POURQUOI IL IMPORTE D’ÉTUDIER LES SYMBOLES…

Dans les dictionnaires, on définit sommairement le symbole comme un signe figuratif qui représente un concept et qui en fournit l’image, l’attribut ou l’emblème.  En spiritualité, on le définit comme la représentation imagée d’un Archétype ou d’une Idée divine, impliquant un lien de ressemblance analogique avec le support premier, pour unir le signifiant et le signifié, afin d’aider à les mieux comprendre et à les maintenir dans l’Unité divine.

En principe, le symbole fournit une réponse condensée, dépouillée, réduite à l’essentiel, en provenance de la Nature éternelle, pour jeter un pont entre deux mondes, le Ciel et la Terre.  Fondamentalement, il est composé de points, de lignes droites, d’angles et de courbes, pour former une image visuelle qui expliquent les quatre principes sous-jacents de la Manifestation.  Élargis en combinaisons innombrables, ils introduisent dans la complexité de la Géométrie et de la Mathématique de la  Création.  Tout symbole porte un message utile puisqu’il établit un pont entre le conscient et l’inconscient et entre le visible et l’invisible, assurant un passage entre ces deux instances, afin qu’elles puissent échanger, vivre et réaliser une cohérence harmonieuse.  Il renferme une qualité de sens grâce à laquelle il est facile d’établir des relations ou des analogies selon un mode de nature géométrique et mathématique, facilitant le passagesymboles des apparences à la réalité ou de la forme à l’Essence.  Ce signe de reconnaissance exprime un langage sans lequel aucun travail de l’esprit n’est possible pour comprendre la réalité qui se reflète dans le Miroir de la Vie.  Car il permet à l’énergie vitale en provenance des profondeurs d’irriguer le conscient et de l’éclairer.

Le symbole fournit le sens extérieur et visible d’une réalité intérieure et spirituelle dont l’expression se poursuit sur le plan physique par la force de la vie intérieure qui y est incorporée.  Il surgit du subconscient, de ce niveau de conscience situé derrière la conscience objective ou au-dessous d’elle, selon les points de vue.  Il détient cette propriété exceptionnelle de synthétiser dans une expression sensible toutes les influences de l’inconscient et du conscient, ainsi que les forces instinctives et spirituelles, dans leur degré relatif d’harmonisation à l’intérieur de chaque être.  Il relie la pensée personnelle à la sagesse de l’âme et au pouvoir de l’Esprit révélant les sources mêmes du Savoir.  Il aide à comprendre comment une identité naît et se développe et comment s’organise le langage qui rend compte de la Réalité.  De ce fait, il permet d’aller chercher la vérité, au-delà des apparences, de trouer le sens caché et secret de tout ce qui existe dans le Monde, traçant la voie du devenir.  Il donne une clef de la Voie initiatique.  Il s’agit d’une clef universelle réversible qui permet d’ouvrir des portes normalement infranchissables par le mental, un mode de langage destiné à susciter un état de conscience.

Le symbole exprime le langage intuitif qui permet de dépasser les limites de la raison.  Il exprime une signification qui dépasse le signe évident pour exprimer ce qui échappe au mental.  Il constitue un langage qui fonctionne par analogies, similitudes et complémentarités dans une longue chaîne de significations cachées.  Il  apprend à penser en images plutôt qu’en sons.  Il porte un enseignement qui révèle un archétype ou une vérité qui se dévoile et s’active dans la conscience de l’être humain, mais au niveau de l’inconscient, provoquant en lui une résonance profonde.  De signification et de potentiel infinis, il révèle l’Esprit, mettant à la portée une part de son contenu, selon le degré de conscience de chacun.  Il établit ses ramifications jusque dans les profondeurs de l’âme, au-delà de l’entendement.  Il oriente vers l’intérieur, faisant vibrer tous les plans, assurant le triomphe de la Lumière sur les Ténèbres.  Il amène une vérité transcendante à s’incarner ou à se révéler, servant, pour ainsi dire, de moule préétabli.  Aussi prend-il toute son efficacité dans sa simplicité.   En réalité, l’imagination pourrait engendrer de nouveaux symboles, d’une égale efficacité aux symboles antiques, pour exprimer les mêmes idées subtiles, mais ceux-ci résultent d’un long usage et ils détiennent la crédibilité persuasive de la Tradition.  Quoi qu’il en soit, il constitue le levier majeur qu’utilise la Hiérarchie cosmique pour agir sur le plan terrestre, réglant les faits et les événements conformément aux Décrets divins ou à l’Ordre cosmique.

Tout être constitue un symbole qui éclaire la Pensée ou l’Intelligence du Créateur.  En cela, l’Homme présente son énigme propre et il illustre le microcosme, le résumé complet du Macrocosme ou de la globalité du Cosmos.  Voilà pourquoi le symbole offre une clé pour déchiffrer les énigmes de la vie, décrire le fonctionnement de l’Univers et y donner une place à l’Homme.  Ainsi, il peut devenir un support puissant pour favoriser l’évolution puisqu’il détient une incidence plus directe et active que les mots parce qu’il n’est pas en relation avec un système de croyances, mais avec un archétype universel.  Dans la vie courante, à titre de message de l’Esprit, il délivre un message de vie à l’état pur, ouvrant des portes sur l’imaginaire personnel.  Il aide à comprendre la vie de tous les jours, montrant la voie à suivre pour résoudre ses problèmes et ses difficultés.  Car il aide à concilier les oppositions apparentes pour éviter qu’elles provoquent le malaise et le mal-être qui peuvent dégénérer en maladie, en soi ou dans son environnement.  Ainsi, lorsqu’un sujet est perdu dans la confusion, il peut demander à son Centre intime de lui suggérer un symbole qui puisse l’aider à clarifier son état.  En effet, alors, le symbole peut charger une situation d’une énergie de réalisation.

Au sens large, le système des symboles peut de composer, diversement, de points et de lignes, de formes géométriques, d’images, de scènes de la vie courante, d’activités humaines, de rayons de lumière, de champs énergétiques colorés, même de sensations.  Quelle que soit la forme qu’il prend, en se concentrant sur la perception reçue, on peut découvrir la synchronicité qui les relie à des expériences de sa vie journalière.  Surtout qu’il révèle aussi comment la vie de chacun s’adapte au réservoir collectif des modèles universels formés par la Tradition initiatique, le rituel religieux, la culture universelle (folklore, mythes, légendes, songes, visions et rêves) et les expériences humaines antérieures.

Tout bien compris, le symbolisme représente l’Art divin de penser en images plutôt qu’en sons.  Le symbole constitue le signe extérieur et visible d’une réalité intérieure et spirituelle dont l’expression atteint le plan physique par la force de la vie intérieure qui y est incorporé par Dieu lui-même.  Il aide à comprendre une réalité abstraite ou invisible.  Il sert de pont entre les deux mondes spirituel et physique pour expliquer ce qui arrive vraiment.  Il détient cette fonction de projeter sur le plan inférieur une signature afin de relier la Nature et l’Essence et de les amener à s’accorder et à s’harmoniser.  Il donne une clé réversible: il permet à l’Esprit d’atteindre le mental humain par le subconscient (le Moi supérieur) pour éveiller chez lui un état supérieur de conscience et au mental humain d’ouvrir des portes spirituelles autrement infranchissables pour obtenir des réponses à ses questions et pour voir ses besoins comblés.  Tout symbole contient un enseignement ponctuel et pertinent pour révéler un archétype en fonction dans son univers, lui exprimer une vérité qui cherche actuellement à se dévoiler ou à s’activer dans son expérience.  Il agit dans son inconscient pour provoquer en lui une résonance profonde pour l’amener à s’ajuster à l’Univers et au Cosmos afin de mieux vivre et d’être plus heureux.  De signification et de potentialités infinies, il révèle la dynamique de l’Esprit suprême à travers lui, mettant à sa portée une part de son contenu, selon son degré de conscience.  Il établit des liens jusque dans les profondeurs les plus intimes de son âme, où s’expriment les affinités et les connivences universelles et cosmiques, au-delà de son entendement.  Il vise à l’orienter vers l’intérieur, pour mieux comprendre sa mission, la part du Plan cosmique qu’il doit remplir, faisant vibrer tous ses plans, pour assurer le triomphe de la vérité sur l’erreur ou de la Lumière sur les ténèbres.  Il amène une vérité transcendante à s’incarner ou à se révéler, servant, pour ainsi dire, de moule préétabli comme archétype dans la Pensée de Dieu.

Mais, demandera-t-on, à quoi peuvent bien servir ces longues considérations.  Eh bien, elles vous aideront à éclairer la direction à donner à votre vie jour après jour.  Tous les symboles du quotidien émanent des archétypes divins pour révéler la simplicité des quatre principes sous-jacents à la Manifestation divine.  Ils élargissent, en combinaisons innombrables, les divers aspects de la multiplicité qui prend sa source dans l’Être-un.  Ils aident à sonder les complexités de la Géométrie du Grand Architecte de l’Univers, aidant à comprendre son rôle et sa place dans cet ensemble infini.  En ce sens, les symboles deviennent des supports puissants pour favoriser et accélérer son évolution, indiquant la voie directe pour y parvenir.  Ils ont une incidence plus directe et plus active que les mots sur la vie parce qu’ils sont en relation avec un archétype universel ou cosmique.  Par exemple, quand on se trouve dans une impasse, plutôt confus et perplexe, on peut demander à son Centre divin de faire apparaître ou vibrer un symbole dans sa conscience pour expliquer ce qui se passe ou faire comprendre les choix à faire.  Ce symbole, chargé en lui-même d’une grande énergie de réalisation, pourra aider à changer une situation apparemment bien compliquée ou difficile.

Les symboles servent à déchiffrer les énigmes de la vie, à décrire le fonctionnement de l’Univers et à y révéler la place de l’être humain, de chaque être humain.  Fondés sur un langage subtil qui fonctionne par analogies, similitudes et complémentarités, ils ouvrent des portes sur l’imaginaire et relient à une longue chaîne de significations secrètes.  Tout au long de notre œuvre, dans ce livre comme dans les autres qui suivront, nous fonderons nos commentaires surtout sur le sens antique des symboles, toujours pertinent aujourd’hui.  La Tradition originelle n’a pas d’âge.  Notons que, par son imagination, du fait qu’il est doté du pouvoir créateur, tout être humain pourrait inventer des nouveaux symboles d’une égale efficacité aux symboles anciens, ce qui devient évident notamment dans le monde du commerce et de la création artistique.  Mais nous ferons remarquer que les symboles traditionnels, à cause de leur long usage, apportent la persuasion de la continuité historique et évolutive.  On peut y découvrir la synchronicité qui les relie au mouvement de l’Univers et aux expériences de sa vie quotidienne.  Ils révèlent comment la vie de chaque être s’adapte fidèlement aux modèles universels et cosmiques du Réservoir collectif, formés par la Tradition initiatique, tels que révélés par le folklore, les mythes, les légendes et les rêves.  Le symbolisme sert de levier majeur à la Hiérarchie invisible pour agir sur le plan terrestre, réglant à partir de lui les faits et les événements conformément aux Décrets divins émis par le Créateur ou à l’Ordre cosmique établi par Lui.

Si le symbole traditionnel implique un lien de similitude analogique entre le signifiant et le signifié, les symboles originels sont composés de points, de lignes droites, d’angles et de courbes pour expliquer le Principe de la Manifestation cosmique dans son déroulement, au plan personnel, collectif ou global.  Dans le psychisme humain, ils peuvent se présenter sous la forme d’images, de formes géométriques, de scènes de la vie courante, d’activité humaines, de rayons de lumière, d’auras colorées, de sensations.  Quelle que soit leur forme, ils visent toujours à révéler concrètement une notion abstraite immédiatement pertinente et pratique.  Ils aident à comprendre la vie de tous les jours, montrant la direction à suivre pour résoudre facilement ses problèmes ou entreprendre les bonnes expériences.  Ces représentations imagées s’appuient sur un réseau d’énergies vitales pour aider à concilier les oppositions apparentes de manière à éviter qu’on s’enfonce dans le mal-être pouvant dégénérer, pour soi, en maladie, ou, dans son environnement, en désordre.

Pour l’être humain, le symbole permet de passer des apparences à la réalité ou de la forme à l’Essence, afin de participer au Savoir en déjouant les illusions.  Il détient cette propriété exceptionnelle de synthétiser, dans une expression sensible adéquate, toutes les influences de l’inconscient (avec ses pulsions instinctives), du conscient (avec son désir de connaître) et du subconscient (avec ses forces spirituelles) dans leur degré relatif d’harmonisation à l’intérieur de chaque être.  Il facilite l’atteinte de la vérité pure, au-delà des apparences, de trouver le sens caché de tout ce qui existe, pour tracer la voie de son devenir.  Il explique les clés de la Voie initiatique dans une image condensée, dépouillée, réduite à l’essentiel, fournies par la Nature.  Il renferme une quantité de sens grâce auxquels il devient facile d’établir des relations selon un mode géométrique et mathématique.  Il sert de signe de reconnaissance pour exprimer un langage sans lequel aucun travail mental, dans une quête de réalité, telle qu’elle se reflète dans le Miroir de la Vie, ne serait possible.

Pour tout dire, le symbole, qui aide à dépasser le mental, est relie la pensée à la sagesse de l’âme, donc aux sources même du Savoir.  Il aide à comprendre comment naît et se développe une identité et comment naît et s’organise le langage intérieur pour rendre compte de la réalité.  Il permet à l’énergie vitale provenant des profondeurs de soi d’irriguer son conscient afin d’amener toutes ses dimensions à échanger, à vivre et à réaliser une cohérence harmonieuse.  Chaque être représente une énigme symbolique, un aspect divin, un microcosme expliquant une part du Macrocosme, la Manifestation de l’Intelligence de Dieu.  Il aide à relier le signifiant et le signifié pour mieux les comprendre et les maintenir dans l’Unité divine.  Il contient toujours un message utile beaucoup trop négligé, car il exprime, à un niveau supérieur, que rien ne peut déformer, une communication spirituelle.

© 2010-15 Bertrand Duhaime (Dourganandâ).  Tous droits réservés. Toute reproduction strictement interdite pour tous les pays du monde.  Publié sur : www.larchedegloire.com.  Merci de nous visiter sur : https://www.facebook.com/bertrand.duhaime.

A propos de l'auteur