PRÉVISIONS MENSUELLES D’OCTOBRE 2018

Ce n’est pas d’hier que nous vous répétons que vous êtes parvenu au terme de la phase de nettoyage et de purification préalable à l’émergence de votre divinité. Aussi, pourriez-vous vous étonner du fait qu’il continue de surgir, dans votre vie, de grands et petits problèmes dont la résolution semble se compliquer ou retarder.

Vous savez, vous devez accorder à notre affirmation une certaine relativité puisque nous ne pouvons pas déterminer avec précision, pour chacun des lecteurs, la longueur du délai qui pourrait s’imposer à lui dans la libération des entraves et des ténèbres qu’il a accumulés et enfouis dans ses plus grandes profondeurs, au cours d’une expérience immémoriale d’incarnations, ce qui, dans les énergies présentes, le dessert. Et, en ce moment, c’est ce qu’il en reste qui remonte à la surface pour qu’il l’offre à la Lumière pour harmonisation ou dissolution.

De vie en vie, selon la force de son ego, son degré d’obnubilation, le nombre de ses illusions, chacun a fini par développer trop de moyens de se cacher la vérité, de retarder les échéances, de nier la source de ses problèmes, d’écarter ses responsabilités, de projeter ses torts sur autrui, de vivre en victime, de voiler sa Véritable Nature. Or, nul ne peut vraiment s’élever dans le Monde nouveau tant qu’il conserve en lui des éléments qui conditionnent ses attitudes et ses comportements biaisés, qu’il entretient des choix qui ne correspondent plus à la Vie nouvelle, à la Vie réelle, telle qu’elle se révèle présentement.

train-908Surtout que, dans la présente phase énergétique, appelé à exercer sa maîtrise personnelle, chacun peut de moins en moins compter sur une assistance extérieure dans les changements qui s’imposent, dans l’immédiat, dans son mode de vie, ce qui commence par le rejet de toute peur et de tout doute par rapport à ses potentialités créatrices. Chacun détient la force de porter ses fardeaux et la puissance de s’en délester. Ainsi, même s’il peut accepter de l’aide, à un moment ou la collaboration mutuelle n’a jamais autant importé, il doit bien retenir que, dans tout ce qu’on lui propose, il est le seul à pouvoir décider de ce que, en définitive, il en retient, à partir des intuitions de son cœur.

Ainsi, dans la vie de chacun, il surgit encore des complications à un moment où il a pourtant emprunté la Voie rapide de la Transformation. Les énergies nouvelles, en accélération et en intensification constantes, donc très puissantes, tourbillonnent autour de chacun, de sorte que tout se meut à la vitesse de l’éclair. Depuis quelques semaines, vous avez pu penser avoir beaucoup à faire, pourtant il ne pourra que s’en ajouter. Ce n’est pas dire que les activités qui vous sollicitent ne sont pas passionnantes et libératrices et qu’elles ne correspondent pas au besoin réel que vous ressentez, mais qu’elles se présentent en si grand nombre que vous finissez par craindre de ne pas en voir le bout. Ce qui vous amène à dire : «Mais c’est bien trop, beaucoup trop pour moi!»

Le présent épisode de votre vie ressemble un peu à ce qui se passe à un niveau avancé d’un jeu d’ordinateur, alors que bien des embuches surgissent en même temps, ce qui vous amène à redouter de ne pas parvenir à vous en tirer. Quand vous êtes submergé, vous entrez dans un état de confusion… et d’incompétence. Pourtant, dans le jeu d’ordinateur, parce que tout est fictif, vous parvenez à y trouver du plaisir, à percevoir l’expérience comme intrigante, amusante, stimulante, excitante, parce que vous ressentez qu’il ne s’agit que d’un appel à développer une plus grande maîtrise. De ce temps-là, il en va de même dans la vie réelle, sauf que vous ne prenez pas ses péripéties avec autant d’amusement et d’humour, ce qu’il vous faudrait pourtant faire.

En ce moment, rien n’importe autant que de bien vous insérer dans le nouveau système de navigation de manière à surmonter tout ce qui vous arrive.   Nous entendons par là que la nouvelle navigation se fonde sur votre connaissance intérieure, soit sur ajustement au courant naturel de la Réalité nouvelle, non sur ce que, mentalement, vous avez appris ni sur ce que vous avez retenu de l’enseignement d’autrui.

Souvent, en raison de l’intensité des énergies, plusieurs d’entre vous éprouvent de la fatigue, de sorte qu’ils passeraient bien la journée au lit. Vous ne devriez ni vous en soucier ni vous en plaindre, mais plutôt répondre à cet appel d’un retour au calme qui vous permet d’œuvrer sur d’autres plans de conscience.

Alors, permettez-vous simplement de plonger dans le silence ou de passer à autre chose : par exemple, vous pouvez aller marcher dans la Nature où il devient tellement plus facile de vous relier aux énergies de la Réalité nouvelle, parce qu’elle vous en donne tant d’indices. Dans les transformations actuelles, lorsqu’un nouvel élément émerge de l’intérieur de votre être et s’allie plus certainement et profondément à votre environnement, vous avez l’impression d’en recevoir une puissante accolade, comme si vous fusionniez avec lui. Dès lors, vous ne devez pas vous contenter d’apprécier ce qui vous entoure, mais vous ressentir en unité avec le Tout. Au fur et à mesure que la résonance du Monde nouveau s’affirme à travers vous, ce dernier gagne en réalité pour les gens qui vous entourent, ce qui augmente votre Lumière et votre joie.

Mieux vous vous insérez dans ce que, par analogie, nous appelons la nouvelle chaîne de distribution, plus vous prenez de l’expansion, et bien au-delà de ce que vous avez connu jusqu’à ce jour. Mais vous devez continuer de passer à travers certains changements pour vous ajuster à cette expansion. Lorsque, par manque d’expérience, vous êtes dépassé, cela peut se signaler par un malaise ou une maladie qui vous indiquent que vous prenez du retard par rapport à la nouvelle chronologie. À ce moment, s’il le faut, acceptez de vous coucher ou de vous aliter pour assurer, sans autre distraction, un démantèlement de votre être qui vous assure une meilleure adaptation au flux des énergies nouvelles.

Certains oseront peut-être avouer qu’ils ne ressentent rien de cette présumée expansion sans précédent de leur être alors que, pourtant, ils progressent dans la Réalité nouvelle autant que les autres. Ils n’ont rien à se reprocher ni à se sentir coupables puisque, de toute manière, elle ne devrait pas tarder à devenir une évidence pour eux. Mais il se peut qu’ils aient simplement négligé de porter attention aux petits indices qui jalonnent leur propre expérience et qui peuvent confirmer sa présence.

Par exemple, leur arrive-t-il d’avoir le sentiment d’un manque de synchronisation entre la chronologie interne et la chronologie externe de leur réalité? Ont-ils parfois l’impression de perdre la mémoire récente de certains faits, soit de douter avoir posé un acte quelques secondes ou quelques minutes après l’avoir posé? Ou pensent-ils à quelque chose qu’il importe de faire ou de retenir, mais qu’ils oublient dix secondes plus tard, s’ils ne s’y mettent pas tout de suite?   Leur arrive-t-il de rouler en voiture quelque part et de se sentir, soudain, complètement désorientés, par rapport à leur destination, à un moment ou à un autre de leur parcours? Élaborent-ils des plans qu’ils ne parviennent jamais à mener à terme dans les délais prévus ou qu’ils doivent sans cesse modifier? Échappent-ils souvent des objets, par manque d’attention, leur conscience voguant ailleurs? Essaient-ils parfois de se rappeler d’un fait du passé qu’ils ont personnellement vécu, mais qu’ils ont désormais l’impression de relever de l’expérience d’un autre ou de la séquence d’un vieux film? Se sentent-ils plus ou moins souvent comme une montgolfière qui ne serait plus liée à la Terre que par un fil très ténu?

Le plus important de votre présente aventure, c’est que, pour passer dans un plan supérieur, tout nouveau et considérablement élargi, vous ne tenez plus autant à tenter de conserver quoi que ce soit de votre passé quand le moment est venu que cela disparaisse. Plutôt, vous parvenez à accueillir cette expansion en évitant de penser à tout ce qui pourrait entretenir un sentiment réducteur de manière à accéder de nouveau à votre véritable stature originelle et à votre Pouvoir éternel. Surtout, vous redoutez moins ce qui pourrait arriver pendant que vous vous libérez de l’emprise de la dualité. Parce que, que vous en ayez conscience ou pas, vous êtes en voie de réaliser un engagement que vous portez en vous depuis fort longtemps.

Autrement dit, en ce moment, vous vous dégagez de plus en plus du plan de l’Illusion pour réintégrer un monde que vous connaissez fort bien, que vous avez simplement oublié, en approfondissant davantage, jour après jour, la réalité de votre Être véritable. Au lieu d’y résister, ne trouvez-vous pas là une expérience à accepter et à célébrer?Pour tout dire, le mois de septembre a représenté un mois de transformation plus puissant que vous ne l’auriez cru : il vous a permis de mieux faire passer le système de réalité de la densité, fondé sur la dualité, au Monde nouveau. Vous y avez adopté, avec une nouvelle chronologie, une nouvelle chaîne de synchronisation. Plus ou moins à votre insu, en chacun de vous, il s’est produit des ajustements majeurs, le résultat de votre expansion de conscience, qui vous a permis d’explorer des domaines inconnus ou oubliés.

Si vous vous arrêtez pour y penser sérieusement, vous découvrirez que vous avez fait l’expérience de percées majeures et qu’il s’est présenté à vous des occasions en or, qui ont pu, parfois, prendre l’apparence de petits changements, mais qui, dans un proche avenir, assureront un plus grand déblocage. Ne devriez-vous penser qu’à l’aide dont vous aviez tellement besoin, depuis longtemps, qui, enfin, vous est offert, ou à d’autres expériences nouvelles qui, dans plus ou moins de temps, vous révéleront l’importance capitale qu’elles revêtaient.

Mais, dans le monde, il s’est tout aussi bien présenté des coups vicieux ou des chocs sur la gauche, vous savez ces événements imprévus et très étonnants, comme le décès de certains grands personnages, sur la scène mondiale, ou, plus personnellement, des accidents de santé. Dans ce dernier cas, il vous était présenté le défi de découvrir la manière de vous guérir de maux qui couvaient depuis trop longtemps.

Dans votre vie personnelle, vous avez peut-être souvent l’impression de vous retrouver, comme le hamster, dans une roue, alors que certains schémas désagréables ne cessent de se répéter, comme si leur résolution était devenue mission impossible. Il vous faut retenir que, avec l’intensité énergétique des derniers mois, vous ne pouvez plus que rarement comprendre ce qui se passe, de sorte qu’il faut donner congé à votre esprit analytique. Vous envisagez la résolution de certains problèmes dans l’avenir, mais, pour le moment, vous ne trouvez pas le temps de leur accorder beaucoup d’attention ou d’investir en eux beaucoup d’énergie, tellement ils restent irréels, pour le moment. Tout se passe comme si vous regardiez un film en plein défilement, mais que vous ne regardez pas vraiment.

Globalement, le mois de septembre vous a servi de moment charnière pour déterminer le point de vue à partir duquel vous souhaitez, dès le présent moment, percevoir les événements. Que vous ayez obtenu une perspective plus large ou plus étroite, votre nouvelle manière de concevoir votre existence et les aléas du monde détermineront, pour une large part, ce qui vous échoira le reste de l’année… et au-delà. Sauf que ceux qui ont choisi de maintenir un point de vue élargi perceront des aspects de la Réalité nouvelle qu’ils méconnaissaient jusque-là. Il s’agit, selon les latitudes, des énergies de l’équinoxe du printemps ou de l’automne, qu’a renforcé, peu de temps après, une superbe pleine Lune. Pour eux, le pont qui les reliait au passé s’effondre désormais de plus en plus vite, ce qui leur confirme une impossibilité absolue de retourner en arrière ou de régresser. Ainsi, quoi qu’il puisse arriver, ils douteront moins d’eux-mêmes et des ressources infinies qu’ils recèlent.

En octobre, une nouvelle Porte s’ouvre pour proclamer que l’Amour a gagné, même si, en raison de certains de vos atavismes et de vos conditionnements, il pourra sembler tarder à révéler sa Victoire définitive. L’heure a sonné d’être votre Vrai Moi et vous êtes fin prêt à jouer le grand le rôle que vous détenez dans votre présente incarnation. Alors, à travers les dernières tribulations, gardez cette confiance que votre Voie va s’éclairer et que, à tout moment, vous saurez précisément ce qui est le plus approprié de faire, dans la mesure que vous rayonnerez l’Amour et que vous resterez à l’écoute de votre cœur. Actuellement, alors que nombre de vos adversaires d’antan quittent ce monde ou s’écartent de vous, votre présence sur la Terre devient plus importante que jamais, car vous êtes appelé à contribuer au rétablissement, partout, de l’Ordre divin.

Vous entrez dans une phase accélérée de dissolution, de démantèlement et de déconstruction de la dimension spatiotemporelle, soit du plan de la densité, régi par la dualité, de sorte que, si, comme par le passé, vous continuez de vous maintenir dans un état de survie, caractérisé par la peur, l’avidité, la possessivité, l’attachement, la domination du plus fort, le sentiment de manque, l’illusion de séparation, les jugements de valeur de l’ego, les fausses croyances, les mauvaises priorités, vous exposerez à bien des complications dans les semaines à venir.

À partir de maintenant, vous gagneriez à vous souvenir simplement de la Lumière qui vous habite, par votre Essence divine, et vous verrez les magies se produire au fur et à mesure que vous saurez vous ouvrir et que vous aspirerez à un plus Grand Bonheur. Si vous restez en phase avec les énergies du moment, le présent mois d’octobre devrait vous offrir un aperçu de la vraie joie, sinon encore de béatitude, et, si vous savez témoigner de la gratitude, il saura vous révéler bien d’autres potentialités prodigieuses, tout simplement indescriptibles.

Désormais, votre Présence divine ne cessera de s’affirmer et de prendre de la place, jusqu’à occuper sa vraie place, ce qui ne pourra, par moments, qu’agacer votre ego, jaloux de ses prétentions et de ses prérogatives, mais il lui apprendra à se soumettre à votre But supérieur puisque, chaque fois qu’il ne sera pas accordé avec cette Sublime Présence, il ressentira sa vanité et son impuissance. Plus que jamais, l’ego doit se soumettre à la Volonté de votre Esprit divin qui est de vous tirer des plaisirs factices, des ornières de la densité et de vous ramener dans le Vrai Bonheur.

Autant votre ego perdra de son empire, lorsqu’il ne se cantonnera pas dans son rôle de serviteur de votre Destin ultime, autant les autres ne vous apprécieront plus, comme dans le passé, pour ses réalisations et ses plans, mais pour Cela qu’ils ressentiront que vous êtes vraiment et que, du reste, vous avez toujours été et resterez éternellement. Aussi presse-t-il de reconnaître Qui-Vous-Êtes vraiment en abandonnant tout ce qui continue d’entretenir, dans votre vie personnelle, ce qu’il reste de doute sur vous-même… et du Voile d’Illusion.

Dans l’avenir, si vous continuez de trop servir votre ego, cette caricature de votre Être profond, élaborée par le mental, vous ne pourriez que passer de bien mauvais quarts d’heure, car le système dans lequel il opérait, s’effondre et s’évanouit, pour éliminer les obstacles extérieurs et les concrétions internes qui ont trop entravé la collaboration mutuelle et l’esprit de service. Vous gagnerez à reconnaître au mieux votre raison de toujours être présent sur votre planète d’accueil : à votre manière, révéler l’Amour, exprimer la Vérité, partager le Savoir ou la Sagesse, afin de rétablir et de maintenir la fréquence de la Haute Conscience.

Autrement dit, vous ne pouvez plus prétendre participer, en même temps, à la dynamique du vieux monde et à celle du Monde nouveau, puisque les énergies récentes vous ont fait bondir de l’un à l’autre. Le vieux monde se caractérisait par les carences, l’avidité, les besoins, la jouissance, la douleur, la souffrance, l’effort, la pénurie, l’illusion de séparation et leurs semblables; le Monde nouveau se démontre vibrant, vivant, réel, léger, bienfaisant, joyeux, riche, florissant, prospère, bref béatifique et magique.

Désormais, il n’y a que les relents de votre mémoire et vos faux liens avec cette réalité périmée qui peut entretenir en vous l’illusion que vous habitez toujours le premier, plutôt que le deuxième. Et vous pourriez trouver dans cette rémanence le plus grand danger parce que si, à partir de maintenant, vous deviez entretenir des aspects du vieux monde, tout à fait révolu, dans votre incapacité de la transcender, vous ne pourriez que ramener inutilement, en boucles, des situations dépassées, jusqu’à vous épuiser, peut-être à vous anéantir, pour miner, dans des projets anachroniques, vos plus précieuses énergies.

Si vous vivez dans la dispersion, accroché une réalité linéaire qui n’existe plus que dans vos souvenirs, incapable de rester centré sur le moment présent, vous vous coupez du Grand Courant universel, vous affaiblissez vos énergies et vos positions, ce qui vous empêche de prendre conscience des changements qui se produisent, sur d’autres plans et au plus profond de vous-même, ce qui vous donne l’impression que tout s’effondre en vous et autour de vous. À terme, vous pouvez en venir à penser ne plus servir à rien et ne plus avoir de raison d’être.

Pourtant, le bond, en conscience d’un monde à l’autre, n’a rien de si difficile, quand il suffit de réaliser que la réalité du premier a disparu pour qu’il s’évanouisse. En cela, vous donner au Monde nouveau revient à vous extirper de la dualité des positions, polarisées comme jamais, et à cesser de vous agripper aux réalités anciennes, qui entretiennent l’illusion de séparation d’avec l’Absolu. C’est dire que, vous donner entièrement au Monde nouveau, cela consiste à vous extirper de la dualité et à cesser de vous agripper au vieux monde, qui entretient l’illusion de séparation d’avec l’Absolu, pour ne plus chercher que ce qui vous unifie toujours davantage et qui vous élève toujours plus haut. Car, dans le Monde nouveau, s’évanouit tout sentiment de coupure entre Dieu et vous, entre vous et les autres créatures, entre le monde physique et les plans supérieurs, ce qui vous amène à ressentir une plus grande unité intérieure.

Si ce n’est déjà fait, vous pourrez vous attendre à un changement radical, dans tous les aspects de votre existence, dès que vous serez prêt à passer d’un monde à l’autre, car il n’y a de réalité qui comble et enthousiasme que celle du Monde nouveau, où il n’existe pas de peur, de manque, de souffrance, d’isolement, de séparation, de petitesse, de mesquinerie, autant d’obstacles à l’expression de votre Pouvoir inné, mais où il n’existe que de l’Amour exprimée dans la Vérité, la Compréhension, la Bienveillance et la Bienfaisance.

En passant, récupérer votre Pouvoir, cela signifie vous élever dans la Haute Conscience et vous y maintenir, afin de vous réapproprier entièrement votre réalité, d’assumer réellement votre liberté et votre souveraineté, parce que vous vous sentez responsable des énergies que vous entretenez dans votre univers personnel et qui engendrent votre réalité heureuse ou malheureuse.

Le premier avantage de choisir le Monde nouveau, c’est que, sur ce plan élevé, les prises de conscience se font d’elles-mêmes, les certitudes sautent aux yeux, les moyens viennent d’eux-mêmes. En cela, quoi que vous puissiez penser de vous, en ce moment, au-delà des apparences, vous vivez désormais dans la Réalité nouvelle et vous progressez à tous égards. Tant que vous suivez la Bonne Direction, l’Univers ne peut que vous faciliter toujours davantage toutes les expériences. Alors, vous pouvez respirer d’aise et vous détendre pour ressentir la nouvelle énergie et lui permettre de vous prendre en charge et de vous guider. Aussi gagneriez-vous à vous accorder quotidiennement du temps pour la reconnaître, mieux l’intégrer, mieux la laisser circuler en vous et autour de vous.

Aussi, au lieu de vous agripper à ce qui n’a plus de consistance, de pertinence, de cohérence, d’utilité et de vivre dans la dispersion, coupez les fils d’attache qui vous portent à confondre la fin et les moyens, à survivre grâce au support des autres, quand ce n’est pas à leurs crochets. Plus un être est lumineux, plus il est fort et puissant, et plus il s’expose à ce que les faibles s’agrippent à lui, sans trop donner en retour, ce qui tisse un fil subtil parasitaire qui, tôt ou tard, finit par produire un écartement ou un éloignement. S’il ne prend garde à temps de ce parasitage subtil, qui mine ses énergies, il peut se rendre un bien mauvais service, car il ne peut qu’obtenir l’impression de se mettre à péricliter et de régresser. Il en va de même pour votre planète : plus elle s’illumine, plus grandit la part d’obscurité qui remonte de ses profondeurs, sauf que, dans le même temps, plus de Lumière devient disponible.

Note : Il existe un bulletin mensuel, infiniment plus complet, qu’on peut se procurer par abonnement de 6 $ ou 6 € la parution. On peut obtenir les modalités d’abonnement et de paiement en écrivant à visualix@hotmail.com. Merci de votre appréciation et de votre support.

© 2018, Bertrand Duhaime (Dourganandâ). Tous droits réservés. Toute reproduction strictement interdite pour tous les pays du monde. Publié originellement sur : www.larchedegloire.com.

6 Responses

  1. Daniel Baudry

    Merci ! Pffff je respire avec joie, suite à cette lecture, comme si des évidences m’étaient contées, comme si l’on appuyait bien les points sur les i.
    Ça bouge effectivement, mais c’est d’une telle subtilité!

    Répondre
  2. Alexis

    Bonjour Bertrand,
    C’est la première fois que je visite votre site, via la presse galactique.
    Je suis très agréablement surpris par votre article très complet qui décrit bien ce que je vis…
    Il y a quelques jours j’ai clairement effectué un saut quantique entre mon “moi ancien” (anciens schémas, peur, anxiété…) et mon vrai moi, ou “nouveau schéma” (pardon et gratitude envers ceux qui m’ont fait du mal par le passé, grande confiance et foi inébranlable en l’avenir car étant là où je dois être, en route pour ma mission de vie…).

    Or, depuis 2 jours mes anciens schémas reviennent et avec beaucoup de force. Je suis retombé notamment dans la rancoeur et la colère envers ma famille, et la peur de retomber sur un pn…
    Puis tout s’enchaine, peur de ne pas être à la hauteur, de ne pas pouvoir faire face, etc…

    C’est très déconcertant, surtout après avoir touché à ce nouveau schéma dont j’ai parlé précédemment.

    Est-ce que je n’ai qu’à prendre mon mal en patience ? Est-ce que les énergies sont.en train de récurer le.fond du fond de la cuve ?

    Même si tous ces schémas obsolètes remontent avec force depuis 2 jours, ils sont beaucoup moins forts qu’il y a un an ou ne serait-ce que quelques semaines auparavant…

    Si vous auriez quelques minutes à m’accorder pour répondre à ce commentaire je vous en serai grandement reconnaissant.

    Bien cordialement
    Alexis

    Répondre
    • Bertrand Duhaime

      Alexis, si ces schémas négatifs sont revenus, c’est que votre démarche de pardon n’était pas aussi complète que vous le pensiez, parce que vous reteniez des éléments dans votre subconscient, ou parce que vous avez essayé de la mener seul, alors qu’il n’y a que votre Centre divin (votre Source de Pouvoir) qui peut le faire. Il y a des choses qui ne se forcent pas. L’homme ne peut que demander pour recevoir, mais, sans l’aide de son Esprit divin, il ne peut que préparer vainement des plans. C’est à la Lumière divine que vous devez offrir vos séquelles négatives en précisant que vous demandez leur dissolution, au rythme des possibilités d’ajustement de vos mécanismes intérieurs et extérieurs, ce qui, par la suite, se fera de soi et s’achèvera à son heure. Si vous offrez tous vos points d’obscurité à la Lumière divine et vous abandonnez à la Vraie vie, centré sur le moment présent, oui, votre Esprit divin nettoiera tout de lui-même jusqu’au fond de la cuve, mais en agissant à sa manière, à son heure et dans le respect de tous vos dynamismes internes et externes. Alors, gardez-vous d’exprimer la moindre impatience, après votre transaction, car votre Destin n’est plus de votre ressort personnel, tant que vous n’y mettez pas une entrave. Bonne continuité, que le meilleur vous échoie jour après jour.

      Répondre
      • Alexis

        Bonjour Bertrand et merci pour votre commentaire.

        Hier soir, j’ai demandé à mes guides et mon ange gardien de me faire revivre en accéléré tout le processus, du fond du gouffre (anxiété à n’en plus finir, crispé sur tout, contrôle et anticipation à outrance…) jusqu’à son exact opposé (foi inébranlable dans le plan divin et l’avenir, confiance, charisme et aplomb à en faire pâlir Rambo -lol-, Moment présent, plus aucune anticipation de rien etc etc…

        Et bien ce matin c’est exactement ce que j’ai vécu, et cette métamorphose s’est effectuée en une heure seulement. Tout est dans la tête, et j’ai remarqué que le moment pivot est lorsque j’ai décidé de lâcher-prise en m’abandonnant à ce qui est, au moment présent.

        J’ai encore quelques difficultés à ne pas forcer car, en effet, je suis très impatient…

        Quand j’essaie de forcer le processus, comme vous me l’avez fait remarquer, je me bloque, cela freine le processus plutôt que de le booster.

        Si j’ai bien compris votre message, tout réside dans le fait de revenir au moment présent. À partir de là, mon moi-supérieur va faire tout le nécessaire. C’est bien cela ?

        Quand à offrir mes séquelles négatives à la Lumière divine, avez-vous un protocole, une méthode pour cela ? Ou faut-il simplement émettre une intention, même sans mots ? J’ai remarqué depuis quelques mois que ce qui fonctionne pour moi est de poser l’intention, justement, avec le coeur, sans même articuler ma pensée sous forme de mots…
        Je trouve que ce procédé permet d’émettre une pensée bien plus profonde et complète, que si elle était réduite à une expression textuelle ou orale (donc avec des mots)…
        C’est une habitude à laquelle je vais devoir me confronter car j’ai moi aussi un rôle d’enseignant dans cette vie, alors il va bien falloir coucher mes pensées avec le langage un jour (haha).

        Bonne continuation à vous Bertrand, je ne manquerai pas de lire vos prochains articles.

        Cordialement,
        Alexis

        PS. Merci Antoine. Oui, regarder tous ces sentiments/émotions de loin et en rire est une belle solution aussi que je vais appliquer plus souvent.

        Répondre
    • Antoine

      J’ai envie aussi de vous dire que simplement observer sa “rage”, ses manifestations et les mauvaises pensées qui en découlent c’est déjà très bien. S’observer à soi même avec attention.
      Puis en rire aussi, comme si nous nous regardions de loin.
      Bien à vous

      Répondre
  3. Antoine

    J’aime beaucoup ces phrases, Bertrand. J’ai le sentiment que nous sommes nombreux dans le monde… mais en évolution silencieuse.
    Et si nous sommes plus à nous transformer, alors oui, beaucoup de choses pourront changer.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.