LE SYMBOLISME DE L’ÉTOILE…

L’étoile désigne un corps céleste igné qui brille de sa propre lumière, formant un point brillant dans la voûte sombre de la nuit, ésotériquement défini comme un centre d’énergie accumulée ou de foudre fixée.  Chaque étoile exprime la Présence éternelle de Dieu, qui voit tout, dans ses multiples aspects illuminés, et qui réfléchit sa Splendeur dans les cieux.  Planète couronnée, où la vie existe à un haut niveau d’intelligence et de luminosité, elle peut identifier le Guide sûr, la Bonne Direction, la Lumière qui éclaire la Voie de la Réalisation transcendantale.  En Alchimie, elle désigne la réussite finale de l’Œuvre.

 Ce corps céleste igné qui brille d’une lumière propre et semble garder la même place dans le ciel selon le moment de l’année, formant un  point brillant dans la voûte du soir, symétoilesboétoilelise la Présence éternelle de la Source divine dans ses multiples aspects illuminés, chacune émettant son rayon d’amour capable de changer le cours de l’Évolution cosmique, l’histoire de l’Humanité ou le destin personnel d’un être vivant.  En Alchimie, elle figure la réussite finale.

Elle exprime la Présence tutélaire et providentielle de l’immortel Je-Suis qui réfléchit sa Splendeur dans les Cieux, servant de fondement à l’espérance et à la foi.  Chaque étoile représente un Guide lumineux dispensant un rayon de Lumière spirituelle ou une Énergie cosmique particulière qui perce les ténèbres de l’ignorance et de l’inconscience, recueille les âmes des justes, indique la voie de l’aspiration ou de l’élévation, éclaire les nuits obscures des monotonies des êtres.  Chaque étoile évoque un aspect de la Lumière spirituelle à venir, mais qui émet des rayons des énergies qui atteignent déjà la terre, exprimant ses richesses disponibles, exprimant pour chacun sa clarté diffuse afin d’entretenir, en lui, ses aspirations évolutives, alors qu’il se sent perdu dans sa matérialité.  C’est un sous-soleil cosmique qui manifeste un acquis antérieur et manifeste la lumière qui a été faite sur une réalité universelle.  C’est un réceptacle à travers lequel des influences sidérales se filtrent pour se condenser, fondamentalement en bleu, signe d’aspiration perpétuelle et d’harmonie intérieure.  Chacune exprime, à sa manière, le Verbe qui se fait chair, témoignant, par la diversité et la multiplicité des éléments cosmiques, de la Gloire et de l’Infinité du Créateur.  Perçant dans la sombre voûte du soir, les luminaires de la nuit, sources d’une lumière d’origine divine, illustrent le conflit apparent entre les forces de la Lumière et les forces des Ténèbres.  Elles obéissent à la Volonté céleste et expriment ce Vouloir divin à travers tout le Cosmos.  On les compare souvent à des Yeux, image de l’Omniprésence divine, d’où jaillit un rayon de Puissance spirituelle.  Un ange ou un recteur veille sur chacune d’elles, guidant par elle l’âme des justes vers la Vie éternelle.  On les compare encore aux Fenêtres du Royaume de l’Eternel aérant la Sphère céleste.  Poétiquement, on les appelle les suivantes de la cour de la Lune, la Lune désignant, avec sa majuscule, le Rayon christique universel, l’Âme du Monde.  Manifestations de Dieu dans la Nuit de l’Expérience, elles attisent la foi pour préserver l’élu de toutes les embûches qui surgissent sur la Voie évolutive ramenant toute créature vers son Créateur unique, engendrant une lueur dans le cœur de chaque être vivant.       

Dans certains Textes inspirés, on définit les étoiles comme des centres d’énergie accumulée ou de foudre fixée.  Elles servent à poursuivre l’Apocalypse, la Grande Révélation, non la Grande Catastrophe, qui ouvre graduellement la conscience des êtres incarnés, tous en évolution à leur rythme.  Pour avoir elles-mêmes capté un message évolutif capital, elles apportent pour tous un éclairage sur un aspect de la Vérité profonde et unique de l’Émanation divine.  Elles marquent donc dans le ciel les repères ou les balises indispensables pour maintenir sur la Voie royale entre la Rigueur et la Miséricorde.  Puissance de régénération, de transmutation, de transfiguration et d’illumination, elles guident vers la Fusion en Dieu.  Dans les Traditions ésotériques de la majorité des peuplades dites primitives, il est dit que tout être humain représente lui-même une étoile temporairement détachée du Centre lumineux dont il est le recteur, situé quelque part dans les confins de l’univers, en confiant la responsabilité à un compagnon spirituel le temps de son incarnation, pour descendre sur la terre afin de parfaire son Savoir à travers les expériences terrestres de sorte qu’il pourra, à son retour dans son Centre lumineux révéler de nouveaux secrets relatifs à la nature du Cosmos aux âmes qu’il y gouverne. 

Justement, dans la Tradition juive, on enseigne que tout ce qu’une personne entreprend sur la terre émane, plus ou moins consciemment pour elle, de la Volonté de l’Ange de son Etoile divine, sa Parèdre spirituelle.  Alors, sur la terre, il apprend à devenir un  Guide responsable, respectueux et lumineux pour exercer plus tard une influence très bénéfique sur son entourage et ses sujets.  Les Maîtres spirituels confirment que le destin de nombre des frères et sœurs en incarnation est relié au destin personnel de chaque individu et attendent qu’ils prennent une expansion suffisante pour entreprendre leur évolution spirituelle.  Chacun est donc appelé, par les étoiles-mères, à bien prendre conscience de son rôle, autant pour lui que pour les membres qui sont reliés à lui, pour assumer ses responsabilités avec conscience et maturité.  Le Kalevala finnois décrit ces étoiles-mères, les étoiles célestes, comme les fragments de la coquille de l’œuf primordial.  Et, pour le prophète Daniel, dans la Bible, comme pour les anciens Péruviens, les étoiles figurent les âmes des justes qui ont réintégré le Ciel.  Pas étonnant qu’on enseigne en mystique que les étoiles renseignent sur sa mission particulière à remplir et rayonnent les bonnes nouvelles pour l’accomplir. 

Quand le rayonnement d’une étoile ou des étoiles attire son attention ou atteint son ressenti, on peut croire qu’une entité éclairée, visible ou invisible, croisera sa route et exercera sur soi une influence bénéfique et salutaire.  L’apparition d’une étoile éclaire toujours une communication céleste qui accroît la lumière personnelle et assure de la protection tutélaire de l’Amour universel.  Par son degré de luminosité, elle exprime son degré d’intégration dans la Conscience cosmique.  Elle cherche à éveiller sa conscience sur différents aspects significatifs ou importants de sa vie, désireuse d’éclairer son périple terrestre.  Elle invite à s’ouvrir à son intuition pour capter une inspiration, une idée géniale ou une partie de son plan de vie qu’on pourra reconnaître dans son cœur.  Elle peut diversement évoquer un moment d’expansion, de gloire, de notoriété, de popularité, de reconnaissance par ses pairs, de rétribution pour ses actes passés.  Car elle vient souvent identifier un acquis du passé largement oublié qui deviendra source d’un nouveau rayonnement conjugué à ses découvertes actuelles.  Toute étoile exprime toujours une connaissance profonde et avérée du Principe cosmique et de ses lois explicatives.  Elle se présente comme une lumière qui éclaire, inspire, purifie, apaise, réconforte, encourage, vitalise, guérit, élève.  Qui se surprend à observer les étoiles briller dans le ciel se donne un message de prochaines réalisations heureuses.  Il s’annonce un passage lumineux, une transition dans la joie, une influence bénéfique qu’il reçoit pour mieux s’orienter.  L’étoile atteste toujours d’une communication avec la Lumière divine elle-même.  Le fait de l’observer constitue ainsi un fait moins gratuit qu’on peut le penser, car, si on le fait, c’est justement sa Bonne Etoile qui a subtilement inspiré de le faire.  Voilà pourquoi la couleur de l’étoile qui attire le plus son attention pourra préciser le contexte et la nature de son support spirituel. 

Comme on le voit, on peut trouver une étoile pour tous les nombres à partir de cinq.  Chacune détient une signification profonde et magnétique, comme on pourra le voir dans les quelques exemples qui suivront dans certains articles.  Voilà comment l’Esprit cosmique aide à comprendre la diversité et la multiplicité dans l’Unicité, si on sait les aborder dans la Paix et l’Amour.

***

ÉTOILE À CINQ BRANCHES ou POINTES : Elle constitue le signe de ralliement des Initiés et elle figure l’Homme universel.  Elle symbolise diversement la Naissance primordiale, l’Initiation, le sEtoile-a-cinq-branches.svgEtoile-a-cinq-pointeservice, le repos, la transformation, la traversée des âges (enfance, jeunesse, maturité, déclin et transition).  Elle homme-positif-et-negatifévoque les cinq principes (conscience, temps, espace, vie et Esprit) et les cinq puissances (bonté, justice, amour, sagesse et vérité).  Image du Microcosme, elle marque la maîtrise des éléments de la Création et elle traduit la Volonté divine qui  Étoile-sataniqueemprunte la volonté de l’Homme cosmique.  On entend par là autant l’aspect créatif de l’Humanité que le potentiel évolutif de chaque être humain et de tout être vivant.  Elle rappelle les cinq sens de l’être humain et leur usage dans la poursuite de la liberté et du bonheur pour mieux vivre et la sage utilisation des cinq principes de la Nature, clefs de toute manifestation et expression (lumière, son, saveur odeur et sensation, chaque organe comportant une composition chimique et une forme spécifique spécialement élaborées pour recevoir les vibrations du Principe qui les a modelés.    On l’associe à l’Harmonie universelle qui surgit de la coopération de la Nature avec le Vouloir divin.  Ainsi, elle révèle l’appoint ésotérique essentiel à l’Initié pour qu’il passe, dans son mode sensoriel, de sept à douze.  Voir à Pentacle étoilé.

ÉTOILE À CINQ POINTES : Elle figure l’Homme debout.  Inversée, elle ressemble à une tête de bouc, figurant l’énergie régressive de la matière séparée de la Lumière ou l’involution de l’énergie sexuelle.

ÉTOILE À SIX BRANCHES : L’emblème des Hébreux et des Juifs, symbolise l’étreinte de l’Esprit et de la Matière ou l’Alliance entre le Ciel et la  Terre (Dieu et l’Homme), exprimant le Principe cyclique de l’Évolution des êtres ou de l’Émanation divine.  On l’associe à Tara, la Terre et la Femme cosmique, la Sauveuse et la Conductrice, celle qui fait traverser le Pont de l’Abîme et qui fait tout, symbole de la Perfection et de l’Androgynat cosmique.  Dans ce diagramme sacré, qui forme deux triangles d’orientation opposée, mais unis par le centreEtoile-a-six-branches, le triangle pointé vers le bas illustre la Descente ou la Chute de l’Homme, son entrée dans l’Arbre de la Connaissance des opposés apparents, compatibles et complémentaires, donc l’émanation du Principe divine, qui a donné le Microcosme.   Quant au triangle pointé vers le haut, il révèle l’Arbre de Vie et il port la promesse de l’Assomption ou de l’Ascension, la Réintégration dans le Royaume du Père, qui constitue le Macrocosme, lors du retour de l’Enfant prodigue ou Enfant prodige.  L’ensemble du diagramme démontre comment le Macrocosme et le Microcosme sont liés, le Microcosme reflétant ou réfléchissant le Macrocosme, tous deux régis par le Ternaire divin (Père, Fils et Mère-Saint-Esprit ou Esprit, âme et corps).  Cette réflexion sur un mode neutre, impersonnel et inconditionnel, engendrée par l’Amour dans la Paix, exprime le Savoir ou la Connaissance parfaite, la Perfection du Monde matériel qui vibre à l’unisson de la Sagesse parfaite dans la Vérité absolue.  Ainsi, cette Étoile mystique affirme la maxime initiatique : Tout est en haut comme en bas, mais de façon inversée.  Elle exprime l’union sacré féconde des deux facteurs de toute génération : invisible et visible, mâle et femelle, actif et passif, solaire et lunaire, électrique et magnétique, pénétrant et pénétré, phallus et yoni, Ciel et Terre, chaud et froid, sec et humide, Esprit et Matière, gauche et droite, arrière et avant, etc.  Car tout est uni dans un Centre unique et indivisible.  Par le Nombre secret, le sept, la synthèse des deux triangles inversés et apparemment opposés se réalise, assurant la réintégration de la Dualité créatrice dans l’Unité primordiale.    Voir à Hexagramme sacré et à Étoile de David.

ÉTOILE À SEPT BRANCHES : Elle désigne la Lyre cosmique, la Gamme sacrée, la Couronne de Cybèle et la Perfection spirituelle qui engendre la Direction céleste ou le  Gouvernement du Monde.  Elle exprime le Pouvoir divin sur les Cycles de l’Évolution cosmique et terrestre.  Elle régit l’Homme dans sa totalité en organisant les sept schèmes planétaires, annonçant un changement radical au terme d’un cycle complet.  Elle révèle les vérités et les secrets universels qui permettent de supprimer les limites du temps et de l’espace.  Elle Etoile-à-sept-branchesfavorise le contact avec la Protection suprême.  Elle illustre la conjonction des jours de la semaine, des planètes sacrées, des centres d’énergie de l’Arbre de Vie.  Elle confère à la Génération des êtres un fondement stable et solide.  Symbole des Mages et de la Magie première (l’Idée réalisée dans la Matière), elle donne l’image du Soleil vivifiant et de la Création achevée.  Fusionnant toutes les lumières et les ténèbres dans le Centre mystique, elle impose le Possible de tous les possibles et elle annonce le Triomphe ou la Victoire.  Elle lie l’Hexagramme sacré dans un centre comme le Moteur-non-mu-qui-meut-tout, le faisant fusionner dans l’Unité, le nourrissant et lui donnant sa force.  Elle illustre les éléments périphériques d’un Centre divin, opposés deux à deux, pour engendrer la dualité et l’antagonisme apparent.  On l’associe diversement à l’Arc-en-ciel cosmique, à la gamme musicale, à la Grande Ourse, aux Pléiades, aux Sept Esprits devant le Trône et aux Orbes planétaires.

ÉTOILE À HUIT BRANCHES : Voir à Étoile des Mages et à Quanta étoilé.  Emblème de la Sagesse, de la Justice immanente ou de la Providence divine, Balance de l’Équilibre universel, elle agit comme Porte de l’émission, au Sud métaphysique, au sommet du trigone des Eaux vives.  Elle figure l’Immobilité apparente qui fournit un substrat concret, tangible et palpÉtoile-à-huit-branchesable (stable, solide et ferme) pour permettre l’expérience au niveau de la Forme et qui y orchestre l’Approvisionnement universel.  Elle explique la répartition détaillée du SubstratuniÉtoile-à-huit-branches-1versel et elle engendre la subdivision horizontale de la Rose des Vents.  Clef de Pluton, elle éclaire le premier nombre cubique figurant la Terre dans son volume.  Elle révèle le Tétragramme de la Cabale.  Elle désigne le Guide ou le Mentor qui suscite les épreuves (les obstacles) ou dresse les barrières qui initient progressivement, conformément au rythme individuel, apprenant à écarter les tentations vaines, à se libérer des contraintes, à tirer le meilleur parti des circonstances apparemment adverses et à profiter des occasions favorables.  Elle suggère d’appeler de l’aide pour opérer son Salut.

ÉTOILE À DOUZE BRANCHES : Elle réfère au Zodiaque et à la Totalité, ce qui fournit les notions de la Providence et de l’Élection.  En tant que Quanta cosmique activé, elle exprime la synthèse des connaissances quadruples dans les trois Mondes.  Elle explique le Cosmos et le Monde dans leur déroulement spatio-temporel, marquant les arcs de cercle du Cycle etoile-a-doze-branchescomplet de l’Émanation.  Étoile du Sacrifice, elle suggère un comportement modeste pour éviter de se perdre dans les illusions de l’ego.  Elle précise les moments de ralentissement évolutifs et elle explique les périodes de blocage spirituel au cours de l’expérience en incarnation et elle invite à prendre une autre direction.  Règle de Mesure des cieux, elle gouverne les Sauveurs et les Esprits planétaires.  Étoile de la Jérusalem céleste, symbole de grâce et de perfection, elle implique le don de soi et annonce l’épreuve ultime.  Pour les Chrétiens, elle devient l’Étoile de l’Église triomphante, appelée ailleurs la Sainte Assemblée, l’Assemblée mystique, la Famille spirituelle, la Communion des Saints.  Elle identifie les Douze Portes lumineuses de l’Univers (constellations du Zodiaque) en correspondance avec les douze portes du corps humain.  Elle sous-tend la dynamique du Pendu du Tarot (l’équilibre réalisé dans le détachement, la joie, l’humour, la légèreté, la spontanéité, l’allégresse, la pondération entre l’activité et le repos).  Elle stimule la créativité, accroît l’abondance et la prospérité, réconcilie avec l’autorité, active l’esprit de collaboration, prévient contre la servilité et développe le sens du vrai service humanitaire.

ÉTOILE À SEIZE BRANCHES : Elle identifie la Rose des Vents authentique et elle sert à donner tous les azimuts (même, subtilement, le Zénith et le Nadir).  Elle permet l’analyse complète d’un espace ou d’un milieu quelconque.  Il s’agit de la véritable Rose des Vents qui identifie tous les azimuts, sans oublier le Haut et le Bas, soit le Zénith et le Nadir, ce qui Etoile-a-seize-branchespourrait arriver si on oubliait que toute étoile présente la forme d’une sphère, non d’un plan.  C’est l’Etoile du Grand Équilibre, du Premier Cube et des activités quotidiennes routinières.  Elle permet l’analyse complète d’un espace ou d’un milieu quelconque.  Mais c’est encore l’étoile qui a engendré la Destruction par le Déluge parce que l’Homme avait défié les Grands Pouvoirs de Dieu dans son oubli de ses origines et son choix de s’édifier un paradis terrestre artificiel fondé sur la peur, l’asservissement, la domination, les vices, la corruption, la concussion, dans son ignorante témérité.  Cette étoile désigne la Tour d’Ivoire, qui illustre les Grands Pouvoirs divins en équilibre, ou la Tour de Babel, que Dieu devra foudroyer et balayer par une inondation parce qu’elle a été construite hors des règles de l’Ordre, de l’Harmonie et de l’union intérieur.  Image de la fragilité humaine, elle exprime le besoin d’accroître son expérience pour évoluer.  Elle explique qu’une mauvaise interprétation du Principe divin et de ses lois universelles peut conduire à l’édification de châteaux de sable ou d’inventions chimériques appelant, pour celui qui s’est investi à les réaliser, une chute vertigineuse au niveau de sa position et l’effondrement de ses constructions illusoires.  Cette étoile révèle l’accomplissement de la puissance matérielle qui peut s’épanouir temporairement en marge de la Puissance divine.  Elle définit l’Abîme terrestre et le Cercle vicieux des renaissances et des recommencements routiniers, à cause de la loi de Construction et de Destruction qui vise à mener, d’une réalisation à une autre, toujours plus complète et achevée, à la Maîtrise totale ou à l’Illumination.  C’est l’étoile qui guide vers la résolution de la Dualité pour entraîner dans l’enthousiasme et l’extase à la fin du périple évolutif.  C’est l’étoile qui conduit à la foi et l’affermit, de preuve en preuve, dans la mesure où on ne se laisse pas aveugler ni enorgueillir par les nouveaux pouvoirs qu’on découvre en soi.  Elle identifie l’enthousiasme comme une qualité vitale qui stimule à faire ce qui est à faire, à changer ce qu’il faut changer et qu’on peut changer et à s’accorder aux circonstances pour le reste.  Voilà l’étoile de la purification par la douleur et la monotonie dans le Temple de chair.  Elle symbolise diversement les Mouvements de la Vie universelle, le bonheur du succès, du triomphe, de la libération;  l’Esprit qui se libère de ses entraves et se tire de sa prison de chair;  de la transformation soudaine de la vie (implosion ou explosion);  de la rigueur;  de la vie consacrée à expérimenter, à apprendre, à chercher la Vérité;  des ruptures nécessaires;  du destin irrégulier à cause des destructions et des recommencements;  du renouvellement brutal ou des mutations radicales amenant à vivre dans un tourbillon à la recherche de soi-même;   de l’autorité, de l’ambition, de l’énergie révolutionnaire;  du désir de construire et de progresser.  On doit apprendre à garder son sang-froid, à patienter, à persévérer, à relever le défi d’accomplir son Idéal en agissant et en inventant son propre sentier.  On pourra compléter ces notions en étudiant le nombre seize.

***

ÉTOILE ARGENTÉE : Voir à Étoile d’argent.

ÉTOILE BAHIA : Elle présente neuf branches. Etoile-Bahia

ÉTOILE BLANCHE : Elle figure l’Emblème de la Terre d‘Iesse ou de l’Hyperborée, la Gardienne de toutes les Traditions authentiques des étoiles et la Mère de toutes les Fraternités et Sororités spirituelles véritables.  Elle constitue la Source qui motive les actes humains fondés sur l’Amour pur (altruisme, don de soi, générosité, compréhension, compassion, tolérance, respect, réciprocité, esprit fraternel, égalité).  Elle accueille des Êtres-Rayons, chacun associé à une lumière de couleur différente correspondant à son Centre divin intime.  Elle représente le Pays de l’Abondance, de la Lumière pure, des Guides spirituels, mais aussi, curieusement, des ennemis, des obstacles et des monstres, selon qu’un sujet témoigne d’une attitude évolutive ou régressive.  On l’assimile à l’Étoile du Nord ou du Septentrion.

ÉTOILE BLEUE : Elle désigne un immense Vaisseau de Lumière vivante, habité par des milliers d’entités angéliques et lumineuses, au service du Plan divin, qui peut au besoin, à tout moment, se mouvoir à travers la Création.  Elle contient toutes les formes diverses de la vie et toute la Lumière requise pour agir de façon efficace partout.  Elle contient le haut lieu du Savoir où elle peut accueillir une population plus nombreuse que celle de la Terre.  Son énergie peut se transformer à volonté selon les nécessités du moment.  Elle sert de lieu de rencontre de moyen d’ancrage d’énergie.  Elle n’est pas accessible à la perception visuelle puisqu’elle vibre au niveau du passé, du présent et du futur.  Cette Étoile azurée évoque souvent la Force maternelle et mariale, le Phare qui brille dans la Nuit pour guider les âmes timorées ou prisonnières.  Elle leur offre une direction claire sur la Voie de la vie en leur inculquant un nouveau degré de confiance en Dieu.  Elle récompense les êtres qui font preuve de courage, de constance, de patience et de persévérance dans l’adversité, mais elle abaisse les superbes et elle perd les téméraires.  Généralement, elle apparaît à un sujet à l’occasion d’une période sombre ou difficile de sa vie, parce qu’il a vraiment besoin de sa lumière.  Alors, elle fait pleuvoir les grâces, les bienfaits et les bénédictions, offrant un support inconditionnel.  Elle accroît la lucidité de l’esprit (clarté mentale), améliore les communications et les relations, augmente l’harmonie intérieure, éclaire le Pont cosmique, lançant dans un cycle de créativité plus constructive et sereine.  Dans certains cas, elle peut désigner Jupiter, la planète du Père, du Dieu des Dieux, le Rayon de la Piété et du Sacerdoce, le Centre du Verbe créateur, qui distille l’opulence, la vérité, la clémence, la purification physique, la catharsis (curetage psychique) et de l’optimisme.

ÉTOILE-CLOU : Il s’agit de l’étoile polaire qui fixe la rotation terrestre.

ÉTOILE DANS UN CERCLE : Elle illustre l’Union du Ciel et de la Terre, la Fusion du Macrocosme et du Microcosme.

ÉTOILE D’ARGENT : C’est l’étoile de l’inspiration, de la poussée spirituelle ou artistique, de la quintessence de la féminité ou de la féminité idéale (magnétisme, sensualité, charme naturel, beauté, élégance, douceur, tendresse, expression visible de son individualité, transformation de la personnalité, enchantement magique, attraction entre deux êtres, rondeur des formes, sensibilité, sentimentalité, errances psychiques, etc.)  Elle révèle la Quintessence de la Féminité (la polarité magnétique) reliée à la Lune, à Saturne et à la Mère divine.  C’est Etoile-d'argentl’étoile du discernement, de la clarté mentale, du raisonnement logique, de l’élimination, des échanges primaires, de la procréation, de l’esprit de famille, du désir de vivre en couple, de la télépathie, des incursions dans le psychisme, du rêve, du magnétisme, de la féminité équilibrée ou de l’équilibre des polarités.  En fait, l’étoile argentée éclaire les ombres de l’inconscient, stimule le psychisme, affine les sentiments, équilibre sa polarité féminine, mousse sa publicité, rend populaire, facilite la socialisation, augmente son magnétisme.  Comme on dit en spiritualité, elle communique le Signe divin, rappel de son Omniprésence et de sa Vigilance constante, conférant une protection accrue contre ses ennemis visibles et invisibles.  Elle fournit, par la vision intérieure, la voie du rêve, des indices pour améliorer sa sensibilité physique et ses perceptions subtiles et pour rendre accueillant aux bonnes occasions.  Elle instille en chacun le rayon le plus élevé de l’amour humain.

ÉTOILE D’ASMODÉE : Dans le Tarot, elle est associée à la lame du Diable.  Comme la Bible  fait d’Asmodée le Démon des plaisirs illicites et que la Cabale en fait l’Ange exterminateur, elle exprime l’affect qui, par l’attraction, devient successivement attraction, désir, motivation ou séduction, fascination, ambition, passion.  Quoi qu’il en soit, elle conduit à l’enchaîneEtoile-a-cinq-pointes-inversee1ment l’êtrewww.7-star-admiral.com qui se laisse méduser par les illusions.  Reliée à vénus, on s’en sert abondamment en Magie noire pour appeler l’aide des Esprits des Ténèbres.  Elle suscite les épreuves, soit les obstacles et les embûches qui mènent à l’Initiation.  Elle collabore à l’entretien de la densité et des Ombres pour permettre aux Fils de l’homme de devenir des Fils de Dieu en développant leur sens de la Vérité et leur aspiration spirituelle (discernement, sagesse, prudence, audace, autonomie d’action).  Mais elle ne détient aucun pouvoir réel à part celui d’illusionner le faible.

ÉTOILE D’AUSEKLIS : Dans la région baltique, notamment en Lituanie, l’Étoile du Matin. Etoile-d'auseklis

ÉTOILE DE BETHLÉEM : La Maison du pain, émane du Rayon de la Providence et elle engendre l’Approvisionnement universel, la protection assurée dans la gratuité et l’impersonnalité de l’Amour universel et inconditionnel.  Source de la croissance, de l’expansion et du don de soi, associée à Bételgueuse, elle prodigue la direction spirituelle afin que l’Évolution se poursuive dans l’ordre, l’équilibre, l’harmonie et la sérénité.  Elle figure l’Appui (support et soutien) de la Lumière blanche universelle dans l’exécution des tâches quoEtoile-de-Bethleemtidiennes, du devoir d’état et de l’accomplissement transcendantal.  Elle éclaire le Sentier de l’Évolution qui fait gravir la Montagne sacrée.  Elle annonce l’intervention du Guide intime, la dispensation de messages salutaires et libérateurs dans une phase difficile.  Alors, elle éveille ce qu’il y a de meilleur dans un être et elle stimule l’aspiration spirituelle sur la Voie de l’Ascension.  Elle produit une ouverture de conscience singulière à de nouveaux aspects de la Conscience cosmique.  Elle instille une nouvelle force d’origine céleste pour aider à agir dans la clarté, la célérité, la grâce et l’efficacité.  C’est l’Étoile de la Naissance et du Renouveau qui apparaît au plus sombre d’un cycle évolutif.

ÉTOILE DE BOUDDHA : Elle désigne Sirius, l’Étoile révérée par les Dogons d’Afrique et le lieu d’origine de la conscience des cétacés.  Elle serait l’Étoile-Mère de l’Humanité et la patrie des Néfilins (Néfilim).  Elle produit l’Illumination (le Retour à la Maison céleste).

ÉTOILE DE DAVID : Elle désigne le Guide spirituel des Hébreux et elle sert d’emblème national au peuple juif.  Dans la mesure où elle est intégrée dans un cercle, elle figure l’Unité de la Conscience cosmique, l’Unicité de Dieu (et le monothéisme), la perfection de la Manifestation universelle, la Fusion de l’Arbre de Vie (Macrocosme et Pilier de la Miséricorde) et de Etoile-de-Davidl’Arbre des Opposés apparents ou de la Connaissance du Bien et du Mal (Microcosme et Pilier de la Rigueur), la Totalité divine en action, la Lumière divine en éternelle expansion, la Présence tutélaire de Dieu qui guide les pas de tout être incarné sur la VEtoile-de-David-1oie de l’Évolution (Échelle de Jacob, Montagne sacrée ou Pyramide cosmique), la Merkabah activée de l’Être illuminé.  Parfois appelée le Bouclier de David, l’Hexagramme sacré ou le Sceau de Salomon, il convient de la visualiser entourée d’un cercle de Pure Lumière blanche (rappel de la Sphère cosmique) pour lui enlever toute nuance d’agressivité.

ÉTOILE DE LA LIBERTÉ : Elle réfère à la Terre entrée dans sa Lumière originelle au terme de son évolution.  Étoile de l’âme : Elle désigne le huitième chakra, le centre christique.

ÉTOILE DE LA MER : C’est Stella maris, qui sert notamment d’emblème au peuple acadien d’Amérique, désigne l’Étoile de l’Aube ou du Matin, donc Vénus.  On devrait la représenter avec huit bras puisqu’elle désigne le Quanta cosmique.

ÉTOILE DE L’AUBE : Elle désigne Vénus, la Brillante.

ÉTOILE DE LA VIE : Elle unit l’Arbre de la Vie et l’Arbre de la Connaissance.

ÉTOILE DE L’INDIVIDU : Elle peut suggérer le Maître intérieur ou l’Atome spirituel, mais elle identifie plus souvent Alcyoné des Pléiades.

ÉTOILE DE L’ORIENT : Elle identifie le troisième œil ou la vision subtile.  

ÉTOILE DE MERCURE : Elle voile Sirius.

ÉTOILE DES BERGERS : Associée à Vénus, elle illustre l’Amour de Dieu qui se fait connaître aux gens simples et ordinaires, après s’être révélé aux Initiés (Étoile des Mages).

ÉTOILE DES MAGES : Dans la Cabale, il s’agit du Tav, la Lumière de Vérité que l’initié suit dans sa quête de l’Enfant-Roi.  Elle brille haut dans le ciel, au-dessus de la grotte, où l’attend  le trésor des trésors.  Elle le guide jusqu’au bout du monde, sur le chemin escarpé qui le conduit à Ce-qu’il-est.  Selon les exégètes, elle est liée à Épiphi du Capricorne;  à l’Épi de la Vierge;  ou à une conjonction de Jupiter et de Saturne en opposition à Mars, joints à Arista, le 17 juin de l’an six avant l’ère chrétienne.  On l’associe à l’Étoile du Tarot.  Voir à Étoile à six branches et à Étoile à huit branches.

ÉTOILE DE TARA : Elle correspond à l’Hexagramme sacré, mais boutonnée et pointée en son centre, ce qui la localise, ésotériquement, au centre ou au cœur du Zodiaque.  Elle symbolise les Noces cosmiques (Union mystique, Coït mystique, Alliance spirituelle, Accouplement divin, Fusion des Polarités, Androgynat primordial), l’Œuvre et la Semaine de la Création Etoile de Taratels Etoile-de-Tara-1qu’évoqués dans la Genèse de l’Ancien Testament.  Dans la Tradition européenne, Tara figure la Capitale mythique de l’Irlande, mais ce mot origine des temps les plus reculés pour désigner, comme au Bengale et au Tibet, la Grande Shakti, la Déesse-Mère, la Matrice cosmique, la Femme intérieure ou l’Éternel Féminin.  On la réduit parfois à Vénus, l’Étoile du Matin.  Dans sa forme de Taraka, elle identifie le Démon de la Chute et équivaut à Lucifer.  Pour les Bouddhistes, tantôt verte tantôt blanche, elle représente la Fiancée d’Avalokitésvara, la Manifestation paisible, sereine et pacifique de Kurukulka, la Figure féminine du Boddhisattva, qui permet la traversée du Ciel dans l’immunité et l’impunité.  Chez les Chrétiens, elle devrait être reconnue comme l’Étoile des Bergers, voire du Bon Berger, qui, dans la générosité, esprit de service et de secours, veille avec amour et compassion sur son troupeau.  Car c’est la Sauveuse, la Conductrice qui fait tout pour aider les âmes à traverser l’expérience évolutive.  Dans certaines illustrations, on la voit enlacer étroitement Amitabha qui, lui, bénit tendrement tous les êtres, pour exprimer l’Amour divin pour tous les êtres et la Fusion du Ciel et de la Terre (l’Alliance sacrée éternelle).  On l’associe parfois explicitement à la Terre-Mère ou à la Patrie des Origines.

ÉTOILE D’ISHTAR : Étoile initiatique utilisée dans les rituels de Magie.  Elle comporte généralement huit branches.


Étoile-druze-1ÉTOILE DRUZE :
Étoile d’un groupement religieux d’origine islamique qui dispense des enseignements secrets en Syrie et au Liban.Étoile-druze

ÉTOILE DU MATIN : Qu’elle soit jaune ou rouge, elle réfère toujours à Vénus, l’Annonciatrice de la Renaissance perpétuelle de la Lumière (du Jour), le Principe même dela Vie.  On l’associe parfois à Gabriel, l’Ange de la Lune, alors que c’est Haniel qui régit Vénus.

ÉTOILE DU NORD : Étudiée plus haut à l’Étoile blanche, elle désigne l’Étoile polaire.  Pivot de la Terre, elle incline vers la Quête spirituelle et elle ouvre les voies nouvelles de l’accomplissement du destin spirituel.  Elle donne l’heure juste en regard de son évolution spirituelle, pouvant instiller dans l’être une Force lumineuse qui aide à mieux remplir ses fonctions dans le présent.  Elle exprime la richesse spirituelle, le courage (comme force morale), la centralisation sur le But et l’éveil des grandes facultés psychiques.  Elle lance toujours dans un nouveau cycle d’initiation majeure.  C’est l’Étoile des Maîtres.

ÉTOILE DU RAYONNEMENT DIVIN : Elle identifie la Monade divine.  Cette expression suggère l’Éclat fulgurant de Puissance qui se produit au moment où un être individuel fusionne avec la Conscience cosmique.  C’est le dordje des Tibétains qui évoque l’Illumination du mystique (l’Assomption ou l’Ascension des Chrétiens).

ÉTOILE DU TAROT : Elle révèle l’intervention tutélaire d’un Soutien céleste ou d’une source d’inspiration qui désire faire le bonheur d’un être incarné.  Elle indique qu’un événeEtoile-du-Tarotment inattendu, de nature providentielle, pourrait survenir, entraînant dans son sillage des éléments très révélateurs ou constructifs.  Mais on ne pourra reconnaître et saisir cette occasion de progresser ou d’évoluer uniquement si on se maintient dans la sérénité.  On devrait pouvoir trouver autour de soi ce qui est indispensable à la réalisation de ses projets.  Une aide extérieure devrait faciliter ses démarches.  Alors, il faut croire en sa bonne étoile et suivre les élans de son  imagination, surtout s’abandonner  à ses inspirations du moment.  Une intuition juste ravivera la foi et aidera à soulever les montagnes.

ÉTOILE PLACÉE ENTRE UNE ÉQUERRE ET UN COMPAS : Dans la Maçonnerie, elle désigne l’Homme régénéré qui rayonne sa Lumière au milieu des ténèbres de l’Espace (Ciel) et du Temps (Terre).

ÉTOILE ERRANTE : Elle concerne toute planète dans sa course sur son orbite autour d’un soleil central par opposition à l’étoile fixe.

Étoile-et-croissantÉTOILE ET CROISSANT : Dans la Tradition musulmane, elle sert d’emblème vénéré de l’Islam.  Elle figure Vénus ou l’homme universel dans la Coupe céleste réceptive et elle donne une image du Paradis, le Lieu de la Résurrection.  Alliés, l’Étoile et le Croissant expriment la Flamme triple d’Allah (l’Esprit unique, l’Être-Un, le Sans Nom).

ÉTOILE FILANTE : Elle symbolise un apport soudain de Lumière, un éclair d’inspiration, un trait de génie, un moment d’euphorie, une rencontre brève impromptue, une occasion fugace bien favorable.  Elle marque un événement qui surprend par sa soudaineté, mais qui peut transformer une vie complètement et pour toujours, lui donnant une autre direction plus en accord avec l’Ordre cosmique.  Elle est toujours liée à une intervention de l’Enfant intérieur, la Source de joie, d’émerveillement, d’enthousiasme, de félicité.  Elle invite à une prise de décision rapide dans le discernement, car elle exprime une urgence d’agir, de passer aux actes.  Une superstition veut qu’elle annonce la chute d’un tyran.

ÉTOILE FLAMBOYANTE : Elle constitue le Pentacle maçonnique blanc portant en son centre la lettre G (pour «Gnosis»), qui identifie le degré de Compagnon, un candidat qui a intégré le Principe divin dans son cœur d’initié.  Elle sert d’emblème au Génie qui élève l’âme vers de grandes réalisations.   Elle illustre l’Étincelle du Feu sacré, Source intarissable de la Etoile-flamboyanteVie, dans la synthèse des Forces cosmiques opposées uniquement en apparence ou dans la jonction parfaite des polarités créatrices équilibrées à l’intérieur d’un être.  Elle évoque la Fusion du Ciel et de la Terre par le Centre mystique, la Manifestation essentielle de la Lumière divine.  Elle identifie la perfection de l’homme régénéré et transfiguré au milieu des ténèbres du monde profane.  On l’associe à Vénus, l’Étoile du Matin ou de l’Aube, symbole de paix, d’amour, la promesse de la Victoire faite à celui qui confronte ses ombres intérieures en brandissant l’arme de sa Lumière spirituelle.

ÉTOILE HÉLIAQUE : En Astrologie et en astronomie, elle désigne un corps céleste brillant qui apparaît périodiquement à l’Est, à l’aube, ou à l’Ouest, au crépuscule, certains aux six mois, d’autres annuellement, comme c’est le cas de Vénus, Jupiter et Mars.  On attribue aux étoiles héliaques de l’Est le présage de la naissance d’un Messie ou Avatar divin.

ÉTOILE IMMOBILE : Elle désigne l’Étoile polaire.

ÉTOILES IMPÉRISSABLES : Dans la Tradition égyptienne, elles référaient aux étoiles du cercle polaire.  Dans la même Tradition spirituelle, les étoiles inépuisables désignent celles qui se lèvent et se couchent tout au long de l’année.

ÉTOILE INDIGO : Elle est associée à Mercure, relie à l’Esprit de la Force.  Dans la Cabale, elle identifie souvent Tzadkiel, le Prince de la Manifestation.

ÉTOILE JAUNE : Sous sa forme d’Hexagramme, elle symbolisait, pour les Hébreux, la Lumière de Yahvé.  Au cours de la Deuxième Grande Guerre mondiale, les Nazis obligèrent les Juifs à la porter ostensiblement sur leurs vêtements en signe d’infamie, alors qu’elle désigne en fait le Peuple élu ou le candidat initié.  Elle exprime le Rayon du Pouvoir et de l’Éternité.

ÉTOILE LUISANTE : Cette expression sert à nommer la Force lumineuse et magnétique, située au fondement même de la Vie pour ouvrir continuellement la conscience.  Elle éclaire le bon chemin, celui qui mène à la Réalisation, apportant avec elle le bon conseil, la réponse aux nombreuses questions, un regain d’espoir, l’éveil des bons souvenirs, la sagesse, la confiance en Dieu et la foi dans l a Vie.  Bref, elle assure d’un avenir meilleur.

ÉTOILE MESSIANIQUE : Étoile qui révèle le Messie ou annonce le Sauveur, comportant un poisson inscrit.Etoile-messianique

ÉTOILE NOIRE : Elle se relie à l’Absolu non manifesté ou au Néant cosmique originel.  C’est l’Étoile de la Mère divine qui brille dans la Caverne sombre et profonde et qui gouverne le tunnel cosmique.  Bien qu’elle ne soit pas visible, parce qu’elle exprime un état de lumière subtile transformée, elle reste à la portée de tous, accompagnant un être dans ses moments de dépression ou de confusion, lui servant de support tutélaire essentiel.  C’est la Mère voilée qui exprime les ambiguïtés fondamentales de la conscience qui oscille entre la Matière et les Mondes spirituels, entre la mortalité et l’immortalité, la durée et l’éternité, l’implosion et l’explosion, inculquant la détermination de défier les obstacles et la mort pour parvenir à la maîtrise de son destin.  C’est la Lumière latente dans les Ténèbres qui amène à s’interroger sur ses origines et sa finalité évolutive.  Elle entraîne dans le Couloir sombre, le passage obligé pour accéder à la Lumière suprême.  Elle incline vers la quête des mystères insondables, inconnus et secrets, instillant la paix, la sérénité, l’imperturbabilité et la constance dans l’adversité.

ÉTOILE OMBILICALE DU NORD : Elle désigne naturellement l’Étoile polaire.

ÉTOILE POLAIRE : Elle marque le Centre ou le Pôle immuable de l’Univers et elle détermine la Loi.  Elle gouverne les rythmes stellaires et elle fixe le sommet de l’axe de la Terre.  C’est la Couronne qui brille au faîte de la Colonne sacrée (Arbre de Vie).  Elle éclaire le Centre absolu autour duquel le Firmament pivote éternellement, rappelant le Premier Moteur immobile et le Centre de l’univers qui meut tout sans être mu, servant à définir la position de toutes les autres étoiles et corps célestes.  Dans la Cabale, elle sert de Trône à Dieu et elle agit comme le Chef spirituel autour duquel gravitent les luminaires célestes comme une Cour autour de son Roi, le Principe divin d’où tout émane.  Elle détermine le Centre du Quanta cosmique ou de la Rose des Directions.  Elle relie tous les membres par des Portails qu’elle a engendrés à proximité d’elle.  Demeure du Très-Haut, elle forme la Croix céleste avec Aldébaran (œil du Taureau), Regulus (cœur du Lion), Altaïr (vision de l’Aigle) et Fomalhaut (tête du Poisson austral).   Pivot de la Droite, elle explique les principes de construction de la Grande Pyramide cosmique et elle répond à l’énigme du Sphinx.  Elle améliore le rapport personnel avec autrui et la Vie, éclaire le parcours évolutif par une information juste et rigoureuse; elle aide à se réorienter (si on s’est égaré ou si on a dévié de sa voie);  elle confère la vigilance en regard des influences extérieures déroutantes, stimule la créativité et supporte l’aspiration à s’accomplir dans la Lumière divine.

ÉTOILE PORTANT UN IOD CENTRAL : Elle identifie le Principe ou l’Enfant divin dans le cœur de l’Initié ou de l’élu.  L’expression

ÉTOILES QUI FUMENT : Cette expression sert d’allégorie aux comètes.

ÉTOILE QUI RAMÈNE À DIEU : Elle renvoie à l’Om (AUM) des Orientaux.

Etoile-rosicrucienneÉTOILE ROSICRUCIENNE : Étoile rayonnante portant en son centre une Rose+Croix.

ÉTOILES ROYALES : En Astrologie, elles réfèrent aux quatre étoiles fixes de première grandeur, appelées les étoiles-repaires : Aldébaran (printemps), Regulus (été), Altaïr (automne) et Fomalhaut (hiver).   Toutefois, Rigel remplace parfois Regulus et Spica, Antarès.

ÉTOILE TÉTRAÉDRIQUE : Elle donne l’image du Mer-Ka-Ba, composé de deux tétraèdres simples, l’un droit, l’autre inversé, les deux imbriqués.  Elle révèle l’Étoile de David exprimée en volume et en trois dimenÉtoile-tétraédriquesions.  Elle comprend, de haut en bas, un tube central, d’un diamètre correspondant exactement a celui obtenu en joignant le pouce et l’index de la main, qui s’étend bien droit depuis le point le plus élevé du dispositif jusqu’à son point le plus bas et qui passe à travers chacun des centres d’énergie de l’Arbre de Vie, dans le corps humain.

ÉTOILES TOMBÉES DU CIEL : Elles circonscrivent la réalité des Anges déchus.

ÉTOILE-CLOU : Elle désigne l’Étoile polaire par le fait qu’elle fixe la rotation de la Terre.

ÉTOILE VERTE : Elle identifie Geona, la Terre.  Elle exprime ce rêve, apparemment impossible, de vivre dans un monde d’amour, de paix et d’harmonie dans l’état paradisiaque retrouvé ou restauré.  Elle lie à l’Âme du Tout.  Elle désigne la Fontaine de Jouvence ou le Saint-Graal, la Vie universelle qui vibre à l’unisson de tous les cœurs, le Savoir universel.  C’est la Sage conseillère et la Conductrice prudente qui dispense tous les biens et comble tous les besoins.

ÉTOILES (Chant des…): Il désigne l’Om (AUM) des Orientaux, le Chant de l’Unité indivisible qui fait vibrer la Lyre cosmique.

ÉTOILES (Ceinture d’…) : Elle sert de métaphore à l’Éternité bienheureuse.

ÉTOILES (Deux) : Dans la Tradition égyptienne, elles renvoient aux Gémeaux, Castor et Pollux, l’un mortel et l’autre immortel.  Ils symbolisent les deux aspects de la Polarité créatrice et la dualité entre la Matière et l’Esprit.

ÉTOILES (Douze) : Elles font surgir le Monde céleste, le Point d’aboutissement du processus d’Ascension.

ÉTOILE (Graine ou Semence d’…) : Elle désigne le Germe cristallin, présent à l’intérieur de chaque être, programmé pour pousser à une date déterminée, changeant son taux vibratoire à partir d’un encodage particulier.  Cette expression laisse entendre que toute âme vivante provient d’un schème stellaire et porte en elle une Étincelle divine qui produit un écho aux confins de l’Univers et du Cosmos.  Elle éveille cette forme d’espoir, attisée dans le cœur, que tout être est relié aux autres corps célestes desquels il peut recevoir inspiration, aide, réconfort et soutien.  Elle illustre la magie de l’Amour universel, l’Énergie de cohésion, qui unit tous les êtres.

ÉTOILES (Pluie d’…) : Elle réfère à la multiplicité des êtres libres (autonomes et indépendants), à la fois semblables dans leur Essence, mais différents dans leur rôle fonctionnel respectif, bien qu’ils restent indissolublement unis dans l’Être-Un.  Au niveau individuel, l’expression

ÉTOILE (Poussière d’…) : Au niveau individuel, elle évoque l’origine stellaire de toutes les âmes vivantes qui ne descendent sur la Terre que pour s’instruire sur la dynamique du Principe créatif des plans inférieurs (denses) de la Conscience cosmique et pour expérimenter dans le libre arbitre.  À un autre niveau, cette expression exprime le baiser de la conscience, la communication amoureuse d’esprit à esprit, la force du contact avec la Nature divine.  Même qu’elle peut attirer l’attention sur les planètes en gestation d’étoile dans le Bain de l’Unité.

ÉTOILES (Sept) : Elles suggèrent la Hiérarchie des aspects divins du Père-Mère.  Elle se dédouble dans les sept étoiles des Pléiades (énergies du Père) et les sept étoiles de la Grande Ourse (énergies de la Mère), engendrant les sept astres sacrés de l’Univers solaire.

ÉTOILES (Sept… groupées autour d’une plus grande) : Elles réfèrent aux Pléiades, la Source de l’intelligence coordonnatrice des actions et des réactions naturelles, dons de la Justice immanente.  Elles émanent l’Énergie féminine de l’Univers, captées et retransmises, au niveau de l’universel solaire, par Uranus.  Autrefois, on croyait que cette constellation comprenait sept étoiles.

© 1990-2015, Bertrand Duhaime (Dourganandâ).  Tous droits réservés. Toute reproduction strictement interdite pour tous les pays du monde.  Publié sur : www.larchedegloire.com.  Merci de nous visiter sur : https://www.facebook.com/bertrand.duhaime.

A propos de l'auteur

6 Responses

  1. Étirév

    Bonjour,
    Et merci infiniment pour toutes ces informations au sujet des Étoiles.
    Elles sont là, toutes autour de nous, si belles, si lumineuses, et pourtant la plupart n’y prête plus aucune attention, alors que sans elles nous ne serions pas là.
    Cordialement.

    Répondre
  2. Samuel

    Je suis très heureux d’avoir lire l’histoire et la réalité sur le sens,le rôle et la signification des étoiles.
    Mais alors j’aimerais porter surtout ma réflexion sur les étoiles qui portes leurs sens sur l’existence suprême de Dieu le père, Jésus-christ de Nazareth et le saint esprit.

    Répondre
    • babwine samuel

      Si en realité la publicatipn et l’étude des origines de ces étoiles marche avec et ne deplaira pas à Dieu, que le grand Nom de notre Dieu, qui est l’omnipresent,l’omnipotent,l’omniscient soit glorifié jusqu’à l’éternité, amen

      Répondre
  3. DAVID

    Effectivement, sinon cela aurait été un bon gâchis d’espace pour rien 😉 elle ne sont pas la pour rien, elle nous dirige dans la vie temps que on pense a elle 😉

    Répondre
  4. stephant

    il me doit d avoir la croix tetraedrique et le millieu la croix comment avoir cette croix merci a vous ou de la faire

    Répondre
    • Bertrand Duhaime

      Voyez à l’article «Le Merkaba», dans la section «Culture), puis effectuez une recherche sur le Web, avec «Google Images».

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *