LE MAÎTRE INTÉRIEUR, LE VRAI SOI QUI DISSOUT PEU À PEU LA PERSONNALITÉ MORTELLE… 

Le Maître intérieur réfère à une réalité qui porte plus de cent noms, selon les enseignements spirituels : Atome de Lumière, Étincelle spirituelle, Monade divine, Esprit cosmique, Ego supérieur, Soi supérieur ou Grand Soi, Auxiliaire intérieur, Génie gardien, Nautier intime, Conscience cosmique ou divine, Divinité d’élection, Être transcendant ou transcendantal, Sublime Présence «Je Suis», Divinité d’élection, Moi silencieux, Guide invisible, Dieu-en-soi, Avatar personnel, etc.   C’est la Cavalier blanc qui, un jour, sans avoir prévenu, apparaît à l’être incarné et l’entraîne dans l’Illumination suprême, la Vie totale.

Dans les sociétés contemporaines, l’être humain réduit le plus souvent sa conscience à son corps, ses émotions et ses pensées, c’est-à-dire à sa périphérie, faite d’une mince couche de conscience.  Plutôt tourné vers l’extérieur, le monde des reflets ou des apparences, il ignore complètement les profondeurs qui le fondent.  En fait, il ne saisit que les vagues superficielles d’un Océan immense, la Création cosmique.  À l’ocMaître intérieurcasion, les rêves lui révèlent parfois ces mondes insoupçonnés, de sorte que, avec l’évolution, beaucoup d’entités terrestres savent maintenant qu’un grand nombre de leurs comportements s’enracinent dans des zones qui échappent complètement à leur conscience de veille. Mais ce domaine relève le plus souvent des pulsions, des énergies sombres, cachées, qu’explore la psychanalyse.

En revanche, beaucoup de témoignages d’expériences étranges semblent montrer, notamment dans une expérience de mort imminente ou de retour à la vie, qu’il existe une contrepartie lumineuse à ces ténèbres qui habitent l’être humain. C’est-à-dire que, dans une autre dimension, chacun serait  porteur de ce que certains enseignements appellent l’Ange ou le Génie gardien, le Dieu intime, la Monade divine.  Et c’est cette Divinité d’élection qu’il faut connaître et à laquelle il faut se confier pour son évolution.  En chacun, outre ses guides spirituels, il existe un autre genre d’autorité, à la quelle ils sont soumis, le Maître intérieur, apte à éclairer l’être incarné sur sa vie et à le guider à bon port, une fois l’illusion de la séparation dépassée et son contact avec lui rétabli. Il est beaucoup plus proche de lui qu’il pense, puisqu’il réside dans le secret de son cœur, même qu’il est sa Réalité dans ce qu’il y a de plus plus réel, de plus vrai, de plus sage, de plus heureux et de plus amoureux.  Il parle par l’intuition, divers symboles, les ressentis et les expériences de vie.  Par lui, l’être humain peut découvrir qu’il est beaucoup plus vaste que le croit la pensée matérialiste contemporaine. Il est non seulement constitué par le subconscient qu’étudie la psychanalyse, mais aussi par cet Entité de Lumière qu’est l’Étincelle spirituelle.

Mais oui, il s’agit de l’Étincelle divine individualisée, émanée de l’Esprit suprême ou du Créateur divin, composée de Pure Lumière blanche de cristal, détenant tous les attributs et les pouvoirs de la Source divine unique.  En général, il est accompagné de sept auxiliaires : le Pro-géniteur, le Gouverneur (Commandant), le Chancelier, l’Ambassadeur (Messager), l’Appariteur (Inspirateur)  et l’Inquisiteur, qui réfèrent aux sept chakras et aux sept planètes sacrées.  Cet Émissaire du Grand Architecte de l’Univers habite un temple de chair.  Il mérite le plus grand respect et la plus grande attention, car il détient le secret de son être, faisant partie de la Grande Âme cosmique.  Il connaît la Voie à suivre, car il est lui-même la Voie royale, la Vérité et la Vie.  En gardant son oreille intime en accord avec lui, son œil intérieur centré sur lui, on ne peut qu’être inspiré sur le parcours convenable au quotidien.

Le Maître intérieur est un voyageur  qui vient vers soi à partir de loin, entrant dans le corps avec le premier souffle.  Il n’apporte rien dans le domaine des dons matériels, mais il est porteur de la richesse d’une connaissance plus vaste que tout ce qu’on peut imaginer, une connaissance puisée dans l’Omniscience, aux quatre coins de l’Univers.  Il connaît ses origines, son développement actuel et sa fin.  Il guide et protège.  Pour capter sa Sainte Présence en soi, il faut se faire comme la Nature, très réceptif.  Il faut se faire vigilent, fertile, calme, silencieux, car il ne se révèle que dans la paix, la tranquillité, le silence.  Il ne se dévoile qu’à celui qui l’attend et qui est prêt à le recevoir avec un cœur simple et ouvert, le mental apaisé.

Chacun doit veiller à ce qui entre dans son temple et en sort afin qu’il soit digne d’accueillir le Maître intérieur.  Il faut examiner chaque pensée qui frappe son esprit, l’examiner et permettre uniquement aux pensées pures d’entrer.  De même, chaque mot que l’on émet doit être passé par le triple crible de la vérité, de la nécessité et de la bhqdefaultonté.  Ses actions doivent vise un but constructif, bénéfique et harmonieux.  En se préparant ainsi à l’accord pour le recevoir, il faut se souvenir qu’il imprègne tous les êtres, par l’Âme unique.

En chaque être vivant, il faut reconnaître cette Âme unique qui s’y réfléchit, ce qui accélère la révélation de cet Invité mystique.  Si un être accueille chacun avec joie, il viendra habiter chez lui pour toujours.  Quelle plus grande sécurité peut-il espérer que d’être habité par ce Maître du Pure Lumière qui est partout et qui habite en toutes choses?  Pour tirer de sa conscience infinie le message dont on a besoin à un moment particulier, il suffit de diriger les questions de son esprit vers cette Grande Source de sagesse.

Il convient d’attendre son Maître intérieur, qui peut se présenter, comme un éclair, sur un cheval blanc, en étendant la vision de son petit moi et en conférant un cœur patient.  Il faut accepter d’élargir graduellement cette vision.  Alors, l’harmonie et l’équilibre qui croissent, soit la Maîtrise, annoncent sa révélation, signe d’une relation plus parfaite avec toute la Création, d’une union plus intense et constante avec Dieu, d’une fusion prochaine dans la Conscience de l’Unité.  La Lumière interne jaillit, la conscience grandit, la prospérité croît, la santé s’améliore par une augmentation de la vitalité, le succès s’assure, la maîtrise se fait, parce que l’Amour s’affermit, s’installe à demeure.

Dès lors, l’être incarné participe davantage à la Réalité de son Invité, soit à la Véritable Vie qui s’est toujours exprimée au plus profond de lui.  Car le Maître intérieur garde la Flamme éternelle de la Vie dans sa maison, dans son temple.  Et c’est la même Lumière qui brille dans chaque maison.  C’est, pour ainsi dire, la Conscience de l’Unité qui se redécouvre et le Feu de l’Amour éternel qui, comme la Lampe allumée à toutes les fenêtres, accueille le voyageur fatigué, lui assure un logis sécurisant où il peut se restaurer et refaire ses énergies,  lui inculque de l’expansion, le fait être.  Mais chacun doit se souvenir que, sa véritable demeure, ce n’est pas ce temple exigu qu’est le corps, mais l’Univers, voire le Cosmos, son Foyer véritable, et veiller à accomplir son destin, à atteindre son But ultime, ce que ce Visiteur céleste, le dégageant toujours plus des contingences terrestres, lui fait peu à peu comprendre.

© 1989-2016, Bertrand Duhaime (Dourganandâ).  Tous droits réservés. Toute reproduction strictement interdite pour tous les pays du monde.  Publié sur : www.larchedegloire.com.  Merci de nous visiter sur : https://www.facebook.com/bertrand.duhaime.  

A propos de l'auteur

Une réponse

  1. Estelle

    “C’est le Cavalier blanc qui, un jour, sans avoir prévenu, apparaît à l’être incarné et l’entraîne dans l’Illumination suprême, la Vie totale.”
    c’est exactement ça Monsieur Duhaime 🙂
    ah ça ne rend pas la vie plus facile d’un coup de baguette magique, mais comme c’est bon de reprendre contact avec !

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.