L’ANNONCE OU LA PROMESSE MILLÉNAIRE D’UN MESSIE?      

Pour ce qui a trait au prochain Messie, promis par les écritures, il représentera, dans la continuité des Avatars divins, après l’expérience de Krishna, qui a mentalisé l’espèce humaine (lui a donné la raison qui l’a tiré de l’animalité), et celle de Jésus, qui a révélé l’existence du Christ personnel à chaque membre de l’humanité (a rappelé l’existence du plan de conscience unificateur qu’est le plan atmique, le Pont qui unit à la Divinité), le Messager spirituel qui révélera le Christ collectif et ramènera tous les êtres du système solaire dans la Conscience de l’Unité.   Il apparaît ainsi un Grand Être de Lumière au début d’un cycle évolutif, comme, parfois, au moment de sous-cycles.  Dans l’épanouissement de la Conscience christique, il est d’abord apparu un Messie prototype, puis un messie-du-salutMessie d’individualisation, ensuite un Messie de mentalisation, comme viendra bientôt un Messie collectif ou planétaire, avant unMessie systémie et un Messie galactique.  Et que pourra-t-il arriver ensuite, un Messie de Purusha?

Pour ce qui a trait à ce prochain être, nommé Messie, il ne s’agira évidemment pas du retour visible du Christ dans un corps humain.  En effet, il a très clairement précisé que cet être apparaîtra dans le ciel, venant sur les nuages, ce qui évoque la quatrième transmutation planétaire et systémique de l’élément Air, dans une forme énergétique dépassant les possibilités de l’incarnation individuelle, donc l’apparition d’une entité incapable de s’insérer dans un corps physique particulier, d’exprimer une personnalité individuelle.  Ainsi, c’est vainement que les êtres humains s’attendent à voir un être incarné assumer le rôle du prochain Messie qui, dès lors, ne pourrait être que le Malin ou l’Antéchrist des Chrétiens (ou l’Antichrist des autres).

En fait, par Décret divin, depuis 1984, le Messie a vibratoirement commencé à signaler sa présence, par une amplification des énergies christiques, et il vient, en 2013, de compléter la libération des éthers qui a permis, pour le système solaire, la fin de l’enfermement dans la Roue des réincarnations, par la dissolution de la trame de déviation des énergies cosmiques en provenance de la Source divine — arbitrairement installée par les Annunaki et si bien exploitée par les Reptiliens et les Illuminati — et le rétablissement du lien direct entre l’Absolu et la créature terrestre, lors de l’alignement récent de la planète Terre sur le Centre de la Voie lactée, au début de la présente année.  Mais, collectivement, l’humanité ne devrait pas comprendre et terminer d’intégrer les résultats de ce phénomène avant quelques générations, ce qui exclut toute possibilité d’un reversement magique ou miraculeux de la situation de la planète Terre dans les prochains mois ou les prochaines années.

Dans la spiritualité contemporaine, le Messie identifierait donc péremptoirement «Maitreya», le Christ universel ou collectif, qui ne se fera pas chair, mais qui, vibratoirement, contribuera à délivrer le Monde et à lui faire faire son Ascension dans la Lumière divine (la Cinquième Dimension ou le Paradis terrestre).  Sauf qu’il y a Maitreya et bien des imposteurs de l’astral qui prétendent à ce nom, plutôt à ce titre.  Chose sûre, il s’agit, pour le Bouddhisme, du Bouddha de l’Ère du Verseau, soit du cinquième «Manushi-Bouddha», qui équivaut au «Kalki» des Hindous, au «Miro Ku» des Japonais, au «Mile Fo» des Chinois, au «Di-lặc Bồ Tát» des Vietnamiens, à l’Imam «Mahdi» des Musulmans et au Messie des Juifs, est appelé à agir, à point nommé, comme l’Enseignant, le Sauveur et le Guérisseur du Monde.  Mais il faut entendre le mot «Sauveur» au sens de celui qui prend tous les moyens pour aider un être à comprendre la manière de se sauver lui-même par le rétablissement de l’Empire divin, le respect des lois de la Nature et des principes cosmiques, dans son expérience de découverte de lui-même par la Voie intérieure.   Cette entité, qui ne s’incarnera donc jamais, chargée d’agir à travers la conscience de tous les êtres incarnés, appellera un nouveau souffle de vie, éveillant les êtres humains et tous les règnes, unissant les Mondes, le Ciel et la Terre.  Il réveillera le souvenir de l’Omniprésence de Dieu, venant réaliser la synthèse si attendue qui délivre des contingences de la dualité.

Maitreya est déjà en action et il s’approche sans cesse davantage de la Terre, venant sur les nuages, donc en esprit, pour révéler l’Unité de tous les êtres.  Ce Messager divin ne vient pas pour juger, mais pour rassembler toutes les croyances, quelles qu’elles soient, dans la Religion unique.  C’est l’Être qui ruisselle d’or et de diamants dont le regard de foudre, d’un bleu ciel éclairé, zèbre les plus profonds des abîmes d’illusion.  Mais il ne présente pas de visage, de forme, de nom, de contour autre que celui de son Unité intime.  Ainsi, il ne faut pas s’abuser sur l’apparence corporelle ni sur le visage du Seigneur qui vient.  Car le Messie ne désigne pas un homme intérieur, mais un plan vibratoire qui se perçoit par l’intérieur et qui agit dans tous les cœurs, un plan qui ne peut se vivre que dans la Conscience de la Grande Unité.  Il apparaîtra comme le Grand Guérisseur de la souffrance de la séparation, mettant fin au mal de vivre et à la nostalgie de la Patrie perdue, parce qu’il engendrera une ascension vibratoire de la Terre, de l’Humanité et de tous les règnes vers leur réalité archétypale.  En fait, il fera descendre vers eux l’Homme-Christ.  Chacun peut préparer sa venue et sa manifestation par sa transformation intérieure, notamment par le don de tout son être à la Lumière divine.  Car le seul Messie qui puisse agir pour soi, c’est soi.

Maitreya est le Nouveau Messie.  Il est ainsi appelé parce que certains hommes ont rejeté Jésus, le dernier Avatar qui s’est présenté – ce en quoi le Créateur n’a ressenti aucune offense et n’a déterminé aucune sanction – sauf qu’il ne s’agira sûrement pas une nouvelle incarnation de Jésus ou d’un autre Grand Maître cosmique.  Il s’agira d’une manifestation encore plus grande qui entraînera un grand changement dans l’enseignement et la pratique des principes religieux et moraux.  Alors, dans le Monde entier, sans inclure forcément tous les hommes, on reconnaîtra les principes spirituels qui permettront à l’Humanité de se transformer et d’atteindre à la maîtrise.

Dans la quinzaine de générations terrestres à venir, probablement qu’il résultera d’abord de la dispensation de Maitreya l’abandon de la plupart des distinctions et des groupes religieux connus, ce qui est fort bien amorcé, et la réunion de tous les hommes dans une seule école religieuse ou spirituelle.  Comme résultat secondaire, tomberont les frontières politiques actuelles, avec les répercussions qu’elle implique sur le monde social et économique.  Il se peut que chaque pays reçoive un Guide qui agira en union étroite avec les autres dans ses intentions, son enseignement et sa façon de conduire son peuple.  Mais, tout compte fait, tout reste bien gardé dans le Secret de Dieu, alors, il faut rester ouvert à tout genre d’Épiphanie.  Le Nouveau Messie s’inscrira dans la continuité de Krishna, le Témoin du Christ mental, et de Jésus, le Témoin du Christ individuel, puisqu’il attestera du Christ universel.

Mais n’empêche que chaque être incarné est son propre Messie ou son Sauveur qui, une fois qu’il s’est redécouvert, n’a rien à envier à quelque entité spirituelle qui soit, puisqu’il réintègre la Gloire du Fils de Dieu.  Peut-être que tous ces présumés Instructeurs n’apparaissent que pour lui rappeler la manière de s’établir dans cette Splendeur et cette Plénitude et de la vibrer pour l’éternité.

© 2013-15, Bertrand Duhaime (Dourganandâ).  Tous droits réservés. Toute reproduction strictement interdite pour tous les pays du monde.  Publié sur : www.larchedegloire.com.  Merci de nous visiter sur : https://www.facebook.com/bertrand.duhaime.

A propos de l'auteur