ADIEU JANVIER, VIVEMENT FÉVRIER!…

Cliché énergétique du 29 janvier 2016.

Jusqu’à la fin, le mois de janvier s’est démontré étrange, même dans la température…

Pour le moment, nous n’avons pas grand-chose de nouveau à vous apprendre, malgré ce fait que les énergies, vous parvenant de toutes parts et de tous azimuts, ne cessent de s’élever en qualité et en intensité.  Toutefois, après bien des ratés ou des revers, même de grands chagrins, au cours de la semaine dernière, plusieurs d’entre vous ont réussi des percées inattendues ou ils ont obtenu des résultats presque inespérés, au moment où ils s’y attendaient le moins.

Si vous leur portez bien attention, vous constaterez que, dans certains cas, il s’agissait de circonstances que vous vouliez voir de produire depuis longtemps, alors que, dans d’autres, il s’agissait plutôt du début de la manifestation de vos grands rêves, soit de l’accomplissement de vœux dont vous souhaitiez la réalisation, mais dont vous n’étiez pas sûr de l’éventualité qu’ils se produisent ou prennent forme.   Vous ne pouvez qu’en exprimer votre gratitude, car, à partir de maintenant, il se produira bien d’autres développements et déblocages, même si certaines d’entre eux devaient un peu tarder, par rapport à vos prévisions ou à vos attentes humaines.

À vrai dire, dans votre présent état de conscience, vous ne réalisez pas que c’est sur de multiples plans que, autant à l’intérieur qu’à l’extérieur, des progrès, il s’en accomplit bel et bien, mais souvent en prenant des apparences bien contraires aux bénédictions.  Par exemple, pour la plupart, vous avez soudainement fait l’expérience d’un changement de perspective qui vous a permis deglacons vous libérer de certaines énergies anciennes, plutôt poisseuses, et de grandir en Vérité.  Ce phénomène s’est produit un peu de la manière qu’un morceau de glace peut se détacher de l’Arctique ou de l’Antarctique pour rapidement fondre dans l’océan.  Au moment où vous vous êtes libéré de certaines obligations, de certaines pensées limitantes, d’anciennes perceptions ou d’anciens comportements, vous avez retrouvé une plus grande marge de manœuvre, un plus grand bien-être et une plus grande légèreté.

En tout cas, les énergies de janvier ont déclenché toute une suite de changements dans votre vie.  Si, pour la plupart, vous les avez accueillis avec aise ou soulagement, d’autres ont pu découvrir à travers la part rémanente de leur résistance et de leurs attaches, leur difficulté à changer, à s’actualiser.  Même que certains ont retardé à se faire à ces transformations parce qu’ils avaient le sentiment qu’ils leur enlevaient du temps qu’ils auraient bien aimé consacrer à d’autres activités qu’ils considéraient comme plus importantes.  Pourtant, après un moment, ils ont constaté qu’il y avait des avantages à changer de point focal ou à changer d’occupations.

Dans le processus de reconstruction actuel, il peut vous arriver d’éprouver l’impression d’être entouré d’échafaudages, à la manière d’un édifice qui doit subir une restructuration majeure, ce qui, par moments, peut vous rendre hypersensible, même très irritable, sans raison apparente.  Ou vous déplorez avoir autant de mal à retrouver votre rythme habituel, à moins que vous vous désoliez de ne pas parvenir à accorder d’attention à vos activités coutumières.  Certains jours, vous cherchez instamment à vivre dans la tranquillité ou vous perdez beaucoup de temps à ne rien faire, en raison d’un lancinant besoin de vous dégager de la réalité contingente et de vous immerger la Réalité nouvelle, pour sombrer dans un genre d’état méditatif, lunatique ou flottant.

Un bon nombre des vôtres ont passé un mois de janvier plutôt difficile, parce qu’ils ont été pris dans des défis de taille.  Eux, au lieu de connaître des percées extérieures ou de réaliser des progrès concrets, une grande tristesse les a envahis parce que, à leur insu, ils procédaient à une révision de leurs déceptions du passé.  Les heures leur ont apporté une succession presque sans fin de douleurs ou de souffrances qui, par moments, les a presque confinés au désespoir.  S’il ne s’est pas produit d’événements extérieurs qui les ont interpelés, troublés ou mis en état de choc, un grand chagrin a remonté en eux d’une manière plus que désordonnée.

Même s’il ne s’agissait pas d’une expérience agréable, celle-ci a au moins servi à faire bouger des peines intimes cristallisées ou enfouies pour leur permettre enfin de les évacuer.  Ce processus de vidange complet d’un puits rempli de grandes douleurs importe au plus haut point parce que son contenu vous empêche d’entrer de plain-pied dans la Vie nouvelle et de vraiment la savourer.  Ainsi, ceux qui ont subi ce traitement de choc peuvent, en quelque sorte, se vanter, eux-aussi, d’avoir connu de grands développements ou d’avoir fait de grands progrès.

Pourtant, en janvier, si certains d’entre vous n’ont constaté aucune manifestation particulière se produire dans leur existence, ils seraient bien avisés d’éviter de s’en inquiéter, parce qu’ils ne perdent rien pour attendre.  En effet, pour tous, le mois de février, bien que plus court que les autres, ne pourra que se démontrer très puissant, rempli de bonnes occasions ou de progrès significatifs, peut-être aussi de petits et grands pépins ou de petits ou grands chocs, porteurs de sens ou de fonction.

Tous gagneraient à se rappeler, pas seulement ceux qui ont été le plus affligés, que la solution de tous les maux réside dans l’aptitude à se ressourcer le plus souvent qu’ils le peuvent dans leur cœur, en s’abandonnant à l’Amour inconditionnel.  Dans la présente phase, les peurs, les doutes ou les fausses interprétations, qui peuvent vous faire incliner vers la démission, se démontrent purement et simplement illusoires parce qu’elles ne reposent plus  sur aucun fondement valable.

Tous les événements, agréable ou désagréable, vous servent.  Même les développements les plus chaotiques ne démontrent en rien que la main du Créateur, qui a repris les rênes de votre planète, a cessé de se profiler derrière eux, de sorte que vous pouvez garder l’assurance, autant personnellement que collectivement, qu’une Lumière plus éclatante se fait et brille dans chaque univers individuel comme dans le monde entier.  Dans chacune de vos avancées, comme dans chaque apparent revers ou chaque épreuve réelle, c’est la Grande Vie, la Vie totale, qui vous libère de vos derniers liens, dénis, refus ou de vos dernières négations, résistances, prisons afin que vous parveniez à tout accueillir dans le même abandon, dans la même adhésion amoureuse, complète, de plus en plus sincère et sereine.

© 2016, Bertrand Duhaime (Dourganandâ).  Tous droits réservés. Toute reproduction strictement interdite pour tous les pays du monde.  Publié sur : www.larchedegloire.com.  Merci de nous visiter sur : https://www.facebook.com/bertrand.duhaime.

A propos de l'auteur

4 Responses

  1. Thibaut

    Merci pour cet article Mr Duhaime. J’aime bien la longueur du texte qui est plus courte que d’habitude et je trouve souvent juste la correspondance avec le plan personnel. Encore un fois dans le mille. Merci pour ce que vous êtes.

  2. Christophe

    Monsieur merci pour tous ces articles/mois qui sont toujours d’une imparable justesse .Je vous envois plein de gratitude et de lumière dorée ! !

  3. Philippe

    Il y a deux semaines j’ai regardé pour la troisième fois le film ‘Quelque part dans le temps’. Cela a réactivé des souvenirs extrêmement douloureux de la fin de mon adolescence. Ces événements datent de plus de 25 ans, mais les émotions sont toujours aussi fortes. Malgré tous les efforts que j’ai effectués depuis pour essayer de guérir de cette blessure, j’ai l’impression de ne pas avoir évolué, et cela me déprime. J’ai l’impression que ma vie est un échec complet. Je constate néanmoins que le fait d’avoir de nouveau le cœur brisé me rend plus ouvert et sensible aux autres.

  4. frédérique PETORIN

    Oui, article pertinent, le puits qui se vidange et les réajustements spirituels puissants ont été des réalités en ce qui me concerne !
    J’ai découvert votre site avec joie et je partage vos articles sur mon facebook avec grand plaisir…..
    Beau février à vous aussi
    frédérique