LA NEUTRALITÉ PEUT ÉQUIVALOIR À L’IMPERSONNALITÉ…

La neutralité décrit l’état de ce qui n’est ni négatif ni positif, ni masculin ni féminin, qui est dépourvu de sentiment ou de passion.  C’est encore l’état de celui qui refuse de prendre parti, de s’engager d’un côté ou d’un autre.  .  Mais la neutralité peut aussi exprimer une réalité temporairement figée, statique, indécise, versatile, ambiguë, réversible.  La neutralité révèle alors l’état temporaire engendré par l’annulation de deux forces d’égale importance ou un état d’attente, d’indifférenciation, en l’absence d’une force qui puisse l’animer ou, pour ainsi dire, lui faire prendre parti.  Elle place dans un état sans parti pris et dépourvu d’émotions qui permet à la Vérité de se faire, de s’exprimer telle qu’elle est.  Elle permet d’éviter de happer des vibrations qui ne servent pas son évolution.

Depuis toujours, chaque jour se déroule au rythme des pensées profondes, des paroles, des actions et des ressentis d’un individu, même si plus de quatre-vingt-dix pourcent de ce qu’il fait reste inconscient!  L’être humain forme et émet des milliers de pensées qui passent,  qui se créent et s’effacent tout en produisant un impact daimagesns sa vie.  En fait, il ne distille pas les pensées, il les attire par sont aux vibratoire, car toutes les pensées préexistent dans le Cosmos.

Parfois, un son, une image, un contexte esquisse une pensée qu’il entretient, lui rajoutant des détails.  Ainsi, il lance tout un scénario dans notre esprit.  Et voilà qu’un autre son ou autre fait attire son attention, qui se superpose à la première pensée, ce qui l’amène à l’oublier.   Plus souvent, il reproduit les mêmes scénarios qui, petit à petit, gravent un sillon d’informations dans son esprit.   Pour un peu qu’il y ajoute une émotion, il enclenche à son insu une création, surtout s’il la redoute.   Par exemple, il suit un reportage choc à la télé ou il regarde une image saisissante dans un magazine et il se projette en eux.  Il souffre dans la même mesure qu’ils le gênent et alimentent sa peur, sa frustration, sa colère.  Alors, son taux vibratoire chute.

Par la suite, dans la mesure que les images l’ont impressionné, il pourra revivre la scène en pensée ou en rêve.  S’il entretient assez longtemps ce contexte, rempli de sensations négatives, celui-ci pourra lui revenir sous la forme que l’esprit aura trouvée pour le manifester de façon tangible.  Voilà comment s’élaborent les différentes expériences de vie pour apprendre une leçon.

Cela explique pourquoi il importe de veiller sur ses pensées, ses paroles, ses ressentis et ses actes!   Plus un être devient conscient, moins d’impondérables relevant de la création inconsciente parviennent à se manifester à son détriment.  Dans le processus d’éveil de la conscience, la neutralité représente une grande force qu’il convient d’acquérir.  Elle évite de sombrer dans des créations négatives.

En effet, il importe au plus haut point d’apprendre à observer tranquillement un contexte, sans s’y impliquer pour envoyer à la place,neutralité dès que cela devient possible, les meilleures ondes d’harmonisation, de guérison, de libération ou d’autres vibrations constructives du genre.  Par exemple, quand il se produit un fait horrible, que faut-il faire?  Juger, critiquer, s’apeurer, pleurer, se mettre en colère, se voiler la face?  Tout ceci relève du domaine de la troisième dimension humaine.

Certes, il s’agit de réactions normales, mais celles-ci alourdissent le taux énergétique de l’évènement et lui rajoutent une couche de négativité. Pensez-vous que les maitres réagissent ainsi?   Jamais!  Ils préfèrent observer pour déterminer comment ils peuvent intervenir pour améliorer la situation.  Sans juger, ils émettent des ondes constructives, ils formulent des conseils, ils recommandent le pardon, ils réduisent la causalité, ils aident les êtres évoluants à évoluer au mieux.  Ils savent qu’ils deviennent maitres de l’énergie contextuelle dès qu’ils canalisent leurs émotions.  De la sorte, ils donnent belle leçon d’apprentissage évolutif.

Le monde a plus  besoin de personnes sages, constructives, sereines, conscientes, respectueuses et pacifiques que de personnes négatives, qui deviennent destructives.  En cela, chacun détient un rôle important qu’il doit effectivement jouer au meilleur de sa compréhension et de ses moyens afin de changer les paradigmes  régressifs.

En général, la loi de la Neutralité correspond à la loi de l’Impersonnalité.  On peut donc aller s’instruire à l’article qui en traite.

© 2012-15, Bertrand Duhaime (Dourganandâ).  Tous droits réservés. Toute reproduction strictement interdite pour tous les pays du monde.  Publié sur : www.larchedegloire.com.  Merci de nous visiter sur : https://www.facebook.com/bertrand.duhaime.

A propos de l'auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.