DIS, DIEU, QUE VEUT DIRE L’EXPRESSION «FAIRE TA VOLONTÉ«?

Vos guides spirituels chrétiens vous ont dit que Jésus avait proféré la demande : Père, que ta Volonté soit faite et non la mienne.  Pourtant, celui qui peut aller lire dans les Archives akashiques constatera qu’il a plutôt dit : Père, que ta Volonté se fasse afin que la mienne se fasse également.  Il serait inepte de ma part de demander à une entité que j’ai dotée du libre arbitre de se soumettre uniquement à ma Volonté divine.  Mais ne va pas croire davantage ceux qui disent, comme l’a fait récemment un certain médium, qui se croit inspiré : Il est ridicule de croire que Dieu assigne un plan aux êtres humain, car il s’agirait une sorte de contrôle et, de ce fait, d’un manque de compassion.  Jusqu’à un certain point, je suis d’accord avec cette affirmation, mais il aurait fallu la formuler autrement pour éviter de semer la confusion chez certains esprits faibles assez porté à la rébellion.

En principe, lorsque vous invlivre-sacreoquez la Volonté de Dieu ou la Volonté directrice, ces expressions réfèrent d’abord au Dessein divin ou à l’Idée originelle, au Plan cosmique, au But évolutif tel que conçu par le Créateur.  Il s’agit de l’incitation fondamentale qui émane de l’Esprit de Vie, que l’on appelle le Plan de Dieu ou la Volonté du Père.  C’est l’Énergie dynamique qui amène à l’existence, fait agir, fait traverser les cycles de la vie.  Elle se manifeste par la détermination à vivre, à être, à expérimenter et à évoluer.  En vous, celle-ci s’exprime par le corps mental et le cerveau.  C’est par la Volonté directrice, que je préside â la naissance de tout être humain, le soutenant tout au cours de sa vie, fixant le terme de son existence et se retirant â la fin du cycle.

Mais vous ne devez jamais référer à la Volonté de Dieu comme une dynamique contraignante pour l’être incarné, doté du libre arbitre.  Ma Volonté n’enjoint rien d’autre que de vivre dans l’Amour pur, soit d’accueillir l’amour et de répandre uniquement de l’amour par ses expériences, ses dons et ses échanges.  Au niveau individuel, elle évoque ce que vous appelez diversement appelé le plan de vie, le devoir d’état, la tâche quotidienne.  Il s’agit de la finalité évolutive qui recouvre votre mission cosmique et votre service humanitaire individuel.  Autrement dit, il s’agit de la part que chacun d’entre vous doit jouer, de vie en vie, dans l’Économie cosmique, de cette partie du Grand Concept divin qu’un être particulier cherche à valider en mon nom, dans son rôle fonctionnel particulier.

À proprement parler, pour chacun, la seule Volonté de Dieu réside dans l’injonction d’évoluer à son rythme, au meilleur de ses connaissances et de ses moyens.  À titre de Créateur, je n’impose aucun programme à personne : c’est chacun qui se fixe lui-même un tel programme pour chacune de ses incarnations.  Or, présentement, vous avez achevé de réaliser vos programmes, parce que vous avez atteint la destination : le Paradis terrestre ou le Ciel sur Terre.  Il ne vous reste qu’à régler vous dernières illusions et à dissoudre les séquelles de vos inconséquences dans vos vies antérieures afin de reconnaître pleinement cet état en vous.  Ainsi, je n’exerce aucune direction délibérée à votre égard au point où, vous dominant, je contrôlerais votre vie en déterminant ou en provoquant les circonstances et les événements que vous expérimentez, ce qui résulte plutôt d’un choix personnel qui se développe conformément au principe de la Causalité.  À votre su ou à votre insu, chacun d’entre vous dirige sa propre vie par ce qu’il pense, dit, fait, sent et ressent, consciemment et inconsciemment.  Comme la plus grande partie de vos motivations relève de votre inconscient et de votre subconscient, vous ne parvenez pas toujours à reconnaître, dans son vécu, votre propre empreinte.

En vérité, je ne serais pas la Source de l’Ordre parfait si je ne poursuivais pas la réalisation d’une certaine Finalité ontologique.  Or, à mon niveau, cette Finalité consiste à me connaître dans tous les aspects de moi-même à travers tous les plans de la Conscience cosmique, par l’intermédiaire de mes créatures.  Bien que je n’exerce aucune domination sur qui que ce soit, j’ai assigné une orientation à cette expérience de me connaître moi-même à l’intérieur de moi-même.  Autrement dit, il est certain que j’ai cogité un Archétype pour le présent cycle évolutif de l’Éternité et que celui-ci se fonde sur un Plan qui établit lui-même la Finalité que je poursuis à travers toute chose.  Voilà ce qui fonde le Principe que vous appelez diversement la Providence divine, la Justice immanente ou la Causalité éthique.  À l’intérieur de mon Plan cosmique, chaque Étincelle divine s’est vu assigner un rôle fonctionnel, ce qui devient sa mission et appelle, ensuite, un service humanitaire.  Aucune d’elles ne peut se soustraire à ce rôle fonctionnel avant de l’avoir complètement réalisé.  Alors, elle peut se joindre au concert des co-créateurs qui agissent avec moi.

La mission de chacun consiste à se connaître parfaitement lui-même à l’intérieur de lui-même afin de redécouvrir qui il est et ce qu’il peut accomplir en pleine conscience à titre de Fils de Dieu.  Par la suite, son service humanitaire consiste à montrer aux autres âmes moins avancées, par l’exemple, comment y parvenir à leur tour.  Mais, en cela, chacun est libre de procéder de la manière qui lui plaît davantage.  Pour ma part, je demande à chacune de mes créatures de s’accomplir dans ma Lumière, mais elle reste libre des modalités à choisir pour y arriver.  Pour mieux comprendre, supposons que je puisse commander à toutes les âmes de se retrouver en même temps à une destination précise.  Je peux leur demander, ce qui est pour leur bien, de respecter l’heure fatidique de la réunion des âmes en ce lieu, mais je ne peux pas et ne veux pas m’occuper de déterminer pour elles la route à prendre ni les moyens à utiliser pour s’y présenter à point nommé.  Elles peuvent même dégager une nouvelle route et inventer leurs moyens à leur convenance pour y arriver.

Quoi qu’il en soit, je peux vous assurer que, en tant que Dieu, je ne suis la cause directe d’aucune expérience individuelle, puisque je ne contribue qu’à faciliter ce qu’un être a lui-même choisi d’expérimenter en mon nom.  Chacun détermine, par ses choix, ce que, à titre de Maître absolu, distribuant mon énergie dans la neutralité, je rends ensuite possible.  Toutefois, chacun décide bel et bien de son plan de vie, au niveau de son âme, entre chacune de ses incarnations.  Chacun obéit aux élans conjugués des trois instances de son individualité dans le royaume du contingent et du relatif.  En tant que Dieu, je place dans les mains et le milieu de chacun, qui reste libre de s’en servir, les instruments, les moyens et les auxiliaires avec lesquels il pourra réaliser l’expérience de son choix afin d’accéder à des degrés de conscience de plus en plus élevés.  Dans ce processus, chacun ne prend pleinement conscience des résultats qu’il vit qu’après qu’ils se soient manifestés, rarement avant ou pendant.  Mais cela fait partie de la Dynamique cosmique, régie par la Causalité, qui ne vise qu’à maintenir le Monde dans l’Ordre cosmique ou à l’y ramener.

Alors, de grâce, cessez d’autant redouter ma Volonté céleste et apprenez plutôt à me retourner, dans la sérénité, l’Amour infini que je vous porte à tous.  Aimez-vous les uns les autres, en commençant par vous aimer vous-même, jusqu’à aimer tout ce qui est, et ainsi, vous me rendrez le plus grand témoignage de ce qu’est le service d’amour et de dévotion dont parlent si abondamment les Textes hindous et d’autres voies spirituelles.

 

© 2009-15 Bertrand Duhaime (Dourganandâ).  Tous droits réservés. Toute reproduction strictement interdite pour tous les pays du monde.  Publié sur : www.larchedegloire.com.  Merci de nous visiter sur : https://www.facebook.com/bertrand.duhaime.

 

A propos de l'auteur