Nous avons tous appris qu’un Dieu juste et bon avait créé l’homme à son image et à sa ressemblance.  Tous nous avons également appris que Dieu est un Esprit infiniment parfait, omniprésent, la cause première de tout ce qui existe.  Il résulte de cette hypothèse que l’homme serait un être moins parfait que Dieu, mais qu’il lui ressemblerait et qu’il serait aussi une cause secondaire de création, Dieu étant la cause première de la Création.  Tout ce qui a été créé émane de l’énergie, et cette énergie s’exprime comme la force qui maintient le rythme des vibrations qui composent les éléments que nous connaissons.  Par exemple, nous savons que, comme l’air, plus un élément est subtil, plus les vibrations qui le supportent se meuvent à une grande vitesse.  Par conséquent, le rythme vibratoire détermine la densité d’un élément;  la vibration la plus basse se rencontre au sein du milieu le plus dense.  Or, ce milieu constitue celui de la matière visible.

             Le passage d’un rythme vibratoire élevé à un rythme vibratoire inférieur produit une plus grande densité : en conséquence, en changeant considérablement le rythme vibratoire d’un élément, on le transmute dans un autre.  C’est ce que nous tentons de faire dans notre recherche atomique.  L’homme est un être visible;  il révèle une densité matérielle particulière qui correspond à un rythme vibratoire.  Ce rythme vibratoire est déterminé par le fait que l’homme contient en lui les éléments terre, eau, feu, air, issus de l’éther.  D’après le principe que nous avons évoqué, si l’homme se retrouve dans un état d’insatisfaction, il n’a qu’à perfectionner son être pour tout changer.  Pour y parvenir, il doit opérer en lui une transmutation de manière à élever ses vibrations.  Par exemple, pour transformer un métal impur en un matériau plus pur, il faut le faire vibrer de plus en plus rapidement de manière à abaisser sa densité ou à élever sa subtilité.  En Alchimie, voilà le message que nous livre le métal en évolution, entre autre le plomb qui doit passer au feu pour devenir de l’or.  De la même manière, si l’homme veut se perfectionner, il doit se transmuter. 

            Mais comment s’opère la transmutation de l’homme?  Tout stimulant agit comme rechargeur pour les accumulateurs humains, mais chaque accumulateur doit développer son autonomie.  Voilà le principe de la direction de l’énergie.  Sa sensibilité représente l’énergie qui alimente son plexus solaire, mais, à cause de ses hésitations, de ses craintes, celle-ci est emprisonnée, d’où il doit lui ouvrir un passage.  C’est par les hésitations et les craintes que nous nous densifions et devenons des esclaves tandis que tous les efforts créatifs nous libèrent et élèvent notre spiritualité.  Nous sommes des mésadaptés par rapport au monde spirituel bien que nous ne soyons pas les esclaves de la matière. 

            Nous recherchons la connaissance des lois qui dirigent l’Univers.  Le Yoga mental s’appui sur les asanas (postures) du Hatha-yoga pour opérer la transmutation : il faut agir sur le corps pour dominer les angoisses mentales et les craintes.  Tous les efforts pour dominer le vertige, le manque d’équilibre et de souplesse ont des répercussions importantes sur les fonctions de l’esprit.  Dans ce monde matériel, il faut toujours éviter de mépriser le corps, l’instrument de l’esprit.  Plus nous agissons, plus nous consommons d’énergie et plus nous activons nos instruments de perception.  Plus notre activité est menée consciemment, plus nous découvrons notre capacité de diriger notre énergie et plus nous acquérons le contrôle de la maladie et du vieillissement.

 

Janaka-anandâ © 1980-2014 Yogi Inn, Vermont, USA.

A propos de l'auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.