LE SYMBOLISME DES PIERRES NATURELLEMENT ASSOCIÉES AUX ASTRES CONFORMÉMENT À L’OCTAVE SONORE DE LA LYRE COSMIQUE OU DE LA SYMPHONIE DES SPHÈRES…

image-de-pierres-diversespierres

De la même manière que les astres sont reliés à une onde cosmique et à un métal, ils sont également associés à une pierre, généralement de la couleur de leur rayonnement subtil.  Nous vous fournissons ici la liste la plus usuelle au niveau des recoupements de la Magie spirituelle ou Alchimie divine.

 

MARS et le RUBIS :

mars-symvole

Le rubis est la gemme des souverains (rois, princes et seigneurs).  Il s’agit d’un corindon à base d’oxyde d’aluminium ou d’aluminate de magnésium, généralement d’un beau rouge cerise ou écarlate, parfois rouge rosé ou rouge bleuté, symbolise la puissance et le prestige des détenteurs d’un pouvoir authentique.  Évidemment, on élargit ici cette notion au sens de grande vitalité qui supporte une créativité évolutive fondée sur les qualités du cœur et derubis-taillérubis brutl’esprit.  Car cette pierre d’encouragement, qui stimule le dynamisme, le courage, l’ardeur, la compréhension et la dévotion à une cause évolutive, communique instantanément un apport prodigieux de fore vitale et elle éveille le désir de réaliser le but ultime de sa vie.  Elle supporte la volonté, la motivation, l’affirmation de soi, la patience, la persévérance, faisant ressortir la beauté d’une âme conscience de sa mission terrestre.  Cette pierre aide à se relier au Créateur suprême et à le sentir agir en soi.  Elle établit l’équilibre entre les mondes intérieur et extérieur.  Elle aide à percevoir dans le miroir de la vie le retour de ses formes-pensées et de ses expériences antérieures.   En plus d’être associée à l’amour et à la souveraineté, le rubis était autrefois considéré comme la

pierre nuptiale idéale, gage de fidélité, de fécondité et de prospérité en mariage.  Pierre masculine, reliée à Mars et au Bélier, ce joyau renforce toutes les qualités viriles : extériorisation, fertilité, créativité, prise de décision, confiance en soi, estime de soi, audace, esprit d’entreprise, amour inconditionnel qui amène à donner sa vie aux êtres chers et à servir de façon désintéressée.  Certains la considèrent à juste titre comme une pierre qui attire la richesse, l’abondance, la prospérité.  Mais elle force subtilement à sacrifier les prétentions égoïstes sur l’autel de l’Idéal de vie, amplifiant le retour karmique chez les êtres mercantiles, matérialistes ou sceptiques.  On ne peut s’en servir que si on témoigne d’une conscience altruiste, généreuse, fraternelle, solidaire du bien-être de l’ensemble des êtres.  C’est la pierre de l’être bien enraciné dans la nature terrestre qui a compris que l’expérience de la vie consiste à évoluer, donc devenu conscient du fait qu’il doit gravir la Montagne sacrée par la Voie royale.  Dans la Tradition hindoue, le rubis est considéré comme le «Joyau des joyaux» et il est relié à «Vishnou» comme symbole de l’âme humaine ardente.  Pour les Mayas, il figurait l’amour et la fraternité, d’où on l’associait à la Quatrième Porte de la Voie évolutive.  En Europe, il était réputé prémunir contre tout péril, écarter les maladies infectieuses, prévenir les dangers d’épidémie et pondérer les passions.  On affirmait qu’il protégeait contre toute atteinte à sa réputation, à as positon sociale et à ses biens, conférant  force et domination sur tout être.  En réalité, relié au centre-racine, il stimule la vitalité, la vigueur, l’endurance et la robustesse, il prévient la fatigue, il dissout la mélancolie, il accroît le magnétisme personnel, il améliore la santé physique et il favorise la longévité.  Pour cette raison, on peut s’en servir comme pierre de soutien dans les passes difficiles, pouvant pondérer ses effets survoltants au moyen d’une pierre verte, notamment l’émeraude.  Pierre chaude et rayonnante, elle constitue un gage de succès si on s’en sert dans l’esprit de service et l’abnégation.  Mais, chez un être dominateur, elle incline vers l’agressivité, l’hostilité, l’envie, la jalousie, la rivalité, la colère, l’abus de pouvoir.  De façon générale, le rubis hausse le niveau d’énergie, il élève la température du corps et il active le mental.  Mais il ouvre aussi à l’intuition, aidant à situer les faits dans leur juste perspective.  Au niveau émotionnel, il dissout les énergies négatives et il écarte les obstacles qui s’opposent au maintien de bonnes relations avec son entourage, rétablissant la paix intérieure.  Il renforce l’art de la négociation dans les affaires.  Puisqu’il équilibre tous les plans invisibles, on peut s’en servir en  méditation pour atteindre un état de libération et de sécurité intérieures.  Alors, il permet d’explorer les liens du cœur, de se relier à sa lumière et de rétablir le flot des énergies universelles en soi.  Il peut contribuer à dissoudre les karmas affectifs du présent et du passé.

En thérapie, on recourt au rubis pour stimuler le corps, supporter le cœur et la circulation sanguine, augmenter l’hémoglobine, prévenir les fausses-couches, contrer la fatigue et l’épuisement, améliorer la digestion, fortifier dans toutes les maladies dégénératives.  Il accélère l’assimilation du calcium, du fer, du magnésium et de la vitamine E.  On le recommande dans les cas de problèmes intestinaux (notamment de flatulences et de constipation), de sang chargé ou anémié, de troubles hépatiques, de tachycardie et d’arythmie, de poliomyélite, d’évanouissement, de leucémie, d’hémorragie, de fièvres, de maladies infectieuses (entre autre la peste bubonique) et dans le cas de faiblesse du système immunitaire.

Le SOLEIL et l’ESCARBOUCLE :

Soleil-symbole

Généralement, en magie rituelle, on associe le Soleil à l’escarboucle, une pierre précieuse de couleur rouge du groupe des grenats qui éescarbouclecornaline-brutemet un vif éclat.  On considère cette pierre comme un gage d’énergie et de succès, elle exprime les désirs brûlants enfouis au fond du cœur.  Dans les légendes, elle forme l’œil unique et rougeoyant fiché au milieu du front des dragons et des vouivres, ces serpents fabuleux.  On dit qu’elle surpasse en intensité énergétique toutes les pierres les plus ardentes et qu’elle projette ses rayons comme un charbon ardent capable d’illuminer les plus grandes ténèbres.

Mais au chapitre de l’utilisation relative aux chakras, on préfère une pierre plus visiblement orangée comme la cornaline.  Il s’agit d’une variété de calcédoine ou d’agate du groupe des quartz, offrant des tons orangé clair, orangé-rouge ou rouge-brun, toujours presque unie.  Cette pierre agit sur les centres ombilical et solaire, moindrement sur le centre cardiaque, mais elle peut aussi dénouer des nœuds au niveau du centre laryngien.  Elle symbolise la fore et la beauté de la Terre, rappelant, par ses riches couleurs, l’aurore ou le crépuscule, la palette des feuilles d’automne et les cycles des saisons.  Elle recharge le corps éthérique et elle harmonise tous les corps inférieurs, faisant surgir une perception claire de sa voie évolutive, facilitant la saisie des implications et des orientations de sa vie.  Elle amène à mieux s’insérer dans le temps présent et à déceler le moment opportun de passer à l’action.  Elle assure des résultats bénéfiques aux personnes qui, se mettant en quête d’un emploi, ont besoin de se concentrer, de prendre une décision, ont besoin d’un regain de courage ou de motivation, veulent réussir dans leur démarche.  Autrement dit, par son énergie chaleureuse, elle stimule la vitalité et, avec elle, la gaieté, le goût de vivre, l’esprit d’entreprise et l’optimisme, pouvant suppléer dans tous les cas de carence énergétique.  Elle libère de la peur, du chagrin, de l’apathie et de la mauvaise humeur.

En thérapie, on la recommande pour ses effet bénéfiques au niveau des reins, du foie, de la vésicule biliaire, du pancréas, des intestins et des organes reproducteurs, de même qui pour purifier le sang et pour dissoudre les blocages énergétiques.  On s’en sert dans les cas de crampes, de fièvre, de diabète, de névralgie, d’empoisonnement sanguin, d’hémorragie, de dysménorrhée, d’hémorroïdes, de troubles cardiaques, d’hypotension, de convulsions, d’arthrite, de rhumatisme, de congestion pulmonaire, de plaises difficiles à cicatriser.  Dans l’accouchement, elle réduit les douleurs.  Elle renforce tout le corps, le prédisposant à capter plus de force vitale.  Au niveau psychique, on l’emploie pour pondérer l’obstination, dissiper les émotions, notamment pour apaiser la colère.  Elle préviendrait les blessures en cas de chute et elle écarterait les cauchemars, leur substituant des rêves agréables.

Attention : puisque cette pierre hausse fortement le taux vibratoire, il convient de vérifier le temps qu’on peut la porter sans inconvénient.

Mais le Soleil, surtout en tant que Soleil cosmique, peut être associé au diamant.  Cette pierre, la plus précieuse, constitue un carbone cristallisé qui illustre l’Illumination suprême, la lumière pure et parfaite qui couvre l’ensemble du spectre énergétique ou le résume, ce qui fait de ce matériau le Maître de toutes les pierres.  Au premier chef, il exprime le rayonnement du Lui-Elle, le Dieu-Déesse Créateur.  Il affine le degré de pureté, de vérité, d’amour, d’engagement, conférant une force immuable et constante.  En fait, il peut servir d’adjuvant ou d’auxiliaire en toutes circonstances et dans tous les cas.  Il diamant brutillustre l’accomplissement tangible de la Loi divine qui instaure l’harmonie et l’équilibre dans tous les aspects de la vie.  Au plan individuel, il aide à communiquer avec sa  Divinité intime, il accélère l’ouverture aux enseignements spirituels et aux diamany-brillant-valeurs supérieures qui sont communiquées par l’intérieur, portant à la vertu.  Il force à améliorer toutes ses relations avec autrui, prédisposant à la confiance, notamment dans son ménage et sa famille, et il incline vers la réconciliation générale.  Il aide à percevoir toutes les créatures comme des entités spirituelles ou comme des divinités incarnées.  Gage de succès dans les expériences ou les entreprises, il reste d’abord relié au monde des connaissances par opposition au monde de formes.  Par sa pureté, sa limpidité et sa luminosité, il constitue un symbole magique de perfection et il exprime les mille facettes heureuses de l’existence.  Cette pierre gemme, mûrie dans la matrice terrestre, constitue la pierre la plus dure, la plus réfulgente et la plus dispersive.  Elle désigne un esprit parfaitement épanoui, libéré de toute pensée limitative.  Elle évoque l’Intelligence Absolue, la Conscience cosmique pure, l’Énergie divine qui œuvre dans la densité, exaltant tous les phénomènes, propageant partout la beauté.  En principe, la Nature réserve le diamant à un être qui a convenablement perçu ou assimilé toutes les leçons de la vie, dont la richesse spirituelle déborde et se répand sur les autres dans le détachement complet et l’innocuité.  Il appartient à un être qui, au bord d’un cours d’eau, exprime le courage de traverser les ronciers et les marais et de pénétrer dans les tunnels souterrains obscurs.  Aussi doit-on toujours s’en servir sans convoitise, dans un profond respect.  En fait, il s’agit de la pierre la plus parfaite que l’on puisse trouver sur la Terre parce qu’elle figure l’être qui a accédé au sommet de son évolution.  Elle est reliée à l’Être-Un, à la Source divine qui donne naissance à tout, s’appuyant sur la volonté de se faire connaître amoureusement et de le faire dans la fidélité à son alliance.  Ne contenant qu’un élément, purifié au maximum, elle sert d’amplificateur très puissant à l’Énergie cosmique et à toute forme d’énergie qui en dérive.  Elle augmente sans discernement toute vibration, négative ou positive, d’où il peut accélérer toute répercussion karmique et toute causalité.  Image de simplicité, de confiance, de patience et de tendresse, elle inculque la force, un courage indomptable, rendant une conscience irréprochable.  Si elle peut réfracter toutes les couleurs du spectre de la lumière, c’est grâce à sa transparence.  Par ce phénomène exceptionnel, il révèle l’Unité de la Source primordiale, d’une pureté absolue, d’une vérité pure, qui garde la Lumière originelle d’une limpidité parfaite, assurant aux être une transformation spirituelle rapide de l’entrée dans la Matière jusqu’à l’Initiation suprême de la Fusion en Dieu.  Au niveau concret, il traduit une communication claire, la transparence d’esprit, la sincérité parfaite, les associations limpides réalisées dans le temps, les résultats heureux qui surgissent d’une implication patiente et persévérante, la durabilité des relations constructives, la force inaltérable qui peut surgir de l’être.  Cette pierre chaleureuse, qui aide à découvrir la totalité de la Lumière divine qui brille au cœur de l’être, dégage de puissantes vibrations qui favorisent son accomplissement et assurent une protection à tous les niveaux.  Elle clarifie les communications intimes, attire les rêves prémonitoires et elle prédispose à recevoir des intuitions spontanées incroyables.  Comme une foudre concentrée, elle exalte les propriétés de toutes les autres pierres, s’appuyant sur la forme géométrique de l’octaèdre.  Par cette image, on reconnaît la force de l’âme, du rayon christique, indestructible, figure de la prière instante placée auprès du Couple céleste et de la maîtrise suprême.  Pour les Mayas, il s’agissait de la pierre de la Septième Porte qui permet de comprendre les autres à partir d’une compréhension complète de soi-même.  Liée au plus haut idéal, elle incline vers le désir de se sublimer totalement, de fusionner le Ciel et la Terre, dans le renoncement et l’authenticité.  Elle prévient le sentiment d’insécurité, écarte le manque d’estime de soi, repousse les attaques inamicales ou hostiles.  Pierre du Lion, elle agit sur tous les corps subtils, particulièrement sur les centres éthérique, mental et intuitif (bouddhique), favorisant la vision subtile.  Autrefois, on la recommandait pour guérir la plupart des maladies, immuniser contre les poisons, protéger contre la folie et aider à gagner un procès, assurant qu’il était particulièrement secourable à la femme en couches.En thérapie, on préconise son usage pour accélérer la désintoxication, soutenir les systèmes musculaire et nerveuses, améliorer la coordination motrice, accroître la production d’endorphines, restaurer la vitalité, apaiser la tension, renforcer l’hypophyse, l’épiphyse et les gonades.  Au niveau psychique, elle équilibre la personnalité, notamment dans le cas de jalousie morbide.  On la recommande dans les cas d’autisme, de dyslexie, d’épilepsie et de tuberculose.

VÉNUS et le LAPIS-LAXULI :

