LA MÉTHODE, UN INGRÉDIENT DE LA MISE À L’ORDRE ET UN FACTEUR D’ÉQUILIBRE… 

La méthode évoque la marche rationnelle que suit l’esprit pour arriver à la connaissance ou à la démonstration d’une vérité.  Elle désigne encore un ensemble des moyens jugés les plus propres à une mise en ordre pour arriver à un but.  Elle peut indiquer l’ordre précis suivi pour exécuter un ouvrage ou pour parvenir à une fin.  Elle implique la manière ordonnée de mener quelque chose.  Elle rappelle l’ensemble des règles ou principes normatifs sur lesquels repose un enseignement ou la pratique d’un art.  Il peut encore s’agir d’un ouvrage groupant logiquement les éléments d’une scieméthodence ou d’une connaissance.

La méthode recouvre la série de démarches précises et rigoureuses, dans l’application de principes, pour parvenir directement, donc sans dispersion et trop de délais, et en toute sécurité, donc sans danger, à un but précis pour s’assurer  une évolution progressive et ordonnée.  Elle précise les actions successives à entreprendre, pour maintenir la cohérence et la direction juste, mais elle doit laisser de la place à l’invention, à la spontanéité et au naturel.

 La méthode évoque la volonté spirituelle qui actionne la faculté connaissante, qui découpe en concepts et en idées et qui stimule la connaissance distinctive.  Sur le sentier du but ou de l’idéal, il faut aller de A à Z ou de l’Alpha à l’Omega, en passant par toutes les autres lettres.  Sauter une seule étape peut paraître faire plus court, mais c’est le meilleur moyen d’aboutir à l’échec, au moins à un échec partiel.  Hélas, certains deviennent tellement obsédés par la réalisation de leurs objectifs, tellement pressés d’obtenir un résultat final, qu’ils en oublient la voie méthodique qu’ils doivent suivre pour y arriver.  D’autres, au contraire, sont tellement désorientés ou remplis de doute, quant à la marche à suivre, qu’ils ont du mal à les fixer avec précision ou restent coincés sur une étape, incapables de voir plus loin.

Ainsi, il faut diviser toute entreprise en petites étapes faciles et accessibles et apprécier chacune de ces étapes comme s’il s’agissait d’une fin en soi.  Alors, chaque étape jeune-couturiereterminée apparaît comme une petite réussite en elle-même.  Ainsi, on peut se flatter d’un succès plusieurs fois et pas seulement lorsqu’on parvient au but.  Souvent, ce qu’on a appris en cours de route se démontre plus important que le but lui-même.  Plusieurs ne vivent que pour atteindre le grand sommet alors que, durant l’ascension, chaque pas représente une avancée par rapport au précédent.  Ceux qui ont de la difficulté à suivre un cheminement lent et progressif doivent se demander quelle joie il y a à se hâter pour en avoir simplement fini puisque la joie de la réussite comble peu de temps.

La loi de la Méthode invite à prendre un jour à la fois en acceptant le sentier de la vie comme une série de petites étapes qui, atteintes l’une après l’autre, conduisent à son but.  Elle invite à se préparer minutieusement dans la patience, en transcendant le temps, pour se préparer des fondements solides.   Ainsi, elle traduit sa confiance dans l’épanouissement de son potentiel.  Nul ne peut sauter d’étapes.  En fragmentant sa tâche en étapes abordables, on connaît la réussite à tous les instants, sans attendre d’être parvenu au but ultime, jalonnant sa route de petits succès.  Qui centre son attention uniquement sur son but ultime ou sur sa destination finale a toujours la curieuse impression de ne jamais s’en approcher, ce qui le fait incliner vers le découragement, peut-être l’abandon, surtout s’il surgit des obstacles.

Un être peut atteindre n’importe quel but s’il sait procéder avec méthode, s’il sait le fragmenter en multiples étapes modestes, mais sûres, parce qu’adaptées à ses possibilités réelles du moment.  Les trop grands rêves, qui projettent dans un lointain futur, deviennent un fardeau lourd à porter.  Les meilleurs objectifs sont ceux dont il peut s’occuper dans l’immédiat, en choisissant une méthode qui se traduit par de nombreux petits succès.  Les progrès durables ne se produisent pas en quelques instants, mais heure après heure, jour après jour, en acceptant les transformations indispensables.  La méthode doit s’accompagner de la patience et de la persévérance, du respect de son rythme naturel.  Ainsi un être atteint n’importe quel but.  Chacun gagne à prendre la vie un jour à la fois en remettant à plus tard ce qui pourra être fait ultérieurement et en faisant immédiatement ce qui doit être fait tout de suite.

***

Quant à la méthode, qui fait dire que Dieu est un savant, elle exprime un attribut de l’Être suprême qui le définit comme le Principe de l’Ordre qui impose les différentes démarches nécessaires pour atteindre une fin donnée, notamment la Réalisation transcendantale.

© 2012-16, Bertrand Duhaime (Dourganandâ).  Tous droits réservés. Toute reproduction strictement interdite pour tous les pays du monde.  Publié sur : www.larchedegloire.com.  Merci de nous visiter sur : https://www.facebook.com/bertrand.duhaime.

A propos de l'auteur