Cliché énergétique du 30 octobre 2018.

                    Un Nouveau jour se lève…

                    Vous avez dû vous rendre compte que les énergies s’intensifient dans le fait que le temps passe de plus en plus vite et que, certains jours, vous vibrez malgré vous, à moins que vous constatiez plutôt que les acouphènes prennent de l’intensité. Vous obtenez là un signe que, au-delà des apparences, autant en vous qu’autour de vous, tout ne peut que changer, rendant le passé de plus en plus obsolète et le présent de plus en plus substantiel.

                    Vous traversez une phase exceptionnelle au cours de laquelle les puissants vents du changement percent des trous dans la texture spatiotemporelle, ce qui vous amène de plus en plus, à travers de plus en plus d’absences au monde ambiant et de trous de mémoire, à flotter dans le vide, ce qui peut vous amener à vous demander, de plus en plus, où vous pouvez bien vous trouver. Et vous pouvez croire ces trous bien réels, car il s’en forme vraiment.

                    portail-subtil-vortexCes ouvertures servent de Portes qui peuvent, à l’occasion, vous imposer, de manière soudaine et inattendue, des changements d’une ampleur au-delà de vos attentes ou de vos prévisions. En outre, elles assurent la dissolution de vos dernières illusions ou de vos résistances tenaces. Certains d’entre eux vous lancent un appel au réveil, à plus de réalisme, en vous tirant des derniers relents de complaisance, puisqu’ils peuvent vous amener, en un instant, à changer certaines habitudes, certaines attitudes ou certains comportements, certes bien enracinés, mais résolument dépassés. La tempête passée, vous n’avez plus d’autre choix que de réorganiser vos priorités en regard de ce qui compte vraiment dans l’expérience d’incarnation.

                    Puis il y a ces petits et grands problèmes de santé qui peuvent vous indisposer et, peut-être, vous inquiéter, mais en vain, puisqu’ils font part des transformations personnelles, sur les plans subtils, qui vous échappent encore. Autrement dit, selon vos besoins très personnels de changement, vous ne savez jamais quand vous pouvez être projeté, un moment, dans une zone d’inconfort, de malaise ou de maladie plutôt transitoire. L’explication réside dans le fait que, pour vous comme pour les autres, ce que vous avez toujours considéré comme la normalité n’existe plus, pas plus que les pierres angulaires qui vous soutenaient depuis très longtemps. Ce qui vous maintenait en équilibre et pouvait vous apporter un certain plaisir de vivre, que vous pouviez considérer comme un apparent bonheur, s’est volatilisé.

                    Nous ne pouvons que vous confirmer que, en tout et partout, dans votre monde, tout se présente très différemment, même si vous ne parvenez pas encore à prendre conscience de l’ampleur et de la portée de changements récents. Certains jours, vous aviez l’impression d’avancer sur un fil de rasoir tranchant et de pouvoir tomber dans l’abîme, placé sous vos pieds, si vous inclinez trop à gauche ou à droite. Vous auriez intérêt à écouter davantage les inspirations de votre âme et à écouter avec attention les sons subtils que vous percevez de mieux en mieux, par votre troisième oreille, et qui vous renseignent sur votre degré de paix et d’équilibre du moment.

                    Vous savez, vous n’êtes pas le seul à changer, à tous égards et sur tous les plans, c’est le lot de tous les êtres en incarnation à la présente époque. Chez chacun, le changement se propage de l’intérieur à l’extérieur, en affectant les choses et les entités de son environnement immédiat, pour ensuite se propager au monde entier. Comme des dominos, les divers éléments de votre existence changent de position les uns après les autres.

                    Tantôt, ce sont des événements apparemment aléatoires, comme des cataclysmes naturels ou des catastrophes personnelles, qui déclenchent la transformation, parce qu’ils changent votre vie de manière irrévocable. Immédiatement, vous voilà forcé, diversement, de changer d’habitudes, de modifier votre alimentation, de changer de lieu de domicile, de disposer de certains biens, de renoncer à des convictions bien ancrées, d’abandonner un comportement devenu mécanique, tellement vous l’avez renforcé. Et vous comprenez fort bien, au plus profond de vous, qu’il ne vous reste aucun moyen d’échapper à ces impératifs. Certains de ces changements peuvent provoquer en vous tout un choc, mais vous ressentez, conformément à votre vérité innée, qu’ils vous orientent autrement, qu’ils vous ramènent dans la bonne direction.

                    Pour la plupart, en ce moment, vous réalisez que les expériences des derniers mois vous ont fait prendre une grande expansion. Jamais, dans le passé, vous ne vous étiez senti aussi immense, aussi vaste. Il s’agit là d’une sensation intéressante : elle identifie ce qui, pour ainsi dire, vous sert d’anesthésiant quand tout devient très difficile ou compliqué. Par bonheur, l’expansion engourdit votre être, ce qui vous empêche de percevoir bien des phénomènes qui se produisent sur divers plans, mais qui pourraient vous intriguer, vous confondre, vous inquiéter, vous causer des douleurs de croissance. Ce facteur ne nie pas pour autant les changements qui se produisent partout, en vous et autour de vous, ils indiquent plutôt que, pour le moment, vous ne pourriez pas encore les gérer correctement. Vous n’en prendrez conscience que lorsque tous les éléments auront complété leur remise en place.

                    Pendant ce temps, par incréments mesurés, en plus de faire de nouvelles rencontres, vous découvrez que vous tissez des liens plus profonds et plus vrais avec des gens et des lieux, des liens de qualité bien supérieure à ceux d’autrefois. Tout se révèle étape par étape, plutôt que d’un seul coup, parce que vous n’êtes pas encore vraiment prêt à réaliser la profondeur de la véritable connexion qui existe entre eux et vous.

                    Qu’il s’agisse de votre vie personnelle ou de l’expérience du monde, les événements actuels trouvent leur entière explication dans une aventure nouvelle qui dépasse la simple dissolution du Voile d’Illusion. Ils impliquent aussi la réalité qui continue d’entretenir la notion de ce voile en train de disparaître dans le Vide du Néant pendant l’apparition du Monde nouveau.

                    Après tous les aléas que vous avez connus au cours des dernières années, vous ne pouvez pas apprécier à sa juste mesure les inconvénients du récent passage dans la Zone de Transition qui, par moments, vous a bousculé assez durement. Heureusement que, de quelque manière, vous savez depuis toujours que ce Grand Changement devait se produire et qu’il assurerait l’engendrement du Monde nouveau.

                    Actuellement, si vous vous croyez toujours dans ladite Zone de Transition, vous améliorerez votre sort en vous rappelant l’Être immense que vous êtes, que n’entrave en rien les limites apparentes de votre corps physique et les autres contingences de votre expérience présente. Comme les choses se font d’elles-mêmes, dans la présente phase, transcendez les apparences pour vous élever dans votre Immensité et laissez votre corps, avec les autres contingences, s’ajuster parfaitement à votre Divin Modèle subtil et son projet mystérieux : vivez dans l’Amour, laissez la transformation se produire, permettez-vous de guérir et permettez que tout se rajuste dans une plus grande vérité. C’est la seule manière d’assurer que le processus de transition ajuste toutes les parts de vous-même à la Réalité véritable.

                    Si vous êtes de ceux qui, lancés dans cet ample processus, éprouvez des problèmes de santé, sachez qu’il y a un cheveu sur la soupe, il y a quelque chose qui défie vos hypothèses. Le vieux théorème du Monde d’Illusion comporte une aberration depuis qu’il a été engendré dans la densité, régie par la dualité, à savoir qu’il n’offre aucune autre porte de sortie que dans l’Amour, exprimé dans la Vérité, qui assure sa transcendance.

                    Pour tous, actuellement, le salut ou la guérison résident dans le monde invisible qui dépasse largement les possibilités du monde de la densité et la compréhension de l’intellect, dans sa progression logique et linéaire, ce qui l’empêche d’accepter qu’il existe, au-delà de la fausse réalité, un Monde de Magie divine. Alors, dans la compréhension de votre maladie ou de vos malaises, échappez à l’asservissement des fausses limitations en tournant votre regard vers la Réalité invisible qui vous assure que vous détenez un Pouvoir infini et que tout est désormais possible.

