UN SAGE, C’EST UN ÊTRE QUI SAIT ET QUI APPLIQUE CE QU’IL SAIT…  

Le mot «sage» décrit d’abord un attribut de Dieu qui porte à le reconnaître comme omniscient.  L’Être suprême connaît toutes choses par leurs principes et il dirige tout d’une façon équilibrée, parce que ordonnée, harmonieuse et parfaite.  Comme il possède toutes les vertus, il agit toujours de façon rigoureusement conforme à la Loi et à l’Intelligence.  Dans le monde des hommes, il désigne l’être de Savoir qui sait se taire, pour ne parler que lorsque c’est utile ou nécessaire;  refuser de prêter l’oreille aux frivolités et aux rumeurs du commun, pour l’ouvrir à son Centre intime;  et fermer les yeux sur les futilités et les vanités du monde, pour les ouvrir sur l’Absolu.

Au plan humain, le sage représente celui qui sait, l’être pleinement conscient qui détient le Savoir, la connaissance juste des choses, parce qu’il a réalisé l’amour, en a fait sa substance et son être.  Il a compris le sens de son passage sur terre et il y conforme ses choix.  Il connaît sa raison d’être dans le monde et il maîtrise ses pulsions humaines.  Rempli de Lumière, il représente l’idéal de vie humaine la plus haute, l’excellence dans le savoir ou dans la disposition au savoir, et le jugement sur toutes choses, en particulier sur les valeurs spirituelles et les actions qui leurs sont liées.  Comme il est parvenu à un haut degré de maîtrise de lui-même, il vit dans la sérénité, porté à incarner un modèle idéal de vie.  C’est un être concentré qui repose au centre de lui-même qui ne se laisse jamais distraire de son but et de son idéal.  On le représente souvent comme un vieillard à la longue barbe blanche, bien que la sagesse ne soit pas toujours l’apanage de l’âge avancé.

À vrai dire, le sage se distingue surtout de la masse humaine par le fait qu’il sait se démarquer des modes de vie erronés ou périmés, peu importe les sacrifices que cela lui impose, qu’il sait faire des choix autres que ceux de la foule aveugle et grégaire, toujours à la course, qui s’étourdit de bruits, s’alimente mal, se repose peu, est dépourvue d’intérêt pour les grands enjeux de la conscience.  Cela commence chez lui avec sa manière de gérer son quotidien en faisant des choix qui rehaussent son taux vibratoire, donc qui vitalisent son organisme et qui élèvent sa conscience.    sage

Être d’amour, de paix et de vérité, le sage est un voyant, soit un être qui perçoit au-delà du voile et qui s’exprime sans comparer, sans juger et sans condamner, ne considérant que la beauté qui s’épanouit, à son rythme, jusqu’à la Perfection.  Centré sur le moment présent, en accueillant chaque instant de la vie dans le détachement, donc sans jamais rien attendre ou retenir, il pénètre jusqu’au cœur même de la sagesse de sa Conscience divine dans l’éternité de son présent.  Le sage n’aspire pas au pouvoir, au paraître, à l’avoir, mais à l’être.  Il ne dit pas : ((Je peux, Je veux, Je Jouis, J’ai, Je parais)), il dit plutôt : ((Je Suis)).

Le sage cultive le silence et il garde le secret pour éviter de disperser ses forces vitales.  Il porte l’Eau de vie dans son cœur et sa parole devient torrent de Lumière.  Il considère tous les êtres comme égaux.  Il les aime d’un amour impersonnel, inconditionnel, sans attente, sans jamais juger.  Il invite ceux qui le consultent à se connaître eux-mêmes par eux-mêmes, à l’intérieur d’eux-mêmes, afin qu’ils se découvrent l’égal du Ciel et des Dieux.  Il invite à établir sa maîtrise personnelle sur son univers dans une volonté amoureuse et l’affirmation de soi.  Il figure celui qui détient toutes les réponses, apprenant à se concentrer sur l’essentiel, qui est l’éveil.

Dans les faits, le sage peut identifier celui qui démontre sa pensée, non par la parole, mais par l’agir, révélant, du même coup, le bien-fondé de son aspiration. Ainsi, la vie du sage donne la démonstration de sa pensée et de son idéal.  Sa force réside dans ses actes, et non dans son verbe qui, plutôt intellectuel, cherchant à tout expliquer, appartient plutôt au philosophe.  C’est par l’agir que le sage démontre la pertinence de sa philosophie ou de son système de valeurs.  Et s’il préfère agir à parler, c’est parce qu’il sait que seule la démonstration fait école et entraîne, alors que les mots eux, s’envolent.

Le sage exprime l’action d’une force extraordinaire dans son être qui supporte sa quête de vérité.  Il exprime l’inspiration, la guidance, le discernement et la bonté qui ne peuvent être captés que dans la quiétude d’esprit et l’équilibre des sens.  Aussi appelle-t-il à la détente, à la réflexion, à l’intériorisation, à la méditation, assurant à l’avance de son amour tutélaire et de sa protection bienveillante.

Et, s’il a besoin de parler, pour apporter l’éclairage spirituel dans sa présente phase évolutive, il offre ses suggestions pertinentes, des discussions élevantes, une évaluation juste de ses expériences présentes, tout cela dans un langage clair.  Il sait s’extraire des affections stériles, des attachements régressifs et des émotions inutiles pour choisir l’écoute intime dans la sérénité ou l’humour.  Il vit dans le moment présent, concentré sur l’essentiel, plus que sur le nécessaire, acceptant son expérience immédiate comme la plus importante de toutes, la reconnaissant comme la plus pertinente et la plus enrichissante pour ouvrir sa conscience.

La véritable sagesse résulte de la fusion de la vérité et de l’amour, soit de l’application, dans le quotidien de la Vérité amoureuse ou de l’Amour vrai.  Elle surgit lorsqu’un être prend contact avec l’Esprit de Vie, absorbant la connaissance spirituelle, plutôt que la science commune, qui s’insinue dans la partie spirituelle de l’être et l’entoure.  Il ne reste qu’à la façonner par la foi personnelle dans l’enthousiasme ou le feu sacré et l’amour qui surgissent de la Vision de la Vérité, donc de la Vision de l’Absolu.  En fait, il faut qu’un être s’offre à lui dans un état de neutralité, c’est-à-dire d’abandon et de réceptivité, comme s’il ne savait rien et ne pouvait rien connaître par lui-même, dans l’attitude simple, humble et joyeuse de l’enfant.

© 2012-14, Bertrand Duhaime (Dourganandâ).  Tous droits réservés. Toute reproduction strictement interdite pour tous les pays du monde.  Publié sur : www.larchedegloire.com.  Merci de nous visiter sur : https://www.facebook.com/bertrand.duhaime.

A propos de l'auteur