LE SYMBOLISME DE L’ÎLE…

L’île, cette étendue de teIlerre entourée d’eau symbolise un centre spirituel particulier ou le Centre spirituel primordial.  Monde en réduction (microcosme) complet, entier, total et parfait en lui-même, à l’image du Cosmos (Macrocosme) auquel il appartient, il représente une valeur sacrale concentrée.  Il s’agit d’un temple ou d’un sanctuaire, d’un lieu d’élection, au sens de refuge désiré, oasis de science et de paix, au milieu de l’ignorance et de l’agitation du monde profane.  Voilà un refuge où la conscience et la volonté peuvent s’unir pour échapper aux assauts de l’inconscient.  On peut y habiter le cœur libre de soucis, isolé des autres, mais jamais coupé d’eux.  Ainsi, l’île prend le sens d’un refuge sûr ou d’un lieu de retraite retiré qu’on ne peut atteindre que par un détachement de l’esprit.  Elle exprime diversement : une quête de sérénité profonde;  un besoin d’harmonie intérieure;  un désir d’échapper à son milieu habituel ou à ses corvées habituelles;  un espoir d’échapper à la routine du quotidien;  un besoin d’aventure ou d’exploration;  un besoin de répit après une période difficile;  la recherche d’un havre sentimental ou romanesque.  Très souvent, l’île dépeint la solitude intérieure ou la visite de son sanctuaire intime.

ÎLE AUX CAILLES : Dans la Tradition grecque antique, il s’agit de Délos, la patrie d’Artémis et d’Apollon.

ÎLE BLANCHE : L’Hyperborée, le premier continent, berceau de l’Humanité, qui accueillit la première race-mère, la race blanche de cristal (l’Homme sous forme de vibrations Ile blanchesubtiles).  Elle figure l’idéal terrestre à retrouver, le Paradis terrestre originel.  C’est Sheutadvipa.

ÎLE DES GEMMES : En Orient, il s’agit de l’état suprême de conscience (bouddhisme).  On le vit dans le Sahasrara.

ÎLE DES IMMORTELS : Pour les Bouddhistes taoïstes, le Paradis des Immortels, domicile des Bouddhas.Ile-des-immortels

ÎLE DES ROSES : l’île de Rhodes où naquit Athéna.  Le Lieu de l’Initiation.

ÎLES ÉOLIENNES : Pour les Grecs, la Demeure d’Éole et des Vents.

ÎLES FORTUNÉES : Pour les Celtes, la Terre de l’Éternelle jeunesse, le séjour des défunts ou bienheureux, aussi appelé Autre Monde.  C’est le Paradis des uns, les Champs Iles-fortuneesÉlysées des autres, le Lieu où une âme est libre des soucis et de la tristesse.  On l’identifie à l’Age d’or, tel que conçu par les philosophes grecs de l’Antiquité.

LE SENS SYMBOLIQUE DES ÎLES DE LUMIÈRE

Mais, dans ce contexte, il nous faut surtout aborder le sujet des Îles de Lumière, une autre allégorie empruntée à la Tradition spirituelle antique, qui servent de point d’ancrage du Monde nouveau. Cette fois, il s’agit des Centres recteurs de la Réalité nouvelle qui désignent des communautés nouvelles d’êtres de haute conscience qui propagent leurs vibrations concentrées.  Bien sûr, ils n’ont rien à voir avec lislands-of-lightes centres religieux et les communautés spirituelles qui existent depuis longtemps et qui transmettent, plus souvent qu’autrement, des systèmes de croyances et des techniques spirituelles aussi faux que dépassés.

Tout le contraire, ces centres, qui participent activement à l’enfantement du Monde nouveau, permettent de vivre ouvertement la Vie nouvelle, tout en servant de Pagode sacrée ou de Pilier de Lumière, non seulement pour le milieu immédiat, mais pour l’ensemble de la planète.  Surtout, à la manière de points d’insertion de la Réalité infinie et de pignons de stabilisation des énergies qui s’échangent entre le Ciel et la Terre, ils servent de point d’ancrage pour assurer la transition en douce du monde de la dualité à celui de l’Unité.

Toute Île de Lumière du Nouveau Monde est engendrée d’une Source  de Maîtrise consentante dans la Lumière divine, l’Esprit divin et l’Amour divin, lorsque celle-ci regarde à travers les yeux de la Source divine unique elle-même, qu’elle engendre sa création, un prototype idéal, dans la Conscience christique, soit dans la douzième dimension, là où trône le Christ personnel trône, une réalité qui finit par s’exprimer dans l’idéal du Royaume parfait de la sixième dimension et par être exhalée en forme subtile dans la structure de la cinquième dimension.

En 2015, plusieurs d’entre vous pourriez être appelés à faire un séjour dans de tels Centres d’énergie fluide, légère, fraîche et ténue, très raffinée, reliés au Cœur d’An, pour vous permettre de vous immerger plus profondément dans la Réalité nouvelle, de comprendre le véritable sens de la spiritualité naturelle et de vous préparer à une nouvelle mission terrestre, conforme au Savoir de votre Cœur sacré, de manière à assurer la stabilité du monde, à assister les êtres humains moins éveillés ou à stimuler les moins motivés, à permettre que les gens passent indemnes à travers les épisodes plutôt fous — qualificatif justifié par l’ampleur de la sauvagerie et de la destruction qui vont sévir lors de la rapide dissolution finale de la vielle réalité terrestre, cette troisième dimension fondée sur la densité et la dualité, qui, au moment fatidique, va disparaître presque du jour au lendemain.

© 2015, Bertrand Duhaime (Dourganandâ).  Tous droits réservés. Toute reproduction strictement interdite pour tous les pays du monde.  Publié sur : www.larchedegloire.com.  Merci de nous visiter sur : https://www.facebook.com/bertrand.duhaime.

A propos de l'auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.