Vénus-symbole

Le lapis-lazuli désigne une pierre bleu ciel ou azurée, d’un bleu profond ou bleu indigo absolument superbe, un composé de structure granuleuse, à base de silicate de sodium-calcium avec sulfate et sulfure, présentant des taches blanches de calcite et des points de pyrite qui ressemblent à de l’or.  Aussi appelée haüyne ou lazurite, mais à ne jamais confondre avec la lazulite, elle fut utilisé en Égypte depuis la plus haute antiquité, servant dans l’initiation lapiz-lazuli-taillélapiz-lazuli-brutaux Grands Mystères et devenant la pierre royale.  Associée à Vénus et aux centres laryngien et pinéal, elle symbolise la Force sacrée d’origine céleste qui donne naissance à la nuit étoilée.  Justement, placée sur la gorge, elle stimule la montée de la force vitale, ce qui explique ses propriétés thérapeutiques notoires.  Alors, elle confère vitalité, force, puissance, sagesse, clarté mentale, ouvrant davantage à la connaissance spirituelle.  Appliquée sur la glande pinéale, elle dissout les blocages inconscients, ce qui permet d’établir un meilleur contact avec la pensée intuitive et d’atteindre un état de puissance et de stabilité au niveau de l’esprit.  Elle amène toujours la pensée à se relier à sa propre source de pouvoir.  Pierre androgyne, tantôt masculine et tantôt féminine, c’est la préférée des mystiques parce qu’elle constitue un gage d’amour désintéressé, d’amitié fidèle et de courage dans les épreuves.  En plus de développer la télépathie, de renforcer l’audition et la vision subtile, de supporter la communication, d’harmoniser tout l’être, d’équilibrer les aspects interne et externe de l’être, elle augmente l’influence lumineuse de la constellation de naissance d’un sujet.  Elle renforce la volonté, inclinant vers la bonté, la serviabilité et la tolérance.  Supportant les ondes lumineuses de la pensée créatrice, elle révèle les formes-pensées qui interviennent dans un processus évolutif et elle indique la direction de la Voie royale.  Elle porte le message qu’on traverse une phase de développement psychologique important qui permettra de percevoir différemment les êtres, les circonstances et les événements.  Ainsi des contacts cosmiques, porteurs d’enseignements universels utiles à la réalisation de son but ultime, devraient présentement s’établir.  Reliée à la Conscience cosmique et à la conscience cellulaire, cette pierre représente la Mater materia des alchimistes.  Elle constitue un agent purificateur tant sur le plan mental que spirituel, protégeant contre toutes les influences néfastes.  Comme elle élève le taux vibratoire et ancre dans la Terre, elle apaise et calme tout l’être, portant tout sur un mode joyeux et égayant.  De ce fait, elle aide à développer une personnalité transparente et rayonnante.  Elle induit la Lumière divine dans la dimension physique, renforcissant le désir de découvrir la vérité, restaurant la confiance en soi, ce qui permet de mieux percevoir ses potentialités.  Elle ramène un être à son idéal de vie, lui inculquant la détermination d’y parvenir.  Elle trace pas à pas une route à travers les ténèbres et les illusions de l’inconscient jusqu’à ce que le sujet parvienne à s’identifier à son Moi divin.  Pierre de l’amour, chez le peuple on préférait voir en elle un support de la séduction, du maintien de la fidélité dans le couple et e consolidation des unions amoureuses.

En thérapie, on s’en sert pour corriger le surmenage et dissiper la dépression.  On la dit efficace dans les cas de congestion de la gorge, d’enflures, de fièvre, de maux de tête, de menstruations difficiles, d’épilepsie, d’apoplexie, d’hypertension, d’eczéma, de nervosité, d’insomnie, de fausses couches.  On aime croire qu’elle assainit la chevelure, enraie les pellicules et prévient la chute des cheveux.  On la recommande pour se défaire de la vilaine habitude de se ronger les ongles.

Attention : on devrait éviter de porter cette pierre avec d’autres pierres ou de la laisser en milieu humide, ce qui abimerait lentement sa surface.

Mais, au plan des chakras, on préfère relier Vénus à la topaze dorée.  Pierre précieuse, à base de silicate de fluor et d’aluminium, incolore ou de couleur jaune vif, brun orangé, bleu clair, rose pâle ou rose vif, plus rarement vert pâle.  Il exprime la sagesse, la sérénité et la joie de vivre.  Le topaze dorée topaze-doréerenforce le corps éthérique, l’accordant avec le corps physique, mais il aligne également les centres frontal, ombilical et éthérique. Il dégage le plexus solaire des émotions pour égayer un sujet morose ou dépressif, contrant l’épuisement et prévenant l’insomnie.  Il propage une puissante énergie curative et il régénère, renforce et restructure l’ADN.  En fait, cette pierre contient toute la sagesse de l’Humanité et elle supporte la transformation physique en propageant la Lumière christique de couleur dorée.  En méditation, on peut s’en servir comme centre de la concentration visuelle.  Associée au rayon de l’abondance, elle équilibre les échanges pour maintenir le don et la réception dans une juste proportion de sorte qu’il y ait toujours assez de tout.  En outre, dans une pièce, elle émet des ondes équilibrantes qui provoquent spontanément dans l’environnement une explosion de joie.  Elle éveille l’aspiration spirituelle, elle développe l’intuition et elle motive à réaliser ses potentialités profondes.  Au toucher, la majorité des gens ont l’impression d’entrer en contact avec une fontaine lumineuse qui aide à comprendre la beauté omniprésente dans l’Univers.  Elle diffuse la connaissance lumineuse et elle dispense les vertus royales.  Pas étonnant que les Mayas l’aient retenue comme la pierre de la Deuxième porte, celle de la dévotion et de la gratitude.  La topaze aide à prendre sa place dans la société et elle attire la sympathie de la part d’autrui.  Pierre de sagesse, de confiance et de détermination, elle assure la paix d’esprit, elle atténue les passions violentes et elle réprime les pulsions de l’ego.  Elle calme les tensions et les émotions, elle pondère l’agressivité, l’envie, la jalousie, tous les aspects de la concurrence et de la rivalité.  Surtout, elle restaure la vitalité générale, clarifiant la pensée, permettant de poursuivre ses activités intellectuelles sur une longue période et de mieux formuler ses projets.  L’expression fausse topaze identifie la citrine.

En thérapie, on invite à privilégier le choix de cette pierre pour fortifier le cœur, pour équilibrer le système nerveux, pour résorber les végétations, pour régénérer les tissus, pour ralentir le vieillissement, pour stimuler le système digestif, pour réduire les varices, pour arrêter les hémorragies, pour calmer la toux et le croup.  On la recommande tout autant dans les cas de surdité, de goitre, d’oreillons, d’hypertrophie des ganglions, d’obésité, de pancréatite, d’amygdalite aiguë, d’angine et de coqueluche.  Après une intervention chirurgicale, elle active le processus de la cicatrisation.  Dans ce dernier cas, il faut expliquer que cette pierre fluidifie les énergies dans les tissus permettant la réparation de toute blessure, même ancienne.  Elle stimule la circulation sanguine, empêchant que les membres deviennent froids aux extrémités.

La TERRE et l’ÉMERAUDE :

L’émeraude représente une pierre d’un vert d’herbe, un silicate d’aluminium et de béryl, qu’on retrouve dans les pegmatites, qui est reconnue comme la plus belle de son groupe et qu’on désigne comme un cristal de beauté, de grâce et d’équilibre. Terre On en retrouve émeraude tailléedes sujets d’un vert plus ou moins éclTerre-symboleatant qui peuvent varier des tons vert-jaune au vert sombre.  Pierre de Vénus et de la Balance, souvent associée au Taureau, intimement reliée à la Terre et à l’Iémeraude brutentelligence universelle, elle détient dans son champ magnétique, des plus vibrants, la Force créatrice en équilibre parfait, alliant en toute harmonie le penser conscient et la sûreté de l’acte évolutif.  Elle exerce une influence significative sur le plexus solaire, contribuant à dissiper les émotions, mais elle agit plus directement sur le centre cardiaque, exprimant d’abord l’amour impersonnel et inconditionnel, la croissance naturelle à son rythme, l’expansion équilibré, le don de soi, l’altruisme, la connaissance psychique, le pouvoir psychique, l’abondance (richesse et prospérité).  En fait, elle aide à découvrir d’autres voies d’accès à la prospérité que celle de l’argent.  Dans la civilisation maya, on la reliait à la Troisième Porte, celle de la loyauté et de la vie éternelle, à titre de centre d’unification des influences spirituelles et matérielles.  Ailleurs, on la considère comme la pierre de la sympathie et de la justice qui exprime la règle d’or de la spiritualité.  Du reste, les Anciens la considéraient comme la pierre de la chance pure.   Elle développe tous les aspects bénéfiques du cœur participant au registre des activités et des affections pures : sentiment de l’honneur, vérité, sincérité, franchise, loyauté, honnêteté, intégrité, esprit fraternel, humanisme, générosité, clémente, tolérance, compréhension, sociabilité, compassion, goût des divertissements sains.  Elle participe aux nouveaux fondements de l’égalité des êtres.  Mais on l’associe également à la sécurité intérieure, à la maîtrise de soi, à la régénération cellulaire, à la mutation spirituelle, au maintien de l’espérance, à l’ordre divin et à l’accession à l’immortalité.  Pierre de l’intuition, que l’on appelle parfois la fleur du ciel, on la considère comme le meilleur talisman du fait qu’elle clarifie la mémoire et l’esprit, confère la vision de l’avenir, ouvre aux révélations divines, aidant à percer les ténèbres les plus obscures, à mieux comprendre son monde intérieur, à s’unir à la sagesse des âges, à percer les plus grands secrets, à accéder à la connaissance universelle.  C’est la pierre de la vie manifestée, de l’évolution à travers les cycles, du renouveau périodique, qui lie aux forces constructives de la Terre et de la Mère céleste pour faire renaître et fructifier les espoirs légitimes.  Pierre du pape, elle émet un courant direct et continu qui provient du Rayon vert universel qui permet une meilleure communication avec son Moi supérieur.  À son contact, elle instille immédiatement une énergie bienfaisante qui rajeunit et qui améliore la faculté de se centrer sur l’Univers et le Cosmos.  Par son rayonnement fabuleux, elle permet de se concilier les Esprits de la Nature qui aident à découvrir les trésors de la Terre, même à retrouver des objets perdus ou à développer un do analogue à celui de la prophétie, la lecture du futur immédiat.  Elle apprend à l’individu à reconnaître sa dignité originelle, à se considérer comme une entité cosmique illimitée, constamment pourvue par l’Approvisionnement universel ou la Providence divine, à se percevoir comme unie à tout et au Tout, à développer la confiance dans ses propres possibilités.  On relie cette pierre à la fertilité, au printemps, à la végétation, reconnaissant qu’elle stimule la croissance physique, l’ouverture mentale, l’expansion psychique, l’accomplissement spirituel.  On s’en sert pour écarter les rêves désagréables, favoriser le sommeil, vitaliser le cœur, régler la circulation, renforcer l’intelligence, harmoniser tout l’être, atténuer les chagrins d’amour et inculquer un nouvel élan.

En thérapie, on la prescrit dans les cas de stérilité, d’œdème, d’infections cutanées, d’épilepsie, de coliques, de dysenterie, d’anémie, de retard de croissance, de perte de mémoire, de problèmes oculaires, d’hémorragie et d’autres dérèglements de la pression sanguine et de troubles cardiaques.  On la recommande pour la guérison des blessures.

JUPITER et le SAPHIR :

Jupiter-2

La saphire est une pierre du groupe des corindons, à base d’oxyde d’aluminium, incolore ou de couleur bleu, rose, orangée, jaune, verte, violette ou noire, reliée à Jupiter (d’autres disent au Soleil) et à la Vierge (d’autres préfèrent dire le Cancer), qui peut agir sur le centre d’énergie correspondant à sa couleur.  Elle symbolise les Cieux et elle exprime la sainteté ou la motivation à accomplir la Volonté divine.  Pierre de la vérité, de l’harmonie et de la constance, elle annonce un message secret délivré directement par le Tout-puissant.  Elle agit principalement sur l’hypophyse, la glande pinéale et le plexus solaire, saphire-tailléesaphire bruteélevant l’âme, stimulant l’intuition, la compréhension et la dévotion.  Elle accroît également le pouvoir curatif et la puissance créatrice.  Pierre de méditation, elle émet constamment des rayons d’engagement et d’exigence envers soi, dans une ferme motivation à contribuer à la réalisation dub ut ultime de la Vie.  Voilà pourquoi on dit qu’elle attire les faveurs de Dieu.  Mais on ne peut en révéler grand-chose puisqu’elle exprime, en elle-même, un phénomène cosmique hermétique, sans cesse portée à voiler sa teneur.  En ce sens, elle évoque les enseignements spirituels profonds, les révélations sacrées, les informations intimes avancées, qui font dire, quand on sait tout, qu’on ne sait rien encore ou qu’on en sait toujours moins que ce qu’il reste à apprendre.  Ainsi, bien que reliée au rayon de la fierté et de la dignité, elle incline vers l’humilité et la modestie.  Ce qui ne signifie rien de contradictoire puisque l’humilité amène à se présenter comme on est, avec ses grandeurs et ses faiblesses, sans en ajouter ni en soustraire.  Quoi qu’il en soit, le saphir entraîne sur le Pont cosmique qui unit la conscience avec le plan divin.  Elle catalyse dans l’être des forces cosmiques qui confèrent une inspiration purement divine.  Pour les Mayas, elle évoque la Cinquième Porte, celle de la grâce, de la paix et du pouvoir.  Ailleurs, on la considère comme un gage de sagesse, de continence, de chasteté, développant la faculté de l’échange érotique sans contact.  Elle développe l’imagination, la clairaudience (spécimen bleu pâle), la vision subtile (spécimen bleu foncé), la communication, aidant la Lumière à devenir pensée et cause de manifestation.   En fait, cette pierre adoucit le caractère et les mœurs, inclinant vers l’aménité, l’affabilité, l’esprit de paix, éveillant des sentiments tendres et fraternels, tout imprégnés de spiritualité.  Car elle porte à s’intérioriser et à s’élever, en esprit, vers la Lumière divine.  Pierre de la joie sereine et de la a prémonition claire, le saphir protège contre les influences négatives et contre les maléfices, opérant dans l’être une véritable catharsis.  Il éveille la conscience jusqu’au niveau cellulaire, prédisposant à la philanthropie et au service humanitaire.  Il purifie le champ énergétique et il accélère la maturation spirituelle.  On croit que le saphir foncé convient mieux à l’homme, tandis que le pâle sied mieux à la femme.  Peu importe sa couleur, il raffermit toujours les relations, il protège contre la magie noire, il chasse la mélancolie et il attire les gens honnêtes et sincères.  Il identifie la Loi divine de l’Ordre et de la Vérité et il représente le degré le pus élevé de l’illumination.  Il porte à prendre des décisions éclairées conformes à sa mission cosmique.

En thérapie, on retient le saphir pour renforce la vue et l’audition, pour corriger certains troubles de la parole, pour soulager les problèmes d’estomac, pour stimuler le transit intestinal, pour régler les fonctions cardiaques et rénales, pour désintoxiquer en cas d’absorption de substances nocives ou d’exposition prolongée aux radiations.  On le recommande encore pour renforcer le système musculaire, le système nerveux (libérant de la tension), augmenter la production lactée, clamer les douleurs, supporter l’assimilation de la nourriture (surtout des protéines).

MERCURE et l’OPALE :

 L’opMercure-symboleale désigne un quartz non cristallin,  d’apparence vitreuse ou nacrée, une variété de silice hydratée, une pierre à reflets chatoyants ou nacrés, de couleur blanche (spécimen pur), grise, bleue, verte, orangée ou noire.  Appelée pierre de la réalisation et de l’espoir, son activité s’exerce surtout au niveau des corps éthérique, astral et mental.  Symbole des attributs féminins, elle évoque l’amour tendre, l’affection spontanée et l’amitié sincère, renfermant et transmettant une grande énergie qui amplifie la nature féminine d’un être.  Par ses qualités de feu, elle stimule l’activité, le désir de changement, un flot de opale-brute opale-tailléepensées nouvelles, une diffusion constructive des idées et des paroles, le rayonnement par le travail personnel.  Elle renforce l’indépendance et le sentiment de liberté.  Elle favorise l’élaboration d’un plan justifié, elle attire des communications enrichissantes, elle inculque de la force dans ce qu’on veut faire connaître.  On assure même qu’elle peut intervenir bénéfiquement au niveau de l’abondance, des finances et des affaires, du sens de l’administration, des dons d’enseignant, permettant l’expansion des réalités.  Elle attire les bonnes occasions.  Mais elle procède toujours en communiquant une énergie douce et sereine, harmonieuse, voire spirituelle, aidant à se rapprocher du Moi divin et à développer la vision subtile.  Elle ouvre une porte au psychisme sur les plans supérieurs de la conscience.  Pierre de Mercure et des Gémeaux (d’autres disent de la Balance), elle assure la protection de la Mère céleste et des Guides spirituels et elle facilite la compréhension de la loi de la rétention et de l’expansion.  En général, elle annonce une phase de vie socialement et financièrement épanouie, puisqu’elle peut accroître sa valeur d’échange et augmenter son pouvoir d’achat.  Elle annonce surtout une phase propice à la manifestation de ses idéaux, de sa créativité, grâce à un afflux d’inspiration.  Elle permet de stabiliser l’humeur et de canaliser les élans agressifs, elle renforce le sang-froid, elle affermit l’intellect et elle facilite la méditation.  Elle développe la vision subtile.

En thérapie, on recourt à la variété sombre, mais assez transparentes pour qu’on puisse y noter des rougeoiements, on la recommande pour corriger les problèmes oculaires.  Elle dissout les cristaux du corps, régénère la rate, stimule la région abdominale, corrige les problèmes digestifs et décongestionne la gorge (autant au sens physique que psychique).

SATURNE et l’ONYX NOIR :

Saturne-symbole

L’onyx n’est rien d’autre qu’une variété d’agate noire à couches concentriques de couleur rouge, verte, bleue ou autres, souvent simplement noire et unie.  En fait, il s’agit d’une calcédoine ou d’un quartz cryptocristallin, symbole d’humilité, de modestie, de simplicité, de sincérité, de charité, de compassion.  Pierre de Saturne et du Capricorne, elle amplifie les énergies, ouvre à l’intuition, favorise la stabilité, développe la concentration et elle forme le sens des onyx-noir-poliresponsabilités.  Elle transmute les vibrations négatives en vibrations constructives, elle protège contre les accidents de parcours, elle pondère la mélancoonyx-noir-brutlie et la dépression, elle dissout la peur de l’inconnu, elle calme les ardeurs amoureuses ou les débordements affectifs, elle écarte les êtres ennuyeux dont on veut se libérer et elle met fin aux relations stériles.  Autrement dit, elle transforme la négativité, aidant à s’extraire de relations malsaines ou morbides, et elle affermit la volonté en période de tension.  Pour cette raison, on l’appelle souvent la pierre de la libération.  Elle stimule l’aspiration spirituelle et elle protège efficacement contre les assauts en provenance du bas astral.  Elle donne le goût de se rapprocher de la Nature et elle favorise un enracinement profond dans le monde concret, ce qui contribue à améliorer la vitalité, la santé physique et la créativité.  Elle convient parfaitement aux personnes distraites, lunatiques, frivoles, chaotiques dans leur comportement, dispersées.  Elle renforce la détermination d’agir et l’esprit d’initiative.  Elle agit directement sur le plexus solaire et sur le pancréas, aidant à se dégager des émotions et à penser plus clairement.

En thérapie, on la suggère pour retarder la surdité, atténuer les symptômes de la toux, corriger l’enrouement, prévenir les bourdonnements d’oreilles, écarter les hallucinations, comme dans tous les cas où un manque de stabilité et d’équilibre devient évident.

Attention : Cette pierre peut aggraver les aspects sombres ou déséquilibrés de l’humeur, d’où on la déconseille aux personnes moroses.  Si on en fait un mauvais usage, elle peut attiser les discordes, faire incliner vers la dépression, attirer des songes effrayants (cauchemars lugubres).

La LUNE et le QUARTZ HYALIN :

lune-1 lune-2

Le quartz hyalin, diversement appelé «quartz clair», «cristal de roche», «pierre de lune», ce qui en dit long sur les merveilles que ce matériau peut produire, est considéré comme le jardin de cristal, d’où oquartz-hyalinn ne tarit pas d’éloges à son endroit.  Il insère dans la Danse de la Vie, aidant à élaborer les circonstances favorables qui permettent d’équilibrer les dettes karmiques.  Il aide à se relier à l’élément air et il aide former une communauté d’ascension.  On notera que certains auteurs ne donnent le nom de pierre de lune qu’au feldspath blanc argenté qui émet un reflet nacré, bleuâtre, beige rougeâtre, jaune vert ou noirâtre.  Il constitue une accumulation d’Éther subtil capable d’unir les apparents contraires.  Il obtient un indice élevé de réfraction de la lumière à un angle de 1,55 degré, il attire les ions positifs et il repousse les ions négatifs, purifiant autant l’air ambiant que le champ magnétique.  Il pondère les effets irritants des ions positifs, les remplaçant au besoin par des ions négatifs, plus doux par nature, ce quiengendre dans tout l’être une grande sensation de bien-être, de stabilité et de sécurité.  Ainsi, il devient éminemment utile aux personnes dépressives.  On notera que sa signature évoque clairement la croix celtique, ce qui ne relève pas du hasard.  Par sa forme, il appelle une longue réflexion sur les connivences cosmiques.  Doté de six facettes et d’une pointe, il évoque les six chakras reliés au centre coronal, permettant la communication avec l’Infini.  Ainsi, il facilite l’accès aux plus hautes sphères de la conscience, détenant un  monde illimité de connaissances.  Par son taux vibratoire, il agit comme un récepteur naturel de l’énergie et comme un amplificateur de la pensée créatrice.  Émettant la Lumière blanche, il purifie l’eau et tout ce qu’il touche.  Associé au Nord, le pôle magnétique, il exprime la froidure, la pureté et la solitude.  Correctement incliné, il réfracte tout le spectre des rayons solaires, engendrant un arc-en-ciel, comme il produit le même phénomène correctement frotté.  Il amplifie, concentre et transforme les sept rayons fondamentaux de la Lumière blanche et de la lumière solaire permettant aux centres d’énergie de la colonne vertébrale de les absorber et de les diffuser à travers tout le corps.  Il stimule fortement la glande pinéale, ouvrant à la médiumnité, au sens d’aptitude à mieux comprendre son monde intérieur.  Tout cela révèle que ce cristal constitue une entité vivante, infiniment consciente, avec lequel il faut travailleur plutôt que de tenter de le manipuler ou de l’asservir.  Être de Lumière pure, image de la perfection du règne minéral et de la perfection de l’Intelligence originelle unique, dont il révèle la vraie nature, il favorise la quête de l’intelligence lumineuse, le désir d’atteindre l’apogée de ses potentialités, l’accession à une perception intuitive et à une vision de la lumière dans les ténèbres de l’inconscient, servant de véhicule à l’âme qui cherche à retrouver la pleine Lumière divine.  En somme, il constitue le reflet dense des mondes de la pensée christique.  Ainsi, par nature, il oriente la conscience, mais il ne se laisse pas dominer.  On l’appelle le vitriol de la Terre parce que, il y a douze mille ans, il a précipité l’effondrement de la race atlantidéenne qui avait tenté de le domestiquer, de l’asservir à sa soif de pouvoir.   Il se présente comme un médiateur qu’il faut savoir aimer et orienter avec soin.  Comme l’être humain, chaque cristal avère être unique et détenir sa propre personnalité.  Dans le cas d’un cristal à pointe unique, si on dirige cette pointe vers le bas, on en obtiendra une merveilleuse sensation de calme et de bien-être, très utile aux sujets nerveux et aux agités.  Pointé vers le haut, il élève l’esprit, l’aidant à sonder les mondes supérieurs.  Dans le cas d’un cristal à double pointe, on peut reconnaître en lui un émetteur-récepteur.  Placé à la verticale, il unit les énergies du Ciel et de la Terre, tandis que, placé à l’horizontale, il harmonise plutôt les aspects de la polarité.  Ainsi, il mélange le lourd et le subtil pour éclairer la Voie du milieu, la Voie royale, qui constitue la Voie à suivre quand on veut évoluer harmonieusement et en ligne droite.  Dans le sol, il ait comme relais des méridiens que parcourent les énergies telluriques.  De ce fait, quand on se procure un cristal, le premier but à poursuivre réside dans la purification de son être et dans l’harmonisation avec les énergies spirituelles déversées sur la Terre.  Autrefois, on s’en servait comme amulette de protection et comme outil de clairvoyance, puisqu’il renforce la glande pinéale, mais on le retenait également pour réconcilier les amoureux en instance de rupture.  Ainsi, on assurait que, correctement poli, il donnait la vision du futur et exprimait la volonté des Dieux.  Dans le chamanisme océano-australien, on le considère comme une pierre de lumière détachée du Trône même du Créateur.  Aussi, dans ces régions, joue-t-il un rôle important dans l’initiation de l’homme-médecine.  Chez les Navajos d’Amérique, on le présente comme la pierre qui, la première, lève le Soleil, l’illuminateur du monde.  Partout, on l’associe à la Grande Déesse, à la mère divine et au Rayon féminin universel.  Aussi préconise-ton son usage dans tous les cas de troubles de santé physique et psychique de la femme, invitée à le porter dans la région du plexus ombilical.  Toutefois, on émet la réserve qu’il peut amplifier le syndrome prémenstruel et certains désordres reliés à l’ovulation.  Les hommes qui ont du mal à entrer en contact avec l’énergie féminine troueront en cette pierre une excellente alliée.  Gardienne de l’inconscient, elle protège contre les égarements de la conscience et les écarts du mental et elle dissout les causes de frustration.  On la recommande aux adolescents qui craignent l’avenir ou redoutent les responsabilités du monde adulte.  On la considère comme la pierre de l’intelligence, des occasions favorables, de la sérénité (ou paix d’esprit), du bonheur, de l’amour, de l’accueil, de l’écoute, de la tolérance, de la douceur, de l’ouverture, de la socialisation, de la compréhension, de l’harmonie, des retrouvailles et des réconciliations. Pierre de pure lumière, une des formes les plus parfaites de l’Univers connu, avec le diamant, il sert à faire échec à l’obscurité, au sens d’ignorance ou d’inconscience, empêchant tout ce qui est dense, lourd, opaque, néfaste, maléfique, négatif de traverser un sujet et de contrer ses buts.  Notons ici que les ténèbres et la lumière ne luttent jamais l’une contre l’autre, mais qu’ils cherchent à établir un équilibre harmonieux entre eux à partir de leur degré de complémentarité.  Ce type de quartz protège contre toute énergie nocive comme les attaques psychiques, la possession, la dépersonnalisation, l’aberration.  Catalyseur de sa propre perfection, il aide tous les êtres à poursuivre leur évolution spirituelle en éveillant naturellement leurs potentialités innées.  Relié à la Lune, il produit un effet rafraîchissant pouvant servir à réduire la montée de la force vitale dans la colonne vertébrale, si ce phénomène subtil indispose, inquiète ou déstabilise.  À cause de son lien avec le satellite naturel de la Terre, il peut aider à régler le cycle hormonal féminin et équilibrer les émotions.  En lune montante, il influe sur la fécondité et l’imagination et il favorise les réconciliations.  En lune descendante, il stimule la réceptivité, la sensibilité et l’imagination poétique.  Au niveau symbolique, le quartz hyalin exprime la réalité de la Communion des Saints ou (aussi appelée l’Assemblée mystique ou la Sainte Assemblée, selon les Traditions spirituelles), cette communauté évolutive dont chaque membre, ontologiquement parfait et unique, vit en harmonie avec les autres à cause de la qualité de son amour et de sa paix.  En effet, concrètement, il constitue un amas de cristaux entouré d’un champ magnétique d’une brillance exceptionnelle, mais qui émane de la force du nombre.  Dans cette union d’intention, qui est d’assister l’évolution générale, il assainit l’atmosphère, purifie un lieu des effluves sombres, engendrant un terrain propice à la guérison et à la cohésion des êtres.  Il détient même le pouvoir d’augmenter le taux énergétique de toute autre pierre.  Autre particularité, il concentre son énergie à la manière d’un laser, pouvant servir à accélérer la cicatrisation des plaies et apaiser les douleurs.  Il maintient ou il restaure l’équilibre entre le corps et l’esprit, capable d’amoindrir les problèmes mentaux ou psychiques, voire, souvent, de les régler complètement.  Il assure la préséance du psychisme dans les réalisations concrètes et il opère un tri dans les informations en provenance du subconscient et de l’inconscient..  Pierre de la reproduction, de la fertilité, de la pureté, de l’espoir, il impose le silence à l’ego, annulant son mécontentement et son avidité.  Il aide à prendre contact avec ses sentiments et ses émotions, rendant moins amer et moins dur.  Il soulage la tension nerveuse, rend plus spontané, active l’inspiration et clarifie les rêves.  On assure qu’il dissout rapidement nombre de résidus karmiques et qu’il permet de refermer les criblures ou fissures de l’aura.  L’apparition spontanée de cette pierre dans la vie d’un sujet, comme dans le cas où il la trouve ou la reçoit en présent, évoque qu’il a acquis une grande force psychique et qu’il se prépare à des expériences de clairvoyance ou que les qualités de prévoyance et de circonspection croissent en lui.  Alors, on peut s’attendre à apercevoir des changements dans son être ou dans sa vie tout au long de la lunaison.  Cette pierre parle d’une ouverture au niveau des dimensions spirituelle et d’une possibilité de guérison à tous les niveaux.  Elle annonce une période de forte concentration de l’esprit, sans avoir à poser trop d’efforts, se prédisposant à recevoir des énergies magnétiques nouvelles.  Sera-t-on appelé à ouvrir une nouvelle voie évolutive, à changer d’orientation dans sa vie ou sa carrière, à rencontrer des messagers bien connectés à l’invisible, à explorer un nouveau sentier pour atteindre un nouveau sommet de réalisation?  Peut-être qu’on reçoit simplement, en ce moment même, de l’aide pour préparer ou consolider une nouvelle relation affective ou sentimentale ou pour faciliter la prise d’une décision importante.  Pour un homme, on peut être appelé à renoncer au machisme, soit à la surestimation virile, ou à la misogynie afin de mieux reconnaître la femme comme une initiatrice de la sagesse sur la Terre.  On peut être invité à moins se sentir menacé dans l’expression de ses sentiments ou des ses comportements irrationnels ou à prendre moins au sérieux ce qu’on appelle le mystérieux éternel féminin.  Il se peut qu’on retrouve à sa disposition, dans l’immédiat, une énergie pour canaliser la force de vie à travers son être afin d’agir avec plus de maturité, de souplesse et de naturel.

