LA DÉMARCHE ASCENSIONNELLE DANS LES TEMPS PRÉSENTS

Ce message s’adresse particulièrement à ceux qui viennent de s’éveiller à la spiritualité et qui viennent de réaliser que, à leur insu, un monde s’achevait pendant qu’un autre naissait.  Non, il ne se produira pas, incessamment, de Fin du Monde, mais un monde finit qui ouvre sur un autre.  Mieux dit, un état d’être inférieur fait place à un état d’être supérieur.  En fait, à l’heure actuelle, la planète et l’humanité vivent un processus d’Ascension dans les plans supérieurs de la Conscience divine.  Ils sont en train de développer l’état du Ciel sur Terre ou du Paradis terrestre.   Ainsi, la planète et l’humanité atteindront, ensemble, un point de non retour.  Nul ne reverra le monde tel qu’il l’a connu.  Ce monde est fini, révolu.  Il doit disparaître avec tous les éléments et tous les paradigmes stériles, inefficaces et désuets, donc involutifs.

En fait, tous les êtres ont toujours progressé sur le Sentier évolutif ou dans l’Échelle de la Vie.  Nul être ne s’est incarné en vain sur la Terre à quelque moment que ce soit de son histoire.  Malgré ses nombreuses erreurs apparentes, il a toujours ouvert davantage sa conscience.  Toute expérience humaine produit toujours son éclat de lumière, si faible qu’il soit.  Et d’éclat de lumière à un autre, tout être s’accomplit peu à peu.  Mais, dans la présente ère, il existait une date butoir : 2012.  Depuis, les temps pressent plus que jamais, puisque ce cap est dépassé.  Pour cette raison, les retardataires doivent redoubler d’ardeur et de pertinence pour s’inscrire dans les délais prescrits par l’imminence de l’Ascension planétaire et collective.  Car, malgré les échéances rigoureuses, car, une fois ouvert, le Portail de l’Ascension, le reste pour longtemps, si ce n’est pour toujours.

Présentement, sur Terre, il y a des êtres qui font partie de ce phénomène tandis que d’autres s’en excluent, par ignorance, par négligence, par incurie, par apathie.  Lentement, l’humanité se divise : une part s’emprisonne dans la troisième dimension pendant que l’autre se prépare à accéder au cinquième plan, voire, pour certains, au huitième.  Cette séparation ne résulte en rien d’un jeu du hasard, d’un décret spirituel, d’une condamnation arbitraire, d’une punition divine, d’une prédestination, elle répond plutôt au choix personnel d’un être doté de libre arbitre.

Car il y a deux catégories d‘êtres qui participent pleinement à l’actuelle Ascension collective de la planète et de l’humanité.  Ceux qui, en raison d’un niveau de conscience élevé, ont fait le choix délibéré d’y participer avant même de s’incarner, d’où ils y participent de façon tacite.  Et ceux qui, lassés de souffrir et d’errer, réalisant l’ampleur de leurs illusions, ont explicitement lancé cet appel une fois incarnés.  Hélas, les autres en sont exclus par respect de leur libre arbitre.

Autrement dit, puisque tout être humain est né libre, il doit faire ses propres choix.  En cela, ce qu’il choisit, consciemment ou inconsciemment, devient, en quelque sorte, un ordre cosmique, mais ce qu’il ne choisit pas ne lui appartient pas et ne peut pas lui arriver.  Dans ce contexte, le fait de ne pas choisir constitue déjà un choix : celui de s’abstenir de choisir.  Le refus de choisir appelle le maintien du statu quo.  Or, en ce bas-monde, conformément à la loi du mouvement universel, il n’existe pas d’état statique : tout avance ou tout recule.

Pour cette raison, toute personne désireuse de prendre part au présent processus de l’Ascension collective gagne à suivre une démarche rigoureuse, qui se résume en quelques points.  Il s’agit d’une démarche ponctuée de choix clairs, nets et précis, le témoignage d’un engagement personnel, qui permet d’être pleinement inclus en lui.  À moins d’avis contraire, toutes ces demandes peuvent se faire dans un état de détente et de recueillement aussi simplement qu’elles sont formulées.

  • Premièrement, cette personne doit s’unir à son Maître intérieur et demander au Créateur et à la Hiérarchie cosmique le privilège de participer pleinement à l’Ascension collective actuelle de la planète et de l’humanité.  En fait, il s’agit à la fois d’un droit inné et d’un privilège de service collectif.  Progressivement, suite à un changement de garde, au niveau de ses guides spirituels, cette requête lui permettra de reconnaître son Être total, de recouvrer son pouvoir spirituel et de récupérer les acquis de ses expériences antérieurs à travers toutes ses incarnations.
  • Deuxièmement, elle doit s’unir à son Maître intérieur pour demander à  Jésus-Sananda, le Maître de l’ère des Poissons, désormais Régent de la planète Terre, de lui accorder le quantum d’énergie christique qu’il avait promis d’accorder, vers la fin de son règne, aux êtres humains qui le lui demanderaient.
  • Troisièmement, toujours unie à son Maître intérieur, elle doit demander au Créateur et à la Hiérarchie cosmique d’arrêter la sécrétiondémarche ascensionnelle de l’hormone de mort dans son système corporel et d’inverser ses processus biologiques de manière à s’assurer la longévité et, pourquoi pas, l’immortalité.  En effet, depuis quelques années, les plus avancés, au niveau spirituel, peuvent accéder à l’état d’immortalité de leur vivant.  Malgré cette demande, certains êtres devront une nouvelle et dernière fois passer par la mort, parce qu’elles se sont prises en main trop tard ou parce qu’elles ont accumulé un déficit organique trop important.
  • Quatrièmement, toujours unie à son Maître intérieur, elle doit faire appel à Michaël afin que, au moyen de son Épée Excalibur (ou Épée des Sept Vertus), il retranche de sa conscience et de son entité les éléments opaques qui s’opposent à son ascension dans la Lumière. Nous évoquons ici tous les relents de la dualité, toutes les séquelles douloureuses, toutes les croyances illusoires, tous les engrammes sombres qu’elle a pu accumuler au cours de toutes ses vies antérieures et de tous les contrats, vœux, promesses et engagements qu’elle a pris et qui ont pu réduire sa liberté.  À défaut d’avoir été dénoués, tous ces liens agissent toujours au niveau inconscient de son être et ils l’entravent dans son expansion.
  • Cinquièmement, unie à son Maître intérieur, elle pourra répéter les mêmes exercices mentionnés dans le paragraphe précédent, mais, cette fois, en recourant à l’aide de Tsadkiel, le Régent de l’Épée indigo. Alors que Michaël rompt les liens stériles, sombres et indus, Tsadkiel les dissout jusqu’aux racines et à aux moindres radicelles, les empêchant de se régénérer spontanément après leur dissolution.
  • Sixièmement, unie à son Maître intérieur, elle doit ouvrir la porte du Ciel, assistée de Kuthumi-Tobius, le Nouveau Portier du Paradis, et y entrer symboliquement de plain-pied.      
  • Septièmement, par la suite, à son rythme, unie à son Maître intérieur, elle devra méditer, le plus souvent qu’elle le pourra, sur l’état du Paradis terrestre –qui vibre désormais au plus profond d’elle-même– pour bien prendre conscience de sa réalité. Elle s’aidera en demandant à son Maître intérieur de lui révéler les empêchements à cette réalisation qu’elle peut entretenir, au niveau des illusions personnelles, des émotions négatives, des conceptions duelles, des difficultés à aimer et à pardonner, du manque de lâcher prise.  Après les avoir identifiés, elle pourra lui demander de les dissoudre pour toujours à travers tous les niveaux inférieurs de sa conscience.

ADDENDA : Depuis quelques mois, avec l’instauration de l’Ère de Grâce, une intervention directe de l’Absolu, un être peut réduire le rituel et se contenter de s’unir à son Centre divin pour préciser qu’il choisit de participer au phénomène de l’Ascension et de l’accession à l’immortalité, de son vivant, dans un abandon inconditionnel à la Lumière divine, choisissant ensuite de mener une vie centrée sur le moment présent, devenu le Moment éternel, dans l’acceptation des expériences, qui l’Initient, comme elles se présentent, sans jamais maugréer, en agissant en Être de Vérité et en rayonnant de son mieux l’Amour pur dans le silence et le secret.  Dès lors, adoptant la position de l’observateur neutre, il saura que toute expérience, agréable ou désagréable, sert à le purifier et à le préparer au Grand Passage, parce qu’il se trouvera toujours au bon endroit et au bon moment pour voir se dissoudre ses obstacles intimes, assuré surtout de grandir dans une joie sereine qui ne cessera de s’affirmer.  Il ne lui restera qu’à méditer le plus souvent possible pour affermir son lien avec son Centre divin et, par lui, avec l’Absolu.

Voilà.  À toutes ces nouvelles recrues qui veulent s’éveiller à leur mission d’Ouvrier de Lumière et se joindre la Famille spirituelle universelle et cosmique, nous souhaitons un cheminement paisible et gracieux sur la Voie de l’Évolution cosmique ou de l’Ascension générale.

© 2009-2015, Bertrand Duhaime (Dourganandâ).  Tous droits réservés. Toute reproduction strictement interdite pour tous les pays du monde.  Publié sur : www.larchedegloire.com.  Merci de nous visiter sur : https://www.facebook.com/bertrand.duhaime

A propos de l'auteur