DIEU, QU’EST-CE QUI EXPLIQUE LE FLÉAU RÉCURRENT DE LA GUERRE?

 

Bien-aimé, je vais te répondre de façon inattendue, mais des plus véridiques.  Lorsque la guerre des sexes aura cessé dans votre monde, toute guerre disparaîtra de sa surface.  Et lorsque tout être humain aura retrouvé l’équilibre au plan des aspects de sa polarité, la guerre des sexes s’évanouira partout autour de vous.

Alors, si tu as bien compris, le retour de la paix dans votre monde de dualité ne surviendra que lorsque les êtres humains auront récupéré leur androgynat, car ils auront réintégré l’Unité.  Et c’est seulement à ce moment qu’ils reconnaîtront l’égale valeur des aspects compatibles et complémentaires de la polarité universelle.  Toute guerre débute d’abord en vous et elle commence par un déséquilibre entre vos aspects mâle et femelle.

Fondamentalement, la guerre des sexes repose sur un déséquilibre intérieur au niveau des aspects de la polarité.  Pour accéder à ma réalité multidimensionnelle, chaque être doit fusionner l’aspect mâle et femelle qu’il porte en lui-même, mettre un terme à la séparativité, à la lutte entre l’homme qui veut dominer la femme concrètement, mais qu’elle finit par séduire et par dominer subtilemquerelle_coupleent.

À vrai dire, tour à tour, l’homme et la femme ont dominé votre planète dans un jeu de bascule ou de retour du balancier.  Votre présent patriarcat dure depuis environ cinq mille ans.  Par atavisme, dans la tradition, les femmes ont toujours fonctionné grâce à leur intuition et à leurs sentiments. À nombre d’époques, les hommes ont également su le faire.  Mais, dans la récente séparation, ils ont banni ou occulté leurs sentiments, provoquant un terrible schisme.  Cela résulte d’un coup monté de la art de la faction sombre de mes Dieux créateurs, portés à l’imposture, pour s’alimenter des perturbations émotionnelles qui pourraient en résulter.  En fait, dans ma conception, il s’agit moins d’une imposture que d’obstacles ou de défis évolutifs.

Pour désamorcer ce paradigme de violence, les hommes et les femmes de la Terre doivent se hâter d’apprendre à collaborer en égaux de manière à transformer la majeure partie des structures qui contribuent à perpétuer la séparation qui a été si insidieusement orchestrée.  Mais, prioritairement, chacun gagnerait à apprendre à réunir les deux identités à l’intérieur de lui-même, redonnant sa place à l’énergie de la Mère divine, que certains d’entre vous préfèrent appeler la Grande Déesse.

Vous devez savoir que, avant de devenir extérieure, la guerre des sexes se présente comme un conflit interne entre l’électricité et le magnétisme.  Ce phénomène atteste le fait qu’un sujet n’a pas réussi à fusionner ses aspects mâle et femelle.  À mesure qu’un être établit en lui une bonne coopération entre ses composantes viriles et féminines, il trouve le moyen de coopérer avec les autres, abolissant les formes de discrimination, parce qu’il est capable d’accepter les différences.

À vrai dire, les relations entre l’homme et la femme devront perdre leur connotation de propriété mutuelle pour prendre une connotation de liberté.  L’un et l’autre sexe doit mettre un terme à ses attentes quant au comportement de l’autre et ils doivent combler la majorité de leurs besoins par eux-mêmes.  Une communion saine doit s’établir par la rupture de la chaîne de domination et de sujétion et par la remise du pouvoir entre d’autres mains.

En fait, l’homme doit débloquer son énergie au niveau de son centre sexuel, de son pénis, pour l’élever plus haut.  Il doit cesser de répondre uniquement à la dynamique des ses trois chakras inférieurs.  Quant à la femme, elle doit la débloquer dans sa gorge pour reprendre la parole et exercer sa magie.  Elle doit cesser d’accorder une priorité à ses aspirations supérieures par rapport à ses besoins d’accomplissements mondains.

Dès que ce travail sera complété, dans sa quête d’un partenaire, chaque être cherchera un être complet, non pas quelqu’un pour combler le besoin qu’il n’a pas reconnu ou qu’il n’a pas comblé  par lui-même.  Ainsi, il pourra mener avec lui des échanges égalitaires et équitables.

Comprenez bien que vous avez évolué selon mes prévisions.  Au fil des âges, le mâle a dû réprimer ses sentiments et ses émotions afin d’imposer sa domination sur la Terre.  La femme a accepté de fermer son centre de la parole pour permettre à l’homme de savoir ce que c’est que d’avoir le contrôle de ce système.

Mais, comme tout arrive présentement à un point de stabilisation, chaque sexe devra retrouver sa pleine harmonie intérieure pour collaborer avec l’autre.  En s’accueillant dans la compassion mutuelle, ils y parviendront facilement.

Dans mon Plan cosmique, l’homme et la femme sont destinés à se compléter mutuellement, non pas à s’opposer l’un à l’autre.  Chacun doit intégrer en lui l’essence mâle et l’essence femelle qui participent d’un même Tout.  Un être entier cherche des relations fondées sur la confiance, le désir et le choix mutuels, plutôt que sur la concurrence, qui dégénère toujours en rivalité, donc en désir d’établir sa suprématie.  Il ne cherche pas un partenaire pour combler un manque et pour obtenir une validation de ses choix.

Au contraire, deux êtres complets s’associent en s’offrant mutuellement un tout nouveau territoire à explorer.  Ainsi, ils sont capables de se brancher l’un dans l’autre à partir du désir d’une reconnaissance mutuellement partagée, non à partir d’un besoin qui témoigne d’une carence. Ainsi, chacun des sexes doit commencer par faire appel à ses propres aspects masculin et féminin en établissant un dialogue entre eux afin qu’ils puissent commencer à œuvrer dans l’harmonie en choisissant de s’associer plutôt que de se répudier.

Voilà comment la guerre des sexes, comme toutes les guerres, repose sur un sentiment d’incomplétude ou de finitude.  À cause de lui, les êtres cherchent à envahir le territoire des autres dans l’espoir d’y découvrir ce qui semble leur manquer dans le monde concret, mais qu’ils portent pourtant au plus profond d’eux.  Lorsque les êtres humains comprendront que c’est en s’intériorisant, plutôt qu’en s’extériorisant à outrance, qu’ils récupéreront leur complétude et la plénitude, retrouveront leur être total, ils seront tellement occupés dans leur quête et si ravis de leurs découvertes qu’ils ne penseront plus à exploiter les autres et à tenter de leur prendre leurs biens, même jusqu’à leur être, par la force et la violence.  Et tous, se découvrant partie de la même Réalité, l’Être-Un que je suis, n’auront plus le goût ni l’envie de guerroyer, ils ne voudront plus que s’étreindre dans l’Amour pur.

© 2009-2015 Bertrand Duhaime (Dourganandâ).  Tous droits réservés. Toute reproduction strictement interdite pour tous les pays du monde.  Publié sur : www.larchedegloire.com.  Merci de nous visiter sur : https://www.facebook.com/bertrand.duhaime.

 

A propos de l'auteur