En thérapie, on se sert du quartz hyalin pour atténuer les effets préjudiciables de l’éclairage au néon, des écrans cathodiques ou des courants électriques qui prédisposent à une fatigue inexplicable.  On recommande aux voyageurs de le porter sur eux pour prévenir le mal des transports, le mal de mer, l’angoisse du départ, la dépression circonstancielle, la perte d’équilibre physique ou psychique, la tristesse, puisqu’il ramène rapidement le sourire sur les lèvres.  Il supporte les propriétés cristallines du sang et du corps, tout en apaisant le mental.  Il régularise le système endocrinien ou hormonal.  Il aide à maîtriser les émotions apprenant à en prendre conscience au lieu de les réprimer.  On le recommande dans les cas d’accidents, d’empoisonnement, de troubles menstruels, d’infertilité, de tension nerveuse, de problèmes digestifs (règle le débit de l’acide gastrique).

Attention : On laisse souvent entendre que le quartz laiteux convient mieux que le quartz hyalin, au début d’un cheminement spirituel ou d’une amorce thérapeutique puisqu’il émet un rayonnement plus doux.  Le quartz hyalin amplifie sans discernement toutes les intentions, ressentis, paroles et formes-pensées, d’où il convient de s’en servir uniquement lorsqu’on se retrouve dans un état harmonieux.  Il s’agit de la pierre d’achoppement qui, mal utilisée, précipite la chute de son porteur s’il tente de la dominer ou de s’en servir à mauvais escient, l’entraînant dans le doute, la confusion et la dissolution.  Aussi ne convient-il pas aux gens sceptiques, aux athées, aux esprits matérialistes, dont il renforce les pulsions et les passions.

