LE SYMBOLISME DU BÂTON

Il existe bien des sortes de bâtons.  Il s’agit de l’instrument qui entre dans les diverses catégories du caducée, de la baguette magique, de la verge, de la canne, de la crosse, de la houlette, en exprimant l’aspect viril, primitif, pénétrant et possiblement agressif.  Il est relié à l’énergie solaire, dite active, émissive, électrique.  Ce long morceau de bois rond, qu’on peut tenir à la main, peur servir à nombre d’usages, notamment à s’appuyer, à frapper, à soutenir le pèlerin dans sa marche ou sa progression.

Dans le Tarot, relié à Jupiter, il évoque l’élément feu, indice de fertilité, d’évolution et de régénération, mais aussi le symbole de la vitalité et du désir masculin assouvi.  En cela, il désigne le canal vertical par où les énergies du Ciel coulent pour se déverser sur la Terre.  On le relie aux Esprits de la Nature qui donnent la vie et la couleur au Monde.  Symbole géométrique de la ligne et du diamètre, image de l’Axe du Monde,  il exprime les énergies actives, dynamiques, positives, émissives.  Par son aspect frustre ou rustique, il indique un état primitif de développement spiriBâtontuel, le commencement de l’œuvre alchimique.

Dans le Tarot toujours, instrument qui démontre l’humilité, la modestie, la simplicité, la modération, le bâton se rattache au monde de la production, donc au travail servile.  Il invite à stimuler son ardeur, à s’exprimer avec plus de conviction, à faire preuve de plus de détermination.  Il faut savoir recourir à sa puissance de commandement, établir sa conviction absolue dans la valeur de son idée, ce qui aidera les autres à l’accepter ou à l’appuyer, afin qu’elle porte fruit et se réalise.  On gagnerait à agir ou à avancer avec ardeur, dans l’enthousiasme, à varier ses occupations ou à diversifier ses affaires, à s’investir davantage dans ses entreprises, à faire preuve d’initiative ou d’inventivité.  La clé réside dans l’imagination créatrice dotée de pouvoirs magiques puisqu’elle peut faire apparaître des réalités que l’esprit ordinaire est incapable de voir ou de concevoir.  Celle-ci triomphe toujours sur les limitations apparentes de la matière, menant à une plus grande expansion vitale.

Dans la Tradition hindoue, il sert d’attribut à Yama, le Gardien du Sud, le Maître du Royaume des morts, occupant alors une fonction de contrainte ou de sanction.  Mais il sert encore d’attribut à Vamana (Vishnou, dans son avatar de Nain) qui s’en sert pour s’appuyer pendant ses parcours.  Enfin, il sert d’attribut à Nimurta, Celui qui frappe, d’où il s’apparente à la foudre.  Tantôt il désigne la monture ou le véhicule invisible qui sert à voyager à travers les plans de la Conscience cosmique, tantôt il identifie le tuteur indispensable dans le processus initiatique (car le disciple avance mieux en s’appuyant sur les conseils du Maître), tantôt il évoque l’autorité légitime conférée au chef d’un groupe, tantôt il sert de soutien, de défense ou de guide.  Dans  certains cas, il peut évoquer une sexualité frustre.

***

Chez les Zuni (Pueblos), Le bâton à prière désigne un instrument qui se termine à son extrémité supérieure par un grand bouquet de plumes et dont on se sert lors de la fête des solstices.  On le plante dans un champ de maïs, dans la vase d’un fleuve, dans une source ou dans un lieu sacré avoisinant le sommet d’une montagne en guise d’offrande aux ancêtres, au Soleil et à la Lune.  On croit que le mouvement de plumes au vent fait monter les prières vers les dieux.

Le bâton arc-en-ciel représente l’’attribut de Jhahal (Jwal) Khul qui opère la synthèse des Rayons cosmiques.

Le Bâton à sept nœuds évoque l’Axe du Monde ou la Caducée céleste.

Dans la Tradition taoïste, le bâton de bambou désigne un bâton à sept ou neuf nœuds, d’usage rituel courant.

Le bâton de bois établit une communication avec les forces telluriques et il symbolise la sagesse du dépouillement.  Il évoque ce sur quoi on peut prendre appui pour continuer sa route.

Dans la Tradition chinoise, le bâton de bois de pêcher jouait un rôle majeur, surtout lors de l’avènement de l’année, pour expulser les influences néfastes.

Dans la spiritualité contemporaine, on dit reconnaître le bâton de Bouddha à son rayonnement vert doré.  Il sert à ouvrir le Lotus aux mille pétales (le chakra christique).

Dans la Tradition hindoue, le bâton de Brahmâ désigne la colonne vertébrale.

Dans la spiritualité contemporaine, on dit reconnaître le bâton de la Mère divine à son rayonnement vert et rose.  Il confère l’amour, la tendresse, la compréhension, le réconfort et la douceur.

Dans la Tradition grecque, le bâton de l’imagination créatrice est dédié à Zeus.

Le bâton de maréchal sert de symbole suprême du commandement et il précise un pouvoir délégué du roi.

Dans la Cabale, le bâton de marche identifie l’énergie de la lettre Reish qui aide à ne pas dévier du Chemin de la Vérité.  Selon les traditions spirituelles, cet instrument signale la présence du pèlerin, peut lui servir d’arme de défense paisible, écarte les influences pernicieuses, libère les âmes de l’Enfer, apprivoise les Dragons, fait naître les sources, sert de support à l’exorcisme.   Dans le Christianisme, il symbolise l’état monastique.  Voir à bâton du pèlerin.

Le bâton du pèlerin, c’est le bourdon qui protège des ennemis et des mauvaises actions.  Il s’agit de la colonne vertébrale dont on peut tirer les énergies dont on a besoin au cours de son périple évolutif pour assurer sa progression et pour se défendre des agressions inopinées.  Voir à bâton de marche.

Enbâton-barbiers France, le bâton de Saint-Nicolas réfère à l’insigne du bâtonnier de l’Ordre des avocats.

Le bâton des barbiers présente une tige torsadée de deux couleurs (rouge et bleu) rappelant les deux énergies créatrices, le courant lunaire et le courant solaire.  Autrefois, les barbiers faisaient souvent office d’apothicaire, de ramancheur (rabouteur), d’arracheur de dents. bâton-d-Esculape

Le bâton d’Esculape identifie les arts thérapeutiques et la profession médicale.

Le bâton de vieillesse est une expression qui désigne le célibataire qui, toute sa vie, accepte de rester avec ses parents, est un anormal.  Il est indispensable, après seize ou dix-huit ans au plus tard, de récupérer de plus en plus son autonomie, en coupant le cordon ombilical psychique, et d’établir des liens sociaux selon sa vision personnelle, pour développer sa personnalité propre, mesurer sa rareté et son originalité dans son espace psychique individuel.  C’est la seule manière de vraiment ouvrir sa conscience que de s’appliquer à vivre sa propre vie, dans un contexte à sa mesure.

Le bâton d’or évoque les vérités transcendantales qui surgissent du Savoir.

Le bâton dressé identifie le Zodiaque.

Le bâton du commandement sert d’emblème d’autorité et de maîtrise de soi, d’où on le réserve généralement aux juges, aux généraux et aux maîtres de l’enseignement supérieur. bâton-1

Dans la Tradition irlandaise, le bâton du Leprechaun désigne un genre d’amulette en or pour se garder des aspects malfaisants de cet elfe ou pour s’attirer la chance.

Le bâton du Mage symbolise le Savoir et la Sagesse.

Dans la spiritualité contemporaine, on dit que le bâton du Père émet un rayonnement de platine et d’or.  Il distille la vitalité, l’ardeur, l’esprit d’initiative, le courage, le dynamisme.

Le bâton du Sage évoque son long pèlerinage et il démontre son arme contre l’injustice ou l’erreur qu’il rencontre.  On le retrouve dans le symbolisme du Sagittaire.  Il figure la colonne vertébrale illuminée.

Le bâton enflammé évoque l’allégresse d’une victoire ou la  nécessité d’illuminer les ténèbres.

Le bâton fleuri donne une image de fertilité, de régénération et de résurrection, il symbolise l’illumination spirituelle.  Dans la Tradition catholique, on l’attribue souvent à saint Joseph.

Le bâton hiératique symbolise la volonté droite, ferme, inébranlable.

Le bâton magique évoque les potentialités mystérieuses d’un sujet et il exprime le résultat de la confiance ou de la foi.  Associé à la vitalité, à la régénération et à la renaissance, il sert de soutient, de guide, de moyen de défense, écartant les influences néfastes.  Il exprime l’autorité et le commandement.  Il confère la force et le courage et il aide à monter au ciel degré par degré.  Voir à baguette magique.

Le bâton noir désigne le sceptre royal symbole du pouvoir sur les Nations.

On parle des bâtons de Melchisédech du fait que ce Grand Maître porte généralement deux bâtons, un bâton orangé doré et un bâton vert doré.

Dans la Tradition catholique, le bâton pastoral est remis à un évêque lors de son investissement à partir de la seconde moitié du IXe siècle.  On parle alors de la crosse.

Le bâton posé sur l’épaule donne le symbole évident d’autorité découlant de l’action inspirée et raisonnée.

Enfin, dans la Tradition chinoise, le bâton rouge représente l’arme qui servait à punir les coupables.  Les Maîtres célestes du Taoïsme en tiennent souvent un à la main.  Dans la Tradition grecque, il s’agit du bâton des héros.  Ailleurs, il symbolise un amour désintéressé, un service empressé, une attitude de calme ou un état d’impassibilité.

© 2011-16, Bertrand Duhaime (Dourganandâ).  Tous droits réservés. Toute reproduction strictement interdite pour tous les pays du monde.  Publié sur : www.larchedegloire.com.  Merci de nous visiter sur : https://www.facebook.com/bertrand.duhaime.

 

A propos de l'auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.