LE SYMBOLISME DE DIVERS INSTRUMENTS D’ÉCLAIRAGE

ALLUMETTE : Puisque cet objet sert à transmettre une flamme sans se consumer inutilement, il annonce, en toute certitude, un éclair d’intuition, un trait de génie, une occasion opportune ou un moment d’émerveillement à mettre promptement à profit pour assurer un changement dans sa vie.  On désire rallumer sa ferveur ou trouver des stimulations dans sa présente phase de vie.  On doit éviter de se satisfaire illusoirement de la seule idée de réaliser un projet, il faut s’empresser de passer à l’action.  On gagnerait à réaliser immédiatement ce allumettequi allume son désir ou stimule sa motivation.  Mais on devrait garder pour soi ses choix afin d’éviter que son entourage n’ébranle ses intentions, encore fragiles ou inconsistantes.  Alors, qu’on laisse son feu intérieur consumer ses retenues pour déployer tout le dynamisme requis et agir.  La force d’inertie de son ego, souvent complaisant, toujours satisfait de lui, mais toujours mentalement actif, peut contrer les nouvelles possibilités de toutes ses forces, car il n’aime pas les efforts.  Aussi aime-t-il s’ingénier à inventer les meilleurs prétextes pour différer tout passage à l’acte ou pour déjouer l’entreprise de toute nouvelle initiative qui pourraient bousculer son inertie naturelle.

AMPOULE ÉLECTRIQUE : L’enveloppe de verre, remplie sous vide d’un gaz incandescent, qui accueille le fil d’une lampe électrique, évoque un petit soleil destiné à illuminer, au besoin, un lieu… ou une conscience.  Elle est reliée à la connaissance intérieure capable d’inspirer l’être ou de clarifier le mental.  Elle contribue à révéler la vérité telle qu’elle est plutôt que telle qu’on voudrait l’imaginer.  Elle indique ainsi qu’on est prêt à faire face à la vérité.  On reçoit de nouvelles idées ou de nouvelles visions.  On s’apprête à changer la direction d’une ampoulesituation.  Elle peut annoncer un éclair d’intuition, le nouvel éclairage d’un fait, la conception d’un projet nouveau, la renaissance d’un espoir, l’avènement de conditions plus propices.  Mais prenez garde si l’ampoule est grillée ou si elle refuse de s’allumer, car vous devez alors être privé d’intuition, de lucidité ou de perspicacité;  être vidé d’énergie vitale;  ou être débranché de l’Ordre universel.

BALADEUSE : En songe, cette lampe électrique, munie d’un long fil, qui permet de la déplacer avec soi, pourrait suggérer que, pour avoir établi le contact avec sa conscience intimebaladeuse, sa propre lumière, on trouve  partout son inspiration et on exprime la maîtrise de soi en tout temps.

BOUGEOIR : Ce support en plateau muni d’une anse pour le tenir, réceptacle sans pied d’une bougie, symbolise l’état de passivité, une réceptivité accueillante.  Il désigne l’être incarné ou la Terre qui se donne au Ciel, figuré par la bougie.  Il exprime la compatibilité et la complémentarité de l’homme ou du Ciel, figuré par la bougie (phallus ou linga) et de la femme ou de bougeoirla Terre, figurée par le bougeoir.  Ainsi, un bougeoir vide pourrait exprimer un être inactif ou improductif, sans conscience ou sans spiritualité, sans but, sans motivation, sans ambition ou sans aspiration.  Elle pourrait évoquer une âme désolée, perdue dans la monotonie du quotidien ou dans une quête purement matérielle, donc un être stagnant au niveau évolutif.

 

CLIGNOTANT : L’avertisseur lumineux à intermittence qui signale la présence d’un objet aux avions, aux navires et aux véhicules routiers, comme celui qu’on allume lorsqu’on est au volant d’un véhicule automobile pour annoncer son intention de modifier sa route ou son allure, symbolise la présence d’un danger qui mérite une attention et, au besoin, une réaction immédiates, car quelque chose indique l’évolution imprévue ou alarmante d’une situation.  On s’apprête peut-être à changer de direction dans sa vie.  Mais, en raison de sa couleur rouge ou ambrée, il éclaire souvent la frustration, au niveau de la sexualité, qui résulte d’une négligence personnelle à assouvir ses pulsions ou de l’indifférence d’un partenaire.

FANAL : Ce dispositif d’éclairage désigne autant une lanterne quelconque que le grand feu qui signale la présence des navires, balise les côtes ou marque l’entrée d’un port.  En spiritualitéfanal, il désigne l’intuition active qui cherche à déchiffrer une énigme, un secret, un mystère.  Il peut suggérer, diversement, l’effort requis pour comprendre une situation;  la révélation d’un amour secret, que l’on capte enfin;  l’émergence d’une inclination latente, que l’on peut porter à la lumière;  la nécessité de chercher conseil auprès d’une personne plus compétente ou plus sage que soi.  Quelque part, il faut mettre de la lumière dans les ténèbres.

FEU ROUGE : Il indique qu’on se sent empêché de réaliser son choix ou de poursuivre son but.  On croit devoir réussir à tout prix pour éviter d’être mis de côté.  Voir à feux de routfeux de circulatione et à feux de signalisation.

FEU VERT : On reçoit l’approbation de suivre le sentier qu’on a choisi ou de maintenir sa décision. Voir à feux de route et à feux de signalisation.

FEUX DE CROISEMENT : On réfère ici au dispositif des phares de voiture qui commande une moindre intensité ou une orientation différente de l’éclairage (ce qu’on appelle la mise en codes), en substitution des feux de route, lors dfeux d'automobileu croisement d’un autre véhicule.  Il indique qu’il faut ajuster le partage de ses connaissances, qu’on appelle ses lumières, au degré de compréhension et de réceptivité de son interlocuteur, de manière à éviter de l’aveugler ou de l’obnubiler.

FEUX DE DÉTRESSE : Le dispositif qui active le clignotement simultané des quatre clignotants d’une voiture, les indicateurs de direction, constitue une invitation à la prudence et à la circonspection pour s’éviter des incidents évitables ou des inconvénients inutiles.

feux de freinageFEUX DE FREINAGE : Appelés feux stop en Europe, ils désignent les feux rouges synchronisés qui s’allument à l’arrière d’un véhicule au moment du freinage.  Ils servent d’invitation à porter plus d’attention à ce qui se passe autour de soi ou à ralentir temporairement son rythme.

FEUX DE GABARIT : Ce dispositif d’éclairage révèle l’encombrement d’un véhicule, soit la largeur qu’il occupe en excès sur une route par rapport à ses dimensions conventionnelles.  Bien qu’il soit légal, s’il est utilisé conformément aux règlements du code de la route, il n’en attire pas moins l’attention sur une situation, par exemple un débordement, qui ne pourrait être tolérée que de façon occasionnelle.  Aussi faut-il s’empresser d’identifier ce qui encombre la voie et qui, jusqu’à un certain point, met la sécurité des autres en danger.

feux de la rampeFEUX DE LA RAMPE : Cette rangée de lumières ou cet alignement de projecteurs, disposés au bord de la scène d’une salle de spectacle (concert ou théâtre) exprime l’attention qu’on espère recevoir du public du fait qu’on croit assumer correctement ses responsabilités ou jouer convenablement son rôle dans son milieu ou dans la société.

FEUX DE POSITION : Ce dispositif d’éclairage des véhicules, formé de veilleuses ou de lanternes, placées en des endroits spécifiques, sert à signaler leur présence, à en définir le gabarit et à en préciser l’orientation.  Pour cette raison, il invite à exprimer clairement ses motivations et ses intentions aux autres pour éviter de devenir pour eux un ennui, un danger, une source de confusion.

FEUX DE ROUTE : Cette expression réfère à l’ensemble des feux de signalisation, utilisés surtout dans les agglomérations urbaines.  Le feu vert indique une obligation de passage sur une voie libre;  un feu orange ou ambré, une obligation de ralentir et de porter une grande attention;  un feu rouge, une nécessité de s’arrêter, d’immobiliser son véhicule, de cédefeux de router le passage.   

FEUX DE SIGNALISATION : Par convention, cette expression désigne particulièrement le feu tricolore, ce signal lumineux placé aux croisements des rues et des routes, commandant le passage libre (vert), le passage toléré (orange) et le passage interdit (rouge) du trafic automobile.  En songe, il invite à conformer ses choix à ses directives intuitives ou aux conventions sociales.  Voir à feux de route.

FEUX DE STATIONNEMENT : Ce dispositif d’éclairage d’un véhicule, destiné à le baliser en site obscur, renseigne sur le fait qu’on subit une chute d’énergie (phase de fatigue, d’épuisement, de démotivation, d’incompréhension et de confusion) qui ralentit son rythme et qu’il conviendrait qu’on en informe son entourage.

FLAMBEAU : La torche d’éclairage, généralement formée de plusieurs mèches enduites de cire ou de résine, symbolise la lumière de la conscience intérieure qui guide vers l’illumination, le but de toute existence.  Fondamentalement, elle identifie l’AUM activé, le Savoir ou la Vérité que Dieu montre aux esprits libres pour les aider à se diriger vers le Ciel.  Elle constitue ce qui brille au sens de ce qui fait voir.  Attribut du Gourou ou du Guide, à titre de protecteur de l’Illumination et de gardien de la vérité, elle invite à monter vers la Lumière, à se voir déjà flambeaurendu dans sa splendeur originelle.  Dans le concret, elle appelle à se rallier à ce qui incarne un idéal ou à ce qui éclaire et guide vers lui.   Le flambeau identifie un esprit créatif capable de puiser dans la lumière de l’intuition et d’en tirer la bonne idée qu’il pourra manifester.  Il semble qu’on détienne les ressources intimes pour éclairer un problème ou qu’on soit doté du pouvoir d’agir comme lumière du monde.  Cela peut provenir d’une énergie subtile ou d’un conseil précieux en provenance d’un Guide spirituel ou d’un être éclairé.  Mais il peut s’agir tout simplement d’un éclair d’intuition ou d’un trait de génie qui changera toute la dynamique de sa présente phase de vie.  Aussi gagnerait-on à rester ouvert afin de permettre à une nouvelle clarté ou à une nouvelle lucidité de se développer à travers les ombres de son vécu.  Car on est invité à devenir réceptif pour connaître, saisir et comprendre la vérité.  Pour voir et savoir, il faut se former une vision claire et  accueillir des idées nouvelles.  Dans certains cas, le flambeau évoque la lumière fumante et tremblante de l’esprit qui hésite à se mettre en quête de la réalité au-delà des illusions.  Il peut encore faire ressortir un amour passionné ou enflammé.

Le flambeau septuple désigne le menora de la Cabale, le chandelier à sept branches, image des planètes qui tournent autour du Soleil.  Les flambeaux croisés évoque le retournement des lumières au moment de la traversée du miroir des illusions, souvent appelé le voile du Temple.  La transmission du flambeau évoque le relais de la Tradition de génération en génération ou d’âge en âge.  Le porteur de flambeau désigne l’Initié, l’être courageux qui démontre sa résistance et son endurance face aux épreuves.  Fier et digne dans la réalisation de son but, il exerce sa détermination lumineuse dans l’amour, la compassion, la paix, l’innocuité et la sérénité.  C’est le candidat qui agit de sang-froid, mais qui, doté d’un cœur chaud et loyal, insensible aux insultes et aux éloges, se démontre capable de déployer de grands efforts pour mener à terme des projets héroïques ou audacieux.  Il réussit dans tout ce qu’il entreprend parce qu’il est supporté par la Hiérarchie et l’Univers.

LAMPADAIRE : La particularité de cet appareil d’éclairage d’intérieur ou d’extérieur, à une ou plusieurs lampes, c’est d’être monté sur un long support.  On l’appelle aussi réverblampadaireère.  Associé au Soleil, il renseigne sur ce qui se trame dans le secret, à son insu, dans le réel ou dans l’inconscient.  Il transmet un enseignement qui aide à mieux comprendre les enseignements de la vie, notamment aux chapitres de la discrétion, de la prévention et de la prudence.  Il peut suggérer l’offre d’une aide efficace dans son évolution au moment où on passe par une période sombre.  Souvent, il indique qu’à sa grande surprise, dans une phase difficile, quelqu’un sur qui on ne comptait pas se démontre d’un grand secours.  Voir à réverbère.

LAMPE : Ce terme générique pour désigner un appareil d’éclairage donne l’image de la Lumière exprimée comme Sagesse éternelle.  Support de la lumière relié à Vénus, il symbolise, en général, la connaissance qui devient un savoir grâce à l’expérience de la réalisation spirituelle.  Mais il symbolise aussi diversement l’intuition, la lumière de l’Esprit, la foi, l’amour ardent, la sainteté ou l’illumination (deux façons de désigner l’homme éclairé), la vie contemplative, tout ce qui éclaire et illumine.  Associé à la Présence réelle de Dieu, il correspond à la vision lampeintérieure, obtenue dans la solitude et l’attente patiente, qui confère la compréhension ou à la conscience la plus secrète, illuminée par la lumière de l’Esprit.  Il désigne exceptionnellement une comète et, par elle, la naissance d’un enfant.  Occasionnellement, on peut l’associer aux connaissances intellectuelles.  La lampe symbolise la guidance intime, l’espoir, l’inspiration, l’illumination, le regain d’assurance.  L’éclairage faible peut prévenir d’une mauvaise situation qui résulte d’un manque d’information ou, ce qui revient au même, d’une part d’ignorance.  L’éclairage tamisé évoque les connivences feutrées qui se développent dans la demi-obscurité.  L’éclairage puissant peut dénoter une incompréhension ou l’aveuglement qui résulte d’un éblouissement (vérité trop drue ou trop crue).  Les sept lampes désignent les Anges de la Terre-Mère.  Dans le Bouddhisme, l’extinction de la lampe réfère à la libération du nirvana ou à la fin de la chaîne des renaissances.

La lampe de poche, une torche à piles, suggère qu’on cherche dans le noir, mais qu’on est armé de l’imagination ou de l’intuition qui permettra de découvrir ce qu’on cherche, même si on devait tâtonner un peu.  La lampe témoin donne un repère ou elle fournit une référence.

LAMPE À L’HUILE : Elle sert de symbole à l’Amour, à la Sagesse ou à la Lumière de la connaissance qui donne le savoir, à travers l’expérience.  Elle peut désigner l’esprit pénétrant.  lampe à l'huileS’il n’y a pas d’huile dans la lampe, c’est que les forces (ardeur ou motivation) diminuent, que l’imagination ou l’intuition font défaut, que l’aspiration à l’idéal fléchit.  Dans son sens concret, elle évoque la joie familiale, le bonheur au foyer, la constance des sentiments, la compréhension affective, la sérénité qui résulte du fait de se savoir au-dessus de ses affaires.

LAMPE ALLUMÉE : En spiritualité, cette expression désigne la Lumière dans la tête, l’alignement de la personnalité sur la Conscience supérieure qui entraîne un afflux lumineux dans le cerveau.  Les Sages disent que cette lampe s’allume par l’effet conjugué des forces de l’âme (positives), qui agissent par la glande pinéale, et des forces de la personnalité (négatives), qui agissent par la glande pituitaire.  Ailleurs, elle invite à rester éveillé et vigilent.

LAMPE D’ALADIN : Dans les contes orientaux des Mille et Une Nuits, Aladin, le fils d’un pauvre tailleur, réussit à descendre au centre de la Terre, où il découvre une lampe magique qui lampe d'aladinlui assurera la fortune.  Il s’agit de la lampe de Mercure, symbole de la puissance de la communication et de l’affirmation, donc du pouvoir créateur des pensées, un pouvoir dont il faut savoir se servir à bon escient.  On l’associe parfois à l’âme.

LAMPE DE LA MÉTHODE : Dans le Bouddhisme tibétain, il s’agit du moyen de découvrir la sagesse.

lampe du sanctuaireLAMPE DU SANCTUAIRE : Cette lampe rouge, généralement suspendue dans le chœur d’une église ou d’une chapelle, souligne la présence constante de Dieu en ce haut lieu.  Mais en fait, elle désigne l’ardeur de la Mère céleste, le réceptacle naturel du feu divin, toute rouge parce qu’elle est remplie d’amour.

LAMPE MAGIQUE : La lumière de Mercure, le Magicien.  Le mental illuminé, les traits de génie, les éclairs d’intuition.  La puissance de l’imagination qui s’éveille.  Considérer l’incidence de l’anagramme du mot magieE qui devient image.  Voir à lampe d’Aladin.

LAMPE ROUGE : Elle désigne le discernement qui éclaire le fidèle.  Voir à lampe du sanctuaire.  Par inversion, elle devient l’enseigne de la maison de prostitution, dite maison close ou maison de tolérance, selon que son commerce est légalisé ou non.  C’est la lampe de la couleur féminine dans ses ardeurs de femelle, donc dans ses aspects sombres, mystérieux, nocturnes, secrets, centripètes, qui met en alerte, inquiète et devrait inciter à la vigilance.  Mais comment un homme viril peut-il accepter ce message sans perdre un peu la face, en raison de la hardiesse dont il est supposé faire preuve, qu’il laisse aller jusqu’à la témérité.  Ainsi, la lampe rouge n’invite pas à jeter la pierre à la femme.  En effet, elle invite à transgresser le tabou le plus important, souvent le plus hypocrite, de son époque et à faire relever l’anathème qui a été jeté sur lui.  Il s’agit bien sûr des pulsions sexuelles et passionnelles que la société, la religion et la politique ont réprimées.  Car cette lampe est de la couleur de la terre, du feu central de l’être humain, de ce qu’il y a des viscéral en lui, qui est lié au plaisir de la copulation et à la joie de la génération.

LAMPE VOILÉE : Dans le Tarot, elle désigne l’Ermite, le Grand Sage, toujours simple et humble, qui s’éclaire de sa propre lumière.

LANTERNE : Cette boîte à parois transparentes, qui met à l’abri une lumière, désigne la lampe du Sage.  Elle figure l’intuition de son cœur qui éclaire son chemin dans l’obscurité.  Symbole de sagesse, de prospérité, de victoire, d’illumination, de clarté de l’esprit, elle l’aide dans sa recherche de la Voie spirituelle.  Elle lui apprend à être, à découvrir en lui la véritable lanterneconnaissance, avant que d’agir et de faire.  lanterne1Dans le concret, la lanterne annonce de nouvelles perspectives, une orientation différente, un période lumineuse de réconfort et de joie.  Elle invite à vérifier si tout est clair en soi, à chercher une solution juste et intelligente à un problème, à créer un espace nouveau, à faire des changements en soi et autour de soi.  Elle suggère de se détacher des faits pour s’ouvrir à l’intuition et regarder au ciel, si on veut dépasser ses limites.  Il est probable qu’on cherche présentement à sonder les mystères de la Vie.  Elle peut annoncer une amélioration inattendue de son état d’être, particulièrement de sa situation de fortune.  On peut l’associer à des négociations fructueuses;  au gain de prestige;  à la sagesse qui accompagne ses actes;  à une bonne occasion qui se présente;  à la gentillesse ou à la générosité qui attire de nombreux amis.

La construction circulaire percée de baies, qui couronne un bâtiment ou une partie de bâtiment, symbolise une victoire de l’Esprit ou de l’intelligence sur les contingences de la vie.  Reliée au centre coronal, elle atteste d’une grande noblesse d’esprit ou d’une grande élévation spirituelle.  On sert de phare à son milieu.  La lanterne vénitienne, une lanterne en papier translucide et coloré, employée dans les fêtes et les illuminations, indique qu’on gagnerait à célébrer ou à se divertir pour faire un peu changement.

LANTERNE À SIX PANS : Tenue par un anneau blanc, elle désigne la lumière voilée de la Sagesse.  Elle dit que l’illumination doit rester intérieure et qu’il est inutile d’aveugllanterne à six panser ou d’éblouir celui à qui la lumière n’est pas destinée.

LANTERNE DES MORTS : Au Moyen Âge, dans les cimetières, on édifiait un pilier creux au sommet ajouré où l’on plaçait un fanal au déclin du jour.  Cette lanterne symbolisait l’immortalité de l’âme au-delà du corps périssable.

LANTERNE MAGIQUE : Elle désigne l’âme ou le Génie intérieur qui déclenche des pouvoirs magiques.  Voir à lampe magique.

LUSTRE : Cet appareil d’éclairage décoratif, suspendu au plafond, indice de grandeur et de magnificence, symbolise la conscience éclairée par les douze lampes.  On aime être présent et lustreattentif à tout, voir clairement ce qui se passe, dominer la situation, dépasser les autres, les étonner.  On veut tout distinguer et discerner, même connaître le but de son âme.  On doit se concentrer sur l’essentiel, se motiver à trouver la grande lumière, travailler à tout maîtriser par soi-même dans sa vie.  On compte sur un futur brillant.

NÉON : Cet éclairage par tube fluorescent au néon, largement utilisé dans le monde de la publicité ou de la réclame, explique diversement la nécessité de porter attention à un fait précis, neonde se rendre à une évidence, de se montrer plus dynamique dans ses entreprises, de s’épanouir ou de mieux célébrer la vie.  Dans une relation affective ou commerciale, il appelle à faire preuve de plus d’ouverture ou de compréhension.

PHARE : Cette tour élevée, en bord de mer, porte à son sommet un foyer plus ou moins puissant, destiné à guider les navires durant la nuit.  En ce sens, elle symbolise le guide ou le modèle de sa vie, qui peut être son Soi supérieur ou son mentor humain.  En spiritualité, il figure le Serviteur du Monde, l’être qui rayonne sa sagesse ou son savoir (sa lumière intérieure) vers ceux qui sont prêts à s’éveiller à leurs propres connaissances intérieures.  Mais il ne peut être une source de lumière et d’éveil que dans la mesure où il est lié à la Vérité unique qui pharemodule sa propre vérité personnelle.  Car il doit être en mesure de diffuser sa lumière selon diverses fonctions : il doit avertir, attirer l’attention, donner une direction, éclairer la voie, signaler un récif, un écueil ou un danger, mener à bon port.  Son rôle consiste à orienter pour diriger dans la sécurité, en évitant tout accident.  Mais il n’est pas responsable du degré de compréhension de celui qu’il informe, de la manière dont il interprète ses messages ou de l’usage qu’il décide d’en faire.  On peut associer le phare à la Monade spirituelle, ce Diamant pur qui, selon le degré de purification d’un sujet, rayonne sur les autres une lumière d’une intensité particulière.  En ce sens, il désigne la Lumière d’espoir, protectrice et sécurisante, qui brille dans l’obscurité et qui stimule l’aspiration spirituelle.  Car, en spiritualité,  le premier rôle d’un phare, c’est de mettre l’accent sur les aspects divins que chacun porte en lui.  Par sa nature, le rôle du phare c’est de briller sa lumière, dans toute son intensité, à partir du point d’ancrage où il est installé.  D’où il se dresse, il guide les navires à travers la noirceur, la brume et la tempête, mais il ne peut pas leur donner plus de lumière qu’il n’en possède, il ne peut pas s’avancer vers eux et il ne peut pas prendre les décisions qui s’imposent, pour leur salut, à leur place.  Dans le concret, le phare désigne le Guide divin qui donne une direction intime, sert de protection, assure la sécurité, fait renaître l’espérance.  Il éclaire sa force d’ancrage dans la vie, la qualité de ses liens affectifs, la grandeur de ses valeurs fondamentales, la dynamique de ses relations de travail.  Souvent il précise la teneur des expériences qui viennent, qui sont organisées de manière à faciliter son progrès humain ou son évolution spirituelle.  Par exemple, il peut évoquer une période d’accalmie, après une phase de vie tempétueuse, qui prédispose à un contact intense avec sa lumière intérieure.  Il indique qu’on est bien positionné pour comprendre des aspects obscurs de sa vie.  Dans le visible comme dans l’invisible, on peut se croire bien accompagné.

Le phare qu’on aperçoit dans un contexte diurne éclaire sa propre réalité.  Il assure qu’on détient une vision juste de la situation globale de sa vie.  Toutefois, en observateur serein, il faut rester prudent et vigilent.  Dans un moment d’inattention, on pourrait négliger un aspect qui pourrait se retourner contre soi.  Le phare qu’on aperçoit dans un contexte nocturne appelle à une grande vigilance.  Bien qu’il implique en soi la protection de ses guides intimes et de ses anges gardiens, il faut faire sa part pour éviter de foncer tête baissée dans un obstacle.  Cependant, dans la phase sombre qu’on traverse, on reçoit des forces constructives qu’on peut capter, si on reste à l’écoute de soi et des indices de son milieu.  Il se peut qu’on se sente particulièrement intuitif ou qu’on fasse des rêves prémonitoires.

Dans un décor brumeux, le phare émet une onde d’amour particulière pour aider à mieux saisir ses valeurs profondes, ses relations avec les autres, surtout au niveau familial et professionnel.  Il évoque une situation où la confusion prévaut, en raison des émotions qui sont suscitées par son présent contexte, mais qu’il conviendrait de mettre en lumière, dephare diurne bien comprendre et d’harmoniser.  On devrait recourir à sa faculté d’adaptation et assouplir son caractère afin de mieux traverser la situation inusitée qui s’est développé dans sa vie.  La clef réside dans la nécessité de s’accorder plus d’amour et de mieux le partager avec les autres.  Quant au phare dans la tempête, il appelle au courage et à la détermination.  En fait, il exprime son aptitude à garder les idées claires dans une période difficile de sa vie.  Si on sait méditer, s’intérioriser, réfléchir sereinement, analyser la situation, activer les bons réflexes, stimuler sa motivation à atteindre son but, s’investir dans la patience, la constance et la persévérance, on développera son aptitude à reconnaître les meilleures solutions et on franchira tous les obstacles.  Surtout, on devra retenir qu’on n’est pas seul dans cette phase critique ou tumultueuse.

Le phare solitaire, dressé sur un rocher, invite à adopter une position claire et à déployer toute sa force dans sa présente phase de vie.  Il faut faire preuve d’esprit de décisionphare solitaire, de maturité, établir consciemment ses choix.  Car il faut bâtir sur un terrain ferme, solide, stable, sécuritaire.  Mieux on s’ancrera dans la réalité, mieux on parviendra à réaliser les buts qu’on s’est fixés.  On veillera à repérer les attitudes démissionnaires qu’on porte et à faire ressortir les valeurs les plus précieuses que l’on porte, si on compte parvenir à bon port.  Si on s’ouvre à l’inspiration, bien guidé et protégé, on y parviendra très facilement.

Pour ce qui a trait aux phares de voiture, on se reportera utilement aux expressions feux de croisement, feux de détresse, feux de freinage, feux de gabarit, feux de position et feux de stationnement.  En rêve, ils traduisent un appel au réveil de la part de la conscience intime.  Par exemple, l’appel des phares indique qu’il faut diminuer l’intensité de son message.  Les phares antibrouillard, ce dispositif d’éclairage propre à percer la brume ou le brouillard, invite à mettre un peu plus de soleil (de joie) dans une phase de vie plutôt confuse.  En pareil cas, tout en restant vigilent et prudent, il vaut mieux célébrer que se torturer.

PHARES DU DHARMA : Il s’agit des lampes placées au sommet des pagodes bouddhiques.

RAMPE D’ÉCLAIRAGE : La rampe d’éclairage, cette rangée de lumières placée sur le devant de la scène d’un théâtre, dans un studio de télévision, à la devanture d’un magasin ou le long d’une piste de roulement d’un terrain d’aviation, indique qu’on veut être bien vu, bien compris, bien reçu, perçu dans toute sa réalité ou qu’on veut produire le meilleur rampe-d'eclairageeffet.   Toutefois, l’alignement de projecteurs qui éclaire une piste d’envol ou d’atterrissage suggère davantage qu’on est à la recherche de repaires ou de balises sûres, limpides, lumineuses pour guider son agir ou pour éclaire son orientation de vie, à moins qu’on se confirme les avoir enfin découverts.

RÉFLECTEUR : Cet appareil ou ce dispositif sert à réfléchir la lumière, la chaleur, les ondes au moyen de miroirs ou de surfaces prismatiques.  Il indique que, pour une raison ou préflecteurour une autre, on ne puise pas encore directement à la source d’une réalité, d’où elle est diluée ou atténuée.  On reçoit une réflexion de soi-même (de ses pensées, de ses idéesréflecteur1, de ses sentiments, de sa personnalité).

STROBOSCOPE : Cet appareil, largement utilisé dans les discothèques et les salles de danse, émet des éclairs réguliers dont la fréquence est voisine de celle du mouvement, d’où il permet de donner l’impression, par la rémanence oculaire, que le mouvement est fortement ralenti.  On ressent le besoin de ralentir ses activités pour refaire ses énergies ou de couper son vécu en tranches pour mieux le comprendre.  On a l’impression de vivre dans un monde mécanique.  On reçoit des éclairs d’intuition.

SUSPENSION : Ce mot recouvre tout support suspendu au plafond ou en hauteur auquel on accroche un autre objet, par exemple un panier de fleurs.  Mais il désigne plus suspensionparticulièrement un lustre, un appareil d’éclairage muni de lampes et d’un abat-jour.  Il identifie les idées lumineuses, les pensées élevées, les sentiments nobles, les affections pures.  Il invite à chercher sa lumière (son inspiration) plus haut qu’où on la cherche présentement.

torche

 

TORCHE : Ce flambeau grossier, fait d’une matière inflammable, comme la paille, tortillée ou tordue, enduite de cire ou de résine, qui recouvre un bâton résineux, symbolise le Principe de l’Illumination spirituelle et la Source divine d’inspiration.  Il désigne la Lumière qui éclaire le Sentier évolutif, qui dissipe les ombres de l’ignorance et qui aide à forger le discernement.  Relié à la purification qui conduit à la Conscience cosmique, il sert d’instrument de lumière qui éclaire le labyrinthe souterrain pendant la traversée des Enfers ou pendant le pèlerinage sur  le Sentier de l’Initiation.

La torche enflammée identifie la nouvelle civilisation qui surgit de l’Ère du Verseau, fondée sur la Vérité et l’Amour.  La torche électrique, cette lampe de poche cylindrique de forte puissanttorche1e, indique qu’on fait une prise de conscience soudaine en regard d’aspects ténébreux de son être;  qu’on remet en question des aspects de sa vie;  qu’on cherche à jeter de la lumière sur ses motivations profondes, sur ses sentiments intimes, sur des aspects irrationnels en provenance de l’inconscient.  On est parfaitement muni pour trouver une issue dans une situation embrouillée.

VEILLEUSE : Ce mot désigne d’abord une petite lampe qui donne une lumière qui ne gène pas le sommeil.  Il renvoie à une lueur d’espoir dans une période agitée.  Par exemple, on pveilleuseeut recevoir le support, l’appui ou le réconfort d’un ami fidèle et dévoué;  on peut réussir modestement et joindre les deux bouts, malgré qu’on traverse des instants pénibles;  on peut recevoir des conseils éclairés ou des indices intuitifs.  Il se pourrait qu’on soit invité à ralentir ses activités et à se reposer davantage.

VOYANT : Ce signal lumineux d’un appareil (appareil de contrôle, appareil électrique, tableau de sonnerie, tableau de bord, balise, bouée, etc.) sert à le rend perceptible et à attirer voyantl’attention de l’utilisateur.  Il fournit généralement un avertissement qui impose une réponse ou une réaction adéquate.

© 2015, Bertrand Duhaime (Dourganandâ).  Tous droits réservés. Toute reproduction strictement interdite pour tous les pays du monde.  Publié sur : www.larchedegloire.com.  Merci de nous visiter sur : https://www.facebook.com/bertrand.duhaime.

 

 

A propos de l'auteur