À proprement parler, le vaisseau spatial n’est pas constitué d’un matériau physique, mais d’une énergie psychique qui peut se condenser.  C’est ce qu’exprime leur soudaine apparition ou disparition.  S’il était composé d’éléments physiques, il lui faudrait des années-lumière à parcourir la distance qui sépare la terre du plus proche système concrètement habité assez évolué pour produire des bolides interstellaires.  Ici, il n’est pas question des ovnis ou soucoupes volantes qui pourraient provenir d’une technologie terrestre, secrètement développée par  une armée terrestre avec l’aide d’extraterrestres, ou des véhicules des extraterrestres réfugiés au centre de la terre, qui en ont été récemment délogés.

vaisseau-spatialOn peut comparer la substance du véritable vaisseau spatial aux ondes du cerveau.  Il  repose sur un faisceau permanent de la Lumière spirituelle.  Condensation d’une conscience de groupe intelligente, en provenance d’un secteur galactique ou systémique, il s’apparente à un égrégore dont toutes les caractéristiques résultent directement du degré d’amour qu’il peut rayonner et des aptitudes mentales de sa société.  Il synthétise un juste milieu des forces qui permettent sa manifestation dans divers plans de conscience, même dans des niveaux très denses et peu évolués, par propulsion instantanée à travers les couloirs du temps et les Portails de communication.

En fait, le vaisseau spatial des sociétés évoluées est conçu en conformité avec une démarche qui s’oppose complètement à celle qui est adoptée sur la Terre.  Ce qui laisse entendre qu’il ne résulte pas d’une technologie avancée, mais d’un haut niveau de conscience.  Il est obtenu à partir d’une énergie du cœur lentement cristallisée par l’agencement des ensembles et sous-ensembles du mental.  Ce qui permet de lui insuffler un but et une vie propre. Son concepteur, dégagé de tout égoïsme, le produit par une modulation de sa volonté amoureuse à partir d’un Rayon de l’Esprit.  Il peut le diriger où il veut, l’y maintenir, lui donner de l’expansion ou le réduire, le lancer n’importe où dans l’infini.  Un être humain ne peut le découvrir et y accéder qu’après avoir établi un degré suffisant de maîtrise sur lui-même, soit en exprimant un amour pur, en s’ouvrant au don de soi et en s’offrant à servir de façon détachée et sans attente.

Ce type d’entité psychique sert de sas entre les multiples dimensions de l’existence et il sert de passage pour se projeter dans un lieu particulier, même en plusieurs endroits à la fois, sur d’autres fréquences de la Lumière.  Voilà ce qui explique son apparente fuite soudaine d’un secteur du ciel.  Il s’est simplement produit un changement instantané d’état vibratoire.  On a donc tort de chercher des machines, des engins ou des projecteurs d’hologrammes.  Il s’agit de bulles d’énergie, en forme de sombrero, suspendues dans le temps entre deux mondes.  Un vaisseau spatial d’origine purement matérielle ne pourrait provenir que d’une société extraterrestre relativement peu en avance sur l’évolution de notre schème, voire d’une société qui a manqué son initiation ascensionnelle, d’où on aurait toutes les raisons de se méfier de ses motifs de venir dans les parages de notre système solaire et de notre planète.  Hélas, il en existe. Ce sont ces entités qui ont fourni les renseignements qui ont permis le bond de géant qui a propulsé l’humanité dans l’ère de l’électronique et de la robotique en échange de quelques droits et privilèges qu’il vaut mieux taire puisque la vérité se fera d’elle-même sous peu.

On peut se demander pourquoi des entités hautement évoluées, maîtres de la télépathie et capables de se téléporter, ont inventé ce genre de véhicules énergétiques.  D’abord, le vaisseau spatial leur a permis d’approcher les êtres humains de façon paisible dans le parfait anonymat.  Ensuite, ils s’en servent comme moyen d’attirer l’attention des terriens, de façon impersonnelle, de les amener à s’interroger sur leurs observations et à se passer des réflexions de nature à s’ouvrir à des concepts nouveaux.  Car ils espèrent bientôt signaler plus directement leur présence et entrer en contact avec l’humanité.  Ce qu’ils en retirent pour eux-mêmes, c’est que, sachant ne pas représenter le point ultime de l’évolution et tout savoir, ils ont besoin de commodités diverses comme support de leurs études.

Ainsi, au résumé, le vaisseau spatial, cette invention de peuples très avancés dans les plans de la Lumière, sert à assister l’être humain dans son évolution, surtout dans sa présente phase d’Ascension collective.  Il l’aide à dépasser ses préoccupations quotidiennes et à s’ouvrir à une perspective universelle, voire cosmique.  En dépassant les motivations matérialistes et sensorielles, l’humanité, désormais au terme de sa chute ou de son involution, songera à s’ouvrir à son vrai but, qui est de se connaître parfaitement et d’évoluer, soit de retourner vers son Point d’origine, maintenant que sa tâche dans la densité est presque terminée.  En fusionnant ses diverses dimensions, avec l’aide du rayonnement des véhicules lumineux installés à des points stratégiques dans le ciel, l’humanité découvrira l’importance de rayonner par le cœur dans la paix.  Et, au terme de sa quête, elle fusionnera consciemment avec le Tout dans l’Unité.

En rêve, s’il n’indique pas un contact avec une autre dimension de l’Univers ou du Cosmos, soit avec la Fraternité de la planète d’où on peut provenir, le vaisseau spatial, surtout s’il est lumineux, précise une communication de très haut niveau avec son Moi intérieur.  Il exprime une ouverture de conscience spontanée, l’accroissement en intensité de son taux énergétique ou un éclat de vision qui peut conduire, dans les jours qui suivent, à une décision impromptue, à une situation inusitée, à un retournement radical de sa situation, mais dans un sens fort constructif et créatif.  Il identifie un éclair d’illumination ou une intuition fulgurante en provenance du Centre spirituel de son être.  Ainsi, on peut compter sur un appui indéfectible de la Lumière dans un projet ou dans sa présente phase de vie.

Dans le concret, le vaisseau spatial peut évoquer les aspects chimériques de son univers et appeler à s’enraciner dans la Terre pour développer plus de sens pratique ou de pragmatisme.

Dans la catégorie des vaisseaux lumineux ou des vaisseaux spatiaux, on parle des vaisseaux-mères.  Il s’agit de catalyseurs et de transducteurs d’énergie qui peuvent moduler les faisceaux de Lumière qui proviennent de la Source divine, établie dans le Grand Soleil central, et qui parviennent à la Terre.  Ces rayons ont d’abord passé à travers de très anciens systèmes stellaires qui ont plus ou moins discrètement œuvré sur la planète, depuis des temps immémoriaux, dont on parle dans les Mythologies.  On pense ici à Sirius, Arcturus, Orion, les Pléiades, etc. Ces vaisseaux proviennent de la Famille spirituelle de l’humanité.  Les rayons cosmiques sont captés par nombre de vaisseaux-mères cachés autour de la Terre et ils y sont filtrés à travers un système entièrement différent de celui de leur provenance, puis ils sont projetés avec force sur le globe terrestre.

On dit que beaucoup d’êtres humains sont dotés d’un implant éthérique, à l’intérieur de leur corps, qui leur permet de résoucoupe-volantepondre à cette communication, de rester hors de contact des moyens qui servent à la lutte psychotonique et à la production d’interférences pour brouiller en permanence la fréquence des individus incarnés sur la Terre et les empêcher de recevoir les informations de ses aides invisibles.  Activé, cet implant permet de vibrer de façon synchronisée avec les fréquences de la Lumière cosmique.  Il sert de lien télépathique direct avec les vaisseaux-mères qui diffusent à l’intention des êtres humains des codes et des renseignements pertinents à leur évolution.

En réalité, dans ce contexte, le mot «implant» ne traduit pas la réalité de l’inclusion éthérique qui permet d’entrer en contact avec les vaisseaux-mères, ce qui pourrait faire craindre le pire, car il ne s’agit pas de pastilles infimes, de mini-puces ou d’autres éléments matériels provenant d’une haute technologie ou de la condensation d’autres éléments d’un registre énergétique supérieur.  Ce mot désigne plutôt une «quantité minimale d’énergie christique de libération» ou «de salut» tel que Jésus l’avait promise au terme de sa mission terrestre.  On le reçoit sur simple demande formelle à sa Conscience divine avec le concours du Christ et de Michaël.  Cette inclusion spirituelle permet d’accéder au Point de neutralité qui ferme hermétiquement les portes à toutes les formes de parasitage subtil et à toutes les manigances psychiques.

© 2012-15 Bertrand Duhaime (Dourganandâ).  Tous droits réservés. Toute reproduction strictement interdite pour tous les pays du monde.  Publié sur : www.larchedegloire.com.  Merci de nous visiter sur : https://www.facebook.com/bertrand.duhaime.

A propos de l'auteur