L’A LOI DE L’OCTAVE

 

Le mot «octave» peut prendre différents sens.  Ainsi, dans la Tradition catholique, il désigne le huitième jour après certaines fêtes.  Il peut encore référer à la durée de huit jours pendant laquelle on commémore une grande fête.  En musique, il s’agit de l’intervalle parfait de huit degrés de l’échelle diatonique, composée de cinq tons et de deux demi-tons diatoniques.  Il ajoute à la gamme, formée de sept notes, l’inclusion de la note inférieure de la gamme supérieure, pour produire un passage et rappeler que, un ciel trouvé, après un bref moment de repos, il faut se mettre à la quête d’un autre.

Dans ce sens, la loi de l’Octave révèle le sens de l’Évolution sans fin.  Allant du DO inférieur au DO supérieur, elle révèle l’éternel recommencement dans des modalités améliorées (plus achevées).  Le do inférieur correspond en effet au rouge, tandis que le do supérieur correspond au pourpre, couleur formée
octavepar le violet (la couleur la plus vibrante) et le rouge (la couleur la plus dense, mais aussi la plus dynamique).  Ainsi, le supérieur contient l’inférieur et inversement.  Tout ce qui s’élève sera abaissé.  Car le Cosmos n’évolue pas en lignes droites, mais en lignes courbes, dans le cercle, qui donne la sphère.  Ainsi, tout est important, nécessaire, d’égale valeur, simplement différent.  La loi de l’Octave représente le principe de la division en huit intervalles inégaux des processus, à l’issue duquel les vibrations sont doublées.  Elle se fonde sur l’étude de la régression non uniforme des vibrations dans la gamme allongée.

Les divers échelons de l’octave révèlent l’accélération et le ralentissement du mouvement, dans son développement, à différents moments.  La gamme de sept notes ou tons est une formule qui exprime une loi cosmique qui s’applique à toutes les vibrations (son, lumière, chaleur, chimie, magnétisme, électricité, etc.).  Cette loi explique plusieurs phénomènes de la vie humaine qui, sans elle, resteraient incompréhensibles.  Le phénomène le plus important, dans cette catégorie, est la déviation des forces.  Le deuxième est que rien ne reste à la même place ou ne demeure identique à lui-même, au niveau de la manifestation.  Le troisième veut que, dans le développement même des octaves, ascendantes ou descendantes, se produisent continuellement des fluctuations, des montées ou des descentes.  Mais revenons au premier phénomène de la déviation des forces.  En observant bien, tout être peut réaliser que tout mouvement engagé dans une direction déterminée subit, à un certain moment, une déviation.  Mais il lui est possible de prévenir cette déviation et de maintenir le mouvement dans une direction constante, en lui assignant un but inspirant.  La loi de l’Octave révèle qu’on peut, jusqu’à un certain point, contrer l’effet destructeur du temps.  En effet, avec un but élevé, le temps ne travaille plus selon des droites, mais suivant les cycles, suivant des courbes, dans un mouvement giratoire.

Comme on le voit, la loi de l’Octave explique l’action simultanée de deux forces antagonistes, compatibles et complémentaires, des tendances spirale et verticale (directe).  Tout ce qui vit émet une vibration.  La matière possède un champ électromagnétique; le cerveau émet des ondes captables par l’électro-encéphalogramme.  Chacune des cellules du corps émet des ondes.  Toutes ces ondes doivent entrer en harmonie avec l’environnement.  Voilà pourquoi les couleurs et les sons ont de l’influence sur l’homme, comme les pierres, les plantes, les animaux, les autres hommes, les entités invisibles.  Chaque personne que l’on côtoie émet des ondes: certaines sont plaisantes (suscitent la sympathie), d’autres énervent (suscitent l’antipathie), d’autres laissent indifférent (laissent neutre).  Cela s’explique par le degré d’harmonie plus ou moins complet des autres avec son propre tonus énergétique et les différentes énergies de son milieu.

Chaque partie du corps correspond à une vibration particulière et correspond à une réalité cosmique invisible.  Chaque minéral, chaque plante, chaque animal, chaque homme, chaque année, chaque saison, chaque heure du jour ou de la nuit, chaque entité visible ou invisible, tout ce qui existe dans l’espace et le temps vibre et ces vibrations trouvent un écho quelque part dans l’être humain, soit dans son corps physique, dans son corps éthérique, dans son corps astral, dans son corps mental, dans son corps causal, dans son corps intuitif, dans son corps bouddhique, dans son corps atmique ou dans son corps spirituel.  Comme on le dit en métaphysique, «l’homme voyage sur le dos de la Terre», se déplaçant dans le Cosmos, s’exposant aux différentes qualités vibratoires de Mars, du Soleil, de Vénus, de la Terre, de Jupiter, de Mercure, de Saturne, de la Lune, des Constellations de l’Univers, du Grand Soleil cosmique et de ses Archanges, de la Quadrature, de la Trinité, du Principe de la Dualité et, enfin, de l’Être-Un.  Printemps, énergie magnétique (air); automne, énergie électrique (eau); été (feu ou chaleur), déployer l’énergie électrique; hiver (terre), concentrer l’énergie magnétique.

Tout est vibration.  Toutes les vibrations sont contagieuses, bien que chacun puisse les accepter ou les refuser.  Chacun doit donc prendre conscience que la vie ordinaire peut se comparer à un champ immense où chacun manipule des vibrations, rien d’autre.  L’homme ne se déplace pas: il se meut par sa conscience.  Autrement dit, il accélère ou condense les vibrations de sa conscience, selon son plaisir ou son déplaisir.  Il y a des plaisirs involutifs et des plaisirs évolutifs, comme il y a des déplaisirs involutifs et des déplaisirs évolutifs.  Il faut les distinguer par le discernement, la vision claire.  Certaines expériences donnent de l’expansion à la conscience, d’autres du rétrécissement.

Tout vibre, tout est de nature vibratoire.  Et lorsque l’homme a acquis la compréhension de l’Esprit, il peut connaître les vibrations.  A ce moment, il peut les ressentir, les diriger, les ralentir ou les accélérer (les amplifier) pour produire certaines réactions bienfaisantes pour lui et pour l’humanité.  Ces vibrations entourent l’humanité et en interpénètrent sous ses membres, de sorte que chacun peut recevoir ce qu’il désire, pour autant il le demande et l’imprime dans les vibrations (la Substance cosmique).  Quand on accepte l’existence de ces vibrations comme un fait, on se détermine à coopérer avec elles en les amplifiant et en les transmettant.

Qui tente d’accaparer les énergies, au lieu de les laisser circuler librement, après les avoir concentrées ou amplifiées, s’expose à exploser, tôt ou tard, sous leur force.  Nul ne peut se croire une citerne hermétique.  Mais celui qui les laisse couler librement voit son canal devenir un ruisseau, un torrent, une rivière, un fleuve, un océan.  «Qui veut gagner sa vie la perdra, mais qui veut la donner la gagnera.» Évoluer, c’est devenir plus vibrant et plus vivant.  C’est par les vibrations, qui identifient un type particulier d’énergie, que les désirs de l’homme s’accomplissent.  Tous les désirs parfaits de l’homme et de l’humanité se condensent en formes-pensées qui deviennent évidentes (concrètes, tangibles et palpables).  C’est en condensant et en amplifiant l’énergie, sans l’accaparer, que l’homme s’accomplit.  Au fond, il n’existe qu’une énergie, la force vitale, qui prend diverses manifestations.  C’est en coopérant avec la force vitale que l’homme reçoit plus de vie et se révèle Dieu-Homme.

***

L’Octave de la divinité réfère à la région située au-delà de l’humain, celle de la Perfection toute-puissante, éternelle et pure.  L’octave de Pâques s’étend jusqu’à la Quasimodo.  L’Octave des Maîtres réalisés évoque le Royaume de la Lumière divine, le Royaume immortel et éternel des Univers de l’Esprit et des Cieux supérieurs.  C’est le Lieu de résidence des Maîtres ascensionnés, des Anges, des Entités cosmiques et des Élohim, le Domaine de la Vie parfaite dans la Lumière divine, où loge l’Héritage éternel de tous et chacun des Enfants de Dieu.

 

© 2015 Bertrand Duhaime (Dourganandâ).  Tous droits réservés. Toute reproduction strictement interdite pour tous les pays du monde.  Publié sur : www.larchedegloire.com.  Merci de nous visiter sur : https://www.facebook.com/bertrand.duhaime.

 

A propos de l'auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.