Cliché énergétique du 27 avril 2019.

   Le temps de la Magie est bel et bien arrivé, mais, pour le plus grand nombre, il reste un dégagement à produire pour en prendre conscience.

    À la fin de mars, la Pleine Lune, ponctuée d’une éclipse, a produit un changement notable d’énergie, comme si celles-ci devaient préparer un phénomène mémorable. Jour après jour, alors que le temps file plus vite que jamais, de nouveaux aspects de la réalité contingente étaient remis en question, comme si un délai d’achèvement quelconque s’imposait.

   Depuis un bon moment, tous les mécanismes subtils semblent forcer des changements de position d‘autant plus intrigants ou inquiétants, selon le degré d’équilibre de chacun, qu’ils restent imprévisibles. De plus en plus, il vous faut œuvrer sur différents plans, ce qui vous garde plutôt occupé, même quand vous avez l’impression de ne rien faire ou de ne rien avoir à faire.

   Ces derniers temps, au moment où vous y attendiez le moins, quand ce ne sont pas des événements de portée mondiale, qui vous interpellaient, pris de maux ou soudainement malade, vous deviez interrompre vos activités extérieures pour veiller plutôt à ajuster vos engrenages internes. Vous auriez préféré vous adonner à vos activités préférées, mais il se produisait toujours quelque chose qui vous en empêchait et qui vous obligeait à faire autre chose, quand ce n’était pas le goût même de vous investir qui vous faisait défaut.

   Certains se sont soudain retrouvés coincés dans des dilemmes apparemment insolubles, parce qu’ils avaient de la difficulté à y reconnaître le résultat de résistances internes très bien enracinées. C’est très simple, si vous vous retrouvez encore et encore dans des expériences désagréables récurrentes, n’en cherchez pas l’explication ailleurs que dans un recoin de votre être où vous entretenez un blocage par votre réticence à changer dans vos coutumes, vos habitudes, vos routines, vos fausses croyances, vos jugements erronés.  En pareil cas, l’autre ne sert que de miroir pour vous retourner vos lacunes.  Et vous avez intérêt à les repérer et à les reconnaître, car le courant présent de la Grande Vie ne vous lâchera pas tant que vous ne les aurez pas transmutés complètement, parce qu’elle les sait le principal facteur de votre difficulté à vivre des magies dont vous seriez capables autrement.

    Pendant ce temps, d’autres témoignaient plutôt d’une sensibilité particulière qui les rendait très émotifs, à fleur de peau, sauf que vous ne pouvez pas les aider autrement qu’en leur exprimant votre compassion et en les entourant d’Amour. Pourtant, rien n’a pu empêcher qu’affluent vers vous de nouvelles informations qui vous ont ouvert autant de fenêtres qui vous ont fourni de nouvelles perspectives. Pendant ce temps, vous sentiez que votre être prenait de l’expansion et gagnait en profondeur, ce qui s’est poursuivi dans un contexte énergétique qui ne cessait de s’intensifier.

   Tout à coup, dans la soirée du 15 avril, s’est produit cet événement très troublant de l’incendie de la basilique-cathédrale Notre-Dame, au cœur de Paris, le Cœur d’Amour du monde. Par bonheur, l’intervention efficace des sapeurs-pompiers a sauvé ce bâtiment religieux d’une destruction plus complète, assurant notamment la préservation de magnifiques vitraux et d’autres œuvres d’arts. Nous n’insisterons pas trop sur l’interprétation que certains faux médiums ont donné de l’événement, dans une quête évidente de le récupérer en faveur de leur thèse religieuse personnelle.

   Cependant, par les réactions que cet événement a suscitées dans le monde entier, vous n’avez pu que comprendre qu’il existe bel et bien de ces Temples sacrés, chers à tous, parce que, ceux qui ne le savent pas, ressentent au moins que leur rayonnement déborde le territoire où ils s’élèvent. De toute évidence, tous ne leur accordent pas leur considération pour les mêmes raisons, comme ils ne les visitent pas forcément, mais le fait de se rappeler, même vaguement, leur influence, ranime l’espoir qu’il pourra un jour se manifester une véritable solidarité de l’humanité et que finiront par venir des jours meilleurs… Et ces jours meilleurs, pour l’humanité, ne sont peut-être pas aussi éloignés que plusieurs le pensent.

   Pour ménager certaines susceptibilités, surtout à Paris même, nous vous épargnerons les explications plus sérieuses et véridiques que nous pourrions vous fournir, puisque, quelque part en vous, vous les portez déjà et qu’elles finiront par émerger d’elles-mêmes. Certains ont déjà souligné que certaines organisations, à commencer par les milieux politiques, débloquaient plus facilement des fonds pour ce genre d’édifice que pour soulager les populations en détresse, ce qui explique déjà une incongruité sur laquelle l’humanité devra tôt ou tard se pencher, dans sa quête de ramener la justice sur Terre, à savoir son incompréhension de l’Amour, au sens que Dieu l’exprime.

   Mais nous ne pouvons nous retenir de vous rappeler ce fait très révélateur que, quatre jours avant l’incendie de ce monument, les responsables, chargés d’une restauration déjà en cours, ont fait descendre du toit de Notre-Dame les seize statues de cuivre des disciples et des évangélistes, après les avoir décapitées, afin de les envoyer, elles aussi, dans des ateliers de maîtres et d’apprentis.

   Dans la compréhension d’un spiritualiste, cette décapitation, pratique dans la troisième dimension et insignifiante pour le profane, mais préjudiciable sur d’autres plans, représentait, en quelque sorte, une profanation des protecteurs de cet édifice sacré, juchés là depuis des siècles. Car tout objet révéré développe, sur les plans subtils, un égrégore du rôle spécifique qu’on lui attribue, qui finit par s’animer d’une vie autonome ou par déployer la puissance de l’énergie que la collectivité a projetée sur lui. Autrement dit, ces statues ne représentaient plus que des objets métalliques décoratifs, ils formaient une ligue protectrice de l’édifice sacré, une puissance qu’elles ne pouvaient que perdre dans leur décapitation.  Mais, par leur décapitation, leur égrégore devenait dysfonctionnel.

   Notre commentaire, qui fera sourire ou rire les sceptiques invétérés, pouvant même provoquer leurs sarcasmes, vise à faire comprendre les dangers de ne considérer les choses et les faits que sous l’angle de la densité et de la dualité.  Toute action déclenche une réaction d’égale importance sur de multiples plans.  En pareille cas, l’être incarné peut constater les causes enclenchés sur le plan physique sans en comprendre les réactions sur les plans supérieurs ou, inversement, il peut constater les effets concrets sans parvenir à saisir les causes subtiles qui ont pu intervenir sur un plan supérieur. Au-delà des apparences, la décapitation de vieilles statues d’un édifice consacré très ancien, qui représentaient plus qu’une décoration, constituait un grand geste d’ignorance et un grand manque de respect. Bien sûr, cette explication ne dit pas tout de ce que voilent les déboires des dernières années de la ville de Paris.

   Pourtant, après l’incendie de la basilique-cathédrale, vous ne deviez pas vous étonner du fait que tant de gens, même des agnostiques ou des athées, plus sensitifs que la moyenne, aient pu ressentir autant de désolation, de chagrin, de nostalgie, voire d’angoisse, pendant plusieurs jours, ce qui les a amené à erre longuement dans les parages de l’édifice. Ce phénomène atteste le fait que, désormais, en raison de la puissance des énergies du Monde nouveau, dans tout choix, il faut savoir dépasser les apparences et sortir du mode réactif, de manière à en saisir les implications sur tous les plans, avant de passer aux actes. Et ce comportement s’impose avec d’autant de force que, dans la dissolution de la vieille histoire de l’humanité, d’autres événements terribles ne manqueront pas de se produire, de sorte qu’il importera de ne pas amplifier les déséquilibres préexistants. Vous pouvez le prendre comme vous l’entendez, mais il n’en reste pas moins que la Vérité, exprimée dans l’Amour, s’impose en tout et partout, et qu’elle ne peut plus être retenue ou cachée.

   Actuellement, beaucoup d’êtres humains découvrent les erreurs de leurs anciennes programmations internes et ils veillent de leur mieux à les supprimer. Aussi gagneriez-vous à rester vigilant pour reconnaître ou détecter immédiatement toute idée ancienne, chargée de fausseté, dès qu’elle surgit à votre esprit, car vous ne pouvez plus les diffuser dans la même apparente impunité qu’autrefois. Au premier chef, cet appel concerne les faux jugements que vous portez depuis longtemps sur vous-même. Vous ne pouvez plus vous permettre de les propager sans la considération préalable qu’ils méritent. Dès qu’ils se signalent à votre attention, vous auriez intérêt à les modifier, dans un sens mélioratifs, ou à les expulser de votre matrice personnelle

   Pendant un moment, au cours du mois d’avril, il s’est produit des phénomènes qui laissaient croire à la présence de failles dans les diverses matrices. Ces carences apparentes planaient dans l’air, donnant l’impression qu’il vaudrait mieux qu’elles ne se produisent jamais. À vrai dire, il s’agissait de simples distorsions, non de phénomènes réels. Et, la plupart du temps, vous aviez suffisamment grandi en conscience pour les identifier tout de suite comme de pures illusions, ce qui, dans bien des cas, vous a servi, vous évitant le pire. De toute manière, vous savez maintenant que, à tout moment, vous pouvez faire une pause et donner à votre être cette expansion qui vous assure de vibrer sur un plan plus élevé, beaucoup plus vaste et vrai, qui transcende les distorsions, sources d’illusions, de manière à retrouver l’équilibre et l’harmonie.

   Pour la plupart, pendant des jours, vous avez constaté avoir beaucoup à faire alors que l’énergie n’était pas encore assez propice au passage à l’action ou à la mise en œuvre. Souvent, la situation se présentait un peu de la manière suivante : vous vous levez le matin et il vous revenait à l’esprit une longue liste de choses à faire, sauf que, une demi-heure ou une heure plus tard, l’énergie ne vous supportait plus, la motivation chutait. Le phénomène se révélait parfois à travers l’impression que, même dans la réalité vraie, tout se passait au ralenti. Mais le paradoxe résidait dans le fait que, tout au contraire, les énergies circulent si rapidement, qu’elles vous semblent d’une lenteur exceptionnelle. À d’autres moments, c’est dès que vous tentiez de passer à l’action qu’une grande vague d’inertie s’installait en vous, à la manière d’un ballon qui se dégonfle, vous portant au farniente ou au repos. Vous n’êtiez plus bien qu’allongé à flotter dans le vide ou à errer, plus ou moins consciemment, à la frontière des mondes.

   Ce n’est qu’à la Pleine Lune du 19 que vous avez pu véritablement repasser à l’action, supporté par le puissant élan de créativité de ses énergies. Ainsi, depuis, beaucoup de choses progressent à un rythme accéléré, de sorte que, à la fin d’avril, vous conclurez avec nous que, finalement, ce mois s’est démontré plutôt intense. Pour ce faire, vous n’avez qu’à vous rappeler que, à ses derniers jours, il a apporté sa part d’événements choquants, laissant présager que d’autres pourraient suivre.

   Nous ne référons pas qu’aux bombes et aux incendies, mais aussi à la révélation de la dévastation des forêts, de l’assèchement de certains lacs et rivières, pendant que d’autres régions, plus nombreuses que jamais, se font inonder. Les signes puissants que l’ère de la dualité en est à ses derniers jours se multiplient. Puisque nul ne peut plus ignorer les signes, il est grand temps que ceux qui ont besoin de se réveiller s’éveillent et passent à l’action.

   Dans la réalité extérieure, les énergies se démontrent très volatiles, pouvant autant prendre une direction qu’une autre. Mais il se passe aussi bien des choses, à des niveaux très profonds, à l’intérieur de chacun. Sur les plans supérieurs, il circule, dans une direction précise, un courant très puissant. Il affecte de nombreux éléments, ce qui produit parfois de l’agitation. Selon les besoins, il mélange les choses, il les sépare, il les apparie, il les trie. Pour ainsi dire, il les réaménage, les reconfigure, les recalibre, les réinitialise. En cela, il n’y a plus rien de comparable à ce qu’il s’y est toujours produit, car tout comporte une plus grande profondeur. Surtout, il s’y exprime une complexité inhabituelle du fait qu’il faut faire bouger des aspects qui n’ont jamais bougé. Il vous faut retenir que, en ce moment, la matrice interne de chacun est en voie de reconfiguration complète.

   Quand tant de choses se produisent à l’intérieur et à l’extérieur, comment pourrait-il rester simple d’entreprendre le moindre projet. Alors, depuis quelques jours, il peut vous revenir cette impression que l’énergie recommence à faire défaut, qu’elle n’est pas propice à l’action, même pour les activités praticopratiques. Dans des énergies pourtant très puissantes, c’est ce qui ranime la propension au farniente. Plus précisément, vous passeriez bien la plus grande partie de la journée couché ou allongé, plongé dans un complet silence. Vous savez pourquoi? Parce que c’est la meilleure manière de vous permettre de vous ajuster au courant interne très puissant, invincible, au service de la manifestation du Plan divin, à travers les obstacles, que nous avons évoqué, il y a un moment. Quant à ceux qui insistent pour élaborer des projets, ils se rendent vite compte qu’il leur faut les modifier sans cesse ou que d’autres sollicitations les en distraient.

   De plus en plus de personnes brillantes ou influentes quittent la planète, ce qui donne lieu à un transfert de sceptres ou de responsabilités. Nous pouvons notamment vous ramener à l’esprit Barbara Marx Hubbard et Polly Higgins. Si vous ne connaissez pas ces personnes, des protecteurs de la planète, une petite recherche sur la Toile vous les situera rapidement dans l’histoire récente. Ces héros visionnaires, qui ont mis à l’avant-plan des idées lumineuses ou ont émis des traits de génie, pour ce qui a trait à l’avancement du monde et la protection de la Nature, laissent un grand vide. Ils ont ouvert une voie si vaste que nul ne pourra, individuellement, les remplacer. Vous devrez vous mettre à plusieurs pour relever le défi qu’ils ont lancé à l’humanité, surtout que, en ce moment même, il n’a jamais autant pressé que quelqu’un s’occupe du destin de la Terre, car la survie de votre espèce en dépend.

   En d’autres mots, nous tentons de vous faire comprendre qu’aucun de vous ne peut plus veiller qu’à son élévation personnelle. L’heure est aux entreprises collectives. La nouvelle étape devra servir à produire l’Ascension à travers un service exercé sur une échelle plus vaste. L’humanité doit partager cette immense responsabilité d’œuvrer comme Un Seul Être. C’est ainsi que vous finirez par donner l’évidence du Retour du Paradis sur Terre.

© 2019, Bertrand Duhaime (Dourganandâ). Tous droits réservés. Toute reproduction strictement interdite pour tous les pays du monde. Originellement publié sur : www.larchedegloire.com (dans la section des «Bulletins»).