LA DIVERSITÉ DES DEGRÉS DE CONSCIENCE

   Dans l’existence terrestre, selon le chakra ou centre d’énergie supérieur dans lequel un être peut s’élever et se maintenir, il se distingue en Amour et en Savoir de ses autres congénères incarnés.

   Fondamentalement, en principe, tous les êtres humains sont semblables et égaux.  Dans leur Essence et leur Nature, ils représentent un Atome d’Essence divine comportant les mêmes propriétés, les mêmes qualités, les mêmes facultés que ses semblables.  Mais, de par son rôle fonctionnel particulier, qui permet à l’Absolu de valider une part de ses concepts, relatifs à sa propre Réalité, dans sa contemplation de lui-même, chacun d’entre eux prend, dans l’Économie cosmique, une 7_niveaux_de_conscienceorientation différente.  En ce sens, on pourrait dire que, tout en restant unis à tous leurs semblables, comme à tous les êtres, ils prennent une individualité différente, originale, unique.

   Pour cette raison, tous les êtres humains restent, en Essence, égaux et semblables.  Mais, progressivement, dans leur quête fondamentale, ils en viennent à apparemment différer dans leur rythme vibratoire par le parcours qu’ils empruntent et par l’emploi différent qu’ils font de leurs propres forces intérieures.  C’est ce qui fait leur rareté et les rend irremplaçables.  Ainsi, ce n’est qu’en apparence que certains deviennent de meilleurs instruments ou canaux de l’Esprit de Vie.

   En ce sens, on pourrait dire que les être humains incarnés se distinguent essentiellement par leur degré de conscience.  Pourtant, au-delà des illusions, des critères mentaux et des jugements de valeur, chez les gens qui s’incarnent à une même époque, il n’y a pas, dans leur expansion, la différence de l’épaisseur d’un cheveu.  C’est ainsi que celui qui est dit le plus endormi ou arriéré se rapproche du plus éveillé ou du plus avancé.  Du reste, comment pourrait-il en être autrement, s’ils comptent finir par s’entendre et se comprendre, s’ils souhaitent finir pas fusionner consciemment dans l’Unité?

   On a beau parler des bonds générationnels, qui amènent à s’incarner des âmes indigo, des âmes arc-en-ciel, des âmes de cristal ou quoi encore, il n’y a pas plus à comprendre de ces facteurs que de la différence des races et des couleurs de la peau.  Bien sûr, il arrive sur la Terre des âmes de différentes provenances stellaires, même des âmes qui s’y incarnent pour la première fois.  Il existe des Semences d’étoiles venues, depuis fort longtemps, à la rescousse de Terriens de souche en apparente perdition, suite à des choix erratiques.  Mais tout s’est toujours produit dans une continuité évolutive qui mène vers l’avant, vers l’expansion de la conscience, ce qui fait que les âmes qui semblent précéder les autres, dans la trame historique, servent simplement à poser les fondements sur lesquels les générations à venir pourront s’appuyer pour élever le taux vibratoire de la planète et de l’humanité et leur faire franchir les dimensions.  Du reste, dans la Roue des réincarnations, ce sont presque toujours les âmes qui, après un cycle évolutif, reviennent plus lumineuses pour compléter leur propre trajectoire.

   Dans ce contexte, il faut comprendre le sens réel des qualificatifs d’«endormi», d’«être en instance d’éveil»  ou d’«éveillé», qui ne doivent servir, sans jugement de valeur, qu’à établir des nuances du vaste panorama des âmes à l’œuvre de produire l’expansion divine à une même époque.  Nul être ne se retrouve dans l’une de ces catégories mentales par hasard ou par une imposition qui aurait transgressé sa liberté.  Chacun exécute simplement son Plan de Vie, tel que l’a établi son âme, sous le regard vigilant des Maîtres du Karma (ou Gardiens du Temps) et l’Esprit cosmique.  De ce fait, nul n’a besoin de salut ni de sauveur, à part lui-même.  Tôt ou tard, dans un système où le Créateur, qui est Amour, ne juge et ne sanctionne jamais, tous finiront par parvenir à leur fin, à accomplir leur Idéal suprême de Réalisation, à réintégrer le Royaume céleste originel.

   L’expérience de l’incarnation d’un être humain sur Terre n’est rien d’autre que l’histoire d’un Être divin qui a choisi de plonger dans les plans inférieurs, obnubilant sa conscience, perdant le souvenir de ses origines et de sa puissance, pour la redécouvrir à travers des expériences particulières, dans un mandat que l’Absolu avait établi pour lui.  Avant de s’incarner, perdu dans la Conscience de l’Absolu, chaque Atome divin, incapable de se démarquer des autres, vibrait de la vibration même de sa Source ultime, incapable d’auto-conscience, donc incapable de faire le moindre choix d’expérience.

   Il faut savoir que la liberté de l’être humain ne réside pas dans le pouvoir de contester la finalité de son existence particulière, fixée par le Plan cosmique, mais dans le choix de la manière et des moyens d’y parvenir.  L’être humain ne pouvait accéder à la conscience individuelle du fait qu’il avait été créé à l’image et à la ressemblance de son Créateur qu’en s’écartant, au maximum de ses possibilités, du Foyer central dont il était issu et en se réfugiant derrière un voile d’Illusion, pour produire un écart présumé ou une apparente séparation, afin de remonter progressivement, à sa manière et à son rythme, toute l’Échelle des dimensions, que d’autres préfèrent appeler le Sentier évolutif ou la Montagne sacrée.

   Ainsi, peu importe la position qu’il occupe dans ladite Échelle mystique, il ne se retrouve jamais à l’extérieur de la Conscience de l’Absolu puisque celle-ci contient tout.  De là, les notions de haut ou de bas, de gauche ou de droite, de bien ou de mal, ne restent jamais que des critères relatifs pour éclairer un positionnement mental dans l’étude des deux aspects de la Polarité créatrice.  Rien de cela n’existe vraiment dans la Réalité divine puisque tout s’unit dans le Centre unique qui les réunit tous.

   En vérité, dans la Réalité cosmique, il ne peut exister un Monde de Ténèbres et un Monde de Lumière où s’opposeraient éternellement, dans une lutte qui ne pourrait finir, deux êtres d’égale puissance, avec leurs suppôts : le Diable et Dieu.  Si le Diable existe, il ne peut qu’exister en Dieu, à titre de vassal bien serviable, puisque rien n’existe hors de lui.  Il faut donc comprendre que les Ténèbres et la Lumière ne sont que des aspects compatibles et complémentaires de la Réalité unique et d’un même Projet créatif qui cherchent sans cesse à s’équilibrer tant que les aspects de la Polarité divine serviront le Projet évolutif de l’Absolu.

   Dans la réalité contingente, dès qu’un aspect de la Polarité divine tente de prendre le pas sur l’autre, la deuxième réagit en tentant de prendre le pas sur la première.  Observez comment, si on ne les démolit pas, on transforme les usines bruyantes et laborieuses d’autrefois en condos douillets;  comment les églises et les presbytères désertés se transforment en centres communautaires, en établissement servant au divertissement, par exemple en cinémas, en auberges, en saunas, en restaurants.  Dans notre région, les Hell’s Angels — on sait probablement qu’il s’agit d’un groupe de motards criminalisés de rayonnement international — avaient établi leur «bunker» près de quatre communautés religieuses, dont l’une, cloîtrée, se vouait à l’adoration perpétuelle;  dans un autre quartier où se regroupaient un nombre impressionnant d’églises de différentes confessions et de communautés religieuses, on retrouvait une maison de passe clandestine, des commerces de toutes sortes, plusieurs hôtels et plusieurs banques, des lieux d’une vocation mercantile et assez terre-à-terre.

   Ainsi va la vie : plus la criminalité monte, plus on augmente les effectifs des forces policières.  Encore, plus on édicte de lois et plus on renforce celles qui existent déjà, plus les criminels s’ingénient à les contourner, se faisant eux-mêmes hommes de loi ou tentant de soudoyer les plus vénaux qui les entourent.  La paix et l’harmonie ne revient que lorsque l’équilibre s’établit.  Dans notre cas personnel, avant même de quitter un centre d’enseignement spirituel que nous avions fondé, il se forma à l’étage supérieur, un groupe de surveillance de repris de justice et de toxicomanes, alors que le troisième étage, très éclairé, devenait, peu après notre départ, un site clandestin de culture de marijuana.

   Par ces constats, on peut croire que les êtres humains, supposément enténébrés, ne croissent en nombre et ne prennent de la force que tant que les êtres humains, supdegrés-de-conscienceposément éclairés, mais remplis d’orgueil spirituel, donc plutôt fumistes et diviseurs, tentent de se démarquer d’eux et les ostracisent, de manière à rétablir l’équilibre temporairement rompu.  Les groupes qui fuient vers le haut obligent la formation de groupes qui fuient vers le bas.  Qui tire à gauche réveille la droite et qui tire à droite réveille la gauche.

   Parce que tous les êtres humains font partie d’une seule et même réalité, nul d’entre eux ne peut atteindre seul le plan le plus élevé de la Lumière.  Dès qu’il a franchi une étape importante, ce qui est confirmé par une Initiation subtile, la Hiérarchie spirituelle lui enjoint de revenir sur ses pas pour se soumettre à une fonction de courte échelle, l’appelle à s’offrir comme instructeur auprès de ceux qui sont prêts à emprunter la Voie ascensionnelle qu’il a découverte et défrichée.

   Comme on le voit, il n’existe pas de grandes âmes et de petites âmes, une élite d’élus qui se détacherait de la foule des gens ordinaires, il n’existe que des êtres humains, tous pareils, faisant partie d’un seul et même Corps mystique et d’un Destin commun.  Sauf que, différemment missionnés, ils se vouent de leur mieux à leur rôle, ils suivent leur propre orientation selon leur propre compréhension.  Cela laisse entendre que la valeur d’un être ne provient pas de ce qu’il fait ou ne fait pas, de ce qu’il accepte ou refuse d’accomplir, de ce qu’il paraît ou ne paraît pas, mais de ce qu’il est, de par ses origines divines.  On ne peut qu’en conclure que chacun est éternellement grand et puissant, détenant la même stature cosmique que les autres et partageant le même héritage divin.

© 2012-16, Bertrand Duhaime (Dourganandâ).  Tous droits réservés. Toute reproduction strictement interdite pour tous les pays du monde.  Publié sur : www.larchedegloire.com.  Merci de nous visiter sur : https://www.facebook.com/bertrand.duhaime.

           

A propos de l'auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *