Cliché énergétique du 16 mars 2018.

   Vous vivez à l’Ère de la Magie, mais les temps n’en restent pas moins éprouvants.  Non, vous n’êtes coupable de rien, ce sont les Énergies nouvelles qui accomplissent leur œuvre! 

   Pour jouer le rôle spécifique auquel ils étaient appelés sans trop de prétention et… d’interférences, nombre d’entre vous ont voilé une large part de leurs acquis de conscience et de leurs facultés spirituelles au moment de leur dernière incarnation. Cette fois, ils s‘incarnaient moins pour liquider des séquelles ou des liens karmiques, se nettoyer et se purifier eux-mêmes, que pour participer à la dissolution des ondes négatives errantes que l’humanité et les Forces sombres avaient engendrées de souvenir immémorial. Pour y parvenir, ils ont souvent vécu, sans trop de support, des expériences rudes et éprouvantes, au-delà de l’extrême, ce qui a rendu leur existence intense, mais douloureuse, souvent insoutenable.  Ce qu’il importe de retenir de leur aventure, c’est qu’ils ont contribué à faire passer la planète et ses habitants de la troisième à la cinquième dimension, ce qui ne devrait pas tarder à combler l’aspiration de ceux qui ont choisi de vivre dans le Monde nouveau, déjà là, ce qui n’est pas encore un fait évident pour le plus grand nombre.

grande-lumière-dans-ciel-bleu   Suite à ces interventions fructueuses, présentement, sur votre Terre, comme dans tout le système solaire, les énergies atteignent une puissance incroyable que tous ne parviennent pas à assimiler aussi facilement, surtout s’ils résistent encore à appliquer les préceptes fondamentaux du changement de paradigme. En fait, nous pourrions qualifier ces énergies, qui atteignent la périphérie de votre galaxie, d’expansives, ce qui peut donner l’impression d’éprouver une certaine vacuité mentale inhabituelle qui rend les activités intellectuelles difficiles, qui complique notamment les travaux sur ordinateur ou tout autre travail qui exige de la concentration. Ainsi, vous ne devriez pas vous étonner d’avoir envie de vous retirer dans votre forteresse et de lever le pont qui donne accès au monde extérieur pour échapper un moment à ses turbulences et à ses rumeurs — qui signalent la dissolution du vieux monde et l’avènement de la Réalité nouvelle — et pour vous centrer sur l’immédiateté.

   Mais, outre une grande fatigue et une certaine lassitude, cela ne va pas sans de puissantes émotions qui remontent par vagues et qui peuvent diversement s’exprimer par la joie, une profonde tristesse, une indicible douceur, un profond amour, un sentiment de précarité ou de préciosité de la vie. Tout ce qui doit ressortir des profondeurs le fait dans une grande intensité. Parfois, les émotions peuvent varier et se succéder rapidement, parfois, plutôt, la même émotion peut durer une demi-journée. Ce changement rapide de sentiments et d’émotions finit par devenir passablement épuisant, ce qui impose beaucoup de repos, peut-être même des siestes pour couper la journée. Ce qui est étrange, c’est que vous pouvez facilement vous endormir pendant la journée, mais que, au moment du coucher, vous ne parvenez plus à fermer l’œil, à moins que votre sommeil, peuplé de rêves troubles ou incohérents, soit constamment entrecoupé.

   En ce moment, c’est l’exercice physique et le travail manuel, autant à l’intérieur qu’à l’extérieur, qui peuvent le mieux vous convenir pour vous garder bien ancré ou bien enraciné. C’est pourquoi, pendant la journée, ils peuvent devenir votre choix principal parce que vous reconnaissez, assez spontanément, ses étonnantes vertus réparatrices. En effet, il vous est intolérable de supporter les conversations futiles, de sorte que vous tentez de les rendre plus honnêtes, plus vraies, plus intéressantes, à défaut de quoi vous préférez vous retirer et vous occuper autrement. Il en va de même des activités superficielles, surtout des activités routinières ou récurrentes ou de celles qui vous imposent une constante remise à l’ordre.

   Même si votre conscience a pris une expansion prodigieuse, vous n’en restez pas moins centré sur votre environnement proche, de sorte que les communications normales avec les gens, dans les boutiques ou dans la rue, se démontrent assez précieuses. Le moindre signe d’ouverture du cœur ou la moindre attention gentille peut vous toucher profondément et vous tirer une petite larme. En revanche, vous ressentez de mieux en mieux ce qui se passe chez les autres de sorte que, très souvent, vous trouvez les mots justes ou les gestes appropriés pour répondre à leur état intime.

   À l’approche de l’équinoxe du printemps, les énergies s’intensifient énormément. Plus votre Lumière augmente, plus le temps semble s’effondrer, mais plus les choses semblent se compliquer. Vous avez l’intuition qu’il se prépare quelque chose pour très bientôt, sans parvenir à préciser de quoi il s’agit. Tout ce que vous pourriez en dire, c’est qu’il devrait s’agir d’un événement gigantesque de nature à changer toute une vie et qui pourrait se produire à tout moment.

   Comment dire? Vous ne vous surprendriez pas de bientôt mettre la main à la plume pour écrire un texte brillant ou de saisir un autre instrument pour réaliser une œuvre aussi belle que surprenante. Puis, un jour plus tard, sans trop comprendre pourquoi, vous pouvez vous prendre à élaborer les plans d’un projet de grande utilité sociale, déficient ou inexistant Et c’est alors que vous pouvez découvrir que l’une et l’autre de ces impulsions, l’élan créatif et l’intention du projet, détenaient, entre elles, un lien subtil.

   Dans la présente phase de forte émotivité, il importe au plus haut point de vous démontrer gentil, patient, profondément amoureux de vous-même et des autres. Comme nous l’avons déjà souligné, vous gagneriez encore à préférer les tâches physiques aux activités mentales, en pensant bien à vous accorder des temps d’arrêt à ne rien faire du tout, établi dans un grand calme.

   Vous pourriez en profiter pour communiquer avec la Nature, qui va commencer à renaître, et pour parler aux étoiles. «Parler aux étoiles», quelle étrange suggestion, pourriez-vous penser? Mais, en ce moment, avec l’intensité des énergies atmiques qui vous atteignent, il s’établit de nouveaux liens, même des connivences, avec d’autres mondes de l’Infini. Et surtout, tant de guides invisibles comptent vous aider, si vous les appelez à l’aide. Chose certaine, il serait de votre intérêt de rester ouvert à ce qui pourrait se produire dans votre propre vie, ce qui pourrait se présenter de manière aussi soudaine qu’inattendue.

   Quoi qu’il en soit, en raison des énergies infiniment puissantes qui vous parviennent, vous ne devriez pas vous étonner que votre corps, pourtant en voie de régénération, de guérison, même de résurrection, ait, plus que jamais, de la difficulté à suivre le rythme de l’assimilation qui s’impose. Lors de ce que nous pourrions appeler les «mises à jour cosmiques», vous avez dû réaliser que vous pouviez éprouver des nausées, des vomissements ou des régurgitations acides, des problèmes respiratoires, des modifications du cerveau, des altérations du rythme cardiaque ou d’autres problèmes. En outre, ces énergies, qui rehaussent votre taux vibratoire, en plus de recoder votre système immunitaire, peuvent aussi mettre fortement à l’épreuve votre système nerveux. Chose certaine, elles poussent parfois le corps au-delà de ses limites apparentes, ce qui explique certains courts-circuits dont vous avez du mal à vous rétablir.

   Nul d’entre vous ne peut contourner le processus de transformation qui s’accomplit et, surtout, il ne peut en rien le diriger ou le contrôler, de sorte que le renoncement et l’abandon s’imposent. Les énergies récentes répondent à l’intention divine précise de détruire ou dissoudre vos anciennes programmations, dans une intensité proportionnelle à la profondeur de ce que vous avez réprimé ou négligé d’actualiser, au moment opportun, et d’offrir des alternatives nouvelles.

   Bien sûr, dans sa pulsion de survie, dans sa tentative de maintenir l’ordre ancien, le mental, qui a engendré l’ego, se rebute, résiste et combat, ce qui ne peut que se retourner contre celui qui le laisse faire. En effet, tolérer ses astuces, qui ne visent qu’à vous ramener dans la dualité et à vous garder sous sa coupe, reviendrait à un choix inconscient, ce qui devrait vous inquiéter dans l’ordre des temps présents. La voie du cœur ne peut que se démontrer plus salutaire, surtout si vous adoptez le nouveau tempo de la Vie.

   Dans ce jeu intime, la Lumière continue de rendre les transgressions aux normes nouvelles toujours plus évidentes, pourquoi ne pas dire flagrantes, ce qui finit par épuiser physiquement et intellectuellement le transgresseur, en plus d’affaiblir son système immunitaire et son système nerveux.  Pour l’ego, il n’existe pas d’autres solutions que d’abdiquer, de vous laisser choisir de nouvelles alternatives et de découvrir de nouveaux repères, ce qu’il n’acceptera pas de faire facilement.

   Évitez de trop vous inquiéter des petits maux et malaises qui peuvent surgir, dans la présente phase ascensionnelle, puisque tout va finir, au moment opportun, par se réajuster de soi. À part l’abandon à la Vie et le repos au besoin, c’est assez vainement que vous pourriez tenter de corriger vos problèmes et d’écarter vos maux et malaises par ce que vous croyez juste, soit par le recours à vos anciennes manières de vous y prendre, dans l’intention sincère de les soulager ou les supprimer. Souvenez-vous, tout a changé, vous ne vivez plus sur le plan de conscience que vous pourriez croire.

   Et tout continue de changer, de sorte que, vous aussi, vous devez changer, car la résistance ne peut que mener à la douleur ou à la souffrance avant de dégénérer, s’il y a incurie, à l’explosion ou à l’implosion. Au-delà des apparences et des passages obligés, préférez penser que vous êtes le Magicien qui peut déclencher sa propre magie, que vous restez le Créateur de votre Destin!  Et lorsque vous y parvenez plutôt mal, pensez à demander de l’aide aux Instances invisibles qui vous accompagnent de très près.  Le temps du travail à la dure achève, ce qui vous rend le Paradis disponible dès que vous l’acceptez en conscience.

© 2018, Bertrand Duhaime (Dourganandâ). Tous droits réservés. Toute reproduction strictement interdite pour tous les pays du monde. Publié sur : www.larchedegloire.com. Merci de nous visiter sur : https://www.facebook.com/bertrand.duhaime.

A propos de l'auteur

21 Responses

  1. Valerie NDM

    Merci bertrand
    Tellement sa . C’est ecxactement mes ressentis du moment tres fatigué les vieilles douleurs reapparaissent, des reflux eosophagiens recurents. Des moments de blues et de joie . Une envie de m’isoler. Mon corps semble meurtri. Je laisse faire et accueil .je sent le grand changement en moi c’est certain .un projet me tarabuste l’esprit mais mon etre interieur m’a dit que ce n’etait pas encore l’heure mais je prépare celui ci tranquillement . Grattitude votre bulletin valide tout cela

    Répondre
    • Vincent

      Bonjour,
      C’est étonnant, j’aurai pu écrire cette réponse mot pour mot ! Mon projet est un voyage au long cours….et le votre ?

      Répondre
  2. Satya

    Joli message comme d’habitude.
    Beaucoup d’effets d’annonces de cet évènement gigantesque pour le mois de Mars.
    Vu l’état de délabrement de notre terre mère et de ses habitants,il serait souhaitable que ce soit sous peu.
    La délivrance est appelé de toute urgence.
    Merci pour vos textes qui soulagent nos âmes lasses.

    Répondre
    • Bertrand Duhaime

      Satya, même si je devais vous décevoir, c’est vous qui extrapolez en me faisant dire que j’annonce un «événement gigantesque» planétaire ou mondial, alors que j’ai bien ressenti qu’il s’agissait plutôt d’un événement dans la vie personnelle de chacun ou des petites collectivités pour les rapprocher de son But véritable, s’ils ne cheminaient pas encore sur Bonne Voie ou s’ils restaient trop attachés à leur histoire ancienne. Pour le reste, je ne partage pas cette annonce si souvent répétée, sur des années, d’un événement considérable devant changer la face ou le destin du monde, mais qui ne se produit jamais. Dans ce que je perçois, ledit «Grand Événement» ne se produira que dans une quinzaine de générations, au moment de l’Ascension collective. Et tant mieux si je me trompe, n’étant pas doté de l’infaillibilité, parce que, comme vous le dites, le monde pourrait opter pour un Destin plus heureux et des créations plus belles.

      Répondre
      • Satya

        Bonjour Bertrand,
        Quinze générations;possible.
        Les forces de l’ombre veulent 500 millions de robots humains esclaves et éliminer les autres(en ce moment,ils s’y emploient tous les jours,pas dans dix ans).
        Si nous souhaitons une ascension collective dans x générations,il faut bien un”terrain”propice pour ce faire.(les robots humains n’ascensionnent pas à ma connaissance).
        Le monde est en ce moment dans un grand statu quo,l’ancien s’effondre effectivement,la bascule doit tomber d’un coté ou de l’autre,l’ombre n’a plus le temps et la lumière non plus.
        Pour moi, cet évènement(dont tout le monde parle) est une préparation(de bonnes conditions) pour l’ascension collective de demain,sans lui il n’y aura plus d’humains dans quinze générations.
        Merci à vous.
        Merci

        Répondre
        • Bertrand Duhaime

          Satya, vous le savez, le monde peut changer dans la mesure que chacun change, et la contagion de l’Amour peut servir mieux que n’importe quoi d’autre, en l’occurrence. Et cela commence par soi dans ses manques d’Amour et ses fausses convictions que l’on prend pour des certitudes. C’est cela, préparer le terrain propice. Pour ma part, je ne crains rien de ce que vous décrivez, car l’Absolu a repris les rênes de la planète et, de gré ou de force, il amène les gens à changer… ou à transiter ailleurs, là où ils ne dérangeront qu’eux-mêmes.

          Répondre
          • Satya

            Tout à fait d’accord avec vous mon cher.
            Élimination du parasitage planétaire,séparation du bon grain de l’ivraie,ce qui constitue un évènement en soi.(qui a déjà commencé).
            Un grand merci pour avoir partagé votre ressenti sur la question.

  3. JLuc

    Bjr
    Voila un bon moment que je lis vos articles et je vous remercie de leurs contenus qui me confortent dans ce que je vis au quotidien..C est vrai que je ressens des transformations en moi…mais pas tellement autour de moi..ce que je veux dire par la c est que j ai le sentiment d etre dans un monde ou les gens qui composent ma vie s acceoche a leurs comportements egotiques et que je reste la proie de ceux ci..Beaucoup parlent d eveil et de spiritualite mais sont dans le mental et fonctionnent comme des moutons avec des oeilleres!! Je trouve donc que les choses n avancent pas aussi vite que je l espere pour l humanitee..neanmoins je reste confiant et j apprends aussi justement a lacher prise sur l impatience et j observe …j aimerais croiser des personnes authentiques qui vivent reellement ce que je vis et avec qui je pourrais echanger sur tout ca…merci donc pour tous les eclaircissements transmis ds vos articles!!! Avec le coeur! JLuc

    Répondre
    • Bertrand Duhaime

      Tout ce que l’on cherche au loin existe déjà en soi et autour de soi. Il suffit souvent d’ouvrir son cœur, au lieu de porter des jugements sévères, pour découvrir que ce que l’on cherchait depuis si longtemps était là, près de soi, depuis toujours, n’attendant que le moment propice de se manifester, soit le moment d’un changement de sa part.

      Répondre
  4. Antoine

    Magie : il y a nous et le monde. Et on ne pourra pas alimenter la paix dans le monde, tous collectivement, si nous ne faisons pas la paix en nous-même, à titre individuel. A nous de vivre cette Magie : elle est accessible et elle apaise.

    Répondre
  5. Michelle rajotte

    Bonjour Bertrand comme toujours vos écrits me font du bien à l’âme, toujours au bon moment,,,, merci merci merci

    Répondre
  6. Daniel

    Ouf!
    Je le savais, je ne suis pas seul. Je crois fort en la puissance de l’amour et j’en fais secrètement mon cheval de bataille!
    C’est vrai, le changement est en cours…je pense qu’il l’a toujours été, mais à notre époque il y a bien un gros entonnoir qui déverse ‘quelque chose’ sur l’humanité. Je le ressens d’autant plus que je suis passé de l’état d’aveugle à celui de mal voyant, mais ça progresse !
    Merci pour ces mots qui m’aident à me ‘dépeuriser’ et à ‘m’enjoyer’.

    Répondre
  7. Estelle

    Oh merci Monsieur Duhaime, cela fait quelques jours que je “rame” de nouveau et je me demandais pourquoi. Votre bulletin m’éclaire. Merci de tout cœur. Je vous souhaite le meilleur.

    Répondre
  8. Alain

    Un grand merci pour vos messages toujours éloquents et fidèles à nos vécus et ressentis.
    Votre intervention est un véritable baume sur nos cœurs parfois “malmenés”.
    Ce que vous partagez est très précieux.

    Avec toute ma profonde gratitude.
    Alain

    Répondre
  9. ninithekid

    Bonjour Bertrand, je ne poste pas souvent de commentaires mais quand je ressens le besoin de confronter mes ressentis ou cherche un peu d’eclairage je sais où vous trouver et comme beaucoup ici il m’arrive de me dire “ah oui ceci explique cela”. Vous dites souvent que l’on peut demander de l’aide à nos guides pour vivre mieux ce que l’on a à vivre, mais comment le fait on? Et comment est on sûr de s’adresser aux bonnes “personnes”? J ai l ‘impression d’appeler à l’aide dans le vide à moins qu’ils jouent à la sourde oreille.
    Bien à vous, ingrid

    Répondre
    • Bertrand Duhaime

      Ninithekid, amusant pseudonyme. Vous savez, les guides ne font la sourde oreille qu’aux gens portés à s’y prendre seul, en temps normal, donc ne pensant à appeler le secours des Instances suprêmes (Centre divin personnel ou Guides spirituels) que lors qu’ils sont en panne, éprouvent des problèmes ou vivent des drames. De même lorsqu’ils savent que le requérant n’appréciera pas leur intervention comme pertinente ou valable, parce qu’ils visent son bien d’une manière qu’il ne sait pas reconnaître. Sinon, surtout dans les temps présents, en grands amoureux,ils se démontrent plutôt empressés dans leur assistance, pour accélérer la compréhension de chacun, comme l’Ascension individuelle des gens et l’Ascension collective de l’humanité. Pour demander de l’aide à l’un des Guides spirituels non identifié qui l’assistent, le sujet n’a qu’à les appeler dans la Conscience de leur Centre divin et la protection de Michaël, ce qui assure l’écartement des imposteurs et des parasites. Ensuite, il s’agit de converser aussi simplement avec eux qu’on le ferait avec son meilleur ami, même si on ne connaît pas leur nom cosmique, en leur expliquant de façon claire, nette et précise le problème que l’on veut solutionner ou la réponse que l’on cherche. Cela fait, on oublie tout, on passe à autre chose, confiant que, au moment le plus opportun, la solution ou la réponse surgira. Cela s’appelle répondre à l’injonction: «Aide-toi et le Ciel t’aidera!» Mais leur solution ou leur réponse pourrait ne pas ressembler à celle que vous espériez et qui, justement, maintenait un blocage, ne vous permettaient pas de progresser dans votre expérience en incarnation.

      Répondre
      • ninithekid

        Bonjour Betrand, merci. En fait j’ai le sommeil tres fragile depuis mon deuxieme enfant, et ces derniers temps j experimente ce que vous decrivez, un sommeil semblant leger entrecoupé de reves et de reveils et ces deux derniers jours deux heures de sommeil. Ayant fait des etudes en medecine chinoise mon mental se sert de mes connaissances pour jouer sur ma peur de finir par tomber malade avec ces dereglements ou tout simplement la peur de la mort. J’ai remarqué tout comme vous que l exercice physique et surtout en foret etait de loin la solution la plus appropriée, la meditation pour moi ne fonctionne pas en ce moment, je dois pas etre receptive à cette longueur d’onde. Le probleme est le temps qu il fait et surtout les enfants, dur de pouvoir etre seule. Il m’arrive souvent de remercier la nature et j’apprecie les synchronicités, j ai eu des reponses recemment à des interrogations suites à des evenements passés il y a quelques années. Les boucles se bouclent. Donc je pense vraiement qu ils veulent me confronter à ma peur de la mort et de la maladie en me laissant me depatouiller avec la façon dont je gere mes insomnies. Apres peux etre ai je pris aussi trop d’aflux d energie ces derniers jours, mes mains sont tres chaudes, ça micro fourmille et je me suis surpise à raviver avec ferveur la flamme presque eteinte de ma bougie rien qu’en mettant un doigt à quelques centimetres d’elle. Enfin je vais lire votre nouveau billet et peut etre me dirai je “ah oui c est bien ça!” Merci Bertrand, je vais discuter avec mes guides et vous avez raison j ai tendance à leur parler surtout quand je suis coincée, je sais que les amis sont la pour ça mais aussi pour partager les moments harmonieux.

        Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *