VÉRIFIER LA PROFONDEUR DES ORNIÈRES D’UN AUTRE AVANT DE TENTER DE L’AIDER…

Ce que vous jugez mauvais ou inacceptable dans votre tête peut être perçu comme bon et utile par votre cœur.  Il se peut que vous soyez de ceux qui, au présent stade de votre éveil, réalisiez de mieux en mieux que vous devez agir comme les «gardiens de vos frères», dans votre compréhension que, dans la perspective de l’Unité, qui appelle à dépasser les motivations purement égoïstes, vous devez maintenir vos aspirations dans le cadre de la collaboration mutuelle et de l’accomplissement du bien commun.

Pourtant, s’il est légitime que vous cherchiez à aider vos compagnons d’évolution, particulièrement les plus pauvres, les plus faibles et les plus démunis, en cas de besoin, vous devez intervenir sans exercer de pression ni faire d’ingérence.  Dans votre famille, votre entourage ou la société, certaines personnes peuvent mener des expériences pénibles des quelles vous n’êtes pas autorité de les soulager parce qu’elles font partie du plan de leur âme pour les rendre plus forts, plus cohérents, plus judicieux dans leurs choix quotidiens.

En pareil cas, vous ne gagneriez rien à tenter de leur éviter un vécu qui ne vise qu’à les forcer à puiser dans leurs propres réserves intimes les solutions, afin de mieux se connaître dans leur pouvoir personnel, quittes à en souffrir ou à en crever, s’ils ne le font pas, parce que votre intervention ne parviendrait qu’à creuser, sortir-de-sa-prisonentre vous et eux, un canal d’énergie permettant le transfert dans votre vie d’un dixième de leurs problèmes, s’ajoutant à ceux que vous avez déjà, pour vous ramener à la sagesse.

Chacun doit bien comprendre qu’il n’y a jamais de hasard dans ce qu’un être vit, parce que cela représente ce qu’il s’attire et doit cesser de s’attirer, par un changement de conduite,  si cela ne le sert pas et ne le rapproche pas du vrai bonheur.  En outre, comme vous, ils se sont préparés depuis des millénaires à confronter les défis des dernières années d’un cycle complet et final d’évolution dans un plan particulier de la Conscience divine.  Dès lors, si une âme ne se sent pas prête à rompre ses liens avec la densité et la dualité, pour faire son ascension, comment pourriez-vous la faire changer d’idée?  Sans compter que, comme vous encore, elle reçoit l’aide pleine et entière de nombreuses entités invisibles, bien plus lumineuses et compétentes que vous, qui l’entourent et la gardent dans leur étreinte amoureuse, tout en respectant son libre arbitre.

En général, par manque de conscience et de compréhension, les gens sont déjà trop dépendants, surtout des organismes d’aide sociale et des gouvernements, qu’ils oublient être nourris de leurs propres deniers ou de ceux de leurs semblables, et ils sont trop portés à accuser le sort ou à projeter leurs torts sur autrui.

Ainsi, si elle tient à continuer de vivre dans l’obscurité et à approfondir la matière, elle ne pourra qu’être expulsée de la Terre, pour aller poursuivre son rêve ailleurs, par le juste retour du maintien de son propre choix, lorsque votre planète complètera son détachement de la troisième dimension.  Alors, vous ne pourriez vous-même payer d’un retard évolutif la dépense d’énergie que vous auriez pu avoir consumée vainement dans l’effort pour la faire dévier de sa voie, qui ne pourrait que s’être amplifiée par votre stress et votre crainte par rapport à son destin.  Le poids des âges ne s’allège que par le rayonnement amoureux personnel  qui implique la purification par la Lumière et l’accord d’un pardon universel.

Toutefois, on peut suivre son cœur et aider une autre personne dans le besoin qu’on sait habituellement aider les autres qui se retrouvent dans la même situation.  Il s’agit alors de l’exercice du sens de la fraternité et de la solidarité.  Dans tout appel à l’aide, le discernement et la sagesse s’imposent plus que jamais, pour s’éviter les mauvais retour de l’Attraction et de la Causalité.  Il faut savoir que la compassion, exercée à l’ancienne méthode de l’humanité ne doit plus avoir cours, remplacée qu’elle a été par la règle de l’empathie, qui  amène à agir en bon écouteur et en bon conseiller, mais surtout donner l’exemple secret de son Savoir, se gardant de prendre à sa charge les souffrances ou les misères d’autrui.

© 2013-15, Bertrand Duhaime (Dourganandâ).  Tous droits réservés. Toute reproduction strictement interdite pour tous les pays du monde.  Publié sur : www.larchedegloire.com.  Merci de nous visiter sur : https://www.facebook.com/bertrand.duhaime.

 

 

A propos de l'auteur