                    Il n’y a que dans la Réalité nouvelle que vous pouvez obtenir la juste perspective des expériences et des événements. En ce moment, vous ne vous retrouvez pas tous dans le même état, vous n’avez pas vécu la même histoire, vous n’avez pas suivi la même trajectoire ascensionnelle. Cela n’empêche en rien qu’il existe, au-delà des contingences, une Source unique, infiniment sage, qui engendre et alimente l’Univers. qui le dirige aussi avec Intelligence et Sagesse. Dans le déploiement actuel du monde, certaines énergies affectent les gens différemment : elles augmentent la sérénité et le bonheur des uns, mais elles multiplient les dilemmes des autres. Pourtant, dans la Conscience de l’Absolu, tous les dilemmes comportent leur solution, une solution que l’être humain ne peut pas toujours trouver, mais que le Créateur peut lui offrir.

                    Tout ce propos sert d’invitation à éviter de vous laisser limiter par la notion erronée que vous avez de l’Être immense que vous êtes, avec ses présumées limitations physiques, pour plonger le regard dans l’Invisible, où de nouvelles Portes se sont ouvertes et où vous pouvez désormais découvrir des réalités que vous n’aviez jamais vues ni saisies. Nous pouvons les résumer dans l’affirmation que, à travers vous, pour l’Absolu, qui régit le monde, tout est toujours possible!

                    Comme vous avez dû le constater, le mois d’octobre a su vous étonner autant par les percées majeures, de nature à transformer entièrement une vie, qu’il vous a assuré un prodigieux bond quantique. Ces amples progrès, qui n’avaient rien de commun avec les précédents, vous ont amené à reconnaître des parts de vous-même que vous ignoriez jusque-là et qui vous ont assuré un tournant décisif, empêchant tout réel recul, tout retour en arrière.

                    Si vous n’avez pas vécu la même expérience que certains de vos semblables, le constat de leur traversée des Portes subtiles, grand ouvertes, n’a pu que vous inspirer. Le passage de la première Porte subtile donne le sentiment d’étendre les bras dans une dimension inconnue et d’y toucher une part importante de votre Entité divine qui n’avait pu s’introduire dans la matière, au moment de votre incarnation. Puisque, dans le Plan divin, le destin de l’être humain n’a jamais consisté à trimer dur, à souffrir et à mourir, mais à fusionner le Ciel et la Terre, l’Esprit et la Matière, pour révéler le Pont cosmique, c’est ce qui doit devenir, actuellement, son projet principal.

                    Lorsqu’un être incarné traverse une Porte éthérique, il ne peut que ressentir l’énergie de son Centre divin qui tend sa main vers lui et l’effleure, même s’il pense que c’est lui qui a pris l’initiative de cette reprise de contact. Lorsque l’être humain répond à ce geste en lui donnant la main, il se produit une part de fusion qui l’assure de perdre, pour toujours, son sentiment de séparation. Il en éprouve un plus grand sentiment de plénitude, surpris de découvrir qu’il est plus grand que ce qu’il croyait, qu’il ne fait qu’un avec son Être véritable. À partir de ce moment, il ne peut plus que percevoir les choses à travers sa vision, ce qui le fait grandir en Conscience, en Amour et en Sagesse. C’est ce qui se produit d’abord en lui, mais cette transformation intime ne tarde pas à lui révéler davantage, à commencer par le fait qu’il ne fait qu’un avec le Monde qui l’entoure et avec la Totalité.

                    Sur la Voie ascensionnelle, qui ne représente en fait qu’une résurrection, certains peuvent mettre plus de temps que d’autres à parcourir le circuit complet des Portes ouvertes, mais, dès que n’importe lequel d’entre vous s’approche de la première Porte ouverte, son processus de fusion commence. Une fois le premier contact établi entre l’être incarné et son Centre divin, il ne peut plus jamais perdre la conscience de ce lien qu’il avait oublié. Dans ce qu’il commence à redécouvrir de son Centre divin, celui-ci lui garde la Porte ouverte qui lui donne accès aux autres, l’aidant à la traverser.

                    Si cela arrive à quelqu’un de votre entourage, vous le constatez par la beauté, la clarté et la vérité que vous lisez dans ses yeux à partir de ce moment.   Un Amour puissant se dégage de son regard. Vous trouvez dans ses yeux, capables de regarder droit dans ceux des autres, une Lumière qui n’y brillait pas auparavant. C’est comme si son regard tentait de vous dire : «Regarde la Lumière que je porte et transmets. Je suis finalement parvenu au bout d’un long pèlerinage. J’y suis vraiment arrivé. Maintenant, je sais être des vôtres.» C’est que c’est leur Être véritable qui vous regarde à travers leurs yeux.

                    En ce moment, ce phénomène se produit chez plusieurs membres de votre humanité, même chez des connaissances que vous n’auriez jamais pensé pouvoir en arriver là. Vous pouvez en obtenir la confirmation dans un songe alors que, peu importe son genre, une personne peut déposer sur vos lèvres un tendre baiser, comme si les doux pétales d’une fleur venaient de les effleurer, ou manifester un signe de reconnaissance ou un sentiment d’appartenance à votre famille spirituelle d’une autre manière aussi délicate et respectueuse.

                    Mais il y en a bien d’autres qui, plongés dans leurs activités habituelles, stagnent dans leur ancienne position et ne portent toujours d’attention qu’à eux-mêmes, tentant de dissiper leur ennui et leur insatisfaction dans la quête des plaisirs ou dans l’application de solutions éculées, fondées sur la dualité. Nous croyons même observer que certains des vôtres commencent à s’alourdir, en raison d’une plus forte densification, au lieu de s’éthériser, comme si, dans la réalité, ils commençaient à régresser. Ceux-là vous donnent déjà l’impression d’avancer sur un trottoir mobile ou sur un tapis roulant qui tourne à l’envers, ce qui leur impose de marcher toujours plus vite, même, parfois, de courir, pour suivre le mouvement des temps présents, bien qu’ils ne parviennent qu’à perdre constamment du terrain et finissent par être projetés hors de piste.

                    Mais il y a pire, puisque certains des vôtres se perdent réellement dans l’inconscience et se comportent comme des zombies. Vous en avez un exemple chez ces êtres qui changent soudainement d’allégeance politique et qui peuvent aller jusqu’à supporter des hommes politiques mensongers, amoraux, racistes, fascistes et quoi encore, ce qu’ils n’auraient jamais osé faire auparavant. Vous pouvez considérer ces gens comme temporairement perdus et difficilement récupérables, car ils ne se livrent plus qu’à leur fureur. Il est à espérer qu’ils retrouveront le bon sens, lors du Grand Réveil, dans plusieurs années.

                    À l’heure actuelle, pour un bon nombre, vous continuez de vous surprendre du va-et-vient qui se poursuit d’un train à l’autre, toujours curieux de découvrir qui monte dans votre train ou le quitte. Certains peuvent signifier qu’ils s’apprêtent à le quitter en vous manquant de respect, en vous exprimant leur dissidence ou leur impatience, en remettant en question la qualité de votre conscience, s’ils ne tentent pas de prendre sur vous de l’ascendant.

                    Sans trop comprendre pourquoi, ce que vous constatez vous paraît plus correct qu’affligeant. Même si la décision de certains reste poignante, pour l’époque, vous ne pouvez qu’accepter les divers choix et approuver le fait que certains puissent juger bon de s’écarter de vous ou de cesser de vous accompagner. Nous voulons laisser entendre que, si vous vous en souvenez le moindrement, le spectacle auquel vous assistez en ce moment n’a rien d’aussi émouvant que celui qui s’offrait lorsque, au temps jadis, vous avez dû évacuer Atlantis en bateaux de bois couverts.

                    Comme nous l’avons souligné, en octobre, sans trop vous en rendre compte, nombre d’entre vous pouvaient avoir l’impression de traverser un pont étroit comme le fil d’un rasoir. Dès lors, ils ne pouvaient s’empêcher de croire que n’importe quel de leurs jours pourrait être pour eux le dernier. Et ce fut pire pour ceux qui ont éprouvé des ennuis de santé. Ainsi, vous avanciez pas à pas dans une étrange alternance de douceur, de crainte et d’émotivité. Heureux celui qui a pensé à concevoir chaque nouveau jour comme son premier jour sur la planète, car il a pu en obtenir un sens sacré qui l’a disposé à devenir toujours plus réel et vrai.

                    S’il vous est arrivé d’en venir à croire que l’heure de votre mort pouvait approcher, dans la plupart des cas, vous vous trompiez. Vous passiez plutôt à travers ce genre de tribulations qui assurent l’accès à une Réalité plus grande quand les dernières résistances à la Vie, dans une hésitation d’abandonner la vieille vie, s’expriment avec la force du désespoir. Si vous n’avez pas compris le message, nous allons vous le préciser : il presse que vous fassiez passer tout votre être, avec tous les aspects de votre existence, dans la Réalité nouvelle. Les derniers petits ou grands drames ne servaient qu’à vous forcer à faire le seul choix qu’il vous reste, celui de passer dans le Monde nouveau.

                    Au tournant d’octobre à novembre, vous en avez terminé avec l’ère du nettoyage et de la purification, même de l’essorage. Si vous avez compris que tout va désormais se faire de soi, vous choisirez probablement de simplement laisser agir à travers vous l’Intelligence cosmique, toujours si favorable et amoureuse. Pour bon nombre, quelque chose de spectaculaire se prépare et c’est ce qui vous est signifié par les énergies si puissantes qu’elles en vrombissent au point, par moments, de vous faire vibrer malgré vous.

                    D’ici la fin de l’année, vous allez souvent passer d’une porte ouverte à une autre, ce qui vous permettra de découvrir de nouvelles réalités intemporelles d’autres mondes. Si vous savez oublier le passé et chasser une certaine nostalgie, teintée de tristesse, vous devriez commencer à vivre dans l’émerveillement des magies qui vont se produire. Vous ne vivrez plus que dans la douceur, la sérénité et la joie, tout heureux, et probablement reconnaissant malgré vous, que le Monde nouveau en vienne à occuper autant de place jusque dans la dimension physique.

                    En novembre, dans le Nouveau Commencement, un Nouveau Jour se lève !

© 2018, Bertrand Duhaime (Dourganandâ). Tous droits réservés. Toute reproduction strictement interdite pour tous les pays du monde. Publié originellement sur : www.larchedegloire.com.

10 Responses

  1. Charline

    Bonjour Monsieur Duhaime
    merci pour vos chroniques et surtout celle ci qui définit tout à fait ce que je vis
    Charline

    Répondre
  2. claude jeambrun

    Merci Monsieur Duhaime, votre bulletin, si attendu, si réel, me remplit d’une force, d’un bonheur qui ne demande que partage et amour inconditionnel. Je tourne enfin le dos aux incompréhensions du passé avec le sentiment de grandir et de trouver ces nouvelles énergies qui nous sont envoyées. MERCI

    Répondre
  3. Claudine

    Mille merci Bertrand pour ce bel éclairage énergétique magnifique et inspirant. Namasté 🕉️🕉️🕉️🍀🍀🍀

    Répondre
  4. FINA

    Merci merci merci,C’est que du Bonheur dans le Coeur.Je ressent très fortement ces Nouvelles Energies du Nouveau Monde qui nous propulse de plus en plus dans ; LA PAIX L’HARMONIE et L’AMOUR POUR TOUS POUR TOUS POUR TOUS. Réjouissons nous.Merci à vous pour ce que vous faite,et ce que vous êtes.De Tout Coeur.MERCI. MERCI.

    Répondre
  5. Virginie

    Ce message arrive à point ! Je viens d’apprendre que mon contrat de travail ne sera pas reconduit après novembre. Je m’en remets donc au Grand Esprit pour la suite de ma vie. Je suis étonnamment sereine.
    Je vous remercie et suis reconnaissantes pour ces informations qui me touchent.
    Je souhaite à tous un joyeux parcours dans le Nouveau Monde !

    Répondre
  6. Laury

    Bonjour Bertrand,

    Mille mercis pour vos messages et l’ensemble de votre travail. Enfin un peu de temps pour prendre la plume et vous écrire ce que je souhaite vous dire depuis des années.
    J’ai découvert vos écrits il y a quelques temps déjà, mais ce n’est qu’en août 2016 que je me suis aperçue qu’ils étaient complétement synchrones avec ce que je vis, à un niveau qui ne peut relever de la coîncidence.
    Je peine même à trouver les mots justes qui pourraient décrire à quel point ils résonnent vrai en moi.
    En 2011, je suis tombée tout à fait « par hasard » sur un livre dont l’intrigue racontait ma vie, une histoire pourtant pas banale et difficile à imaginer, dans les moindres détails, jusqu’aux prénoms, professions, goûts des personnages que l’écrivain a créé…
    J’avais l’impression que l’auteure avait placé une caméra dans ma vie, à la fois intérieure et extérieure, dans les évènements que je peux traverser et dans le ressenti de mon cœur… J’en fus bouleversée et étourdie au point que mon corps en a tremblé pendant deux jours.
    La chute de l’histoire qu’elle a pu imaginer et sur laquelle je me suis appuyée pour la direction à prendre de ma propre fin de l’histoire dans la vie réelle a été salvatrice.
    J’ai de ce fait contacté l’auteure, afin de pouvoir comprendre quelle était la source de son inspiration, et quel lien pouvait nous unir au-delà des apparences, si cette histoire était son vécu ou simplement le fruit de son imagination…
    Bien que cette histoire fut pour elle une totale invention, elle fût, elle aussi, consternée d’apprendre que sa fiction avait une réelle existence pour quelqu’un , surtout à ce niveau de détail.
    Et depuis 2016 il se passe le même phénomène avec vos messages. Bien sûr ils ne sont pas nominatifs comme ce livre dont je viens de parler, mais je vis ce que vous écrivez avant de le lire lors de la publication de vos messages.
    Vous décrivez à la perfection le moindre des petits faits intérieurs et extérieurs que peuvent m’arriver, et vous m’aidez profondément dans les choix difficiles à prendre ou les situations particulièrement tendues, vous me réconfortez et me réconciliez avec moi-même toujours au moment opportun.
    Vous vous doutez donc que l’histoire que je vis, notamment depuis cette date, correspond à cette phase de « nettoyage « et « d’essorage » sur laquelle vous avez conclu le dernier de vos messages. Il va donc sans dire que vous avez été ( et êtes encore) d’un soutien incommensurable pour moi depuis ce jour, je me demande si vous aussi, n’avez pas mis une caméra dans ma vie 😉
    Je ne parle pas ici de vous « gourou-ifier », de vous mettre sur un piédestal innatteignable, mais simplement de souligner à quel point je sens que cette connexion n’est pas là pour rien et m’a grandement aidé. Chaque mot, chaque titre à son sens, et s’il vous arrive parfois de vous demander de votre côté pourquoi vous avez choisi tel titre plutôt qu’un autre, sachez que de l’autre côté de l’écran, le détail de ce choix correspond parfaitement, « magiquement », à la réalité de quelqu’un.
    Chaque mois ,j’attends de vos nouvelles en guettant la pleine Lune, pour savoir si , vous aussi de votre côté, vous avez vécu cela et comment vous l’avez ressenti et bien évidemment à chaque fois, mon cœur vous remercie pour vos mots chaleureux.
    Alors, Merci, Milles Mercis Bertrand pour votre travail, peut-être que vos textes ne touchent pas une majorité de la population, mais comme vous l’avez écrit vous-même, ils ne sont pas faits pour cela.
    En tous cas sachez qu’ils éclairent grandement ceux à qui ils sont destinés.
    Je ne suis pas quelqu’un qui raconte sa vie mais il fallait définitivement que je m’expose afin que vous sachiez que vos écrits produisent un tel un « effet papillon » .
    En vous souhaitant le meilleur dans votre vie et en vous remerciant du fond de mon cœur pour votre travail,
    Dans l’amour et la Lumière,
    Soyez béni

    Laury

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.