L’ÉCLAIR…

 

Cette fulguration de lumière vive provoquée, au cours d’un orage, par une décharge électrique dans l’atmosphère, symbolise la vitesse de la puissance d’Illumination en soi.  Agent de la Volonté céleste pour pénétrer la Matière, elle figure le Feu subtil  qui anime le rayon intellectuel et le fait pénétrer dans l’individualité.  Elle identifie l’Étincelle de vie avec son pouvoir fertilisant et illuminant, le Feu céleéclairste d’une extrême puissance et d’une redoutable rapidité, produisant un effet bénéfique ou néfaste dans la conscience.

  Dans son sens mystique, l’éclair manifeste l’acte viril de la Volonté créative de Dieu dans son aspect de Tonnerre paternel, soit l’émission du sperme spirituel dans la Nature subtile qui engendre le Fils de Dieu.  Conformément à la forme qu’il prend dans l’atmosphère, il illustre l’érection du phallus du Père céleste, l’outil créateur de Dieu, qui engendre la Lumière intérieure dans son éjaculation.  L’éclair constitue une puissance et une force qui manifeste une énergie équilibrante, invitant un sujet à se recueillir, à se poser de salutaires questions, à s’interroger sur les aspects de sa vie qui pourraient être devenus stériles ou déviants.  Car si l’éclair vise à illuminer la conscience d’un être, il peut servir d’arme divine pour le libérer ou le châtier.

Au plan personnel, l’éclair figure un jet d’intuition, un afflux de Lumière spirituelle, un trait de génie, une idée lumineuse, une stimulation de mental, un ressenti limpide de nature à changer complètement ses perceptions et ses motivations.  Il purifie la conscience pour l’aider à mieux accueillir la vérité;  détruit les désirs impétueux, désordonnés, involutifs, souvent inassouvis;  révèle de nouveaux aspects de la réalité des mondes resplendissants du Créateur.  Il provient toujours d’une région pure et inviolable du Ciel spirituel.  Il vise à dissoudre les éléments qui font obstacle à l’évolution : les préjugés ou préconceptions, les clichés ou stéréotypes, les habitudes ou les routines, les superstitions et les fausses croyances, les opinions sans fondement ou les fausses certitudes, tout ce qui s’oppose à la Vérité ontologique comme elle est.  Au niveau de l’anatomie subtile de l’Homme universel, l’éclair décrit le mouvement infiniment rapide de la Force vitale entre les deux Piliers du Temple humain à travers ses centres énergétiques tout au long de sa colonne vertébrale.  Au niveau culturel, elle identifie le Dieu Thor, en Scandinavie;  Zeus, le Roi des Dieux, en Grèce antique;  Jupiter, dans l’ancienne Rome.  En Grèce antique, il s’associe encore à Bellérophon, fils de Poséidon, qui enfourche le cheval Pégase et tue la Chimère (la Déesse des Illusions mentales).  Dans les Traditions orientales, il désigne le Rayon de l’Illumination spirituelle.  Dans la Tradition chrétienne, il représente l’action du Saint-Esprit qui apparaît soit sous cette forme ou sous la forme de langues de Feu.  La Force fulgurante de la Grâce divine ou de l’Amour divin.

ÉCLAIR DE PRÉVISION : Prémonition qui émane de l’âme en contact permanent avec l’Eternel Présent.

ÉCLAIR FULGURANT : C’est le dordje, appellation tibétaine du Rayon de Lumière spirituelle qui jaillit de Centre de l’être lorsque l’union de l’Eau et du Feu s’accomplit en lui.éclair-fulgurant

ÉCLAIRS (Les trois) : Illustration de la foudre de Zeus (Jupiter), la Lumière d’inspiration ou d’Initiation.  Elle révèle le passage de la Conscience de son état inconditionné et arbitraire à un état plus conditionné, déterminé ou accompli.

ET LE TONNERRE

Le bruit violent de la foudre, qui accompagne l’éclair peu de temps après sa manifestation symbolise le Principe actif du Renouvellement cyclique, toujours associé à la pluie fécondante.  Associé mystiquement au printemps, saison des nouveaux départs et des recommencements, ce foudroiement spontané résulte d’un déséquilibre, mais il ébranle le monde et la nature pour les ramener danstonnerre l’ordre.  On l’appelle la Parole de Dieu parlée, ce qui l’associe à Zeus (Jupiter), le Maître de la foudre et des éclairs.  Pour l’individu, il traduit une injonction ferme et formelle de son Soi supérieur, un avertissement sérieux avant la catastrophe engendrée par la Causalité.  Ce bruit soudain et fracassant, qui exprime autant le bruit du monde que la voix du Moi spirituel, invite à une rénovation, à un nouveau commencement, à des contraintes inopinées dont il faudra trouver la solution à brève échéance.  Chose certaine, il émane toujours du Commandement suprême.

Le tonnerre souligne un dérèglement de l’ordre cosmique manifesté par la colère des éléments.  Il fait entendre la Voix de Dieu qui veut délivrer une révélation ou témoigner de sa puissance, de sa justice et de son courroux, dans une menace d’anéantissement.  En fait, il s’agit de la Force intime qui veut éveiller et ébranler en engendrant une commotion intérieure ou un coup extérieur de la destinée.  Il veut amener à passer d’une réalité inférieure à un plan de conscience supérieur.  Habituellement, cela se produit parce que la dynamique entre le Maître intérieur et l’individu avait été mis au point mort par négligence, par mauvaise volonté, par scepticisme ou par un sentiment d’humiliation, commençant à s’agiter et à se poser des questions.  L’homme sage, lui, répond avec révérence et modestie, restant au repos.  Il sait que, dans son cas, le tonnerre annonce qu’il sera bientôt investi d’un nouveau pouvoir, détenant la force d’âme et de caractère pour effectuer modestement cette délicate et sublime transition.  Au lieu de se fermer, comme l’homme ordinaire, il ouvre son cœur, surmontant facilement son épreuve, si épreuve il vient.

© 2010-2015, Bertrand Duhaime (Dourganandâ).  Tous droits réservés. Toute reproduction strictement interdite pour tous les pays du monde.  Publié sur : www.larchedegloire.com.  Merci de nous visiter sur : https://www.facebook.com/bertrand.duhaime.

A propos de l'auteur

Une réponse

  1. Benoit David-Morse

    Bonjour mon nom est Benoit David-Morse et je vous écris pour vous remercier de votre explication sur le sens de l’éclair et du tonnerre. J’ai chercher des réponses depuis 2 ans par rapport a une expérience spirituelle qui m’est arrivé et vous m’avez fournis une bonne explication qui me laisse croire que je ne suis pas fou… car je dois vous dire que j’ai pensé avoir perdu la raison un peu apres cette expérience car c’était tellement intense et personne ne semblait comprendre ce que j’avais vécu. Je suis un ex-toxicomane et il y a 2 ans alors que j’étais en thérapie pour cesser de consommer j’ai été atteint par ce que j’ai interpreter comme étant un éclair. J’ai toujours été croyant mais ma foi s’était éteint a force de me faire du mal et d’en faire aux gens que j’aime. Suite a cette éclair j’ai parler avec un musulman qui m’a prèté le coran et je l’ai ouvert alors que j’étais dans ma chambre en thérapie et mon coloc qui s’appelait Gabriel était la aussi. Quand je me suis mis a lire la page a laquelle je l’avais ouvert le titre de la sourate était le tonerre et le numéro était le 13 qui est un chiffre très recurant dans ma vie et c’est aussi ma date de naissance. Je ne vous réciterai pas la sourate car elle est quand meme longue mais en gros je crois sincèrement que dieu s’est addressé a moi a travers ce passage car il était question d’un pacte signé en présence de l’archange Gabriel et mon coloc en question m’avait déja raconter avant meme cette expérience qu’il croyait etre un archange mais bon je m’étais dis qu’il était probablement fou mais avec ce que j’ai vécu j’ai vue que j’avais tord. Cette éclair m’a complètement transformé et depuis je vais beaucoup mieux. Mais bon je tenais seulement a vous remercier pour vos explications cela me parle beaucoup.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *