…DE L’AMOUR DIVIN QUI PEUT APAISER OU SECOUER.

Cliché énergétique du 15 avril 2018.

Le Grand Soleil central distille toujours, avec plus d’intensité, l’Amour vrai, Source de Vérité, ce qui impose de plus en plus impérieusement de vivre dans l’honnêteté, l’intégrité, l’authenticité. Mais, chez chacun, cet Amour ne peut que commencer par chasser ce qui s’oppose à lui, ce qui permet de trouver un espace qu’il peut habiter.

C’est ainsi qu’il situe les uns, toujours mieux, dans leur juste position, ce qui se signale par un apaisement, un regain de motivation, un plus grand élan de créativité, une joie plus coutumière. Mais, chez ceux qui lui résistent, parce qu’ils tiennent à se cacher ou à conserver certains coins d’ombres ou simulent de ne pas saisir ce qu’ils doivent changer dans leur vie, qui les empêche d’accéder à des plans supérieurs de paix et de connaissance, il en va tout autrement.

Être-divin-d'Amour-et-de-PaixC’est étrange, certains tiennent à leur marécage, comme s’ils croyaient qu’il peut encore leur assurer le bien-être, la sécurité, le bonheur, ce qui est difficilement compréhensible, puisqu’ils ne peuvent ignorer qu’il explique qu’ils soient autant remués, bousculés, déroutés, affaiblis. Dans leur choix conscient ou inconscient, comme dans leur choix de ne pas choisir, qui reste un choix, ils pagaient à contre-courant de l’Énergie de Transformation et de Libération qui s’affirme.

Les énergies des dernières semaines se sont révélées particulièrement intenses. Dans la présente phase, celles qui ont commencé à vous parvenir, mais qui vous parviendront en trois vagues, représentent un adjuvant supplémentaire qui vise à vous libérer des éléments désuets et nocifs de ce genre que vous retenez dans quelques recoins de votre être.

En effet, l’Amour pur, qui vous parvient en ce moment, ne peut que dissoudre les codes d’un monde involutif, devenu parfois trop complaisant, individualiste, diviseur et violent, comme il ne peut que briser les résistances qu’ils ont suscitées. À l’approche de la Nouvelle Lune, le parcours rétrograde de Mercure a amplifié l’illumination des aspects de votre réalité qui ont besoin d’attention et qu’il vous faut harmoniser ou guérir, ce qui, physiquement ou psychiquement, vous a tenu, pour la plupart, très occupés, en tout cas, beaucoup plus que vous vous y attendiez.

Il est possible que la vague d’énergie présente vous ait soudainement fait rencontrer beaucoup de gens, autant d’anciennes connaissances que des nouvelles, ce qui vous a permis de renouer des liens ou d’en établir des nouveaux. Mais ils se sont surtout signalés par un état amoureux et un degré d’honnêteté, qui ont pu vous surprendre, de sorte qu’ils vous ont redonné confiance dans les gens, ont ranimé votre goût de vivre, vous ont incité à les approfondir.

Pourtant, cette vague d’énergie intense a fait ressurgir des vieux schèmes d’émotions stagnantes que vous aviez oubliés, tellement il y a longtemps que vous n’aviez pas ressenti de semblables. Au cours des dernières semaines, certains ont pu pleurer davantage qu’ils ne l’avaient jamais fait au cours des dernières années. Mais ces émotions ne tarderont pas à se dissiper pour assurer que votre ciel s’éclaircisse. Si ce n’est déjà fait, elles vont vous ouvrir le cœur et raffiner vos sentiments, vous portant à vous montrer plus empathique, mais plus affirmatif, plus cru et plus réel.

En fait, les intenses énergies de la présente vague, qui vous parviennent sous la forme d’une pluie cristalline, produisant de fortes tempêtes électromagnétiques, ne peuvent empêcher d’exercer, en vous et sur vous, une pression oppressante qui peut vous donner une impression de lourdeur dans vos déplacements, comme si vous aviez plus de difficulté à mettre un pied devant l’autre et que vous manquiez plus facilement de souffle. Aussi gagneriez-vous à respecter votre nouveau rythme, à ne rien forcer.

En outre, dans l’impression d’une rupture entre l’ancienne matrice énergétique et la nouvelle, vous pouvez tout aussi bien dégager la curieuse impression d’être un peu brutalement tiré de votre passé et projeté vers un avenir dont vous ignorez tout. Ainsi, à une fatigue extrême, qui ne vous lâche pas et qui vous donne souvent le sentiment d’être parvenu au bout de vos ressources, peuvent s’ajouter, diversement, des maux de tête; des problèmes digestifs, signalés par des nausées subites; des problèmes cutanés et capillaires; des maux de gorge qui forcent un fréquent raclage; de fréquentes mictions nocturnes. Mais vous ne trouvez pas là la liste complète des possibles malaises passagers qui peuvent vous affliger en raison de votre unicité. Heureusement, en général, ils se dissipent aussi rapidement qu’ils sont apparus.

Par vos rencontres, vos activités ou par vos rêves, vous avez pu noter que les énergies présentes rapportent des souvenirs de votre passé dans votre immédiateté, ce qui vous permet de colorer autrement certaines expériences, de les comprendre différemment, de les situer dans une nouvelle perspective. Du coup, vous parvenez plus facilement à élever certaines relations antérieures sur un plan supérieur et vous vous libérez de divers aspects de votre vieille histoire.

En fait, cette résurgence de certains aspects de votre passé dans votre présent peut se manifester de diverses manières. Bien sûr, elle a pu vous amener à revoir de simples connaissances ou des amis du passé ou à renouer avec des membres de votre propre famille. Mais, plutôt, elle a pu vous inciter à repasser par un endroit, pas très éloigné, qui vous a permis de découvrir sa véritable vibration ou de capter des intuitions relatives à son passé. Tout d’un coup, vous avez pu découvrir l’empreinte de nombre d’événements, certains agréables, d’autres désagréables, qui s’y étaient déroulés, mais que vous ignoriez.

En général, le retour sur le passé ne semble pas trop approprié, car, selon ce que vous avez pu y vivre, vous pouvez sombrer dans la nostalgie ou témoigner d’un attachement régressif, qui ne peut que brouiller et alourdir votre présent. Mais ce fait représente moins d’inconvénients si vous les revivez à la manière de l’être que vous êtes devenu, plutôt que l’être que vous étiez alors.

De toute manière, puisque l’Amour vous inonde toujours plus, ce qui vous porte à éprouver de plus en plus d’intérêt et d’empathie pour les réalités qui vous sont extérieures, vous pouvez ressentir plus facilement les émotions qui remontent du passé. Cependant, si vous vous établissez dans un état d’expansion de l’immédiateté, vous les ressentez et les comprenez autrement, elles vous affectent moins. Suite à n’importe quelle immersion dans le passé, à votre retour dans la réalité de l’ici et maintenant, vous exprimez, à son endroit, une meilleure compréhension, même que vous développez votre aptitude à mieux gérer les situations qui se présentent dans votre entourage.

Mais, parmi vous, il y en a d’autres qui, un peu poussés à bout, près du survoltage, n’ont plus qu’une envie, celle de se déplacer, de partir en voyage, peut-être pensent-ils même à s’établir ailleurs. C’est vrai que, d’une manière ou d’une autre, certains d’entre vous se sont retrouvés si occupés, qu’ils se sont sentis, presque constamment, au bord de la crise de nerf ou de l’épuisement. Un être est dit occupé non seulement quand il travaille beaucoup, mais aussi quand, à l’intérieur, il règle une bonne quantité de problèmes. Lorsqu’ils parvenaient à voir à tout, ils en tiraient un sentiment de victoire sur eux-mêmes, mais, s’ils en avaient trop à faire et devaient laisser certaines activités en plan, ils ressentaient plutôt de la déception, avec une accablante impression de surcharge.

À vrai dire, ceux qui ont eu la lumineuse idée d’exercer leur maîtrise, de privilégier les valeurs nouvelles et de procéder dans l’expansion de conscience n’ont pu que découvrir que tout devenait plus facile, s’accomplissait plus avec plus de rapidité. Vous avez beau réclamer la liberté, l’autonomie, l’indépendance, l’autosuffisance, des produits de l’Amour, encore devez-vous savoir maîtriser votre barque! Car ceux qui persistent à aborder leurs diverses tâches ou activités dans leur état de dualité habituel ne parviennent qu’à se compliquer l’existence parce que, non seulement ils rendaient tout plus difficile, mais encore, ils y sapent complètement leur énergie, ils s’en tirent vidés, épuisés.

Comme nous vous en avions prévenu, vous vous apprêtez à lâcher la corde de votre arc que, au début du mois, vous avez tirée jusque dans votre cœur, ce qui va vous procurer toute une série d’accomplissements souhaités depuis longtemps. Bien des éléments qui restaient en suspens, comme s’ils flottaient dans l’air, vont maintenant se manifester et trouver leur juste position. Voilà ce qui va vous permettre de mesurer à quel point vous avez réussi à libérer votre voie et qui, probablement, vous remplira de confiance, d‘aise, même d‘enthousiasme.

Dès lors, vous pourrez entrer dans votre cœur pour y découvrir que tout ce qui vous arrive ne représente rien d’autre que l’Amour divin en action qui veut se révéler à vous dans sa quintessence et vous élever dans le Vrai Bonheur. Et vous réaliserez toujours plus ce que vous pouvez réaliser en tant qu’Être de Lumière. Surtout, vous témoignerez auprès de vos semblables des bienfaits de cet Amour, portés par une envie irrépressible de l’exprimer dans la gentillesse, la bienveillance, l’indulgence, la générosité.

© 2018, Bertrand Duhaime (Dourganandâ). Tous droits réservés. Toute reproduction strictement interdite pour tous les pays du monde. Publié sur : www.larchedegloire.com. Merci de nous visiter sur : https://www.facebook.com/bertrand.duhaime.

3 Responses

  1. Antoine

    Ces paroles sont justes… comme souvent. Il est vrai que ce mois d’Avril a été pour moi, particulièrement éprouvant, physiquement et psychologiquement usant. L’Éveil n’est plus qu’un lointain souvenir. Il me faut maintenant attendre, prendre patience et aussi remercier. Merci

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *