MÊME QUE, AU-DELÀ DES APPARENCES, TOUT S’AMÉLIORE…

Cliché énergétique du 21 mars 2018.

   Toujours inclus dans les énergies de l’équinoxe du printemps (ou de l’automne, selon votre latitude), vous recevez des codes nouveaux qui se chargent d’eux-mêmes dans votre organisme et dans votre psychisme afin d’assurer l’émergence d’une Réalité nouvelle en remplacement de l’ancienne. L’hiver s’accroche, mais il va finir par céder. Quoi qu’il en soit, en raison du puissant rayonnement du Cœur cosmique, les énergies du moment dissolvent de plus en plus rapidement le Voile d’Illusion, vous permettant déjà de prendre conscience de certains aspects de votre multidimensionnalité, surtout dans vos étranges rêves, qui vous démontrent ce qui meurt en vous et autour de vous, pour faire place au Monde nouveau.

   Pourtant, vous privant de bien des merveilles, il se peut que, inconsciemment, vous vous mainteniez dans la trame de basse fréquence de l’ancien monde, celle de la densité, régie par la dualité, au lieu de vous insérer dans celle des hautes fréquences du Foyer originel. En effet, par votre pouvoir créateur, vous vous maintenez dans la réalité à laquelle vous croyez ou à laquelle vous accordez le plus d’attention, parce que vous entretenez un attachement stérile, de vaines peurs, des petits doutes et de fausses croyances, que vous avez de la difficulté à oublier et à pardonner des expériences pénibles du passé, que vous maintenez certains choix désuets.

   printemps-magnoliasAinsi, vous gagneriez à faire un petit examen de conscience pour déterminer ce que votre taux vibratoire habituel vous attire, alors que vous pourriez vous attirez beaucoup mieux, soit l’accomplissement presque constant de merveilles. L’Ère de la Magie dans laquelle vous vivez n’est pas un mythe, mais une réalité, pour celui qui sait ouvrir sa conscience, en coupant net avec son ancienne histoire, ce qui est de son pouvoir, ce pour quoi il détient l’autorité d’intervention.

   Mais n’allez surtout pas vous lancer dans les changements dans un sentiment d’urgence, comme si vous vous croyiez en retard, alors que vous êtes toujours à l’heure du plan de votre âme, car, dans la présente phase, rien n’importe plus que l’acceptation intégrale de vous-même, la douceur avec vous-même et un abord amoureux des autres. Vos facultés spirituelles se décuplent dès que, dans la détente et le vide mental, sans attente, vous élevez suffisamment votre fréquence pour vivre en pleine conscience et que vous vous ouvrez à accueillir le meilleur.

   Vous comptez vous engendrer un monde meilleur alors que, souvent, votre conception n’offre qu’une version améliorée de l’ancien monde de la densité que vous avez connu. Vous obstiner à tenter de manifester cette version boiteuse devient une expérience vaine qui mine vos précieuses énergies. Car le Monde nouveau n’offre rien de commun avec ce que vous avez connu à ce jour et vous ne détenez pas encore suffisamment de repères pour comprendre de quoi il retourne ni comment vous y comporter. C’est pourquoi l’abandon à la Vie nouvelle importe autant, puisque c’est la seule manière qu’elle peut se révéler à vous d’elle-même. Pour ce qui vous concerne, vous n’avez qu’à choisir de fermer la porte sur un monde, ce qui implique l’abandon de tout ce qu’il comporte, pour en ouvrir une autre sur un autre, plus élevé, qui recèle tout ce qui peut vous combler à tous égards.

   Pour d’autres, qui se croient plus conscients, le problème réside dans le fait de tenter d’engendrer le Monde nouveau par leur Pouvoir magique en oubliant de le faire dans la perception de leur Totalité, soit en y mettant tout leur Être. En effet, ils ne peuvent se dispenser de mettre à la barre du changement leur Centre divin, l’aspect de leur être qui détient le Pouvoir qu’ils tentent en vain, par le mental, de lui spolier, pour se l’approprier.  Ah, l’ego!  Pour exprimer la Puissance de la Lumière qui est celle du Maître que vous êtes, vous devez impliquer l’entièreté de votre Être sans plus de référence à ce que vous avez expérimenté dans la troisième dimension, du temps des aléas de l’existence terrestre. Vivre l’état du Paradis terrestre implique de tout abandonner du paradis artificiel et illusoire situé derrière le Voile d’Illusion.

   En ce moment, les Vents solaires, d’une grande puissance, produisent d’immenses mouvements et, du coup, ils accélèrent le changement. Ils témoignent du fait que les Vents du Changement soufflent de plus en plus fort, libérant la Voie véritable, afin que vous la perceviez mieux que jamais. Ils vous éprouvent en cela qu’ils mettent votre organisme physique à rude épreuve, dans ses capacités d’adaptation, mais aussi par le fait qu’ils balaient toutes sortes de débris, les reliquats de vos anciennes pensées, de vos fausses attentes, de vos aspirations limités, de tout ce qui encombre toujours votre Voie ascensionnelle.

   Dans ce contexte, quelle déception que de vous faire dire que vous vivez à l’Ère de la Magie, alors que vous ne parvenez pas à manifester vos vœux inadéquats, parce que formés de désirs archaïques. Et vous n’avez pas fini de vous plaindre, si c’est cette tangente que vous privilégiez, parce que le balayage va se poursuivre tout au long de mars et d’une bonne part d’avril. Il se pourrait même que, au moment où vous vous y attendrez le moins, les Vents du changement actuels vous portent temporairement en des lieux éloignés, s’ils ne vous amènent pas à vous installer dans une nouvelle contrée du monde. Mars et avril se révèlent propices aux voyages au long cours et aux tours du monde.

   Sur un autre plan, ces mêmes Vents transformateurs vous parcourent et vous secouent pour assurer un lâcher prise des perceptions chimériques qui ont longtemps obscurci votre mental et assombri votre univers, du genre du manque d’appréciation de votre être, des sentiments d’impuissance ou de limitation par rapport à ce que vous pouvez ou ne pouvez pas accomplir.

   Vous ne pouvez que reconnaître, par votre propre expérience, que le repos et le sommeil s’imposent au moment où vous êtes ainsi bombardés de toutes parts. Soit que vous ne dormiez pas suffisamment ou que vous dormez plus que d’habitude. Alors, dans des rêves étranges, vous procédez à du triage et vous poursuivez votre délestage dans bien des domaines. Encore, vous vous démontrez plus sensible que jamais, pris à l’occasion d’émotions puissantes, de sorte que ce n’est pas le temps qu’on vous marche sur les pieds, car vous pouvez exploser à tout moment.

   En effet, souvent bousculé, votre système nerveux est mis à rude épreuve, ce qui peut vous rendre susceptible, agressif, un tantinet impatient ou colérique. Alors, vous pouvez être sujet à des petits problèmes de santé temporaire, par exemple à des problèmes digestifs ou à des éruptions cutanées. Ils ne pourront que se dissiper dès que le calme reviendra et que votre système nerveux, moins sollicité, s’en trouvera moins tendu.

   Dans la présente phase, probablement que vous continuez de trouver les activités physiques plus attrayantes, plus faciles et plus satisfaisantes que le travail mental, même que vous les appréciez plus que jamais tellement elles vous procurent un agréable sentiment d’accomplissement. Vous pourriez en profiter pour améliorer votre décor matériel et votre environnement physique afin d’engendrer un champ énergétique plus fluide, donc plus favorable.

   Des pans de votre passé se mêlent encore à votre actualité, surgissent dans votre immédiateté, ce qui vous amène à penser à de plus en plus de gens que vous y avez connus ou réveille des souvenirs inattendus, s’ils n’en amènent pas certains vieilles connaissances à croiser votre route. Dans un plan bien orchestré, tout cela contribue à réduire le bagage mémoriel de vos expériences passées et à mieux remplir votre moment présent.

   Il se peut que vous ayez l’impression de péricliter, de faire du sur place, parce que vous tentez trop souvent d’accélérer votre rythme, déjà bien assez rapide. Peut-être ne réalisez-vous pas tout ce qui se passe dans les profondeurs, mais soyez assurés que votre situation est loin d’être statique.

   Présentement, vous gagneriez à vous attendre à moins, pour penser, plutôt, à vous ancrer dans l’amour de vous-même puisque, vous ne le savez que trop, sans cela, vous ne saurez jamais aimer les autres de manière convenable. Alors, l’amour qui vous fait défaut, puisqu’il est le ferment de toute expérience heureuse ou grandiose, pourrait vous empêcher de bénéficier des merveilles qui vous reviennent et qui vous sont déjà accessibles.

 

© 2018, Bertrand Duhaime (Dourganandâ). Tous droits réservés. Toute reproduction strictement interdite pour tous les pays du monde. Publié sur : www.larchedegloire.com. Merci de nous visiter sur : https://www.facebook.com/bertrand.duhaime.

A propos de l'auteur

Une réponse

  1. marie

    Bon jour,

    Même que, du titre à créer en moi une saute d’humour, et au moment où je rédigeais ceci, le facteur a sonné et un petit cadeau imprévu m’est apporté

    Merci <3

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *