S’ÉMANCIPER POUR VIVRE DANS LA GRÂCE

 

Désormais, depuis que, au solstice d’été de 2013, vous avez franchi le Portail du solstice d’été, ce qui vous a donné un accès complet à la Source de Lumière de l’Absolu, vous pouvez grandir en maîtrise sans plus avoir à produire d’effort, simplement en vous laissant porter par la Grâce du Créateur.  Déjà, vous détenez le potentiel de vous réaliser pleinement, d’entrer dans la plénitude, là où n’existent aucune densité, aucune dualité, aucune contradiction, aucune limitation, aucun conflit, aucune douleur.

En fait, vous avez toujours détenu ce pouvoir, malencontreusement gardé en latence, de vous réaliser à n’importe quel moment, soit de prendre parfaitement conscience de votre Réalité originelle et éternelle, mais le voile d’Illusion, entretenu par vos croyances ataviques, issues de vos expériences difficultueuses, avait contribué à restreindre votre compgrâce-divineréhension, vous empêchait d’entrer dans la félicité de l’Être-Un, par l’illumination complète de votre propre réalité.  Mais, à partir de maintenant, dans la mesure où vous réglerez les problèmes résiduels inhérents à la troisième dimension, déjà largement évanescente, vous accéderez à votre Totalité bienheureuse, ce qui vous permettra de vous reconnaître comme des êtres de Vérité, libres  et souverains, capables d’exprimer votre propre vision du Paradis sur Terre.

Pour compléter la transition dans laquelle vous vous êtes engagés, vous n’avez qu’à prendre un nouvel engagement.  Abandonnés à la Lumière spirituelle, concentrés sur le moment présent, il vous suffit de laisser couler l’Amour divin sans entrave à travers vous, en formant et en maintenant l’intention d’élever votre conscience à ses hauteurs maximales et en développant une vision joyeuse, pacifique et sereine, dépourvue de problèmes, de l’entrée collective de votre espèce dans un mode de vie supérieur, incluant dans ce destin lumineux l’ensemble des créatures de votre planète.

«Mais, pourront rétorquer certains, comment pourrions-nous parvenir à mieux collaborer à l’œuvre de l’Illumination du monde qu’auparavant?  Car, si nous connaissions ce mode d’intervention, vous devez bien savoir que, dans notre désir de coopérer au destin collectif et d’échapper à nos problèmes, nous l’aurions déjà mis en application?»  Dans de tels propos, vous identifiez déjà l’obstacle majeur à votre compréhension de la Nouvelle Réalité, à savoir que, par une déformation psychique inhérente à votre parcours évolutif, découlant de votre vision trop extériorisées, qui vous a amené à percevoir comme difficile et douloureuse toute entreprise dans le monde terrestre, vous ne parvenez pas à vous imaginer que vous puissiez évoluer à chaque instant sans le moindre effort.

Voilà qu’à lire ces mots, certains ont envie de nous qualifier de charlatan, d‘imposteur, de rêveur ou d’illuminé, alors que plusieurs autres pensent plutôt à affirmer que cela peut nous être facile à dire, mais qu’il en va tout autrement pour eux, comme s’il leur manquait quelque chose que nous détenons, mais pas eux.  C’est le même problème de l’impossibilité à concevoir une vie dans la grâce, parce que, malgré vos tâtonnements pour vous tirer de l’ignorance, tout ce que vous avez vécu de désagréable et de souffrant n’a même jamais existé.  Là, c’en est trop : les plus sceptiques et provocateurs de votre espèce ne demanderaient qu’à nous convier à une rencontre dans la densité, afin de vérifier comment, dans leur situations, nous nous sortirions du pétrin, si ce n’était pour nous mettre un bon coup de pied quelque part, histoire de vérifier à quel point nous échappons à leur réalité, ce qui nous rend peu crédibles, quand nous laissons croire que la matérialité n’est qu’un leurre, qu’une fausse prison, et que les expériences présumées qu’ils y auraient vécues ne représenteraient rien d’autre qu’un mauvais rêve.

Pourtant, dans l’écart que, au-delà des apparences, vous avez déjà mis entre vous et la densité, dans votre progression dans le Nouveau Monde, si vous pouviez, ne serait-ce qu’un moment, faire table rase du passé, abandonner toute croyance antérieure, abolir toute résistance, refuser toute tension, assumer votre pleine autonomie, ouvrir pleinement votre cœur, vivre dans la simplicité et l’humilité, vous démontrer authentiques et intègres, pour accepter la Nouvelle Réalité, d’une texture beaucoup plus ténue ou subtile, infiniment plus heureuse, dans laquelle vous avez pénétré, vous ne pourriez que nous donner raison.  Méditez un peu et allez vous promener dans la Nature afin de vous aider à ressentir la véracité de nos allégations relative à votre récente libération des dernières entraves du vieux monde.

À travers les échecs répétés, les rêves frustrés, les pertes successives, les attachements rompus, les trahisons récurrentes, les moments d’agonie, n’avez-vous pas encore réussi à aspirer à vous relier à ce qui comporte une réelle valeur, au regard de votre âme, au point d‘imaginer qu’il puisse exister un monde meilleur, plus facile et plus fluide, auquel vous pourriez avoir rapidement accès en raison des virtualités que vous portez, à titre de créature divine?  Sur votre plan grossier, où les plaisirs les plus sublimes conservent un goût de cendre, n’avez-vous pas assez constaté l’état éphémère et transitoire de la réalité de toute chose, donc de la futilité d’y prolonger votre expérience?

Vous savez, la Vie n’a jamais rien représenté de difficile en elle-même.  Même que ce sont vos errances dans l’Illusion qui vous ont amené à concevoir que vous participiez à une aventure pénible dont vous aviez du mal à vous tirer.  La Vie n’a jamais représenté autre chose qu’un Grand Jeu amoureux dont vous avez perdu le sens, dont vous avez oublié les secrets.  C’est vous qui l’avez compliquée à partir de votre méconnaissance des lois, de l’élaboration de conceptions rigides, du ressenti de peurs intenses, de l’expression de sentiments négatifs, de choix ténébreux, donc densifiants.  Pour chacun d’entre vous, toute difficulté a surgi de l’illusion collective, trop longtemps entretenue par votre espèce, de ne pouvoir gagner en vertu ou en Lumière que par l’effort et le sacrifie, de n’obtenir ce dont vous aviez besoin ou désiriez que dans le labeur intense, l’action fébrile ou la lutte acharnée.  Dans votre perception de la dualité, vous avez appris à opposer des réalités apparemment contradictoires ou opposées, qui n’étaient que compatibles et complémentaires, afin de vous aider à fuir les extrêmes et à trouver le Juste Milieu, la Voie rapide du Retour à votre Demeure originelle.  Mais, comme des drogués ou des amateurs de sports extrêmes, vous en êtes venus à apprécier ces états de fébrilité et de douleur qui vous donnaient l’impression de servir à quelque chose ou de vivre intensément.

Dans un choix commun unanime, mais arbitraire, dans votre quête de tout connaître de votre propre réalité, au cours de votre expérience d’incarnation et de réincarnations multiples, à travers des éons de temps, vous vous êtes enfoncés au plus bas du point que vous pouviez atteindre, tout en évitant de vous densifier au degré d’une pierre, ce qui a allongé votre parcours évolutif.  Dans cette expérience osée, différente du Plan de votre Créateur, mais qui finira par augmenter votre Gloire, vous avez vécu des aventures qui vous ont fait perdre votre crédibilité en vous-mêmes, votre estime personnel, votre confiance en vous, même le sens de votre destin.

Dans cet oubli de votre Essence et le mépris de votre Nature, vous avez perdu la notion que, à titre d’Enfant de l’Absolu, vous avez toujours mérité de recevoir de la Providence céleste tout ce qui comblait vos besoins, exprimait vos désirs, manifestait vos aspirations.  Et c’est ce souvenir que vous devez d’abord accepter d’éveiller que, si vous n’y mettez pas d’obstacle, dans votre entêtement à n’écouter que votre intellect, généralement sceptique et rebelle, le seul effort que vous avez à produire, en raison de votre pouvoir créatif conscient et inconscient, c’est de clarifier vos choix et de porter attention à vos pensées du moment, comme tout ce sur quoi vous portez votre attention, car c’est ainsi que vous engendrez consciemment ou inconsciemment votre destin heureux ou malheureux.

Dans le plan vibratoire où vous vous êtes élevés, chacun sur votre propre barreau de l’Échelle cosmique, vous créez en toute rapidité la trame de l’immédiateté, avec celle de votre quotidien.  Ainsi, si vous négligez de faire table rase de votre passé, d’assumer votre souveraineté, d’abandonner le vieux paradigme et si vous continuez à croire que vous devez peiner, souffrir, vieillir, mourir et encore vous incarner, dans la perception que vous devez encore évoluer, raffiner votre réalité, alors que vous avez atteint le But, voilà le sorte que vous reproduisez pour vous-mêmes et, dans l’hallucination collective, maintenez comme destin de votre espèce.

L’Amour divin, exprimé dans l’intention pure, est la Clé de tous les accomplissements.  Dès lors, apprenez à vous aimer, à vous faire confiance, à sonder votre beauté et à apprécier votre splendeur.  Sachez reconnaître que, en toute occurrence, vous restez dignes de tous les bienfaits et de toutes les bénédictions divines; qu’en vous accordant la première place, dans la réalisation de votre destin, vous ne soustrayez rien à autrui;  qu’en acceptant de reprendre la place qui vous revient dans le monde, vous ne transgressez aucune loi, même si cela impose à d’autres de se retirer d’un territoire qu’ils avaient usurpé;  qu’en répudiant les difficultés et la souffrance, vous ne limitez en rien votre potentiel de salut ou d’expansion.  Sachez vous pardonner tout ce que vous avez vécu, pvie-de-grâceardonner tout ce qu’on vous a fait vivre, vous pardonner tout ce que vous avez fait vivre;  sachez même apprécier tout de l’aventure de la vie qui vous a portés, à travers les aléas de l’apprentissage ou de la redécouverte de vous-mêmes, à la libération que vous venez de connaître.

Votre réalité présente n’a plus rien à voir avec ce qui s’est vécu dans la vieille matrice terrestre, où vous avez trop longtemps erré dans les ténèbres.  Vous avez accédé, sans trop de transition, à un plan de conscience supérieur, celui du Ciel sur Terre, et il n’en tient qu’à vous de le réaliser en acceptant le nouveau paradigme, avec sa dynamique propre, qui n’a rien à voir avec ce que vous avez  connu.  Alors, le seul handicap qui pourrait se présenter, dans votre transaction mentale, destinée à vous rendre plus intuitif, ce serait celui de tenter de percevoir la Réalité nouvelle à partir de votre ancien regard, dans votre impossibilité de recourir à la vision parfaitement neuve et unifiante de votre Œil simple.

Amis bien-aimés, ce n’est qu’en ouvrant votre cœur, en rejetant l’Illusion, en développant l’esprit d’enfance, en renforçant votre confiance dans l’Absolu, en vous abandonnant de manière inconditionnelle à sa Lumière divine, en vivant chaque instant dans la joie sereine, la simplicité et l’humilité, en vous démontrant vrais, intègres et authentiques en toute circonstance, en vivant dans la foi et en considérant les événements dans la perspective du Plan divin infaillible que vous permettrez à la Réalité d’apparaître telle qu’elle est et de vous démontrer la Magie constante qu’elle peut produire à votre intention, sous vos yeux émerveillés.

En ce moment même, chacun peut se rendre compte des changements qui s’intensifient dans les plans subtils dans la mesure où il peut vivre dans la détente et s’ouvrir, accepter les transformations qui se produisent en lui à son insu, à son barreau de l’Échelle cosmique, et exprimer de la gratitude pour tout ce qui lui arrive, puisque tout, divinement orchestré, contribue à l’amener au constat de sa libération des vieux schèmes et de son entrée dans une Réalité nouvelle.  C’est en appréciant ce qu’il possède, autant à son su qu’à son insu, qu’un être peut espérer découvrir une plus large part de ses potentialités immédiates, ce qui, dans le présent contexte, ne peut que le remotiver et l’enthousiasmer.  En cela, chacun ne peut voir s’accomplir que ce qu’il peut accepter au point d’y croire, d’où l’importance de la confiance en Dieu et de la foi en son Plan.

En quelque sorte, vous vous préparez à constater le saut quantique que vous avez produit et qui, à vrai dire, ne vous a pas propulsé dans l’espace supramental, comme vous croyez que certains Maîtres l’avaient prédit, mais qui vous a amené à vous épanouir à l’état maximal qu’il vous sera jamais permis d’atteindre, à la manière que la fleur représente l’état ultime avant la production des fruits, éternellement attachés au Point central de la Conscience cosmique, donc du Centre unique que vous avez toujours occupé et occuperez toujours, à titre de Monade spirituelle en exploration de vos aspects divins.  Votre difficulté à le réaliser provient de vos préconceptions et de vos préoccupations qui, même si elles sont fausses, illusoires ou vaines, obtiennent la priorité sur toute réalité autre et forment votre réalité apparente du moment.

«Mais que diable voulez-vous bien dire», se demandent certains?  Que vous l’aimiez ou pas, à chaque instant, vous n’avez pas d’autre choix que de mener la transaction indispensable pour reconnaître, à travers l’ampleur de vos illusions, votre Réalité divine propre.  En fait, la Vie ne vous semble difficile qu’en raison des idées, issues de votre ego et grossies par votre imagination, que vous faites d’elle.  À cause de votre mental, de polarité négative, vous êtes toujours déchirés entre vos désirs humains et les aspirations de votre âme, les premiers remportant longtemps la victoire qui prolonge votre enfermement dans la densité et la dualité.  Votre mental rebelle vous a longtemps amené choisir de vivre autre chose que ce prévoit votre plan de vie, ce qui vous permettait de pousser plus loin vos leçons, mais également d’augmenter vos douleurs et de compliquer votre drame.  C’est ainsi que, en marge de votre destin, par vos pensées lancinantes et vos sentiments ardents, vous avez vous-mêmes posé vos difficultés, en les compliquant.  Comme vous avez été votre propre Diable, le Susciteur d’obstacles, vous devez vous faire votre Messie, le Révélateur de votre propre Lumière.

Vous devez comprendre que dès que vous vous dites que la Vie doit être comme ceci ou comme cela, au lieu d’être ce qu’elle est, vous engendrez vos propres obstacles, vous vous engendrez une petite vie en marge de la Grande Vie.  Ce n’est pas là une manière d’aborder la Vie susceptible de vous la faciliter!  La Vie ne consiste qu’à laisser vibrer dans le moment présent votre Réalité propre, de laisser être Ce qui est, plutôt que ce que vous croyez être.  Dès lors, pour accéder au bonheur, il ne vous reste qu’à vivre dans le moment présent et à accepter ce qui s’y présente, qui vous amènera à récolter vos bonnes et mauvaises semences, avant d’y faire le tri.  Il ne vous reste qu’à savourer avec gratitude les petits moments de bonheur du quotidien et à régler un à un les problèmes, s’il en surgit, mais sans réaction intense et sans effort, soit en les offrant à la Lumière divine pour lui permettre de les dissoudre.  À partir de ce moment, vous amincirez le voile d’Illusion au lieu de continuer à l’épaissir et à vous engendrer une existence pénible, comme en marge de la présente phase du Destin universel.

Pour vous faciliter la vie, dès le réveil, peu importe votre état, vous devriez affirmer que vous apprécierez à sa juste mesure les expériences du présent jour et que vous les accepterez comme elles se présenteront dans la reconnaissance qu’elles ne vous amèneront à vivre que ce qu’il importe de changer ou d’accepter pour vous rapprocher, en conscience, de la redécouverte de votre Réalité divine inaltérable.  Vous ne pourrez que comprendre que la Vie est toujours belle telle qu’elle se présente puisque rien ne s’y produit au hasard.  Vous saurez que, à chaque instant, vous vous trouvez au meilleur endroit et au meilleur moment, dotés de toute la connaissance et de tous les moyens pertinents, pour réussir dans l’immédiat la transaction la plus importante de votre vie.  Dans cette conception, pour le meilleur, vous devez reconnaître que vous ne pouvez qu’intervenir là où vous le pouvez ou, en cas d’apparente impuissance, accepter les faits et vous adapter à la situation.  N’empêche que, en ce moment, déjà, une telle énergie divine entoure chacun que tout lui devient possible, pour combler ses besoins, manifester ses désirs, atteindre ses aspirations, le seul ingrédient indispensable du principe résidant dans sa foi.

Mais, de grâce, relâchez toute résistante et abandonnez toute lutte.  Plutôt, vivez dans la douceur, de manière gracieuse, simple, digne, spontanée, en suivant votre inspiration du moment.  À chaque instant, allez dans la direction de ce qui coule de source, qui est la direction opposée de ce qui vous résiste, en acceptant les petits détours que cela peut vous imposer.  Errez souvent dans la Nature, circulez parmi vous semblable pour les bénir, contemplez et parcourez le monde à loisir, méditez si cela vous chante, en reconnaissant la beauté et l’amour qui existent partout et en reconnaissant tout autant l’importance de votre présence sur Terre à la présente époque.  Travaillez si l’activité vous inspire, paressez plutôt, si c’est votre désir, omettez de faire quoi que ce soit qui vous répugne ou vous induit dans la tension.  Veillez à repérer les dons, les bienfaits et les bénédictions que la Vie vous fait à travers l’effondrement des vieux systèmes mondiaux et les dérèglements de la Nature.  Gardez l’esprit en paix, vivez dans la détente, faites la sieste si vous en avez besoin, prenez congé quand votre emploi commence à vous peser, dormez chaque nuit  autant qu’il le faut, couchez-vous et levez-vous à l’heure qui vous convient, mais vivez tout ce que votre inclination du moment vous inspire en lien constant avec votre Centre divin.

Il est probable qu’un bon nombre d’entre vous ne parviendront pas à vivre de façon aussi naturelle, bien que le temps soit venu de le faire, parce qu’ils ne parviendront pas à se défaire de leurs peurs ataviques, de leurs préjugés, de leurs clichés mentaux, notamment de cette idée que leurs présumées autorités détiennent plus de pouvoir que Dieu.  Sauf que, dvie-de-graceans le maintien de leurs doutes, ils devraient commencer par se demander comment ils pourront parvenir à engendrer le Ciel sur Terre si, dans la dynamique du Nouveau Monde, ils maintiennent dans leur esprit les interdits inutiles, les obligations factices, les croyances approximatives, les attachements stériles, les conceptions figées, les manières de faire désuètes, les attitudes rigides, les comportements stéréotypés, bref le moindre élément de ce qui, dans le passé, a servi à engendrer les conditions pénible de leur emprisonnement prolongé dans la densité et la dualité.

Il n’y a que le nouveau qui attire le nouveau.  Et il n’y a que le plus grand nettoyage mental et la plus grande catharsis émotionnelle qui pourra désormais leur permettre de faire émerger la Réalité nouvelle à travers les brumes de leur psychisme.

Il y a maintenant près de trois ans que vous êtes censé vous être allégé de vos fardeaux pour ne plus vivre que dans le Bonheur de la Grâce.  Difficile apprentissage pour ceux qui croient qu’il faille souffrir pour être heureux.  Mais le nettoyage et la purification de chacun sont parvenus à ce point que, maintenant, seule leur Lumière peut les guider.  Ainsi, plus l’être incarné maintient un taux vibratoire élevé, en vivant amoureusement uni à son Centre divin, plus il attire spontanément les situations joyeuses, les relations harmonieuses et les moyens utiles qui peuvent lui permettre d’exprimer la plénitude et la félicité.

Si un être humain rencontrait Dieu, lui demandant comment il peut laisser les calamités grandir dans le monde et le laisser seul avec ses propres problèmes, celui-ci s’empresserait de lui rétorquer qu’il se demande lui-même comment l’humanité a pu laisser dégénérer sa situation sans recourir à ses facultés spirituelles, notamment à sa créativité intime — puisqu’il l’a créé à son image et à sa ressemblance — pour illuminer le monde au lieu de l’assombrir.

 

© 2014-15, Bertrand Duhaime (Dourganandâ).  Tous droits réservés. Toute reproduction strictement interdite pour tous les pays du monde.  Publié sur : www.larchedegloire.com.  Merci de nous visiter sur : https://www.facebook.com/bertrand.duhaime.

A propos de l'auteur

Une réponse

  1. chantal l

    merci c’est très clair, à propos et bienvenu comme d’habitude!