Il n’empêche que la Lune, surtout dans on influence cosmique, un aspect de la Mère divine ou de la polarité femelle, peut aussi être associée à la perle.  Il s’agit d’une pierre organique, d’une concrétion globuleuse formée de nacre et tirée de certains mollusques, notamment de l’huître.  Elle constitue une espèce de goutte de matière, surtout composée de cristaux de carbonate de calcium, élaborée en couches sphériques et concentriques autour d’un corps perle-naturelleétranger qui s’est introduit dans le coquillage de l’animal.  Tirée de la mer, reliée à la Lune, au Calune-mèrencer et à la Mère divine (l’Intelligence cosmique ou le Principe féminin), elle symbolise la lumière intellectuelle, mue par le cœur, qui mène au Centre mystique et elle exprime les vertus de la féminité idéale.  Reliée à l’eau et à la mer, elle figure la pierre la plus féminine qui soit, donc comme un excellent support pour canaliser l’énergie et pour protéger contre les effets pervers de la surestimation virile.  Au premier chef, elle révèle la Science cachée que l’on a acquise et qu’il faut éviter de partager avec les êtres profanes ou iniques qui pourraient en faire un usage involutif.  Elle identifie toujours un bien précieux et rare, une parte de la lumière intérieure ou de la vérité secrète qu’il faut traiter avec respect et protéger.  Dans la Tradition maya, en raison de son blanc argenté irisé, on la considérait comme l’emblème de la compréhension et de la foi, les attributs de la Sixième Porte de la Voie spirituelle.  Dans la Grèce antique, on la reliait à Aphrodite, devenue l’Immaculée conception dans la Tradition chrétienne.  Pour ce peuple, elle figurait la connaissance ultime, sortie de l’onde, donc découverte en suivant la voie du cœur et délivrée des Dragons.  Réputée détenir le secret de l’immortalité, elle illustrait la totalité de l’Univers condensée dans une seule goutte de matière.  Gemme des artisans, on lui attribuait également des propriétés aphrodisiaques.  Dans la majorité des Tradition spirituelles et mystiques, on associe la perle à l’amour spirituel, à la renaissance psychique, à la transmutation des éléments, à la spiritualisation de la matière, à la sublimation des instincts.  On lui attribue le pouvoir d’éclairer la voie de la purification intérieure et de garder chaste, pur ou continent.  On la relie au Verbe divin qui exprime la science du cœur, harmonise les sentiments et les émotions, favorise l’acceptation de soi.  En ce sens, on dit qu’elle agit d’abord sur le hara et sur le plexus solaire, inculquant une poussée spirituelle, pour dissoudre les velléités de domination.  Comme message, la perle désigne la manifestation tangible du miracle produit par la Féminité créatrice et elle annonce une intervention providentielle à un moment plus ou moins attendu.  Elle détient des propriétés magiques de nature inspirantes, fécondantes, curatives, de nature à ramener sur la voie de la sérénité et du bonheur.  Considérée comme une portion d’étoile ressurgie de la mer, la perle exprime la quintessence de la féminité universelle, mettant en lumière le rayon argenté, infiniment réceptif à l’Esprit divin.  D’une beauté indescriptible, elle porte des effluves précieux, révélant ce qu’il y a de plus pur, de plus lumineux, de plus rare, de plus exceptionnel.  Elle annonce le terme brillant d’une longue évolution, une perfection acquise par la transmutation à travers les efforts personnels.  Elle évoque le Génie qui, dans la nuit, engendre la renaissance spirituelle ou l’Illumination.  Cet être tutélaire et compatissant, difficile à atteindre, parce qu’il se cache dans les profondeurs de l’être, dévoile peu à peu la Science secrète et la Richesse cachée.  Il s’agit du Maître de la Sagesse, relié à tous les Sages de l’Univers, qui aide à travailler avec les Archives planétaires et universelles, agissant par l’inspiration du moment.  Il protège contre les effets pervers de certaines lunaisons, il développe une pensée raffinée, il inspire la parole brillante, il incline vers la communication sincère.  À la fois eau et feu, la perle constitue le support par lequel le Maître intime peut le mieux faire sentir son influence et aider à fusionner en soi la matière et l’Esprit.  En tout temps, elle doit rester un instrument d’éveil et un moyen de percer les illusions. 

Attention : utilisée à des fins abusives, ce support attire les larmes et le malheur dans ses relations, prédisposant à la mélancolie, à la morosité, à la confusion et à la dépression.

PLUTON et la TURQUOISE :

 

La turPluton-symbolequoise constitue une pierre de couleur bleu azur, bleu-vert ou vert pomme, à base de phosphate hydraté d’aluminium et de cuivre.  Elle agit principalement au niveau des centres cardiaque et laryngien, prévenant tous les maux et toutes les maladies physiques et psychiques.  Mais elle ouvre tous les centres d’énergie, distribuant leurs effluves à travers les méridiens dans tous les corps invisibles.  Selon les auteurs, on l’associe à Saturne ou à Pluton et au Scorpion.  Elle symbolise le Père divin en action, avec ses auxiliaires, pour induire turquoise-polietoute créature dans un état de bonheur permanent.  Dans le Bouddhisme, on la considère comme une pierre sacrée parce qu’elle incline vers turquoise-brutela spiritualité et la recherche de relations harmonieuses avec son milieu.  En fait, elle renforce le désir de devenir Gardien de la Terre, favorisant la connexion avec les règnes minéral, végétal et animal.  Elle aide à capter les messages des espèces sensibles.  Surtout, elle aide à communiquer avec l’élément terre.  Pierre des prophètes, des messagers divins et des poètes, elle assure des amours heureux et des amitiés profondes.  Elle ramène à la conscience le savoir profond et le souvenir des pouvoirs utilisés en Atlantide et dans les cultures antiques.  Très protectrice, elle écarte les influences négatives, elle dissout les blocages émotionnels, elle aide à discerner les relations bénéfiques des relations néfastes et à départager intuitivement le bien du mal.  Elle atteint la négativité à sa source même, n’attirant que les bonnes relations.  Au Moyen Âge, on s’en servait pour se protéger contre le mauvais œil, les accidents et les dangers de toutes sortes.  Pierre de guérison, elle immunise contre la pollution ambiante.  Elle stabilise et calme l’esprit.  Elle permet de ventiler ses émotions en les verbalisant de façon claire et cohérente.  Comme support de méditation, elle développe la compréhension et elle favorise l’accomplissement spirituel.  Elle illumine le mental et le psychisme et elle renforce tout l’organisme physique.  Elle accélère les mutations intérieures, elle confirme le sens inné de la justice, elle ouvre à l’altruisme et à la compassion, elle délivre des attitudes archaïques et elle instille des idées nouvelles.  Elle garde en contact avec les gens de son milieu ou de son pays.  Elle aide à se libérer des karmas relatifs au mauvais usage de son territoire dans son lignage.  Elle développe le bon goût et elle affine le sens esthétique.  Elle inculque un sentiment de joie et de contentement et elle stimule la volonté à l’action.  Elle prémunit contre les accès d’agressivité.  En cas de dispute, elle exerce une influence délicate de conciliation.  En cas de rupture, elle favorise la réconciliation.  En fait, cette pierre spirituelle met en contact avec la Réalité divine et elle permet d’apprécier les qualités subtiles du Ciel, attirant sa bienveillance, comme celle d’autrui.   Voilà un merveilleux présent à offrir à un ami puisque, par son rayonnement chaud et agréable, elle renforcera sa relation avec lui et le protégera.

En thérapie, on recommande la turquoise dans le traitement des problèmes cardiaques, des problèmes respiratoires, des difficultés à assimiler les aliments, de la déficience circulatoire, des blessures aux muscles ou des déchirures des ligaments, de la carence en oxygène dans les cellules, des infections diverses.  On l’utilise encore dans les cas d’anorexie, de boulimie, d’intoxication, de problèmes oculaires, d’affections rénales, d’altération des muqueuses.  Elle contribue à faire l’élimination des toxines des métaux lourds du corps.  Certains thérapeutes ont cru remarquer que les propriétés de cette pierre faiblissent de plus en plus, peut-être à cause de la pollution terrestre ou du manque d’amour des êtres humains.  Aussi conseillent-ils de la remplacer par la chrysocolle en cas d’insatisfaction.

NEPTUNE  et l’AIGUE-MARINE :

Neptune-symbole

L’aigue-marine désigne une variété d’émeraude ou de béryl vert clair comme la mer, pierre reliée à Neptune et à la constellation des Poissons (bien que certains la disent rattachée à Uranus et au Verseau), qui élève le niveau de conscience et stimule l’état d’accord avec le Moi divin.  Pierre qui aide à apprécier la valeur personnelle, elle est prisée par les personnalités fortes et déterminées, les êtres qui veulent agir comme des pionniers dans une entreprise ou ouvrir de nouveaux sentiers à l’Humanité, car elle confère le courage et la confiance.  Facteur de santé, elle émet une vibration naturelle de aigue-marine-poliebonheur, de joie de vivre, d’amour pour tout ce qui existe,aigue-marine-brute aidant grandement à saisir le sens de la vie et le lien entre les êtres, comme le sens des réalités, des événements et des situations.  Pierre calmante, elle apaise, réconforte, sécurise, améliorant la sensibilité et favorisant la clarté d’esprit, pondérant les sentiments et les élans du mental, harmonisant tout le corps.  On dit que cette pierre renforce l’accord dans les couples et affermit la fidélité dans le ménage, aidant à vaincre les obstacles et à déjouer les pièges des ennemis.  Pierre d’équilibre et d’harmonie, elle incline vers la modération, la maîtrise des passions, éclairant la vision.  Sa puissance provient du fait qu’en plus d’agir sur le centre cardiaque, elle exerce une influence bénéfique sur les centres de la gorge et de la rate, de même que sur les corps éthérique et mental.  Très propice aux voyageurs qui doivent voguer sur la mer, elle développe aussi la vision prophétique, développant, au niveau physique, le sens de l’orientation.  En fait, elle supporte toutes les expériences lumineuses entreprises contre le règne des ténèbres, d’où elle favorise la compréhension entre les êtres, assure les réconciliations et elle renforce les effets d’un exorcisme.  Pierre purificatrice, elle porte à dire la vérité et, émettant un rayon de puissance et de paix, elle améliore toutes les relations humaines.  Fondamentalement, elle peut apaiser tout le physique et le psychisme, ouvrant à la spiritualité, par la recherche d’états de conscience supérieurs.  Pierre de grâce des Mayas, elle aide à s’ouvrir et à intégrer les éléments de l’inconscients à un rythme qui maintient la santé et le bien-être.  Elle écarte les vibrations de peur, de douleur, de colère et de dépression.  Elle réconforte dans l’exécution d’une tâche qui n’apporte pas de satisfaction personnelle.  Elle aide à préciser ce que l’on peut donner aux autres ou à préciser ce qu’on peut partager avec eux.   En thérapie, on s’en sert pour calmer les nerfs;  renforcer les reins et prévenir la rétention des liquides;  améliorer le foie, la rate et la glande thyroïde;  corriger les problèmes oculaires, les maux de dents et des gencives;  prévenir la rigidité de la nuque et des mâchoires;  écarter les allergies;  réduire la sinusite et les affections des muqueuses, notamment soulager l’expectoration difficile, la congestion de la gorge, les toussotements fréquents, corriger les problèmes d’élocution et d’expression;  améliorer la fertilité.

URANUS et l’AMÉTHYSTE :

L’amétUranus-symbolehyste est une variété de quartz hyalin de couleur violet foncé, violet-pourpre ou violet-lilas, longtemps considérée comme la pierre de protection et de tempérance, comme le support propice à garder de tout excès, notamment de l’ébriété.  Depuis la Source originelle, elle embrasse le courant de la Fleur de Vie.  Cette pierre active le centre coronal, le centre de la conscience de l’âme, et elle active la vision spirituelle, symbolisant la puissance améthyste-tailléespirituelle.  Elle active les centres du fondement avec celui de la gorge pour affiner le discernement, améliorer la communication, appuyer la conscience sur des fondements nouvaméthyste-bruteeaux, mais solides.  Pierre des mystiques et des métaphysiciens, elle harmonise tout l’être, renforce la paix intérieure et ouvre la conscience, accordant l’être à la Conscience cosmique.  Ainsi, elle infuse une grande énergie qui permet d’orienter l’attention vers le Moi supérieur, détournant des passions, réduisant la dépendance et diluant l’avidité pour les biens matériels.   Elle transforme l’énergie d’un sujet en chassant l’ancienne pour faire place à la nouvelle, permettant de clarifier et de transmuter les espaces physiques, de reconstruire toute sa vie et de refaire son champ énergétique de manière à mieux se fonder sur l’unité.  Support de guérison autant que de méditation, elle apaise, calme et adoucit tout.  Elle entraîne le mental dans le silence et le détache de tout ce qui pourrait lui servir d’élément de distractions au moment de méditer ou de s’intérioriser.  Excellent support des techniques spirituelles, elle éveille puissamment l’intuition, elle aide à se centrer, pondérant les états émotifs ou agressifs, dissipant les peurs et l’angoisse, ravivant la mémoire et engendrant la tranquillité.  Pierre des fonctions royales, de l’éveil spirituel, du bon conseil, l’améthyste accélère la transformation intérieure, renforce la créativité et favorise la méditation et la contemplation.  Certains l’attribuent à Vénus et au chiffre trois, d’autres, à Mars.  Nous croyons pouvoir l’associer avec plus de sureté à Neptune et aux Poissons.  Elle évoque la Flamme de la transformation intégrale qui accélère les processus chimiques et déclenche les processus alchimiques.  Comme le Rayon violet, elle contribue à purifier l’être sans laisser de scories en illuminant les secteurs ombragés de la conscience et en écartant les influences négatives, plutôt en les pénétrant pour les dissoudre à tout jamais.  Ainsi, on peut s’en servir pour se défaire de ses mauvaises habitudes (fumage, prise de drogue, alcoolisme, dépendance aux médicaments) et de sa propension à succomber aux excès de toutes sortes.  En outre, elle aide à se défaire des attaches qui freinent l’évolution (lieux aimés, êtres chers, possessions désuètes, formes de pensées rétrogrades), tous ces liens frauduleux qui empêchent de percevoir clairement sa propre voie ou son destin, de percevoir lucidement qui on est et ce qu’on veut.  L’améthyste aide encore à mieux s’insérer dans le moment présent pour découvrir et expérimenter ce qui compte vraiment, à partir d’un choix personnel fondé sur la perception intime de ce qui correspond le mieux à sa mission (à son rôle fonctionnel ou à son plan de vie) et de ce qui en écarte.  Elle exerce une influence bénéfique sur le climat ambiant, purifiant l’atmosphère tendue des lieux hostiles ou inamicaux.  Elle écarte les effluves nocifs d’une pièce ou de l’aura, s’avérant le moyen de prédilection pour détourner les ondes pernicieuses de la sorcellerie et du spiritisme et pour contrer les attaques de groupe.  Reliée à l’Énergie spirituelle, à son niveau le plus élevé, elle équilibre et apaise tous les centres inférieurs de la colonne vertébrale, en plus de stimuler tous les centres supérieurs.  Elle procure une grande sérénité intérieure amenant à situer la réalité dans sa juste perspective, au-delà des apparences.  Elle incline vers le respect de soi, augmente le sang-froid face au danger, renforce la confiance en soi et elle forme un jugement sain.  Elle aide notamment à accepter les orientations sexuelles marginales et à intégrer les mœurs des étrangers.  Pierre de protection du voyageur, pierre privilégiée de la quête spirituelle, elle incline vers la sagesse, mais dans l’humilité.  Les Mayas l’associaient au premier portail de l’Échelle évolutive, celui de la constance et de la fidélité.  Elle renforce tout le système physique et elle accélère tous les processus de guérison, autant physique que psychique.  Elle développe la clarté mentale, la force de volonté, le sens de la discipline, l’aspiration spirituelle et la propension aux bonnes mœurs.  Elle équilibre le système nerveux, assure la maîtrise sur les passions, harmonise les rêves, écarte les cauchemars et accorde à tous les processus vitaux reliés à la transition, de la naissance à la mort.  Captant autant les énergies solaires que lunaires, elle équilibre les aspects de la polarité.  À cause de sa puissance spirituelle, si on s’en sert abusivement, elle peut induire dans la désincarnation, développer l’esprit sectaire et dogmatique, renforcer le fanatisme, entretenir la sclérose mentale, par exemple la conviction profonde de détenir la vérité unique, la vérité des vérités.  On peut pondérer ces effets pernicieux en l’associant à un quartz rose.

En thérapie, on utilise l’améthyste dans les cas de problèmes nerveux (comme l’insomnie, la tension, le surmenage, les maux de tête, la migraine), de maladies du cerveau, d’infections cutanées (eczéma ou zona), de tachycardie, de dérèglement circulatoire, de douleurs gastriques.  Auxiliaire précieux du système nerveux central, elle corrige la rigidité de la nuque et des épaules et elle soulage la névralgie.  On s’en sert aussi dans les cas de brûlures, d’affections hépatiques, de maladies oculaires, de goitre, d’hypertrophie de la rate, d’empoisonnement, de goutte et de rhumatisme.  Mais on la déconseille aux sujets hyperactifs, autistiques, schizophrènes, affligés d’un retard mental ou enclins aux fixations et aux obsessions.

© 2009-15, Bertrand Duhaime (Dourganandâ).  Tous droits réservés. Toute reproduction strictement interdite pour tous les pays du monde.  Publié sur : www.larchedegloire.com.  Merci de nous visiter sur : https://www.facebook.com/bertrand.duhaime.

 

A propos de l'auteur

Une réponse