LE NOUVEL ÂGE, OU «NEW AGE», UNE ÈRE NOUVELLE…

En lui-même, le Nouvel Âge ou «New Age» désigne la période qui marque le passage d’une ère à une autre, d’où il implique une phase d’ascension sur la Spirale évolutive.  Et nous vivons tous, précisément en ce moment même, dans une Nouvelle Ère.

En général, globalement, le Nouvel Âge présent cherche à promouvoir une nouvelle culture mondiale fondée sur une croyance profonde en Dieu;  sur l’unité de toute vie;  sur la Famille spirituelle autant qu’en la famille humaine, qui veut accorder une bonne place aux enfants;   sur la planète, considérée comme la Terre-Mère, donc un être vivant;  sur un environnement sain (pensée écologique);  sur la puissance de la force vitale (transformation et thérapies alternatives);  sur l’égalité des sexes;  sur l’amour, la vérité et la sagesse (valeurs de l’honnêteté, de la sincérité, de la loyauté);   sur la paix universelle;  sur les techniques spirituelles, notamment l’intériorisation et la méditation;  sur la vie sur les autres plans.  Mais cette philosophie mondiale non sectaire enouvel-agentend se développer sans la nécessité d’étudier une doctrine; sans ashram ni monastère, sans églises et sans culte, sans écoles ni ministres du culte, donc sans groupe à intégrer ni personne à suivre, soit sans gourou ni maître particulier;  sans réunions régulières, sans pouvoir centralisé ni quartier général et sans organisation précise;  sans groupe de pression et sans gouvernants;  sans cours spécialisé conférant une ordination ou précisant une spécialisation;  sans livre capital expliquant ses croyances;  sans collecte pécuniaire.

Le Nouvel Âge implique simplement un éveil spirituel général fondé sur une connaissance intuitive propre à tout être humain aidant à découvrir son rôle d’être humain en évolution, sa situation dans l’Univers, sa grandeur personnelle, son contrat de vie, pour mieux comprendre le sens de la vie en général et de sa vie particulière.  Il amène chacun à écouter en lui ce qu’il sait déjà pour mieux accueillir les autres, des membres de la Grande Famille, dans la compassion, la compréhension et l’acceptation (tolérance), pour rétablir l’ordre, l’harmonie et la paix dans le Monde et pour participer à son ascension collective.  Il appelle à prendre ses responsabilités personnelles et collectives pour maîtriser son destin, comme celui de la planète.  L’intention première du Nouvel Âge reste d’engendrer un changement constructif en soi de façon libre, autonome et indépendante, dans la fraternité et la solidarité humaines, inspiré et guidé par son Moi spirituel.  Fondamentalement, le Nouvel Âge ne fait qu’inviter tout être à concevoir la vie et à se concevoir lui-même sous un autre angle, en se dégagent des vieux paradigmes, soit des théories du passé et de la tyrannie de la matérialité.

Mais justement parce que sa philosophie reste assez individualiste et mal définie, le Nouvel Âge tente souvent d’embrasser la majorité des croyances spirituelles et religieuses de façon bien maladroite, ce qui reste inoffensif en soi, mais ouvre la porte à des médiums, des channelers et à des charlatans qui tentent de récupérer ses valeurs pour en tirer un crédit spirituel ou un profit matériel.  Les être crédules, qui cherchent à donner un sens à leur vie, se laissent souvent attraper.  Du reste, en lui-même, le mouvement se présente dans un tel fractionnement, par l’affirmation de toutes sortes de théories, qu’il divise les êtres au lieu de les unir.  Cela résulte d’une manipulation bien orchestrée des forces subtiles bien déterminées à faire oublier le but collectif de l’entreprise et ce que les êtres gardent en commun.  Encore, nombre de ses innovations deviennent rapidement des attractions et des distractions, souvent plus qu’onéreuses, qui écartent de l’idéal fondamental de transformation personnelle.  Ainsi, il lui arrive d’écarter de l’essentiel et d’éloigner du contact avec le Moi intérieur.

Le Sage dirait qu’il n’est pas mauvais, pour un débutant, de magasiner dans les kiosques et ses arrière-boutiques du Nouvel Âge, afin d’ouvrir sa conscience et de s’éveiller à la réalité, mais que l’être sérieux devrait savoir dépasser ce qu’ils offrent pour ne retenir que ce qui est vraiment utile, à savoir la connaissance de lui-même, au-delà du mental et des sens, pour accéder à la Sagesse suprême, à sa manière, à son rythme, selon sa propre compréhension.  La meilleure façon d’évoluer, dans la présente phase évolutive, ne reste-t-elle pas d’être, soit de s’abandonner inconditionnellement à la Lumière divine et de chercher la Conscience de l’Unité en vivant amoureusement le moment présent pour tirer, de chaque expérience, agréable ou désagréable, la leçon qu’elle porte?  Car il n’est plus besoin de chercher, de pratiquer des techniques, d’appartenir à des groupes de spiritualité, de s’instruire jour après jour, pour entrer dans la Lumière…

© 2012-15, Bertrand Duhaime (Dourganandâ).  Tous droits réservés. Toute reproduction strictement interdite pour tous les pays du monde.  Publié sur : www.larchedegloire.com.  Merci de nous visiter sur : https://www.facebook.com/bertrand.duhaime.

A propos de l'auteur

2 Responses

  1. Geoffroy

    …après avoir traîné mes guêtres dans différentes boutiques de ce Nouvel Age, avoir été séduit par quelques coffrets tout en 1, quelques cristaux de perlimpinpin prompts à faire vibrer d’abord la CB plutôt que les énergies intra-extra-supra-hyper sensorielles, avoir participé à quelques groupes très concentrés sur la bonne méthode pour atteindre le nirvana en quelques postures du lotus même sans mal aux genoux, eh bien je crois que j’ai laissé derrière moi tout ce fatras parfois indigeste, souvent centré sur l’auto-congratulation du je-suis-quand-même-un-tout-petit-peu-plus-élu-que-toi-et-je-fais-partie-du-cercle, sans aucune nostalgie… Peut-être que les marchands de ce nouveau temple, rutilant comme un décor de cinecitta, m’auront servi à ouvrir de moi-même la porte de l’authentique contrée à embrasser, celle du cœur dans la Lumière… à ce titre; je ne peux que les remercier même s’ils n’en sauront jamais rien…

  2. Nathalie

    … comme Geoffroy, j’ai traîné un peu partout, et m’y suis presque perdue, mais mon bon sens m’a fait revenir à MOI, le plus important…
    J’ai poussé la porte de mon intérieurité, et quel magnifique sanctuaire !! J’y ai trouvé ce que je cherchais : MOI, mon JE SUIS et me suis reliée à mon coeur, à l’Univers, car tout est UN… et je-nous en faisons partie….

    Merci Bertrand, de ces messages qui à chaque fois me ravissent, et me font “travailler”…
    Je vous souhaite à tous, une bonne et magnifique année dans l’Amour, la Paix, le Bonheur, la Joie…. etc…
    Nathie