dit, la Tradition musulmane ne détient pas de documents authentiques des premiers moments de son apparition, de sorte qu’un observateur extérieur peut laisser entendre que, si le Coran et les hadiths sont authentiques, «Le Prophète», qui ne pouvait tout prévoir, n’a pas laissé beaucoup d’ouverture pour l’accueil des autres religions et des autres spiritualités, ce dont certains meneurs ont profité pour présenter une religion musulmane puissamment codifiée (charia) et extrêmement radicale qui déshonore l’intention de son fondateur.  Dans la Grèce antique, les prophétesses de Delphes, appelée pythies, honoraient Apollon.

Le faux prophète identifie un imposteur qui se spécialise dans le mensonge ou la désinformation (manière de truffer la vérité de juste assez d’éléments faux pour que le message devienne dangereux).  En Alchimie, il désigne une pierre finale qui semble avoir tous les aspects d’une Pierre philosophale (appelée Christ), mais encore marquée par des traces de psychisme ou d’orgueil.  Il traduit le piège redoutable de l’imposture spirituelle.  Dans l’«Ancien Testament», il s’agit d’un homme qui, inspiré par Dieu, parle en son nom pour faire connaître son message.   Les premiers prophètes hébreux comprenaient les patriarches Abraham, Moïse et Samuel.  Les quatre grands prophètes bibliques sont Daniel, Ézéchiel, Isaïe et Jérémie.  On peut leur ajouter les douze petits prophètes (Osée;  Joël;  Amos;  Abdias;  Jonas;  Michée;  Nahum;  Habacuc;  Sophonie;  Aggée;  Zacharie;  et Malachie.  Le roi-prophète désigne David.

© 2012-15, Bertrand Duhaime (Dourganandâ).  Tous droits réservés. Toute reproduction strictement interdite pour tous les pays du monde.  Publié sur : www.larchedegloire.com.  Merci de nous visiter sur : https://www.facebook.com/bertrand.duhaime.

A propos de l'auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.