DES KARMAS FAMILIAUX ET ANCESTRAUX…

Au cours de votre évolution, s’il y a une chose qui vous a ralenti, ce sont bien les liens familiaux, parce que vous avez accordé trop d’importance à la dynamique de l’amour de couple et de la famille, dans lesquels chacun s’est toujours exagérément immiscé dans la vie de ses partenaires ou de ses consanguins, ce qui a tissé des liens karmiques presque inextricables. Du reste, la plupart du temps, il n’y avamaison-en-ruinesit pas là d’amour vrai, mais de l’affection gluante et suintante. Dans la présente vie, plusieurs d’entre vous ont vécu des problèmes sérieux avec les membres de leur lignage humain parce qu’ils devaient atteindre, littéralement, l’écœurement qui leur permettrait de mettre un terme à ces liens frauduleux, une fois pour toutes, quittes à choisir un écartement ou une complète séparation.  Il faut dire que trop d’entre vous avez vécu les conséquences parfois infiniment douloureuses et limitantes d’avoir amplifié, de vie en vie, des liens karmiques négatifs reliés à vos Ancêtres, ce qui s’est manifesté par des fardeaux psychiques infiniment lourds, des tares congénitales, d’apparentes malédictions familiales ou des maladies héréditaires.
Autrement dit, vous aviez accumulé un sombre karma familial ou ancestral, de sorte que, vie après vie, vous vous imposiez, les uns envers les autres, le devoir de vous retrouver, dans l’espoir de faire perdurer ces liens, pourtant des entraves. Mais, par ignorance, vous vous en satisfaisiez, surtout que cet état de fait vous assurait la continuité au sein d’un groupe qui devenait, peut-être de plus en plus litigieux, mais de plus en plus familier et sécurisant, surtout que vous vous vous sentiez plus ou moins consciemment redevables à ce clan. Dans cette dynamique d’un tissu familial et ancestral tricoté serré, vous aviez développé à outrance des préférences, qui vous amenaient à accorder des faveurs et des privilèges à ces présumés êtres chers, ce qui vous réduisait votre estime de vous-même, mais surtout, vous écartait de l’amour impersonnel et inconditionnel. Vous limitiez le champ de vos relations et, du coup, de vos expériences extérieures, de sorte que vous pouviez en venir à tourner en rond dans des ornières karmiques.
Encore aujourd’hui, la majorité d’entre vous avez du mal à croire que, en réalité, rien ne vous lie à aucune famille terrestre et que vous ne devez rien de plus, aux membres de votre parenté, que de la gratitude pour l’accomplissement du contrat cosmique qu’ils ont conclu avec vous, avant leur naissance, alors qu’ils avaient accepté de vous servir, tour à tour, de canal ou de support d’incarnation, à titre de parents, de membres de votre fratrie ou de membres de votre entourage immédiat. Dans ce contexte, il ne vous est pas facile de récupérer votre liberté et d’assumer votre souveraineté dans l’autonomie et l’indépendance, conditions essentielles de l’élévation spirituelle, afin de vous reconnaître libre de tout lien affectif et de vivre, jour après jour, dans l’harmonie et l’équilibre. Pourtant, vous n’avez pas à porter, à vivre ou à faire perdurer ce pénible enchevêtrement d’expériences répétitives, si souvent ponctuées d’amers conflits, qui n’ont rien à voir avec Cela que vous êtes du point de vue spirituel ni avec votre But ultime.
Puisque tous les karmas ont été abolis, il vous suffit désormais de mettre un terme à la nécessité factice de croire tout ce que la société et certaines religions, avec leurs traditions, ont tenté de vous faire croire, par rapport à vos responsabilités parentales ou à vos devoirs familiaux, au point d’en avoir fait un destin irrévocable aussi longtemps. Vous n’avez plus à subir la tyrannie de la colle gluante des liens familiaux qui vous empêche de ressentir l’Amour lumineux que vous êtes, par essence, afin de le rayonner pour tous avec la même neutralité que le Soleil ou les autres étoiles du Cosmos. Le Soleil ne brille pas pour celui-ci ou celui-là, il brille pour tous, sans jamais faire d’acception et d’exception. Seuls peuvent se soustraire à son rayonnement ceux qui cherchent l’ombre ou les antres d’obscurité.
Autrement dit, pour vous assurer de participer à l’Ascension en cours, vous devez reconnaître Qui vous êtes dans la résonance de ce qu’est la Source divine et dans la Réalité de Cela que Vous Êtes dans votre Essence, qui fait partie de la Conscience globale de cette Source. Cela revient à dire que plus rien de ce que vous avez été et de ce que vous avez vécu ne doit plus vous empêcher d’être intégralement vous, de prendre conscience de l’Être Divin libre et parfait que Vous Êtes. Surtout, vous devez comprendre que, selon les normes de l’Économie cosmique, vous ne devez plus rien à qui ou quoi que ce soit, même que vous n’avez jamais dû quoi que ce soit à qui ou quoi que ce soit. Plutôt, vous devez être vous-même dans l’Amour, la simplicité, l’intégrité, la pureté d’intention, l’allégresse, l’esprit d’enfance, pour vous rétablir dans la Joie d’être et tout bonnement mener le Grand Jeu amoureux de la Vie à votre manière, détaché du regard d’autrui et du présumé courroux divin.
Alors, comme votre ancienne histoire est terminée, révolue, complétée et s’évanouit déjà dans les replis ténus du Voile d’Illusion, vous devriez vous hâter de vous libérer de tout ce que vous avez été dans cette vie-ci et dans vos vies antérieures, vous délester de vos peurs ataviques, de vos faux attachements et de vos croyances limitées et limitantes, cesser de croire qu’un destin particulier vous attendra de manière irrévocable, dans une prochaine vie, à titre de dette karmique.
En principe, à part le lien du sang, vous n’êtes lié à aucune famille, à aucune origine, à aucun système, à aucune prophétie de groupe, à aucune idéologie, à part une Famille cosmique. Dès lors, vous gagneriez à vivre centré sur le moment présent, à vous concevoir comme un membre de la Conscience cosmique et à apprendre à être pleinement vous dans l’Amour lumineux de l’Absolu, vous gardant en lien paisible, serein et joyeux avec votre Centre divin, toujours abandonné à la Lumière divine, car c’est la seule manière de vous délivrer de toutes les énergies résiduelles d’un autre temps, qui peuvent encore vous habiter et qui, vous alourdissant, assombrissent inutilement votre destin quotidien.
Certes, tous les karmas humains ont été abolis, mais si vous ne le savez pas ou ne le reconnaissez pas, vous pouvez les faire perdurer, parce que vous pouvez les faire resurgir ou les recréer à n’importe quel moment, ce qui ne peut que vous compliquer vainement l’existence et vous priver du saut quantique de l’Ascension.

© 2015, Bertrand Duhaime (Dourganandâ).  Tous droits réservés. Toute reproduction strictement interdite pour tous les pays du monde.  Publié sur : www.larchedegloire.com.  Merci de nous visiter sur : https://www.facebook.com/bertrand.duhaime.

A propos de l'auteur

Une réponse

  1. Fattou

    de tout cœur je vous remercie pour vos superbes articles , consistants et d’une grande justesse . Beaux dans le fond et la forme . Ce message à propos des liens familiaux m’a encore aidée ,je l’avais lu avant et aussi aujourd’hui . Je dois tout de même reconnaitre
    qu’il arrive dans certains cas que les liens familiaux soient positifs ,évolutifs et constructifs …il est vrai que c’est rare . Très souvent c’est une prison de conditionnements qui nous culpabilisent , qui nous bloquent et qui nous empêchent d’avancer .

    Je vous souhaite beaucoup de joie de vivre , d’écrire , et de réaliser ce que vous aimez…
    cette nouvelle année 2016

    Fattou

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.