LA PHASE DE 2013 À 2015

UNE RÉCAPITULATION QUI S’IMPOSE POUR BIEN SITUER LES NOUVEAUX LECTEURS ET RAFRAÎCHIR LA MÉMOIRE DE CEUX QUI SE CONSIDÈRENT COMME DES ANCIENS…

ascension

LE DÉPLOIEMENT DU PROCESSUS DE L’ASCENSION DE 2012 À 2015

Note : Dans le présent texte, nous résumons, à l’intention des lecteurs, le processus de l’Ascension, tel qu’il s’est poursuivi au cours des cinq dernières années, avec les transformations de conscience que cette initiation personnelle et collective a produites, mettant fin à l’ancienne histoire de l’humanité et invitant à faire table rase de toutes les réalités désuètes qu’il convient d’abord d’identifier, ce que nous nous chargeons encore de faire.  Nous pensons que ce document aidera les gens qui ne sont pas familiers, avec la théorie de l’Ascension, surtout les gens en instance d’Éveil spirituel ou au début de cet Éveil, à s’actualiser dans leur quête intime d’accéder à plus d’être.

 

Incidences multiples de l’année 2013 

 

    Dans les heures glorieuses que vous vivez, qui ne peuvent encore être complètement dénuées de moments difficiles, vous devriez apprécier au plus haut point de toujours vous retrouver en incarnation, ce qui ne peut être le fruit du hasard, mais doit porter un sens, rappelant la grandeur de votre être et l’importance de votre présence sur Terre à ce moment fatidique de l’Évolution.  Aussi, pour vous aider à patienter, le temps que les énergies s’ajustent dans toutes les dimensions de votre être, vous devriez vous rapprocher de la Nature et activer votre créativité.  Et, sachant que votre présence fait une différence dans l’Univers, en commençant dans votre environnement immédiat, vous devriez tout mettre en œuvre pour secouer votre léthargie en y ajoutant de la beauté, en y rayonnant l’Amour, la Joie et la Paix et en tentant de percevoir partout l’Unité.

   Au lieu de vous abandonner à des mouvements de démission ou de fuite, qui en rajoutent à un certain contexte négatif de votre planète, plutôt que de le diluer, vous gagneriez à développer un esprit d’innocence et de jeu, en refusant d’accorder trop d’importance au phénomène transitoire d’apparente stagnation, que vous devriez plutôt reconnaître comme une simple phase d’ajustements multiples après de longs mois d’accélération des énergies.  Car, après des mois où vous pouviez difficilement vous trouver du temps pour mener à bien vos tâches communes, vous reposer ou vous divertir, tellement vous étiez occupés, plus que toute autre chose, c’est la différence d’une vie terne ou monotone, trop répétitive, sans trop de sollicitations nouvelles, qui vous donnait l’impression de faire du sur place.

   Il n’en tient qu’à vous de comprendre ce qui se passe vraiment et d’intervenir, pour ce que vous pouvez y changer, afin d’améliorer le contexte de la présente phase de transition.  Car, si vous appreniez à être vous-mêmes, à vous consacrer à ce que vous sentez bien, à ce qui vous réconforte, vous motive, vous apaise, vous apparaît approprié dans l’immédiat, vous permettriez aux choses de prendre forme et de vous révéler où vous en êtes.  Mais vous ne pourrez en prendre conscience que dans la mesure où vous abandonnerez vos vieux schèmes mentaux qui vous amènent à tout analyser et, par ricochet, à vous prendre trop au sérieux, à vous maintenir dans l’effort et à exiger en tout, de façon prématurée, une trop grande clarté.

   Dans les événements actuels du présent cycle, que vous auriez tort d’interpréter à partir de vos anciens critères et de vos références périmées, trop de choses dépassent présentement votre entendement pour que vous les abordiez autrement que par votre cœur, dans un abandon à ce que vous ne comprenez pas, mais comporte sa justification.  C’est ainsi que vous verrez tout se replacer au moment opportun dans la mesure où vous maintiendrez votre confiance que vous portez les aptitudes de vous y adapter du fait que vous faites partie du Plan cosmique et que, pour ce qui vous concerne, à un autre niveau, vous restez le Maître de votre destin.

   Nous pourrions même ajouter que votre désarroi perdure pour la simple raison que vous n’avez pas compris que, dans votre dernier saut évolutif, qui s’est démontré plus grand que prévu, à votre insu, vous avez précisément reçu un nouveau rôle : celui de vous faire un co-créateur du Nouvel Âge de Lumière.  Dans l’orientation des événements, vous avez toujours une quote-part à apporter à titre d’Atome divin.  Pour le moment, surtout dans les moments de frustration et de colère, vous êtes tous appelés à contribuer à introduire les fréquences supérieures de la Lumière divine et à les ancrer sur Terre et en elle, sans vous laisser influencer par l’apparent chaos extérieur.  Car, plus les nuages deviennent sombres et lourds, plus s’approche, dans un violent orage, résultat de deux courants opposés qui s’affrontent, la libération souhaitée.

   Lorsque vous ne savez pas quoi faire, vous devriez comprendre que, pour un temps, vous êtes appelés à abdiquer votre volonté propre au profit de la Volonté divine, moteur du Plan cosmique, pour vous ajuster constamment à l’Absolu par votre Centre divin.  Votre part de la tâche présente, c’est de maintenir votre intention d’établir, pour tous, la Lumière pure et la vision supérieure de la Réalité divine en restant à l’écoute de vos inspirations intimes.  Vous pouvez raviver votre motivation en vous rappelant que, si vous maintenez votre concentration sur l’Idéal, malgré votre apparente petitesse, vous faites une grande différence dans la manifestation d’un résultat supérieur.

   Il n’y a pas à dire, avec l’ouverture du Portail céleste du solstice d’été 2013, ce jour sacré entre tous, et l’apport purificateur de la dernière Pleine Lune, les Énergies cosmiques ont frappé fort, imposant la dissolution des éléments du passé qui ne servent plus à rien, pour faire place à ceux d’un Monde nouveau complètement différent.  Par les nombreuses inondations et les violentes incendies que se sont produites dans le monde – ce que vous devriez pardonner à la Nature dans sa volonté impérieuse de nettoyer votre Terre et de lui permettre d’assouvir ses aspirations les plus élevées — vous détenez l’évidence que tous sont appelés à clarifier leur intellect, à équilibrer leurs sentiments, à diminuer leurs passions, à renoncer à des attachements, à opter pour l’équilibre intérieur, à aspirer à plus d’être, même à réévaluer le sens des liens humains, dans les relations familiales, qui ont tellement moins d’importance que ceux qu’ils devraient établir avec l’Absolu et leur Famille spirituelle.

   Par les obstacles relationnels qui les confrontent, nombre des êtres incarnés sont en droit de se demander ce qui se passe et quels aspects de leurs états d’être et de leurs  croyances ils doivent changer.  Pas de doute que, pour chacun, la nécessité d’assumer sa pleine liberté et de se prendre personnellement en charge s’impose dans la dynamique du Nouveau Paradigme que le libre arbitre d’aucun être incarné ne peut plus être réduit, encore moins enlevé, sans son consentement, et que nul ne peut plus s’interposer entre lui et son Centre divin, qui seul, dans un zèle accru, veut imposer sa suprématie et sa préséance, à la manière que le Créateur, depuis qu’il a repris les rênes de la planète, ne tolère plus la moindre ingérence de quelque instance de la Hiérarchie spirituelle.  Du reste, c’est dans ce contexte de la Souveraineté divine que nous nous adressons à vous, ce qui rend parfois difficile la prévision de l’avenir même à de hauts niveaux subtils de la Conscience cosmique.

   En ce moment, pour la plupart, vous complétez une phase majeure de votre vie.  La question qui se pose désormais est de savoir si, suite aux transactions intimes des dernières années, vous portez en vous un potentiel de renoncement et de renouvellement suffisant, dans le sens d’enfin faire table rase des expériences du passé et des croyances que vous en avez dégagées, afin de vous permettra de poursuivre, dans un physique en constante modification, votre accompagnement de la planète, dans son essor spirituel, ou si, par manque de docilité et de souplesse, ce qui engendre des blocages, vous devrez quitter ce monde pour poursuivre votre propre transformation sur d’autres plans.  Car il n’est pas sûr que votre planète, qui vous a tant donné et a toléré tant de mauvais traitements, continuera d’accepter de porter des êtres qui se démontrent rétrogrades par leur résistance constante au changement.

   Comme nous vous l’avons déjà dit, ce qu’il importe de répéter, dans la présente transition, il ne suffit pas de purifier vos intentions et de vous montrer plus authentiques dans une volonté d’améliorer votre sort dans la réalité de la troisième dimension, un plan de densité régi par la dualité, ce qui engendre des aléas au quotidien, vous devez aller jusqu’à donner priorité absolue à la manifestation du plan de votre âme, qui veut vous élever dans une dimension supérieure, complètement différente, donc sans lien avec ce que vous avez connu à ce jour.

   Cela ne devient possible que dans la cessation de toute quête spirituelle, pour assurer l’abandon inconditionnel à la Lumière divine de la manière qu’elle choisit d’accomplir son Œuvre;  l’acceptation de vivre dans le moment présent;   le renforcement de votre lien intime avec votre Centre divin;  le rayonnement le plus constant que vous pouvez de l’Amour pur dans le silence et le secret;  l’ouverture à la perception de la Conscience de l’Unité indivisible;  la collaboration avec la collectivité;  l’expression du détachement intérieur à travers les expériences du quotidien, tantôt agréables tantôt désagréables, qui assurent la liquidation des derniers reliquats des faux attachements, des peurs, des doutes, des incompréhensions du passé, des croyances tronquées, des sentiments limités, notamment de la perte du sens de la dignité originelle.

   Mais l’élévation du taux vibratoire général, sans cesse accrue, qui produit une transformation accélérée, surtout depuis le 22 juin 2013, ne peut s’accomplir sans son lot des transformations physiques et psychiques, qui contribue à votre raréfaction physique, à votre unification et à votre illumination mentale dans la perspective de l’atteinte, selon le degré vibratoire de chaque être incarné, d’une amélioration de la santé générale, de moments de joie indicible ou d’accès de paix sereine, d’élans profonds d’Amour spirituel, le prélude du prolongement de la longévité, pour les uns, et de l’accession à l’état d’immortalité, de plénitude et de félicité, pour les autres.

   Veuillez croire que, dans l’énumération des conditions indispensables à la récupération de votre Conscience originelle, nous ne sommes nullement en train de vous inviter à produire de nouveaux efforts, à vous lancer dans la lutte pour la vie, à accélérer indument votre rythme évolutif, à multiplier les exercices spirituels de nature à hausser votre taux vibratoire, à vous lancer dans des recherches particulières.

   Nous vous invitons plutôt à un abandon plus complet et confiant à l’Absolu qui, dès votre engagement de laisser son Plan sublime s’exprimer de manière intégrale à travers vous, peu importent les conséquences dans votre univers personnel, prendra en charge votre destin à tous égards, vous assurant de toujours disposer de tout ce dont vous aurez besoin à chaque instant, pour vous conduire à bon port, dans le Paradis terrestre, de la manière la plus adaptée à votre Essence et à votre nature particulières.  Mais cela implique surtout que vous ne laissiez plus personne, par ses conseils ou ses enseignements, s’interposer entre Dieu et vous pour ce qui concerne la régence entière de votre destin et l’ouverture de votre conscience, à votre rythme, conformément à votre compréhension, donc à vos intuitions et à vos moyens personnels.

   Dans les coulisses de l’existence, en ce moment même, chacun de vous est mesuré dans son aptitude à rompre avec le passé et à procéder de l’avant, à prendre son envol dans le Monde nouveau ou à adopter le Nouveau Paradigme.  Autrement dit, presque entièrement délestés de vos expériences passées, vous entrez résolument dans une Ère nouvelle, ce qui implique que vous devez vous ouvrir à cette réalité que les points de repère de votre vie personnelle sont en train de se transformer de manière radicale.  Évidemment, cela ne peut aller sans une transmission des sceptres, ce qui ne peut que s’accompagner de la nécessité de devoir dire adieu à des connaissances ou à des êtres chers, à des lieux que vous avez appréciés, peut-être même à l’emploi que vous avez toujours exercé.

   Dans ce contexte, le plus important, c’est que si vous cherchiez le lieu de votre Véritable Demeure, vous devrez vous faire à l’idée que vous l’avez atteint, même si vous ne le percevez pas parfaitement.  Ainsi, pour les Phares de Lumière, il ne s’agit plus de chercher un Paradis hypothétique, mais de se préparer à l’édifier là même où ils se trouvent ou de s’empresser de rejoindre, en conscience, le plan où il vibre.  C’est dire que, si vous cherchiez à connaître le Véritable But de votre vie, vous ne pouvez plus que vous attendre à le voir se révéler à travers vous, même s’il devait vous imposer certains derniers sacrifices et s’il ne devait pas correspondre à vos attentes intellectuelles ou affectives,  trop humaines.

   C’est ainsi que, dans les jours et les semaines qui viennent, vous ne devriez pas vous étonner de vous trouver soudainement en mesure de mettre en œuvre des projets que vous aviez tenté de mener à terme, sans trop de résultat, au cours des trois dernières années.  Même que vous pourriez vous retrouver dans la situation un peu embarrassante de devoir mener plusieurs projets de front malgré qu’ils doivent se réaliser à la vitesse de l’éclair en raison d’étranges coïncidences ou de curieuses complicités.

   Ce que nous tentons de vous expliquer, c’est que vous venez d’entrer dans une phase d’accélération fulgurante qui pourrait se révéler très excitante ou enthousiasmante, mais aussi assez harassante, par moment, parce que vous pourriez être lancés dans le feu de l’action d’une manière que vous n’avez jamais connue à ce jour.  Si vous n’y prenez garde, le fait d’avoir du mal à vous ménager des moments de détente et de repos pourrait vous confiner à l’épuisement.   En revanche, dans leur cours heureux, les jours à venir pourraient vous lancer dans une série d’événements simplement merveilleux, presque miraculeux, qui devrait vous conférer le sentiment intime d’une justesse absolue.  C’est ainsi que vous pourriez percevoir les rayons avant-coureurs de votre élévation dans le Ciel sur Terre qui confirment cette nouvelle réalité

   La meilleure manière d’évoquer ce que nous percevons et qui se prépare pour un grand nombre d’entre vous, c’est de dire que, sans pouvoir compter sur une ceinture de sécurité, vous êtes déjà lancés dans une aventure épique ou une course vertigineuse.  C’est un peu comme si vous aviez été placés sur un cours d’eau impétueux, formé d’une succession de rapides bouillonnants, conçu expressément pour vous amener à manifester le But véritable de votre existence et pour vous assurer d’aboutir en ligne droite à votre Demeure véritable.  Autrement dit, vous êtes entrés dans la phase qui vous révélera le sens véritable de votre Vie.

   Vous pourriez être emportés sur un torrent si agité que vous pourriez dégager de votre expérience l’impression d’être littéralement emportés quelque part sans même avoir le temps de réfléchir à ce qui vous arrive.  De toute évidence, les plus fragiles, parce que plus timorés ou sceptiques, pourraient en venir à se demander si, dans ce parcours inattendu, aux péripéties imprévisibles, ils ont pu, de quelque manière, participer à la prise de décision de ce qui leur arrive plutôt que d’avoir été simplement emportés par la force du courant dominant.  Ils pourront se consoler dans le constat que certains de leurs besoins sont mieux comblés, que certains de leurs désirs anciens se concrétisent enfin, que certaines de leurs aspirations finissent par se manifester.  Et la plupart de ces événements se produiront à toute vitesse et sans prévenir.

   À vrai dire, la majorité d’entre vous assistera de plus en plus à des phénomènes de synchronicité exceptionnels ce qui augmentera leur certitude que, désormais, tout se produit toujours au meilleur endroit et au meilleur moment.  Ceux qui ne bénéficieront pas du fait de voir des feux de circulation tourner au vert, sur l’autoroute du Destin, ne pourront s’en prendre qu’à eux-mêmes dans cette part de désirs et d’attentes conscients et inconscients qui engendrent des résistances ou produisent des blocages, les empêchant de s’élever dans une fréquence vibratoire supérieure, parce qu’ils s’attachent trop à leurs croyances, à leurs habitudes, à leurs us et coutumes, à leurs traditions, à des liens stériles, à des visées trop prosaïques ou terre-à-terre.

   En ces heures cruciales, alors que tout vient de nouveau d’être accéléré, le manque d’estime de vous-mêmes, le manque de confiance en l’Absolu, les sentiments de culpabilité et d’indignité, les peurs résiduelles ne pourraient que vous desservir.  Car, en ce moment, ce qui compte le plus, pour assurer le franchissement du seuil qui donne accès à votre Demeure véritable et peut la rendre manifeste, plutôt que de vous amener à vous en écarter, c’est de vivre dans la fierté et la dignité vous permettant de vous sentir les bénéficiaires légitimes de cet héritage immémorial que, suite à tant de réincarnations, vous avez préparé à votre intention.  Aussi devriez-vous veiller à refuser d’entretenir toute vibration négative en offrant ce qui peut les faire naître ou les entretenir à la Lumière divine, en faisant appel à votre Centre divin et à vos Guides spirituels invisibles.

   Par bonheur, malgré les activités intenses et fébriles qui vous attendent, à l’occasion, vous jouirez de brèves pauses dont vous gagneriez à profiter pour vous intérioriser et produire une remise à zéro, une réinitialisation.  Si vous savez correctement vous en servir, vous sentirez vos engrenages intérieurs prendre le mouvement inverse de l’habitude et se remettre en mouvement de manière à trouver leur juste position, une position tout à fait nouvelle.  Du coup, vous serez lancés de nouveau dans une phase d’expansion à la vitesse grand «V».

   Dans les jours à venir, attendez-vous à ce que le Géant encore assoupi, la Conscience véritablement divine qui vous habite, s’éveille.  Ainsi, partout à travers le monde, vous verrez des gens renaître à la conscience du but de leur présente incarnation.  À ce propos, les Asiatiques viennent de se mettre en marche et, malgré leur dénuement apparent, ils pourraient bien vous indiquer la voie à suivre.  Considérez ce qui se passe en Chine, au Bhoutan, en Malaisie, même, pour l’Occident ou le Moyen Orient, ce qui se passe aux États-Unis (divulgations sans précédent qui déstabilisent le gouvernement), au Brésil (contestation des priorités nationales), en Syrie (opposition au régime dictatorial), en Turquie (remise en question des projets d’un chef aux convictions religieuses différentes de la majorité), même dans certains pays d’Afrique (union des forces concomitantes).

   Cela ne devrait pas trop vous étonner puisque vous connaissez la puissance que développent les gens qui s’unissent pour faire prévaloir une cause juste et évolutive.   Lorsque des êtres s’accordent aux changements heureux qui se produisent à une échelle globale, la force du Centre divin s’exprime avec plus de puissance, conférant ardeur et courage, tout en stimulant l’amour vrai, rempli de compassion.  Bien sûr, malgré l’appel de la Lumière spirituelle, en raison de la diversité des conceptions politiques, philosophiques et religieuses, au lieu de recourir à l’arme supérieure, qui seule, peut régler une situation à tout jamais, certains continueront, pour un temps, de privilégier l’approche extérieure, celle qui passe par la dénonciation, la contestation et la lutte ouverte, ce qui engendre certaines menaces temporaires à la sécurité générale.

   En effet, dans un monde où persiste une part de dualité, il ne peut en être tout à fait autrement.  Nul ne peut reprocher à quelqu’un qui ne connaît pas encore suffisamment les principes de la Vie de s’élever contre ce qu’il conçoit comme arbitraire et injuste ou de se lever pour défendre ce qu’il croit être la vérité.  S’il fallait que tous les êtres restent indifférents à ce qu’ils savent être justice, au point de se cantonner dans l’inactivité, le monde évoluerait moins rapidement.

   À vrai dire, depuis longtemps, dans une désinformation bien orchestrée, les média étalent de façon mensongère, donc rapportent à l’envers, nombre des manières d’attenter à l’intégrité de la planète et à l’évolution de l’humanité des Forces sombres et de leurs comparses humains.  Si vous saviez vraiment ce qui explique les famines, les guerres, les conflits religieux, les problèmes financiers, l’extinction de certaines espèces végétales ou animales, le réchauffement de la planète, vous n’en croiriez pas vos oreilles, vous en viendriez à croire à la démence de certains des vôtres.  Il faut que vous sachiez que la déformation de la vérité, par rapport aux grands événements du monde, commande, dans certains domaines et dans certaines circonstances, une considération rapide du point de vue constructif fondé sur la Vérité absolue.  C’est ce qui appelle tout être qui cherche la Lumière divine à obéir à ses intuitions dans la mesure qu’il fait de son cœur, en toute occurrence, la boussole qui le garde orienté vers son Savoir d’Être de Vérité.  En la matière, certains être bien intentionnés peuvent se tromper et recourir à des moyens plus ou moins efficaces dans leur hâte de voir les choses changer, ce qui n’en fait pas moins partie de votre destin collectif, soit de ce que, comme espèce, vous vous êtes attirés pour porter plus loin votre compréhension de la Vie.

   Par moments, à l’occasion, comme cela s’est produit dans les dernières années, vous pourriez avoir l’impression de vous diriger vers un immense Trou noir.  Mais, autant à l’intérieur qu’à l’extérieur de vous, cet état apparenté à celui qui permet à un tel phénomène cosmique de happer irrémédiablement toute matière, pour la retourner au Réservoir infini de la Substance cosmique, contribue simplement à purifier une réalité trop négative ou souillée qui, par le voile qu’elle engendre, empêche de percevoir la Réalité cosmique telle qu’elle est.  Pour le moment, vous subissez les inconvénients des interventions des Cavaliers du Feu et de l’Eau : les premiers consument ce qui prendrait trop de temps à se désagréger tandis que les autres ramollissent ce qui compressait à outrance et empêchait sa dissolution.

   Vous comprendrez maintenant notre appel à une vigilance particulière en ces temps de forte accélération des Énergies cosmiques : vous vivez un moment où chacun peut soudainement tout perdre ce qu’il possède comme il peut attirer la manifestation rapide de ses rêves les plus grandioses, dans la mesure qu’ils se conforment aux projets de son âme.  Même que, chez certains, les deux peuvent se produire simultanément.  Mais, si vous restez vraiment unis à votre Centre divin et abandonnés à la Lumière cosmique, vous devriez déjà être prêts à toute éventualité de ce genre.

   Quoi qu’il en soit et quoi qu’il puisse arriver, dans la mesure de son union à son Centre divin, chacun peut désormais puiser en lui-même l’énergie lui permettant de vivre dans la douceur joyeuse d’une sérénité inébranlable, malgré la tourmente extérieure.  En effet, en ces jours de Grande Remontée, peut-être plutôt d’arrivée à destination, il détient la possibilité de réaliser ses vœux les plus profonds et les plus authentiques, ceux qui rapprochent le plus de son But ultime d’établir le Ciel sur Terre pour y restaurer le Paradis perdu au jour de la Grande Descente, il y a des éternités de temps.

 

Désormais, vous détenez la responsabilité de vous affranchir : liberté et souveraineté ou nouvel enfermement prolongé!

 

   Depuis 2012, pour les habitants de la Terre, ce qui urge le plus, c’est l’abandon à la Lumière spirituelle et la libération qui mène à la liberté idéale, à la liberté complète, puisque nul être ne peut compter que l’Esprit de Vie, qui ne tolère pas de rival, pas plus le mental et l’ego que les parasites humains, friands de relations affectives, s’emparera d’eux pour les élever dans les dimensions supérieures, où il pourra les fusionner avec lui.  Autrement dit, l’Esprit de Vie ne peut se révéler pleinement à un être que dans la mesure qu’il a renoncé à ses anciennes mythologies, qu’il s’est libéré de toute attache extérieure, qu’il s’assume pleinement et que, dans sa quête de connaissance de lui-même, à l’intérieur de lui-même, il n’existe plus que pour lui-même, à son rythme et à sa manière propre.  C’est rappeler que l’Esprit de Vie ne s’empare que d’un être qui a cessé de témoigner d’ignorance crasse et de jouer à la victime et qui s’est pris entièrement en charge de manière à se faire le maître absolu de sa propre vie.

   Hélas, en raison de ses expériences antérieures douloureuses, la majorité des êtres humains ne peuvent répondre à ces conditions, ce qui ne peut que les amener à partir à la dérive ou à s’enfoncer dans la douleur.  Et ce n’est qu’à travers les grandes souffrances de détachements imposés, aussi stériles qu’inutiles, qu’ils parviendront à trouver la Lumière.  Car, plus que jamais, dans la présente dynamique ascensionnelle, de gré ou de force, la Vie se démontre cet excellent professeur déterminé à répéter les principes de la Vie, par des leçons salutaires, jusqu’à ce qu’un être comprenne l’orientation qu’il doit obligatoirement prendre.

   En effet, la majorité de vos semblables incarnés craignent de ne plus exister s’ils rompent les amarres matérielles, émotionnelles et affectives afin de n’exister que pour eux-mêmes et de s’assumer pleinement par eux-mêmes, ce qui est pourtant la condition essentielle de l’Initiation appelée l’Illumination.  Le fait de donner sans cesse plus de poids à la réalité extérieure, de renforcer les liens collants et de nourrir les apparences empêche d’accéder à la Réalité nouvelle en amenant à sombrer plus profondément dans la dualité de la réalité illusoire, ce qui, au jour du choix fatidique, amènera simplement à partir de plus loin, compliquant inutilement la tâche.

   Nous admettons que, dans l’Ordre de l’Économie cosmique, vous n’avez pas choisi l’expérience la plus facile, en optant pour l’expérimentation du libre arbitre.  La vie en incarnation dans un monde de matérialité et de dualité implique nombre de difficultés d’apprentissage dans une expérience personnelle qui instruit peu à peu.  Votre choix de vous déterminer librement vous appelle à y mettre du vôtre puisque rien ne peut vous être fourni sur un plateau d’argent.

   Sauf que, à l’Origine, c’est vous qui avez choisi ce destin d’évoluer à travers les hauts et les bas du libre arbitre dans une quête de manifester intentionnellement, dans l’Amour pur, l’immensité de votre Être.  Et, au point où vous vous trouvez, chacun d’entre vous a attiré à lui les circonstances agréables ou désagréables dans lesquelles il se trouve et dont il doit se dégager lui-même, avec l’aide de son Centre divin, omnipotent, omniscient, omniprésent, omniagent.  Et ce n’est la faute de personne si un être tente de cheminer seul, sans son aide, dans une mauvaise compréhension de son libre arbitre.

   Car la liberté ne vous permet pas de faire n’importe quoi : elle vous autorise uniquement à choisir ce qui contribue au mieux à votre expansion spirituelle, d’après vos affinités, tout en servant le bien commun, en suivant les inspirations de votre cœur, non de votre tête ou de votre sensualité débridée.  Voilà pourquoi il importe que vous acceptiez sereinement, et sans jugement, toute circonstance extérieure dans laquelle vous vous trouvez, comme une part du cours des événements cosmiques et de votre parcours évolutif.  Les événements ne servent qu’à vous révéler où vous en êtes rendus dans votre libération et l’affirmation de votre maîtrise personnelle.  Rien ne peut changer à l’extérieur sans d’abord changer à l’intérieur.

   Nous le répétons, il existe, pour chacun d’entre vous, une raison de vous trouver là où vous êtes et en êtes maintenant.  Il s’agit du meilleur poste où vous pouvez relayer la Lumière divine en la laissant rayonner à travers vous-mêmes.  Mais est-ce bien ce qui se produit si vous, les Porteurs de Lumière, vous vous effacez et laissez le haut du pavé aux êtres qui se maintiennent dans l’Ombre par crainte d’être démasqués dans votre imposture, de perdre au change et de vous retrouver seuls?  En fait, pour plusieurs, vous retrouver seuls, ne serait-ce pas la plus grande bénédiction qui pourrait vous arriver, si cela devait vous imposer de vous remplir de vous-mêmes, non au sens de sombrer plus profondément dans l’individualisme et de développer un ego surdimensionné, mais de vous retrouver face à vous-mêmes afin de récupérer votre pouvoir, votre complétude, votre plénitude?

   C’est une ère révolue que celle des faux attachements et des faux paradigmes.  Le temps n’est plus à l’émulation des autres, à la valorisation par interposition de personnes ou d’accomplissements contingents.  Vous êtes entrés dans l’Ère de la Liberté idéale.  Ainsi, tenter d’accumuler plus de biens, de vous lier plus profondément de façon exclusive à d’autres êtres, d’appliquer l’enseignement de la Vie autrement qu’à votre manière, de vous soumettre à des techniques spirituelles inventées par d’autres, c’est un jeu périmé qui vous expose à vous dépersonnaliser et à vous perdre.

   Agir ainsi, c’est tenter de vous compléter à partir du monde extérieur ou d’un autre être, pourtant doté d’un autre destin et d’une autre compréhension.  Cela devient aussi improductif et régressif que le fait, pour un étudiant, de copier le devoir d’un autre, au lieu d’étudier par lui-même et de faire ses propres comptes-rendus, parce que, du coup, il n’a rien compris de la démarche à suivre pour arriver à la bonne réponse.  Vous devez vous impliquer dans chaque expérience, y apportant votre empreinte, pour forcer votre compréhension et développer votre propre compétence.  Surtout, vous devez vivre dégagé de l’ego, avec ses attentes multiples, comme si vous n’étiez qu’un pion entre les mains de l’Absolu.

   Il n’est plus approprié qu’un autre vous dise ou vous suggère comment mener votre vie, car vous devez agir entièrement par vous-mêmes et pour vous-mêmes, vous mettant à l’écoute de ce que vous aimez et ressentez le mieux.  Cela ne vous appelle pas à vous livrer à toutes vos divagations, à vivre de caprices et de fantaisies, à vous en remettre à votre imagination du moment, à appliquer n’importe quel expédient, mais à vous mettre à l’écoute de votre intuition, de la voix de votre Maître intime.  Vous devez laisser votre Centre divin agir et vous guider à chaque instant, en lui permettant d’intervenir par le truchement d’une intériorisation régulière.  Lui seul peut vous mener vers ce qui est le meilleur pour vous, tout en contribuant au bien commun.  Mais vous devez commencer par changer votre conception et vos perceptions relatives à votre Réalité éternelle, car, si vous êtes dans ce monde, vous n’êtes pas de lui, comme il n’est pas votre lieu de résidence permanente.

   Vous noterez que, déjà, souvent, votre Maître intime ou vos Guides subtils vous accompagnent, tentant d’attirer votre attention sur des moments exceptionnels, en vous présentant des nombre ou des chiffres comme 10 :10, 11 :11, 12 :12, 10 :01, 12 :21, 21 :12, 111, 222, 333, 123, 234, 343, 14 :14, 144 ou autres.  À ce moment, vous gagneriez à vous mettre à l’écoute de ce que vous ressentez et avez envie de faire puisqu’il est probable que toutes les conditions soient réunies pour atteindre un de vos buts.  Ou encore, vous auriez intérêt à vérifiez ce que vous faites, ce que vous vous apprêtez à faire, ce que vous dites ou ce à quoi vous pensez qui peut représenter l’une des causes récurrentes de vos déboires, de vos souffrances ou de vos échecs.

   De même, vous devriez porter une grande attention aux maux répétitifs qui vous affligent physiquement ou psychiquement puisque, suite aux nouveaux branchements des brins ou couches de votre ADN, ils vous appellent à leur trouver une résolution une fois pour toutes, quittes à entreprendre une thérapie appropriée.  Vous devez cependant éviter de les confondre avec ces douleurs qui se déplacent dans votre corps, atteignant sporadiquement tel organe précis, tel groupe d’os ou tels muscles, qui ne traduisent que les transformations qui se produisent dans vos diverses cellules, affinant et amincissant jusqu’à votre peau.

   Vous pourrez également observer que vous développez une intolérance sans cesse plus grande aux comportements inadéquats, aux corvées répétitives, à la circulation automobile dense, à la musique agressive, aux circonstances trop humaines, aux conversations vides, aux amis superficiels.  C’est que, dans votre ascension progressive vers des royaumes plus raffinés, vous gagnez en subtilité et en profondeur, ce qui vous amène à apprécier de plus en plus la solitude et le silence.  Vous avez souvent envie de piquer de bonnes colères parce que vous en avez marre d’attendre ce que vous savez devoir tôt ou tard se réaliser, mais qui tarde toujours trop à vous tirer d’un monde que vous avez de plus en plus de mal à endurer.

   En passant, vous n’avez pas davantage à vous préoccuper des accès de grande fatigue, qui peuvent se manifester aussi soudainement que les grandes entrées énergétiques qui vous remplissent d’un puissant élan, vous rendant, sans jamais trop durer, tout feu, tout flamme.  Ces phases de chute et de remontée rapide peuvent se succéder rapidement plusieurs fois par jour.  Comme vous n’avez pas à vous préoccuper davantage des ces phases de déshydratation, de démangeaisons cutanées, de ces pertes de mémoire à court terme, soit de ces absences qui vous amènent à oublier ce que vous venez à peine de faire, au point de vous demander si vous n’êtes pas atteints de sénilité précoce ou n’êtes pas en train de sombrer dans la débilité.

   Pourtant, en ce moment, ce qui importe le plus, c’est de vous souvenir que, au terme d’une expérience cyclique, comme c’est présentement le cas, seuls ceux qui sont bien alignés sur leur Vérité et reconnaissent leur grandeur intrinsèque peuvent avancer en ligne droite pour en entamer une autre, dans une autre dimension plus élevée.  Ceux qui restent attachés à des formes anciennes, donc désuètes ou anachroniques, ne peuvent établir les fondements d’une Nouvelle Ronde d’expérimentation.

   À l’origine de tous les drames, des faux attachements, de toutes les aliénations, vous pouvez retrouver une seule et unique explication : la peur  de manquer d’amour.  Or vous manquerez toujours de cet amour, ce qui vous portera à le chercher longtemps ailleurs, mais au mauvais endroit, tant que vous ne réaliserez pas que vous devez vous-mêmes le découvrir en vous-mêmes et vous l’accorder pleinement si vous espérez que l’amour d’autrui, comme celui de tous les êtres, vous parvienne et demeure au lieu de vivre des relents d’une affectivité lourde et gluante qui vous amène à stagner, avant de régresser.  Tant que vous attendrez la valorisation dans un retour d’autrui et que vous resterez l’esclave de son regard, vous saurez que vous n’avez pas appris à vous aimer et à vous remplir de vous-mêmes, d’où vous n’êtes pas prêts à l’Initiation, pourtant imminente.

   Ainsi, ce n’est qu’illusoirement que vous pouvez croire que vous pourrez franchir au bon moment les divers Portails évolutifs qui s’ouvrent si vous n’êtes pas dans l’état adéquat pour les passer.  En cela, puisqu’il n’y a rien de statique dans le Cosmos, qui n’avance pas ne peut que reculer, régresser.

   Retenez bien ceci : chacun ne se retrouve jamais que là où il centre son attention;  chacun n’attire jamais que ce qu’il vibre le plus fort consciemment et inconsciemment.  Ainsi, vous vous retrouvez bien au-delà de la réalité qui semble perdurer autour de vous, largement en dissolution, sauf que vous parvenez difficilement à le réaliser parce que vous gardez votre attention trop fortement centrée sur votre ancienne réalité.

   Dans le constat que la vie collective ne se déroule pas dans la parfaite harmonie et une grande douceur, vous auriez tort de vous sentir dépités, d’éprouver de la culpabilité, de déplorer le fait de ne pas avoir atteint un plus haut degré de perfection, de vous reprocher de ne pas avoir fait davantage pour la transformation du monde.  Dans l’Ordre du Plan divin, chacun ne peut s’éveiller qu’à son heure, après avoir complété certaines expériences frustrantes qui l’amènent à chercher ailleurs une solution à son destin compliqué, insatisfaisant, malheureux.

   Pour vous, cela ne représenterait qu’une perte de temps d’établir, sans autre intervention, le constat que l’évolution ne se déroule pas selon vos attentes.  Au lieu de regretter, d’éprouver des remords, de désespérer, vous gagneriez à simplement attester du fait que, selon les apparences, la réalité présente ne correspond pas encore tout à fait au Paradis que vous appelez.

   Rappelez-vous l’expérience du lotus, la plante qui représente le mieux l’évolution de l’être incarné : curieusement, celui-ci prospère plus aisément dans les eaux marécageuses, car il y puise une énergie qui affermit sa volonté de s’élever au-dessus du monde grossier.  Bien qu’il surgisse d’abord de la boue putride, il finit par émerger des eaux, se présentant pur, lumineux, rayonnant, gracieux.   Autrement dit, il plante ses racines dans la vase, pousse sa tige à travers les eaux stagnantes, les perce et il finit par s’épanouir à la surface, à l’air libre, à l’orée du Ciel.

   La floraison du lotus sert de symbole à votre époque.  Comme dans son expérience de croissance, présentement, la Vie collective de l’humanité, amorcée dans la boue puante de la densité, se tire progressivement du vieux monde, déjà moribond, afin de s’épanouir dans la Lumière divine.  Comme le lotus, la Conscience collective, remplie de semences du Nouveau Monde, plante profondément les racines de ses graines dans la boue putride résiduelle, et, en dépit des apparences du monde extérieur, l’amène à accoucher de lui-même au cœur du chaos et de la dévastation.

   Actuellement, il importe au plus haut point que vous reteniez que votre Vie nouvelle a déjà commencé.  Votre Vie véritable s’engendre à partir de la boue nauséabonde du monde fondé sur la dualité qui se meurt partout autour de vous.  Malgré les apparences extérieures, en ce moment même, le Monde nouveau surgit de l’effondrement de ce monde de dualité où le bien et le mal se livrent sans cesse un combat.  Et il est bien qu’il en soit ainsi, c’est votre plus belle promesse d’avenir.

   En ce moment même, vous amorcez la rédaction de votre nouvelle histoire.  Cela ne signifie nullement que tout se passe à la perfection et que tout vous devient immédiatement facile, sans plus jamais de stress.  Ici-bas, aucun ciel n’est jamais rempli d’arcs-en-ciel du matin au soir.  Vous traversez des temps incertains, désordonnés, disons même précaires.  Mais cela ne représente que la photographie de la réalité telle qu’elle vous paraît présentement.

   Nul d’entre vous ne pourra arrêter en un instant les troubles et les désagréments du vieux monde fondé sur la dualité, le monde de la troisième dimension.  N’empêche que, d’heure en heure, vous vous élevez plus haut dans la nouvelle réalité agrandie du Diamant de l’Invisible.  Plus vous vous insérerez dans cette réalité, moins vous ressentirez les luttes du monde de la dualité et plus vous les considérerez comme irréels du fait que, s’évanouissant pour vous, ils ne pourront plus vous atteindre.  Les deux mondes, celui de la réalité matérielle et l’autre, celui de la réalité invisible, s’écartent de plus en plus, se rendant mutuellement de plus en plus difficiles à capter.  Bientôt, vous existerez dans une bande de fréquence complètement différente, sans aucune référence avec l’ancien monde.

Des moments de douceur récurrents

 

   N’est-elle pas étonnante cette étrange douceur, avec cette envie d’aimer pleinement, qui, depuis le mois de mai 2013, vous envahit de façon récurrente, au moment où vous vous y attendez le moins, mais qui vous fait sentir si bien avec vous-mêmes, si pleins de compassion pour les autres êtres, allant jusqu’à vous réconcilier avec la vie sur Terre?  C’est un signe que les épreuves de l’humanité ont pris fin, dans une autre dimension, parce que, désormais, votre Créateur sait que celle-ci a définitivement choisi d’évoluer dans le sens de sa Lumière sublime.

   C’est dans ce contexte que, dans une nouvelle perspective énergétique, le Nouveau Monde a commencé à disposer adroitement des formes indispensables à sa manifestation, multipliant les signes précurseurs de son apparition prochaine.  Ainsi, il importe que chacun fasse le tri et les choix qui l’assureront de ce passage dans une réalité nouvelle sans risque de reprendre le chemin qui pourrait les ramener en arrière, dans un étrange néant, puisqu’il n’existe plus le moindre pont pour la regagner, mais qui ne pourrait l’empêcher de replonger dans un monde de densité et de dualité.

   Nul ne pourra s’insérer dans la nouvelle dynamique évolutive inconnue, dépourvue de toute référence avec l’ancienne, sans compléter sa catharsis mentale, sa purification psychique, son nettoyage physique, donc sans faire table rase du passé, de manière à se retrouver devant la page blanche d’une nouveau livre qui lui permettra d’écrire une histoire tout à fait neuve, inédite.  Déjà, vous comprenez de mieux en mieux d’où vous venez et vous n’avez plus qu’un désir, celui de vous exprimer en toute liberté.

   Pour tous ceux qui ont physiquement survécu au passage du dernier solstice d’hiver et au dernier équinoxe du printemps, il ne reste plus qu’à laisser au temps le soin de faire émerger de leurs profondeurs intimes tout ce qu’ils ont cru être, tout ce qu’ils ont engendré, tout ce qu’on leur a demandé d’être et qu’ils ont accepté, qui les a déformés et dépersonnalisés, les empêchant d’être ce qu’ils sont dans leur Réalité ontologique, afin de permettre enfin l’émergence de l’Être parfait qu’ils sont vraiment dans leur Essence éternelle.  Mais vous devrez aussi apprendre à accepter l’autre tel qu’il est, sans jugement, dans l’évolution qu’il poursuit à son rythme, fort de sa vérité, sur son propre sentier.

   Vous pouvez déjà aspirer à un grand bonheur, mais vous ne pourrez vous tirer des relations compliquées résiduelles que pour autant vous accepterez d’être vous, de croire en vous, de vivre pleinement en étant vous-mêmes et en assumant complètement les divers aspects de votre vie.  Cela signifie qu’il ne vous reste qu’à vivre en étant vous, dans l’abandon à votre propre vérité profonde, sans chercher à comprendre ce qui va se passer – qui ne peut que vous échapper – vous laissant diriger par votre Centre intime vers une autre réalité que celle que vous avez vécue jusque-là dans le monde terrestre, ce qui forcera le dévoilement progressif de votre Réalité absolue, hors de la continuité linéaire, mais dans la multidimensionnalité.

   Le Temps de la Révélation de votre véritable nature est enfin arrivé et vous en prendrez conscience dans la mesure où vous saurez dépasser les vérités relatives qu’on vous a inculquées jusqu’à faire table rase de tout ce que vous croyez être et savoir.  Ainsi, il ne vous reste que le choix d’abandonner les spéculations de votre mental et les attentes de votre personnalité pour n’être plus que votre Essence sans la moindre interférence de votre long vécu immémorial.

   Sachez donc accepter ce qui, dans le moment présent, vous aidera à vous faire vivre ce qui va au-delà de toute conception limitée, vous induisant dans la fusion avec l’Absolu qui vous habite.  Veuillez le croire : le Temps est venu où plus rien ne peut empêcher qui que ce soit, qui vit sur votre planète, de vivre le Paradis sur Terre ou d’être la Lumière incarnée.

Les conséquences de chaque bond quantique

 

   Chaque fois que vous faites un saut quantique d’importance, vous subissez peu après des désordres significatifs.   En effet, lorsque vous le produisez, vous vous sentez comme tirés de votre réalité physique habituelle et projetés au cœur des royaumes agrandis du Diamant de l’Invisible.  Alors, comme nous vous l’avons déjà expliqué dans d’autres messages, vous n’avez pas d’autre choix que de vous allonger et de rester immobiles pendant des heures.  Parce que les énergies peuvent s’élever au point de vous induire dans un profond sommeil.  À d’autres moments, il suffit que vous vous allongiez et que vous vous imposiez un étatsaut quantique de calme profond pour que, en un rien de temps, tout trouve se réharmonise dans votre être et que vous vous retrouviez dans un état d’alignement parfait avec le Diamant de l’Invisible, comme s’il vous avait suffi de placer une fiche dans les douilles d’une prise de courant.  Dans un tel état de puissante connexion, vous vous ajustez au Paradigme du Nouveau monde, ce qui vous permet de tout rééquilibrer jusqu’au niveau cellulaire.

   Chaque fois que vous plongez dans un tel état, vous vous reliez au noyau même du Nouveau Paradigme et vous faites l’expérience d’une énergie infiniment différente de celle que vous aviez antérieurement connue.  C’est ce qui explique qu’il n’est jamais facile de vous tirer de l’état d’un Bond quantique pour revenir dans la réalité physique, une réalité qui change, mais continue de représenter un étrange mélange d’énergies nouvelles et d’énergies anciennes.  Vous pouvez parfois mettre une heure à vous tirer d’une telle plongée en vous-mêmes.  Alors, vous ouvrez les yeux, vous remarquez les détails du lieu où vous vous trouvez, vous entendez les bruits ambiants, mais vous avez beaucoup de mal à faire bouger votre corps.  C’est que vous revenez d’une dimension très distante de celle de la Terre.

   Pourtant, chaque fois que vous émergez de cet état étrange et que vous parvenez à vous insérer dans l’immédiateté, vous pouvez être sûrs d’avoir ameubli une autre couche d’éléments faux et désuets, de sorte que vous les verrez prochainement remonter à la surface pour se libérer de votre champ énergétique.  Parfois leur  amplification extrême peut produire des distorsions.  C’est dans de pareils moments qu’une simple fourmi ou qu’une petite araignée peut apparemment prendre les dimensions d’un monstre de l’époque des dinosaures.  Ou que, au figuré, un petit souci de la vie quotidienne peut prendre l’apparence d’un obstacle énorme, vous induisant, sans que cela dure, dans une profonde colère, parce que vous tolérez de moins en moins ce qui est lourd et vous résiste.

   Depuis environ vingt-cinq ans, il se produisait une oscillation de portée planétaire à l’intérieur du centre de la Terre.  Celle-ci s’y produisait pour donner du jeu à cet axe, situé au centre de la planète, qui maintient les pôles dans leur position.  Depuis peu, chaque être humain vit un phénomène analogue à l’intérieur de lui, histoire d’y desserrer l’axe qui le gardait ancré dans le vieux monde de la dualité.  Lorsque cette oscillation interne se produit, vous ne pouvez que vous sentir instables, mal à l’aise, parfois nauséeux.  À force de passer d’un extrême à l’autre, soit de passer d’un état d’exaltation à un état de dépression, vous allez réussir à tout faire basculer et à inverser toutes les perspectives de votre réalité.  Et c’est ce qui pourra vous arriver de mieux.

   Cette expérience du passage d’un extrême à l’autre peut vous perturber : un moment, vous sentez monter en vous une pression considérable, comme si tout allait exploser.  C’est en pareil moment que, en un rien de temps, vous pouvez facilement passer de l’enthousiasme aux larmes.  Ce n’est pas au moment où vous vous retrouvez dans ces états étranges qu’il vous est possible de neutraliser les énergies contraires pour retrouver le calme.  Pour le moment, vous auriez du mal à y parvenir.

   Même lorsque vous éprouvez ces vagues de tristesse, qui peuvent aller momentanément jusqu’au désespoir, la seule chose qui pourrait vous aider à garder l’équilibre, ce serait de vous maintenir dans un état de vastitude, de garder le cœur ouvert, de rester réels et vrais, peu importe ce qui se produit.  Ou encore, vous pouvez vous asseoir et occuper votre poste de Veilleur silencieux, ce qui, immédiatement, vous projette dans un état de grande expansion.  Vous n’avez qu’à reproduire l’expérience que nous vous avons déjà suggérée dans un document antérieur.

   Nous ne pouvons que vous confirmer que ce modèle évolutif, qui vous charrie d’un extrême à l’autre, ne pourra que perdurer jusqu’à ce que vous habitiez pleinement le nouveau territoire du Nouveau Monde ou du Diamant de l’Invisible.  C’est ainsi que le Monde nouveau s’engendre à travers chacun de vous.

   Pour le moment, il ne vous est pas toujours facile de piloter votre barque sur l’Océan des Énergies cosmiques.  Puisque vous n’avez pas encore acquis la maîtrise de la nouvelle manière de naviguer dans votre nouveau décor, vous pouvez souvent avoir l’impression que l’un ou l’autre de vos sens vous fait défaut, par exemple que vous devez vous y prendre porteur d’un bandeau sur les yeux.  Vous savez ce que vous avez à faire et ce que vous voulez accomplir, mais vous ne savez pas trop bien comment y parvenir, dans quelle direction faire le prochain pas.  Nous savons qu’il est très frustrant pour vous de ne jamais trop savoir à quoi vous en tenir ou de ne pas parvenir à deviner le prochain pas à faire.

   Lors du passage d’un état inférieur à un état supérieur, vous pénétrez dans une réalité inconnue, infiniment plus vaste.  Pour un temps, il peut vous arriver d’avoir l’impression qu’un brouillard recouvre toute chose autour de vous et que vos Guides invisibles, même Dieu, s’écartent de vous, vous livrant à vous-mêmes.  Certains jours, vous pouvez avoir l’impression d’avancer un bandeau posé sur les yeux et les deux bras attachés bien serrés au corps.  Dans une situation du genre, vous ne pouvez que vous en remettre à vos ressentis;  le seul compas qui puisse vous guider, c’est l’Amour pur.

   Toute plongée dans vos profondeurs, lors d’un bond quantique, représente un part importante du processus de l’ancrage de votre être dans le Nouveau Paradigme du Ciel sur Terre.  Cette plongée vous tire de l’Ici, mais vous fait pénétrer dans le Moment éternel.  Elle vous libère littéralement de la dimension physique qui se compose de la surimpression de réalités anciennes et nouvelles, vous emportant dans l’Ici total du Nouveau Monde qui est complètement inédit.  Chaque fois que cela se produit, vous parvenez à rassembler le Maintenant éternel et l’Ici agrandi avec l’Ici physique jusqu’à ce qu’ils fusionnent.

Nécessité de vous libérer de vos attentes         

 

   Depuis le franchissement du Portail de l’équinoxe du printemps 2013, tout ne peut aller que de mieux en mieux pour celui qui sait avancer amoureusement, le cœur ouvert, dans la mesure où, dans toutes ses expériences et ses relations, il se montre authentique et honnête avec lui-même et avec ceux qui l’entourent.  À partir de ce jour, vous deviez vous montrer à tous sous votre véritable jour de Porteur de Lumière en veillant, en toute situation, vous affirmer comme vous êtes, tirer les choses au clair, présenter les faits comme ils sont.  Vous ne pouvez plus porter de masque, tergiverser dans les choix qui s’imposent ou tenter de retarder les échéances, dans une volonté de ménager la chèvre et le chou.

   Depuis quelques mois, les Porteurs de Lumière doivent tenir le haut du pavé, occuper la place qui leur revient parce que, en raison des derniers mois de purification et de nettoyage, ils détiennent plus de poids, dans la balance du destin humain, que leurs semblables encore endormis ou encore soumis aux Forces de l’Ombre.  C’est le dernier défi qui leur est présenté que de se présenter à découvert, sous leur véritable identité, quels que soient les risques qu’ils puissent encourir d’être méprisés et de perdre des prétendus amis.

   Entendons bien que nul n’est appelé à clamer sur tous les toits qui il est, vous êtes plutôt appelés à rayonner votre Lumière dans le silence et le secret, mais en refusant de cacher plus longtemps la vision du monde que vous  nourrissez lorsqu’il importe qu’elle soit connue.  Sachez simplement porter haut votre Lumière et renoncer à tout ce qui peut tenter de la tamiser, de la réduire ou de l’éteindre.  Il vous a souvent été répété que, tôt ou tard, dans le combat final entre l’Ombre et la Lumière, vous devriez choisir fermement votre camp.  Le temps est venu de le faire.  Vous avez été préparés à le faire et vous êtes subtilement mieux que bien entourés pour réussir dans cette entreprise, ce qui ne signifie pas que vous échapperez à tous les coups bas des êtres de moindre conscience ou d’autres rôles fonctionnels de votre entourage.

   Au fait, que pouvez-vous bien avoir à perdre à vous montrer sous votre véritable jour?  N’est-ce pas simplement une question de sincérité, d’honnêteté, de loyauté, d’intégrité que de le faire?  Car, si en agissant ainsi, vous êtes contestés et mis de côté, vous ne pourrez que faire le constat que vous ne fréquentiez pas les bonnes personnes, que vous n’aviez pas encore trouvé vos véritables compagnons d’âme et que, par un contact plus prolongé avec eux, vous vous exposiez à vous égarer.  Que désirez-vous le plus : continuer le jeu de vivre vos drames avec le plus grand sérieux, adoptant une personnalité que vous n’êtes pas, ou, dans l’insouciance de l’esprit d’enfance, trouver la Vérité sur ce que vous êtes vraiment?

   Vous ne pouvez attirer à vous les bonnes personnes, ces êtres chers, membres de votre Famille spirituelle, ni les nouvelles bénédictions de la vie, ni le lieu où vous devez vraiment habiter, ni la nouvelle fonction que vous devrez exercer si, en lieu et place, par peur de quitter votre zone de confort, d’abandonner le statu quo, de vous retrouver seuls ou de perdre au change, vous entretenez des affections stériles ou délétères, vous poursuivez des rêves chimériques, vous vous enchaînez à un décor ou à un emploi qui ne vous comblent pas d’aise et d’enthousiasme.

   Vous devrez vous faire à cette idée : seul l’Amour vrai est invincible et irrésistible et lui seul peut vous assurer la réalisation de vos rêves les plus grandioses.  Dans ce qu’il vous reste de votre libre arbitre, qui a été un peu limité, autant pour vous éviter le pire que pour préserver le Plan divin, vous serez toujours respectés dans les choix que vous maintiendrez, même si, après tant d’avertissements, vous préférez suivre les dictats de votre mental, les préférences de votre ego, les séductions de la matière et les pulsions de votre sensualité, au risque de louvoyer ou de vous perdre pour un temps.

   Sauf que nous devons vous rappeler que l’affection, très collante, vous amène à vous enliser.  C’est plutôt en ouvrant votre conscience à l’Unicité cosmique et en en faisant le centre de votre attention, dans la méditation, que vous dissoudrez l’envie si puissante, mais si régressive, de vous relier de façon exclusive ou privilégiée à un autre être.  Dès lors que vous communiques souvent avec l’Absolu, l’ego cède du terrain, en venant à cesser de se placer au travers du chemin dans vos relations avec autrui.

   Or l’Amour vrai vous appelle à entretenir, dans toute relation, une communication chaleureuse, sincère, ouverte, honnête, authentique, sans jugement, permettant de dissoudre les zones grises.  En cela, si vous cherchez à fuir, en raison de votre manque de conformité avec les vibrations présentes, vous ne parviendrez qu’à vous exposer à la décrépitude, à l’échec et à la mort, histoire de vous reprendre ailleurs après une nouvelle incarnation.  Ce n’est pas une menace de rappeler que celui qui privilégie la densité et la dualité se maintient dans le cadre de la loi de Causalité, soit d’Action et Réaction ou de Cause à Effet.  Un être ne peut échapper aux causes que dans la mesure où il s’élève, en conscience, dans des plans qui les transcendent.

   De toute manière, dans la perspective de l’Unité retrouvée, vous devrez de plus en plus fréquenter vos pairs en vibrations et en conscience afin de vous livrer, dans un but précis, à un travail commun favorisant le rehaussement de la conscience et le bien-être général, jusqu’à la manifestation complète de votre plan commun.  Il ne s’agit pas de vous séparer ni de vous démarquer des autres, mais de vous établir dans vos véritables affinités.

   En fait, l’ère de l’égoïsme et de l’individualisme est révolue : elle a fait place à celle de la collaboration et de la coopération, dans le respect des différences et des divers rôles fonctionnels, de manière à favoriser votre reconnaissance de votre interdépendance collective.  En cela, vous devrez favoriser l’esprit d’amitié et l’intention aimante en bannissant les moyens de pression conventionnels qui vous ramènent sans cesse à croire, malgré vos divergences, que vous avez tous raison et que vous avancez, alors que vous régressez, ce qui vous porte à vous camper dans vos positions et à céder de moins en moins de terrain au présumé adversaire, dont vous ne tardez pas à faire un ennemi.

   Dans un message récent de l’un de vos compagnons inspirés, nous avons fait rappeler la dynamique vitale de l’être endormi.  Cet être cherche constamment à profiter d’un monde de gratifications, s’emprisonnant dans un cycle récurrent de satisfaire ses attentes à courte vue, ce qui l’amène à alterner des plaisirs aux échecs, accompagnés tour à tour d’excitation et de lamentations, parce qu’il croit se retrouver, plus souvent qu’à son tour, dans une relation de victime à bourreau.

   Toujours occupé à se justifier et à projeter ses torts sur autrui, il n’est pas étonnant qu’un tel être ait toujours l’impression de manquer de temps et de passer à côté de l’essentiel.  Plutôt, il vit dans la peur de voir les structures d’entretien de ses émotions s’effondrer sur elles-mêmes.  Il s’agite, il se justifie, il atermoie, il accuse, il condamne n’importe qui, à part lui-même, jusqu’à ce que, dans son persistant désir de libérer ses frustrations et d’assouvir son désir de vengeance, il ne trouve plus de coupables.

   Alors, se découvrant l’unique coupable de tout ce qui lui est arrivé, il s’en prend plus durement à lui-même qu’il ne s’en est pris aux autres, se dépréciant, minant son estime de lui-même, sa confiance en lui, allant jusqu’à contester son droit de continuer à être.  Alors, dans son dédain et son épuisement, s’il ne comprend pas le sens de la vie, il se livre à la passivité, comptant sur un salut par procuration, ou il ne pense plus qu’à s’annihiler, à se détruire définitivement, ce qui reste, évidemment, tout à fait impossible.  C’est bien connu en spiritualité initiatique : un être se libère de ses souffrances dans la mesure où il se libère de ses attachements.

   En ce moment même, chez les Flambeaux de Lumière, des changements notables se produisent alors que, à des niveaux plus profonds, ils s’ajustent sans cesse davantage à leur nouveau décor.  La transposition des décors, soit du décor évanescent de l’ancien monde et du décor naissant du Monde nouveau, se fait de plus en plus évidente.  Au plus profond de vous, vous aspirez à la simplicité, vous percevez une nouvelle douceur et vous sentez grandir un plus grand bonheur.  À tout moment, alors que vous vous y attendez le moins, vous captez des éclairs puissants, de plus en plus concentrés, de la Nouvelle Réalité agrandie dans laquelle vous avez commencé à pénétrer.  Bien que, le plus souvent, il ne s’agisse encore que d’aperçus fugaces ou furtifs, ceux-ci vous servent de pierre de touche vous révélant la destination plus gratifiante que vous avez prise.

   De plus en plus, certains d’entre vous ont l’impression d’être déconnectés de la réalité et de participer à une réalité infiniment plus vaste qu’ils ressentent comme très sereine, mais intrigante, parfois angoissante.  Certains moments, ils ont tellement l’impression de flotter dans le vide qu’ils en perdent presque tout sens de l’initiative dans le contexte contingent.  Souvent, ils ont besoin de s’allonger, de dormir, de s’établir dans le calme pour mieux éprouver la texture subtile de leur nouvelle réalité.

   Nous pourrions expliquer cet état alternatif de connexion et déconnexion par l’analogie d’un appareil électrique dont on a retiré le câble électrique à fiche bipolaire, conçu pour le branchement dans une prise de courant ordinaire, généralement double, pour le remplacer par un autre, une prise de courant ronde et multipolaire, dont il faut prendre soigneusement le temps de brancher toutes les broches dans le socle électrique mural, la source de tension, mais d’un type nouveau, comportant de nombreuses bornes.  Ainsi, lors du branchement, vous devez vous assurer d’enfoncer profondément chaque broche de la fiche dans le socle mural, plutôt que simplement en surface, comme auparavant, en prenant bien soin d’insérer chacune d’elles dans la bonne borne du socle mural.

   Vous comprendrez que, dans la présente période de transition, il n’est pas facile de devoir constamment passer, au besoin, du type de branchement à l’ancienne au nouveau type de branchement, qui permet d’induire dans le nouvel état de conscience, afin de passer du monde terrestre aux plans subtils et, inversement, pour revenir des dimensions supérieures au plan matériel, quand cela s’impose.

   Dans ces transitions répétées, quelque chose a changé et s’est approfondi en vous, de sorte que vous éprouvez un profond dédain pour tout ce qui devient répétitif et vous résiste quand vous savez que, sur d’autres plans, tout se passe dans le respect, la subtilité et l’instantanéité, ce qui explique nombre de vos frustrations et de vos mouvements d’impatience, pour ne pas dire de soudaine colère.  Car, en raison des changements dans votre ADN,  même vos cellules ont reçu une infusion d’énergie de la Réalité nouvelle du Diamant de l’Invisible, ce qui a produit en elles une raréfaction ou une sublimation qui vous rend plutôt allergiques à tout contact avec la matière dense, avec les êtres aux vibrations lourdes  et avec les contextes disharmonieux et bruyants.

   Au gré du défilement des jours, vous devenez de plus en plus conscients de ce que vous voulez vraiment vivre dans votre vie.  Même que, par moments,  vous pouvez vraiment ressentir la prochaine étape qui s’annonce, bien que vous ne sachiez pas encore comment l’aborder, ce qui vous amène à sombrer dans une certaine perplexité.  Vous ne demandez pas mieux que de bondir en avant, mais vous ne savez pas comment vous y prendre pour produire ce bond dans un monde meilleur, sans possibilité de recul.  Au plus profond de vous-mêmes, vous ne cessez de vous demander comment vous pourriez bien passer d’ici à là, soit de l’ancienne réalité à la nouvelle.  Pour cette raison, vous ne savez que trop bien que, très bientôt, pour compléter vos ajustements, il vous faudra prendre des décisions importantes.  C’est la raison pour laquelle nous précisons que, dans de nombreux domaines, le mois de mars vous forcera à passer à l’action.

   Le 10 février 2013, jour de l’entrée dans l’énergie du Serpent qui mue, la Chine a célébré le Nouvel An.  Ce reptile, qui se refait une nouvelle peau chaque année, représente le symbole universel de la Sagesse et de la montée de Kundalini, ce qui en fait un totem parfait de cette année de transformation, de renouveau et de réinvention radicale.  Il confirme nos allégations, à savoir que le mois de février 2013 devait servir de tremplin permettant de produire un bond quantique, ce qui vous a lancés dans de nouvelles expériences fournissant des options de nature inconnue à ce jour.  Allégoriquement, avec la mue de votre peau, vous deviez devenir à  même d’abandonner vos vieilles croyances et vos anciennes légendes, ce qui s’est poursuivi tout au long de l’année.

   Pour tout dire, vous devez comprendre le sens de la mue du serpent.  Ce symbole signifiait que vous deviez vous délivrer de votre ancienne peau, bien que certains morceaux restassent collés à vous, ce qui vous donnait l’impression étrange et inconfortable de porter d’anciennes parties de vous-mêmes.  Ces morceaux restés collés représentaient principalement ces parts de fausseté, de manque de sincérité, ajoutés à d’anciens comportements, qui ne demandaient qu’à se détacher de vous.  Cela, les gens qui vous entouraient les remarquaient plus que vous.  Ce sont justement ces parcelles d’anachronismes qui, n’étant pas Qui vous êtes dans votre Essence, engendraient des désordres et vous portaient encore à trébucher et, parfois, à chuter. En cette année du Serpent d’eau, vous vous débarrassez sans cesse de vieilles peaux.  C’est ce qui explique que vous pouvez admettre que, quoi qu’il puisse se passer d’étrange, de troublant, d’éprouvant, tout se produit pour le plus grand bien et que vous gagnez à vous en souvenir.  Dans la Grande Sédition, en ces jours de tribulations, qui traduisent le grand jeu des derniers jours de la dualité et de la densité, l’existence peut prendre des détours dramatiques, mais ceux-ci contribuent à vous tirer de l’illusion de la disharmonie, de l’injustice, de la défaillance ou du dysfonctionnement inexplicables, mais tout cela contribue à vous façonner dans votre véritable forme d’Êtres divins.

   Vivre au cœur de la tourmente presque en permanence, jusqu’au jour du grand saut, voilà la nouvelle normalité à laquelle vous gagneriez de vous faire.  En effet, vous êtes bombardés par des expériences de tous les mondes, de tous les temps et toutes les réalités que vous n’aviez encore jamais vécues.  La pression qui en surgit force à faire remonter à la surface la clarté et la guérison qui permettent un réajustement à la Vérité éternelle.  Pour sortir triomphant de la présente phase, il vous suffit de vous comporter en Être de Vérité, pendant que vous avancez dans le feu sacré de la délivrance qui engendre une intensité pétillante et des éléments aberrants, vous rappelant que la pression que vous subissez contribue à faire de vous des diamants, des joyaux de la Couronne cosmique.

   Toute phase de tourmente engendre une bande de distorsion qui amplifie et déforme tout sur son passage.  L’expérience de la traversée d’une telle bande ressemble à la traversée de la ceinture d’astéroïdes, remplie de débris,  image des reliquats de fausseté et d’inadéquation, qui représentent des obstacles potentiels, bien capables d’exploser sans règles précises autour de celui qui s’y présente.  Vous gagneriez à vous rappeler que dans la traversée d’une telle bande, uniquement une part de votre réalité s’y trouve, la plus grande part de votre être demeurant ancrée au socle solide de votre Centre divin.  Dès que vous sortez du tourbillon puissant, le vent résiduel oblitère la trace des pas que vous avez laissés dans le sable, au bord de l’Océan cosmique.  N’empêche que, par moments, l’intensité peut vous amener à serrer les dents et les poings, dans votre dépit ou votre colère, ce qui n’empêche pas que vous devez vous occuper de ces parts trop longtemps négligées de vous-mêmes qui crient leur désarroi.

   Vous nagez désormais dans l’Océan de l’Irréalité, ce qui exige constamment de votre part d’examiner la Réalité infinie pour comprendre d’où vient l’énergie qui vous parvient.  Vous ne pouvez plus vous installer dans la passivité de l’observateur en marge des événements, vous devez plutôt vous ouvrir à une interaction avec toutes choses.  Trop d’entre vous sont restés prisonniers de la bande de distorsion et ils ne commencent qu’à en émerger pour réintégrer le flot libre de la Vie.  Car vous ne pouvez pas vous tirez d’une pareille situation fâcheuse autrement qu’en substituant consciemment l’amour à la peur et à l’angoisse.  Quoi qu’il en soit, quoi qu’il arrive, peu importe l’ampleur de votre défi et l’état de tension extrême dont vous pouvez être affligés, il importe que vous mainteniez votre lien avec votre Centre divin qui représente le Roc solide de votre expérience.

   À partir de maintenant, vous gagnerez à vous départir de tout ce que vous portez, mais qui ne vibre pas au diapason de la Vérité, qui ne traduit pas l’intégrité, qui ne correspond pas à Qui vous êtes d’après votre origine.  Il s’agit surtout des résidus de vos pensées mesquines, de vos jugements faux, de vos comportements restrictifs.  Vous devez vous défaire de toutes les anciennes énergies, source des motivations qui font opter pour des comportements fondés sur la manipulation et la reptation à l’horizontale, en raison de la dualité.  Ces procédés, qui ne doivent plus avoir cours, parce qu’ils sont devenus inacceptables, ne peuvent plus vraiment vous servir, limitant votre expansion.  Le manque de détachement à leur endroit pourrait vous confiner à l’impossibilité de manifester vos rêves les plus chers et à combler vos aspirations les plus élevées.

   Si vous acceptez de vous présenter dans votre vérité, ce qui permettrait aux reliquats de peau de se détacher de vous, en remplacement, vous vous verrez pousser une nouvelle peau.  Vous ne pouvez plus tolérer aucun mouvement intime qui vous porterait à vous croire supérieurs aux autres.  Le fait de vous départir de toute tentative de valorisation artificielle, soit par les apparences, pourrait vous permettre de développer de nouveaux talents, de nouvelles aptitudes et de nouvelles compétences ou de vous engager dans la réalisation de vos nouveaux projets.

   Vous savez, dans votre long passé, vous avez joué bien des rôles, du mendiant au chef, au pharaon ou au souverain ou du criminel au saint.  En alternance, vous avez vécu dans des systèmes matriarcaux et patriarcaux.  Vous avez même connu des systèmes de tribus, de clans ou de castes.  Toutes ces expériences ont fini par devenir une partie de la croûte de peau qui vous recouvrait jusqu’à récemment et qui vous disposait à des comportements singuliers, vous disposant autant à vous avilir qu’à vous anoblir, même à gonfler votre ego.  Maintenant, il est temps que vous fusionniez toutes ces tendances dans un désir de vous  fondre dans l’Unité et de vous accomplir dans votre Lumière, tout en servant le bien commun.

   Un Être de Vérité se présente libre des traditions et des inclinations d’un clan, d’une tribu, d’une caste, d’une race.  Il circule partout la tête haute sans jamais perdre la dignité qui lui provient de sa spécificité ou de son unicité.  Nul n’a besoin de prétendre être plus ou moins que ce que, en fait, il est : un Maître du Service qui fait simplement ce qu’il doit faire.  S’il reste du fumier à déloger de votre environnement, n’allez pas engager quelqu’un, choisissez de l’enlever vous-mêmes, sans considérer qu’il s’agit d’un travail qui vous rabaisse, de manière à préparer la place à d’autres manifestations plus grandioses.  Rien ne vous instruit jamais mieux que l’expérience personnelle.

   Au fur et à mesure que vos résidus de vielle peau disparaîtront, vous sentirez que vous vous tirez de la conscience de dualité, où l’ego fait ses ravages, ce qui vous fera incliner vers l’humilité et la compréhension universelle.  Vous pénétrerez plus avant dans un Monde nouveau qui se caractérise par un état de pureté, de jeunesse, de candeur et de fraîcheur.  Du coup, vous allez vivre de plus en plus la Vraie Vie.  Au début, du fait que vous exposerez votre nouvelle peau au monde, vous pourrez vous sentir fragiles et vulnérables, mais vous vous sentirez en même temps si propres et si nouveaux que vous n’aurez qu’une envie, celle de contribuer à l’engendrement de la Vie nouvelle, une nouvelle expérience qui vous permettra de refléter qui vous êtes vraiment.

   Vous le constatez, nombre d’aspects ou d’éléments de votre passé vous paraissent désormais distants, comme irréels.  Vous avez l’impression qu’il ne s’agit que d’illusions que vous n’avez jamais vécues.  Du fait que vous n’êtes plus séparés de votre mémoire globale par le temps linéaire, le rappel de ce qui s’est passé, il y a douze ans et plus, ne vous dit plus grand-chose quand vous avez parfois du mal à vous rappeler de ce que vous avez vécu la veille, parfois le moment d’avant.  Désormais, vous percevez plutôt les phénomènes à travers les notions de mondes et de systèmes de réalité.  De vos expériences passées, vous ne retenez que le fait qu’elles ont été menées dans l’ancien décor, alors que le monde connu vous apparaissait si grand, mais qu’il ne comportait que la portion que vous pouviez alors connaître de la Réalité infinie.  Selon toute apparence, cela se passait dans la dualité, pas dans la Réalité cosmique.

   Lorsque vous remontez le temps, pour mesurer les mondes subtils, plutôt que la simple matérialité, vous avez l’impression d’établir un meilleur branchement énergétique du fait que, en vous extrayant du monde connu, vous passez dans un monde plus vaste.  Du coup, le monde connu vous apparaît tellement plus petit qu’il vous paraissait, tandis que les souvenirs qui vous y relient s’atténuent.  Ils perdent de leur puissance énergétique vous amenant à les prendre davantage pour des souvenirs mémorisés que pour des faits vécus.  Cela ressemble un peu à la visite d’une maison où vous avez vécu dans votre enfance, mais dont vous avez déménagé avant d’atteindre votre taille d’adulte : si elle existe toujours et qu’il vous arrivait de la visiter, même si elle n’avait pas changé, vous ne vous reconnaîtriez pas dans certaines perspectives.

   Si vous observiez un collier de perles et de pierres brutes de même grosseur d’une certaine distance, vous ne percevriez pas trop les différences entre les deux produits de cet objet d’ornementation, à part leur couleur.  Au premier regard, votre attention serait surtout attirée par l’ensemble de l’objet, plutôt que par ses particularités.  Mais, en vous en approchant, en raison de votre bagage mental, vous commenceriez à faire une différence entre les pierres de prix et les pierres plus ordinaires.  En reculant de nouveau, pour vous en éloigner en permanence, vous garderiez un vague souvenir du fait que le collier est composé de deux matériaux distincts, mais vous ne tarderiez pas à porter de moins en moins d’attention à ce fait, pour évaluer l’harmonie de l’ensemble.

   Dans cette allégorie, on pourrait dire que les pierres brutes représentent votre passé et que les perles représentent la Réalité, ce qui est vrai.  Au fil des jours, par la distanciation, le souvenir des pierres brutes s’atténuerait parce que vous préféreriez retenir la vue d’ensemble ou, à défaut, la présence de nombreuses perles.  Sauf que, lorsque, après un certain temps, vous n’auriez plus vu le collier, vous finiriez par simplement vous rappeler, tout naturellement, qu’il s’agissait d’un beau collier.

   Cet exemple voudrait servir à vous aider à comprendre que ce que vous considérez comme la mémoire n’est jamais qu’un souvenir mémorisé.  Les histoires et les expériences que vous tentez de garder vivantes n’ont rien de réel.  Il suffit que, après plusieurs années, vous retourniez dans un endroit que vous n’avez visité qu’une fois pour vous en rendre compte, ce qui ne tient pas seulement du fait que le décor puisse avoir été plus ou moins modernisé.  En eux-mêmes, les souvenirs ne sont que des matériaux de remplissage sans signification, comme les perles brutes qui séparent les perles du collier.

   Autrement dit, il n’y a de réalité que dans les perles qui représentent ce qui ne se dissipe pas, ce qui ne meurt jamais en vous.  Elles représentent vos véritables expériences.  C’est ce qui explique que vos souvenirs mémorisés finissent par perdre de la consistance, tandis que vos vrais moments de bonheur conservent toute leur vitalité.  De ce fait, ne vous désolez en rien du fait que certains de vos souvenirs terrestres s’évanouissent.  Il ne s’agit que des pierres brutes de votre immense collier d’expériences qui disparaissent.  Pour leur part, les perles font partie du tissu de votre Être véritable et elles vous suivront toujours puisqu’elles vous habitent.

   Les souvenirs qui vous ressentez les plus réels sont ceux qui émanent de la Réalité infinie.  Pour leur part, il ne s’agit pas, à proprement parler, de souvenirs, mais de moments réels qui résident dans le Royaume sans temps, hors du monde formel et linéaire.  Ils sont ultra réels et vrais, ce qui en fait des réalités dépourvues de temps.  Vous pouvez toujours accéder à eux, comme s’ils se trouvaient dans la pièce d’à côté, du fait qu’ils vibrent dans l’Immédiateté agrandie plutôt que dans le passé ou le futur.

   En ce moment même, vous procédez à un bond vers l’avant, vous mettez les appareils en marche avant.  En effet, la caractéristique du mois d’avril réside dans le fait que les énergies inclinent vers le changement.  Au passage de mars à avril, les plus sensibles ont immédiatement ressenti que ce mois ne ressemblerait à rien de ce qu’ils avaient expérimenté dans leur passé.  Vous avez subi des changements considérables, ce qui, pour ainsi dire, vous a permis d’atterrir dans un territoire tout à fait nouveau.  Pour la plupart, vous allez être appelés à vous livrer à de nouvelles activités, à vivre des situations nouvelles, à capter de nouvelles perceptions, à entreprendre de nouvelles expériences.

   Ainsi, il ne serait pas étonnant que vous ayez reçu des nouvelles heureuses ou malheureuses de certaines de vos connaissances ou des membres de votre famille.  Il peut s’être agi d’une intervention chirurgicale ou d’un stage à l’hôpital, d’une querelle entre voisins, d’un déménagement précipité, de l’inclusion d’un animal de compagnie dans leur vie, de l’offre d’un nouvel emploi les forçant à migrer ailleurs, même à s’expatrier en des lieux complètement inattendus.  S’il ne vous est rien arrivé, à vous ou à vos connaissances, vous n’en ressentez pas moins que tout semble avoir changé.  Dès que vous sortez, les animaux, notamment les oiseaux, sont comme heureux de s’approcher de vous pour se baigner dans votre nouvelle lumière.  Car il plane dans l’air un élément de réalité et de gravité par rapport à votre but.  Vous comprenez que vous vivez un nouveau commencement et que des feux de circulation se préparent à passer au vert.

   Avant la fin d’avril 2013, même si très peu avait changé, plusieurs d’entre vous n’ont pas manqué de se rendre compte qu’ils avaient commencé à vivre une nouvelle vie, voire qu’ils avaient pénétré dans la Vie véritable.  Depuis, la Nouvelle Vie, elle vibre ici et maintenant, de sorte qu’ils ne se pendront plus dans l’illusion de devoir encore attendre qu’elle se présente.  Ils sont déjà en train d’en édifier les fondations.  Pour s’en rendre compte, il suffit qu’ils adoptent une nouvelle attitude leur permettant de se tirer de leur phase d’attente pour s’installer dans la certitude, plutôt le Savoir, qu’ils ont enfin pénétré dans leur Vie véritable.

   C’est là le point de départ d’un changement adéquat de la conscience.  Et c’est ce qui explique pourquoi il importe autant qu’aucun d’entre vous n’écarte l’idée de mettre en œuvre ce qu’il désire vraiment accomplir.  Il ne doit plus attendre d’obtenir des indices du fait que la Vie nouvelle est arrivée pour se mettre à l’œuvre.  Le temps planétaire file à une vitesse sans cesse accélérée, ce qui rend chaque seconde très précieuse.  Aussi devriez-vous apprendre à désormais aimer chaque moment de votre vie.

   Même si vous ressentiez que vous n’occupez pas encore le bon endroit, il ne s’agit pas moins du lieu où vous vous trouvez présentement.  Si vous deviez entreprendre un voyage autour du monde, histoire de visiter les endroits que vous n’avez jamais vus, vous commenceriez par faire les préparatifs qui s’imposent et qui sont à votre portée là où vous vous trouvez déjà, n’est-ce pas?  Imaginez que, dans la réalité subtile, qui vous échappe encore, c’est ce qui se prépare, ce qui vous laisse entendre ce qui est à faire.  Vous entrez dans une ère d’accomplissement qui atteint son maximum de puissance, ce qui lui confère des potentialités considérables : elle pourrait vous projeter dans les situations, les expériences, les circonstances les plus judicieuses, en plus de vous offrir des activités adaptées à vos besoins ou à vos attentes et de vous entourer des gens qui vous supporteront le mieux.

   Vous savez que, depuis quelques années, il est de plus en plus difficile de fournir des prévisions générales du fait que, pour ainsi dire, vous êtes désormais installés chacun sur votre échelon de l’Échelle évolutive, baignant dans les énergies de vos affinités propres, là où nul autre ne peut cohabiter.  Le mois d’avril n’échappe pas à ce problème prévisionnel, mais cela dépend surtout du fait qu’il se vit trop de réalités simultanément à des myriades de niveaux, autant personnels que planétaires.  Vous avez atteint un point de retour où il vous faut mettre un point final à des expériences du passé tout en vous préparant à un nouveau commencement.  C’est pour cette raison que vous vous défaites d’une vieille peau qui porte l’empreinte d’éons d’expériences.  En outre, des systèmes extrêmement divers exercent sur vous de l’influence pour vous détacher complètement de la dualité et vous ancrer dans la Réalité cosmique infinie, le Monde de l’Absolu.

   Déjà, la marmite collective commence à bouillir, ce dont elle donne des signes un peu partout dans le monde concret, ce qui ne va pas sans provoquer des vagues extrêmement clapotantes.  L’air qui vous entoure est rempli des effluves du chaos d’un monde à l’agonie et de la naissance d’un Monde nouveau, ce qui peut, par moments, représenter pour vous tout un défi.  Malgré les rumeurs de guerre, vous ne devriez pas avoir à craindre un cataclysme nucléaire, le Créateur, qui régit maintenant la planète en direct, ne le permettrait pas.

   Néanmoins, dans l’immédiat, vous êtes déjà appelés à vivre de nouveaux types d’expérience.  Mais vous ne vivez pas les mêmes choses en même temps.  C’est ce qui explique que certains surfent sur les vagues du changement remplis d’enthousiasme ou d’exubérance, dans le ressenti qu’un Nouveau Monde s’engendre.  Ils réclament à grands cris que le changement s’exprime tout de suite parce qu’ils se sentent prêts à l’accueillir à bras ouverts.  Dans le même temps, plusieurs autres font l’expérience d’un éventail d’émotions qui fluctuent avec les heures, certaines leur appartenant, tandis que les autres ressortent de l’aspect collectif universel.  Ainsi, pendant que d’énormes raz-de-marée de changement s’annoncent, risquant de s’abattre sur les rives de leur vie, l’intensité s’affirme, amenant leur stress à augmenter.

    Le mois d’avril 2013 vous a ouvert un nouveau chantier et il vous a placé à un carrefour qui vous a imposé des choix vous forçant à vous occuper d’un nombre considérable d’éléments et de situations.  Depuis, vous cherchez à établir la direction nouvelle que vous allez prendre.  Car ce n’est qu’ensuite que vous serez appelés à prendre des décisions majeures qui l’imposeront.  Comme vous avez appris à le faire depuis quelques mois, vous devrez vous y mettre en ouvrant les yeux et en écoutant le Savoir de votre cœur.  Car ces décisions, veuillez le croire, transformeront votre vie.  À cet effet, vous ne gagneriez rien à prendre des décisions par défaut ou à engendrer inconsciemment des circonstances qui vous empêcheraient de maintenir les décisions prises.

   Sauf que vous ne pourrez plus vous déterminer à la manière d’autrefois : vous devrez plutôt procéder à partir d’un nouveau plan de perception.  Dans le passé, lorsque vous ne parveniez pas facilement à vos fins, vous tentiez de forcer les choses ou vous abandonniez, vous disant que vous aviez dû prendre un mauvais chemin.  Si vous constatiez que trop d’obstacles vous bloquaient le passage, vous cherchiez à prendre une autre direction dépourvues d’empêchements.  Habitués à prendre le meilleur de tous les mondes, chaque fois que cela était possible, vous cherchiez à suivre le sentier le plus facile et le plus agréable.  Jusqu’à un certain point, en vous y prenant ainsi, vous parveniez à des accomplissements relatifs, mais satisfaisants.  Cette manière de vous y prendre vous a réussi jusqu’à ce jour, mais il semble bien qu’elle fonctionne de moins en moins bien, car, présentement, vous ne pouvez plus jamais forcer les choses.

   En ce moment, ce n’est pas parce qu’une situation vous résiste que vous obtenez la confirmation d’avoir pris la mauvaise direction.  Pareille situation vous invite simplement à considérer votre réalité à partir d’un autre plan de conscience.  La plupart des situations dans lesquelles vous vous retrouvez, ce qui est également vrai de vos relations, ont une raison parfaite d’exister.  Elles correspondent à une raison profonde, logée dans votre Cœur sacré, qui contribue à la manifestation de votre But ultime.  Cependant, dans le domaine contingent, soit dans le monde extérieur, les divers éléments ne s’ajustent pas encore totalement de la manière que vous le souhaitez.

   Autrefois, en pareil cas, à moins de vous résigner à en souffrir, vous vous seriez empressés de chercher une autre issue.  Maintenant, même si tout ne coïncide pas toujours parfaitement, l’écho de la Vérité de votre Cœur sacré se fait entendre si puissamment que vous savez que vous ne gagneriez pas à abandonner.  C’est que vous ressentez que, malgré ses imperfections, l’endroit où vous vous trouvez, avec la situation dans laquelle vous vivez, correspond parfaitement au lieu où vous devez être et aux péripéties que vous devez vivre, ce qui est également vrai des relations dans lesquelles vous êtes impliqués.

   Pour tout dire, les difficultés apparentes qui se présentent à vous découlent simplement du fait que vous devez trouver une nouvelle manière de les aborder et de les résoudre.  Elles tendent à vous habituer au fait que rien n’est obligé de se dérouler selon vos attentes.  Cette résistance contribue également à abattre les piliers extérieurs sur lesquels vous vous appuyiez, de manière à vous forcer à vous en remettre au savoir de votre cœur.  Vous ne devez plus attendre de signes extérieurs pour intervenir, vous devez constamment vous en remettre à votre intuition personnelle.

   Dans ces contextes frustrants, par les émotions qui peuvent monter en vous, pouvant allez jusqu’à une grande colère passagère, vous vous délivrez des sédiments de superficialité et de mensonge.  Vous n’avez plus d’autre choix que de vous habituer à une nouvelle cadence, à un nouveau rythme, à une nouvelle synchronisation.  Vous devez abandonner vos vieux critères et vos antiques jugements pour vous insérer correctement dans le moment présent.  Vous apprenez que si vous avez le droit de former des plans et de vous fixer un but, vous ne devez plus émettre d’attentes par rapport au moment, aux moyens et à la manière de leur réalisation.  En outre, vous y apprenez à accepter le degré de conscience que vous avez atteint et à exprimer votre gratitude profonde et sincère pour ce que vous possédez déjà.  Toutes ces transformations vous rendent plus réels, plus vrais, plus libres que jamais.

   Que devez-vous retenir de vos présentes expériences?  Vous devez en tirer la conclusion que si, dans une situation précise, la vibration de la Vérité vous habite, même si le sentier pour atteindre un but vous paraît aussi chaotique ou périlleux qu’un profond labyrinthe, plutôt que comme une autoroute, vous ne devez jamais désespérer.  Cela n’a plus vraiment d’importance qu’un sentier vous apparaisse cahoteux ou aplani si votre conscience vous dit que vous vous trouvez au bon endroit.  Vous n’avez qu’à vous réjouir de vous y trouver.

   La Lumière divine, à laquelle vous devez vous abandonner sans condition, est capable de tout, pour vous, à son rythme, à sa manière, en son temps, si cela sert votre destinée.  Alors, n’abandonnez plus jamais, ne cherchez plus le sentier le plus facile et ne prenez plus jamais la fuite, à moins que vous ressentiez que c’est ce qui vous rendrait le plus heureux.

   Dans la Nouvelle Vie, sachez écouter les appels de votre cœur et évitez de vous laisser décourager ou frustrer.  Acceptez toutes les circonstances de votre vie avec amour et gratitude en vous rappelant que, désormais, tout se passe toujours comme cela doit se passer et qu’il est bien qu’il en soit ainsi.  Concentrez-vous plutôt sur les bénédictions qui vous échoient dans l’immédiat pour penser à exprimer votre reconnaissance.  De là, servez-vous-en comme de blocs de construction pour ériger un édifice plus grand.  Cette nouvelle manière de concevoir la vie fait partie de la démarche qui vous permet de fermer toutes les portes de l’ancien monde.

   Tout ce que vous avez vécu à ce jour vous a accru votre maturité, a confirmé votre maîtrise et vous a rendu plus sérieux.  Peu à peu, les événements vous façonnent en Être de Vérité, comme le taille-crayon donne une fine pointe au crayon, vous imposant l’intégrité, l’honnêteté, l’authenticité, l’engagement envers votre but.

   Vérifiez que, même dans votre amour, vous vous exprimez avec plus de cohérence, de profondeur, de réalisme, ce qui vous rend moins superficiels et chimériques.  Vous vous sentez de plus en plus à l’aise et heureux dans le fait de vous afficher ouvertement comme un Être de Vérité.  Si tel n’est pas le cas, vous avez un examen de conscience à faire, car vous avez dû vous égarer ou vous perdre quelque part.  En effet, le temps est là de proclamer qui vous êtes, d’exprimer votre vérité en toute honnêteté et d’apprendre à vous amuser.

    Depuis le mois d’avril 2013, ce qui semble déjà lointain, l’Évolution cosmique a commencé à favoriser les Phares de Lumière.  Jusqu’à récemment, la masse négative des êtres humains tenait le haut du pavé, dictant sa loi aux conséquences souvent rétrogrades.  Mais, avec le changement de la Grille cristalline de la Terre, les énergies commencent à incliner dans le sens de l’action des anciennes âmes, ces généreux Phares de Lumière, ce qui accélère la dissipation des ombres résiduelles.  Autrement dit, désormais, l’Être éveillé détient plus de poids, dans la balance du destin terrestre, que la majorité des êtres endormis ou assoupis qui l’entourent, ce qui amène les réalités sombres à céder le pas à l’Amour, à la réalisation de l’Unité et à la manifestation du bien commun.

   Dans ce contexte, vous qui lisez ces lignes, vous détenez un rôle éminent dans ce qui se passe présentement sur Terre, où vous avez choisi de vous incarner à cette époque aux conditions parfois chaotiques, puisque vous êtes celui que vous attendez et, d’une certaine manière, que les autres attendent aussi.  À partir de maintenant, pendant que vous allez attendre que tout trouve sa juste position, vous devrez plus que jamais vous centrer sur l’immédiateté dans la certitude que tout se produit à son heure parfaite, soit au moment le plus opportun.  Pour ce qui a trait à votre existence, l’impatience et la frustration, par rapport à ce qui ne vous satisfait pas encore parfaitement, n’accélérera en rien la manifestation du genre de vie que vous désirez vraiment vivre.

   Dans la spiritualité contemporaine, vous trouvez toujours un courant qui encourage à vous demander si vous avez emprunté la bonne voie selon que ce qui arrive vous plaît ou pas.  Ce courant vous a appris à considérer que tout va pour le mieux dans la mesure où les événements se produisent en douceur et qu’ils se synchronisent.  Comme certains disent, si vous pénétrez dans la gare au moment même où le train arrive, vous croyez témoigner de cohérence et de pertinence, vous croyez agir dans l’ordre.

   À vrai dire, ce genre de philosophie à propos de vos attentes, par rapport à quoi ressembler votre vie extérieure, vous fourvoie maintenant puisque certaines d’entre elles peuvent procéder de l’illusion.  Lorsque vous entrez dans la Vie nouvelle et que celle-ci prend le pas sur l’ancienne, c’est le moment où votre degré de maîtrise peut se démontrer le plus brillamment.  Pourquoi?  Parce que celle-ci vous amène à agir sans confirmations, sans l’appui d’événements extérieurs, pour confirmer que vous avancez sur la bonne voie.  Désormais, souvent dépourvus de tout indice, vous devez vous en tenir au Savoir de votre cœur et faire des choix ou aller de l’avant.

   Autrement dit, vous devez pénétrer dans le Royaume de la Réalité sans fournir de béquilles à votre esprit.  Présentement, vous perdez tous vos repères et vos modes d’appui, même ces petits moments de synchronicité qui validaient antérieurement vos créations.  Vous devez vous y mettre même si vous ne faites plus que rarement la rencontre d’étrangers qui vous semblent si familiers ou si convenants, même si les choses tardent à se mettre en place ou vous paraissent hors de portée.

   Depuis assez longtemps, les événements de ce genre nourrissaient votre imagination, mais, maintenant, il vous semble avoir été mis au régime.  Alors, vous ne pouvez plus vous empêcher de vous demander ce qui a bien pu se passer.  Auriez-vous donc bifurqué quelque part?  Devriez-vous changer de direction?  Mais non, rassurez-vous, tout se passe pour le mieux!   Vous ne faites que réaliser à quel point vous vous fiiez à ces coïncidences ou conjonctions et à quel point elles prenaient de l’importance pour vous.

   Mais voilà que l’heure est venue de rompre avec les vieux modèles de comportement.  Même que vous devriez vous montrer reconnaissants d’avoir découvert que ces vieux procédés d’un autre monde et d’un autre temps, ne fonctionnent plus.  En lieu et place, vous devez apprendre la manière d’aborder la Vie réelle, à savoir que vous devez l’accepter intégralement, même si vous devez toujours faire preuve de discernement, mais en évitant les jugements sur la manière que les faits doivent se dérouler ou se présenter.  N’est-ce pas cela, la véritable liberté personnelle, que de ne plus être lié par des croyances à propos de la manière que les situations doivent vous répondre et d’affronter l’immédiateté dans la plus grande ouverture, ce qui vous permet de vous ajuster à chaque occurrence d’une manière fraîche et nouvelle?

   Vous devez désormais vous faire à l’idée que rien de ce qui s’annonce ne se produira de la manière que vous pouvez le prévoir, l’imaginer, l’attendre.

L’Ère du Vrai Bonheur a commencé

 

   Pour les êtres en phase avec le processus de l’Ascension, l’Ère du vrai Bonheur a commencé.  Ainsi, depuis le mois de mai 2013, vous prenez de plus en plus conscience des détails du décor subtil auquel vous accédez dans le Nouveau Monde, surtout dans la réalisation que l’air se transforme, remplaçant la lourde et stagnante atmosphère du passé par une ambiance plus légère et sereine, ce qui vous remplit d’une énergie nouvelle qui, certains jours, vous rend presque infatigables.  Vous ressentez que tout se transforme, progresse, ce qui vous incite à passer résolument à l’action.  Les vents du changement se produisent par coups successifs, pouvant se manifester jusque dans le physique, alors qu’ils soulèvent tout ce qui vous entoure.  Alors, père-du-vrai-bonheurour vous révéler leur rôle évolutif, il peut leur arriver de tourner dans le bon sens un papier égaré qui attire votre attention parce qu’il porte, pour vous, un message d’appoint des plus pertinents.  Pourtant, partout où ils se manifestent, ils ne craignent pas de s’attaquer à la bonne cible pour abattre ce qui est devenu désuet et le remplacer par du nouveau.

   En fait, vous vous rendez très bien compte que vous vous habituez de plus en plus à ces impromptus du destin qui se produisent en vous et autour de vous à nombre d’égards et qui provoquent l’effondrement de la vieille réalité et de vos expériences périmées, en commençant par le constat de la disparition de tant d’éléments de votre vie, ce qui vous livre le message que vous allez bel et bien de l’avant dans l’élévation de votre conscience.  Bien qu’il arrive qu’une vague d’énergie vous frappe de plein fouet, vous remuant en profondeur, vous démontrez une résistance de plus en plus grande aux événements dramatiques, même aux chocs traumatiques.  De toute évidence, ils vous atteignent, pouvant presque vous assommer, mais vous vous en remettez de plus en plus rapidement dans la découverte que les ecchymoses qu’ils laissent durent très peu de temps.  Autrement dit, vous ne sombrez plus dans le drame chaque fois qu’il vous arrive un pépin, une mésaventure, même un accident.

   Pendant ce temps, vous ressentez que, partout autour de vous, l’écho de l’Amour universel se renforce et agit à de nouvelles profondeurs, amenant les gens à se rapprocher et à se serrer les coudes dans tous les aspects de la vie, parce qu’ils ressentent de mieux en mieux les liens qui les unissent dans l’Absolu.  Ainsi, vous voyez de vos amis du passé se lier d’amitié avec des amis que vous avez rencontrés plus récemment, ce qui vous décoche un sourire dans la pensée qu’il est bien que cela se produise.  En fait, vous en tirez un plus grand sentiment de complétude dans le constat que la Spirale d’énergie universelle retourne à sa Source, mais sur un autre plan.

   Évidemment, le tissage de ces nouveaux liens ne peut se produire qu’entre des êtres vrais et authentiques, ce que vous réalisez en constatant des ruptures de communication avec ceux qui ne vous témoignent pas d’honnêteté ou de respect, à défaut de pouvoir s’en témoigner à eux-mêmes.  Ce manque de transparence engendre une bande de distorsion qui produit des problèmes relationnels, comme si une pellicule d’énergie qui s’épaissit les écartait de vous.  Ils n’ont qu’une envie, celle d’entrer en lutte avec vous, mine de rien, en commençant par s’opposer à vous par leurs propos critiques de doctes apparents ou de redresseurs de torts.  Ce phénomène, qui produit des mésententes, ne pourra que s’affirmer en puissance chez ceux qui fuient la communication réelle, soit la communication intègre et loyale.

   Vous n’avez plus d’autre choix, puisque vous avez atteint un point de non-retour, tous vos vieux résidus émotionnels, jusqu’aux mieux cachés, ne peuvent que remonter à la surface pour s’y dissoudre dans la Lumière divine.  C’est la raison pour laquelle la dernière fête des Mères a pu déclencher des émotions particulièrement intenses, surtout chez les personnes qui l’ont perdue au cours des dernières années, des émotions qui, au lieu d’être simplement tristes et douloureuses, se teintaient d’élans de gratitude pour ce qu’elle a pu vous apporter de son vivant.  En pareil cas, peut-être avez-vous-même ressenti le besoin de retracer l’une de ses photos pour la contempler et vous rappeler de bons souvenirs afin de mieux reconnaître à quel point elle vous manquait.  À moins que vous ayez préféré repasser par des lieux où vous avez vécu vos meilleurs moments avec elle ou que, par compensation, vous ayez préféré vous joindre à votre père, s’il est toujours vivant, ou à d’autres membres de votre famille, pour partager avec eux des moments d’un indicible bonheur.  Sinon, vous avez pu sentir vos parents plus présents que jamais dans vos pérégrinations oniriques.

   Suite à vos activités intenses, malgré que votre taux énergétique s’améliore, il peut encore vous arriver de faire l’expérience de grands moments d’épuisement, alors que vous vous sentez complètement vidés d’énergie.  À moins que, accompagnant un nouveau bond quantique, cette déflation soudaine résulte d’une plongée dans vos profondeurs qui vous force de nouveau à vous allonger et à vous relier au cœur de la Réalité divine, pour mieux comprendre les implications du Nouveau Paradigme.  Comme nous l’avons toujours dit, en pareille occurrence, il vous devient pratiquement impossible de vous motiver à accomplir les tâches qui se proposent à vous dans l’immédiat.  Mais nous le rappelons, pour que vous preniez bien note que, alors, vous n’avez pas à vous soucier de savoir si vous n’auriez pas commis quelque erreur de parcours qui vous aurait attiré de tels malaises récurrents ou de tels malaises inconnus.

   Bien sûr, la résistance à la vie peut toujours y être pour quelque chose, car elle ne représente plus que la seule cause pouvant vous amener à stagner, à régresser et à augmenter vos souffrances.  Mais la plupart du temps, vos états désagréables ne représentent que le résultat des changements accélérés qui se poursuivent dans votre être et votre environnement.  À ce moment, vous devez vous accorder le temps d’intégration requis par la phase d’ajustement à la Réalité nouvelle d’une dimension supérieure.

   Pour le moment, certains des rares ponts qui vous lient encore au passé, s’il vous en reste, ne peuvent que s’enflammer pour se consumer complètement, ce qui peut passer par des événements choquants, surtout des pertes.  Le choc ne peut que se faire sentir plus puissant chez ceux qui sont portés à se projeter dans le passé ou qui sont tentés de reproduire le statu quo de leur vie antérieure, plus douillette, parce que moins dérangeante.  Comme les autres, ils devront se rendre à l’évidence qu’ils ne peuvent plus continuer de porter les séquelles de leurs traumatismes du passé qui reviennent les hanter.

   Pour tous, l’heure est venue de vous en délivrer pour toujours en acceptant leur guérison complète.  Si cela vous semble difficile, tentez l’expérience de les écrire et de les brûler, à l’extérieur, pendant une petite cérémonie devant un bivouac, un petit feu que vous pourriez considérer comme une manifestation du Feu sacré de la Source suprême.  Ou vous pouvez vous rendre à la mer ou dans un autre cours d’eau pour vous immerger complètement.  À défaut de pouvoir recourir à ces moyens, un bon bain ou une bonne douche dans de l’eau pure, chargée, dans laquelle vous imaginez simplement que vous voyez agir les anges de l’eau, pour purifier votre champ magnétique, peut produire les mêmes résultats.  Même que vous pourriez entreprendre un jeûne et le maintenir jusqu’à ce que vous ressentiez qu’il ne reste plus, en vous, que votre Noyau éternel avec sa grande pureté.

   Puisque la Nature ambiante s’est chargée d’effluves nouveaux et très puissants, vous pourriez préférer aller marcher dehors régulièrement, en augmentant de jour en jour la longueur de votre ballade, en vous enfonçant dans un décor champêtre ou sylvestre assez peu touché par la civilisation.  Vous devez toujours entreprendre n’importe quelle de ces expériences par une expression de pardon global et inconditionnel, suivi d’une expression de gratitude des plus sincères pour ce que la Vie vous a permis d’apprendre, à travers les hauts et les bas de l’existence terrestre, au lieu de continuer à vous plaindre de ce que vous n’êtes pas parvenus à vivre.  Ce rituel,  mené en toute simplicité, ne pourrait que vous aider à vous centrer sur l’immédiateté et à vous faire produire des pas constructifs de nature à vous guérir et à vous insérer davantage dans le moment présent.

   Certains continuent de déplorer le fait présumé de ne pas s’être suffisamment élevés dans l’énergie de l’Ascension, par rapport à leurs attentes des années antérieures, où ils ressassent leur frustration de ne pas être entrés en possession de ce à quoi ils aspirent si puissamment, mais qui ne correspondait pas au projet de leur âme.  Ce n’est pas parce que vous pouvez désormais compter sur l’assurance de la victoire des Énergies divines sur les Forces de l’Ombre que vous devez vous attendre à tout recevoir sur un plateau d’argent.

   Pour tout ce que vous appelez, vous devez vous impliquer, y mettre votre quote-part, à commencer par vous associer davantage à des projets qui favorisent l’avènement du bien commun et du règne de l’Amour pur.  Ne pouvant plus compter sur les autres pour ce qui concerne la gérance de votre vie ou la prise en main de votre réalité individuelle, il vous appartient d’engendre les conditions susceptibles de permettre la manifestation de ce que vous désirez et qui contribue au projet de votre âme, à l’intérieur du Rêve de l’Absolu.  Et cela, vous devez commencer par vous renouveler à tous égards, en faisant table rase de votre passé.  Vous devez veiller à incarner votre Être de Vérité.  Vous gagnerez à d’abord agir pour vous-mêmes, ce qui rejaillira spontanément sur les autres, dans la mesure que vous saurez vous démontrer tels que vous êtes, dans votre Essence supérieure, partout et en toutes circonstances.

   Pendant que vous poursuivez votre transition dans le Nouveau Paradigme, dont vous ne pouvez rien soupçonner, tellement il diffère de tout ce que vous avez pu connaître dans vos incarnations antérieures, y compris votre incarnation présente, vous devez veiller à ne pas vous piéger, en vous empêtrant dans des définitions de Qui vous êtes, que vous fonderiez sur l’ancienne dynamique de la densité et la dualité.  Vous ne pouvez plus être vos apparences, vous devez être le Dieu incarné que vous êtes.  Pour les plus anciens, si vous commencez à centrer votre attention sur le nombre d’années que vous avez vécues dans la présente incarnation, vous ne pourrez que vous voir vieillir prématurément et décliner rapidement.  Cette centration ne peut qu’accélérer le processus de vieillissement quand, au-delà des apparences, vous n’avancez plus en âge, mais uniquement en sagesse et en splendeur.

   Avec la puissance des énergies actuelles, vous ne pouvez accéder à une existence sans temps que dans la mesure où vous vous concevez, de toute certitude, sans âge, donc immortels et éternels.  Si, au premier malaise qui s’ajoute à votre présent état de frustration, de dispersion, de perte de mémoire, de nausées, de raideurs musculaires et de grand épuisement, vous vous imaginez développer une maladie grave, simplement parce que vous ne parvenez plus à faire les choses à la manière d’autrefois, vous ne pouvez que vous compliquer l’existence.  Si, par sentiment de vide et par manque d’inspiration, vous préférez déplorer votre état présent, alors que vous ne savez plus trop où vous en êtes, quelle direction prendre, quel rôle jouer, quel projet entreprendre, à vous imaginer le plus radieux des destins, vous ne pourrez que sombrer dans la dépression et une quête d’annihilation.  Vous pourrez désirer passer de l’autre côté de  la trame.  Pourtant, vous traversez une période creuse pour l’unique raison que vous avez besoin de ce vide apparent pour accoucher de votre nouvelle réalité sans référence à vos expériences antérieures.  Ainsi, au lieu de protéger votre zone de confort, apprenez à vous ouvrir à la nouveauté, encore et encore, car elle seule peut vous faire basculer dans le Monde nouveau et vous apporter la régénération, la transmutation, la transfiguration, la fusion dans l’Absolu.

   En ce moment, autant au milieu de l’action que de l’inaction, de l’envie de connaître une nouvelle vie que de vous annihiler à tout jamais, ce qui reste impossible, ouvrez-vous à ce sentiment qui ne peut que monter en vous, même s’il reste faible ou inconstant chez certains, que quelque chose des plus enthousiasmants se trame dans l’invisible et se rapproche de sa manifestation.  Vérifiez et vous constaterez qu’il s’apparente à celui que vous éprouviez, dans votre jeunesse, à l’approche de Noël, bien qu’il soit infiniment plus prometteur.  En tout cas, il vous empreint d’une grande douceur et d’une envie de vivre dans la facilité et la grâce.

   L’ancienne énergie de la Terre s’affaiblit de plus en plus, se dissolvant dans le Néant primordial.  Voyez comment les gens ne se reconnaissent plus dans les anciens systèmes et ne veulent plus des manières frauduleuses, mensongères et grossières de leurs tenants de s’impliquer dans la vie des gens.  Dans ce désabusement général, il s’engendre un nouveau champ de pensée et de ressenti collectif plus orienté sur l’intégrité, la compassion, le désir d’union.  Les gens s’écartent de plus en plus de ce qui est lié à la division et aux jeux de pouvoir par manque d’Amour divin.  L’humanité n’a plus qu’une envie, c’est celle de retirer son appui à ses dirigeants pour remettre son destin entre les mains uniquement de son Créateur parce qu’elle ne croit plus à ces pantins arrogants, méprisants et qu’elle se méfie de tous ceux qui ont usurpé sa place et qui ont instauré une fausse forme de gouvernement.  C’est ainsi que commence à s’ériger le Pont qui mènera l’ensemble des humains consentants vers la Nouvelle Terre, forçant les autres à évacuer la Terre.

   Puisque vous n’avez plus de mission à remplir, il ne vous reste plus qu’un seul but : cocréer, tous ensemble, une Terre nouvelle, c’est-à-dire établir le Paradis sur Terre.  Par l’œuvre qui s’accomplit dans votre ADN, jusque dans les profondeurs de vos cellules, vous ne pouvez y parvenir qu’en devenant un corps de résonance émettant un nouveau taux d’énergie qui s’accompagnera de nouveaux sons, de nouvelles sonorités, de nouvelles couleurs, de nouveaux parfums et de nouvelles manifestations.  Vous n’êtes plus là pour trimer dur, mais pour exprimer la splendeur et la magnificence de l’Absolu.  Alors, sachez vous abandonner à l’Amour illimité de la Sagesse divine et à l’Abondance infinie de l’Intelligence cosmique, les attributs de l’Être-Un, s’exprimant en Père-Mère divin, et laissez-les s’exprimer dans des formes particulières à travers chacun d’entre vous.

   Avancez dans la joie sereine, la douceur, la tendresse, dépourvus de jugements de valeur, afin de parvenir à percevoir la nouvelle manière d’être comme une mélodie individuelle qui naît en votre for intérieur.  Concentrez-vous sur cette composition spontanée qui se produit en vous et laissez-la vibrer, toujours plus intense, sans chercher à comprendre ce qui se passe et ce qui adviendra.  Apprenez à être simplement et à répondre aux propositions immédiates de la vie, chaque fois que vous les sentez bien, libérés de votre esprit pantouflard ou casanier.  Dès lors, les formes nouvelles qui naîtront en vous, en plus de vous étonner et de vous émerveiller, se produiront des plus facilement et naturellement, vous révélant la Réalité nouvelle propre à répondre à vos rêves les plus chers.

   Savourez la nouvelle expérience que vous menez et amusez-vous à constater comment le nouveau chant de votre âme parvient, sans effort, à toucher, ouvrir et guérir les gens qui entrent dans votre sillage, produisant dans votre propre vie, sans condition, des miracles que vous n’auriez jamais pu ou osé imaginer, de manière simplement fluide.  C’est ainsi que, désormais, vous vérifierez que vous n’êtes rien de moins qu’une expression vivante de l’Amour divin.

   Au mois d’août 2013, vous vous êtes retrouvés de plain-pied dans le Nouveau Monde, mais les résidus d’un voile d’Illusion tenace, entretenus par trois facteurs principaux, ont continué d’empêcher la plupart d’entre vous de le réaliser.  D’abord, comme séquelles de ses peurs, de ses doutes, de sa méfiance et de sa confusion, chacun continuait d’entretenir des blocages qui entravent la circulation de la vie.  En effet, en ce moment, à travers un mélange de moments de lucidité et d’enténèbrement, chacun confronte ses dernières forces de séparation et de résistance, qui lui attirent des expériences alternant de l’agréable au désagréable, ce qui, comme premier réflexe, déclenche sa colère et la projection de ses torts sur autrui, l’empêchant de se regarder dans son propre miroir et de s’en reconnaître comme l’auteur conscient ou inconscient, mais qui, par son refus de céder, tant qu’il n’en assume pas la paternité, en raison de ses fausses interprétations de son vécu passé, mais ne peut que finir par devoir se poser les bonnes questions, permettant au discernement et à la sagesse de faire, surgissant de ses ténèbres intimes.

   Au cours des dernières années, dans une ascension spirituelle imposée, Décret du Créateur, qui amène tous les êtres à s’élever dans la Conscience de l’Unité, chaque être incarné a été lancé dans une Initiation majeure dans laquelle plus aucune protection artificielle ne tient plus pour personne, à part la prise de conscience idoine qui permet le jaillissement approprié de la Lumière spirituelle, d’où chacun doit, de gré ou de force, faire l’expérience de l’épreuve de faire face aux obstacles qu’il a dressés à l’intérieur de lui, consciemment ou inconsciemment, pendant des éons de temps, et qui forment autant de barrières qui obnubilent sa conscience et qui le séparent des autres, du Tout, de l’Absolu.

   Désormais, dans la présente phase finale de nettoyage, de purification et de catharsis, en vue d’assurer le Triomphe de la Lumière divine et la révélation du Paradis terrestre, chacun doit se libérer de la toile d’araignée gluante dans laquelle il s’est piégé, par incurie, indolence ou incompréhension, ce qu’il ne peut réussir qu’en empruntant la voie du cœur, soit en amenant son intellect et son ego à abdiquer, dans un détachement inconditionnel et une soumission complète à cette Lumière supérieure, afin d’accueillir chaque expérience du moment présent dans l’amour, en observateur neutre, dénué de jugements et d’attentes, afin de permettre que le changement et la transformation indispensables se produisent, par la dissolution des voiles rémanents.

   Même dans cette phase avancée de l’Ascension collective et planétaire, la majorité des êtres incarnés, prisonniers de l’affectivité, source d’attachement, de convoitise, de manipulations, d’exploitation et de domination, la dynamique des centres inférieurs, ne connaissent rien de l’Amour vrai, qui implique la cohésion des forces, la fraternité, la solidarité, la recherche du bien commun et le retour à l’Unité, même dans l’établissement des plans individuels.  Dans l’affectivité — que la plupart prennent pour de l’amour, alors qu’elle en est l’antithèse — parce qu’ils restent motivés par l’assouvissement des désirs, la satisfaction des besoins primaires, l’accumulation des biens et la possessivité, ce qui les rend très égoïste et diviseur et à s’investir, même dans leurs expériences apparemment altruistes, dans l’esprit de performance, l’hostilité, la combativité, la compétitivité, la rivalité, la culture des apparences, exprimées en toute hâte, la plupart d’entre vous n’aboutissez qu’à l’épuisement de vos réserver d’énergie et à une déperdition de votre vitalité, ce qui continue de mener à l’échéance fatale de la mort plutôt qu’à l’immortalité.

   S’ajoute à ces difficultés le fait que, depuis un bon moment, les Phares de Lumière sont soumis à des puissantes attaques psychiques et à des nuisances physiques, qui peuvent s’exprimer par des épisodes de dépression, d’émotivité inexplicable, de dépréciation personnelle, de résurgences de sentiments de culpabilité, de peurs ou d’angoisses, qui peuvent se concrétiser dans des incidents ou des accidents, de nature à les déséquilibrer et à les déstabiliser, du fait que les Forces sombres et involutives, qui doivent peu à peu se retirer du plan terrestre, concentrent leurs efforts sur eux, dans une tentative de retarder l’accomplissement du Plan divin visant à assurer l’émergence de la Conscience unifiée.

   Pour produire son expansion et son élévation, l’être incarné doit comprendre qu’il ne forme qu’un avec Dieu et avec la Création, dont il n’est et n’a jamais été séparé, et que tout est lié, vibrant à l’unisson, au-delà de son apparente individualité, qui l’amène à se sentir séparé ou isolé de ses semblables, des autres créatures, même de sa Source d’origine.  Il gagnerait à ressentir profondément qu’il n’existe pas de distance avec son Centre divin, qui l’unit d’une manière éternellement indissociable à l’Absolu, plus présent à lui-même que lui-même, ni de frontière qui l’en coupe.  Chacun s’aiderait à réaliser promptement qu’il fait partie intégrante de la Conscience divine et cosmique dont il ne peut être retiré ni séparé, ce qui l’assure de détenir la Puissance illimitée dont il a besoin pour retrouver sa pleine conscience.  Car l’être incarné ne peut mener une vie apparemment limitée, marquée par la pénurie, le manque, l’impuissance, la vulnérabilité, les carences, que parce qu’il se croit contraint de se maintenir dans la réalité de la troisième dimension, fondée sur la dualité et la densité, surtout exprimée par son mental, son ego et son véhicule physique.  Et ce n’est pas en cherchant, en étudiant et en lisant des textes inspirés qu’il y parviendra, mais en s’intériorisant.

   Désormais, dans l’abandon des jeux et des masques, chaque être incarné est appelé à reconnaître que, par sa réalité multidimensionnelle, il existe dans toutes les dimensions, ce qu’il ne peut parvenir à accepter que par la voie du cœur, l’abandon conscient et inconditionnel à la Vie, qui permet de tout saisir, par une intuition qui s’affirme, plutôt que par un intellect rigide qui s’impose.  En cela, personne n’est appelé à attendre quoi que ce soit ou qui que ce soit, pour le sauver, puisqu’il est le Souverain omniscient, omnipotent, omniprésent, omniagent, revêtu de tous les attributs divins, qu’il attendait.  Il lui suffit d’entrer dans la Grande Danse de la Réunion cosmique, du Retour à la Maison originelle, dans la Spirale accélérée de l’Ascension en cours.  C’est ainsi que, dans l’abandon de ses prétentions abusives et des ses plans à courte vue, n’élaborant plus de projets matériels et mondains, mettant un terme à sa projection excessive vers l’extérieur, parce qu’ils pourraient faire double emploi et représenter un obstacle à sa Réalisation, il parviendra à reconnaître qu’il est le But divin même de Tout-Ce-Qui-Est, puisqu’il ne s’est incarné que pour se découvrir consciemment immortel dans sa Réalité infinie et éternelle, se reconnaissant lui-même, à travers de lui-même, pour atteindre le Ciel et se reconnaître l’égal des Dieux.

   En ce moment, vous êtes davantage appelés à explorer votre nouveau décor, dans le Monde nouveau, qu’à vous investir dans vos anciens rêves ou dans vos projets, reliés à vos plans concrets et à vos activités mondaines du monde terrestre, ce qui vous permettra de réaliser que votre environnement va se conformer à vos propres changements intérieurs.  Toute transformation intime que vous parvenez à faire, par le concours de l’Essence véritable qui vous habite, émanée du Cœur d’An, ne peut que vous amener à vous émerveiller, à votre grand étonnement, de la beauté et de la gloire du Royaume nouveau auquel vous venez d’accéder.  Vous ne pouvez que réaliser que votre Nouveau Pays d’accueil est rempli d’autant de magie et de prodiges que vous aviez pu l’imaginer et que vous l’aviez souhaité.  Il s’agit vraiment d’une Réalité tout à fait nouvelle, remplie d’Amour pur et de Vérité vraie, empreint d’une incroyable fraîcheur, d’une indicible nouveauté.

   Sauf que vous ne pouvez y procéder plus avant que vous ne découvriez les comportements, les attitudes, les méthodes, les liens et les possessions que vous retenez, mais qui ne peuvent vous y accompagner.   Par les signes qui accompagnent l’effondrement accéléré de la vielle réalité de la troisième dimension, vous pouvez apercevoir, sentir, goûter, presque toucher, l’environnement du Nouveau Monde, mais vous ne pouvez y accéder pleinement sans d’abord vous libérer de tous les vieux résidus émotionnels, de vos fausses croyances, de vos liens frauduleux et de vos perceptions surannées.

   Maintenant que vous avez expérimenté la nature des énergies concentrées du Cœur d’An, ce précieux Royaume subtil, porte d’entrée du Diamant de l’Invisible, vous pouvez mieux comprendre pourquoi vous avez dû mettre autant de temps à en prendre conscience et à vous y élever.  L’explication réside dans le fait que ce Royaume enchanté se situe dans la Réalité nouvelle, remplie de merveilles et de trésors, qui est en train de se dévoiler.  Jusqu’à récemment, vous ne pouviez pas découvrir le bon endroit, les bonnes gens ni les moyens pour incarner une Réalité aussi sublime, réelle et vraie, impliqués que vous étiez, comme être dans les douleurs de l’accouchement, dans une préparation qui a comporté une série de situations étranges.

   En effet, il vous fallait commencer par dénouer des liens périmés, rompre des contrats karmiques parvenus à terme, écarter des individus indésirables, changer d’emploi ou de lieu de résidence, vous extraire du statu quo et de votre zone de confort, résister aux attaques sournoises des Forces sombres, découvrir de nouvelles manières de procéder, passer de l’affectivité à l’expression de l’Amour pur, soit de la cupidité ou la mercantilisme à la générosité ou à la gratuité, de la résistance à l’abandon, de l’attachement au détachement.

   En cette année du Serpent d’eau, il vous fallait passer par là pour faire table rase d’un passé révolu, compléter la mue indispensable qui vous permettrait de vous ouvrir complètement au Renouveau qui s’impose, faire de la place à d’autres expériences et manifestations sans lien avec ce que vous avez connu jusque là, accueillir les nouveaux membres de votre Famille spirituelle que vous pouviez reconnaître à cela qu’ils étaient d’abord mus par le cœur.  Mais, par incompréhension ou indolence, certains d’entre vous n’en ont pas encore fini avec leur histoire ancienne, ce qui leur donne l’impression d’être restés piégés dans la dualité et la densité, de flotter, sans but, entre deux mondes, de ne plus pouvoir incarner leurs rêves, comme si le Destin s’opposait à leurs planifications.

   Votre immersion dans l’Essence des énergies du Cycle nouveau vous amène parfois à vous sentir indignes de tout ce qui vous arrive, qui vous comble parfois si rapidement au-delà de vos espérances, et il vous arrive de craindre que cela ne dure pas ou qu’il ne s’agisse que d’un rêve éveillé, ce qui vous amène de nouveau à réduire vote bonheur, en vous créant des épisodes sombres, mais inutiles, du fait que l’accélération des énergies peut changer radicalement le cours de votre existence en un rien de temps, du fait d’épouser les méandres de vos pensées, de vos ressentis, de vos paroles et de vos actes, surtout quand vous récidivez dans certaines mauvaises habitudes ou sombrez dans des habitudes délétères, dans des routines éculées, de vains cercles vicieux.

   À vrai dire, vous n’êtes pas habitués d’être l’objet d’une telle expression récurrente de bienfaits, de bénédictions, de Grâce, de pure Vérité et de pure Bonté céleste.  Mais vous gagneriez à vous y faire au lieu de laisser passer les bonnes occasions et de vous priver de trésors, puisque c’est l’histoire de votre nouvelle aventure dans un plan supérieur de conscience.  Car l’urgence des temps se signale davantage dans la nécessité de vous libérer rapidement des vieilles parties moribondes de votre être et des séquelles de vos expériences mitigées ou souffrants du passé, dans vos efforts pour manifester vos aspirations et vous accomplir, puisque c’est par là que vous entretenez les vestiges du voile d’Illusion qui vous prive de la vision du Monde nouveau auquel vous avez accédé et vous empêche de vous découvrir dans votre Pleine Lumière et votre Puissance infinie.

   Vous avez atteint un plan de réalisations incommensurables dont vous auriez tort de vous priver trop longtemps.  Il s’agit d’un monde subtil, scintillant, lumineux, limpide, fluide, embaumé, rempli d’Amour divin.  Quel contraste avec les énergies négatives qui résultent de la peur, des doutes, de la méfiance, de la violence souvent gratuite, même de la névrose et de la paranoïa qui font partie de l’autre réalité décadente de la troisième dimension et qui ont encore cours, hors de la Patrie céleste, dans d’autres parties de l’ancien monde.

   Pour favoriser la transition d’un monde de chaos à un Monde de Bonheur et de Plénitude, il importe que vous contribuiez à concrétiser et ancrer la réalité du Cœur d’An et d’autres Îles de Lumière dans la matérialité, afin d’accélérer la fusion du Ciel et de la Terre et d’incarner pleinement le Nouveau Paradigme.  À cette fin, dès demain, le 14 août, et plus tard, le 18, puis sporadiquement, jusqu’à la fin de septembre, le Cœur de votre galaxie, avec votre Soleil, vous inondera d’énergies nouvelles.  Alors, puissiez-vous porter en vous, partout où vous allez, le Cœur d’An, le Portail du Royaume du Diamant de l’Infini.

   Amis de la Terre, mettez un terme à vos recherches et à vos techniques, visant à découvrir la Vérité, rompez avec la volonté de faire le bien ou d’incarner un rôle, qui vous oppose aux tenants du mal et vous maintient dans la dualité, mettez un terme à vos jugements de valeur, afin de devenir parfaitement transparents et de ne plus opposer de résistance à la Lumière divine.  Comme, à votre insu, vous avez atteint la Maison du Père-Mère ou le Royaume du Ciel sur Terre, il n’est plus question de vous améliorer ou de vous poser les bonnes questions existentielles afin de vous préparer à un quelconque devenir, de rester en quête d’une présumée Perfection, mais d’Être pleinement dans le Moment éternel.  Adoptez la parfaite neutralité de l’âme immobile et blanche comme neige qui laisse passer parfaitement à travers elle la Lumière céleste dans son intégralité, sans juger de ce qui passe à travers elle.  Vous avez déjà atteint le degré de Perfection auquel vous aspirez, ce qu’il vous reste simplement à réaliser.

   Plutôt, abandonnez-vous à la Lumière divine et laissez-vous élever dans la Danse de la Libération.  Reconnaissez-vous comme des Piliers qui rayonnent sans effort, sans s’obliger à se sentir impliqués, vous offrant au service de dévotion à l’endroit de l’Absolu.  Acceptez l’Amour vrai qui vous est destiné et qui peut vous induire dans la légèreté et la fluidité de la Grâce, gage de Félicité et de Plénitude.  Faites confiance que la proclamation d’Infini et d’Éternité que vous avez émise il y a si longtemps a été entendue et exaucée.  Détournant votre attention du chaos d’un monde à l’agonie, œuvrez paisiblement, silencieusement, secrètement, sans plus en faire une mission, ce qui renforce votre ego plutôt que votre Individualité divine.  Vous détenez désormais tous les moyens et tous les enseignements nécessaires pour vivre constamment comblés, dans le Cœur d’An, le vestibule du Royaume du Diamant de l’Invisible, hors du temps et de l’espace.

Durant certaines phases, de possibles attaques subtiles des Entités sombres

 

   Au cours des dernières années, il est probable que certains d’entre vous aient vécu des expériences éprouvantes, d’un genre inusité à ce jour, de nature à les amener à se questionner sur leur état spirituel présent, peut-être même à remettre en question la qualité de leur parcours évolutif antérieur.  Vous devez bien comprendre que les Forces obscures  qui ont si longtemps régi la trame subtile de votre univers, se retrouvent présentement dans un état de panique parce que, avec l’expansion de la Lumière cosmique, elles savent que, à plus ou moins brève échéance, elles devront à la fois admettre leur défaite et s’expatrier dans un univers fermé, plutôt hostile, où elles devront vivre les conséquences de leurs méfaits prolongés sur Terre, auprès de l’humanité et des autres créatures terrestres.  Aussi, dans l’énergie du désespoir, tentent-elles de maintenir de leur mieux leurs anciennes prérogatives, surtout avec le concours des humains lumineux qu’elles parviennent, par leurs entreprises sournoises et souffrantes, à confiner dans des états plus ou moins prolongés de doute relatifs à eux-mêmes et déséquilibre intérieur.

   En effet, ces entités maléfiques, sans pitié pour qui que ce soit, pas même pour leurs semblables, s’en prennent actuellement aux Phares de Lumière les plus avancés, les entraînant, par d’étranges concours de circonstances ou des synchronicités curieuses, dans des expériences des plus désagréables, de manière à les forcer à se juger sévèrement, à se culpabiliser, à perdre leur estime d’eux-mêmes.  Dans ces petites ou grandes catastrophes répétées, si bien orchestrées, surtout si bien adaptées à leur constitution psychique, pour mieux les atteindre dans le registre de leurs points résiduels de vulnérabilité, ils ne peuvent apparemment qu’aboutir au constat désolant que si des expériences d’un genre aussi aberrant et arbitraire peuvent leur arriver, c’est qu’ils n’ont en rien atteint le degré d’évolution qu’ils se croyaient et qu’ils ne sont pas vraiment parvenus à se connaître dans leurs profondeurs secrètes.  Emportés dans une vague de confusion et de déprime, d’après les apparences, ils ne peuvent qu’en venir à la conclusion que les principes spirituels qu’ils ont appliqués avec tant de conscience et bon vouloir, et sur une aussi longue période, ne peuvent détenir le degré de validité qu’ils leur ont prêté et que, en conséquence, il se peut que, tout au long de leur vie, ils ne soient parvenus qu’à se leurrer eux-mêmes et, du coup, à en entraîner ceux qui ont cru en eux dans leurs errances.

   Et, à cette époque où chacun est astreint à se protéger lui-même, parce qu’il en détient désormais la force, sans trop pouvoir y croire en raison de la nouveauté de cette aptitude, incapable au surplus de trop compter sur d’autres entités tutélaires plus puissantes pour s’en assurer, comme c’était le cas dans l’ancienne histoire, celle du vieux monde de la densité et de la dualité, c’est bien l’effet de peur et de désaveu que les Régents subtils des Forces ténébreuses comptaient obtenir en lançant les plus forts et les plus avancés dans cette série plus ou moins longue ou plus ou moins chargée de mésaventures dangereuses et farfelues, car, dans un pareil état de remise en question ou d’agitation, tout être émet une énergie négative qui le ramène plus profondément dans l’ancienne matrice terrestre, dont il ne s’est pas encore complètement dégagé, ce qui permet aux bourreaux subtils de l’humanité incarnée de prolonger l’emprise résiduelle qu’ils peuvent encore détenir sur elle.

   Évidemment, chacun est appelé à ne pas confondre ces expériences à répétition avec d’autres, assez semblables, que doivent vivre certains enseignants ou certains chefs de file qui, parce qu’ils maîtrisaient suffisamment bien les principes cosmiques dans l’ancienne réalité, ont vécu, pour ainsi dire, dans un contexte artificiel d’exception où il ne leur arrivait pas grand-chose de désagréable, ce qui, à leur insu, par manque de véritable amour et de réelle sagesse, a gonflé leur ego et les a entraînés dans une certaine forme d’orgueil spirituel ou d’arrogance psychique, à croire que, aux yeux de l’Absolu, par leur degré d’accomplissement spirituel, ils valaient plus que les autres, ce qui les amenait à vivre dans un monde à part.  Ainsi, ils gardaient l’impression que tout pouvait arriver aux endormis qu’ils avaient toujours tenté d’éveiller avec plus ou moins de succès, mais sûrement pas à eux, puisque, placés à la frontière des mondes, ouvrant la marche de l’humanité incarnée, ils ne pouvaient que porter peu de souillures et qu’échapper aux contingences trop humaines.

   Il est bien évident que, à l’aube d’une Ère nouvelle, dans des énergies d’un fonctionnement complètement différent, qui ne cessent de croître en intensité, une telle perception erronée ne pouvait résister à l’épreuve de la Pure Lumière divine, ce qui, par effet de miroir, leur a attiré des expériences douloureuses, aussi récurrentes qu’ils résistaient à la leçon qu’ils s’imposaient eux-mêmes, non par punition, mais dans la nécessité de comprendre leur erreur d’appréciation d’eux-mêmes et d’autrui.  Ces expériences, aussi désagréables qu’imprévues, ne visaient qu’à les amener à rayonner un amour plus pur et inconditionnel en mettant un terme à leur manie de recourir aux jugements de valeur,  qui établissent une hiérarchie évolutive fictive, et à revenir à une plus juste évaluation de leurs propres progrès spirituels.  En effet, malgré l’expansion qu’un être incarné puisse croire avoir prise, du seul fait qu’il poursuit une expérience dans la densité et la dualité, il ne peut que concevoir qu’il lui reste des compréhensions à faire dans sa quête de connaissance de lui-même à travers lui-même.

   Maintenant que les Forces de l’Ombre ont dû accuser leur défaite, sans possibilité de récidive, à part la nécessité de compléter la libération de votre psychisme et de vos cellules physiques des traumatismes de vos expériences nombreuses en incarnation sur Terre, il ne vous reste plus qu’à préparer votre Bonheur.  Alors, sachez vous inventer des expériences plus grandes que votre vie ordinaire en communion intime avec Dieu, la Terre, l’humanité, toutes les créatures.  Témoignez d’une particulière bonté aux animaux qui auront de plus en plus le désir de se rapprocher de vous, en raison d’un nouvel accord cosmique et à titre de nouveaux gardiens de la trame terrestre.

   En vérité, tout peut devenir rapidement paradisiaque pour ceux qui sauront s’occuper de ce qui importe le plus, faire grandir l’Amour et établir un pont vers le Monde nouveau.  Souvenez-vous qu’il reste toujours deux voies possibles pour les êtres incarnés : celle de nourrir les apparences et les illusions et de se préparer une plongée vertigineuse dans la densité et la dualité ou celle de veiller à l’essentiel, de se voir pousser des ailes pour s’envoler vers la Béatitude et la Plénitude de la Réalité infinie.

Une nécessité inéluctable

 

   Vous parvenez présentement au terme d’un cycle qui impose d’éliminer de votre réalité tout ce qui ne vous sert plus et de mener à terme tout ce qui mérite de survivre et de vous accompagner dans le Monde nouveau.  Vous devez savoir mettre les mains à la pâte.   Au gré de ces accomplissements, une guérison importante se produira en vous, ce qui vous redonnera la liberté d’accueillir la Réalité nouvelle sans trop d’hésitation.  Dans cette entreprise, votre intention ne doit pas être d’agir ou de réagir ni d’atteindre la Perfection, un état statique, en raison d’une motivation inconsciente, fomentée par votre petit moi, de vous trouver de l’importance, mais d’être pleinement à chaque instant, en investissant tout votre être dans ce que vsaut-quantiqueous vivez.  Nous vous l’avons souvent répété, vous n’avez rien à gagner ni à perdre, rien à mériter ni à déplorer, il n’y a qu’à redécouvrir ce qui est déjà là, ce que vous êtes en Vérité et avez toujours été.

   Dans votre long passé, tout ce que vous avez fait était toujours correct et vous n’auriez pas pu faire mieux, car, intelligents comme vous l’êtes, vous auriez fait d’autres choix.  Alors, en toutes circonstances, si vous avez choisi d’agir comme vous l’avez fait, c’est que vous n’aviez pas encore atteint le degré de conviction et de motivation pour changer quoi que ce soit, d’où il était normal que vous épuisiez les ressources d’une situation jusqu’à ce que vous puissiez dégager la conviction qu’elles vous menaient dans une impasse.  Rappelez-vous que l’expérience de l’incarnation consiste à obnubiler au maximum votre conscience pour vous permettre de redécouvrir peu à peu, consciemment, dans une réalité spatio-temporelle réduite et ralentie, ce que vous avez toujours été, mais dont vous ne pouviez pas prendre conscience du temps où vous étiez perdu, sans individualité, dans la Conscience de l’Absolu.

   Puisque vous êtes si grands, quand cesserez-vous de vous déprécier, dans la peur de ne pas être dignes de ce qui vous échoit ou de ne pas être à la hauteur de ce qui vous arrive?  Être dans l’instant implique le fait de ne plus accepter de jouer de rôle, de ne plus tenter de projeter et maintenir une image, d’éviter de vous définir à partir du regard d’autrui, mais d’accepter simplement de vivre ce qui vous est proposé, complètement détaché, libre de tout jugement, en tirant la leçon constructive qui s’impose.  Vous n’avez rien à faire, rien à prouver, aucun compte à rendre, aucun point de vue à défendre, puisque ce que les autres pensent de vous ne définit pas votre Réalité intime, ne révèle pas Qui vous êtes.

   En vérité, il ne vous est plus demandé que d’être de dignes représentants de l’Amour divin, parfaitement réconciliés avec vous-mêmes, avec toutes les créatures et avec l’Absolu.  Cela implique simplement que vous vous concentriez sur l’expression de l’Amour pur, impersonnel et inconditionnel, sur le maintien de la paix et de l’harmonie, surtout dans les heures cruciales des prochaines semaines où, dans le désespoir de leur défaite, tant d’entités hostiles tentent d’amener l’humanité à sombrer dans le chaos et la planète, à la ruine.  Car c’est dans le rayonnement spontané, nullement intentionnel de la Lumière spirituelle, émanant du cœur, que vous contribuez à engendrer, dans votre présent, au-delà des rumeurs du monde et des tourbillons de violence, de plus en plus impuissants, la réalité de la Nouvelle Terre.

   Alors, dans l’abandon à l’Absolu, laissez vos instances supérieures poursuivre à travers vous leur intégration dans votre organisme humain, afin de produire l’Ascension.  C’est de cette manière que, progressivement, à la manière du partage de la flamme d’une bougie, au creux d’une nuit profonde, à l’occasion d’un rituel collectif, vous amenez vos semblables encore assoupis à réaliser plus ou moins clairement d’abord, puis de manière évidente par la suite, qu’il importe pour eux de se tirer de la noirceur, de dépasser les ténèbres, pour accéder à l’Unité dans la Lumière de la Source unique.

   Comprenez bien que vous ne vous prenez pas pour un autre lorsque vous vous concevez comme l’expression de la Pure Lumière, même comme cette Lumière sublime elle-même.  En regard d’une telle splendeur, vos parts d’ombre apparentes, qui se signalent par des erreurs, des échecs, des dissensions, des maladresses, des faiblesses, des vulnérabilités, des sautes d’humeur, importent bien peu.  Alors, si vous parvenez à vous accepter comme vous êtes et à apprivoiser vos aspects polaires internes, vous contribuerez grandement à l’apaisement du monde.

   En effet, toute guerre extérieure procède toujours d’un conflit intime non résolu, longtemps nié, entretenu dans la masse, qui dégénère en guerre des sexes, puis en conflits mondiaux, pour vous retourner, dans le miroir grossissant du monde, l’incohérence intérieure de trop de vos semblables qui, dans une projection extérieure extrême, oublient de régler leurs conflits intimes à point nommé.  C’est le mélange des énergies négatives, qui résulte de ces incohérences intimes du grand nombre, qui explose dans un conflit localisé, révélant une terre adéquate pour l’accueil d’une telle aberration, et qui, s’il n’est pas correctement réglé, finit par déferler sur le monde.

   Quant au destin du monde, qui fait partie intégrante du Plan divin invincible, mais qui semble devenir plus que jamais inquiétant, si vous pensez aux moyens d’attaque et de défense sophistiqués que vos pays détiennent, il ne doit jamais vous inquiéter, même aux jours les plus sombres, parce que c’est précisément au moment où le ciel s’assombrit le plus que l’orage éclate pour faire place à un Soleil radieux dans un ciel d’azur.  En ce moment, vous pouvez avoir l’impression que le monde, avec ses divers peuples, sombre dans l’anarchie, même dans la folie haineuse, alors que vous n’assistez qu’à l’écroulement des anciennes valeurs et à la dissolution des anciens paradigmes à travers des positions temporairement polarisées à l’extrême.  Avec la chute des valeurs sacrées, les actes irrationnels, d’une rare violence, que posent de plus en plus fréquemment certains de vos semblables — et qui risquent de continuer à se multiplier, pour un temps — n’ont rien pour vous rassurer, alors que vous savez pertinemment que rien de ce que vous n’attirez pas, par une vibration identique ou similaire, ne peut personnellement vous atteindre, même si votre voisin le plus près se l’attirait.

   Sauf que, si ces événements finissent par vous atteindre, parce que vous leur accordez une trop grande attention et, du coup, les nourrissez, vous finissez par faire le jeu des entités sombres qui vous manipulent et s’alimentent de vos vibrations sombres, parce ce que vous contribuez alors à maintenir une réalité qui ne pourrait que s’épuiser rapidement, parce qu’elle n’a pas sa raison d’être dans le Monde nouveau dont vous enfantez, ne détenant aucune affinité avec le plan de conscience du Paradis sur Terre.  Aussi nous oserions vous recommander de vous tenir au fait des actualités, mais de ne jamais écouter une même nouvelle qui vous émeut profondément plus d’une fois, ce qui implique de ne pas suivre les débats journalistiques, autant dans les journaux, à la radio et à la télé que par le biais de vos autres appareils ou instruments électroniques.

   Telle s’exprime la loi de l’Évolution : ce n’est qu’à travers l’apparent chaos de la dissolution des anciennes valeurs, des fausses croyances et des systèmes inadéquats, qui contribue à faire table rase du passé, qu’un Monde nouveau, complètement vierge, peut surgir, puisque cela permet à l’humanité de traverser le tunnel dégagé qui conduit d’un état de conscience inférieur à un état supérieur.  Du reste, certains être tiennent parfois tellement au statu quo d’une réalité qui les tue lentement qu’il n’y a que la menace de l’annihilation, résultat de la Causalité éthique, qui finit par les motiver à accepter la solution nouvelle qui s’impose, mais qui leur paraît si dérangeante, parce qu’elle les tire de leurs vieilles habitudes et de leur zone de confort, dans l’évidence qu’elle seule peut leur assurer de survivre et de prendre de l’expansion.  Même que les plus apathiques ou léthargiques parmi vous sont bien capables de se laisser emporter par le cours des événements, pour ne pas avoir agi ou réagi à temps, n’ayant qu’un bref moment pour s’en plaindre, avant l’heure fatale, dans leur jeu de perdant ou de victime innocente.

   En ce moment, les énergies continuent de s’accélérer, vous tenant plus qu’occupés, vous portant insensiblement vers l’ouverture d’un grandiose Portail de Paix, le 25 août, et à l’ouverture d’un autre Portail d’Expansion encore plus émerveillant, le 5 septembre.  Déjà, nombre d’entre vous entreprennent des voyages allégoriques, ce qui leur permet de rencontrer des gens et des lieux qu’ils ont connu dans leur lointain passé.  En parallèle, là où ils se trouvent dans la réalité physique, ils gagnent à dire enfin aux gens ce qu’ils ressentent vraiment, sans retenir la moindre nuance, comme pour la révéler plus tard, puisque c’est l’heure de le faire.  Dans cette expérience, il importe que tous sachent exprimer leur gratitude aux gens qui les ont servis, aidés, aimés dans leur passé et de leur faire savoir à quel point ils les considèrent comme précieux.

   Il se peut que vous n’ayez pas grand-chose à faire pour atteindre ces êtres, surtout s’ils sont encore incarnés, car il se pourrait bien qu’ils se présentent d’eux-mêmes chez-vous ou que vous les retrouviez inopinément, au cours de vos déplacements.  Au gré de leurs confidences, vous pourrez croire qu’un bon nombre d’entre eux, qui ont fait partie d’une Première Vague d’incarnation très ancienne, n’ont pas eu grand-chose à accomplir ou à transmuter, extérieurement, dans leur présente vie, comme s’ils s’étaient incarnés pour prendre des vacances ou avaient choisi de rester en marge des événements.  Évitez de vous fier aux apparences, car il pourrait s’agir d’âmes qui, à l’intérieur, dans un chantier invisible, ont accompli bien plus que vous ne pourriez penser.

   En cette période d’achèvement, en outre, si vous en avez l’occasion, gardez-vous de vous priver de rencontrer des membres de votre famille ou de votre parenté dont vous pouvez avoir choisi de vous écarter au cours des dernières années ou que vous n’avez pas vus depuis des années, un moyen de leur permettre de vous faire savoir ce qu’ils sont devenus et quelle attitude ils ont adopté à votre endroit.  Ce faisant, si vous devez faire le choix de rompre définitivement avec eux, en leur en expliquant les motifs clairement, de façon respectueuse, vous vous sentirez moins déchirés et, peut-être, moins coupables, intérieurement.  Il se pourrait aussi que des réalités auxquelles vous aviez cru devoir renoncer pour toujours fassent leur réapparition, mais sous une autre forme plus adaptée aux temps présents.  Ou que vous puissiez enfin rassembler des éléments qui, jusqu’à présent, restaient épars, dispersés, éparpillés.

   Chose certaine, plusieurs d’entre vous ne voient pas la fin de ce cycle d’activités intenses qui a commencé en juin dernier, qui vous tient si occupé, n’empêchant pas que vous deviez souvent les interrompre pour régler des urgences imprévues, ce qui ne devrait pas ralentir avant un autre mois d’implication à peu près constante.  Et c’est sans compter l’immense besogne que vous continuez d’abattre dans l’invisible.  Aussi, vous ne devez pas vous surprendre de vous retrouver, plus souvent qu’à votre tour, inquiets sans raison, stressés ou purement épuisés.  La montée incessante des énergies ne peut que finir par vous atteindre physiquement, psychiquement et émotionnellement, puisque ces plans, davantage reliés à la densité, bougent moins rapidement que les plans supérieurs.  Néanmoins, nous pouvons vous assurer que, sur d’autres plans, vous tirez une grande satisfaction, ce que vous ressentez occasionnellement par une impression soudaine de grande paix intérieure, d’une plus grande légèreté, même d’une grande douceur, dans le savoir que ces défis vous permettent présentement de mettre la dernière main à des entreprises qui approchent de leur fin et qui vont fermer pour toujours l’ancien cycle des vos incarnations antérieures, ce qui comprend votre présente incarnation.

   En ce moment, vous enfantez d’une nouvelle réalité colossale qui requiert que votre sentier soit parfaitement libre.  En fait, vous vous tenez au carrefour de votre réalité ancienne et de votre réalité nouvelle.  Vous repassez les dernières répercussions de vos actes passés, pour les extraire de vos souvenirs, et vous espérez parfois y trouver un éclairage de votre avenir immédiat, ce qui est impossible tellement la réalité qui s’ouvre à vous est différente de celle que vous avez connue.

   Du reste, ce sont parfois ces prévisions ou ces attentes que vous formez, à partir de ce qui reste bon et utile de votre passé, qui vous empêchent d’interpréter correctement vos nouvelles coordonnées.  Jusqu’à un certain point, vous avez hâte d’échapper à l’agitation du monde, de respirer un nouvel air et de vous élever au-dessus de ce qui vous apparaît trop matérialiste, trop mondain et trop humain, mais vous ne pouvez y parvenir que dans l’abandon inconditionnel à votre Centre divin qui, seul, connaît votre nouveau destin, en lui laissant l’entière gouverne de votre vie.

   En absorbant à votre insu plus de Lumière spirituelle, ce qui ne résonne pas avec votre nouvelle réalité ne peut que remonter à la surface, ce qui peut vous induire, pour un temps, dans le déséquilibre, la confusion, la colère ou dans une autre attitude désordonnée, cause d’un comportement erratique.  Chez les plus faibles, ce phénomène peut les mener à des paroxysmes d’aberration, même au suicide.  Il importe que vous laissiez autrui manifester les sentiments et les pensées qui surgissent en eux, qui peuvent s’exprimer par des paroles et des gestes maladroits ou inconséquents.  En pareil cas, vous gagneriez à éviter de vous approprier ce qu’ils ressentent, pensent, disent ou font, par le sentiment d’être personnellement attaqués.  Pour vous-mêmes, vous obtiendrez de meilleurs résultats dans le détachement amoureux.

   Ce que vous devez comprendre, c’est que, dans l’Ordre de l’Évolution, les polarités individuelles, autant que les polarités mondiales et universelles, qui divisent les peuples de la Terre ou d’ailleurs, ne peuvent trouver leur équilibre qu’à travers des crises de croissance du genre, qui se dissipent peu à peu, au gré de leur fusion intime.  Un tel processus de croissance requiert du temps, de la patience et de l’empathie afin de permettre que les visions de l’âme, à travers les diverses expériences de la vie, se réunissent, élevant autant l’individu que l’humanité dans une dimension supérieure.

   Les dernières années vous ont amené à vivre des expériences pénibles et frustrantes qui vous ont forcés de vous reconnaître l’égal des autres.  Vous avez dû regarder bien en face des aspects personnels qui remontaient de vos profondeurs, où vous les aviez enfouies, dans le vain espoir de leur échapper, de manière à reconnaître votre degré de vulnérabilité et d’humanité.  Vous avez été amenés à vous remettre en question dans tous vos aspects, passant par des tempêtes saintes qui vous en ont fait voir de toutes les couleurs pour vous amener à repérer vos faiblesses résiduelles.

   Même qu’il vous a fallu vous soumettre à un questionnement intime permettant de déterminer si vous préfériez quitter ce monde, pour rejoindre votre étoile d’origine, ou y rester.  Surtout, vous avez été appelés à moins vous fier à votre tête pour vous en remettre davantage à votre cœur.  Car les blocages résiduels que vous pouvez encore rencontrer ne peuvent en rien être réglés par la raison, ils ne peuvent être dissous que par l’Amour pur.  Vous détenez toujours cette liberté de vous considérer comme une victime et de vivre dans la peur, le doute, l’impuissance ou de vous assumer comme l’artisan de votre destin, afin de vivre pleinement jusqu’à vous assurer la victoire.

   Mais vous devez commencer par croire qu’il existe une autre réalité, infiniment plus heureuse, au-delà du voile des apparences et que vous n’êtes jamais seuls, coupés de l’Absolu.  Même quand vous vous croyez parfaitement seuls, vous êtes mieux entourés et accompagnés que jamais, parce que vous avez attirés de nombreuses localisations du Cosmos des observateurs et des guides d’une qualité supérieure, par leur degré de réalisation, qui ne demandent qu’à vous aider, si vous faites appel à eux.  Sauf qu’aucun d’eux ne fera pour vous ce qui est à faire, ils ne vous indiqueront jamais que ce qui est à faire et comment le faire.  Vous restez le Sauveur unique que vous avez toujours attendu, ce qui vous interdit de compter sur un salut par procuration.

   Ce qui importe désormais, c’est d’affirmer votre engagement indéfectible à la Lumière divine en veillant à la maintenir dans votre conscience à travers tous les changements planétaires et les défis de votre propre vie.  Pour contribuer à la paix mondiale, vous devez établir le contact avec la sérénité qui vibre, sur un plan plus élevé, à l’intérieur de vous.  Le temps est venu de reconnaître votre grandeur originelle, de croire en vous, en l’humanité, en votre planète, dans tout le Cosmos, comme en Dieu.  À vrai dire, les changements que vous souhaitez ne peuvent que procéder de la qualité des pensées et des ressentis qui vous permettent, dès ce moment, d’ajuster vos paroles et vos actes, dans un renoncement intégral à vos attentes matérielles et mondaines et dans la soumission au Plan divin.

   Ce n’est pas la première fois que nous vous invitons à vous maintenir sur le Sentier spirituel.  Mais cet appel ne doit pas vous empêcher de vivre correctement dans le monde, en profitant de ses bienfaits et en veillant à améliorer votre propre condition, comme de vous investir dans la vie du monde, vous reconnaissant dans les autres et dans tout ce qui est par le lien qui vous lie au Créateur, surtout en participant à des œuvres collectives favorisant le bien commun afin de diminuer les conflits et les guerres inutiles.  Mais vous gagnerez à vous abstenir de continuer à chercher à vous illuminer dans la volonté d’éviter le mal et de faire le bien ou dans l’accomplissement d’une mission particulière, plutôt que dans le simple abandon de toute volonté dans la Lumière, faisant confiance aux processus subtils d’ascension qui ont présentement cours et qui sauront autant vous guider que vous garder dans la bonne direction.

   Encore là, à proprement parler, vous n’avez rien à laisser, vous n’avez qu’à retrouver la Grâce en entrant en elle, soit en vous accueillant dans le retour accéléré à vous-mêmes, qui impose la fin des fausses identifications.  En cela, nul ne s’accomplira dans la douceur et la facilité s’il n’accepte de vivre ce qui, agréable ou désagréable, doit être vécu sur tous les plans de la Conscience, ce que l’instant présent lui suggère pour lui permettre d’illuminer jusque son aspect physique ou matériel.  Comme toujours, dans la phase difficile qui s’annonce, l’Amour pur reste la Clé des clefs.

   Au début de septembre 2013, vous poursuivez votre éveil à votre Réalité divine, ce qui amène votre Lumière personnelle à grandir considérablement.  Ainsi, au cours de l’année qui vient, qui pourrait pourtant amener des heures sombres à l’humanité, en raison de certaines violences et de probables pénuries, vous ne pourrez que constater que, lorsque vous restez liés à votre Centre divin, que vous vous concentrez sur le moment présent, que rayonnez l’amour et que vous maintenez votre sérénité et votre détermination à atteindre le but de votre existence, contrairement à ce qui arrive à la majorité, vos apparentes limites s’estompent, la sécurité vous échoit et les obstacles placés sur votre voie disparaissent comme par enchantement.

   Dès lors, comme si vous viviez dans un cocon de protection, tout, en vous et autour de vous, se transforme en support réconfortant, en détente, en douceur, en facilité, en joie, en paix, ce qui est appuyé par diverses manifestations heureuses découlant de la synchronicité cosmique.  Ainsi, vous prenez conscience que, pendant que d’autres se perdent dans la peur, le doute et le désespoir, dans le constat que le vieux monde de la troisième dimension, auxquels ils restent si profondément accrochés, s’effondre et s’évanouit, cédant le pas à une autre réalité que, par méconnaissance et incompréhension, ils redoutent au plus haut point.

   Pourtant, autour de vous et un peu partout, lors de vos déplacements, vous découvrez que plusieurs de vos semblables, au point d’exprimer leur ras-le-bol, dans leur lassitude de se retrouver dans des problèmes récurrents, que vos gouvernements ne parviennent jamais à régler correctement et définitivement, par manque de vision, d’esprit d’invention et de sagesse, renoncent à l’ancien mode d’existence et s’éveillent à la réalité du Monde nouveau, où le naturel et le spirituel fusionnent en une seule dynamique de vie.  Autrement dit, avec la montée incessante des énergies, votre vie quotidienne vous détache de plus en plus des illusions du monde matériel et des activités mondaines au gré de votre pénétration dans la Nouvelle Ère de Plénitude et de Félicité, ce qui  vous amène à croire à la Magie ou à la Providence divine.

   Rien qu’en observant ce qui se passe dans le monde, ne serait qu’en raison de l’épuisement des ressources et des désastres écologiques, ponctués des protestations de Gaïa, ce qui plonge l’humanité dans des problèmes d’une complexité simplement inquiétante et déconcertante, parce qu’elle dépasse ses connaissances et ses moyens, tous devraient comprendre que l’heure est venue de s’abandonner à la Lumière divine, dans le renoncement personnel à tout ce qui s’y oppose, afin d’entrer de plain-pied dans une dimension plus élevée et d’accéder à l’Ère d’Amour et de Grâce que le Père-Mère ont ouverte à votre intention.

    À vrai dire, depuis le milieu du mois d’août 2013, vous sentez monter en vous un dégoût de plus en plus intense de certaines situations que vous ne voulez pas voir perdurer.  À travers certains choix douloureux que vous avez dû faire, pour vous tirer de certaines relations affectives gluantes ou de certains contextes frustrants, il s’est peu à peu produit une guérison en vous.  Pourtant, vous n’en êtes probablement qu’au milieu d’une phase accélérée vous forçant aux derniers renoncements qui complétera votre libération et vous permettra de pénétrer résolument dans le nouveau décor de la Vie nouvelle.  Pour cette raison, vous devez sans cesse vous rappeler que ce qui maintient le voile d’Illusion qui vous en sépare, ce sont vos attachements résiduels à des situations qui entretiennent le statu quo, vous maintiennent dans votre zone de confort, flattent encore vos sens et nourrissent votre ego, mais qui expliquent les incidents ou les accidents plus ou moins nombreux que vous vivez au quotidien, dans un rappel que vous résistez au courant de la Vie ou à l’appel de la Lumière.

   En vérité, vous devez vider toutes vos urnes de leur vieux vin si vous comptez obtenir l’espace qui pourra accueillir le vin nouveau.  N’est-il pas trop simpliste et évident que de rappeler que nul ne peut remplir d’un autre liquide un contenant déjà plein?  En cela, le mélange du passé et de l’avenir amène son contenu à tourner à l’aigre ou à l’acide.  Présentement, il n’a jamais autant importé pour vous d’en finir avec le passé afin de vous ouvrir à la nouveauté d’une réalité supérieure qui est déjà prête à se révéler et n’attend de votre part que votre acceptation de bouter par-dessus bord ce qui n’a plus de valeur, ne peut plus avoir cours, mais qui continue d’encombrer votre milieu, votre être, votre existence et, du coup, votre conscience.

   Nous pourrions aller jusqu’à dire qu’il s’agit d’une nécessité impérieuse, d’importance vitale!  Vous ne pourrez pas entrer sur la voie accélérée du dévoilement du Monde nouveau sans vous imposer ce choix de vous délester de tout ce qui ne sert plus votre destin ou ne vous satisfait pas tout à fait.  Il peut s’agir du choix de mettre un terme à une relation, de changer de domicile, de trouver un nouvel emploi, de mettre la dernière main à un travail entrepris dans le passé, de modifier le but de votre vie, de renoncer à certaines habitudes, de changer votre manière de faire les choses.

   En ce moment, sans trop vous en rendre compte, vous rencontrez des gens que vous avez connus dans un lointain passé.  Certains de ces êtres chers, parce qu’ils se croient trop âgés pour procéder aux changements qui s’imposent ou parce que, démoralisés et démotivés, ils croulent sous les fardeaux qu’ils ont laissé s’accumuler, quittent la planète ou s’apprêtent à le faire.  Ainsi, il se pourrait que vous rencontriez pour la dernière fois n’importe quelle des personnes qui se présente sur votre route.

   Mais ces dernières rencontres d’anciens amis ou de vieilles connaissances ne représentent pas uniquement le moyen de vous permettre de vous faire vos derniers adieux, elles vous amènent surtout à constater mutuellement le degré d’évolution que vous avez atteint au cours de votre présente vie.  Ces rendez-vous fixés par le destin n’exigent rien d’autre de votre part que d’être disponibles à écouter vos interlocuteurs et d’étaler simplement, mais fermement, vos propres couleurs.  Ce n’est que par la suite que ces contacts, plus utiles que vous ne pourriez les croire, éveilleront des intuitions par rapport à l’influence constructive que, par leur rôle positif ou négatif à votre côté, ils ont exercé sur vous dans le passé.

   Alors, vous comprendrez mieux que, dans les extrêmes du spectre des rôles fonctionnels multiples, ces amis ou ces ennemis n’ont que rempli les normes d’un contrat préalable à votre incarnation.  Cette compréhension vous permettra de leur exprimer une gratitude bien ressentie, de leur accorder votre pardon et de leur exprimer ce que vous avez toujours désiré leur faire savoir.  Ces derniers contacts se démontreront très satisfaisants, même que, à l’occasion, ils se révéleront surprenants par l’intensité de l’éclairage que vous en tirerez.  En plus, ils vous serviront d’événement miroir dont la réflexion vous aidera à mieux comprendre votre propre parcours et à saisir à quel point vous avez évolué.  Surtout, ils vous permettront de réaliser le nombre de croyances, d’habitudes, de valeurs, d’attitudes et de comportements dont vous vous êtes délivrés.

   En ces temps précaires que vous vivez, dans vos diverses rencontres, vous ne savez jamais quelles personnes, amis ou connaissances, vous ne reverrez plus, de sorte que vous ne pourrez pas savoir sur le champ si votre au revoir ne représenterait pas les derniers mots de votre échange ou si votre câlin, votre accolade ou votre étreinte n’auront pas été les derniers, ce qui laisse entendre à quel point certaines d’entre elles peuvent, par un genre de vague prémonition, se démontrer poignantes, émotionnelles et précieuses.  En pareil cas, après la rencontre, une fois revenus chez vous, vous éprouverez un sentiment d’extrême justesse, dans ce que vous aurez vécu avec eux, parce que ces moments vous auront permis de porter votre relation ou une situation particulière sur un plan supérieur de partage et de compréhension dans la mesure que vous aurez mis au point le tout dans ses derniers détails.

   En fait, vous sentirez comme un poids, celui de tant d’années d’attente à tirer la relation au clair, tomber de vos épaules et vous vous sentirez pleinement disposés à passer à autre chose.  C’est dans cette libération intérieure et ce sentiment d’approfondissement et d’accomplissement intimes que vous mesurerez les dividendes sacrés que vous aurez retirés de votre partage, ce qui ne pourra que décupler autant votre joie que votre sérénité.  Vous vous sentirez infiniment plus disponibles à vous ouvrir au changement et à la nouveauté.  À partir de là, vos pensées se clarifieront, vos sentiments se raffineront, les situations propices à votre avancement afflueront plus librement et plus aisément dans votre champ d’expérience.

   En revanche, dans vos déplacements, vous pourrez encore vous rendre compte à quel point vous ne détenez plus d’affinités avec des lieux, des relations, des activités autrefois familiers.  Vous avez cheminé sur un chemin tellement unique et personnel que vous ne sentez plus de proximité avec eux, ce qui vous révèlera les situations classées, celles qui ont mis un point final à une histoire et qui ne peuvent plus que tourner en poussière.  Même lors des nouvelles rencontres des amis et des connaissances qui resteront dans votre sillage, donc que vous serez appelés à revoir, vous constaterez que votre relation prend une nouvelle tournure du fait que vous procédez plus avant, à une vitesse fulgurante, dans le décor du Monde nouveau.  Vous n’aurez plus envie de vivre ensemble les expériences d’autrefois, vous ne poursuivrez plus le même but commun, car vous serez plus portés à expérimenter la nouveauté et à varier les expériences qu’à vous réfugier dans un vécu sécurisant, parce que déjà partagé avec eux.

   Mais nous devons vous révéler un autre effet de ces précieuses rencontres, qui ne tient rien de la dynamique spatio-temporelle.  Vous constaterez que, dans les anciennes relations qui ont survécu ou les nouvelles que vous aurez nouées, vous n’aurez plus besoin de vous retrouver physiquement ensemble pour communiquer.  Même à distance, vous aurez l’impression de partager constamment une même existence et de partager vos pensées, vos ressentis, vos intuitions, vos traits de génie à distance à travers les divers plans de conscience, les connus comme les inconnus.  À votre émerveillement, vous allez avoir l’impression que la réalité spatio-temporelle s’est complètement réduite.  Avec vos amis et vos connaissances, sur une échelle infiniment plus vaste, même séparés, vous pourrez vous permettre de croire que vous vivez constamment, de part et d’autre, dans l’influence les uns des autres et que plus rien ne peut vous séparer.

   De jour en jour, depuis le début de septembre, l’énergie du Monde nouveau s’affirme et se rend plus palpable.  Alors, vous gagneriez à vous préparer pour vous immerger en lui plus profondément.  Mais vous ne pourrez y pénétrer que si vous vous libérez de tout ce qui vous garde accroché aux expériences du passé de manière à vous insérer complètement dans l’immédiateté.  C’est ce qui explique que, dans leurs déplacements, plusieurs d’entre vous sont amenés, par choix ou à l’improviste, à repasser par des endroits où ils ont vécu, à rencontrer d’anciens amis ou de vieilles connaissances, à reconsidérer certaines relations, à se situer autrement dans leur famille d’incarnation.

   Nul être humain ne pourrait prendre conscience du décor du Monde nouveau, qui se précise sans cesse, sans se renouveler, retrouver la candeur de l’enfance, même devenir comme un nouveau-né, ce qui comporte bien davantage que d’oublier ses traumatismes antérieurs, de se libérer de ses comportements anachroniques, puisque cela va jusqu’à laisser tout ce qui ne sert plus, qui provient du passé, tourner en poussière.  Par allégorie, nous pourrions dire que cela revient à mettre le feu au livre de l’histoire de votre ancienne vie jusqu’à ce que les mots qui y sont écrits en disparaissent et que vous ne puissiez plus le lire et que, en conséquence, vous puissiez l’oublier.  Car si vous tentiez de toucher le papier de ce livre consumé, vous les verriez immédiatement se désintégrer en une fine poussière que le moindre courant d’air emporterait.

   Mais n’allez pas croire que cela requiert que vous deviez renoncer à tout ce qui s’est produit dans votre long passé.  En effet, vous pouvez en incorporer une large part dans l’ici et le maintenant comme de trame de votre être, dans la mesure que vous parvenez à l’élever dans un nouveau registre de Vérité.  Par exemple, lorsque vous vous retrouvez parmi d’anciennes relations, vous pouvez choisir d’être Qui vous êtes plutôt que celui qu’ils s’attendent que vous soyez.  Et, dans vos activités personnelles, vous pouvez vous investir de tout votre être au lieu d’agir mécaniquement.

   Ce qui importe, c’est que vous ne pouvez plus porter en vous ou traîner avec vous des relents de peine, de chagrin, de dépit,  de frustration, de la culpabilité, d’hostilité, de séparativité, de manque d’estime et autres qui ont pénétré au plus profond de vos cellules, car votre corps physique ne le supporterait plus et il vous le ferait savoir de la belle façon, par des malaises plus ou moins aigus.  Alors, soit que vous les relâchiez, que vous les effaciez de votre mémoire ou que vous les transcendiez, en prenant une expansion de conscience telle qu’elles ne puissent plus vous habiter ni vous atteindre.

   Depuis le début du mois d’août, vous vous préparez à une aventure exceptionnelle, tout simplement grandiose, propre à vous combler à tous égards : vous vous insinuez peu à peu dans une vie nouvelle qui, vous tirant de l’Illusion, vous révélera la Réalité divine telle qu’elle est.  Aussi ne gagneriez-vous rien à vous laisser retenir dans un monde en dissolution par vos anciennes expériences.  Au contraire, vous devez veiller à renouveler votre être afin de devenir, comme un novice, tout grand ouvert à la Vie.

   Il faut dire que, depuis quelques mois, nombre d’entre vous ont passé à travers le Feu sacré.  Ils ont vu toutes leurs scories se consumer jusqu’à ce qu’ils se retrouvent nus, à fleur de peau, comme s’il ne survivait que le Noyau intime de leur Être.  Mais, en  même temps, leur amour s’est approfondi jusqu’à devenir les charbons ardents qui leur servent désormais de combustible.  Vous ne portez presque plus d’Amour et de Lumière superficiels, démunis de substance, votre Amour est devenu vrai et réel et votre Lumière rayonne avec intensité.

   Beaucoup parmi vous  ont présentement l’impression de sortir d’un décor roussi, nu ou désertique, et de pénétrer dans une vallée de délices, remplie de douceur, de verdure, très fertile  En effet, vous venez d’atteindre un nouveau plateau, à une altitude plus élevée, qui vous permettra de vous ajuster aux fréquences supérieures, parfaitement nouvelles, du Nouveau Monde.  Aussi, pour vous, le temps est-il venu d’oublier le parcours qui vous a mené à l’échelon de l’Échelle cosmique que vous occupez présentement pour ne plus vivre que dans le moment présent.

   À vrai dire, vous n’êtes pas encore parvenus à la rampe de lancement qui vous propulsera plus directement dans votre Vie véritable, mais du point élevé que vous avez atteint, qui vous permet de concevoir autrement votre expérience en incarnation, vous pouvez œuvrer sur vous de manière à vous préparer à vivre la Vie véritable, bien réelle, qui dépasse de beaucoup ce que vous avez pu imaginer dans vos rêves les plus fous.

   Veuillez nous croire quand nous vous disons que le nouveau décor du Royaume agrandi du Diamant de l’Invisible n’est pas qu’une expression métaphorique, une parabole exprimée en vains mots.  En effet, il s’agit d’une Réalité tout à fait nouvelle et entièrement différente de ce que vous avez connu à ce jour.  Ce Royaume représente une Réalité inédite, stupéfiante, merveilleuse qui vous attend tous.

   Alors, au cas où vous ne ressentiriez pas ce vers quoi vous vous dirigez, vous ne perdez rien pour attendre, car, malgré le présent chaos et vos soucis quotidiens, ce nouveau décor va bientôt vous apparaître.

Un grand Jour de Grâce , le 18 septembre 2013, un état qui se maintient et s’accélère

 

   Lors du Jour de Grâce du 18 septembre 2013, chacun a pu accepter de transcender la réalité contingente, sans forcément avoir à s’en couper, pour accéder à sa pleine liberté et à son entière souveraineté, de manière à vivre au-delà des turbulences et du chaos qui accompagnent la présente fin de cycle et qui pourraient incessamment, du moins en apparence, s’aggraver.  Pour y parvenir, il vous suffit d’accepter l’ultime abandon qui vous permettra d’Être pleinement Qui vous êtes plutôt que de continuer à être qui on vous dit d’être, qui vous croyez être ou qui vous voulez être, ce qui implique jusqu’au renoncement à suivre l’enseignement d’un Instructeur particulier ou à croire en la nécessité d’accompagner quelque être plus faible ou plus endormi.

   Désormais, vous détenez le choix de vous enfoncer davantage, jour après jour, dans la fange et le marasme d’un monde moribond  ou de vous élever dans la magie du Nouveau Monde, une Réalité pleine de Grâce, ce nouveau flux énergétique que le Créateur à inculqué à votre système solaire, pour la Nouvelle Ère, par un ajustement au Soleil central de la Voie lactée.  Quelle délivrance après que vous vous le soyez si longuement voilé aux fins d’une d’étude qui n’a plus d’utilité puisque vous avez atteint l’État paradisiaque que vous recherchiez et qu’il ne vous reste qu’à le reconnaître en vous établissant à demeure dans votre cœur.

   Dans l’accomplissement irrépressible du Plan divin, qui a déjà tout réalisé à votre intention, il vous est demandé de vivre sans agenda et sans but, en laissant s’exprimer à travers vous, sans résistance ni opposition, l’élan libre du mouvement de la Vie,  puisque vous avez atteint le but que vous visiez.  Car, dans la nouvelle aventure de l’Ère de Grâce, l’être humain ne peut plus qu’être le témoin, à titre d’observateur neutre, de ce qui produit pour libérer votre monde des derniers vestiges de négativité émanant de la troisième dimension, où vous avez trop longtemps séjourné, au point que vous en êtes venus à croire que vous y aviez trouvé, vie après vie, votre asile épisodique, mais définitif, ce qui vous le rendait d’autant plus cher et précieux et vous amenait à tant y tenir.

   Pourtant, nous le répétons, le Paradis terrestre ne consiste pas à porter les conditions de la troisième dimension à leur état optimal ou à leur quintessence, puisque ce plan reste, pour toujours, un plan de densité et de dualité, mais à la migration dans un plan supérieur de conscience, celui de l’Unité.

   Depuis que Dieu a repris les rênes de votre système solaire, dans le déploiement du Plan divin, à votre su ou à votre insu, vous n’êtes plus qu’un pion qui assiste à ce qui doit s’accomplir, à l’intérieur et à l’extérieur, au sens que tout se poursuivra avec ou sans votre concours, même de préférence sans lui, de sorte que vous ne puissiez plus y produire d’interférences.  En effet, votre mise en quarantaine temporaire ne pourra que permettre que la Création se déploie dans toutes les directions, sans que votre mental linéaire ne tente de lui imposer ses concepts ou sa vision et, du coup, en perturbe le cours, en faisant dévier partiellement la direction, comme cela pouvait se produire pour un temps dans le passé.  Car, chaque fois que vous réussissiez votre coup malicieux d’établir votre mental au poste de régent personnel, bien que cela se produise de façon peu consciente, vous engendriez plus de problèmes que de bienfaits, avec les douleurs et les souffrances inutiles que cela supposait.

   À partir de maintenant, de gré ou de force, l’être incarné devra comprendre peu à peu qu’il ne lui reste qu’un choix : celui de l’abandon à l’Énergie de la Grâce, qui a déjà réalisé toute l’œuvre du Salut, dans le plan causal, le laissant désormais se révéler à ceux qui acceptent de suivre la Voie du Cœur, le Sentier nouveau, qui n’est que le chemin de ronde en spirale, en expansion constante, celui de l’Amour vrai ou de l’Amour pur.

   Ce n’est plus que dans le cœur qu’un être peut trouver, sans les chercher, les explications et les réponses dont il a besoin dans l’immédiat et dont il peut d’autant plus facilement capter la vibration qu’il peut se concentrer sur le moment présent, l’Instant éternel, parce qu’il a cessé de se projeter dans le passé ou dans l’avenir.  Mais il découvrira que ces vérités qui existent par elles-mêmes, dans le Plan de la Lumière unique, n’ont rien de commun avec ses prévisions humaines, pas même avec ses interprétations des Textes sacrés et des prophéties anciennes, qui ont toutes été abolies.

   Mais vous devrez comprendre que l’état d’abandon dont nous vous  parlons comporte d’abord la fin de l’esclavage que vous imposait le mental et la fin de la tyrannie des autres, parce qu’il implique l’élimination ipso facto des impératifs de l’ego, avec la sempiternelle nécessité de vous poser tant de questions question sur votre destin et sur celui du monde et de vous immiscer dans les affaires d’autrui, du fait qu’il n’y a plus rien à comprendre, mais qu’il n’y a plus qu’un état à ressentir, celui de l’Unité en vous-mêmes et de votre Unité avec le Tout.  Alors, retenez bien que, dans cette nouvelle manière d’Être, la plupart du temps, les machinations du mental ne peuvent plus servir qu’à brouiller les cartes et à produire des interférences préjudiciables.

   Vous devez apprendre à Être en conscience d’Être, soit à éviter de faire quoi que ce soit d’autre que de vous ouvrir à ressentir ce qui vibre vraiment à l’intérieur de vous dans le moment, vous abstenant d’abord d’encore penser à chercher, à faire, à agir, à accumuler, à posséder, à dominer, à jouer un rôle et quoi encore.  Être là tout simplement, au gré du moment, pour n’éprouver que le ressenti de la vibration sans cesse mouvante de la Vie, sans chercher à comprendre ce qui se passe, voilà la clef nouvelle!  Vous êtes simplement appelés à vibrer au diapason de la Lumière, qui est Amour, ou de l’Amour, qui est Lumière.  Car c’est lorsque vous cessez de vous arrêter à ce qui se passe autour de vous que vous pouvez dépasser ou transcender ce qui s’y passe, ce qui vous servira au cours d’heures qui pourraient devenir, en apparence, de plus en plus sombres et chaotiques, selon le dénominateur commun que les prisonniers de la troisième dimension engendreront dans les mois à venir.

   Par des événements récents, qui ont amené le destin du monde à s’adoucir, vous avez pu constater ce que votre force collective peut produire dans votre choix d’incarner l’Amour et d’enfanter le Monde nouveau, plutôt que de vous cramponner à un monde qui se dissout de plus en plus rapidement.  Vous avez également été à même de constater que ce n’étaient plus les présumés gouvernants du monde qui le menaient.  Mais, en ce moment, cette même dissolution accélérée provoque la résurgence de tout ce qui n’est pas la Lumière spirituelle de l’Absolu et ne l’accepte pas, et tentera, plus fortement que jamais, de nier l’établissement de son Règne victorieux, autant par une montée de la désinformation que par les masques de la séduction, les actes aberrants, les manœuvres hostiles, voire belliqueuses.

   Lorsque vous ne reconnaissez plus que l’Absolu comme votre Maître et que vous vous élevez au-delà du tumulte ambiant, des nouvelles des drames réels, des rumeurs d’agressions prévisibles, des peurs et des doutes de la collectivité, vous atteignez un état d’invisibilité et d’invulnérabilité.  Mais cet état ne peut perdurer que dans la mesure où vous maintenez votre lien avec votre Centre divin et que vous assumez votre liberté et votre souveraineté au point de croire que plus un seul être n’a de pouvoir sur vous et que vous n’avez de compte à rendre à aucun d’eux. En pareil cas, votre affirmation doit se produire dans l’innocence de l’Enfant divin que vous êtes, dans l’amour universel et le pureté d’intention, soit dans la parfaite virginité ou transparence de votre âme, dans cet état qui vous permet de vous maintenir immobiles, sereins, purs comme un diamant, de sorte que toute réflexion extérieure projetée sur vous vous traverse sans que le moindre filtre intime la retienne.

   L’être incarné qui vit dans l’abandon entier et inconditionnel à la Lumière divine échappe à toute vibration parasitaire, à toute autre forme de gouvernement que celui de Dieu et à toute conséquence des fluctuations et des soubresauts de la personnalité.  Mais chacun doit accepter comme un droit inné le fait de refuser catégoriquement toute intrusion dans l’un ou l’autre des aspects de son existence, ce qui s’explique par le fait que, par son Centre divin, sa contrepartie parfaite, mais invisible, il génère et véhicule sa propre Lumière spirituelle et il détient tout ce dont il a besoin pour mener son expérience.

   Ces états sublimes se produisent lorsqu’un être humain éprouve vraiment le ressenti de Qui il est, c’est-à-dire qu’il laisse la Présence divine qui l’habite s’exprimer dans sa totalité sans y mettre de curiosité, d’interrogation, d’image, de mot, d’analyse, d’interprétation.  Il s’agit de simplement laisser Être Qui il est vraiment, à chaque instant, dans sa Réalité la plus sublime, au-delà de ce qu’il vit et croit ressentir.  Autrement dit, il lui suffit d’accepter le fait de laisser Être, sans but, Qui il est, la Présence infinie, qui élève dans la plénitude et la béatitude au-delà des turbulences des plans inférieurs.

   C’est ce que nous appelons, comme d’autres messages authentiques, vous laisser être dans votre Présence en conscience d’Être.  Voilà le Sentier nouveau, plutôt l’État supérieur, que, par une nouvelle effusion de Grâce, vous pouvez exprimer, à partir d’aujourd’hui, et qui vous appelle à dépasser en permanence qui vous croyez être, l’endroit où vous êtes et ce que vous y faites, tout ce qui peut se présenter, même les interférences que certains essaient de projeter sur vous, mais qui ne vous appartiennent pas, en vous situant au-delà du désir de ressentir Qui vous êtes, ce que vous vous imaginez être ou voulez être.

   Cela implique que vous cessiez immédiatement de jouer des jeux qui n’ont rien d’anodin et que vous n’avez plus à jouer, notamment le port de masques, la possessivité, la domination, la volonté de jouer un rôle, parce que, dans leur aspect suranné, ils n’illustrent plus rien de Qui vous êtes dans votre Essence et votre Nature présentement en fusion accélérée pour vous faire reconnaître l’État de Grâce du Paradis terrestre.  Ainsi, dégagés de toute religion et de toute philosophie, soyez pleinement un Temple que l’Absolu habite!

   Si vous êtes le moindrement observateurs, vous aurez noté que, depuis un bon moment, le tournant de chaque mois entraîne une accélération énergétique, avec une induction d’énergie plus fraîche et subtile, comme si un nouveau Portail invisible s’ouvrait, pour faciliter l’Ascension planétaire.  De même, vous aurez noté que, à l’intérieur de chaque mois, les expériences se compliquent jusqu’à la troisième semaine, la majorité de vos défis ne se résolvant qu’au cours de la quatrième semaine.  Ce n’est qu’alors que tout semble rentrer dans l’ordre ou trouve sa juste position, à votre grand soulagement.  Sauf que, de mois en mois, le même processus se reproduit, en ajoutant à votre confusion, avec un supplément de démoralisation… et de fatigue.  Vous en venez à vous demander quand vous aurez enfin suffisamment progressé dans le Monde nouveau pour vous permettre de vivre dans la simplicité et de respirer tout à votre aise.

   En fait, vous le pourriez déjà si vous parveniez à réaliser que vous êtes déjà entrés de plain-pied dans une Ère de Grâce, mais vous avez tellement de mal à vous imposer les sacrifices indispensables qui vous permettraient de décrocher de la troisième dimension, par peur de perdre au change, que vous vous compliquez vous-mêmes l’existence.  Dans votre tentative de servir deux maîtres, vous menez encore une existence trop extériorisée, contrôlante et possessive pour réaliser tous les avantages que le Monde nouveau vous offre déjà.  Veuillez bien vous garder de saisir dans cette remarque une invitation à accélérer votre rythme d’apprentissage, mais vous faire servir celle de mieux vous regarder vivre, sans jugement, car vous ne parviendriez qu’à compliquer votre sort et à vous démoraliser.  Si vous maintenez votre engagement de servir la Lumière divine, pour vous, tout se produira à la meilleure heure, sans possibilité d’échapper au destin bienheureux qui vous attend, celui de vivre dans la Conscience de l’Unité.

   Pour le moment, vous devez comprendre que la position transitionnelle que vous occupez comporte ses avantages.  Pris dans le feu d’une action dont le degré de complexité ne fait qu’augmenter, vous découvrez peu à peu l’énergie brillante, magique, vibrante, puissante du décor du Nouveau Monde.  C’est ce qui explique ces moments où, soudainement, vous vous sentez si harmonieux, imprégnés de l’énergie si douce, ténue et fraîche dans laquelle vous baignez désormais.

   N’est-ce pas que, par moments, vous ressentez de véritables états de plénitude ou de félicité?  Si seulement ils pouvaient durer, vous dites-vous!  Car, alors, vous n’auriez qu’une envie, celle de lâcher un profond soupir de soulagement!  En effet, vous vous dites intérieurement que vous touchez la texture de la trame nouvelle qui fait de plus en plus fortement irruption jusque dans les aspects prosaïques de votre existence.  À tout moment, sans vous y attendre, vous éprouvez des moments d’intense quiétude, même si votre intellect ne parvient pas à identifier de quoi il s’agit ou ce qui les explique.

   En fait, ces bons moments de vie alimentent votre sentiment d’attente, vous fournissant le carburant dont vous avez besoin pour relever les nouveaux défis, parfois si étranges, de votre quotidien.  Ils se présentent comme les bonbons que vous donnez parcimonieusement en récompense à vos enfants dociles.  Alors, évitez de vous méprendre, car il vous reste pas mal de pain sur la planche avant que vous puissiez entrer dans la sérénité parfaite et  éternelle de l’Absolu.  Pourtant, ces bons moments servent à vous rappeler que, contrairement à ce que vous pouvez penser à l’occasion, vous êtes loin de stagner ou de régresser et continuez de pénétrer dans l’Ère de Grâces.

   Sauf que, à partir du prochain équinoxe d’automne,  vous devriez trouver plus d’occasions de vous réjouir et plus de temps pour vous reposer, ce qui vous permettra de vous restaurer, de vous régénérer, de vous remettre avec plus de rapidité et de facilité des expériences éprouvantes qui pourraient se présenter à défaut de comprendre le sens de l’injonction de ne plus penser qu’à vous laisser être dans votre Présence en conscience d’Être.

 

L’équinoxe d’automne (hémisphère Nord) ou du printemps (hémisphère Sud)

 

   L’année 2013 : a révélé son importance en cela qu’elle représentait la première année du Nouveau Monde.  22 septembre 2013 : équinoxe d’automne dans l’hémisphère nord et équinoxe de printemps, dans l’hémisphère sud.  Jour grand entre tous que vous avez connus à ce jour!  Qu’est-ce à dire?  Tout simplement que, au su des uns Orion-collectifet à l’insu des autres, le prodige de l’enfantement du Nouveau Monde est présentement en cour!  Mais, grâce à l’ouverture successive de Grands Portails subtils, ce sont toutes les années depuis que chacun gagne à bien vivre, en menant sa quête à l’intérieur de lui et en restant centré sur l’expérience du moment présent.

   Des signes vous l’annonçaient depuis quelque mois par des séquences de ternaires numéraux descendants, signalant un compte à rebours, 987, 654, 321, jusqu’à ce qu’apparaisse le fatidique 00 :00, annonçant le Point Zéro,  l’actuel Point de bascule ou de retournement, sans possibilité de retour en arrière, et qui, du coup, annule toutes les vielles croyances et compréhensions, en plus de nettoyer toutes les ardoises des dettes karmiques résiduelles, de manière à imposer la Restauration intégrale de la Loi divine unique dans les système solaire.

   À partir de maintenant, de gré ou de force, tout être incarné sera appelé à comprendre le véritable sens de son existence, qui lui permettra d’accéder à la Conscience de l’Unité, ce que d’autres appellent l’état du Ciel sur Terre ou du Paradis terrestre, dont tous les Portails ont été rouverts au cours de douze dernières années, à savoir qu’il ne s’est pas incarné pour satisfaire ses désirs, flatter ses sens, enfler son petit moi dominateur et s’inventer un paradis aussi artificiel qu’éphémère, mais pour retrouver en lui la Voie droite et directe lui permettant de découvrir en toute conscience sa Réalité de Dieu-Homme, au gré des expériences le ramenant à sa Source originelle.

   Du coup, il comprendra que le destin de l’être humain n’est plus à l’avoir et au faire, mais au laisser faire, pour être pleinement dans l’instant, dans l’abandon intégral et inconditionnel à la Lumière de l’Absolu.  Et plus vite il le comprendra, plus vite il se dégagera des illusions et des misères qu’elle implique, rapidement amplifiées par le mental, se permettant d’accéder à l’État paradisiaque qui vibre déjà de toute son intensité, derrière la trame des mirages ou des apparences qu’il persiste à entretenir.  C’est ainsi que, pendant des éons de temps, pour s’occuper, se trouver un rôle, se sentir utile et moins ressentir la nostalgie du Paradis perdu qui ne l’a jamais quitté, il s’est projeté à l’extérieur de lui, avec autant d’intensité et de vanité qu’il se sentait intérieurement vide et impuissant, mais où il ne parvenait pourtant à apprendre que peu sur l’essentiel, soit sur son Essence et sa Nature, et sur la nécessité de les fusionner.

   Car, avec l’Inversion qui est en train de se produire, tout être incarné devra reconnaître que, au-delà des apparences, le Plan de Dieu a toujours régi toutes choses et a toujours décidé de tout, ce qui ne lui accordait pas le degré de liberté qu’il se croyait, puisque son libre arbitre n’a jamais permis qu’il se livrer à toutes les formes d’esclavage, mais l’invitait à s’abandonner au déploiement de la Volonté de l’Absolu, qu’il n’a jamais pu empêcher de progresser, mais dont il a pu, un moment, retarder l’expression à travers lui, par son esprit rebelle et sa résistance.  Car la liberté consiste d’abord dans la collaboration à l’expression de la Volonté de Dieu, non dans la possibilité de transgresser les lois naturelles et les principes divins, ce qui s’apparente davantage à l’esclavage et à l’inimité à l’endroit de soi-même.

   Sauf que, par compensation, il devait ensuite payer le prix de son opposition plus ou moins consciente à l’Ordre universel par la perte de sa participation à l’Immortalité et à l’Éternité bienheureuses, parce que, en se coupant de Dieu et en s’imaginant être une entité individuelle, séparée du Tout, il ne pouvait que s’étioler dans la douleur et la souffrance, connaître la sénescence, qui induit dans la sénilité, jusqu’à l’échéance fatale de la mort, avec nécessité de se réincarner pour reprendre les leçons mal assimilées et ainsi poursuivre l’apprentissage de la nature de son destin d’être évolutif.  Car ne peut réintégrer le Paradis originel, le Royaume du Père-Mère, qu’un Être réalisé, soit un être pleinement conscient de sa divinité et libéré de toute fausse attache, de toute dépendance, de toute souillure, de toute mauvaise compréhension, de toute croyance qui n’exprime qu’une approximation de la Réalité cosmique.

   C‘est ainsi que, en ce jour de solstice d’automne ou de printemps, selon le lieu géographique où vous vivez, vous assistez à la fin d’un réalité et au début d’une nouvelle, dans l’enfantement effectif du Monde nouveau, qui met un terme définitif au vieux paradigme évolutif, afin de faire place à celui du Règne de l’Androgyne ou de l’Homme total qui, en résumé, sera axé sur le mot Amour, avec ses désinences de confiance en Dieu, d’authenticité, d’intégrité, de transparence, de simplicité, d’humilité, de compassion, d’échange, de partage, d’équité, de respect, de fraternité, de vérité, d’esprit d’enfance et, surtout, d’Unité.

   En ce moment même, tout se retourne, comme si le Pivot de l’Axe cosmique s’inversait, amenant tout à changer.  Toutefois, nul ne devrait s’attendre à saisir dans l’immédiat l’ampleur du phénomène qui se produit, puisque cette révélation sera fonction du degré de conscience de chacun.  En effet, l’adéquation d’un être à un phénomène de cette ampleur est déterminée par la vitesse à laquelle les réalités changent dans sa propre vie, ce qui est déterminé par son parcours individuel.

   Car, dans son unicité, de par son destin propre, chacun ne pourra découvrir les résultats du prodige en cours que conformément à son rythme évolutif qui, en raison de son atavisme, pourrait lui sembler se poursuivre dans une continuité, alors qu’il s’agit d’une rupture radicale, ce qui lui imposera de mettre le temps dont il aura besoin pour réaliser ce qui se sera passé en ce glorieux jour.  N’empêche que chacun reste apte à appréhender et à comprendre dans l’immédiat ce bond quantique selon son degré de Lumière spirituelle, soit selon son degré de facilité à s’intérioriser et à plonger dans les profondeurs intimes de son Être total et à les ressentir.  Par la Causalité éthique, qui s’exprime dans la troisième dimension et d’autres dimensions voisines, plus subtiles, comme l’éthérique, l’astral, le mental et le causal, chacun est rétribué d’après son degré d’acceptation de l’Absolu en lui, autour de lui et partout dans le Cosmos.

   Mais en quoi cette nouvelle extraordinaire, qui ne peut qu’abasourdir et désespérer davantage les Semences d’étoiles démotivées, trompées par les transmissions spirituelles fautives ou prématurées de l’équinoxe de 2012, peut-elle servir l’humanité, surtout ses Phares de Lumière?  La Hiérarchie spirituelle n’aurait-elle pas gagné à laisser chaque être incarné en faire la découverte par lui-même au moment le plus approprié?  Certes, il y a une part de sagesse dans cette objection.

   Cependant, il faut savoir que le présent phénomène cosmique, qui découle d’un Décret divin préalable très particulier, pour accélérer certaines réalisations, implique des répercussions que chacun doit immédiatement connaître.  D’abord, nul être incarné ne pourra bénéficier des avantages de la présente transition majeure sans qu’il accepte que toutes les réalités des plans inférieurs de la Conscience cosmique auxquels il a accès n’expriment que des illusions auxquelles il a tort de tant tenir, puisqu’il n’y gagne rien, pas plus que l’Absolu.

   Surtout que l’expérience en incarnation, qui, déjà, ne s’interrompra pas soudainement, a été divinement décrétée comme obsolète, donc comme ne méritant plus d’être poursuivie, puisqu’elle n’apprend plus rien au Créateur, dans sa contemplation de lui-même, à travers les Atomes de conscience qu’il y avait missionnés d’explorer jusque dans la densité et la dualité.  Chacun doit se rappeler qu’il n’y avait plongé que pour y mener une expérience transitoire afin de se dissocier des mirages et de se retrouver dans sa Réalité vraie et que, pour lui, l’heure est venue d’assumer son vrai destin, qui est de reconnaître sa Réalité androgyne.  Désormais, chaque créature humaine est appelée à vivre au diapason de l’Adam divin (ou du Dieu-Homme, si vous préférez)  plutôt que de simple homme mortel.  Chacun doit découvrir Qui il est vraiment au lieu de continuer à se prendre pour ce qu’il se croit ou se veut.

   En outre, vous devez savoir que diverses croyances spirituelles, qui devraient disparaître tout de suite, mais qui auront la vie longue, à cause de la présence de fondamentalistes fanatiques et extrémistes, donc irrationnels, supportés par des religions d’imposture, qui se dénoncent d’elles-mêmes par le fait qu’elles divisent davantage, par la haine et l’émotivité qu’elles entretiennent,  qu’elles n’unissent dans l’Amour pur qu’elles simulent prêcher, sans fournir d’autres fondements certains à leurs prétentions que des dogmes de foi et des rituels éculés, ce qui implique une obéissance aveugle à leurs chefs religieux, forçant à convertir les hérétiques ou à exterminer les infidèles, représentent l’un des freins majeurs à l’évolution rapide de l’humanité, parce qu’elles empêchent la prise de conscience à point nommé de ce qui se trame dans l’invisible.

   Celui qui a la tête farcie de croyances et de principes ne peut faire aussi facilement table rase de son passé et cesser de se projeter dans l’avenir, pour vivre dans le moment présent, ce qui reste une condition fondamentale de la réalisation de la Réalité telle qu’elle est.  Comme nous aimons le répéter, nul ne peut remplir de vin nouveau une urne remplie de vin vieux.

   Ce facteur ne peut qu’être compliqué par la montée de la résistance des membres des Forces noires.  En effet, plus les Phares de Lumière attirent des énergies puissantes et lumineuses dans le monde inférieur, plus celles-ci s’agitent, par réaction et résistance, déployant l’énergie du désespoir pour empêcher ou retarder cette manifestation, afin de maintenir le pouvoir résiduel qu’elles détiennent, croyant même pouvoir rétablir leur hégémonie à plus ou moins long terme, dans leur ignorance de qu’il est advenu de leurs Maîtres dans les plans subtils, chassés du système solaire et de la galaxie.

   Malgré leur déroute, les Forces hostiles à l’humanité ont d’autant beau jeu que, par les moyens de communication de masse, elles séduisent et hypnotisent une large part des êtres humains endormis, esclaves de leurs penchants et amoureux de leurs chaînes, à qui ils rappellent leur vaine promesse d’établir à son intention un règne terrestre et matériel bienheureux, même éternel.  C’est monter à quel point les êtres incarnés, descendants de lignages reptiliens insensibles, mais très cruels et dominateurs, et de lignages aquatiques, facilement dupes, portés à la soumission, s’entendent encore bien dans ce drame, d’origine karmique, fomenté par de maîtres imposteurs ou de faux-dieux, déguisés en amis et en sauveurs, dans un drame voué uniquement à maintenir leurs vassaux humains dans l’assujettissement, mais surtout dans l’ignorance de leur origine et de leur destin sublime.

   C’est oublier qu’il vient bel et bien de finir ce vieux monde où les ressources et les moyens, jusqu’à l’argent, ne servent que les intérêts de quelques privilégiés alors que la majorité croupit, plus ou moins consciemment, dans un système de consommation qui les emprisonne dans les dettes, le marasme, les limitations, la pénurie, une apparente impuissance, mais que la promesse récurrente, parfaitement illusoire, d’un confort et d’un bien-être indicibles, plus ou moins prochains, leur fait oublier.  La Nouvelle Réalité ne se révélera pas à tous dans les prochains jours, mais, graduellement, selon le degré d’acceptation de chacun, dans la mesure où il comportera un changement d’attitude et de conduite conséquent qui se résume, d’entrée de jeu, dans les mots «foi» et «détachement».

   Chacun doit savoir que cet esclavage résulte précisément du fait que, au lieu de chercher la Vérité et de veiller à devenir conscient de la Présence de l’Absolu dans leur vie, afin de vivre de son Souffle sacré, trop d’êtres humains humain acceptent n’importe quoi qui les fascine et flatte leurs sens, les maintient exagérément extériorisés, ce qui les empêche d’évoluer à la vitesse qu’ils le pourraient.  Or, c’est à cela même que le Dernier décret divin venait mettre un terme afin que tous ceux qui le souhaitent puissent  échapper définitivement à leurs misères et vivre dans la Grâce, par la récupération de leur Pouvoir qui ne pourra que les mener à la découverte de leur Gloire éternelle.

   Mais le plus important à retenir, c’est que la présente inversion comporte un grand danger pour l’ignorant ou l’endormi, puisque, au-delà des apparences, elle a impliqué, pour tous les êtres humains sans exception, l’entrée dans une Énergie cosmique infiniment plus pure, intense et subtile, qui émane sans filtre du Centre de la Voie lactée.  Ainsi, ce sur quoi l’être incarné portera désormais son attention, il en fera plus promptement que jamais l’expérience, pour le meilleur ou pour le pire.  Dans la mesure qu’il peut encore vivre dans l’inconscience et entretenir des vibrations négatives, il s’expose à s’engendrer rapidement un enfer, le superposant au Paradis, qui l’attend déjà derrière la trame d’Illusion, s’empêchant de le reconnaître.

   D’autre part, au lieu de se laisser être tout simplement, il peut être porté à encore produire des efforts, pour se préparer à un destin qui est déjà tout réalisé à son intention et n’attend plus qu’une adhésion de tout son être pour se révéler à lui.  Car le moment n’est plus à la préparation, mais à l’acceptation de la Réalité telle qu’elle est et se révèle.

Le Paradis va d’abord échoir aux intrépides

 

   En général, dans la réalité courante, on définit l’intrépidité comme la fermeté inébranlable dans le péril, mais, en spiritualité, il conviendrait probablement de corriger cette définition en lui donnant plutôt le sens d’une fermeté inébranlable, parce que fondée sur des fondements solides, dans la poursuite d’une expérience.  En effet, dans l’existence incarnée, où chacun est le créateur conscient ou inconscient de son destin, il y a bien peu de choses à craindre, à part la peur, le doute et le manque de confiance en soi qui résultent d’une division intérieure, d’un sentiment de séparation avec la Source unique, qui, engendrent les sentiments de petitesse et d’impuissance et qui induisent dans des expériences douloureuses de pénurie et de limitation.

   Pourtant, il n’existe de possibilité de péril que pour celui qui, dans sa prétention égotique de puissance, s’y prend  tout seul, parce qu’il s’est coupé de son Centre divin, éternellement omniscient, omnipotent, omniprésent et omniagent, ne pouvant plus compter sur sa direction et son support constants.  Car ce qu’un être décrète consciemment ou inconsciemment devient la loi rigoureuse de son univers personnel, même si, partout ailleurs, naturellement, elle pourrait se démontrer une transgression flagrante de la Loi unique.

   Dans un juste retour, la vie d’un être devient ce qu’il vibre le plus intensément dans ses pensées, ses ressentis, ses paroles et ses actes.  Ainsi, celui qui ne reçoit pas ou ne parvient pas à capter les inspirations de l’Absolu à l’intérieur de son être ou n’en saisit pas les indices symboliques dans son environnement concret, parce qu’il ne détient pas les clés pour les décrypter, sera porté à suivre, au quotidien, l’agenda qu’il se fixé arbitrairement, à partir de ses priorités fallacieuses, plutôt que le plan que lui murmure la voix de sa conscience et que lui révèle l’expérience qui se présente à lui dans le moment présent, qu’il sera porté à remettre à plus tard.  Or, il n’y a pas de moment plus opportun pour mener une expérience que celui où elle se propose, ce qui ne peut se produire que dans la synchronicité de l’Ordre universel.

   Il n’y a que cette dichotomie constante des gens encore endormis ou ensommeillés, l’indice flagrant d’un manque de cohérence, de prudence et de sagesse, qui peut se démontrer pour eux une menace, les exposer à un danger.  Cette affirmation se démontre d’autant plus pertinente que, dans la transition du monde ancien au Monde nouveau de l’Éden retrouvé, le contexte énergétique a complètement changé, la nécessité de sa compréhension se faisant impérieuse.

   Présentement, dans la nouvelle dynamique, on pourrait comparer chaque être humain à un papillon qui est prêt à s’extraire de sa chrysalide ou à un oiseau qui a atteint une maturité suffisante pour s’extraire du nid où il est né et prendre son envol dans les grands espaces, en acceptant d’assumer de plus en plus pleinement sa liberté et sa souveraineté, donc son autonomie, son indépendance, son droit de régence individuel.  Il ne lui reste qu’à trouver en lui l’intrépidité pour poser cet acte, ce qui implique largement la confiance en Dieu, son Créateur amoureux, et la foi dans les promesses de son Alliance éternelle avec l’humanité.

   Ainsi, présentement, il importe, pour chaque être incarné qui veut réaliser son état présent et mesurer le saut qu’il a accompli, qu’il se libère du paradigme de l’ancien monde pour adopter celui du Monde nouveau, ce qui implique d’abord qu’il renonce à la densité et à la dualité qui, de toute manière, se dissolvent à son insu, provoquant le chaos apparent qu’il constate sur sa planète.  Chacun est appelé à se tirer de cet état de conscience désuet qui détermine des règles arbitraires par rapport à ce qui est bien et mal, beau et laid, bon et mauvais, vrai et faux, juste et injuste, pour vivre ce qui se présente, dans l’immédiat, sans le moindre jugement de valeur et sans hésitation, dans son champ de conscience.

   En cela, détaché du passé comme de l’avenir, ses besoins, ses désirs, ses souhaits, ses rêves du moment lui assignent la voie à suivre.  Sachez que la vraie moralité ne vous appelle pas à suivre les sentiers battus, balisés par d’autres, même par une religion, une philosophie, un instructeur spirituel, mais à découvrir par vous-mêmes, pour vous-mêmes, la vraie voie qui est la vôtre et à la suivre avec détermination et enthousiasme.  Nul progrès réel ne peut s’accomplir dans la vie de celui qui ne se comprend pas assez unique, différent et précieux, par son Essence, sa Nature et son rôle fonctionnel, pour se dégager de la nécessité de rendre des comptes à autrui;  de se tirer de la domination et de la dépendance;  de refuser l’adulation, l’admiration, la comparaison, l’émulation, l’imitation, la concurrence;  de s’instruire par lui-même, à la seule écoute de son Centre divin;  de mener en toute confiance les aventures que ce dernier propose.

   Mais comment faire comprendre cette nouvelle dynamique a un chercheur spirituel sincère qui s’est fait dire tant de fois, au cours des dernières années, par des messagers apparemment avérés, de renoncer à ses prétentions matérialistes et mondaines et de s’abandonner inconditionnellement à la Lumière de l’Absolu, pour ce qui concerne la direction de sa vie.  L’apparent paradoxe réside dans le fait que le chercheur n’a pas tenu compte du fait que, dans le nettoyage, la catharsis et la purification intenses qu’il y a subi, les éléments résiduels qui l’habitent ne peuvent qu’être licites ou légitimes ou peu nuisibles, autant pour lui que pour autrui.

   Pour compléter la prise de conscience du retournement ou du basculement qui s’est récemment produit, chaque être incarné continue de s’attirer dans le quotidien, en expériences agréables ou désagréables, qui servent son plus grand bien, ce qui n’est qu’un point de vue provisoire alliant un mélange de vieux conditionnements ataviques et de réflexes intimes nouveaux de nature à le délivrer des illusions résiduelles, mais encore trop récurrentes.  Toutefois, s’il l’habitait encore quelques pensées et quelques sentiments néfastes, ils ne pourraient détenir assez d’énergie pour aboutir à une manifestation.

   Dans le contexte énergétique actuel, chez le Phare de Lumière, le moindre point d’ombre ou de négativité intense agit à la manière d’une allumette jetée dans une poudrière, attirant presque instantanément une réaction ou un reflet qui amène sa conscience à rapidement s’ajuster et s’en tirer.

   Puisqu’un exemple illustre souvent mieux un principe ou un phénomène qu’une longue explication verbale, prenons le cas de votre messager.   Chaque fois que, par un réflexe malsain, le résultat d’un long conditionnement, il sombre dans des pensées ou des sentiments qui ne correspondent pas à ce que la nouvelle trame énergétique accepte, il se produit immanquablement et instantanément dans son environnement un phénomène qui suscite un mouvement de panique de ses chats, en correspondance de l’intensité de son acte de régression, qui, par leur comportement aussi saisissant qu’inattendu – le résultat d’un déguerpissement soudain qui produit la réaction à chaîne d’une course folle, les amène à produire des bruits saisissants, conséquence de sauts démesurés, du glissement de griffes sur les carreaux du plancher et la chute de divers objets, sans pourtant jamais rien briser — le tire de son point de concentration.

   Et si, par inadvertance, il retourne à sa rumination interne ou ses cogitations négatives, le phénomène se reproduit, entraînant cette fois des dégâts.  Habitué à cette alerte qui l’invite à se resituer dans sa conscience et le force à développer une plus grande sagesse — mais pas forcément aux conséquences du réflexe de panique de ses animaux de compagnie, qui se reproduit, se modifie ou s’amplifie conformément au besoin d’un prompt ajustement précis qu’il doit produire — il se vexe de moins en moins de cette intervention providentielle qui, à l’origine, le vexait tellement, l’amenant à descendre tous les saints du Ciel, avec le Christ, par incompréhension de la raison de la production de ce phénomène si inusité, trop récurrent dans une journée.

   Vous obtenez également des indices de votre changement de trame énergétique, qui va jusqu’à l’activation de votre Véhicule de Lumière, vous inculquant une nouvelle subtilité, révélée par une impression nouvelle de fraîcheur, de légèreté et d’étrangeté, dans des moments de grande douceur, suivis de phases de symptômes physiques désagréables, plus ou moins passagers, mais qui reviennent dans des échéances irrégulières, et qui vous laissent croire, alors que vous vous attendez à voir votre santé s’améliorer, que vous poursuivez votre sénescence.

   Pourtant, tout au contraire, ces expériences, tantôt agréables tantôt désagréables, attestent de la régénération qui se poursuit dans votre véhicule physique, comme résultat de l’activation et du déploiement de votre Véhicule de Lumière, vous révélant les secteurs de votre organisme qui sont impliqués.  Pour cette raison, bien que le discernement vous conseille de consulter un spécialiste, dans le cas d’un malaise qui perdure, se répète de la même manière ou empire, nous pouvons vous assurer que la majorité de ces phénomènes désagréables suscitent en vous des soucis de santé sans fondement, puisqu’ils ne contribuent qu’à vous amener à vous centrer indument sur votre erreur de perception, ce qui, au plus, complique votre expansion et retarde votre rétablissement dans l’intégrité physique.

   Vous gagneriez à comprendre que, présentement, seuls votre incompréhension, vos peurs et vos doutes, votre sentiment d’indignité, qui engendrent un obstacle ou une résistance, empêchent la réalisation de vos désirs, de vos souhaits, de vos rêves licites et légitimes, de vos besoins réels et des moyens essentiels, de vos aspirations  idéales.  Car, pour ce qui concerne vos attentes illusoires, elles ne peuvent même plus se manifester, l’énergie présente ne pouvant les nourrir, de sorte que, après un certain délai, vous gagneriez à renoncer à ce que vous portez, mais qui ne finit pas par se réaliser.

   En ce moment, tout ce qui peut compléter votre libération et favoriser votre ascension se produit presque instantanément.  Ce constat, que nous vous aidons à faire, démontre l’importance que chacun d’entre vous se libère du vieux paradigme, avec les séquelles des expériences antérieures incluant des souvenirs pénibles ou des actes traumatisants, de même que des pensées et des ressentis qui vous retiennent en arrière, comme l’attachement et la possessivité, la peur et le doute, le manque de confiance en vous, le sentiment de culpabilité, d’illégitimité (syndrome de l’imposteur) ou d’indignité, qui continuent de faire de vous un saboteur expert dans votre propre vie.

   Pour cette raison, nous devons vous rappeler que les vœux et les aspirations que vous continuez de porter ont leur raison d’être et qu’ils interviennent comme une recommandation intime d’accepter de les vivre, de leur donner forme.  Même dans le passé, pour ce qui nous concerne, nous vous avons toujours présenté la majorité des désirs qui vous habitent comme la voie que l’Absolu, par l’Étincelle spirituelle qui vous habite, vous assigne.

   De tout temps, au chapitre des désirs, il n’y a jamais eu, pour l’être incarné, que deux manières de se délivrer de ce qui l’anime intérieurement, à tort ou à raison.  S’en abstenir, parce qu’il détient la force d’âme de le faire sans inconvénient, ce qui revient à une forme de sacrifice libérateur, ou les vivre à satiété, sans jugement ni culpabilité, jusqu’à provoquer la nausée et le dégoût.  Dans la perspective de l’incarnation de la maxime «Un peu de tout sans abus», qui exprime le point d’équilibre à atteindre pour découvrir la Voie droite et rapide du Juste Milieu, il n’y a jamais que ce qui menace ou réduit le cours de la vie d’un être, vous ou autrui, que vous devez vous interdire.

   Voilà comment les énergies présentes vous inclinent vers l’action intrépide, cette force de l’âme extraordinaire qui peut vous élever au-dessus des émotions, des troubles et des désordres que la prévision des grandes réalisations comporte et qui font la texture du héros qui accède au Triomphe, parce qu’il se maintient dans un état serein, joyeux, enthousiaste, conservant toujours l’usage de sa raison, par le sang-froid, jusque dans de possibles incidents et accidents, peut-être surprenants, mais qui ne peuvent plus être fatals, pour l’être amoureux et pur d’intention qui reste uni à son Centre divin.

   Pour ainsi dire, le Destin aime l’intrépide, qui est tout le contraire du timide, du timoré, du poltron, du couard, du lâche, du pleutre, du pusillanime, de l‘éternel hésitant, et il se fait son allié.  L’intrépidité n’implique aucun courage, puisqu’il n’existe plus de péril, quand s’exprime la prudence et la sagesse, mais plutôt l’ardeur amoureuse, la confiance dans l’Absolu, la dévotion à la vie, le respect de son identité cosmique (l’acceptation d’être un Enfant de Dieu créé à son image et à sa ressemblance).  Car la véritable intrépidité ne comporte ni étourderie, ni témérité, ni hardiesse imprudente ou présomptueuse, ni crânerie, ni fanfaronnade, ce qui amène à oser et à entreprendre sans réflexion ni circonspection, sans conscience d’un possible danger, à partir d’une surestimation de ses possibilités réelles.

   Tout à l’inverse, l’intrépidité exprime le renforcement du lien intime qui unit à la Source unique, une alliance de la raison — qui soupèse et analyse rigoureusement — et du cœur (qu’il ne faut pas confondre avec les tripes) — qui, divinement inspiré, ne peut jamais se tromper.  En effet, ce sont toujours la peur d’avoir peur et le doute sur soi-même, en excitant les émotions, en brouillant la raison et en fermant le cœur, qui grossissent les défis, qu’apporte l’existence en incarnation au quotidien, et qui, en eux-mêmes, sont toujours proportionnés au degré de conscience et à la force des épaules, chez celui qui ne laisse jamais les problèmes s’accumuler.   L’intrépidité invite à respecter le degré de maîtrise que vous vous connaissez dans l’immédiat, en comptant sur l’Amour de Dieu pour le reste.

   Mais vous devez vous souvenir que vous êtes entrés de plain-pied dans l’Ère de Grâce, remplie de magie, de miracles, de possibles prodiges répétés au quotidien, où les dangers du passé n’existent plus, ce qu’il vous reste à vérifier, pour vous en convaincre.  Vous vivez à une époque où, sous la tutelle bienveillante de Dieu, qui détient les rênes du Monde et vous ramène directement au Port de votre Royaume originel, vous devez renforcer votre sentiment d’Unité avec lui et avec le Tout, de sorte que vous puissiez comprendre et accepter dans la certitude, comme notre messager et d’autres, vous l’ont récemment dit, que si Dieu vous mène sur la plus haute falaise, devant les Abysses infinies, ce n’est sûrement pas pour vous perdre, mais pour éprouver votre confiance et vous apprendre à voler!

   L’intrépidité, c’est la qualité de l’être d’esprit lucide et au cœur vaillant qui, dans l’accompagnement divin, se reconnaissant dans ses grandeurs et ses faiblesses apparentes, sans en ajouter ni en soustraire, suit son destin propre sans jamais se laisser rebuter par qui que ce soit.

   Quoi qu’il en soit, le 19 septembre 2013 a représenté le jour d’une prise de conscience majeure pour une large part des Phares de Lumière, puisqu’il s’agissait du Grand Jour du Basculement, qui annonçait le début de changements accélérés considérables.  Eh oui, il se profile encore des transformations importantes à l’horizon.  À partir de ce moment, vous secousses, diversement accompagnées de nausées, de vertiges, de crampes musculaires, de sifflements dans les oreilles, de douleurs articulaires et un sentiment d’étrangeté et de flottement, dans la remise à jour des données obsolètes de nature à assurer que, désormais, vous puissiez vivre dans l’harmonie et la cohérence, dans une meilleure concordance avec les autres sphères de vie, ce qui vous amènera à sentir les entités spirituelles en affinité avec vous plus proches de vous et à vous sentir comme revenus chez-vous.

   Puis, le premier octobre dernier, par une dispensation finale, vous avez assisté à l’Ouverture des Cieux et de l’Éden terrestre ou au Premier Jour de l’Ère nouvelle ou de la Nouvelle Alliance parachevant la Naissance de votre Éternité, vous restituant intégralement l’Onde d’Amour, annonçant le rétablissement de la Vérité, de la Paix, de l’Ordre cosmique, de la Liberté et de la Plénitude, qui mettait un terme absolu à un dernier cycle d’éphémérité et au règne de l’Illusion dans votre monde.

   Désormais, ne pouvant plus alimenter de plan personnel dissocié de la quête du bien commun, vous vous verrez de plus en plus intégrés dans des communautés d’intention et d’action, formées d’être éveillés, qui n’en finiront pas de grandir, attirant les êtres en potentiel de synergie avec son plan collectif, ce qui en amènera plusieurs à quitter leur lieu de résidence, leur emploi et leurs relations pour se lancer dans de nouvelles activités plus satisfaisantes, parce que plus conformes à leurs vibrations intimes, aux vœux de leur cœur ou au plan d’âme qu’ils portent au plus profond d’eux.  Vous verrez tout s’alléger, vous écartant des possibilités de douleurs, de souffrances, de limitations, ne pouvant qu’observer que vos aspirations licites et légitimes, conformes à l’Énergie nouvelle, se réalisent à une vitesse inhabituelle.

   À partir de maintenant, ce qui importera le plus pour vous, ce sera de rester liés à votre Centre divin et de vivre le moment présent, abandonnés à la Lumière divine, de sorte que les derniers vestiges du Voile d’Illusion que vous pourriez entretenir puissent se dissoudre, vous révélant ce que, avec le concours des Cieux, vous avez réussi à accomplir, l’enfantement du Monde nouveau ou le Retour au Paradis terrestre, votre Patrie éternelle.  C’est la seule manière de vivre qui vous permettra de percevoir les changements qui se sont produits en vous et autour de vous, sur des plans qui vous échappent encore, mais qui ont assuré que vous viviez la Transcendance.

   Dans une espèce d’ultime sédition, à défaut de saisir ce qui vient de se produire sur le plan énergétique, vous pourriez être tentés de vous projeter comme jamais dans le monde de densité et de dualité qui agonise, parce qu’il se dissout, vous livrant à vos dernières débauches, à vos dernières illusions et à des joutes égotiques.  Mais vous n’en reviendrez pas à quel point vous vous sentirez mal dans cette tentative de réintégrer un plan de plus en plus chaotique et bruyant qui ne peut que réveiller et accentuer les anciennes blessures et les anciens traumatismes que vous avez vécus, au cours d’une incarnation ou d’une autre, parce que, non seulement vous ne pouvez plus y trouver ce qui vous convient, mais que vous ne pouvez plus y être, en raison de votre transformation intime.

   En ce moment, la clef de votre Salut réside dans la réalisation du saut quantique, cautionné et scellé par le Ciel, que vous venez d’effectuer collectivement et qui a établi dans un état d’élévation qui vous amènera à échapper de plus en plus à ce qui se passe dans le plan dense de la Terre, la troisième dimension, vous écartant des interférences dans lesquelles vous pourriez malencontreusement replonger, si vous restez à l’écoute des rumeurs de chaos et d’Apocalypse, dans une tentative trop forte et prolongée de vous retourner, comme Loth, lors de la fuite des élus de l‘époque Sodome et Gomorrhe, afin de revoir une dernière fois vos réalisations terrestres, de récupérer vos acquisitions matérielles, de renouer certaines relations frauduleuses ou brisées, de constater ce qu’il advient du vieux monde ou de sauver ces êtres chers qui n’ont pas osé vous suivre, au lieu de veiller à vous laisser porter d’un plan de conscience inférieur à un plan supérieur, ce qui deviendra votre meilleur gage de protection dans les temps difficiles auquel le vieux monde s’expose.

   Alors, nous permettriez-vous de vous recommander, pour vous relier à l’Actualité vraie, de plutôt veiller à exprimer votre sublime Lumière intérieure, dans une affirmation respectueuse de votre réalité, dépourvue de masques et de faux-fuyants, afin de fournir plus d’espace à la Présence divine qui vous habite et de lui accorder une plus grande confiance, de manière à la laisser vous guider, afin qu’elle puisse vous aider à vous libérer aux limites apparentes et résiduelles que vous vous êtes trop longtemps imposées, dans l’oubli ou le déni du Dieu incarné que vous avez toujours été.

   Si vous voulez accompagner votre planète dans son Ascension et rejoindre les membres de votre Famille spirituelle, vous n’avez pas d’autre choix, puisque celle-ci a renouvelé son engagement indéfectible d’exprimer l’Ère nouvelle, afin d’échapper au sort misérable auquel la destinait les Forces sombres et leurs suppôts incarnés, avec la collaboration inconsciente de la masse des esclaves endormis qu’ils dominent et exploitent.  Mais rassurez-vous, votre planète a réussi son Ascension, ce qui vous permet de ressentir, par moments, ces vagues d’infinie douceur et de fraîcheur et ces élans de créativité irrépressibles qui montent en vous et qui vous amènent à reconnaître que vous flottez dans une nouvelle énergie d’Amour inconditionnel.

   Quant au Phare de Lumière, son Centre divin a depuis longtemps validé cette échéance de la réalisation de sa pleine Gloire et de son entrée dans le Règne de la Grâce permanente, ce qui l’amènerait, dans la moindre résistance, à s’infliger des douleurs physiques et des souffrances psychiques, des blocages spirituels, aussi vains et futiles que peu sages, à travers une succession d’actes manqués et d’incidents frustrants.

   Alors, puisque votre Heure est arrivée, n’essayez plus d’être, Soyez!  L’Ère de la densité et de la dualité a pris fin, ce qui vous dispense de devoir attendre un choix unanime de vos semblables, avec l’acquiescement de vos êtres chers encore endormis ou des membres de l’humanité qui se complaisent dans la fange, pour compléter votre Ascension.  Car vous ne pourrez plus impunément vous dénier le droit à la puissance, à la perfection, à l’infinité, à l’abondance, à la prospérité, à la plénitude, bref, au Bonheur éternel.  À partir de maintenant, pour ce qui a trait à votre destin personnel et collectif, plus rien ne dépend de vos gouvernements ou de vos religions, mais de vous et uniquement de vous, dans l’assomption de votre liberté et de votre souveraineté.

   Pour le moment, si vous observez la dynamique des derniers mois, vous ne pouvez qu’admettre que, dans une accélération constante des énergies, l’année a filé à une vitesse sans précédent.  Par rapport à ce que vous avez pu vous permettre de vivre depuis le début du printemps, par rapport à vos plans, n’avez-vous pas du mal à croire que vous vous retrouvez en octobre, en plein automne?  Croyez-nous, puisque l’accélération se poursuit, sans trop vous en rendre compte, vous vous retrouverez au seuil d’une nouvelle année, cette fois remplie de promesses, d’accomplissements, de magie et de miracles.

   Pour l’heure, au cours du mois d’octobre, certains Phares de Lumière se sont sentis de plus en plus ancrés dans le Monde nouveau alors que d’autres, bien au contraire, semblaient lancés dans une lutte intime acharnée, le résultat d’une confrontation avec les derniers vestiges de leur vieille personnalité, qu’ils ne reconnaissaient pas trop comme part d’eux-mêmes, ce qui les amenait à projeter leurs torts sur autrui, parce qu’ils les avaient glissés sous le tapis ou enfouis si profondément en eux, il y a fort longtemps.  C’est ce qui explique que, au moment où ils s’y attendaient le moins, des poches d’énergie du passé font irruption de leur inconscient, les ramenant dans des réactions dépassées, ce qui les donnait l’impression d’être rejetés ou trahis et réveillait en eux des sentiments d’abandon et d’impuissance qui les confinait presque au désespoir.

   Les êtres livrés à cette expérience ne pouvaient rien gagner à déclarer la lutte à ces fragments d’eux-mêmes qui, en raison des longs mois de nettoyage et de purification, n’étaient plus que des spectres ou des illusions, n’avaient plus de réalité, n’avaient rien à voir avec ce qu’ils étaient devenus.  Comme Jésus, le Grand Maître de l’Ère des Poissons l’a si bien démontré dans sa confrontation avec le Grand Adversaire, pour eux, il s’agit simplement de commander d’autorité à ces ombres fugaces et inconsistantes : «Arrière, Satan!», soit «Devenez mes leviers ou fuyez à jamais, car vous ne participez plus de ma Réalité divine et n’êtes pas Qui Je Suis!»

   Au cours des derniers mois, vous avez mis un terme à divers projets lancés dans un passé plus ou moins lointain, parce qu’ils méritaient de survivre dans la mesure où vous leur faisiez subir certaines modifications.  Il vous reste quelques projets à compléter de la même manière, parce qu’ils gardent aussi une certaine importance, ce qui ne devrait pas vous faire oublier que vous êtes en train de fermer définitivement ce cycle vous permettant ce genre de réalisations, soit de mise de la dernière main.

   En effet, avec le tournant du mois de septembre à octobre, vous êtes insensiblement passés au cycle des Nouveaux Commencements.  Pour cette raison, vous n’avez pas tardé à comprendre que le nouveau mois, en vous forçant à passer résolument à l’action, vous entraînait dans un sentiment profond d’accomplissement vous amenant à vous dire : «C’est cela!» pour confirmer que vous ressentiez que vous avec franchi un point tournant irréversible et que vous aviez atteint une contrée bénie, reliée à des souvenirs immémoriaux, qui, en quelque sorte, vous était familière.  Vous saviez que vous ne pourriez plus revenir sur certaines réalités, mais que rien ne pouvait en empêcher d’autres, grandioses, de vous échoir.

   Avec la Victoire de la Lumière divine, par la force du Cœur d’An, vous avez pénétré dans le territoire nouveau du Diamant de l’Invisible qui représente une Réalité tout à fait inédite, complètement différente de ce que vous avez connu à ce jour.  Vous avez pénétré dans un monde merveilleux qui ne cessera plus de vous étonner.  C’est ce que vous vivez dans l’immédiateté.

   Il faut dire que, depuis l’activation du Neuvième Portail de l’Ascension, en 2010, l’énergie a mis l’emphase sur l’émergence de l’Être vrai à travers tous les êtres humains, ce qui a permis l’enfantement du Monde nouveau, ce que vous avez collectivement produit au cours des dernières semaines.  En cette année du Serpent d’eau, certains d’entre vous ont subi une telle mue, supprimant de leur être un nombre incalculables de couches de fausseté, qu’ils ont émergé dans leur forme véritable d’Homme universel, ce qui, à défaut de pouvoir le réaliser dans l’immédiat,  s’est manifesté par leur besoin de s’exprimer, d’un cœur plus ouvert, dans l’authenticité, l’honnêteté, la transparence, la vérité, la réalité, la simplicité, l’humilité, l’esprit d’enfance.  Le sentiment d’intégrité a surgi du plus profond de leur être pour s’exprimer jusqu’à l’extérieur d’eux, se rendant manifeste jusque dans le plan physique.  C’est ainsi que le monde terrestre a assisté à l’émergence de l’Être de Vérité.

   Dans ces circonstances, le prochain défi que vous aurez à relever consistera à naviguer à travers le chaos et le tumulte qui surgira de la chute du monde de la densité et de la dualité sans en être trop affectés.  Vous n’y parviendrez que si vous entrez en vous, vous vous fermez aux rumeurs du monde, pour vous élever dans le Décor agrandi du Monde nouveau et vous y établir fermement, ne considérant plus le monde de la troisième dimension que comme une illusion évanescente, parce que vous êtes entrés dans l’Unité, par l’acceptation de la fusion du Ciel et de la Terre à l’intérieur de vous.

   Voilà que vous vous prenez à vous demander comment vous parviendrez à accomplir cette performance, alors que votre conscience est encore tellement attachée aux relents du vieux monde.   Mais c’est ce que nous vous rappelons de message en message : en faisant table rase du passé, en vous reconnaissant comme un être entièrement nouveau, frais et candide comme un nouveau-né.  Cette réalisation comporte plus que le rejet des vieilles croyances, la libération des anciens traumatismes, l’oubli des chagrins d’amour et des affronts du passé, le détachement des comportements dépassés, l’abandon des anciennes méthodes.

   Plutôt, elle impose que vous laissiez ces vieux éléments de votre expérience passée tomber en poussière et s’oblitèrent en vous emportés par le Vent de l’Esprit.  Cette expérience peut ressembler à brûler le livre de votre ancienne histoire jusqu’à ce que, promptement consumé, le moindre mot écrit sur les pages blanches disparaissent vous rendant impossible toute tentative de le relire parce que, au moindre toucher, il ne peut que se désintégrer en une fine poussière noire.

   Comme nous vous l’avons déjà souligné, cette expérience de libération complète ne signifie en rien que vous deviez renoncer à tout ce que vous avez vécu dans votre long passé en incarnation, puisque vous pouvez en conserver ce qui vous a enrichi, pour en former la trame de votre réalité de votre ici et maintenant, mais uniquement dans la mesure où vous pouvez élever ces expériences dans un degré supérieur de Vérité, ce qui implique que, à prime abord, vous considériez chaque expérience du passé, agréable ou désagréable, comme la manifestation concrète d’un choix de votre âme dans un plan de vie amoureux, sans possibilité de hasard, qui vous menait sûrement à votre Réalisation spirituelle, conformément aux aspects de l’Absolu que vous aviez reçu le mandat de valider et aux transmutations que vous aviez choisi d’accomplir.

   Ainsi, lorsque vous vous retrouvez encore dans certains décors du monde en dissolution, entourés d’anciennes connaissances, de membres de votre famille humaine ou dans d’autres situations relationnelles, cela implique que, dans l’amour et le pardon qui va jusqu’à l’oubli des offenses présumées, sans jugement et sans référence à ce que vous avez pu vivre de pénible avec eux, vous veillez à tout élever à un degré supérieur de Vérité, ce qui commence par le fait d’Être, parmi eux, Qui vous êtes plutôt que celui que vous voudriez être ou paraître, ou que celui qu’ils veulent que vous soyez.

   En effet, pour vous maintenir dans le nouveau plan de conscience où, peut-être à votre insu, vous avez accédé, vous devez impérieusement vous libérer de votre ancienne mentalité et des comportements fondés sur la dualité.  Sans cet effort, vous ne pourriez qu’êtres happés et emportés par les relents d’extrême dualité qui tourbillonnent en ce moment en vagues puissantes autour de vous, déferlant au maximum de leur intensité dans la peur de leurs tenants de disparaître pour toujours.

   C’est ce qui explique que, au cours des dernières années, de manière providentielle, vous ayez subi tant d’apparentes pertes et de défaites, qui favorisaient la mise à sa place de votre ego, vous inclinant vers plus de simplicité, d’humilité, de détachement, d’abandon, forçant au discernement de ce qui est illusoire par rapport à ce qui est essentiel ou réel et vrai.  Une montgolfière ne peut prendre de l’altitude sans être délestée de ce qui l’empêche de s’élever.  Pour cette raison, vous devez vous libérer de tout ce qui vous surcharge ou l’élever à un autre niveau de compréhension.

   Au bénéfice des nouveaux lecteurs, nous aimerions rappeler que, puisque vous suivez chacun votre propre séquence ascensionnelle, certains d’entre eux pourraient contester la pertinence de certains de nos propos dans la méconnaissance que ce que nous narrons, certains l’ont déjà vécu il y a plus ou moins longtemps, d’autres le vivent en ce moment même, tandis que les derniers le vivront plus tard, ce qui garde toute légitimité à nos recommandations.  C’est ce qui explique que, en nous lisant, certains peuvent se sentir impuissants à ressentir qu’ils ont atteint le degré commun de conscience que nous décrivons présentement.

   Dans le processus de l’Ascension, chacun suit sa propre chronologie, ce qui est déterminé par le point qu’il occupe dans l’Échelle de l’Évolution, qui ne le rend ni inférieur ni supérieur à qui que ce soit, mais simplement différent, parce qu’établi dans un autre cycle d’expansion.  Alors, même s’ils en venaient à croire qu’ils ne peuvent avoir atteint le degré de conscience que nous décrivons, ils ne tarderont pas à le réaliser.  Tous les êtres incarnés font partie d’un tissu subtil, ce qui fait que lorsque certains commencent à s’élever, ils entraînent tous les autres dans leur élévation, les tirant jusqu’à ce qu’ils comprennent la pertinence d’apporter leur quote-part de collaboration dans l’Envol commun.

   D’ailleurs, cette actualisation personnelle importe d‘autant plus que chacun doit avoir atteint un certain degré de conscience supérieur s’il compte voir tout se mettre en place dans son existence.  Le Monde nouveau ne peut se révéler que dans une dimension agrandie de l’Immédiateté puisqu’il vibre au diapason de l’expérience qui situe au bon endroit au bon moment dans la réalisation que tout se produit pour le mieux et le meilleur.  Un être doit avoir franchi le point de bascule ou d’inversion qui marque le Point de non-retour rendant impossible toute nouvelle régression.  Autrement dit, nul être incarné ne peut faire l’expérience de la Vie véritable sans accéder au degré de conscience qui en assure la révélation et qui l’assure d’habiter son véritable domicile.

   Un être peut savoir qu’il a atteint le degré de conscience qui induit dans le Monde nouveau lorsque, par de nombreux indices physiques, psychiques et spirituels, il sent avoir accédé à une nouvelle bande de fréquences immense, celle de l’Ultra Grande Réalité ou de la Réalité infinie, par rapport à ce qu’il a préalablement connu.  Il se sent plus amoureux et compatissant, il ne pense plus à juger, il sent une nouvelle douceur l’envahir de plus en plus souvent, il a souvent l’impression de flotter, il perd de plus en plus d’intérêt pour le monde matériel et les activités mondaines, il ne pense qu’à fuir les expériences futiles du commun des mortels, il découvre que l’air présente une nouvelle composition et que le Soleil rayonne d’une nouvelle lumière, il se sent plus en connivence avec la Nature, se croyant plus supporté par la planète elle-même, enfin, il développe des affinités avec des entités invisibles ou un plus grand intérêt pour la spiritualité.

   Bref, ayant développé une nouvelle perception de la vie, il s’aime davantage, il exprime plus de compassion envers autrui, il oublie ses présumés aspects sombres, se surprenant à développer des relations plus harmonieuses avec toutes les créatures, qu’il ne pense plus à comparer.  Surtout, il sent se produire dans son être un ajustement ou un recalibrage de tout son être, une espèce de réinitialisation qui lui permet de s’enfoncer plus profondément dans le décor du Nouveau Monde, ne s’en sentant plus séparé.

   Bien qu’il soit sans cesse obligé de se réajuster à sa nouvelle réalité, comme son attention reste sans cesse sollicitée par de multiples détails nouveaux qui lui parlent du Nouveau Monde – comme des séquences de chiffres très équilibrées (11 :11;  12 :12; 18 :18;  123; 345; 678;  101; 202; 303;  111; 121;  12 : 21 ou 21 :12 ;  10 :01; etc.) — c’est par cette centration sur la Réalité nouvelle, qui le distrait du vieux monde à l’agonie, qu’il s’assure d’échapper au chaos et aux tumulte du plan de la densité et de la dualité.  Sans trop savoir pourquoi, il en vient à se sentir porteur de l’assurance que toutes les bonnes choses se dirigent peu à peu vers lui.  Au gré des jours, il se sent plus authentique, créatif, infiniment amoureux de tout.  Il ressent qu’il s’est élevé dans un plan de conscience où tout devient plus facile, exprime plus de grâce, y compris la réalisation de ses rêves les plus fous, les plus nobles, les plus en correspondance avec les plans de son âme.

   Nous avons déjà mentionné que, depuis un an, chaque mois est porté à s’ouvrir dans une grande intensité énergétique.   Mais nous pouvons confirmer que le mois d’octobre s’est ouvert dans une intensité vibratoire inégalée qui en a écrasé plusieurs, leur ajoutant un poids de fatigue qu’ils aimeraient bien compenser par des nuits de sommeil profond et réparateur, ce qui les dispose à s’éveiller moins souvent, une fois couchés.  Même dans la journée, alors qu’ils sont surchargés de travail, ils sentent le besoin de s’allonger et de faire une sieste pour permettre à l’énergie de s’ajuster en eux.

   Pour tout dire, les vibrations du mois d’octobre se distinguent de celles des mois précédents en cela qu’elles vont servir à dresser la scène de votre avenir.  C’est pourquoi il exprime le thème de la convergence et de la réunification, ce qui signifie que, présentement, les multiples éléments de votre vie se rassemblent et s’allient comme cela ne s’est jamais produit dans le passé.  De même, la Famille d’An se lève et se rassemble partout autour du monde, amenant les objectifs à se fusionner dans le But unique que l’humanité avait déterminé avant de se lancer dans son expérience en incarnation.  L’appel à exprimer l’Amour pur ne s’est jamais fait ressentir aussi puissamment.

   Pour cette raison, le mois d’octobre 2013 a inculqué une puissante accélération énergétique, amenant nombre de portes à s’ouvrir, des changements considérables à se produire, des accomplissements à s’exprimer, lançant dans de nouveaux commencements.  Chacun devrait pouvoir colliger de nombreuses informations nouvelles relatives à son nouveau destin, en plus d’établir de nouveaux liens relationnels.  Cela devrait permettre de mieux comprendre l’épure de sa Vie véritable et de son But ultime.

 En quelque sorte, comme on l’a déjà souligné plus avant, dans une synchronicité peu évidente, établie par la Providence, beaucoup d’entre vous ont profité du mois de septembre pour planter de nouvelles graines, sans trop savoir ce qu’ils faisaient, sans développer d’attentes, sans penser à ce qui germerait d’elles.  Voilà que, maintenant, ils vont récolter les fruits variés, juteux et savoureux, de cette expérience de semeurs plus ou moins conscients, ce qui se révélera par de petites et de grandes manifestations qui sembleront leur tomber du Ciel jusqu’à la fin de la présente année.

   À partir de maintenant, veillez bien porter attention à ce qui peut vous échoir, qui peut représenter un trésor sous-estimé sur le moment parce qu’il peut vous parvenir un peu déguisé ou travesti.  C’est bien assez que, dans vos doutes et votre suspicion, le mois dernier, vous ayez amené à s’écarter, à travers des relations, des enseignements, des offres, des occasions ou des expériences qui auraient pu vous aider grandement à grandir ou auraient pu servir à vous faciliter l’existence.  Ces expériences malencontreuses devraient avoir suffisamment contribué à votre maturation pour affiner vos perceptions internes et vous laisser entrevoir les occasions brillantes que ces présents voilés peuvent comporter.

Le Monde nouveau se dévoile de plus en plus pour qui sait voir

 

   En fait, le Monde nouveau, vous y êtes entrés de plain-pied en 2015.  Mais il ne peut se rendre visible qu’à ceux qui savent cesser de s’accrocher au passé, de se projeter dans le futur, de juger et de se mêler des affaires des autres de tan chercher à penser pour comprendre et bien ressentir, n’acceptant plus que d’être de la vibration même de l’Absolu.

    Vous devez comprendre qu’en raison des séductions et des fascinations vaines et confondantes de la troisième dimension, si tenaces, un être ne choisit de s’éveiller que lorsque désabusé et fatigué d’errer dans la densité et la dualité, il aspire à se tirer de l’Illusion et de son enfermement dans le monde des apparences, bien que, longtemps encore, il récidive et tente de retourner en arrière, puis de se reprendre, dans une tentative de ménager la chèvre et le lumiere-sur-la-terre-300x168chou.  Pourtant, nul ne peut accompagner le mouvement de transformation qui s’impose présentement dans cet état de dualité et de résistance, surtout que tous ont irrémédiablement franchi le Point de Non-retour qui, par la consumation et la dissolution des ponts qui reliaient au vieux monde, implique que toute régression et tout retour en arrière sont devenus impossibles.

   Sur votre planète, il ne reste qu’une Voie, celle de l’Illumination ou de l’Ascension, ce qui ne peut que condamner celui qui s’entête à résister à l’exil vers un autre monde pouvant lui permettre d’y poursuive sa quête illusoire.  Alors, êtes-vous si sûrs que vous ne seriez pas du nombre de ces êtres à la nuque raide qui, consciemment ou inconsciemment, se sont engagés dans une direction autre que leur âme souhaite prendre?  Nous ne tentons pas de vous faire peur ni de vous culpabiliser, nous vous rappelons simplement à la responsabilité.  Car si vous continuez de transgresser les lois de la Nature et les principes cosmiques, vous ne pouvez quand même pas vous attendre à trouver la Rédemption, alors que vous courez à votre perte!  En outre, si les priorités que vous déterminez conduisent à la contraction, plutôt qu’à l’expansion, vous ne vous dirigez sûrement pas vers la récupération de votre Pleine Conscience, qui correspond à l’état du Paradis terrestre.

   La traversée de l’ancien monde au Monde nouveau ne peut se produire que par un retournement qui mène de l’extérieur vers l’intérieur.

   Alors, vous pouvez déjà obtenir une bonne idée des difficultés que vous devrez rencontrer, si vous maintenez votre choix de vous éveiller, dans la part de votre temps que vous consacrez à votre expansion extérieure (poursuite du rêve américain ;  désir de faire, d’agir, de performer;  culture des apparences et des artifices;  accumulation de biens;  volonté de jouer un rôle;  quête du plaisir et recherche des activités mondaines;  désir d’être connu et apprécié et de laisser une trace de votre passage sur Terre;  développement du sentiment de puissance;  détermination à maintenir une situation qui contraint ou insatisfait par peur du vide ou crainte de l’abandon; refus d’assumer sa liberté et sa souveraineté — ce qui peut se traduire par un choix irrévocable de vivre en couple et de s’assurer un lignage; et quoi encore qui renforce votre ego et vos fausses prétentions);  plutôt qu’à votre expansion intérieure (ouverture à l’Amour pur;  développement de la joie sereine, de l’intégrité, de la transparence, de la simplicité, de l’humilité, de l’esprit d’enfance;  esprit de détachement;  traitement équitable d’autrui et de toutes les créatures;  rejet des faussetés et des incohérences, pour faire table rase du passé, mettre un terme à votre ancienne histoire;  et intériorisation régulière vous permettant de vous abandonner sans questionnement à la vibration de la Lumière spirituelle en expansion).

   Car, pour provoquer l’Éveil réel, les premiers pas sur le Sentier de l’Illumination passent par le nettoyage et la purification de votre être, ce qui comporte que vous vous fassiez jeter au visage les faussetés ou les incohérences que vous entretenez, autant de facteurs de résistance, afin de parvenir au dénuement qui s’impose parce qu’il permet enfin à l’Esprit de trouver en lui un Temple nu et pur à habiter.  Et, pour le moment, c’est ce qui se poursuit : ce qui faisait obstacle dans votre vie personnelle remonte à la surface afin de vous interpeller et de vous demander ce que vous entendez en faire.

   À prime abord, certains de ces éléments ne sont pas très rassurants puisqu’ils représentent ce que vous avez voulu cacher, même vous cacher, en l’enfouissant au plus profond de vous, dans votre entêtement à les occulter, pour éviter de les affronter, une initiative qui, de toute évidence, n’a pas pu mettre fin à leur influence sournoise dans la détermination d’une part de votre destin malheureux, une influence malsaine qu’ils ne peuvent que continuer à exercer si vous n’acceptez pas de vous en libérer.  Implosion ou explosion menace toujours celui qui résiste à la Grâce de Dieu quand l’heure de son expression s’est présentée.  Pour plusieurs, cela commence par la reconnaissance que tout ce qu’ils projettent si facilement sur autrui, comme s’ils étaient des victimes innocentes des événements qui se produisent dans leur vie, n’est que le reflet grossi de ce qu’ils portent encore et ne veulent pas admettre.

   Par bonheur, simultanément, les réalités auxquelles vous aspiriez de tout votre être, depuis des âges, commencent aussi à émerger, restant largement en instance de manifestation, bien que certaines démontrent, comme par magie, leur pleine actualité.  Sauf que vous ne pouvez les apprécier que dans la mesure où vous cessez de vous préoccuper de ce qui vous manque, pour apprécier ce que vous détenez déjà, que vous vous empressez de saisir les bonnes occasions et que vous ne laissez pas votre esprit et vos sens s’absorber dans ce que vous considérez comme de mauvaises passes, vous empêchant de les apprécier à leur juste valeur, surtout dans leur aspect de fraîcheur, de nouveauté et de subtilité.

   C’est ainsi que, à travers des moments de plus en plus agréables et de plus en plus désagréables, selon votre présent état de pureté intérieure, tout ce qui, depuis tant de temps, n’aspirait qu’à se dissoudre ou à se manifester, remonte à la surface, pour se rendre évident à vos yeux.  C’est ce qui vous donne cette impression que les divers aspects de votre existence deviennent de plus en plus clairs.  Divers éléments, anciens et nouveaux, trouvent leur juste place dans votre vie.  Cela ressemble assez à l’expérience que vous pouvez vivre lorsque vous vous rendez chez l’oculiste, pour passer un examen de la vue, et qu’il vous oblige à regarder à travers des lentilles jusqu’à ce que vous puissiez lire clairement les écritures les plus fines.

   En même temps, vous vivez une expérience analogue à la femme enceinte : vous ressentez que, superposé à votre immédiateté, il s’annonce un événement extraordinaire qui pourrait se manifester à n’importe quel moment et qui pourrait autant vous émerveiller que vous induire dans un état de choc profond.  Si vous ne le ressentez pas de cette manière, vous l’appréhendez autrement, par exemple par cette impression de vous retrouver dans un territoire inhabité dans lequel vous flottez entre deux mondes, sans pouvoir fouler un sol ferme ni ici ni ailleurs.  Dans cette curieuse expérience, ce sont les détails – comme faire votre toilette, vous préparer une boisson chaude ou un goûter, écrire votre liste d’épicerie, faire la lessive ou la vaisselle, vous brancher à internet —  qui vous aident à ressentir que vous conservez encore un lien avec la densité, parce que les démonstrations significatives tardent encore à se produire.  Heureusement pour vous, parce que le destin contingent du monde vous apparaît de plus en plus frimé, irréel, même surréaliste.

   En outre, garder une direction à votre vie vous devient de plus en plus difficile parce que les vagues d’énergie clapotantes, qui ne cessent d’augmenter en intensité, transforment parfois votre état d’être en un éclair, vous faisant passer de la joie à la tristesse, du bien-être au mal-être, de la sérénité à la colère, de la confiance à l’impuissance, de l’ennui à la nostalgie, de l’espoir au désespoir.  Autrement dit, vous ne savez jamais dans quel état d’humeur vous allez vous retrouver l’instant d’après.

   Ainsi, voilà que, à un moment ou à l’autre du jour, pleins d’entrain ou d’élan, vous choisissez de vous livrer à une activité précise, mais voilà que, au moment de vous y mettre, elle ne vous dit plus rien, vous ressentez un moment de faiblesse, vous devenez tout vulnérable.  Puis il y a ce physique qui ne vous suit pas toujours.  Car vous pouvez aussi bien choisir d’aller fouiner sur internet, mais qu’il vous prenne des étourdissements, un mal de tête ou des nausées, ou  d’aller marcher un peu, pour prendre l’air, mais que vous éprouviez soudain, sans savoir d’où cela vient, une intense douleur dans une jambe ou que vous vous mettiez à tituber.  Ou, pour un moment, complètement désorienté, vous pouvez vous demander où vous pouvez bien vous trouver dans votre parcours.  Heureusement, quelques minutes ou quelques heures plus tard, tout se replace et vous pouvez repartir, rempli d’intérêt et d’énergie.

   Au cours des derniers mois de 2013, beaucoup d’énergies errantes, fugitives, de nature sombre, ont circulé autour de vous, ce qui, par exemple, vous a été physiquement signalé par l’apparition inhabituelle de vermine, d’insectes, de moustiques dans la maison.  Pour cette raison, vous ne pouviez que gagner à éviter de vous complaire dans des états négatifs, ce qui aurait révélé que ces énergies avaient collé à votre champ magnétique.  Votre salut résidait plutôt dans le fait de vous relier fermement à votre Centre divin, dans la conscience de Qui vous êtes vraiment.  Car, dans un tel état d’Unité, peu importe ce qui peut se produire en vous ou autour de vous, vous ne pouvez que maintenir le bon cap.

   À vrai dire, pour tous, la Roue du Destin continue de tourner, produisant de nouvelles fissures entre les mondes, l’ancien et le Nouveau, vous permettant de découvrir, dans ce qui vous paraissait autrefois si réel, une Réalité infiniment plus considérable, dont vous ne parveniez pas à soupçonner l’infinité.  Nous pourrions dire que vous obtenez ainsi de nouvelles couleurs qui vous serviront à peindre le décor de votre nouveau territoire.

   Ces découvertes, plus ou moins perceptibles, certains jours, se signalent par un autre facteur, à savoir que, de plus en plus, vous ressentez la puissance de l’Être-Un qui émerge à travers les diverses collectivités et communautés et qui commencent à faire trembler les gouvernements et les organisations qu’ils ont établies.  Vous réalisez de mieux en mieux que l’union fait la force et que, avec la montée des énergies lumineuses, celle-ci devient irrépressible et invincible.

   Nous pourrions vous raconter un grand nombre d’anecdotes qui se produisent présentement et qui démontrent que la clé de votre libération consiste dans la coopération et la recherche de l’Unité.  Par exemple, récemment, un musicien abonné de «Facebook» a oublié son ordinateur portable, avec son lecteur de sauvegarde sous le siège d’un avion, lors d’un déplacement.  Bien qu’il ait communiqué encore et encore avec la compagnie d’aviation où il avait acheté son billet, ses efforts de retrouver son précieux matériel restait vains.  Finalement, il a décidé de publier sa mésaventure sur ledit réseau social.  Le lendemain, une connaissance lui annonçait qu’on avait retrouvé le tout et qu’on s’occupait de le lui faire parvenir.

   Voilà comment, présentement, plus une large part de la conscience du Géant endormi que représente l’entité qu’est l’Humanité illuminée, plus celle-ci peut changer le monde et amener l’établissement d’un Monde nouveau fondé sur un paradigme d’Amour pur, d’Unité, de compréhension, d’acceptation, d’égalité et d’équité.  C’est la Réalité grandiose que tant de Phares de Lumière ont préparée de vie en vie et qui commence maintenant à prendre forme.

 Vous n’avez plus qu’à être et à rayonner votre Réalité divine.  Au milieu d’octobre, est venue l’annonce;  le lendemain préparait l’accomplissement et le surlendemain, le renouveau.

   À vrai dire, c’est depuis le début de 2013 que vous vous prépariez à la révélation du vrai visage de votre monde, qui vous a été si longtemps caché par des interventions malicieuses dans la grille de votre univers et dans la trame de votre Destin, mais qui se révèle désormais.  C’est bien cela, vous êtes parvenus au stade irréversible qui va transformer pour toujours le visage de votre monde, vous offrant un spectacle bien plus enthousiasmant que celui que vous avez connu au cours de douze mille dernières années, ce qui doit forcément passer par la dissolution du vieux monde de la densité et de la dualité.  En ce moment même, vous changer d’énergie, de fréquence vibratoire, de plan de conscience.   Vous changez de plan pour accéder à celui de l’Amour universel, impersonnel et inconditionnel.

   Mais ce message s’adresse prioritairement à ceux qui peuvent accéder à la lecture de ces lignes, ce qui ne se produit pas par hasard, plutôt dans la synchronicité, pour connaître et comprendre le bon comportement et la bonne attitude à adopter dans le décompte des jours, afin de vous éviter d’inutiles moments de peur, de doute, de confusion, de malaise.  Le seul fait que vous lisiez ces lignes confirme que vous vous trouvez au bon endroit et au bon moment pour  vous faire confirmer que vous comptez parmi les Êtres de Lumière, ces entités terrestres auxquelles il ne peut rien arriver de mal, dans la mesure où vous saurez vous abandonner à la Lumière divine qui vous habite, pendant qu’il va se produire, dans les plans subtils, de grands ajustements qui finiront par se refléter dans l’ordre contingent, à la manière d’un raz-de-marée incompressible, emportant dans son onde tout ce qui n’a plus raison d’être du vieux monde, servant ainsi à produire une rénovation  donnant accès au Monde nouveau.

   Alors, apaisez-vous, exprimez votre foi, faites confiance puisque, pour vous, tout se passera pour le mieux, même si, pour un temps, dans les tribulations du monde, le chaos devait s’installer partout, et jusque près de vous, permettant à votre Terre d’expulser, à la manière d’un animal qui s’ébroue, les parasites de son pelage, ce qui pourrait impliquer jusqu’à certains de vos êtres chers et de vos connaissances intimes.  Pour les temps à venir, reliez-vous plus puissamment que jamais à votre Centre divin, à l’écoute uniquement de votre cœur, de nulle autre voix intérieure ou extérieure, et laissez votre Lumière intérieure rayonner d’elle-même.  Rien d’autre ne compte plus.

   En effet, sous l’illusion d’une possible phase sombre, vous allez vivre un moment extraordinaire, magique, enthousiasmant, ce moment auquel vous avez aspiré depuis toujours, celui de votre délivrance des limitations et de votre élévation consciente dans un autre plan de conscience.  Aussi, afin de vous distraire d’une réalité qui ne vous concerne pas vraiment, regagnez votre domicile et vivez-y l’essentiel de votre temps, fermant les oreilles aux rumeurs du monde et aux échos faussés des médias.

   Plutôt que de vous désoler et de vous livrer à des cogitations inutiles sur ce qui s’annonce et sur le temps précis de sa manifestation, cherchez plutôt à reconnaître ces âmes nouvelles qui, dans vos parcours obligés, vont se signaler à votre attention, pour vous rappeler que, à titre de membres de la Famille de Lumière, elles vous accompagnent dans le périple du Retour à la Maison originelle, à l’Éden primordial, exprimant symboliquement le fait que vous êtes tout aussi entourés et accompagnés dans l’invisible par des entités tutélaires qui vous aiment d’un Amour pur et infini et qui tiennent à vous en entourer plus que jamais, parce qu’ils ont vos intérêts  personnels et votre destin collectif à cœur, afin de vous démontrer qu’ils se chargent déjà de vous assurer un approvisionnement adéquat et une sécurité parfaite.

   Il n’y a plus rien d’autre à faire : soyez simplement, humblement, comme des Enfants divins confiants dans le Père-Mère, le Parent céleste, à l’écoute de votre cœur plutôt que de votre raison, et laissez votre Lumière spirituelle rayonner d’elle-même, sans chercher à faire quoi que ce soit d’autre.  Car, pour un grand nombre d’entre vous, le moment du Grand Dévoilement de la Réalité divine approche, ce qui ne mériterait pas que, perdus dans des distractions malencontreuses, des célébrations mondaines et des états malsains, vous manquiez la Fête de la Grande Réunion dans l’Unité.

Le réveil éternel de votre Flamme spirituelle

   Plus ou moins consciemment, au cours des derniers mois qui ont mené à octobre, vous vous êtes préparés à vivre dans votre Demeure véritable, entourés des membres authentiques de votre Famille spirituelle.  Pour y arriver, vous avez dû vous livrer à un profond dégagement.  Maintenant, vous percevez mieux ces recoins intérieurs qui ne vibrent pas encore tout à fait à la fréquence de la Vérité.   Mais cette longue phase de nettoyage, de purification et de catharsis n’a pu se produire sans faire surgir quelques soucis du fait que vous ne pouviez considérer qu’une partie de ce qui se passait en vous et autour de vous, ce qui ne pouvait qu’être amplifié par l’incertitude des conditions actuelles de votre monde.  Car ce n’est que lorsque vous obtenez un aperçu assez complet d’une situation que vous pouvez finir par conclure que c’est bien vrai que, désormais, tout se passe pour le mieux.

   Contrairement à ce que certains astrologues et channels vous avaient prédit, parce que cela devait vous bouleverser et vous mettre dans tous vos états, une autre affirmation fantaisiste de tant de ces charlatans psychiquement manipulés qui tiennent à vous maintenir dans un état d’alerte, de fébrilité et de confusion qui nourrit leurs faux maîtres, l’éclipse de vendredi 18 octobre 2013 vous a induit dans un bel état de calme, de détente et de réflexion.  Pourtant, par moments, de nouvelles couches d’émotions enfouies ont affleuré à la surface, vous nouant parfois la gorge ou vous induisant dans un sentiment de vanité, permettant que des croyances anciennes et des comportements désuets que vous aviez conservés trop longtemps finissent par quitter votre réalité.

   Ainsi, au cours des derniers jours qui ont précédé cet événement astrologique, plutôt que d’être entraînés dans le désarroi et la panique, vous avez atteint un nouveau degré d’approfondissement qui vous a permis de planer entre les mondes et de ressentir que le Nouveau Monde commence à manifestement se superposer à l’ancien.  Ce n’est pas encore tout à fait clair, mais cela devient de plus en plus certain pour vous, ne serait-ce que par ces bouffées de paix et de plénitude qu’il vous arrive d’éprouver, qui se répètent de plus en plus souvent ou durent plus longtemps.

   Pourtant, dans le même temps, vous sentez se profiler devant vous un défi colossal : il y a tant de tâches, déjà entreprises, avec d’autres qui restent en suspens et d’autres en plan, mais que vous aimeriez compléter avant que la transition, de nature ascensionnelle, rende toute entreprise du genre impossible.  Nous vous invitons à vous apaiser puisque, dans la nouvelle trame, où le temps n’a plus d’importance, ce que vous espérez accomplir deviendra  plus que probablement réalisable.

   Nous savons que vous aurez plutôt plus de mal à assimiler ces autres soucis qui, résultant de votre peur de perdre au change, en raison des nombreux deuils que vous avez vécu au cours des dernières années, vous donnent l’impression de nombreux manques dans votre vie.  Vous avez vu disparaître tant d’êtres chers, vous avez subi tant d’apparentes trahisons, vous avez vécu tant de déceptions affectives, vous avez peut-être dû changer de lieu de résidence ou d’emploi, ce qui vous amène à vous ressentir comme un être frustré dans ses besoins, ses plans ou ses attentes.

   Dans ce dernier cas, il peut s’agir de l’impossibilité de changer dans votre environnement ce que vous savez ne plus correspondre à votre nouvel état d‘être, qui peuvent être autant des objets matériels que des relations fiables, fidèles, réconfortantes ou coopératives, de ne plus vous reconnaître dans vos affections, vos goûts, vos affinités.  Ou, comme placés devant trop de promesses non tenues, devant l’évanouissement de votre ancien but ou devant la distance qui semble vous séparer de votre Foyer véritable, vous sentez avoir perdu une part de votre confiance, de votre motivation, de votre enthousiasme, de votre excitation, de votre foi.  Car il est un fait que, ces temps derniers, votre amour-propre en a souvent pris un coup dans la nécessité de compléter la vidange des vieilles outres et de faire de la place à une nouvelle réalité.

   Lorsque, dans la déception ou la frustration, vous en venez à ressentir davantage les manques que ce que vous possédez déjà, selon vos expériences antérieures, vous ne pouvez être portés qu’à vous désoler, à râler, à interpréter les faits dans le sens de vos convictions ou vous pouvez vous permettre de vous détendre et d’approfondir objectivement la situation.  C’est-à-dire que, au lieu de pencher du côté de la négativité, vous pouvez considérer ce que vous possédez déjà et ce qui s’est ajouté dans votre vie pour vous centrer sur la gratitude plutôt que sur l’apitoiement et la critique.  Mieux, au lieu de vous complaire dans le deuil pour ce qui s’est délié ou que vous avez perdu, vous pouvez passer résolument à l’action pour manifester vos rêves les plus nobles, puisque l’énergie du Moment éternel le permet.

   De toute manière, lorsque vous choisissez de faire un bilan dans un effort pour identifier la nature de vos plaintes et complaintes relatives à ce qui ne s’est pas encore manifesté à votre satisfaction, vous pouvez décider de suspendre cette décision pour plutôt passer à l’exécution de ces nombreuses tâches qui continuent de vous solliciter.  Surtout, au lieu d’écouter vos récriminations mentales et vos sautes d’humeur, vous pouvez vous mettre à l’écoute de votre Cœur sacré qui vous assure que tout arrivera, se résoudra, se guérira  à son heure et que vous ne gagnez rien à vivre dans l’impatience de ce qui doit suivre son propre rythme de manifestation.

   En fait, au lieu de cultiver des idées fixes qui justifient votre rancœur, vous vous montreriez plus avisés de vérifier ce que le moment présent vous rend déjà possible de régler ou d’harmoniser, mais qui pourrait vous avoir échappé.  Peut-être s’agit-il du petit détail qui pourrait tout changer de la même manière que, à la marche, le scrupule dans un soulier blesse davantage le pied qu’un gros objet que, par son évidence, vous n’hésiteriez pas à en retirer.  Dans l’ordre restauré, par le retour de l’Absolu aux rênes du Pouvoir du Système solaire, chaque moment vous offre sa transaction indispensable sur laquelle vous devriez vous concentrer plutôt que ce sur quoi vous aimeriez vous concentrer, pour offrir ce qui vous déplaît à la Lumière divine afin qu’elle le dissolve ou l’harmonise en votre nom.

   À cette période de ce mois, toujours dans votre lassitude, vous ne deviez pas vous surprendre d’accuser les autres, qui vous appelaient à la conscience, de se mirer dans votre miroir, quand c’était vous qui ne pouviez plus supporter de vous regarder dans le leur.  Vous ne deviez pas davantage vous étonner que des gens ne tiennent pas correctement les engagements qu’ils avaient pris avec vous ou les promesses qu’ils vous avaient faites, parce que, encore empêtrés dans leurs vieux moyens, leurs schèmes désuets et leurs anciens conditionnements mentaux, ils avaient établi leurs priorités autrement qu’ils devraient le faire ou avaient décidé de chercher leur rentabilité ailleurs qu’où elle se trouvait, puisque tout avait changé.  C’est dommage, mais, à ce point de l’expérience terrestre, ceux qui ne veulent pas changer finiront simplement par être expulsés de force de leur zone de confort, incapables de maintenir indéfiniment le statu quo, ou ils devront quitter cette planète.

  En raison du chaos extérieur, autant vous ne devez plus vous étonner des crimes abominables qui se perpètrent, autant vous ne devriez pas vous étonner que, sans toutefois réellement menacer votre sécurité, des gens se retournent soudainement contre vous et profèrent contre vous des allégations douteuses ou des accusations fausses.  Vous pourriez être vertement dénigrés, vous pourriez même recevoir des menaces de mort, sans raison apparente, que vous ne devriez pas davantage vous étonner, parce que certaines personnes ne peuvent plus tolérer l’intensité des énergies qui ne cessent de s’accélérer et perdent toute maîtrise d’eux-mêmes, quand ce n’est pas la tête.  Dans le même temps, en raison d’une polarisation extrême, vous pouvez vivre les accomplissements les plus sublimes et recevoir les compliments les plus sincères et réconfortants, parce que votre monde est aussi peuplé d’anges incarnés.

   Vous devez comprendre que, dans la présente transition, en raison de l’obnubilation profonde que vous avez subie et des nombreuses illusions que vous avez si longtemps entretenues, peu d’entre vous peuvent passer directement du point où ils se trouvent à leur Foyer véritable dans le Paradis terrestre.  Surtout que cette Demeure idéale réside dans une bande fréquentielle bien différente de celle d’où vous sortez de plus en plus rapidement.  Pour la plupart, vous devez passer par un état intermédiaire, représentant une zone neutre, où vous pouvez compléter votre maturation spirituelle.

   Dans ce nouveau poste d’observation, vous vous retrouvez entre l‘ancien monde et le Monde nouveau, votre attention restant plus attirée par le monde matériel, malgré sa rapide dissolution, que par votre Foyer véritable, que vous pouvez pourtant entrevoir.  Au moment opportun, au terme de vos transactions intimes, cet abri temporaire vous servira de rampe de lancement vers la véritable position qui est la vôtre et qui reste la seule qui puisse vous combler.  Vous devrez rester dans cette zone neutre tant que vous n’aurez pas trouvé une solution aux aberrations que vous maintenez, ce qui vous prépare plus ou moins rapidement à cette propulsion finale.  Le problème, c’est que certains d’entre vous continuent leur quête mentale ou spirituelle alors qu’ils devraient plutôt veiller à produire ces ajustements intérieurs qui leur ouvriraient la porte du Paradis retrouvé.

   À cause de votre état d’épuisement ou des souvenirs de vos expériences antérieures, plus souvent décevants que motivants, qui vous ont amené à une certaine complaisance dans la négativité, parce que, vous faisant croire que vous devez lutter contre quelque chose, dénoncer autre chose ou produire des efforts au quotidien, afin de parvenir à un but, vous y aviez trouvé une raison de vivre ou une compensation à l’ennui.  Alors, certains jours, à défaut de trouver la Voie véritable, il pouvait vous arriver de croire qu’il restait tant d’obstacles à franchir et de problèmes à régler dans le monde que vous pouviez prévoir ne jamais atteindre le but que vous vous étiez fixés, qu’il devenait même inaccessible pour un être humain normal.

   Vous avez réussi à découvrir qu’aucun de ces obstacles ne détenait de réalité, qu’ils n’étaient que des illusions que vous aviez inutilement cristallisées et qui vous donnaient une forte impression de réalité.  Alors, lorsqu’elles vous sautaient au visage, parce que vous restiez encore à la remorque des divers médias et à l‘affût des mauvaises nouvelles, y cherchant des indices pouvant vous laisser croire que le monde penchait du bon côté ou niait nos prévisions, au lieu de croire en leur réalité, vous avez décidé de les considérer pour ce qu’elles étaient, de la poudre aux yeux, afin de ne pas vous perdre dans l’apparent drame de l’humanité.  Dès que vous avez réussi à le faire, vous avez commencé à vous unir à une autre Réalité intime et vous les avez vus se dissoudre, comme les mirages d’un désert.

   De grâce, apprenez plutôt à vous mettre à l’écoute de votre intuition qui vous murmure que, si tel est votre désir, vous ne pourrez que parvenir à réintégrer votre Foyer véritable.  Car, en ce moment même, vous filez à toute vitesse sur une puissante vague d’Énergie cosmique irrépressible qui vous y conduit tout droit, sur votre fréquence et à votre rythme.  Jour après jour, elle vous rapproche du Monde nouveau et de la Vérité éternelle sans mélange.

   Alors, écoutez ce secret du cœur : à la fin d’octobre 2013, avec la dernière pleine Lune et la dernière éclipse, dans votre monde, la Lumière divine s’est déployée pour atteindre son degré le plus élevé de manifestation, ranimant votre Flamme éternelle pour toujours.  Désormais, dans la conscience de votre Essence sublime, qui va vous ramener à votre Vraie Nature d’Enfants de Dieu, d’Homme universel ou d’Anges terrestres,  vous allez progressivement découvrir que vous ne faites qu’Un avec le Tout, même que vous êtes ce Tout.  À votre insu, au cours des dernières heures, vous avez été propulsés au Centre du centre de ce qui constitue votre Réalité divine, par l’activation de nouveaux codes de fréquence qui vont désormais vous permettre de vous révéler à vous-mêmes Qui vous êtes dans la Danse de la Création éternelle.

   Ainsi, puisque tous les faux liens ont été déliés et que tous les Portails ont été rouverts, appréciez, dans une conscience complètement libérée, votre retour au Foyer originel, votre réintégration de cet état d’Amour, de Grâce, de Vérité, de Plénitude et de Splendeur que vous n’aviez jamais quitté, que vous aviez simplement oublié.    Voici le Secret des secrets pour l’Instant présent : la Voie d’accès à toutes les dimensions, à l’Absolu et à la Vie éternelle, auxquelles vous venez d’être réunifiés, c’est votre Cœur sacré, où vous pouvez découvrir que vous n’êtes pas un être appelé à souffrir indéfiniment et à lutter encore longtemps, mais que vous êtes irrévocablement une Source d’Amour et de Lumière qui peut rendre tous les impossibles possibles.

   Ce qu’il vous reste à comprendre, c’est que, à travers vos expériences de vie en vie, vous n’avez jamais rien cherché d’autre qu’à comprendre Qui vous êtes et où se trouve votre Centre d’ancrage.  Vous n’y êtes jamais parvenus parce que, au lieu de vous permettre de le ressentir, vous n’avez fait que penser dans une tentative vaine de conceptualiser le Cosmos et de valider vos concepts dans une quête extérieure.  Pour vous, l’acte de penser vous a servi de fausse assurance de trouver une raison à toutes choses, alors que, par les limites de l’entendement, cela ne vous a jamais permis et ne vous permettra jamais de comprendre la Réalité de toutes les subtilités du Cosmos.

   Car vous ne vous êtes pas incarnés pour connaître, mais pour co-naître, soit pour ouvrir votre conscience à l’Infini, alors que votre intellect, constamment à la remorque de ses découvertes, dans son morcellement sans fin de la Réalité unique, ne peut rien vous apprendre de ce qu’est la Conscience.  La Conscience ne s’apprend pas, elle se ressent, elle s’éprouve à l’intérieur de chacun de vous.  Et c’est votre attitude qui conditionne la longueur de l’expérience qui mène à sa découverte.

    Alors, voilà votre nouveau et véritable défi : dépasser l’action et la pensée, cesser de tant agir, faire, penser et conceptualiser, cesser de chercher quoi que ce soit par le raisonnement, afin de réapprendre à être dans le simple abandon aux ressentis émanant de votre Cœur sacré, en vibrant de tout votre être, en vous ouvrant à ressentir la Plénitude de votre Être, dans la sérénité joyeuse qui naît du vide mental qui donne accès au Vide plein.  Car vous n’avez rien à cherche que vous ne soyez déjà ni rien à inventer qui n’existe déjà : vous n’avez qu’à vous reconnaître dans Cela que vous êtes plutôt que dans cela que vous voulez être ou faire ou que les autres vous demandent d’être ou de faire.

   Vous gagneriez à comprendre que les ajustements qui assurent la cohésion d’un être incarné et qui le ramènent dans la lucidité résident dans sa capacité d’être lui-même, autant lorsqu’il se retrouve seul que lorsqu’il se trouve en présence d’autres gens.  Lorsqu’un être se présente dans toute sa transparence et sa lumière, il transforme son rayonnement et il élève sa conscience, ce qui amène les autres à le percevoir comme intègre, sincère, authentique et à le considérer comme une personne réelle, pleinement crédible.  Quand il se démontre pleinement lui-même, que certains apprécient ou n’apprécient pas qui il est, cela ne lui permet que de découvrir le degré d’affinités qu’il détient avec chacun des êtres qui l’entourent, ce qui, pour lui faciliter l’existence, ne peut que mieux guider ses choix par rapport à qui il décide de maintenir dans son cercle d’influence.

   Dans les temps présents, il y a quatre facteurs principaux qui assurent le degré d’expansion et qui s’accompagnent  d’une expérience intime de contentement, de succès, de plénitude et d’enthousiasme :  la force de son lien avec son Centre divin;  son aptitude à rester lui-même en toute circonstance, de manière à vivre à sa manière;  son degré d’ouverture à la nouveauté, à l’expérimentation de ce qu’il n’a pas encore tenté, sans tenir compte de ce qu’en disent et en pensent son milieu et la société ou ce que stipulent les codes éthiques ou les croyances morales, inventés pour prescrire arbitrairement ce qui doit se faire et doit être évité;  son acceptation des événements qui se présentent à lui dans le moment présent, sans jugement, dans un désir de comprendre ce qui se passe et ce que cela révèle de lui-même, selon que cela est agréable ou désagréable.

   Ce qui fait la différence entre un être inconscient et un être conscient, c’est que le premier se perd dans l’avoir, le faire et le jouir, sans connaître la nature exacte des mobiles qui le portent à agir, mais qui n’en ressortent pas moins de ses pulsions intimes et profondes, de ses tendances animales et des attentes de son milieu et de la société, fondés sur les valeurs personnelles qu’il a forgées à partir de ces suggestions, tandis que le second, mu par des aspirations nobles, vit dans les régions supérieures de la Conscience divine afin d’amener son Essence à prendre possession des diverses dimensions de son Être global.

   Le premier a choisi d’être ce que les autres veulent qu’il soit et jugent valable, tandis que le deuxième a choisi d’être lui-même, d’exercer sa liberté et sa souveraineté.  Chez un être désireux de prendre sans cesse de l’expansion, rien ne compte davantage que d’être – ce qui n’exclut pas le faire, quand cela s’impose, comme moyen de mieux être – de s’autoriser à être pleinement lui-même, ce qui implique que, se dégageant des attentes des autres, il revienne à lui-même pour découvrir Qui il est, vivre amoureusement dans le moment présent, attentif à ses intuitions, ce qui implique de toujours se fier davantage à son cœur qu’à sa tête.

   En ce moment, bien qu’ils aient pénétré assez profondément dans la Réalité supérieure, mais parce qu’ils flottent encore entre deux plans de conscience, certains éprouvent un sentiment de perte, de vide, de confusion, comme un manque de direction.  Bref, ils ne savent plus ce qui importe et comment ils doivent vivre leur vie au quotidien.  C’est l’état que nous pourrions présentement qualifier de «normal» pour les Phares de Lumière qui s’étonnent de plus en plus que les gens moins éclairés qui les entourent se sentent si sûrs de leurs choix et continuent de mener une forme d’existence si vaine, si stérile et si fade à leurs yeux.   Cet état de flottement achève, d’où ils devraient éviter de tenter de précipiter les événements en prenant des décisions prématurées.  Pour chacun de vous, tout va finir par s’éclairer au moment le plus opportun.

   Alors, entre-temps, prenez du bon temps et rapprochez-vous des gens qui, comme vous, aspirent à vivre dans un monde idéal qui n’a rien d’utopique, puisqu’il se profile déjà à l’horizon de l’Humanité.  Dans le processus de révélation du Monde nouveau, vous ne pourrez que réduire les délais d’attente et les moments d’ennui et de vacuité si vous apprenez à développer une relation plus transparente et plus aimante avec vous-mêmes et si vous acceptez de cesser de juger autrui.

La phase d’octobre 2013 à janvier 2014

   Lors du passage du mois d’octobre à novembre, dans les trois premiers jours, vous avez effectué la traversée du plus important et du plus puissant Portail énergétique de l’année 2013, ce qui implique que vous avez reçu une avalanche de fréquences nouvelles qui ont tout déplacé et changé sur leur passage, afin d’amorcer la phx240-60oase finale de la purification vous permettant d’accéder à la simplicité et à la légèreté du cœur, la voie d’accès à votre Centre divin.  Au cours du présent processus d’élévation, propre à l’Ascension systémique, planétaire et collective, vous avez franchi nombre de Portails divers, mais ce dernier vous a permis de faire ce bond prodigieux qui, à votre su ou à votre insu, vous a élevé très haut dans la Conscience cosmique, vous propulsant de plain-pied dans le territoire du Monde nouveau, dans l’Instant éternel, l’Instant de tous les instants.

   Comme vous pouviez prévoir de mener une existence plutôt paisible, sereine, légère, propice pour le reste du mois, dans la mesure de votre lâcher-prise et de votre abandon, donc d’absence de résistance, et de centration sur le moment présent, pour chacun de vous, le temps était venu d’avancer, de dépasser ses limites apparentes, de renoncer à ses attachements stériles, de se tirer de ses conditionnements, de sortir de ses habitudes et de ses routines, de s’extraire de ses fausses croyances, afin d’accepter la splendeur de sa Lumière et la mission nouvelle à laquelle elle l’appelle.

   Car, en plus de devoir dissoudre les derniers voiles d’obscurité qui assombrissent leur conscience, les Phares de Lumière, des Flambeaux vivants, sont désormais appelés à assumer un rôle de meneur silencieux et secret et à agir comme un modèle de sagesse, de manière à émettre dans le monde d’en bas les rayons lumineux permettant d’éclairer toutes les zones d’ombre résiduelles du monde où ils se sont incarnés.  Ainsi, ils sont conviés à s’affirmer en toute simplicité, humilité et candeur, comme des enfants en plein jeu amoureux, en évitant toute négation et tout déni de leur Réalité divine.  Ils doivent désormais finir par admettre qu’ils peuvent se permettre d’être pleinement eux-mêmes, pleinement en conscience d’être, sans peur de ce qu’ils sont et peuvent émettre.

   En bref, cet appel signifie que, à partir de maintenant, les Phares de Lumière gagneront à vivre l’Amour pur, à couler des jours de paix, à être par le cœur, dénués de tout jugement de valeur, en acceptant d’être Qui ils sont, plutôt que ce qu’ils veulent être ou qu’on leur demande d’être.  Ils doivent rompre avec cette habitude d’obéir à des ordres, de rendre des comptes, d’ajuster leurs choix aux attentes d’autrui, de se soumettre à des lois arbitraires, de laisser une minorité dépouiller et contrôler le monde, quand ce sont eux qui, les premiers, doivent assumer le destin du monde en présentant une meilleure orientation à l’ensemble de l’humanité par le biais d’une créativité lumineuse et contagieuse.

   Pour cette raison, les Phares de Lumière doivent se soumettre à cette entreprise intime d’abandonner leur peur d’être eux, de s’exprimer, de se montrer tels qu’ils sont, sans la moindre peur de rejet, de manière à mieux laisser leur cœur parler et présenter à leurs semblables un plan de vie différent, plus attrayant, donc plus rassembleur.  La peur d’être vous, comme le doute sur vous, ne vous concerne plus parce que, dans la récupération progressive de votre Essence, vous n’êtes plus ce que vous avez été.  Alors, cessez d’avoir peur des autres et de leurs réactions, puisque le fait d’être vous n’impose rien à qui que ce soit, ne force nullement un autre à changer ses convictions, n’exprimant que le fait que vous prenez enfin votre place et assumez votre stature, que vous acceptez d’habiter la totalité de votre territoire.

   En vérité, ce qui importe, c’est que, pour vous-mêmes, vous cessiez d’éviter de faire confiance à Qui vous êtes dans votre Réalité globale, comme dans le rayonnement que cette acceptation produit.  Ce faisant, vous n’interférez en rien dans la vie de qui ou de quoi que ce soit.  Cependant, par le fait d’accepter d’être pleinement vous, mais de manière naturelle, soit sans désir de dominer, d’imposer, de manipuler, de convaincre, vous imposez à autrui un face à face avec lui-même qu’il se refuse présentement, dans son impossibilité d’admettre Qui il est.

   Du coup, au départ, il est sûr que, dans la perte de leur ascendant ou de leur prestige, certaines de vos connaissances actuelles pourraient se retourner contre vous, choisir de vous quitter, en exprimant leur position plus ou moins dissidente ou hostile, mais cette expérience vous permettra de découvrir le manque d’affinités qui subsistait entre vous ou leur manque de préparation à la présente expérience, ne faisant que ressortir des situations qui ne pouvaient plus perdurer ou vous servir mutuellement.

   Ainsi, ce simple constat devrait vous aider à éviter de vous laisser affecter par ces défections apparentes puisque, de toute façon, elles devaient se produire un jour ou l’autre.  Nous parlons de «défections apparentes» pour souligner le fait que, après avoir accusé le choc du filtrage de la Lumière, certains de ces égarés pourront vous revenir plus tard, se démontrant vos meilleurs alliés ou vos plus zélés supporteurs.  Quoi qu’il en soit, pour vous délivrer vous-mêmes, vous ne pouvez que choisir de cesser de subir ce que vous ne devriez pas accepter et qui ne peut que vous limiter, vous rogner les ailes.

   De toute manière, les blessures d’amour-propre qui pourraient en résulter ne pourraient que vous démontrer l’importance de votre ego, révélé à sa juste mesure par la puissance de vos réactions, le fruit de réflexes mentaux dépassés, qui parviennent à perturber votre émotivité, vous faisant perdre votre sérénité et vous amenant à gaspiller vos énergies.  Du coup même, vous y découvrirez la mesure de votre résistance intérieure, vous révélant le manque de lâcher-prise et d’abandon dans votre refus de considérer votre difficulté à changer et à considérer vos limites apparentes.  Vous devriez admettre que votre personnalité domine encore votre vie, vous coupant d’autant de la direction de votre Centre divin.

   Alors, il importe que nous vous rappelions que ce n’est que lorsque vous vous videz de vos illusions et de vos prétentions, au point de ne plus être rien dans le monde, que peut faire irruption dans votre conscience votre Réalité infinie, qui vibre au sein de l’Éternité, avec toutes les bénédictions que cette expérience de fusion comporte.  Vous devez être prêts à perdre tout ce qui ne sert pas votre destin pour retrouver votre Réalité véritable.  Vous ne pourrez prendre conscience de votre degré d’élévation intérieure qu’après que vous aurez accepté l’ultime et final retournement de nature à vous rendre pour toujours à vous-mêmes, à vous révéler Qui vous êtes.

   À cette fin, présentement, chaque être humain porté à résister est secoué, encore et encore, jusqu’à ce qu’il accepte de consentir à la purification qui se poursuit, afin de le libérer de son ego et de l’amener à retrouver son identité propre, faite d’amour, de vérité, d’intégrité, d’authenticité, d’unicité.   Avec la montée des énergies, chez ceux qui résistent, les problèmes ne peuvent que surgir plus puissamment et rapidement, bousculant les émotions et suscitant des réactions aberrantes.  De toute manière, c’est partout dans le monde que les êtres humains sont ainsi mis au défi de retrouver leur transparence afin qu’ils clarifient leur choix d’accompagner la planète dans son expansion ou d’aller jouer ailleurs, où ils pourront reprendre leur apprentissage afin de comprendre où ils se sont trompés dans leurs concepts.

   Tôt ou tard, pour vous retrouver en phase du processus de l’Ascension, vous devrez oser ce face à face qui, selon votre degré de résistance, pourrait vous exposer à perdre la tête ou à perdre votre vie transitoire et illusoire, soit à perdre tout ce qui n’a pas de valeur ni de consistance au regard de l’Absolu qui vous habite.  La Flamme spirituelle que les Énergies de la Source ont récemment rallumée en vous ne peuvent consumer que ce qui est de l’ordre de la vanité et de l’éphémérité, puisqu’elle ne peut brûler Cela que vous êtes, en Essence, dans l’Éternité.  Cette expérience de purification, présentement en cour,  ne peut que vous servir du fait que vous êtes ce Feu vivant même qui, de gré ou de force, vous délivre de vos fondements inutiles et des paradigmes désuets que vous entretenez.

   S’ajoutant à votre état d’épuisement chronique, c’est ce qui s’exprimait au plus profond de vous et qui engendrait ce courant sous-jacent, vague, mais tenace ou récurrent, d’abattement, d’accablement, de ressentiment, de démotivation, même de désespoir, qui parvenait parfois à vous submerger, pour un temps, se révélant par des états émotionnels exacerbés, teintés d’impatience, de frustration, de colère ou de dépression.  Pour vous ajuster aux temps présents, vous aviez probablement oublié de changer vos façons de penser, de sentir et d’agir, ce qui vous auraient permis de devenir infinis en pensée, en ressenti et en action.  Surtout, vous aviez oublié de vous relier à la nouvelle Énergie créatrice de l’Univers.

   Par bonheur, depuis le 7 octobre 2013, vous avez obtenu un regain d’énergie qui vous a permis d’atteindre plus de hauteur et d’espace, ce qui vous a disposé à vous exprimer dans une plus grande fluidité, à ouvrir votre cœur, à souhaiter de nouvelles associations, à offrir une nouvelle collaboration.  Et si vous ne faites pas exprès pour vous compliquer la vie, par la résistance, émanant du doute ou de la peur, lorsque vous êtes impliqués dans des expériences inhabituelles, les Phares de Lumière que vous êtes, vous pourriez poursuivre plus facilement votre élévation.  Nous ne pourrions pas dire la même chose des endormis, ces retardataires évolutifs qui ne se prennent en main que lorsque la nécessité le leur impose, puisque l’ensemble du monde pourrait prochainement connaître des urgences.

   En effet, selon le degré de résistance de chacun, les événements prochains, plutôt inusités, porteront la conscience des uns vers le doute, la négation et la peur ou vers la Lumière, même si l’obscurité, qui fait tourner la tête des plus faibles, leur faisant choisir de poser des actes extrêmes, partout dans le monde, ne pourra plus survivre bien longtemps dans la révélation de l’Énergie unifiée de l’Absolu.  Mais c’est ainsi que l’ensemble de l’humanité finira par comprendre que tout être ne s’incarne sur Terre que pour assurer son évolution spirituelle, ce qui incitera de plus en plus de gens à mettre les moyens au service de la fin, et non l’inverse comme cela s’est trop longtemps produit.  Évitez toute crainte, vous n’avez plus rien à redouter de la situation mondiale dès que vous mettez votre foi dans les ressources intimes de votre Centre divin, votre gage de pouvoir et de protection.

   Tout cycle de vie ici-bas est accordé pour assurer un bond évolutif, donc pour permettre une rencontre toujours plus profonde et intime avec l’Absolu, l’Être un et unique qui a tout créé et qui exprime la vie de toutes choses.  Le temps est venu de restaurer les anciennes connaissances mystiques fondées sur la Vérité éternelle pour rétablir l’Ordre cosmique, avec ses principes, partout dans le système solaire et bien ailleurs.

   Hélas, depuis la séparation originelle, vous vous êtes enfoncés de plus en plus dans le doute et la peur, ce qui a pu aller jusqu’à la terreur, dans la mesure que vous prolongiez cette coupure apparente au lieu de réaliser qu’un lien indéfectible, source de toute abondance et de toute sécurité, vous unissait à l’Absolu.   Cet Absolu ne s’exprime que par l’Amour, cette énergie dont vous doutez de l’existence ou vous sentez indignes, malgré qu’elle vous enveloppe et vous habite partout depuis toujours.  Et c’est votre ego, qui en prenant de l’ampleur, jusqu’à se substituer à votre Conscience divine, vous en a tenu écarté.

   Dans la nouvelle dynamique, vous devez réaliser que lorsque vous renouez ce lien consciemment avec l’Absolu, par votre Centre divin, vous échappez à tout danger dans la mesure de votre foi et de votre abandon, puisque vous créez ce que vous pensez et ressentez le plus puissamment.  C’est une des raisons pour lesquelles vous êtes appelés à évoluer de la manière la plus libre et autonome que vous le puissiez, car ce n’est qu’en réveillant vos propres facultés latentes, plutôt qu’en permettant à un autre de pousser plus loin l’exploration des siennes, lorsque vous vous en remettez à lui, pour ce qui concerne votre destin, que vous obtenez la démonstration de votre propre splendeur et de votre infinie puissance.

   C’est ce qui explique qu’il vous est présentement demandé un changement d’attitude à l’endroit des personnes que vous respectez, parce que vous les acceptez comme mentors valables ou comme figures d’autorité spirituelle légitimes.  Pour avoir exploré le Sentier avant vous, un être éclairé, formé à un enseignement initiatique, peut vous suggérer ce qui est à faire, dans une situation précise, mais il ne peut vous dire comment le faire ni le faire à votre place, ce qui reviendrait à vous prendre en charge, soit à vous engager dans quelque chose d’autre que votre propre expérience et à retarder votre évolution, puisque, du coup, il éliminerait toute possibilité de découverte par le choix de de l’action personnelle.

   Lorsque vous demandez de l’aide à un être présumément sage, il peut fréquemment arriver que les suggestions qu’il vous fait ne correspondent pas au besoin supposé et qu’elles vous entretiennent dans l’illusion.  Les personnages incarnés de grande conscience peuvent vous être d’une grande utilité, à titre de source d’information, mais dans la mesure que vous écoutez et suivez aussi avec soin et vigilance, mais de préférence, votre propre Savoir intérieur, de nature à vous guider sur la voie unique que l’Absolu vous a assignée, en vous mettant à son écoute à l’intérieur de votre cœur.  Sauf que, pour évoluer, il n’y a pas de secret, ni de plan, ni de programme, il n’y a que l’être, face à lui-même, qui peut permettre à l’Énergie divine de le servir en s’abandonnant à elle en toute confiance, dans le détachement le plus complet.

   Nul être ne peut s’extraire de la troisième dimension, celle de la densité et de la dualité, qu’en produisant son propre salut, qui culmine dans l’Illumination, au moment précis de sa sortie de la Roue de la Vie ou des incarnations successives.  À vrai dire, un être ne se tire pas de ce plan de conscience, où il ne fait que passer, le temps de pousser assez loin son apprentissage, par la quête spirituelle, qui permet d’accumuler des notions mentales, mais en apprenant à être, soit en s’intériorisant et en centrant sa conscience sur les plans supérieurs, plutôt que sur celui de la matière, de manière à produire un changement de perspective.  Autrement dit, il se place dans un état de vacuité qui permet que la Réalité divine, déjà toute faite, émerge peu à peu, en délogeant de son être d’autant d’ignorance et d’illusion.  C’est la raison pour laquelle, avant de voir pointer la Lumière au bout du tunnel, celui qui s’éveille reçoit d’abord au visage, par émergence de ses profondeurs inconscientes, ses inadéquations et ses faussetés, avec les incohérences que cela comporte, afin de libérer la Voie qu’il a empruntée.

   Il se produit actuellement sur votre planète, la Terre, et dans tout le Système solaire, même bien ailleurs, des changements majeurs.  Remarquez que cela ne date pas d’hier, remontant plutôt à plusieurs années, jusqu’en 1957, par la dispensation gracieuse du Créateur, une dispensation de plus en plus puissante d’Énergie divine, afin de permettre que, peu à peu, les divers organismes s’y fassent, donc obtiennent tout le temps requis pour intégrer ces énergies qui ne cessent de croître en intensité.  Dès lors, tout ce qui est du ressort du doute, de la peur, de l’esprit de possession, de la jouissance pure, de la manipulation, des jeux de pouvoir, de l’égoïsme, du mensonge, donc de l’Illusion, doit être éliminé au profit de l’Amour, exprimé dans la vérité, l’égalité, la compassion, la collaboration, l’intégrité, l’authenticité, la simplicité.  Tous les masques doivent tomber par un rétablissement, chez chaque être incarné, de son lien avec l’Essence divine, à l’intérieur de lui, pour rétablir partout l’Ordre sacré originel et permettre à chacun d’exprimer son plein potentiel.

   Dans cette transformation, le Phare de Lumière est celui qui peut changer ce qui doit l’être par l’expansion de sa conscience, ce qui implique qu’il se libère entièrement de ses faux attachements, de ses limites apparentes, de ses croyances erronées, de ses vaines convictions, de ses fardeaux du passé, bref de tous les nœuds énergétiques, de manière à faire disparaître l’Illusion et permettre l’émergence de la Réalité.  Parce que tout est relié, chacun d’eux peut collaborer à la production de ce phénomène libérateur en rétablissant consciemment son lien avec la Source divine et en prenant toute sa  place dans le monde.  Le taux de l’ensemble de votre planète, avec l’humanité qu’elle porte, ne peut s’élever que par le concours de chaque être qui en foule le sol, en commençant par ceux qui sont les plus conscients et peuvent donner l’exemple.

   En ce moment, veuillez croire que, pour la plupart, vous avez accédé à la quatrième dimension en termes d’état, mais que vous demeurez encore dans la troisième, en termes de prise de conscience de ce qui se passe.  C’est dire que vous êtes en train de devenir le nouveau vous ou que vous commencez à vous percevoir sous un nouveau jour, ce qui ne peut aller sans un certain étonnement coloré d’une part de confusion, d’une pointe de nostalgie, d’un certain sentiment de démotivation.  À vrai dire, les modifications du champ énergétique terrestre, qui se sont produits à votre insu, en ont désorienté plusieurs, au point qu’ils croient avoir perdu leur chemin.  Mais vous n’êtes qu’au début d’une série de découvertes qui vont vous réconcilier avec votre choix de renoncer au vieux monde pour mieux vous remplir des vibrations du Monde nouveau.

Un mot sur les anciens contrats de vie

   À ce point, il s’impose de faire certains rappels par rapport aux anciens contrats de vie.  Vous vivez à une époque où tous les anciens contrats ont été remplis et dissous, ce qui est plus vrai que jamais pour les êtres de la Première Vague d’incarnation (ces êtres nés avant 1950).  Si vous faites partie des gens de ce groupe d’âge et que vous continuez à prendre votre ancien rôle au sérieux, continuant d’en faire le but de votre vie, non seulement vous ne devez pas vous surprendre de certains déphasages récurrents, accompagnés des problèmes de santé ou des états psychologiques négatifs que cette aberration peut impliquer.  Vous ne devez pas vous étonner de trouver la vie aussi vide et ennuyante dès que vous vous arrêtez.

   Surtout, chers Anciens, il pourrait arriver que, dans votre accumulation de désabusement, votre âme choisisse de vous faire quitter la planète parce que vous vous situez hors de phase de son nouveau but.  De toute évidence, si vous tenez à poursuivre votre vie en incarnation, vous gagneriez à vous désinvestir de tout contrat antérieur au lieu de chercher à en trouver un nouveau.  Car si vous continuez à vivre, c’est pour apprendre à vous aimer, à vous choisir en premier, à vous choyer et à vous laisser choyer, à vous réconcilier avec la vie, en vous permettant de vivre ce que vous n’avez jamais pensé ou pu vous permettre.  Au lieu de persister à croire que vous avez toujours quelque chose à faire sur la planète, pour aider les autres à trouver la Lumière, pensez donc enfin à être plutôt qu’à faire et posséder.

   L’incompréhension menace tout autant la Dernière Vague d’incarnation, celle des jeunes générations, qui vit un problème analogue.  Nés sans contrat, par observation des générations qui les précèdent, ces jeunes êtres se cherchent toujours une mission, qu’ils ne parviennent jamais à trouver.  Malgré leurs grands talents et leur ouverture de conscience, ils ne parviennent jamais à trouver une activité qui les comble.  Pour eux, rien n’a beaucoup de sens, tout leur semblant irréel et faux.  Ils maintiendront cet état de vacuité tant qu’ils ne parviendront pas à s’ajuster à Cela qu’ils sont, en Essence et en Nature, et qu’ils ne connaîtront pas leur But véritable.

   Pour les autres Vagues d’incarnation, le défi existentiel principal reste leur manière de s’ajuster à leur But véritable sans détenir de contrat de vie particulier.  Aucun être incarné n’a encore besoin d’une obligation contractuelle pour justifier son choix de continuer à vivre sur la Terre.  Dans la Réalité du Monde nouveau, aucun être ne détient de contrat de vie ni de fardeau karmique.  Dépourvu d’un tel contrat, tout être peut choisir le genre d’existence qu’il veut vraiment mener.  En cela, l’expression de l’Amour dans la pureté d’intention, le dévouement, la concentration sur le moment présent, la volonté de contribuer au bien commun, la visée du seul But véritable, l’apprentissage de l’Être, suffisent pour justifier le fait de continuer à vivre sur Terre.

   Celui qui tient absolument à servir doit le faire parce que cela fait sa joie, maintient son enthousiasme ou feu sacré, non parce qu’il s’y trouve une mission ou un devoir, un moyen d’exprimer sa compassion.  Un être doit aimer parce que cela représente sa Nature innée, non parce qu’il se croit une dette karmique à épuiser ou un rôle de sauveur à jouer.  Nul n’est appelé à poursuivre des objectifs spécifiques à partir d’un sentiment de culpabilité inconscient, mais plutôt à partir de l’élan d’un cœur ouvert.  Voilà ce qui témoigne d’une libération véritable et d’une Maîtrise totale effective.

   Dans le Nouveau Monde, nul n’est lié par ses vieux engagements ou ne peut accepter l’influence de le peur, du doute, de la culpabilité, des dettes karmiques, de la manipulation, des jeux de pouvoir, de la fascination des illusions.  Désormais, chacun établit ses choix à titre d’être libre enraciné dans sa Vérité complète.  C’est cela qui produit l’Ascension.  Celle-ci ne représente pas le fait de quitter la planète pour aller vivre ailleurs, mais une élévation vibratoire qui transforme sur place un état d’être.  Cela commence par le fait de vivre dans l’ici et le maintenant, dans l’immédiateté.  Et ce n’est que dans cet état de liberté complète qu’un être peut pénétrer dans le Monde nouveau.

   Dans cette perspective, si vous ne l’avez pas fait récemment, il serait temps que vous passiez en revue vos rêves les plus nobles du fait que, en raison des derniers alignements subtils, l’Univers entier appuie la manifestation des aspirations les plus élevées.  Aussi, devez-vous penser à vous demander ce que vous voulez vraiment vivre et à le formuler de façon claire, nette, précise et vivante.  Autrement dit, dans la transparence et l’intégrité les plus complètes, vous devez vous demander à quoi ressemblerait votre existence si vous pouviez vous adonner à ce que vous aimez vraiment et si vous pouviez vivre dans votre lieu de prédilection du monde.  Où vous établiriez-vous sur Terre?  Qu’aimeriez-vous y faire?  De quel genre de gens aimeriez-vous vous entourer?

   Nous comprenons qu’une des principales questions que vous vous posez concerne la manière que vos besoins vont être comblés dans un monde qui n’est pas encore complètement manifesté.  La plupart d’entre vous n’ont aucune idée de la manière dont ils vont pouvoir satisfaire leurs besoins fondamentaux dans la présente transition rapide, source d’instabilité, même de chaos, qui mène vers la Réalité nouvelle.  Il plane comme une détermination à vous mettre à la tâche de construire physiquement la Nouvelle Réalité de vos propres mains.  En cela, nous ne pouvons que vous encourager à croire en vos rêves les plus grandioses puisque l’Univers supporte vos choix.  Restant à l’écoute de vos intuitions, acceptez simplement de vous fier au Savoir de votre Cœur sacré et surfez sur les Vagues du Changement.

   Vous êtes sur le point de vivre une série d’ajustements importants qui se signaleront par un changement d’énergie dans tout votre être.  Pour vous, l’heure de la construction du Nouveau Monde là même où vous vous trouvez vient de commencer.  Peut-être ne réalisez-vous pas encore très bien les transformations qui se produisent en vous et autour de vous, ce qui ne nie en rien leur réalité.  Même que vous servez déjà de catalyseurs destinés à produire, à l’avantage de tous, des occasions neuves de préciser le sens de la Vie nouvelle.

   En fait, la nouvelle construction doit commencer par ce que vous avez ou détenez déjà ;  l’Amour du Créateur fera le reste à travers vous et autour de vous.  De nouvelles occasions d’élévation vont se présenter dans votre vie, certaines que vous avez établies à votre insu en cet endroit où vous vous trouvez et d’autres que vous avez programmées de longue main pour l’expérience du présent moment.  Chose certaine, d’autres personnes attendent de se joindre à votre entourage ou des personnes de votre entourage attendent de voir ce que vous avez apporté avec vous pour la présente phase de Renouveau afin de se rapprocher de vous.  Alors, avancez dans le Nouveau Monde et, ensemble, faites-en ce que vous voulez!

L’imminence du grand face à Face

 

   Avec la venue de l’année 2014, il approche ce moment où les Phares de Lumière de la Terre vont se relier concrètement aux modèles d’Unité du Champs cosmique unifié, entrer dans l’Amour vrai par la Voie du cœur et apprendre à exprimer du respect pour toutes les formes de vie, ce qui amplifiera la Vague d’Éveil de l’humanité, tandis que les êtres qui résisteront à la suppression de l’obscurité et à la révélation de la Vérité, par leur doute, leur peur ou leur déni, seront secoués jusqu’à résipiscence ou ils seront purement et simplement éliminés du schème terrestre.  Ainsi, les Phares de Lumière, avec ceux qui se joindront bientôt à la ronde des Éveillés, vont réaliser de plus en plus qu’ils sont des êtres multidimensionnels qui agissent sur de nombreux plans de conscience en même temps, d’où ils peuvent en toute Grâce s’ajuster aux modèles de perfection de la Nouvelle Terre.

   Dès lors, tous les êtres subiront une explosion ou une implosion qui produira, chez la plupart, un  prodigieux choc de conscience qui ne représentera rien d’autre que le résultat de l’intervention progressive de la Lumière divine, qui révèle désormais toute la Vérité, clarifiant la situation individuelle et collective des êtres de la Terre, selon l’acte d’abandon ou la réaction d’opposition qu’elle suscitera chez chacun.  Même les êtres les plus avancés vont passer par un moment de déstabilisation, de confusion ou de flottement lorsqu’ils découvriront que, presque sans transition, ils commencent à baigner dans une conscience agrandie, capables de constater que, derrière le Voile de l’Oubli, il existe et a toujours existé une autre Réalité d’eux, avec une Vérité éternelle, venant dévoiler une autre perspective et donner un autre sens à leur vie.

   Bientôt, d’abord sidérés, ils auront l’impression que leur être vient de se fragmenter en des millions de parts, réalisant tout d’un coup ce qu’ils portaient de fausses croyances, de vaines convictions, des cogitations stériles, d’arguments égotiques, d’émotions dissolvantes, de peurs vagues, de puissantes dépendances, d’attachements frauduleux et nuisibles.  Du coup, ils vont en oublier leur présumé réalisme, leur dévorant rationalisme, avec son sens logique à sens unique et son pragmatisme réputé à toute épreuve qui les a toujours portés à présenter leur vision étroite en opinions fortes et en solides convictions sur tous les sujets, dans la certitude intérieure qu’ils exprimaient la bonne version de la Réalité.  Mais voilà que leur château de cartes s’étant soudainement effondré, ils seront amenés particulièrement à reconnaître leur plus horrible falsification, celle de l’Amour, déguisé en affection gluante et accaparante, et les erreurs innombrables de leur science humaine.

   C’est ainsi que, dans peu de temps — si cela n’est pas déjà produit, ce qui est le cas de certains — se produira le Grand face à Face qui permettra à chacun d’identifier les chaînes qui l’attachent à l’Illusion, ces faux liens dont il s’est venu à s’enticher avec le temps, même à adorer, bien qu’ils ne représentaient que les moyens par lesquels ils s’emprisonnaient et s’aliénaient.  Sur le moment, chaque être en éprouvera, dans ce qui lui reste de personnalité, une grande tristesse dans la réalisation de l’ampleur de la Vérité et dans le constat des souffrances inutiles qu’il s’est imposées par ses attachements et ses choix qui freinaient pourtant l’expansion de sa conscience.

   Dans un premier temps, malgré la grande légèreté, toute nouvelle, qu’il ressentira dans son être, du fait de se retrouver dans une autre réalité, entourés de tant d’Amour de son Centre divin, il pourra être envahi de la peur immense de les abandonner ou de les laisser aller, ne découvrant rien d’autre de plus concret qui puisse le rassurer, jusqu’à ce qu’il découvre, dépassant son ego grand comme une montagne, qu’il n’est pas cette personnalité qui peut souffrir, cette caricature de lui-même qu’il avait engendrée de toute pièce et qui avait produit le Voile d’Illusion, source de peur, de limitation, de doute et de culpabilité, et qui l’empêchait d’accéder à son Essence divine et à sa Nature véritable.  C’est qu’il ne pourra encore voir qu’en imagination les potentialités que leur nouvel état comporte, pour construire le Monde nouveau, pour restaurer le Jardin merveilleux de la Terre nouvelle.

   Ainsi, dans la découverte de son nouvel état d’être, le Phare de Lumière pourra se retrouver au beau milieu d’une prise de conscience l’amenant à perdre tout contrôle, une fausse maîtrise qu’il tentera de rétablir dans la peur de perdre ce qui lui semble encore pouvoir faire le substrat solide, ferme et la stable de sa vie, et qui pourra diversement se traduire par la peur de perdre ses êtres chers ou de décevoir son entourage par sa nouvelle manière d’être, qu’il ne parvient pas à leur expliquer, ou par la découverte que l’emploi qu’il occupe, les activités auxquelles il s’adonne et les relations qu’il entretient perdent tout leur sens, que l’accumulation de bien, le désir de laisser une trace et la quête de notoriété ne le satisfont plus, même que la vie trop répétitive du monde ne l’attire plus.

   Autrement dit, tout d’un coup, il découvrira le sens profond de la liberté, d’où, dans un premier temps, il pourra sentir monter en lui la sourde colère de la conviction qu’il lui faudra renoncer à tant de choses pour toujours, abdiquer devant quelque chose qui le dépasse et qu’il ne connaît pas et ne comprend pas.  Dans la mesure qu’il pourra capter intuitivement ce qui se produit, une semblable agressivité pourra surgir du fait de ne pas être compris de son entourage dans sa tentative de les convaincre de la justesse de la nouvelle vérité qu’il porte et commence à découvrir ou dans l’impuissance de mettre en mots sa nouvelle réalité.

   Par bonheur, cette impulsion de Lumière divine finira par faire comprendre qu’il n’a pas tant à expliquer et à justifier ce qui se produit en lui puisque chacun est le salut qu’il attend, ce qui l’invitera à moins se soucier du sort d’autrui, puisque chacun, en être responsable, est appelé à lui-même se tirer des rets de sa personnalité, détenteur de tout ce qu’il faut pour parvenir à découvrir ce qu’il n’est pas par rapport à Ce qu’il est et pour se tirer de ses apparentes limitations qui proviennent simplement de l’ignorance et du mésusage de potentialités de sa Réalité originelle.

   La Lumière accomplissant son œuvre à travers tous les êtres, partout à travers le monde, les êtres incarnés deviendront plus amoureux, plus sincères, plus intègres, plus transparents, plus tolérants, plus coopératifs, plus disposés à se relier de multiples façons.  Ainsi, dès qu’il aura cessé de se contempler le nombril, dans sa phase de deuil de la vieille réalité, chacun ne reconnaîtra plus son entourage puisque chacun, selon sa difficulté à se décoller le nez de sa personnalité, à se situer dans le temps,  à réaliser que le monde tel qu’il l’a connu n’existe plus et n’existera plus jamais, réagira à sa manière dans la nécessité de faire de nouveaux choix conscients, de lâcher prise, de faire table rase de son passé, sans quoi il pourrait être appelé à mettre un terme à son expérience ici-bas.

   En effet, puisqu’il ne subsistera plus la moindre possibilité de comprendre rationnellement ce qui se produit en lui et autour de lui et que le choix de tenter de gagner du temps n’existera plus comme alternative, il ne lui restera plus que le choix de laisser l’Esprit de Vie consumer dans son être, à son rythme, les reliquats de ce qui est faux, qui n’est pas lui, qui n’est pas immortel et éternel, ou de le laisser le transporter ailleurs, où il pourra reprendre les leçons qu’il n’a pas comprises.

   Car, dans la présente phase, s’il y a une vertu que l’être humain doit mettre en pratique, pour compléter sa transition d’un monde à un autre, c’est bien celle de la patience, parce qu’il devra accepter de mettre le temps qu’il faut pour apprendre à ne pas toujours pouvoir s’y prendre de la manière dont il avait l’habitude, dans son expérience récente.  Surtout, il lui faudra admettre que sa façon de penser, de ressentir, d’agir, de s’exprimer, bref sa manière de vivre, allaient à l’encontre de la Réalité, inversaient les perspectives du monde, ce qui l’avait induit et l’entretenait dans une profonde ignorance, avec la confusion, les frustrations, les souffrances, les limitations et le désespoir que cela pouvait impliquer.   Il devra surtout comprendre que, puisque tout est là, il ne lui reste qu’à l’accueillir dans le plus complet abandon afin de parvenir à exprimer plus d’Être.

   Comme préparation au grand face à Face, depuis le mois de septembre 2013, nombre d’entre vous ont fait l’expérience de points d’insertion, soit de ces expériences, grandes et petites, qui, comme imposées, vous obligent à sortir de votre routine pour vous placer dans des circonstances nouvelles, ce que vous n’acceptez pas toujours de bon cœur.    Vous vous levez le matin, vous croyant harmonieux, mais au moment où vous vous attendez le moins, un grain de sable vient fausser le mécanisme, ce qui vous fait sortir de vos gonds.  Et ces apparentes tracasseries, qui vous imposent d’intervenir en tout en pleine conscience et de maintenir votre attention dans le moment présent, plutôt que d’agir de façon mécanique, à la manière d’un robot ou d’un véhicule sur le pilote automatique, se poursuivent tout au long de la journée.

   Ces points d’insertion, qui facilitent votre transition de l’ancienne réalité à la nouvelle, vous forcent à produire les ajustements qui s’imposent dans l’accélération des énergies qui vous élève toujours plus haut dans les plans supérieurs de la Conscience cosmique.  Cette phase de traversée ne durera pas très longtemps, car vous allez bientôt retourner à une vie trépidante, mais plus calme et plus sereine.  Son  plus grand avantage, c’est de vous changer de diverses manières susceptibles de développer en vous plus de souplesse et d’adaptabilité, du fait qu’elle vous induit dans expériences inusitées au moment où vous y attendez le moins.  Au lieu de réagir par la mauvaise humeur, vous devriez rendre grâce pour ces expériences beaucoup plus utiles que ce que vous en pensez.

   Pendant que vous attendez que se présente le bon moment  pour accomplir le prochain grand saut, vous devez veillez aux préparatifs qui vous assureront d’être prêts à passer à l’action au moment du signal intime.  Pourtant, puisque vous venez de vous inscrire dans une phase de transition accélérée, vous constaterez que vous avez atteint cette phase d’expansion qui permet que plusieurs éléments de votre vie trouvent d’eux-mêmes leur juste place.

   En ce mois d’octobre qui s’achève, vous ne pouvez pas ne pas avoir constaté un autre aspect digne de mention, à savoir que, dans la conjoncture actuelle, vous parvenez à vous tirer des diverses situations avez assez d’aise et de facilité.  Il y a tant de choses que vous pouvez effectuer sans difficulté alors que, autrefois, dans les mêmes circonstances, vous auriez eu un mal fou à y parvenir.  Mais, souvent, cela n’empêche pas que ce que vous avez planifié avec grand soin en vienne à échouer alors que ce dont vous ne vous êtes même pas souciés connaît un grand succès.  C’est ainsi que vous pouvez commander un objet dont on vous dira la réserve épuisée, mais que le vous trouverez en solde, comme par hasard, quelque part, près de chez vous, lors d’une course subséquente.  La collecte des synchronicités se poursuit, ce qui vous rend la vie beaucoup plus agréable et enthousiasmante.

   Dans la nouvelle énergie, vous n’aurez plus trop le temps de raisonner vos décisions : pour les prendre, vous devez plutôt, presque toujours, vous en remettre à votre Savoir intérieur.  C’est ce qui explique que, alors que vous vous retrouvez bien tranquilles à la maison, il peut vous prendre l’envie soudaine de vous rendre à un endroit précis, et d’y vivre une expérience inoubliable, ou que, au cours d’une balade, il peut vous venir l’idée d’en changer le parcours, ce qui vous mène à découvrir que, inconsciemment, vous avez le choix judicieux qui vous évite une grave complication.

   Pourtant, en ce moment, vous n’en êtes qu’au début d’une accélération prodigieuse qui pourra, à l’occasion, vous confiner à l’épuisement, mais dont vous apprécierez grandement les surprises qu’elle comprendra.  Et s’il vous arrivait de frôler l’épuisement, vous pourrez toujours vous dire que, à votre insu, il s’est probablement produit quelque chose qui vous rapproche du but : la découverte de votre Être véritable.  Pour cette raison, encore une fois, vous devriez exprimer votre gratitude pour tout ce qui se passe déjà dans votre vie, agréable ou désagréable, qui vous mène probablement bien plus sûrement à bon port que vous ne le croyez.  Car, désormais, plus rien ne peut vraiment vous bloquer la route et vous empêcher d’aboutir au succès… ou de remporter la Victoire. 

2013 : la première année de l’Ère Nouvelle

 

   En cette première année du Monde nouveau, les Phares de Lumière ont complété la plus grande part de la longue phase de nettoyage et de purification qui leur a permis de se délester des énergies, autant inutiles que désuètes, de leur passé immémorial, ce qui n’est pas forcément le cas de la majorité des membres de l’humanité, qui persistent à se complaire dans des comportements et des attitudes souvent indignes de leur statut dans 43953f48_HD-wallpaper-2013la Hiérarchie de la Création, bien qu’une portion de plus en plus considérable d’êtres humains s’approche du moment de l’Éveil.  Nul ne peut nier que, sur votre planète, certains être incarnés sont davantage conscients de leur destin, même si tous tentent, de façon plus ou moins sérieuse et adroite, de comprendre la Vérité spirituelle, alors qu’ils mènent une existence couverts du voile d’oubli ou d’Illusion qui accompagne l’entrée dans la troisième dimension.

  Le problème majeur, c’est que la compréhension prend deux sens différents selon qu’un être l’aborde par l’intellect ou par le cœur.  Pour les tenants de la quête mentale, il s’agit de la faculté d’embrasser un concept par la pensée l’ensemble ou la totalité des caractères qui lui appartiennent, ce qui devient problématique, fourvoyant et décourageant dans le cas où ils abordent un principe qui dépasse l’entendement.  Il s’agit d’une entreprise menée à l’extérieur qui ne peut que rester limitée et superficielle, les empêchant de se découvrir dans leur quintessence.

   Pour les tenants de la quête spirituelle, la compréhension représente l’ouverture progressive de la conscience, à travers une quête intérieure, accompagnée de l’expérience personnelle, qui rapproche sans cesse davantage de la connaissance, soit de la redécouverte de sa Nature véritable, de ce qu’un être a toujours été, un savoir que tous portent et dont ils n’ont qu’à activer le souvenir dans un observation constante et attentive, dans le moment présent, afin d’intégrer une plus large part de la conception de l’Unité et de l’Amour qui l’assure.  Dans ce contexte, comprendre représente l’acte de s’ouvrir toujours davantage, dans le renoncement à ce qui est transitoire, approximatif ou faux, impermanent, parce que simplement apparent, afin de faire de la place à Cela qui est vraiment réel et éternel, soit à la Réalité divine avec ce qu’elle est, renferme et comporte dans son Absolu.  Nul ne peut accéder à une dimension supérieure sans abandonner les comportements et les attitudes qui ne peuvent y avoir cours.

   Inutile de dire que ce sont ces derniers membres de votre espèce qui ont raison puisque, dans la présente phase, où l’ère de la densité et de dualité s’achève, seul celui qui saura déployer ses ailes lumineuses, au moment où la fausse matière s’effondrera, afin de s’élever dans d’autres dimensions plus élevées, plutôt que de sombrer dans l’Abîme, ce qui risque d’arriver à ceux qui continuent de privilégier les expériences illusoires et révolues de la troisième dimension.  En effet, depuis le 7 juillet, l’humanité a atteint une intersection du temps qui a permis au Soleil de relier vers la Terre et les autres astres du système solaire, jusqu’à en atteindre leur cœur et toute matière qui les constitue, une grande impulsion cosmique, en provenance du Centre cristallin de la galaxie et des Purushas les plus lointains et sublimes.

   Depuis ce jour à marquer d’une pierre blanche, les créatures terrestres bénéficient de la première impulsion de puissance de la Nouvelle Réalité, qui a culminé le 25 juillet, permettant de franchir le Portail d’Inversion élevant hors du temps, dans un espace où le plein et le vide existent simultanément, permettant à chacun de réaligner sa conscience et d’ajuster ses énergies à la Vibration unifiée de l’Absolu, de s’ouvrir à ses pleins pouvoirs spirituels et de mieux sonder le profond mystère intérieur où résident tous les possibles.  Ainsi, le mois de juillet devrait accentuer la fracture entre les deux modèles d’évolution qui ont cours sur Terre, l’un régressif, condamné à sa disparition, et l’autre ascensionnel, menant à la réintégration de l’Éden primordial.

   Dans cette accélération des énergies qui, plus ou moins à votre insu, se poursuit, nul ne devrait s’étonner de se retrouver dans des états psychiques flottants, comme dissociés, à éprouver de plus en plus de maux de tête soudains, mais brefs, avec des trous de mémoire, surtout dans la gamme des souvenirs immédiats, et un sentiment d’éparpillement de la pensée, avec une perte de l’appétit et la montée du désir impossible de laisser faire, au moment où tant d’activités et de choix s’imposent à lui.  Pour se tirer de la densité et de la dualité rien ne peut vous être plus secourable que de vous réfugier dans votre Centre divin, au-delà des rumeurs de l’actualité et des bruits de la mêlée, afin de vous aider à éviter de juger et de prendre parti, chaque expérience, même la plus éprouvante pour une collectivité, portant sa fin libératrice pour l’ensemble de l’humanité.

   En ce moment même, le Paradigme du Monde nouveau se déploie dans l’invisible, même si tout, dans sa mouvance, vous donne l’impression d’être encore déréglé ou détraqué, comme si l’issue de la Nouvelle Ère restait incertaine.  À travers les accomplissements heureux et les rebondissements négatifs imprévus, liés aux séquelles de plus en plus rares de votre long passé en incarnation, comme si vous avanciez sur une trampoline, chacun de vos pas semble vous exposer à activer des ressorts de nature à vous étonner, à vous méduser, à vous faire sursauter, à vous ébranler.  Ce phénomène vous maintient dans une incertitude certaine, comme si vous ne pouviez plus jamais prévoir quand vous risquez de voir une bombe exploser dans vos parages ou une doline s’ouvrir sous vos pieds.

   Pourtant, malgré l’impression que vous vous exposez souvent, impuissants, autant à des surprises agréables que désagréables, de nature à menacer votre sécurité et votre intégrité, tout continue de se produire dans l’ordre, engendrant certaines déstabilisations de nature à vous tirer de vos ornières profondes, de vos croyances trop tenaces, de vos comportements trop certains et de vos attitudes arrogantes.  Votre crainte d’avoir pris une mauvaise direction ne provient que de votre manque d’habitude à vivre des expériences aussi imprévisibles et apparemment arbitraires ou aléatoires.

   Nous devons vous concéder que vous suivez présentement un parcours délicat, autant dans le visible que dans l’invisible.  Certains, trop intimidés, redoutent tellement de voir une bombe exploser de l’un ou de l’autre de leurs côtés ou de s’enfoncer dans une spirale les entraînant inopinément vers le bas, à leur passage, qu’ils se réfugient dans un genre de solitude amère ou suspicieuse ou dans un flottement béat, ne pouvant plus aller de l’avant.  Pourtant, c’est justement ce qu’il importe le plus de faire, que de continuer de prendre de l’altitude, pendant que, grâce à votre vision périphérique, vous assistez à l’apparent spectacle d’événements terribles ou de situations injustes.

   Bien sûr, vous devez faire preuve de compassion et de solidarité dans les expériences catastrophiques ou chaotiques que mène votre espèce, mais votre premier devoir de modèles n’est-il pas d’apprendre aux gens qui sollicitent votre aide à pêcher, plutôt que de pêcher à leur place dans votre intention pure, pourtant mal avisée, de leur fournir des poissons?  Rester centrés et concentrés sur le Grand But de l’Évolution, n’est-ce pas pour vous la meilleure manière d’affronter chaque expérience qui se présente comme un Être de Vérité rayonnant d’amour et de justesse?

   En fait, vous vivez des jours où vous êtes déjà personnellement tellement interpelés par des choix pressants et par des activités importantes qui vous maintiennent dans le feu de l’action que vous devez apprendre à d’abord penser à vous-mêmes et à vous accorder la première place, quelles que soient les attentes et les réclamations apparemment justifiées d’autrui.  Pour éviter de vous vexer, nous dirons tout simplement que nous ne sommes pas certains que votre empressement présent à aider autrui, plus souvent justifié par les émotions ou l’égotisme, s’exprime dans les meilleures formes, cultivant la dépendance plutôt que le sens des responsabilités.  Mais cela vous regarde…  Cependant, vous ne devez pas vous surprendre que, à la fin de certaines journées, vous ayez l’impression de ne pas avoir atteint vos objectifs ou de vous sentir vidés après avoir été forcés de laisser certains travaux en plan.

   Par bonheur, ces inconvénients ne vous empêchent pas de progresser constamment et d’aller de l’avant, même lorsque le constat de la situation apparemment précaire du monde, qui ne cesse de se détériorer, vous afflige.  C’est surtout à ce moment que vous devez vous rappeler que, à des niveaux profonds de votre Réalité, vous aviez pris ce rendez-vous avec l’histoire planétaire, même si vous saviez que, au terme de la dissolution de la troisième dimension, vous devriez connaître des heures sombres.  Ne vous êtes-vous pas incarnés à la présente époque pour faire une différence dans l’orientation du destin de la Terre et de tous ses habitants?

   Dans les heures dramatiques, vous trouvez l’occasion la plus propice de laisser s’exprimer le Savoir de votre cœur qui ne peut que vous confirmer que, à chaque instant, tout se passe pour le mieux, ce qui ne peut que vous aider à garder votre équilibre et votre santé mentale et à vous rétablir dans un rayonnement amoureux, la meilleure clé du Salut ou de la Délivrance.  Le Savoir sacré qui émane de votre Centre divin agit à la manière d’une boussole intime qui pointe toujours vers le Nord et qui peut vous confirmer que vous suivez toujours la bonne Voie.  Cette petite prise de conscience devrait servir à vous convaincre que, à chaque étape que vous franchissez, dans la mesure où vous restez centrés sur le moment présent, vous vous maintenez dans la bonne direction.  Celui qui se présente comme un Être de Vérité ne peut que toujours se trouver au bon endroit et au bon moment, muni de tous les moyens parfaits, pour mener l’expérience la plus salutaire.

   Alors que vous vivez les derniers moments de dualité dans une densité qui s’atténue sans cesse davantage, vous avez besoin de trouver une manière d’intégrer les énergies intenses qui vous parviennent et qui augmentent votre degré de stress.  Vous n’y parviendrez que dans la  mesure que vous développerez la conviction que les événements qui se produisent dans le monde ne représentent que le déroulement transitoire tel que vous pouvez le capter dans la matière résiduelle, mais qu’ils n’ont rien de commun avec ce qui se produit en réalité dans les niveaux supérieurs.  Il se peut que les derniers épisodes du destin humain s’écrivent dans le sang et les larmes, mais, en même temps, vous, les gens plus lumineux, vous avez commencé à écrire le premier chapitre glorieux du Monde nouveau à l’encre indélébile de l’Amour et de la Vérité.

   Tout ce qui vous entoure passe par un changement prodigieux.  Que vous en ayez conscience ou pas, vous-mêmes vous vous transformez profondément.  Voyez comment vous vous souciez de plus en plus de ce que vous mangez, de votre état physique, de la qualité de votre environnement, de la sincérité dans vos relations, de la satisfaction que vous procure votre emploi ou votre lieu de résidence.  Ne vous surprenez-vous pas à apprécier des aliments ou des mets que vous vous interdisiez jusqu’à récemment, à frayer avec des personnes que vous n’auriez jamais approchées il y a peu de temps, à vous découvrir le courage de quitter un emploi ou un domicile qui ne vous inspirent plus, à vous démontrer plus généreux et moins mercantiles dans vos investissements auprès d’autrui parce que vous avez la conviction que ces changements, qui ont parfois exigé de vous une bonne part de renoncement, sont porteurs d’avenir ou expriment la Vérité de la Vie?  Nous n’irons pas jusqu’à dire que, dans tous vos choix récents, vous avez fait les meilleurs, mais nous reconnaissons que, tôt ou tard, le seul fait d’avoir accepté d’opter pour le changement vous révélera  sa finalité de vous avoir induit dans une transition qui vous aidera à en accepter de plus inquiétants ou de plus pénibles, mais nécessaires.  En ce moment, tout sert toujours quelque fin inconnue qui se démontre toujours avantageuse à son terme.

   Plusieurs découvrent soudainement qu’ils deviennent allergiques à nombre des activités auxquelles ils se sont adonnés avec plaisir dans le passé ou qu’ils ne peuvent plus supporter autour d’eux des possessions anciennes dont ils ne songent qu’à se départir.  Si c’est votre cas, vous devriez en profiter pour vous livrer à un bon ménage dans toutes vos affaires : livres, vêtements, bibelots, collections, etc.

   Bref, vous gagneriez à faire le tour de toutes boîtes, armoires et placards, même à remettre en question certains de vos passe-temps, des lieux que vous fréquentez ou, mieux, de vos dépendances.  Vous ne sauriez imaginer les bienfaits et le bien-être que vous pourriez vous attirer en vous départissant de tout ce qui ne vous sert plus, dont vous n’avez plus besoin ou que vous n’appréciez plus.   Cette révision de fond en comble ne pourrait que vous démontrer à quel point vous avez déjà changé dans la transition imperceptible d’un monde à un autre.  Surtout, vous dégageriez de l’espace, autant physique que subtil, pour accueillir davantage des merveilles inhérentes au Monde nouveau.

   La nouveauté et la vérité s’installent de plus en plus sûrement dans votre réalité quotidienne, autant personnelle que collective, de sorte que, au-delà des pleurs et des grincements de dents, vous traversez un cycle des plus emballants, qui ne cesse de dévoiler ses plus lumineuses couleurs.

   Dans la présente phase, votre mission première devient celle de récupérer votre pouvoir et d’exercer votre souveraineté, ne serait-ce qu’en faisant connaître aux autres vos points d’accord et de désaccord, en précisant vos droits et vos devoirs, par exemple, le refus de rendre des comptes sur vos choix, histoire de bien clarifier vos positions, afin de rayonner plus librement.  Sans sombrer dans l’arrogance, la violence ou d’autres excès, vous devez refuser d’admettre la moindre atteindre à votre liberté, à votre dignité et à votre grandeur, afin de rayonner plus spontanément la Lumière spirituelle que vous avez acquise, vous permettant de servir de modèle discret et silencieux à vos semblables incarnés.

   Surtout, rappelez-vous sans cesse que vous avez accepté de fouler le sol terrestre afin d’activer vos facultés latentes, simplement prodigieuses, de vous redécouvrir dans votre Totalité, soit de vous reconnaître dans la plénitude, la félicité et l’omnipotence amoureuse de votre divinité.  Aussi gagneriez-vous à rester totalement présents à chaque moment qui vous est offert, dégagés autant du passé que de l’avenir, puisqu’il contient tout et qu’il représente le moment où tout, enfin, peut devenir possible, jusqu’à la réalisation de vos plus rands rêves.  Que vous le réalisiez ou pas, vous vivez déjà le Ciel su Terre!  Il ne vous reste plus qu’à vous ouvrir à votre Réalité originelle et à vos pleins pouvoirs spirituels.

Quelle est la clé de votre Salut?

   Nous vous l’avons tant répété, la clé de votre salut réside dans votre degré d’amour qui, dans la présente dynamique, peut seul vous amener à récupérer votre entière liberté, à faire table rase du passé et à vous abandonner avec confiance à la Lumière divine, comme un nouveau-né, l’unique moyen de faciliter votre transition de l’ancien monde au Monde nouveau du Paradis restauré sur Terre.  Ce n’est qu’alors que, bien guidés de l’intérieur, par la seule instance compétente en pareils moments de changements et de transformations, votre Centre divin, vous pouvez avancer en toute confiance, détenant la certitude que vous suivez la bonne voie, la vôtre, ce qui vous permet de faire confiance à ce que vous savez, malgré ce qu’en disent et en pensent les autres.

   En ce moment, pour vous rénover, bien que mieux inspirés que jamais, vous n’avez pas d’autre choix que de partir d’où vous êtes et, alors que vous ne détenez pas encore suffisamment d’éléments pour comprendre de quoi sera fait votre nouveau destin, de vous abandonner à la Lumière divine qui, à titre d’Intelligence parfaite, peut suppléer à vos apparentes limites.

   Mais, simultanément, vous pouvez obtenir le constat que vous ne cessez de changer dans le fait que les considérations mentales ne monopolisent plus l’essentiel de votre attention, que croît en vous un sentiment d’insatisfaction par rapport au statu quo dans lequel le monde tente de se maintenir, que vous vous formez une volonté ferme de vous libérer de vos chaînes et de vos attachements, afin de changer pour le mieux.

   Ainsi, selon les jours et les nouvelles qui vous parviennent, à travers une météo qui semble déréglée, vous passez par des moments de grand apitoiement et de lourde tristesse quand vous observez l’exploitation mutuelle de vos semblables et l’état dysfonctionnel de votre planète, des états intimes qui se transforment aussi soudainement en une joie indescriptible lorsque vous constatez, dans vos parages, certains élans nouveaux d’amour, plus sincères et authentiques que jamais, pouvant vous émouvoir jusqu’aux larmes.

   Du reste, dans vos déplacements, comme chez vos visiteurs, vous découvrez de plus en plus de gens qui savent se démontrer d’une bonté et d’une générosité exceptionnelles à votre endroit, ce qui vous permet de constater que grandit le nombre de gens qui s’éveillent à la Lumière spirituelle et qui vivent dans la sincère compassion et la véritable bienveillance, dans leur désir d’aider l’humanité et les autres créatures, dont un grand nombre se retrouvent, présentement, dans u état de précarité ou dans une situation de crise.  En outre, vous constatez que, partout, la Vérité sur les abus remonte à la surface et se dévoile au grand jour, comme si l’Ombre occupait de moins en moins de place dans le monde contingent.

   En substance, voilà comment le mois de mai, un autre mois brillant, malgré les apparences, s’est présenté à vous, vous imposant de passer résolument à l’action et d’avancer plus loin que vous ne le croyez, ce que vous avez pu mesurer par les accomplissements personnels que vous avez connus.  Tout a concouru à vous démontrer que vous aviez mis de la distance entre l’ancien monde et vous et que vous aviez pris une direction bien différente de la majorité des gens, moins conscients, qui vous entourent.  Lancés dans cette énergie nouvelle, d’une grande fraîcheur, vous avez réussi à cerner des réalités que vous ne perceviez même pas encore, il y a peu de temps, autant en vous-mêmes que dans vos relations, vos motivations, en raison d’un profond désir de vérité et d’authenticité.

   Évidemment, dans votre nouvelle expansion, pris dans le feu de l’action, car, certains jours, vous n’avez pas chômé, il vous est arrivé de vous sentir détachés de l’ancienne réalité comme si vous ne viviez plus en ce monde.  Par moments, perdu dans une complète solitude, vous avez pu vous sentir comme un appareil des premières années de la téléphonie qui, jusque-là relié à un standard comportant des centaines de prises, venait soudainement d’en être débranché.   Pour un moment, vous avez pu perdre contenance et vous sentir à plat, comme un ballon complètement dégonflé.  Mais il fallait que vous passiez par ce débranchement massif, produit dans une seule opération, pour vous permettre de vous relier à un système complètement nouveau.  C’est au cours de cette phase de grand vide, qui vous a imposé une nouvelle plongée dans vos profondeurs, que vous avez pu produire une fusion avec le Paradigme du Monde nouveau.

   Ainsi, malgré la somme des distractions et des défis que le dernier mois vous a présentée, vous avez réussi à vous ancrer à une telle profondeur de la Réalité nouvelle que les événements du monde, les soubresauts de la Nature, outre votre propre virée dans le manège de montagnes russes, vous ont beaucoup moins affectés qu’auparavant.  Vous avez été placé dans un contexte temporel qui vous a permis de constater la vanité de la plupart de vos illusions et de vos attentes dans une phase d’élévation où vous ne receviez plus ce que vous demandiez, sans pour autant être privés de quoi que ce soit dont vous avez besoin pour vous accomplir.

   Pour tout dire, au cours de la plongée du mois de mai, tout s’est placé dans un alignement imposant votre accès dans un nouveau plan de conscience en vous plaçant, à nombre d’égards, devant la vérité nue.  Vous n’aviez pas d’autre choix que de mieux vous situer dans l’immédiateté.  En vous forçant à approfondir votre vérité, à affermir votre courage et à développer une plus grande simplicité, le mouvement vous imposait de faire un bond plus avant dans la Nouvelle Réalité.  En cela, les éclipses du moins ont contribué à éliminer les anciens conditionnements, permettant à chacun de s’enfoncer plus avant dans le décor du Monde nouveau, ce qui vous a permis de vous ouvrir à sa réalité qui vous devenait plus palpable ou plus évidente.

   Le mois de mai s’est fermé à la manière d’une explosion de pièces pyrotechniques, certains jours de grande fête, en raison de l’ouverture d’un Portail majeur, qui s’est produit du 29 mai au 7 juin, qui, du coup, relançait le mouvement du changement et de la transformation, ce qui s’est produit comme par la réinitialisation d’un ordinateur et qui a forcé plusieurs éléments à trouver leur juste place dans la trame encore énigmatique de votre vie.   Désormais, dans la Spirale de votre vie, vous ne pouvez que constater que le Labyrinthe cosmique continue de se déployer devant vous, vous entraînant dans une nouvelle phase évolutive.

   Dans le Grand Cercle de la Vie, qui va de l’Alpha à l’Omega, le périple particulier de chacun le mène, à travers une Spirale infinie, de l’entrée du Labyrinthe de la Vie à son centre, ce qui procède par un éloignement apparent de la Source originelle, suivi d’un retour vers elle.  Dans ce parcours qui ne cesse de vous élever sur une nouvelle spire de conscience, vous pouvez avoir l’impression, tantôt de vous approcher du but tantôt de vous en éloigner.   Bien que le labyrinthe représente un instrument utile dans la nécessité de transcender divers aspects de votre vie à travers la dualité, il n’en comporte pas moins, lui-même, des éléments qui induisent dans les extrêmes.  De même, bien qu’il ne comporte qu’une voie, celle-ci emprunte des virages et des détours soudains, autant à droite qu’à gauche, de sorte que vous ne parvenez jamais à atteindre son centre qu’au terme de votre excursion au terme d’éons d’expériences en incarnation.

   C’est ce qui explique que nombres d’aspects de la vie courante semblent vous enfermer dans un état de séparation, le résultat de l’illusion qui est le propre de la dualité.  Vous pouvez en trouver des exemples dans votre degré de patriotisme, de foi religieuse, d’estime pour votre alma mater, de ferveur sportive pour une équipe, d’attachements dans vos relations humaines, de consécration à vos proches, d’engagement à l’endroit de votre carrière ou de votre profession,  de fierté pour votre statut social, etc.  Le mécanisme de verrouillage détermine votre degré de résistance à la vie qui se déploie au-delà de ces contingences humaines.  Mais vous, dans votre attachement à vos habitudes et à vos routines, au statu quo, à votre zone de confort ou de sécurité, à vos croyances, à votre culture, à vos traditions, à vos êtres préférés, vous pouvez retarder la nécessité de vous familiariser avec les mœurs des étrangers, leur coutumes, leur langue, ce qui vous emprisonne dans votre spécificité nationale, religieuse, philosophique, etc.  Mais vous devez savoir que tant que vous résistez à vous ouvrir à d’autres impressions, vous maintenez votre enfermement, vous condamnant à des réflexes récurrents, à des réactions hostiles et à des expériences répétitives.

   Dans ce contexte, ce n’est que lorsque vous mettez un terme à toute résistance que, par une expansion de la conscience, tout peut enfin devenir possible.  En devenant citoyen du monde ou du Cosmos, vous apprenez à dépasser le patriotisme caractéristique de votre nationalité, le rituel de vos habitudes quotidiennes, la contrainte de votre type d’alimentation, les spécificités rigides de votre langue de naissance, les croyances de votre affiliation religieuse, etc.

   Malgré une imprégnation importante, inhérente à votre présente expérience en incarnation, vous devenez un simple être humain qui peut conserver quelques relents de la dernière nationalité à laquelle il a appartenu, mais sans s’imposer le comportement unique et particulier de sa dernière profession, de ses croyances, de ses valeurs et le reste.  Dans une rencontre, il n’y a plus de Français, de Canadien, d’Étasunien, d’Allemand, d’Espagnol, de Portugais, de Chinois, de Japonais, il n’y a qu’un rassemblement d’êtres humains amoureux, fraternels, solidaires, avec leur formation et leurs compétences propres, unis dans la recherche du bien-commun, de l’accomplissement de l’humanité, de la manifestation du Plan divin.

   L’être ouvert, parce qu’amoureux, met un terme à cette résistance qui  l’empêche d’élargir ses connaissances, de confronter ses croyances, d’agrandir son propre être.  Il ne représente plus un voyageur limité par les contours, les modalités et les accidents de la voie qu’il suit dans son labyrinthe, il devient l’explorateur d’un Univers infini dépourvu de limitations.  Ce n’est qu’à ce moment qu’il peut s’extirper du labyrinthe qu’il suivait en transcendant toutes ses valeurs antérieures.  À partir de ce moment, le labyrinthe lui-même se dévide et perd son emprise sur vous.

   Autrement dit, le labyrinthe commence à perdre de sa consistance dès qu’un être cesse de résister à ce qui se présente à lui et qui, dans l’Ordre cosmique, ne se présente pas au hasard.  C’est par la résistance d’un être que le labyrinthe se forme puisque c’est son opposition même qui amorce la formation de sa spirale.

   Dès qu’un être accepte dans une égale sérénité ce qui est appelé à se produire ou à ne pas se produire, il commence à avancer en ligne droite ascendante, il s’engage sur la Voie de l’Amour et de la Vérité.  Les contingences rigoureuses du labyrinthe se dénouent, se transforment en spirales de plus en plus lâches, puis en une belle ligne droite, ce qui permet au voile d’Illusion de se dissoudre.  Les défis de la vie cessent d’avoir de l’importance, affectant de moins en moins.  Chez un être, les anciennes définitions disparaissent dans la mesure qu’il cesse de s’identifier à ce qu’il a été, s’ouvrant plutôt à son Essence éternelle, infinie.  Il se dégage de l’ancien gabarit de la dualité et il entre dans l’immortalité de l’Éternité.

   Il s’est passé plus de six mois depuis la dernière activation du Portail de l’Ascension, celle du 22 novembre 2012.  Dès l’ouverture de ce Portail sublime, le Diamant de l’Invisible a commencé à se rendre visible, donnant accès, par une grande expansion, au Monde nouveau résidant au cœur d’un paradigme tout neuf, complètement inédit.  Depuis, vous avez commencé à explorer, par divers tâtonnements, votre nouveau décor, pendant que, à la manière d’un serpent, vous vous libériez progressivement de couches de peau successives et que vous augmentiez votre Sagesse et affermissiez votre Vérité.

   Comme vous avez pu le constater, le Royaume agrandi du Diamant de l’Invisible est bien différent des réalités que vous avez connues antérieurement, puisqu’il s’agit d’un Univers divin et magique que vous ne pouvez pas comprendre à partir de votre entendement limité et de vos anciens critères.  Pour l’explorer, vous ne détenez aucune carte géographique, aucune méthode ni aucun manuel de référence.  Tous, vous vous retrouvez sur un même pied à titre d’explorateurs du Royaume enchanté du magnifique et grandiose Nouveau Paradigme.  En outre, chacun d’entre vous représente l’une des sages-femmes appelées à produire son enfantement dans la réalité physique de la Terre.

   De ce fait, vous pouvez spéculer sur ce que comporte la Réalité nouvelle, vous pouvez tenter de mesurer les changements qu’elle peut produire, chercher à prévoir les défis qu’elle comportera, imaginer ce à quoi elle pourra ressembler, même exécuter des mandalas aux vives couleurs la dépeignant avec exactitude, à partir d’une résonance énergétique avec  son panorama tout neuf ou aspirer fortement à vivre vos rêves les plus fous dans cette Maison retrouvée de vos Parents cosmiques.  Pourtant, rien de tout cela ne vous permettra de la connaître tant que vous ne la ressentirez pas à travers une expérience directe, une expérience que vous ne parviendrez même pas à décrire avec vos mots limités.

   Pour mieux vous faire comprendre ce qui se passe présentement, dans la transition du vieux monde au Monde nouveau, vous devez vous former l’image que vous assistez à une représentation dans un théâtre doté d’une scène rotative.  Au moment de présenter un nouvel acte, la scène tourne pour transporter les spectateurs dans un décor complètement différent.  De la même manière, en ce moment, dans une complète transition, le décor de votre ancien monde s’évanouit à votre regard pour faire place à un autre, entièrement nouveau, celui de votre nouvelle expérience.  Tout se passe à l’intérieur d’un même théâtre, qu’est l’Univers, situé dans les mêmes paramètres spatio-temporels de votre planète, alors que vous vivez toujours dans un même corps.  Pourtant, dans la continuité de la Vie, vous vous retrouvez dans une réalité complètement différente.

   Lorsque vous pénétrez consciemment dans la Réalité nouvelle, tout peut arriver!  Le pouvoir de changement et de transformation dont vous vous rechargez inconsciemment assure le rajustement de tout ce qui vous constitue et vous entoure.  Plusieurs éléments se mettent à évoluer tandis que les obstacles qui s’étaient démontré les plus résistants cèdent ou que les difficultés s’aplanissent.   Des portes s’ouvrent, des feux de circulation tournent au vert, le Soleil se met à briller de nouveaux feux.  Ainsi, des tâches jusque-là difficiles s’accomplissent en toute facilité.  Des ajustements et des faits de synchronicité deviennent la norme du quotidien.  Même que, dans une certaine simultanéité, la plupart des choses trouvent leur juste place et trouvent leur bonne position.  Comprenez donc que, maintenant, le temps est venu où vous verrez se réaliser vos rêves les  plus fous.

   Mais tous ces événements ne peuvent aller sans un approfondissement de votre Réalité intérieure.  Vous devez faire passer l’ensemble de votre être dans la Réalité nouvelle si vous comptez voir le Monde nouveau se dévoiler dans la réalité extérieure du fait qu’il ne peut que provenir du reflet, autour de vous, de votre réalité intime.  C’est le sens de la maxime qui atteste que vous êtes le Sauveur que vous attentiez.  Justement, les présentes énergies, d’une subtilité nouvelle, vous aident à faire occasionnellement l’expérience soudaine d’une profonde reconnaissance de votre Réalité divine.  Bien que cela ne soit pas encore devenu un phénomène permanent, cela vous arrive enfin, et de plus en plus souvent.  Par moments, vous pouvez comme voir, goûter, ressentir la Réalité nouvelle.

   En pareil cas, vous pouvez être assurés que, d’une façon ou d’une autre, dans votre abandon, par l’Œuvre de la Lumière divine, vous avez perdu une autre part de vos masques et de vos déguisements, avec une couche de fausseté, ce qui se poursuivra jusqu’à ce que l’Essence véritable de votre Être profond et de la Réalité véritable s’établisse à demeure dans votre conscience.  Au fur et à mesure que vous vous immergez dans le Monde nouveau, vous assurez un approfondissement de vos diverses relations.  Il s’établit entre vous et les êtres que vous fréquentez ou qui s’ajoutent à la liste de vos connaissances un amour plus fort et plus vrai, pouvant atteindre jusqu’à vos êtres chers qui ont transité de l’autre côté de la trame de la Vie.

   Tout cela résulte du fait que le voile d’Illusion ne cesse de s’amenuiser ou de s’amincir.  Ainsi, vous ne devriez pas vous étonner que des êtres que vous avez aimés dans le passé, ce qui peut inclure des membres de votre famille ou des gens que vous avez aidés, effectue un retour dans votre environnement.  Même si vous n’aviez plus de contact physique avec eux depuis des années, cela ne signifiait pas qu’ils vous avaient quitté, mais qu’ils s’étaient simplement écartés pour diverses raisons.

   De toute manière, avec l’accroissement de votre énergie amoureuse, bien des gens qui vous rencontrent se sentent d’emblée comme une part de vos êtres chers.  Vous le savez, tous les êtres se tiennent, peu importe la distance physique qui les sépare : tous les êtres sont si fortement soudés dans l’Être-Un qu’aucun membre de votre espèce, quoi qu’il fasse, ne peut se séparer des autres.  C’est ce qui fait dire que le Paradis ne peut être dit complet tant que tous les égarés n’y sont pas de retour.

   Il ne se produit jamais de séparation entre des Êtres vrais, où qu’ils choisissent de vivre sur la planète, pas même avec ceux que vous n’avez jamais pu rencontrer ni avec ceux dont vous n’avez jamais réalisé l’existence.  En tout cas, si vous êtes un véritable Phare de Lumière, vous êtes reliés à tous les membres de la Famille d’An, surtout depuis que les liens se sont renforcés, lors des diverses activations des Portails de l’Ascension.

   Au cours des dernières années, lors de séparations, dont certaines ont pu ressembler à des trahisons ou se produire dans la violence, certains d’entre vous ont senti que leurs liens avec certaines personnes s’étaient fragmentés et affaiblis, pouvaient même s’être défaits complètement.  Aussi, dans leur rôle d’éclaireur ou de meneur, ont-ils pu éprouver une grande déception et dégager l’impression d’avoir échoué dans leur mission.  Désormais, ceux-là pourront récolter les fruits de leurs efforts sincères et réaliser, par certains retours, que ces relations s’étaient plutôt affermies dans la Puissance de l’Être-Un, ce qui ne pourra que soulager leur conscience, les réconforter, même les réjouir.

   Partout, dans le monde, les gens ressentent l’envie de se rapprocher et de dépasser les différences apparentes.  La conscience de l’Unité des êtres s’affermit de sorte que les êtres authentiques, vrais et amoureux ne peuvent que ressentir un désir de solidarité humaine.  Ils ne savent que trop bien que, d’un certain point de vue, tous font partie du même destin et que ce n’est qu’en se rapprochant et en collaborant qu’ils parviendront à en assurer la réalisation heureuse.  L’Amour pur établit progressivement son empire à travers tous les plans de la Conscience cosmique, ce à quoi la Terre, avec ses créatures, ne peut échapper.

   Même si ce n’est pas un modèle idéal d’intervention, c’est ce qui explique que, dans tous les pays, des gens s’unissent en un seul corps pour protester contre les abus de pouvoir, la corruption, l’exploitation, l’appât du gain, l’usage du nucléaire, le manque de liberté, les atteintes aux droits de la personne, les méfaits envers les animaux, la violence exercée contre les êtres faibles et démunis et la pollution de la planète.

   Pas étonnant puisque, dans le renforcement de la compassion, les inégalités, l’iniquité, les injustices, tous les déséquilibres apparents apparaissent plus intolérables que jamais.  Le plus étonnant, dans ces regroupements, c’est que, souvent, ils se composent de gens qui, en temps normal, sembleraient n’avoir rien en commun.  La multiplication des scandales amène les gens à mieux se renseigner sur leurs conditions de vie, sur la qualité de leur alimentation, sur leur rôle en tant que consommateurs.

   Cet élan fera que, bientôt, vous verrez l’inévitable se produire pour déloger les pouvoirs en place qui ne jouent pas convenablement leur rôle social afin d’améliorer l’existence de tous les êtres humains.  Tout ce qui ne sert pas la Lumière est appelé à exploser ou à imploser dans des circonstances plus ou moins atroces selon le degré de résistance des divers exploiteurs, rebelles et tyrans.  Vous vivez la transition de l’amour du pouvoir au Pouvoir de l’Amour.   En cela, individuellement et collectivement, le mois de juin se démontrera très fertile en initiatives favorisant l’amélioration des conditions de l’humanité à l’échelle planétaire.

   Pendant que de nouveaux aspects de la Réalité nouvelle se dévoilent, de nouvelles couches d’illusion sont débusquées et desserrées.  De plus en plus de gens semblent choisir de quitter la planète;  presque tous peuvent constater que des gens de leur entourage font ce choix de manière naturelle ou artificielle, mais ce phénomène les affecte de moins en moins en raison d’une compréhension accrue du rôle fonctionnel de chaque être dans l’économie planétaire et de sa responsabilité personnelle dans ses choix.  Chacun apprend à se dire : «Cela est!» ou «C’est son choix!»  Tous se savent reliés d’une manière ou d’une autre, autant d’un côté de la trame que de l’autre, l’Énergie divine transcendant les dimensions.  Rien ne se perd, rien ne se crée, tout se transforme.  Il n’y a de perte nulle part, uniquement une expansion, surtout maintenant que la forme devient de moins en moins lourde et contraignante.

   Présentement, vous êtes tous conviés au lieu de rassemblement qui est le Nouveau Monde.  Il s’agit d’un espace subtil vaste et nouveau qui s’ouvre en chacun de vous.  Il n’y a que là que vous pouvez vous rassembler dans l’Unité comme un seul Être et engendrer pour tous le Destin heureux d’un Paradigme nouveau.  Les Joyaux de la Couronne résident dans ce nouveau décor qui vous échappe de moins en moins.  Sauf que vous devez savoir que ces Joyaux, ils vous représentent, de sorte qu’il importe que vous y trouviez votre place particulière et votre juste position.  C’est le moyen par lequel vous pouvez constamment et continuellement établir un contact les uns avec les autres.  Malgré qu’elle n’ait été qu’apparente, la séparation n’existe plus : vous êtes redevenus UN.

   Vous qui aimez rester à l’écoute des Guides de la planète, souvenez-vous que c’est dans ce qu’ils vous proposent, qui vous semble le plus contraire à vos conceptions antiques, donc qui vous apparaît le plus difficile à comprendre, à accepter et à intégrer, que vous vous affranchissez le plus des anciens conditionnements et des fausses croyances qui vous reliaient à la Roue des réincarnations et vous y gardaient prisonniers, maintenant votre fréquence très basse, ce qui réduisait d’autant vos chances de Libération ou vos possibilités d’Ascension.

   En ce milieu de l’année 2013, vous traversez une période de crise et de chaos que l’Absolu, dans sa volonté de vous tirer rapidement de votre drame immémorial, a judicieusement orchestrée pour mettre les êtres humains incarnés à l’épreuve afin qu’ils découvrent leur propre reflet dans ce qu’ils ont à vivre.  Chacun sera poussé à bout, s’il le faut, pour obtenir qu’il renonce à ses fausses croyances, qu’il cède dans ses attachements stériles, qu’il renonce à son ego prétentieux, qu’il change de comportement, dans son entêtement d’être rebelle ou révolté, afin de s’ouvrir aux nouvelles alternatives propres à faire rejaillir partout la Conscience universelle, fondée sur l’Unité de toutes choses.

   Dans cette rénovation mondiale, les hommes politiques, marionnettes des Forces occultes, prisonniers de leur mentalité égotique et de leur mentalité patriarcale, réagissent par une tentative de contrôle et de domination, dans l’espoir de pouvoir continuer à imposer leur vision du monde, recourant aux anciennes ressources et tactiques, généralement onéreuses et répressives, d’une présumé État de droit.  Divisant pour mieux régner, il leur arrive même d’engendrer des problèmes sociaux, de connivence avec les grands argentiers et les puissants commerçants, pour mieux se présenter ensuite en héros sauveurs du peuple, oubliant que ces anciens réflexes sont ceux qui les desservent le plus, précipitant leur chute.

   Car, en tentant de faire perdurer des moyens de la lumière inversée, dans un monde qui a accédé à la Lumière directe de l’Esprit cosmique, c’est plutôt eux qui se préparent un sort peu enviable ne pouvant s’attirer rien d’autre, par un juste retour de leurs choix désuets, qu’une régression accélérée suite à une déchéance fatale.  Celui qui recourt aux armes inférieures d’un temps révolu n’a plus de puissance que celle des reliquats de densité et de dualité, impropres à mâter les convulsions mondiales engendrées par des populations plus éclairées et mieux informées qui ne cèdent plus à la menace parce qu’ils en ont marre des problèmes engendrés artificiellement pour les maintenir dans le doute, la peur,  les limitations, la pénurie, la division et la servitude.

   Il y a fort à parier que, dans son aveuglement, un tel être n’a pas compris qu’il doit d’abord, et de toute urgence, remettre ses comportements malsains en question, surtout celui de tenter de continuer à imposer ce qui l’arrange plutôt que ce qui est en vérité et sert tout son peuple, ce qui commence par le droit de chacun à la liberté et à la souveraineté.  Dommage pour lui puisque, bien que cela lui soit insupportable de ne plus pouvoir maintenir le statu quoi et qu’il se cantonne dans le déni de sa dérive progressive, la Vérité qui émane désormais des Phares de Lumière, qui ne redoutent plus ses attaques et ses tentatives de sabotage visant à les discréditer, brillent d’un immense éclat, par affirmation de la Vérité et refus des compromis, dissolvant de plus en plus rapidement ce qui faisait sa force, perdant toute possibilité de pouvoir continuer à s’appuyer sur un système d’abus, masqué par des cachotteries et des mensonges.

   Un sage vous a rappelé de manière judicieuse que votre monde se divise en trois catégories de personnes : celles qui savent, celles qui ignorent et ceux qui croient savoir, qui deviennent souvent les opposant les plus tenaces, les plus redoutables et les plus sceptiques du salut de l’humanité.  Le problème c’est de savoir lequel, à votre insu, vous suivez, car celui qui vous apparaît le plus authentique représente souvent l’être le plus sombre qui a très bien su dissimuler ses ténèbres derrière son apparente lumière.

   C’est souvent celui qui, dans son apparente simplicité, son apparent dénuement, son apparente banalité, voire son apparente perversité, vous lance le défi apparemment révoltant, pour vous amener, dans une épreuve initiatique, à vous dépasser, soit à activer une force latente personnelle, qui porte la plus grande Lumière et vous rend le plus grand service.  Il n’est pas demandé au Sage de reproduire l’image que vous vous faites d’un tel être et de vous lancer les seuls défis qui trouvent votre assentiment, mais ceux qui vous libèrent de vos limites, vous tirent de votre prison et vous amènent à exprimer votre propre Maîtrise spirituelle, afin de parvenir à vous détacher de lui, sans rompre la communion spirituelle.

   Pensez-y bien : n’importe quel être incarné ne saura jamais ce qu’il peut gagner d’une expérience qu’il n’a jamais faite tant que, refusant l’avis d’autrui, ces conseilleurs qui ne sont pas les payeurs, il ne décidera pas de l’apprendre par lui-même, au risque autant de se tromper que d’avoir raison, parce que, du coup, il en aura ajouté à la somme de ses certitudes.

   À chaque moment, sur la Voie de l’Évolution, chacun reçoit ce qui lui revient, conformément au projet de son âme, déterminé par son Esprit divin, alors qu’il ne cesse de rétablir sa reconnexion à la Source unique.  C’est par son positionnement intime que chacun peut déterminer la vitesse de sa réalisation et la facilité de son parcours, d’où il importe que vous évitiez la tension et la résistance.  Désormais, par un étrange paradoxe, ce n’est que dans un abandon complet et inconditionnel à la Lumière divine que vous pouvez obtenir ce que vous espérez.  Aussi gagneriez-vous à vous soumettre à la prise en charge de la Lumière unique.

   Enfin, le moment est vraiment venu où chaque être humain peut redevenir, en s’éveillant, un être pleinement conscient, capable de réaliser qu’il ne fait qu’un avec l’Absolu et avec toutes les créatures, ce qui requiert l’abandon complet des anciennes conceptions, surtout des anciennes habitudes de jugement et de ressenti, de même que des sentiments de culpabilités, du mépris de soi, des peurs inutiles, des doutes stériles.

   Dans ces circonstances, vous devriez vous abstenir de juger de la qualité de l’un de vos semblables ou de la voie qu’il suit parce que vous ne pouvez obtenir aucune idée des raisons pour lesquelles il a choisi de la suivre ni de la destination où elle peut le mener, puisque, comme vous, il l’a déterminée avec beaucoup de soin avant de s’incarner, à la lumière de son âme, pour l’adapter à ses propres besoins évolutifs, dans un système où l’Absolu à choisi de connaître tout ce Qu’il est, dans tous les registres positifs et négatifs de son Être infini.  Cela ne devrait-il pas inviter chacun à vivre et à laisser vivre, à la manière de son Créateur, sans jugements, sans attaches et sans attente de résultats précis?

   Chacun a reçu la vie afin qu’il parvienne à se connaître, à s’aimer et à s’accomplir, ce qui implique qu’il en vienne à aimer et à bénir toutes les autres formes de vie, en évitant de se les approprier, de les asservir, de les domestiquer, de les manipuler, de les exploiter, de les dominer.  Un être n’est libre que dans la mesure de son degré d’éveil ou d’ouverture de conscience, ce qu’il réalise en apprenant à se connaître, en récupérant sa propre liberté et en exerçant sa propre souveraineté et en accordant en tout temps le même privilège à autrui.  En cela, il n’acquiert la Sagesse qu’au rythme de son ouverture à la vie, plutôt qu’aux activités de la survie, car seul l’idéal le plus élevé amène à échapper aux limitations et aux illusions et  à entrer dans la plénitude.

De l’aide vous provient de partout dans le Cosmos

 

   Depuis le début de l’année 2012, tant de Lumière, en provenance du Cœur de la galaxie, s’est déversée sur votre Terre, une effusion qui a triplé en intensité, depuis la fin du mois de juillet courant, que l’empire de l’obscurité et le règne de la densité tirent à leur fin.  Depuis des mois, ce rayonnement cosmique a nettoyé, purifié et sublimé tout ce à quoi vous avez donné forme, dans vos diverses incarnations, mais qui, ne correspondant pas à l’Essence de votre Nature, ne représentait qu’illusion vaine et éphémère, afin de vous permettre d’entrer dans la Vie réelle.

   Désormais, par de nombreux indices, notamment la levée progressive des derniers voiles, vous ne pouvez que comprendre que votre monde de dualité et de densité tire à sa fin, cédant la place à l’Ère de Grâce du Retour à la Maison originelle, l’État cosmique qui est la pure expression de l’Amour divin, Source de la Plénitude et, du coup, des ressources innombrables, de la prospérité infinie et de l’unité de toutes choses.  Mais vous ne pouvez prendre pleinement conscience de ce qui se pimages (2)asse vraiment en vous et autour de vous que dans la mesure où vous cessez d’autant vous extérioriser, vous laissant guider par un mental qui ne cesse de gonfler votre ego, pour vous ouvrir, par le cœur, au déploiement de la Vérité telle qu’elle est, plutôt que telle que vous la concevez ou la voulez.

   Dans ces circonstances, vous vous montreriez avisés de cultiver le détachement qui vous amènerait à ne plus faire de projets, mais à plutôt vous abandonner à la Lumière spirituelle, de manière à laisser le Plan divin vous ramener à l’Ordre de la Réalité évolutive et vous transformer.  Car le Créateur a sonné l’heure de la fin des jeux futiles et du port des masques, qui n’ont rien à voir avec votre mandat originel, un décret qui, s’il est refusé, ne pourra amener le rebelle ou le réfractaire qu’à sombrer dans l’Abîme au gré de la dissolution des derniers vestiges de la matérialité.  Mais, dans l’Amour divin, cette échéance même n’est pas envisageable, ce qui laisse entendre que l’Absolu saura s’ingénier pour ramener les récalcitrants à la raison et les amener à s’ouvrir, à leur manière, à sa Lumière.

   En ce moment, pour les êtres humains en incarnation, il ne reste plus d’autre alternative que de retourner à la pleine conscience, en faisant table rase des croyances, des connaissances et des expériences du passé, même de l’ancien paradigme, pour accueillir un nouvel enseignement, dispensé dans l’intimité de l’être, apportant de nouvelles informations plus conformes à la Vérité éternelle.

   Aussi le temps est-il venu de mettre un terme à votre velléité de jouer un rôle, même à celui de faire rayonner la Lumière, qui, à l’intérieur de chacun, peut s’occuper d’elle-même sans votre intervention, et de manière bien plus adéquate et adaptée que vous pourriez le faire.  Vous devriez comprendre que, si votre expansion spirituelle est réelle et suffisante pour servir à vos semblables, vous n’avez même pas à la proposer à qui que ce soit du fait que, par comparaison avec votre état d’accomplissement, chacun est en mesure de comprendre que vous maîtrisez une énergie prodigieuse qu’il n’a pas encore reconnu en lui, ce qui ne peut que le motiver à solliciter de lui-même votre support, le partage de vos secrets, sans que vous ayez à le proposer de quelque manière que ce soit.

   En fait, à moins d’être un Avatar, vous pouvez savoir que vous avez atteint un degré de Lumière spirituelle suffisant pour servir involontairement de guide aux autres, que dans la mesure où, justement, vous avez compris que, du seul fait que vous soyez encore incarnés, vous avez-vous-mêmes besoin de toutes vos énergies pour pousser plus loin votre propre réalisation, d’où, précisément, vous ne portez plus de jugements sur le degré d’avancement d’autrui, sur leurs choix, sur leur manière d’évoluer et que vous ne tenez plus à intervenir dans sa vie.  Plutôt, vous ne voulez plus aborder l’expérience que par le cœur, l’organe de l’amour et la voie d’accès à l’âme, qui vous permet de vous élever dans votre aspiration à retrouver l’Unité originelle.  L’Initié véritable, ce Flambeau de Lumière qui sait, vit parmi les hommes comme un être ordinaire, rayonnant ce qu’il est dans le silence et le secret, sachant qu’il n’a rien d’autre à faire que de laisser agir la Présence divine à travers lui.

   Pour tout dire, vous savez avoir échappé aux leurres de la troisième dimension, notamment à l’inclination inconscience, mais prétentieusement égotique, d’aider ou de diriger autrui, que dans la mesure où vous ne vous y sentez plus bien et que vous n’êtes pas en accord avec les jeux de dualité qui y prévalent — qui se signalent entre autre par la concurrence, la rivalité, le mensonge, l’attachement, l’esprit de possession, la domination et la manipulation, facteurs de division – ce qui vous amène à mettre toute votre énergie dans l’intériorisation qui vous permet, personnellement, de vous tirer du danger de rester piégé dans les reliquats d’un monde qui achève d’exister, mais que, par votre pouvoir créateur, vous tentez vainement de maintenir encore un temps, vous donnant l’impression de continuer à agir dans une réalité qui n’existe même plus parce que, en fait, vous vous investissez dans le vide.

   Il vous a été dit que le Sauveur viendrait comme un voleur.  Par cette allégorie, vous ne devez pas comprendre cette maxime, à la manière doloriste ancienne de l’interpréter, que le Christ s’ingéniera à venir vous appeler à le suivre à un moment où, par votre incurie ou votre manque de vigilance de tous les instants, en raison de votre fascinations pour les accomplissements illusoires et votre inclination vers les plaisirs du monde, vous risqueriez de ne pas être prêts à accepter son invitation ou dignes de le faire, mais qu’il se présentera à vous sans avertissement,  pour vous trouver dans un état de neutralité, du fait d’avoir déjoué l’anticipation de votre ego, de manière à réprimer toute peur, toute résistance ou toute tentative de sabotage de votre part.  Car le Christ tient à sauver tous les êtres incarnés, ce que, dans sa puissance et sa sagesse, il parviendra à faire.

   Ainsi, dans la présente phase d’ascension, l’Absolu continuera de respecter le rythme évolutif de chacun, qu’il a lui-même inculqué à chacun, respectant les délais dont il aura besoin pour comprendre les choix à faire.  En effet, l’Évolution cosmique consiste en un programme de découverte permettant à chacun de s’accomplir à sa manière, conformément à son mandat divin, donc dans le respect de sa compréhension et de ses moyens.  Malgré son libre arbitre, chez tout être, chaque phase du Plan évolutif s’enclenche ou s’active sans contrainte, à un moment précis déterminé par le Plan cosmique, ouvrant l’accès à un degré supérieur de conscience, n’obligeant jamais personne à emprunter une voie qu’il ne désire pas, ne sent pas, ne reconnaît pas, sauf que chaque individu finit par l’accepter, puisque la Volonté divine, qui s’exprime à travers lui, représente le Sentier unique qui mène à la pleine expression des aspirations les plus élevées.

   Toutefois, en raison des aspects intangibles du processus évolutif, dans son Amour infini, l’Absolu se plaît à envoyer ponctuellement des émissaires rappeler, a ceux qui ne peuvent encore les capter directement à l’intérieur d’eux, certaines urgences afin de ranimer l’espoir et de réactiver la ferveur spirituelle, gage d’Éveil.  Et c’est ce qu’il fait présentement à travers divers messagers, dont trop peu sont authentiques et avérés ou transmettent bien le message, que le temps est venu de laisser tomber les jeux et les masques pour réviser ses priorités, s’intérioriser, se relier à lui, s’abandonner au courant de la Vie, sur le point de transporter, par une conscience agrandie, consécutive à la dissolution des derniers voiles, dans la Réalité véritable.

   Ainsi, dûment informé, révisant tous ses choix, le Sage ne pourra que veiller à se préparer à cette transition majeure dans un état de conscience supérieur résultant de la fusion de la conscience du monde terrestre et des plans célestes par le retour à l’androgynat, soit à l’équilibre parfait des aspects masculin et féminin de l’Être total présent en chacun.  C’est ce que vous devriez avoir compris qu’il se préparait à travers les transactions des derniers mois, dont le mois de juillet a représenté, pour plusieurs, une phase de défis importants, mais si prometteurs de transformation.  Au cours de ce dernier mois, vous n’avez pu qu’obtenir l’évidence que vous aviez enfanté une réalité que vous ne pouvez pas ramener dans le sein qui l’a formée.

   Aussi, n’avez-vous pas d’autre choix que de vous abandonner au changement qui, de toute manière, se produira de gré ou de force.  C’est précisément ce qui donne cette impression d’urgence que nombre d‘entre vous ressentent, pressentant que tout peut se produire d’un moment à l’autre.  Les actualités ne font que confirmer les signes d’une évolution accélérée, expression de cette insistance continue à rompre avec le passé, à faire table rase de ce que vous y avez vécu, afin de mieux vous ouvrir à la transformation qui se produit.

   Évidemment, pour le moment, malgré certains événements traumatisants qui signalent l’effondrement d’un monde, il se peut que vous ne formiez qu’un concept limité de la portée des changements en cours.  C’est pourquoi nous prenons la peine de confirmer que vous êtes lancés dans une transformation sans possibilité de retour en arrière qui vous amènera à souffrir, plutôt qu’à vous réjouir, dans la mesure de votre résistance.  Car celui qui comprend vraiment ce qui se passe ne peut qu’accepter de bonne grâce les catastrophes et les aberrations des événements en cours, qui donnent une impression de chaos général, servant d’autant de coups de semonce pour amener les endormis à se tirer des rêves illusoires de leur trop long sommeil et leur démontrer que l’Absolu a vraiment décidé de mettre un terme à une expérience qui, à travers les êtres incarnés, ne lui apprend plus rien.

   En tant que collectivité, vous traversez une phase de changements radicaux, vous passez à travers un processus de profonde transformation qui vous fournit les outils dont vous aurez besoin dans les temps qui s’annoncent.  Comme nous l’avons déjà dit, tout événement, où qu’il se produise dans le monde, interpelle désormais toute l’humanité.  Il démontre comment le Géant endormi de l’Être unique s’éveille et s’anime partout autour du monde, démontrant le changement colossal, sans précédent dans l’histoire, qui se poursuit.

   Ce que les énergies ont augmenté en intensité, au cours des onze derniers jours de juin 2013!  Pas étonnant puisque des entités lumineuses en provenance de plans plus élevés se sont approchées de la Terre, autant pour produire la transformation accélérée de la conscience collective que pour assurer la dissolution des divers aspects rétrogrades des plus bas niveaux de la densité.  Dans l’invisible, les Forces ténébreuses ont été mises au pas, ce qui n’est pas le cas des entités incarnées de cette engeance qui, dans un effort désespéré, se livrent à toutes sortes d’expériences, surtout en semant la zizanie, le découragement et la désinformation.  Mais vous n’avez plus rien à craindre puisque plus personne ne peut plus devenir bien longtemps l’objet de leurs manipulations, chacune de leurs entreprises ne tardant pas à se révéler au grand jour ou à se signaler intuitivement.

   Au contraire, désormais, vous pouvez plutôt vous attendre à la production d’événements d’apparence miraculeux, conséquence de l’irruption de la Grâce de l’Absolu, désireux de tirer de la misère, de la limitation, de la dualité, tous ceux qui aspirent à une vie meilleure.  Et cette vie meilleure, vous pouvez compter sur elle, puisqu’il vous est loisible de développer, pour vous-mêmes, la certitude ou la foi que vous avez vraiment traversé la frontière qui sépare le monde du bas de celui du haut.  Même que pour vous aider à en prendre conscience, la Lumière divine accomplit, pour tous ceux qui s’y ouvrent, des prodiges bienfaisants à un rythme infiniment accéléré.  C’est ce qui explique que, présentement, les portes qui reliaient à l’ancien monde se ferment de plus en plus vite derrière chacun de vous alors que, simultanément, tout autant de portes s’ouvrent sur le décor plus frais, fluide, léger et heureux du Nouveau Monde.

   En fait, la présente dynamique énergétique vous offre des possibilités exceptionnelles sur un grand nombre de plans.  Nous parlons de «possibilités» en ce sens que chacun ne peut recevoir que ce à quoi il aspire et en quoi il met sa foi.  Dans ce contexte, il serait dommage que l’un ou l’autre des Phares de Lumière que vous êtes, qui avez choisi de vivre à cette époque tourmentée, mais libératrice, vous priviez des accomplissements qui s’expriment en virtualités en raison de leurs attachements indus, de leurs résistances, de leurs doutes ou de leurs peurs.  C’est justement à travers ces manifestations que vous comprendrez mieux que jamais qu’il ne se produit plus rien de façon linéaire, ce qui atteste de votre entrée définitive dans le Paradis sur Terre.  La transformation qui s’exerce partout ne peut que vous projeter vers le haut, révélant une grande variété de directions, autant inusitées qu’inattendues, vous imposant les bons choix.

   Les éléments les plus pertinents, de nature à révéler le Ciel sur Terre, vous parviennent les uns après les autres, dans une succession rapide.  Sinon, vous le ressentez de plus en plus fréquemment par cette grande paix et cette grande douceur qui, par moments, s’installe en vous.

   En cette phase où, à votre plan, vous assistez à une rencontre sportive d’importance, en Angleterre, plus précisément à Wimbledon, nous pourrions comparer votre expérience immédiate à celle d’un joueur de tennis qui ne peut mieux faire, pour parer les coups d’un opposant invisible, qui semble de grand calibre, que de courir à gauche et à droite pour s’assurer de lui retourner les balles de diverses couleurs qu’il lui destine.  Cette activité intense contribue à vous rendre très alertes, vous assurant de réagir plus promptement que jamais, dans votre course incessante d’une direction à l’autre.

   À vrai dire, pris dans l’action fébrile de ce jeu, auquel vous vous prêtez de tout votre bon vouloir, vous faites l’expérience de moments enivrants, alors que vous performez mieux que jamais, mais, au bout du compte, en raison des reliquats de densité de votre corps physique, vous finissez tout bonnement par vous épuiser ou vous retrouver à plat.  N’est-ce pas étrange qu’au moment où vous pouvez enfin compter sur des réalisations inégalées, vous ne pouvez que constater que le temps file beaucoup trop rapidement pour vous permettre d’apprécier les nombreuses occasions favorables qui se présentent à vous plusieurs fois par jour?  Au bout du compte, cela finit par vous donner l’impression que vous ne vivez peut-être pas de moments aussi enthousiasmants qu’ils le sont en réalité.

   Mais qu’est-ce donc que cette partie dans laquelle vous n’avez pas le temps de frapper la balle qui vous parvient, qui peut autant se présenter en un service lâche qu’en un service puissant, puis en un retour en rase motte ou en chandelle, qui peut vous paraître autant à la droite qu’à la gauche ou au milieu du terrain, alors qu’il est suivi d’une balle en coup de canon qui vous parvient complètement à l’autre extrémité du court.  Autrement dit, alors que vous suivez des yeux la première balle pour comprendre sa trajectoire, vous êtes contraints de tenir compte de cette autre qui vous parvient d’une autre direction et qu’il ne vous faudrait pas manquer.  Pris dans cette succession rapide et ininterrompue de balles qui vous maintient dans l’action, vous dégagez le nette impression que vous n’êtes absolument pas en mesure de rendre tous les coups, alors que, en fait, vous réussissez, mais sans trop apprécier ce qui vous arrive, à bien gérer la présente situation.

   Pourtant, ce n’est pas tout.  Engagés dans cette partie qui, malgré qu’elle ne vous laissera aucun répit avant la fin de l’année, vers le temps des Fêtes, vous apporte des moments de grande joie, voilà que vous découvrez que surgissent, de vous ne savez où, des balles décolorées, très usées, reliées à votre passé, qui pourraient tout aussi bien exploser sous le coup que vous devez leur asséner de votre raquette pour en assurer le retour de l’autre côté du filet.  Et dans l’éventualité d’un tel éclatement, il se répand partout autour de vous des morceaux spongieux ou visqueux, une allégorie des énergies de l’énergie sombre ou négative qu’elle contient, comme si un génie maléfique s’amusait à faire apparaître à un moment ou l’autre de la partie des objets d’une autre provenance, dans une autre intention bien subtile, reliée à la nécessité de transformer les reliquats sombres de votre long passé.

   Lorsqu’il vous parvient de vieilles balles de ce genre, vous avez le choix de les retourner à leur source, de l’autre côté du filet, ce qui laisse entendre que, si elles n’éclatent pas, elles ne pourront que vous être servies de nouveau, au moment le plus opportun, qui n’est plus jamais loin, pour vous rappeler qu’elles ne représentent que des éléments du passé que vous n’avez pas encore liquidés, par exemple vos manques d’amour, votre difficulté à éviter les jugements de valeur, vos mouvements d’humeur indus ou vos colères retenues.  Mais, vous pouvez tout autant laisser passer ces balles laides pour constater qu’elles bondiront hors du court pour se perdre dans le néant, se dissolvant dans la Lumière divine.  Même que vous pouvez choisir de les frapper au passage pour les forcer à dévier de votre champ d’expérience et vous assurer qu’elles se perdent dans le vide.  Chose certaine, moins vous leur accorderez d’attention, moins elles vous dérageront ou vous feront de tort, ne risquant pas de vous revenir.

   Pour le meilleur comme pour le pire, manière de vous amener à faire vos dernières prises de conscience vous permettant de vous dégager de la densité et de la dualité, nombre d’éléments d’une indicible justesse se glissent dans votre parcours de vie.  Les éléments désuets, donc qui ne peuvent plus vous servir, mais pourraient vous nuire, disparaissent de votre vie avec autant de pertinence.  Aussi gagneriez-vous à éviter de vous agripper aux gens, à un domicile ou à un emploi si les faits vous démontrent qu’ils sont appelés à quitter votre champ d’expérience.  Surtout pour ce qui a trait aux gens, ceux qui n’ont plus rien à vous apporter dans la Vie de Vérité que vous avez choisi de mener, ils ne peuvent qu’être attirés dans une autre direction, appelés comme vous à rencontrer ceux qui deviendront leurs pairs ou leurs compagnons d’évolution au cours du nouveau cycle de vie.  Mais vous pourriez vous passer la même réflexion si jamais vous êtes appelés à sortir de la vie d’autres personnes.

   Une des caractéristiques des derniers mois, c’est que, devenant de plus en plus pratiques, vous vous ingéniez à régler les situations compliquées que vous tolériez sans trop de raison, souvent par simple négligence, dans le passé.  Lorsque vous connaissez le moyen de régler un problème — et vous ne manquez pas d’inspiration dans la présente phase — vous n’acceptez plus qu’il perdure bien longtemps.  Au nombre des bonnes balles qui, sur le court, vous parviennent au moment où vous vous y attendez le moins, nous incluons les  solutions ingénieuses ou inventives qui vous traversent et que vous vous empressez d’appliquer.

   Ainsi, à travers ce flot incessant de balles, malgré certains retours désagréables, vous parvenez à garder l’esprit de jeu tant que vous restez ouvert à la vie telle qu’elle se présente, reconnaissant chaque expérience comme la meilleure que vous soyez appelés à vivre dans le moment par rapport au but que vous avez choisi d’atteindre avant votre incarnation.  Vous ne pouvez que conserver votre intégrité et votre force tant que vous refusez de jouer avec des balles d’une autre couleur que les balles jaunes dorées.

   De toute évidence, la succession rapide d’événements simultanés vous empêche d’appuyer sur eux votre pensée ou de vous permettre une longue délibération intime avant d’opter pour un choix.  Pas question de discuter bien longtemps, vous devez plutôt prendre rapidement une décision ferme en vous en remettant à votre intuition, au savoir de votre cœur.  C’est ainsi que, encore et encore, dans l’immédiateté, vous reconnaissez le lien étroit qui relie des expériences de votre passé à votre présent, jusque dans les épisodes de vos rêves.

   Au moment où vous attendez le moins, des événements d’un passé lointain vous reviennent à l’esprit.  Où, lorsque vous vous occupez ou que vous vous détendez, dans  la solitude, vous vous surprenez à entretenir un dialogue intérieur intense, comme si votre mental, à la manière d’une mécanique, vous ramenait sans cesse dans des jugements de valeur relatifs à des incidents que vous avez vécus, parfois de nombreuses années auparavant, et qui impliquaient d’autres personnes, mais qui ont profondément agressé votre amour-propre ou ont miné votre estime de vous-mêmes.

   Dans la présente phase, il n’y a rien à redouter autant que d’interpréter les événements à la manière du passé, ce qui ne pourrait que vous amener à vous tromper et à vous créer une dette karmique inutile, tellement la dynamique énergétique a changé et, d’ailleurs, jusqu’à vous induire dans une toute nouvelle matrice subtile.  De sorte que vous ne pouvez que perdre à ce jeu qui vous amènerait à créer une situation fictive qui n’a plus aucune raison d’exister dans ces paramètres désuets.

   Plus vous réussirez à vous en amuser, plus le réflexe vous passera, vous permettant de vous ouvrir à l’amour, au pardon et à la compassion.  Même que ce réflexe intime provient souvent d’une force négative qui s’est attachée à vous, par un effet de miroir, et qui tient à vous induire pour un moment dans un état négatif, le temps d’abaisser vos vibrations, autant afin de se nourrir de vos vibrations que de retarder votre libération, mais sans aller jusqu’à vous vider d’énergie, ce qui lui permet de reprendre son manège dans un délai plus ou moins court, dès que ses propres vibrations viennent à baisser de nouveau.

   Il vous est permis d’effectuer de tels retours sur votre passé par le passage de personnes que vous avez connues autrefois ou de gens qui ont connu des gens que vous avez déjà fréquentés à un moment ou l’autre de votre présente incarnation.  Lorsque de telles personnes vous demandent à vous rencontrer, laissez-les venir à vous pour connaître ce qu’elles ont à vous dire, qui pourrait vous étonner, vous démontrant à quel point elles ont évolué ou changé d’opinion et d’attitude à votre endroit.  Par la suite, si une telle rencontre s’est démontré oiseuse ou odieuse, vous n’avez qu’à faire le choix qui s’impose de leur faire intérieurement vos adieux.

   Chose certaine, vous n’obtiendrez jamais davantage de la Vie si vous ne lui faites pas davantage de place en vous.  Plus vous comptez vous élever haut dans la Lumière, plus vous devrez comprendre que vous devrez renoncer à des attachements qui occupent en vous un espace que celle-ci ne peut occuper.  Pourtant, c’est à travers les rencontres que vous faites présentement que vous pouvez le mieux entrevoir, dans ce qui est un tissage magnifique, l’Œuvre d’art harmonieuse du Créateur, la manière savante et chargée de sens dont les brins de vie s’entrelacent partout, d’un monde à l’autre, dans la multidimensionnalité.

Les Grands Dragon, supports de la Création, vont bouger

 

   Il est clair qu’une grande transition s’annonce, qui devrait être ponctuées de changements majeurs.  Elle se prépare en fournissant des signes extérieurs bien concrets de sa réalisation imminente, comme une augmentation de la luminosité des étoiles, un blanchissement de la lumière du Soleil, la révélation de certaines réalités subtiles qui ont toujours accompagné la planète, mais qui n’étaient pas encore perceptibles à l’œil nu, parce que les divers plans de conscience n’étaient pas encore assez perméables.  Et si cela se signale dans le domaine contingent, imaginez à quelle échelle le phénomène peut se manifester dans des plans qui restent inaccessibles aux yeux physiques des êtres humains, mais qui ne colorent pas moins la conscience profonde de chacun.

   C’est ce que certains, plus sensitifs, peuvent décrire comme la résurgence d’entités primordiales gigantesques, assez semblables à des dragons qui, depuis fort longtemps, n’auraient gardé qu’un œil ouvert, mais bien plus grandes que ces bêtes mythiques et porteuses d’une énergie des plus anciennes.  Ces entités subtiles auraient conservé leur posture une éternité afin d’assurer et de maintenir l’expression de la dualité.  Pour notre part, nous savons que, de votre point de vue, ces entités bougent rarement, mais que, présentement, elles commencent à  le faire, se relevant lentement pour esquisser un mouvement vers l’avant.  C’est comme si les vis qui les avaient maintenus fixement en place venaient de tomber.  Et, à chacun de leurs pas, elles produisent des ondes transformatrices profondes qui affectent toute réalité, ce qui se répercute jusqu’au plus profond de la Terre, dont elles atteignent le Noyau sacré, avant de se répandre dans l’éther pour poursuivre leur voyage bien au-delà des étoiles les plus éloignées.

   Au fur et à mesure que ces entités, dont la queue énorme remonte jusqu’à l’Aube des Temps, quittent leur ancienne position, à l’intérieur du Modèle de la Dualité, celle-ci perd de son énergie et, du coup, elle desserre son emprise sur tous les êtres incarnés.  L’apparente réalité des opposés compatibles et complémentaires s’évanouit, ce qui permet au décor du Monde nouveau, fondé sur l’Unité, d’émerger dans une plus grande vitalité, se démontrant plus tangible et réel.  Dans leur lent déplacement, la queue immense de ces animaux légendaires se dégage de Tout ce qui fut, balayant le décor spatio-temporel, ce qui ébranle et efface le passé.  Puis, ces entités se remettent au repos, dans l’Immédiateté, retirant leur queue du passé pour l’enrouler autour de leur corps gigantesque, à la manière gracieuse d’un chat, jusqu’à ce que, finalement, leur totalité s’unifie sur place.  Ainsi, leur queue ne se trouve plus déployée dans l’immensité des Modèles de la Dualité, amenant l’Unité à sembler se morceler et multiplier ses facettes, mais elle lie tous les aspects de la Grande Réalité dans l’Instant du Présent éternel qui peut enfin s’exprimer enfin dans toute sa Vérité.  Alors, ils entrouvrent lentement leur autre œil, gardé jusque-là fermé depuis fort longtemps.

   Cet évènement fait qu’il n’a jamais autant compté pour vous d’élever votre conscience dans une dimension supérieure du Monde nouveau où vous pourrez entreprendre une nouvelle aventure, bien différente de celle que vous pouviez vivre dans votre ancienne réalité et dont le souvenir s’évanouit peu à peu, ne pouvant subsister que parce qu’ils restent en résonance avec une partie de votre être, votre personnalité.  Mais ce n’est que dans la Réalité nouvelle que, sur votre Voie, les feux de circulation tourneront au vert et que les énergies accélérées de la transformation vous porteront dans votre vrai lieu de résidence, où vous pourrez vivre la véritable vie, entourés de vos authentiques compagnons d’âme, rassemblés par la volonté de réaliser un nouveau but.  Vous aurez trouvé votre Foyer véritable, ce Lieu béni que vous vous êtes efforcés si puissamment d’atteindre et que vous attendiez de redécouvrir depuis si longtemps.  L’ère de la léthargie et du sommeil s’achève puisque vous pénétrez déjà dans l’Immédiateté.

   L’énorme Portail spirituel qui s’est ouvert, le 23 novembre, vous a confirmé la réalité de l’histoire que nous venons de vous raconter, car, dissipant le reste des ombres et dissolvant les derniers voiles, il a permis à la Lumière divine d’apposer sur vous et sur toute créature le Sceau de la Transfiguration et de la Résurrection, vous préparant à l’Illumination ultime.  Dès lors, la Vie divine a retrouvé son cours naturel et circuler en abondance sur la Terre, facilitant tout, veillant à progressivement réunifier toute chose dans la Source unique d’où elle provient et rétablissant le Royaume de l’Amour, ce qui permet à chacun de faire l’expérience nouvelle d’exprimer Qui il est vraiment.  C’est ce qui explique l’importance d’accepter de vous réaliser au-delà de l’ego, avec ses attentes matérialistes et mondaines, qui vous donne l’illusion d’une individualité, et d’assumer pleinement votre liberté et votre souveraineté, pour dégager votre territoire.

   En effet, celui qui résistera à la transformation ne pourra que se condamner à bien des douleurs et des souffrances inutiles, finissant par dériver dans un Néant apparent, puisque la fausse réalité de la troisième dimension elle-même en viendra à se dissiper, provoquant l’extinction de l’humanité de troisième dimension, ce qui pourrait exposer l’individu réfractaire à l’implosion et à la disparition définitive, du moins sous sa présente forme et dans son présent projet, à moins que, passant par la mort, il ne soit promptement transporté sur une autre planète évoluant, comme lui, dans une dimension inférieure.  Car c’est l’ego, créature du mental, qui fixe un être dans la densité et la dualité, finissant par l’emprisonner dans la Roue des réincarnations ou par le condamner à l’Ultime Dissolution, pour ramener sa part de matière dans le Réservoir de la Substance primordiale, avant de servir à une nouvelle création.  Sur toute planète, l’exploration de la troisième dimension ne peut que se terminer puisque la Voie de l’Évolution conduit tout être vers les dimensions supérieures, ce qui, dans le cas de la Terre, mène à la restauration du Jardin d’Éden.

   Pour les autres, l’ouverture du Prochain portail énergétique de novembre, qui marquera la dernière étape de la dissolution des vieux schémas, fondement des modèles ancestraux de pensée, de parole, de ressenti et d’action, qui ne servent plus le destin de la planète et celui de l’Humanité nouvelle.  Par l’activation de nouvelles grilles des réseaux énergétiques terrestres, les réserves mémorielles de l’ADN humain vont s’éveiller, finissant par produire un changement considérable dans la manière dont les êtres humains peuvent percevoir la densité.  À vrai dire, les êtres humains n’avaient pas grand-chose à craindre de l’obligation qu’ils se sont imposé, d’incarnation en incarnation, de plonger de plus en plus profondément au sein des Ténèbres puisque cela leur a permis, pour ainsi dire, par des prises de conscience, de s’élever de plus en plus haut dans la Conscience unique.  Dans l’Ordre évolutif, celui qui s’élève est abaissé, comme celui qui s’abaisse est élevé.

   Mais elle est terminée l’expérience d’un Être divin, par nature infini, doté d’un pouvoir illimité, qui a choisi temporairement de se soumettre, en toute liberté, au jeu de s’imposer des limites arbitraires, de se réduire à une individualité, pour vérifier à quoi ressemble le fait de se croire petit, insignifiant, démuni, parce que coupé de l’Absolu.  Dans un moment plus ou moins rapproché, chacun redécouvrira notamment, au-delà de l’existence éphémère et transitoire qui le limite et l’affaiblit, qu’il est un Être divin, même qu’il est l’Absolu en expérience.

   Justement, à partir de maintenant, il n’y a plus d’empêchement ni de limite au déploiement de l’Expression divine de chacun.  De ce fait, celui qui a fait le choix de retrouver sa Lumière peut vivre dans la sérénité, se permettant de respirer plus profondément, pendant qu’il va constater qu’il oublie le passé et l’avenir, qu’il guérit de ses blessures, qu’il se régénère et qu’il rassemble les éléments épars de sa Réalité divine infinie, découvrant qu’il est cette rareté et cette préciosité d’une Unité d’Esprit, même qu’il est l’Esprit lui-même en exploration de lui-même à travers de multiples atomes de son Essence divine.

   Ce phénomène évolutif a simultanément permis l’activation de nouvelles synapses du cerveau des êtres incarnés, un phénomène qui, mettant en contact avec une énergie plus élevée, transformera la vision de la réalité, amenant chacun, du coup, à se découvrir de nouvelles affinités, de nouvelles dispositions, de nouvelles aptitudes, de nouvelles facultés, en plus de s’assurer la longévité, si ce n’est l’immortalité, et de se découvrir une prodigieuse créativité dans d’innombrables domaines.  Cela permettra au subconscient de mieux discerner entre le réel et l’irréel et le vrai et le faux, induisant dans une manière de vivre fondée sur l’approche du cœur qui, s’ouvrant sans cesse davantage, révélera, dans toute sa Lumière, l’Amour lui-même.

   Somme toute, le seul effort qu’il reste à produire, pour ceux qui se cherchent une corvée, c’est de décider qu’ils acceptent de laisser la Vie devenir facile parce que, en fait, elle s’exprime désormais partout dans la Grâce.  Quant aux autres, apparemment moins soucieux de leur évolution, ils devraient avoir compris qu’ils n’ont plus à œuvrer, dans le sens de chercher, d’agir, de faire, de produire, d’accomplir, puisque, désormais, tout se déploie de la manière la plus simple et la plus naturelle à travers ce qu’ils sont, pour révéler Cela qu’ils ont toujours été.  Cela n’invite personne à baisser la garde, à diminuer sa vigilance et à avancer sur le pilote automatique.  Bien au contraire, cela incline chacun à mieux se concentrer sur le moment présent afin de comprendre la transmutation qui s’impose dans l’immédiateté de sa vie, se rappelant qu’il ne lui reste qu’à l’offrir à la Lumière divine, pour qu’elle se produise et qu’elle suscite la prise de conscience de ce qui se passe réellement à l’intérieur et à l’extérieur.

   En conséquence, près et loin de vous, les changements de toute nature vont peu à peu s’amplifier, d’où chacun aura intérêt, pour rester dans le mouvement, à éviter de s’attacher à quiconque et de s’accrocher à quoi que ce soit, de manière à éliminer toute résistance à l’expansion de la Lumière, telle qu’elle est appelée à de déployer, car celle-ci ne pourrait s’accompagner d’une douleur vive et d’une souffrance intense.  Désormais, la clef du Salut ou du Sauvetage devient l’Amour pur, non pas cette réalité gluante, sentimentale ou romanesque dont chacun rêve, qu’il espère ou projette, en tant qu’être humain mu par sa sensibilité, mais l’Amour vrai ou divin qui exprime la Vérité de l’Être unique.  Cela dit, non pour engendrer la peur, mais pour exprimer la Réalité nouvelle telle qu’elle se précise, actuellement, dans le système solaire, la Lumière de l’Amour divin, qui appelle à l’état d’éveil, ne peut plus être ignorée ni refusée sans conséquences graves.

   Essentiellement, la liberté se définit par l’acte de choix par lequel un être décide que rien ni personne ne peut lui dicter ce qu’il doit faire, ni comment il doit le faire, se permettant ainsi d’explorer, à son rythme et à sa manière, selon ses propres moyens, ses multiples potentialités dans tout l’Octave du Spectre cosmique.  Présentement, les êtres incarnés détiennent une liberté moins importante qu’ils ne le pensent parce qu’ils sont tous orientés et dirigés par le rythme sous-jacent de l’Esprit universel de la Création afin de permettre une accession rapide à plus de vérité, d’authenticité, de transparence, de lucidité, d’équilibre, d’ordre, d’harmonie, de cohérence.

   Sur Terre et dans le système solaire, ce qui était est bel et bien révolu; le passé se dissout dans le Néant, annulant avec lui l’avenir.  Mais, comme nous l’avons déjà précisé, pour le moment, les Phares de Lumière gagneraient à commencer par cultiver la patience, car ils mettront un certain temps avant de pouvoir, individuellement et collectivement, intégrer les énergies de réalisation qui leur parviennent de tous azimuts et qui les amènent à émerger dans une nouvelle réalité d’existence.  Tout afflux supplémentaire de Lumière spirituelle rend plus transparent, transformant les perceptions, augmentant la vision, affinant l’intuition.

   Avec l’alignement récent de la Terre sur le Centre de la Galaxie, soit au début de l’année 2013, cette planète, avec l’Humanité, a récupéré, en termes vibratoires, la totalité des fréquences de la Lumière originelle qui lui manquaient, assurant sa délivrance et mettant, ipso facto, un terme à l’enfermement et à la prédation d’entités extérieures à son schème.  À partir de maintenant, vous pouvez assurer jusqu’à votre renaissance physique, à savoir que vous détenez la possibilité de changer votre forme matérielle, de la rajeunir et de l’embellir, si c’est votre souhait.  Vous évoluez comme un nouvel être doté de nouvelles compétences et de nouvelles facultés dans la mesure où vous parvenez à croire en vous, au lieu de démissionner ou de vous apitoyer sur vous-mêmes, ce qui vous ramène forcément dans le vieux créneau d’une époque révolue et dans une réalité évanescente.

   L’activation prochaine de nombreux brins (ou couches) de votre ADN, permettra à vos cellules, bien plus intelligentes que vous ne les croyez, d’accéder à des milliers de données et d’informations supplémentaires, dès qu’elles auront besoin de changer quelque chose en elles-mêmes, leur permettant de réussir à transformer, pour le mieux, votre véhicule physique.  Jusqu’à maintenant, vos cellules, dotées de mémoire, reproduisaient vos comportements erratiques, d’où, pour un temps, il vous faudra leur parler, afin de les rééduquer, ce qui agira efficacement dans la mesure que, pour leur servir d’exemple, vous accepterez vous-mêmes d’intégrer de nouveaux paradigmes dans vos pensées, vos sentiments et vos actes.

   L’Amour de la Source divine, qui vibre dans l’éther, s’apprête à remplir tous les interstices du vide de votre réalité.  En fait, désormais, chacun tirera sa puissance de son choix de servir de canal à la Lumière divine, tant qu’il se contentera d’être, se démontrant amoureux, simple, humble et s’exprimant dans l’esprit d’enfance, ce qui devient le gage du déploiement de sa force innée.  Car celui qui s’offre ainsi devient le Feu rayonnant qui assure l’expression de la Vérité et de l’Amour du Verbe qui s’est fait chair, à travers lui, et qui l’élève en consumant ses scories et en l’illuminant.

   Au fur et à mesure qu’ils vont réintégrer la Lumière de l’Absolu, les êtres humains vont se demander comment ils ont pu se laisser manipuler, attacher, exploiter, parasiter, pour avoir accepté une réduction de leur liberté, à partir de toutes sortes de concepts étriqués comme la nécessité d’élire des gouvernements, de favoriser un parti politique, de mener l’expérience du couple et de la famille, d’occuper un emploi et de payer des taxes, de choisir un domicile fixe, d’appartenir à une religion, de rendre des comptes à un présumé supérieur ou à une autorité prétendue, d’établir des frontières, etc. autant d’obligations factices qui ne visaient qu’à les contrôler et à les maintenir dans cette sujétion.  C’est en acceptant sans discernement ni conditions ces aberrations que chaque être humain a oublié le premier devoir de l’Être divin incarné qu’il est, qui est de mener une expérience complète, ce qui produit d’abord par l’affirmation de sa liberté, l’exercice de sa souveraineté, l’expression de l’Amour pur, de sorte qu’il lui devienne possible de découvrir son être propre.

   C’est ce qui explique que personne d’entre vous ne parviendra à pénétrer consciemment dans le Monde nouveau sans faire table rase de son passé, oublier ses expériences douloureuses, se pardonner ses erreurs et les sévices d’autrui, s’affirmer dans l’Unité et s’ouvrir à une nouvelle manière de vivre qui inclut dans l’Amour en provenance du cœur du Cœur ou de son âme rayonnante, à égalité, tous les êtres humains et toutes les créatures, ses compagnons d’évolution, mais qui commence par l’estime de lui-même et la reconnaissance de ses droits inaliénables.

   Ici, il faut rappeler qu’il importe que vous reteniez que vous ne tirerez l’évidence de ce qui est en train de se produire dans le plan causal que graduellement, au rythme de vos possibilités individuelles et des transmutations que vous accepterez.  S’il fallait que tous les modifications qui s’imposent se révèlent en même temps, collectivement, vous perdriez tous vos repères et vous sombreriez dans un plus grand chaos que celui que vous connaissez déjà.  N’empêche que les quatre prochains moins devraient témoigner de suffisamment de changements pour vous laisser comprendre ce qui s’annonce pour vous, autant individuellement que collectivement.

   Alors, pour votre sécurité, adoptez la seule religion qui s’impose, soit celle de l’Amour pur au service de la Vérité.  Apprenez à être.  Concevez-vous et ressentez-vous comme l’Essence divine.  Le plus souvent que vous le pouvez, établissez-vous dans l’état de la Présence unique et infinie, qui préside au-delà de tout monde et de toute nécessité d’exister à partir de repères et d’un cadre, soit d’agir dans une forme comme un personnage doté de pensées, d’une mission, de rêves, d’un but et qui peut se déplacer dans l’espace et le temps.  Abolissez la distance qui semble vous séparer de l’Absolu en vous concevant et en vous ressentant comme l’Essence divine dans sa Vérité éternelle, établie au milieu du Centre immobile, le Foyer de la Paix suprême, là où vous ne vous êtes jamais mus et ne bougerez jamais.

   Apprendre à être la Vérité éternelle, soit être Cela que vous êtes, au-delà de l’être contingent et du non être, du paraître et des limites apparentes, bien au-delà de votre présence en ce corps et en ce monde, pour accéder à la Présence unique, voilà ce qu’il vous faut présentement rechercher à vivre.  Alors, dans une telle méditation répétée, finira par apparaître, par la disparition de l’Illusion, avec son cortège de fausses conceptions, Cela que vous êtes.  Et, dans l’intervalle, rappelez-vous souvent que vous êtes une Divinité, non une part de Dieu, mais l’Absolu lui-même dans son infinité et son éternité.

   Au jour du 23 novembre 2013, à 16 h 11, fuseau horaire de l’Est de l’Amérique, incluant New York, Montréal, Québec, Toronto et Hamilton : moment unique, exceptionnel, inusité.  Un cycle d’environ vingt-cinq mille ans s’est fermé et un autre s’est ouvert.  Il s’agissait du terme officiel de l’Ère des Poissons et commencement tout aussi effectif de l’Ère du Verseau, le cycle de l’Ascension ultime qui clôture à jamais l’expérience de la Terre, avec son humanité, dans la densité et la dualité, et qui induit dans celle du dépassement de la multiplicité afin d’assurer la réalisation de l’Unité.   Ainsi, comme symbole d’aspiration à l’Absolu, l’aigle et le condor doivent céder leur place à la colombe blanche et à la tourterelle terrestre (faussement désignée comme triste).

   Que pouvait bien impliquer ce moment magique et solennel, si ce n’était la rupture avec le vieux monde, en dissolution accélérée, pour effectuer un saut dans le Monde nouveau, libéré de toute attache, de toute entrave et de toute résistance.  Depuis cet avènement, il n’a jamais été aussi important de faire table rase du passé, avec ses paradigmes d’enfermement et se croyances limitées, pour s’offrir, candide, comme vierge et innocent, à une Réalité nouvelle qui implique l’abolition de la linéarité pour entrer dans la Spirale de la multidimensionnalité.  Il n’a jamais autant importé de cesser de regarder autant à l’extérieur, ce qui détient si peu de réalité, pour contempler ce qui se passe à l’intérieur, qui dévoile la Vérité pure, afin de retrouver l’esprit d’enfance, le sens du Grand Jeu amoureux de la Ronde de la Création.

   C’est le temps de la rénovation de tous les modes et du changement radical des paradigmes.  Pour chacun, l’heure est venue de mettre un terme au choix d’être ce qu’il pense devoir être ou ce qu’on s’attend qu’il soit, pour se laisser être tout simplement, dans la confiance parfaite en la Providence, afin de contempler le Visage de Dieu en lui-même et de laisser s’exprimer, sans frein ni limite, la Vérité profonde qu’il porte, elle seule qui peut assurer l’achèvement de la dissolution du Voile de Maya, qui entretient les reliquats d’Obscurité, coupe arbitrairement du Centre divin, sépare de l’Éternité.

   Aujourd’hui, dans la formation symbolique de l’Étoile de David, qui appose dans le système solaire le Sceau de Salomon, si ce n’est déjà fait, chacun gagnerait à mettre le point final à sa vielle histoire pour se lancer résolument dans la narration d’une histoire nouvelle, complètement inédite, vécue dans le moment présent, sans liens avec le passé ni projection dans le futur.  Car, que l’être incarné le veuille ou non, s’y résolve ou pas, une nouvelle expérience commence pour lui.  Et celle-ci correspondra au degré de conscience qu’il a atteint, dans sa quête individuelle, qui ne peut pourtant que converger vers la Quête commune d’Expansion, s’il veut éviter d’engendrer un trop grand décalage de compréhension avec l’aventure de ses semblables, la transformation des autres réalités qui peuplent son environnement et le destin de sa planète.

   Pour l’humanité, une aventure palpitante s’est amorcée, qui comporte la rupture définitive avec ce qui fut.  Elle invite à moins tenir compte de la raison, à laisser l’ego s’épuiser, à regarder de moins en moins vers l’extérieur, le monde des reflets, qui, dans ses activités coutumières, ses faux attachements, ses leurres d’enfermement, ses pièges de manipulations, avec ses diverses mondanités, n’a plus grand-chose à offrir, pour se tourner vers l’intérieur, le monde de la Cause des Causes, le seul lieu où la Réalité peut se révéler.

   Comme les changements se font lentement et que, certains jours, ils semblent tarder à se produire, certains peuvent continuer de vivre dans le déni et la négation, mais dans les prochains mois, surtout dans les quatre premiers mois de l’année 2014, ils obtiendront la démonstration qu’ils attendent, qu’ils ne pourront plus mal interpréter.  Sauf que, pour chacun, la vie se déroulera dans le degré de Grâce qui correspondra au degré de Lumière qu’il irradiera, témoignant de la vénération intime qu’il lui accorde, et au degré d’Amour qu’il rayonnera, dans le détachement et l’abandon, dans l’assomption de sa liberté et l’exercice de sa souveraineté.

   Bien que le temps n’existe plus, dans la Nouvelle Ère de l’Instant éternel, où la dimension spatio-temporelle n’existe plus que dans la mesure qu’un être particulier centre ou focalise son attention sur un phénomène particulier, qui ressuscite l’illusion d’un déploiement dans la continuité, plusieurs, encore esclaves de leur intellect, par manque d’ouverture du cœur, n’auront qu’une envie, celle de demander au messager qui leur parle, qu’ils peuvent prendre pour un prophète, un illuminé ou un hurluberlu, dans combien de temps la nouvelle expérience humaine pourra attester de la réalisation de l’Ascension collective et planétaire.

   Sauf que la seule réponse qui puisse lui être donnée, pour expliquer la manière d’ouvrir la conscience, c’est de l’appeler à observer le degré d’opacités qu’il entretient lui-même dans ses résistances et ses aspects rebelles, par manque de compréhension de l’expérience qu’il mène, constamment au service de ses caprices, de ses fantaisies, de ses fantasmes de jouisseur matérialiste, et qui sert un but bien autre que celui qu’elle devrait viser, laisser être Qui il est, a toujours été et sera éternellement.

   Car, en vérité, l’Ascension ne peut devenir vérifiable et, de là, crédible, que pour celui qui peut saisir la Réalité, au-delà du Voile d’Illusion qu’il peut entretenir artificiellement, même après sa complète dissolution, selon les ombres qu’il porte et maintient, formés par ses conceptions fausses, ses attachement frauduleux, ses choix erronés, ses transgressions de la loi de l’Amour, son acquisivité et sa séparativité, sa résistance à la Lumière, sa vénération de lui-même au détriment de l’altruisme qui vise le service de soi et du bien commun, soit le service de l’Absolu à travers tous les êtres.  Pour l’individu, surtout pour le Phare de Lumière, tout peut aller très vite, mais, pour la collectivité, cette évidence pourrait retarder encore et encore, prendre quelques générations.

Un mois de décembre 2013 exceptionnel

 

   Le mois de décembre ne ferme pas l’année pour rien, surtout pas celui de l’année 2013.  Symboliquement, il vous appelle à mettre au rancart les réalités anciennes qui continuent de vous desservir, afin de dégager une voie qu’elles encombrent encore partiellement.  Ainsi, vous devez accepter de cesser de fréquenter certains lieux, de rompre certains contrats périmés, de vous défaire de certaines habitudes délétères, de vous dégager de certains liens contraignants et d’écarter certaines personnes qui ne pourraient que représenter un poids ou une nuisance.  Pour s’ajuster à la Nouvimageselle Réalité, certains n’auront pas d’autre choix que de changer d’emploi, d’oublier de vieux désappointements, de changer certains comportements, d’adopter de nouvelles manières de faire les choses, de renoncer à de vieilles croyances ou d’intervenir partout où ils maintiennent une conduite régressive.

   Sans porter de jugements de valeur, vous devriez particulièrement vous détacher de ceux qui ne peuvent pas adopter votre cadence de tout leur être afin de faire ce qui s‘impose pour s’éveiller et se transformer.  Remarquez que certaines gens s’effacent d’eux-mêmes puisque, dans la vague des départs, plusieurs êtres chers, qui ne parviennent plus à s’adapter à la nouvelle énergie à partir de leur poste terrestre, choisissent de quitter la planète et de transiter ailleurs, dans d’autres dimensions.  Sauf que les renoncements qui s’imposent, autant que ces départs, vous affectent parfois profondément, vous rendant très émotifs, ce qui peut démontrer la sincérité de votre amour ou votre degré de culpabilité dans votre attitude à leur endroit, car ils imposent des ajustements personnels du fait qu’ils changent la configuration du Train express que vous avez pris.

   Parce que vous avez pris de l’expansion, cela se complique par la nécessité que vous reconnaissez maintenant de devoir abandonner certains vieux rêves, que vous découvrez trop insignifiants ou trop limités, par rapport à votre nouvelle stature, même si certains d’entre eux viennent pourtant de se manifester dans votre vie.   Heureusement que certains wagons du genre sont amarrés au Train à Grande Vitesse, même si vous ne parvenez pas à découvrir clairement leur véritable nature ou comment ils vont ultérieurement s’insérer dans votre vie.

   Dans votre transformation, le plus difficile, c’est parfois d’abandonner certaines croyances ou certaines perceptions à l’endroit d’autrui ou des événements, ce qui vous amène à mal les interpréter, parce que vous n’avez pas suffisamment compris que votre voie s’est aplanie, ce qui l’a grandement facilité.  Cette séparation importante d’avec ces apparences que vous preniez, à tort, pour la vérité, vous donne l’impression que certaines parts de vous agonisent ou meurent, ce qui est bel et bien le cas.  Mais vous devez vous rappeler que toute concentration sur cette impression de mourir à petit feu, ne pourrait que vous attirer la réalité correspondante, d’où vous auriez intérêt à plutôt vous centrer sur la Réalité nouvelle qui s’engendre pour vous.

   Du reste, vous ne pouvez que l’avoir constaté, chaque vois qu’un vieux wagon se détache de votre Train express, vous ressentez un sentiment de légèreté et de grande liberté.  Avec l’abandon des wagons que vous avez dû accepter au cours des derniers mois, auxquels va s’ajouter l’abandon des wagons qui s’imposera en décembre, vous faites de la place à d’autres wagons plus importants et intéressants, mais vous vous abstrayez d’autant de l’ancien monde, ce qui, certains jours, peut produire un vide qui vous rend très sensible et vulnérable ou très colérique.

   Soyez assurés que ces abandons changent en profondeur la configuration de vos possibilités expérientielles, modifiant vos perceptions par rapport à ce qui est réel et vrai ou ne l’est pas.  Pour vous réconcilier avec la situation, vous gagneriez à vous rappeler que, en plus de réinitialiser votre boussole intérieure, histoire de vous orienter plus sûrement dans la bonne direction, ces transformations vous permettent de progresser plus avant dans le décor du Monde nouveau, assurent que tout ce qui vous concerne trouve mieux sa juste position dans votre vie et vous préparent à plus de bonheur en 2014.

   Veuillez nous croire si nous vous disons que, en décembre, vous avez subi une reconfiguration colossale, autant à l’extérieur qu’à l’intérieur.   Au grand étonnement de ceux qui ont évité de résister, le tout s’est produit en douceur et en toute facilité, ce qui vous a permis de vérifier les aspects naturels, comme organiques, du phénomène.  Ces changements vous ont fourni une autre perception de ce que sont l’honnêteté et l’intégrité, accroissant votre transparence et votre authenticité, ce qui vous a permis d’obtenir une perspective agrandie de votre nouveau décor.  Vous mettrez la dernière main à certains projets tandis que la vie vous fournira spontanément des occasions de vous investir dans des domaines nouveaux.

Même si ce rappel peut vous sembler répétitif, nous le faisons parce qu’il a comporté une révision et une reconfiguration profondes, voire d’une ampleur inégalée, de votre expérience terrestre.  Vous avez été invités à reconsidérer, du regard neuf de l’être qui a pris beaucoup d’expansion que vous êtes, les détails d’idées qui vous avaient déjà traversé l’esprit ou de projets que vous aviez déjà caressés, pour vous assurer qu’ils représentent toujours une solution adéquate dans votre nouvelle existence.

Si la reconsidération de certains détails d’un plan s’est, ce ne pouvait être que parce que celui-ci était éventuellement appelé à produire un effet majeur, ce retour sur lui permettant d’en améliorer les conditions de réalisation afin qu’il ajoute, entre autre, de la beauté et du raffinement aux éléments qu’il comportait ou à la fonction qu’il visait.  Chose certaine, ce n’est qu’à travers le processus de reconfiguration que vous avez accepté, qui ne pouvait qu’imposer que de nouveaux éléments trouvassent leur place exacte dans votre expérience, quand votre Train express a pris son nouveau départ et qui a pu filer à une plus grande vitesse que jamais.

Vous devez comprendre que certains derniers ajustements s’imposaient dans la mesure où vous comptiez pouvoir bénéficier des apports nouveaux de 2014, une année qui, à sa manière, se démontrera exceptionnelle par rapport aux années antérieures.  Vous aviez besoin d’être reconfigurés à tous égards ce qui, précisément, conditionnera la vitesse de votre véhicule.  Cela passait forcément par le dégagement du monde de la densité et de la dualité de sorte que vous puissiez pleinement habiter l’Immédiateté agrandie en tant qu’Être de Vérité.

En fait, le mois de décembre a révélé la quintessence de ce qui a fait les énergies et les expériences de 2013.  Pour ainsi dire, ce mois a exposé la tapisserie que vous avez tissée à partir de tous les fils que la dernière année, mais avec la soustraction de ceux qu’elle vous a enlevés, ce qui inclut les fils de votre être qui, pour s’être noués dans la dualité, ont dû être coupés et retirés, et que, du coup, vous n’avez pu prendre avec vous.  Dès lors, votre nouvelle expérience permettra que les fils restants prennent du lustre, passés au feu qui couve sous la cendre de votre amour et de votre vérité, en constant approfondissement, jusqu’à ce qu’ils reluisent comme jamais auparavant.

Dans la présente phase ralentie, vous pouvez enfin admirer les motifs exquis de tapisserie que vous avez inventés au cours de la dernière année.  Certains des éléments de cette œuvre peuvent vous paraître familiers, donc sécurisants, alors que d’autres peuvent vous étonner par leur beauté qui participe d’un autre monde, mais qui ne fait que révéler de nouveaux aspects de votre être que vous aviez oubliés il y a fort longtemps.  Ils permettent d’obtenir  un aperçu des prémisses de votre vie réelle, alors que vous vous installez peu à peu dans votre Demeure véritable, entourés de vos frères et sœurs d’âme, investis d’un But nouveau en voie de révélation.  Si vous vous attardez le moindrement à observer cette tapisserie, vous reconnaîtrez qu’elle se démontre infiniment plus belle que tout ce que vous aviez rêvé.

Mais le degré de surprise de ce constat relève de l’ouverture de conscience de chacun.  Alors, signalons plutôt que le mois de décembre vous a paru comme un mois de transition très puissant qui vous a permis de vous libérer des scories et des séquelles du passé et de rassembler les éléments importants du Monde nouveau, un Monde d’Amour et de Vérité.  Dans ce passage de l’état de l’ancien paradigme à celui du nouveau, vous n’avez plus l’impression de traverser un désert aride, vous aurez plutôt celle de traverser une contrée fertile, donc verdoyante, s’étendant au bas d’une chaîne de montagne aux sommets enneigés très lumineux.  Il s’agit du décor majestueux et inspirant que vous avez engendré à partir des fils de vos expériences de l’année qui s’achève et que vous avez tissés pour former une réalité complètement nouvelle et qui comporte la beauté naturelle, si étonnante, qui procède de la Vérité intouchée.

Au début de décembre, vous avez pu prendre conscience de l’intensité des énergies dans ce fait que vous n’aviez qu’une envie, celle de vous allonger afin d’éviter d’interférer dans le processus actuel de manière que tout aille de soi, portant toute chose à son emplacement exact.  Complètement épuisés par le rythme que les énergies vous ont imposé pendant des mois, vous n’aspiriez plus qu’à vous reposer en laissant aller tout le reste.  Certains se sont même surpris à souhaiter se livrer à l’introspection silencieuse, dans l’espoir de trouver un état de calme intérieur, afin de mieux relever les défis personnels et collectifs de l’actualité et de s’ajuster aux perceptions agrandies du nouveau plan de conscience où ils se sont élevés.

Nous pouvons vous assurer que, à partir de maintenant, vous trouverez effectivement des moments pour vous reposer et refaire le plein d’énergie, mais probablement pas sous la forme que vous avez souhaitée.  Vous vous apprêtez plutôt à vivre dans un état constant de «plongée quantique» à travers vos activités courantes.  Par le fait même, dans l’émerveillement de voir enfin s’accomplir nombre de vos rêves les plus nobles et les plus grandioses, vous referez naturellement le plein d’énergie.  À notre avis, c’est la meilleure manière de vous permettre de retrouver la vitalité, le bien-être et la sécurité lorsque vous vous engagez sur une Voie ultra rapide.

Au su des uns et à l’insu des autres, plusieurs d’entre vous ont accédé à un plan supérieur de conscience pendant qu’ils exploraient leur nouveau décor.  C’est ce qui les amène à ressentir ce sentiment de satisfaction intime, comme s’ils étaient revenus à la maison au terme d’un long cycle évolutif.  Ils ne pensent plus qu’à observer ce qui leur arrive, pour mieux  percevoir ce décor nouveau, dans lequel ils évoluent et où ils reçoivent tant de témoignages d’amour et de considération.  Ils ont la sensation de plus en plus certaine qu’il n’existe plus aucun moyen de retourner en arrière et que, dans un avenir rapproché, ils pourront défaire leurs malles pour vivre la Vie véritable dans le Vraie Demeure.

Dans leur certitude d’être parvenus au terme de leur long périple, certains vont même jusqu’à réaliser qu’ils n’ont plus rien à attendre, tout en exprimant le souhait que certaines réalités se produisent plus tard ou qu’ils obtiennent de meilleures conditions de vie.  Ils se forment lentement à la certitude qu’ils peuvent désormais manifester tout ce qu’ils désirent là même où ils se trouvent, malgré les échos déchirants qui leur parviennent du vieux monde en dissolution accélérée.  Ils savent que le moment est propice à engendrer ce qui, il y a peu de temps encore, leur paraissait impossible ou inaccessible, et qui ne peut que prendre forme en toute facilité.

C’est ainsi que le mois de décembre a fait déferler sur le monde les vagues d’un changement colossal.  Pour cette raison, vous avez dû vous acquitter de nombreuses tâches dans un délai réduit , sachant que, plus tard, vous ne trouveriez plus beaucoup d’occasions de les compléter.  Vous avez dû vous résigner à profiter de chaque instant et vous consacrer aux tâches les plus importantes, alors que vous étiez souvent déjà sollicités par de nombreux autres projets urgents.

Pour tout dire, après une brève pause, vous n’avez pas tardé à reprendre une course folle contre la montre, remontés dans le Train rapide qui a promptement regagné une vitesse simplement sidérante, vous mettant souvent face à l’inattendu.  Vous gagniez à faire preuve de souplesse et de flexibilité pour vous adapter aux situations nouvelles qui ont surgi dans votre vie, sans prévenir.  Par moments, vous avez ressenti l’impression affolante que, dans le monde extérieur, tout avait volé dans les airs et se produisait hors de contrôle, mais, si dans la mesure où vous restiez liés à votre Centre divin, vous fiant au Savoir de votre Cœur sacré, vous avez conservé la certitude que tout continuait de se passer pour le mieux.

Sans que vous vous en rendiez trop compte, le temps s’est accéléré, produisant cet effet étrange qu’il n’existait plus, ce qui a parfois engendré en vous un effet surréel.  En fait, le Voile d’Illusion qui sépare les plans de conscience a continué de s’amincir, ce qui vous a permis de vous ajuster à la bande fréquentielle de l’Instant éternel.  Supportés par l’influence de la comète Ison, certains de vos semblables ont profité de son passage pour faire leur transition tandis que d’autres se sont permis de sauter dans le plan de la Réalité infinie.

Il est d’importance vitale que vous compreniez que vous vivez désormais au point de jonction de deux réalités parallèles, de nature complètement différente.  D’une part, au-delà des apparences, vous conservez des liens ténus avec le vieux monde, en phase d’effondrement accéléré, d’où il se révèle de plus en plus chaotique et, en conséquence, désagréable.  D’autre part, vous vous immergez dans la Réalité infinie du Royaume agrandi du Diamant de l’Invisible, fondé sur un paradigme nouveau, complètement différent, celui du Monde nouveau qui n’est encore qu’en esquisse.

Dans ce contexte, en ce moment même, pour chacun, tout dépend de ce qu’il accepte comme sa réalité prédominante.  La réalité sur laquelle vous choisissez de vous concentrer détermine précisément l’expérience quotidienne que vous menez, révélant le sentier que vous vous apprêtez à prendre.  Si vous portez les lunettes aux couleurs de la dualité, vous percevrez la vie d’une manière bien différente que si vous les enlevez, ce qui, précisément, conditionne votre expérience immédiate.  Dans les présentes circonstances, le choix de se concentrer sur une réalité plutôt que sur une autre, avec l’application du renoncement et de la libération que cela implique, détermine la manière dont chacun réagira, à savoir qu’il vibrera de peur plutôt que d’enthousiasme, en plus de conditionner ce qu’il fait et sa manière de le faire.

Dans ce qu’il reste du drame de la dualité, il se profile de plus en plus le danger qu’un être se présente comme la victime impuissante d’un sort injuste et que, comme un vieux phonographe, lecteur de 33 et 78 tours, il se reprenne à écrire et réécrire, comme un automate, la même vielle histoire, au lieu de s’en inventer une nouvelle.  Il n’y a que l’être libre, pleinement responsable de son destin, qui peut se permettre d’écrire une histoire parfaitement ajustée à la vérité de Qui il est dans sa Réalité originelle.  En ce moment, chacun peut s’élever dans un plan supérieur, tout à fait nouveau, où il peut pleinement habiter le Monde nouveau, le pays où il peut voir s’accomplir ses rêves les plus fous et bien davantage.  Il s’agit du Royaume où s’étend la Voie rapide qui ouvre sur la réalisation de tous les impossibles, illuminée par une série de feux de circulation tournant au vert.

Il importe que l’être incarné fasse tout ce qu’il peut pour accéder dans les meilleurs délais à ce plan supérieur de conscience où tout s’exprime dans la synchronicité.  Il doit refuser tout ce qui, à l’extérieur, tente de l’attacher, de le contraindre à atermoyer ou à hésiter à franchir ce pas.  Nul ne pourra cesser de nourrir les apparences et l’illusion de la dualité, pour commencer à vivre une vie nouvelle dans la Réalité infinie, sans prendre la décision consciente, dégagé de toute pression et dans le refus de toute concession,  de s’élever dans le plan supérieur du Paradis terrestre.  En effet, il s’agit précisément du choix qui transformera sa réalité contingente et l’illuminera, l’aidant à basculer dans la Réalité infinie.

Pour tout dire, c’est notre manière de vous dire que les énergies du mois de décembre ont comporté une connotation appropriée de terme et de finalité.  Il a permis à un grand nombre de compléter une phase majeure de leur long périple évolutif qui a établi les fondements du plus merveilleux des Commencements nouveaux.  Désormais, pour vous, le temps est venu d’être, d’agir et de vivre, non de planifier, de rêver, de vous morfondre en regrets à propos de ce qui n’est pas parvenu à se manifester comme vous l’entendiez.

Oui, il est temps que vous passiez à table pour consommer le festin qui a été préparé pour célébrer votre retour au Foyer du Père-Mère.  C’est le temps de porter les vêtements que vous conserviez pour une grande occasion, de sortir la vaisselle précieuse, de vous repaître de ce que vous vouliez tant manger, de visiter les endroits que vous vouliez visiter, de vivre la Vraie vie sans présenter d’excuses, d’aimer et de vous laisser aimer sans restrictions ni inhibitions.  Nous n’avons pas dit de vous laisser affectionner, mais de vous laisser aimer.  Le temps est venu de donner vie à vos rêves les plus fous en choisissant de les vivre dès maintenant.

Autant à l’intérieur qu’à l’extérieur, en décembre, vous vous êtes préparés à la puissante accélération énergétique et aux changements colossaux qui vous ont propulsé, par le développement d’une conscience infiniment agrandie, dans le décor subtil qui va largement se révéler en 2014.  À partir du premier janvier, en cette deuxième année de la Nouvelle Ère, vous êtes entrés dans un cycle d’expérience tout à fait nouveau qui va augmenter votre compréhension et affiner vos perceptions.

Du reste, plusieurs d’entre vous ressentent déjà l’appel d’aller vivre dans un environnement naturel vibrant qu’ils sentiront supporter leurs entreprises et vibrer à l’unisson de leur conscience élargie, aidant même à la purifier davantage.  Cela pourrait les amener à changer de lieu de résidence pour se retrouver dans un environnement qui leur permettra de maintenir un taux vibratoire élevé d’Amour et de Vérité et qui facilitera l’accord de leur mode de vie à leur Savoir intime.  Autrement dit, c’est là qu’ils entreprendront leur Vie véritable.

2014, une année magique, aux potentiels prodigieux, induira les plus conscients d’entre vous dans une résonance nouvelle qui leur assurera de se relier au Foyer spirituel véritable et de découvrir leur But ultime.  Autrement dit, la nouvelle année leur permettra de s’établir dans cette dimension glorieuse, au lieu de simplement l’explorer, de manière sporadique, comme c’était le cas depuis un moment.  Alors, ne croyez-vous pas qu’il soit temps que vous fassiez tout ce qui se doit pour vous préparer à cet avènement extraordinaire?

À vrai dire, quoi que vous en pensiez, vous résidez tous dans cette Terre nouvelle, multidimensionnelle, depuis un certain temps, mais vous n’en avez pas encore personnellement conscience autrement qu’à travers certains éclairs occasionnels.  Cela résulte du fait que votre Corps de Lumière commence à peine à fusionner résolument avec tout ce que vous êtes, ici-bas et ailleurs, et qui peut vous permettre d’accéder aux dimensions supérieures.

Pourtant, lorsque vous sortez dans le monde pour aller travailler, faire des courses, vous divertir, que vous allez dans la Nature pour vous ressourcer, que vous côtoyez d’autres personnes et que vous appréciez ce qui vous entoure à sa juste mesure, ce qui constitue d’habitude le lot de votre journée habituelle, vous découvrez de plus en plus les effets de votre réalité multidimensionnelle et éternelle.  Vous commencez à vous donner la permission de vous prêter à des activités diverses, dont vous ne considériez même pas l’option, auparavant, ou qui ne pouvaient faire partie de vos choix, parce que, de plus en plus, vous comptez que l’amour, la joie et la curiosité deviennent des critères indispensables de votre quotidien.  Cela vous est retourné par une gentillesse accrue de la part des gens que vous connaissez, même des étrangers que vous rencontrez.

De même, vous n’accepteriez plus d’emblée que la lourdeur, l’agressivité, la malheur, le déplaisir, la difficulté, la frustration constituent la plus large part de votre existence.  Vous éprouvez de la répulsion pour un emploi routinier et monotone qui ne vous satisfait pas pleinement, pour des relations qui vous limitent, pour des transactions mercantiles, votre intérêt pour la matière et les activités mondaines diminuant.  Vous en avez marre des jeux de pouvoir, des manipulations, des fraudes, de la violence et des guerres.   Vous aspirez plus sûrement au respect, au bonheur, au plaisir et à la joie, à la légèreté, à la douceur, à la facilité et à l’émerveillement.  Vous ne demandez plus qu’à vivre une vie de Grâce et de Plénitude, incapables de vous contenter plus longtemps des interdits et des limites.

En outre, vous apprenez à vous aimer, vous évitez de vous diminuer, vous refusez de plaire aux autres ou de suivre le sentier qu’ils vous assignent, parce que vous vous faites davantage confiance et que vous vous détachez du regard d’autrui dans le choix de vous en remettre à celui de votre propre conscience.  Vous ne vous perdez plus dans des recherches vaines, des études prolongées, des lectures nombreuses, l’application régulière de techniques, attisés par la volonté d’atteindre un but.  Vous comparez de moins en moins, vous fuyez la concurrence et la rivalité et vous refuser de juger.   Bref, vous vous situez au cœur de la vie et vous vous présentez tels que vous êtes.  Vous avez envie de rayonner l’essence de la beauté, de la simplicité et de la bonté, de réfléchir la Lumière de votre Centre divin selon votre sensibilité propre et votre nature particulière.

Voilà autant d’indices que vous grandissez en conscience plus que vous ne le croyez.  Par ceux-ci, vous signalez que vous ressentez avoir accédé à une Ère nouvelle qui augmente vos diverses possibilités.  De ce seul fait, vous vous approchez davantage de sa reconnaissance effective.  Vos plus grands malaises proviennent davantage de votre sentiment de ne pas savoir clairement ce qui se passe ou s’annonce, de ne pas savoir quoi faire ni par où commencer.  Votre ressenti que toutes les anciennes réalités n’ont plus de sens, que vous ne pouvez plus retourner en arrière, en plus du fait de savoir que vous ne pouvez rien planifier et que vous devez vivre dans l’instant, du sentiment de pouvoir accéder à la plénitude intérieure, tout cela démontre que vous êtes mieux ajustés à la présente réalité subtile, telle qu’elle vibre, que vous ne le croyez.

En vérité, il s’agit d’autant d’indications que vous en avez terminé avec votre ancienne vie et que vous en préparez une nouvelle.  Vous savez avoir accompli un très long voyage dans la linéarité qui, par l’accès à votre multidimensionnalité, doit désormais vous ouvrir de nouveaux espaces spirituels.  Pour échapper aux limites, vous aspirez inconsciemment à reconstruire votre véhicule d’incarnation ou à l’actualiser conformément à de nouvelles possibilités de votre ADN, pour supporter une conscience agrandie, plutôt  que de devoir passer par la mort pour y arriver.  Parfois, vous en doutez un peu, mais vous ne tardez pas à recommencer d’y croire.

Tous ces facteurs témoignent de la vérité de votre situation : vous êtes impliqués dans un processus de transformation accéléré et permanent qui ouvre sans cesse votre conscience et affine constamment votre réalité.    Dans le rayonnement silencieux et secret de votre Lumière, vous aspirez à découvrir un monde qui vibre d’un état de présence totalement inspiré et qui soit à la disposition de tous ceux qui désirent s’éveiller ou qui, comme vous, ont choisi d’élever leur taux énergétique.

En 2014, c’est la somme de ces nouveautés qui va continuer son amplification chez ceux qui auront choisi de se centrer sur la Réalité infinie de l’Absolu, plutôt que sur les attentes de leur ego et les drames du monde de la densité et de la dualité à l’agonie.  Le simple ressenti d’une amplitude intérieure qui vous pousse à croire dans la Plénitude, tout en maintenant la nostalgie du Paradis perdu, avec l’assurance que vous en avez fini avec un mode de vie d’enfermement, d’emprisonnement et d’esclavage, attestent le fait que vous accouchez d’une nouvelle réalité.

Ainsi, sans trop le savoir, comme des pionniers, vous êtes les premiers à fouler le sol de la Terre nouvelle, alors que vous continuez d’aspirer à la révélation complète de Qui vous êtes et que vous rêvez de la possibilité de rendre les impossibles possibles, par l’accès à votre Totalité divine, de manière à commencer à jouer, comme un enfant, avec tout ce qui voudra bien se présenter à vous et avec tous ceux qui voudront bien se joindre à vous dans l’Amour, la Vérité et la Sagesse.

 

Un Noël 2013 bien différent des précédents

 

Vous y êtes avec nous : l’Ère Nouvelle a commencé.  Depuis le dernier solstice, rappelé par Noël, un Monde nouveau se déploie en vous et tout autour de vous. Une Terre nouvelle fait son émergence. La Terre ferme ses portes à tout ce qu’elle a pu représenter dans son ancienne grille magnétique. L’ancienne réalité de la vieille Terre, en effondrement accéléré, ne sera plus bientôt qu’un mauvais souvenir. Une nouvelle énergie d’Amour et de Paix circule pour mettre un terme rapide au présent chaos, derniers soubresauts d’un monde en sédition et en dissolution. Les derniers drames de la vie planétaire, collective ou personnelle ne servent plus que de coups de semonce pour libérer les gens de leurs anciennes certitudes et pour les appeler à s’éveiller, à plonger au fond d’eux-mêmes, afin d’y découvrir seul fondement solide, l’Enfant divin qu’ils sont. C’est à travers ces derniers défis et dilemmes que chacun verra le nouveau, déjà visible, surgir de plus en plus.

À travers les vieilles peurs ataviques, les derniers doutes et les angoissantes incertitudes, l’Absolu a voulu faire ressentir sa présence et son énergie, à ce moment où chacun accouchait de son Être vrai.  Il voulait faire connaître la Bonne Nouvelle de l’émergence d’un monde lumineux, brillant, puissant, grandiose, prodigieux, émerveillant. Il appelait chacun à ressentir, au plus profond de son cœur, qu’il avait atteint le point d’arrivée qui lui permettra un nouveau départ dans la grâce, la gloire et l’allégresse.  Mais oui, c’est fait, le vieux monde n’existe plus que par l’entêtement de l’intellect à se fixer sur une réalité disparue qu’il maintient artificiellement en existence.

Car, en effet, tout est fait, tout est accompli : la victoire est acquise.  L’humanité a récemment accédé à une dimension où seule la Lumière spirituelle, expression de l’âme, peut rayonner, de sorte que chacun peut désormais exprimer son entière confiance en tout.  Désormais, si tel est votre choix, tout va se passer dans le calme, la douceur, la facilité, l’aisance, l’agrément, l’harmonie, l’élégance, donc sans effort, dans un monde qui n’a plus d’affinités que pour le bonheur.  Plus personne ne sera oppressé ni manipulé par l’ordre établi ou laissé dans son coin solitaire où il s’est trop longtemps réfugié, parce qu’il se sentait étranger à la foule d’être au cœur dur et fermé et à ce monde paradoxal de densité et de dualité.

À partir de maintenant, pour ceux qui sauront regarder au-delà des apparences résiduelles, tout va changer. Par leur amour, leur sérénité et leur joie de vivre, l’Être de Lumière, que vous êtes, va pouvoir servir d’exemple aux êtres timorés, angoissés, encore perdus dans leurs ténèbres et leurs illusions. Pouvant vous montrer emphatique et généreux, vous pourrez laisser ouvertement votre Lumière témoigner de votre Être et de ses œuvres. Sur cette Terre nouvelle qui grandit et fleurit lentement, pendant que les vieilles structures achèvent de se désagréger, chacun peut se détendre, respirer calmement, se reposer, refaire ses énergies. Dormez autant que vous en sentez le besoin.

En ce moment, il n’en manque pas d’énergies pour vous pénétrer et vous supporter dans votre nouveau périple, vous donnant des ailes pour échapper au précipice engendré par le vieux cycle qui s’évanouit peu à peu jusque dans les mémoires. Les énergies nouvelles surgissent à profusion à travers les marges, les failles et les fissures de l’ancienne réalité. Latentes jusqu’à la récente inversion, parce que masquées par le Voile d’Illusion, elles peuvent enfin surgir du Centre galactique et des confins du Cosmos pour s’offrir à profusion à tous.

Il est normal que vous continuiez à vous demander si cette manifestation est vraiment réelle ou possible, si elle s’est vraiment produite. Mais la réponse ne peut être que positive pour vous dire que le Vrai Noël s’est enfin produit. Noël, la «Nouvelle Année», soit le «Nouveau Cycle» de l’Ère du Verseau.  Natalis! Natalis! Natalis! Laissez résonner ce mot qui évoque votre Nouvelle Naissance à la Lumière de Qui vous êtes. L’Absolu lui-même se penche vers vous pour accueillir l’Enfant prodigue qui revient au Royaume éternel de ses origines.

Alors, sachez oublier ce que, d’incarnations en incarnations, vous avez vécu pour y parvenir et sachez accorder un pardon inconditionnel, autant à vous-même qu’à tous ceux qui ont pu vous paraître des traîtres et des ennemis de votre entreprise d’Illumination. En purs alliés déguisés, Ils ne se présentaient sur votre route que pour susciter les obstacles qui, très sûrement, vous renforçaient, vous dégoûtaient de la vanité de la troisième dimension et vous confortaient dans votre détermination d’engendrer un monde meilleur.

Désormais, ne laissez plus sortir de vous et circuler que la Sainte Lumière amoureuse de votre divinité. Sans hésiter, prenez votre juste place dans le Monde nouveau, maintenant que chaque être porte une flamme d’Amour plus agissante dans son cœur, ce qui engendre des ouvertures nouvelles. Veuillez croire que vous êtes les bienvenus dans ce Monde inédit où vous pénétrez présentement par le Portail du dernier solstice d’hiver du vieux cycle évolutif. Il ne vous reste qu’à vous abandonner à la Lumière de vos Divins Parents pour leur permettre de s’exprimer, plus clairement et intensément que jamais, de multiples façons, à travers vous.

D’une voix résolue, dites «oui» à la nouvelle réalité, un «oui» si convaincu, si convaincant et vibrant, qu’il vous transporte directement dans la pure conscience du Nouveau Monde. Et allez modestement votre chemin parmi vos semblables pour leur permettre de se baigner dans vos énergies d’Éveil. Du plus profond des Ténèbres, surgit la première lueur de la Lumière de la Résurrection qui va maintenant s’amplifier au gré de l’allongement de la clarté des jours.

C’est dans la mesure que vous pouvez accepter le Nouveau Monde dans l’immédiat, en rompant les liens avec les anciens conditionnements, les anciennes croyances et les anciens paradigmes, que vous pourrez réaliser qu’il ne s’agit plus d’une réalité à attendre, mais d’une réalité complètement accomplie au plus profond de vous. Dans la mesure que vous l’accepterez, il se révélera à l’avant-scène de ce qui disparaît sans possibilité de resurgir. Car les ponts avec l’ancienne réalité n’existent plus. Plus de possibilité de retourner en arrière. Mais ce n’est pas une réalité à raisonner, plutôt à ressentir en renforçant le lien avec votre âme, plus prête à vous accueillir que jamais.

Les temps sont mûrs pour les grands changements émanant de la fusion du Ciel et de la Terre. Le Paradis perdu, mais retrouvé, qui n’a rien à voir avec ce qu’humainement vous pouvez imaginer, vibre déjà en vous de toutes ses magnifiques possibilités. C’est ici maintenant le temps d’y pénétrer de plain-pied avant que, derrière les poussières du vieux monde, s’ouvre l’Abîme réintégrant dans le Néant primordial, la Substance indifférenciée, tout ce qui ne peut suivre.

Alors, prenez conscience d’être rené comme un Enfant de Dieu, d’avoir vous-même accouché du Divin Enfant que vous êtes. Demandez à votre Centre divin et à vous guides subtils de vous le faire sentir et ressentir, de vous le révéler.  Libérez-vous des derniers vestiges de l’ancienne réalité pour accueillir, nus, le Monde Nouveau, ce monde que vous avez tant attendu.  Abandonnez toute peur, tout doute, toute idée de limitation. Laissez l’Enfant d’Or prendre toute la place en vous. Laissez-le vous émerveiller dans le déploiement de sa Gloire et de sa Puissance de Vie et d’Amour.

Désormais, à tout moment, vous pouvez basculer dans la Grande Conscience puisque vous baignez déjà dans ces effluves dorées de l’Océan infini du Renouveau à tous égards.  En vous-même, ne reconnaissez, en cet Enfant d’Or, que vous-mêmes, l’Être deux fois né.  Ce n‘est pas gonflement de l’ego que de l’accueillir comme votre propre réalité, ce n’est que l’attitude fière et digne de ceux qui ont si âprement œuvré pour réaliser cet accouchement, pour permettre cette dernière délivrance.  Ne laissez plus l’illusion vous induire en erreur par rapport à Qui vous êtes.

Votre Étoile christique se déploie de plus en plus grand au-dessus de votre tête, se signalant à tous. Pour le confirmer, observez la réaction des animaux à votre passage. Allez voir comment la Nature saura vous accueillir comme un Roi couronné de son auréole. Ne vous présentez plus que comme un Être d’Amour et de Paix et maintenez-vous, où votre nouvelle stature vous porte, au-delà des rumeurs du monde, des bruits de guerre et de la furie des éléments. Faites taire les objections de votre mental et avancez dans la confiance en suivant les impulsions de votre cœur. Et surtout, rendez grâce d’avoir pu participer à cette expérience si exceptionnelle qui s’est vécue sur Terre, à travers les hauts et les bas, car c’est par privilège, en raison de votre force d’âme, que vous avez été retenu dans les rangs des courageux qui ont pu contribuer à l’illuminer, avec les êtres qu’elle porte.

Enfants de Dieu, dignes de vivre Noël dans une nouvelle perspective, démontrez tout ton Amour. Réalise à quel point il est simple d’aimer, quand on a le cœur pur, mais comment il est également doux de recevoir de l’Amour.  Alors, en ce jour béni, nous avons émis vers vous tout l’Amour de l’Absolu, de vos Parents divins, de votre Famille spirituelle, avec tous les Observateurs des Cieux qui assistent, avec stupéfaction, à l’Envol du Phénix que vous êtes. Souvenez-vous : l’Ère nouvelle a bel et bien commencé entraînant les Phares de Lumière, s’ils l’acceptent, dans un Noël permanent, une Rénovation constante!

Vers 2014, l’année de la Fusion de l’âme individuelle avec la Source

   À vrai dire, vous êtes entrés sur la Voie qui va vous amener à transformer toutes choses comme vous aimeriez qu’elles soient.  Vous n’avez plus de raison de vous contenter de peu, de trimer dur, de vous maintenir dans la limitation, d’éprouver de la peur, d’être malheureux.  Vous devez apprendre à vivre dans la plénitude et la félicité qui est l’Essence de votre Être total.

   Comme nous vous l’avons répété tant de fois, vous êtes le Sauveur que vous attendiez, ce qui vous oblige à vous accepter comme le Créateur de votre univers plutôt que comme la victime d’un destin injuste, comme le valet d’autrui, comme une remorque attaché à quelqu’un d’autre.  Vous n’avez pas à compter sur d’autres entités, pas plus dans le monde concret que dans les mondes subtils.  Vous ne pouvez pas attendre que d’autres agissent à votre place pour vous apporter le bonheur auquel vous aspirez.  Vous devez réaliser que, à titre de Puissance divine, vous pouvez vivre consciemment sans accepter 993333_600022406708607_144342619_n1d’autre obédience que celle que vous devez à votre Centre divin.

   Pour être plus clair, nous dirons que vous devez prendre conscience de ce que vous voulez engendrer dans l’Ordre du Plan divin et le réaliser.  De ce fait, votre première tâche doit consister à vous libérer de tout ce qui vous empêche d’être vous, ensuite de clarifier ce que vous voulez vraiment vivre, ce qui n’a rien à voir avec des projets matériels ou des améliorations psychiques dans une réalité en train de disparaître.

   Vous devez éradiquer de votre être tout ce qui n’est pas viable.  Vous devez aider à périr tout ce qui ne contribue pas à votre accomplissement dans la Lumière.  Ainsi, il est sûr que vous devrez assister, si ce n’est déjà fait, à la dissolution des relations qui ne sont pas fondées sur la vérité ou dont la qualité n’est pas conforme aux nouvelles valeurs.  À cet effet, des liens peuvent se dénouer de façon brutale et douloureuse, s’il reste dans votre entourage des gens qui ne sont pas vrais, transparents, authentiques, dépourvus d’ego, à moins que ce soit vous qui péchiez par ces carences.

   Vous en êtes rendus là : vous êtes appelés à faire du neuf, à faire preuve d’inventivité pour préparer des réalités surprenantes, innovatrices, rassembleuses dans tous les domaines.  Aussi devez-vous veiller à éviter de vous figer dans des conventions, des traditions, des habitudes, des routines, des croyances, des ambitions dépassées.  Vous devez encore vous défendre la quête du paraître au détriment de l’affirmation de votre Être profond.  Vous devez renoncer à ce qui vous sécurise simplement parce que cela a toujours été.

   En ce moment, ceux qui ne parviennent pas à affermir leur vie spirituelle et à grandir dans l’Amour pur, le non jugement, le respect mutuel, la liberté, s’exposent à être incessamment frappés par la foudre du Destin.  Un tel drame ne pourrait que se signaler par une augmentation de l’agitation psychique, de l’angoisse, de l’énervement, une humeur changeante, des sursauts de colère, une vie chaotique, remplie de hauts et de bas.  Un être ainsi affligé ne pourrait guérir qu’en pénétrant au plus profond de lui-même, en se détachant de la réalité matérielle, en se tirant de la dualité, en rejetant les repères habituels, en sondant les intentions de ses connaissances proches.

   Parvenus à un carrefour où il vous faudra choisir entre le matérialisme et la spiritualité vraie, s’impose à vous la nécessité de changer et de poser des actes, d’agir, de décider de ce qui est le meilleur pour vous.  Le Feu purificateur s’accroît dans le monde : vous le verrez s’activer et s’enflammer sans retenue ni compromis, selon les besoins de la présente Transmutation.  Cette énergie de Libération peut provoquer en vous de l’impulsivité, de l’impatience, du ressentiment à l’endroit de ce qui ne cède que difficilement ou tente de contrer votre action.

    En pareille situation, rappelez-vous que le monde est un miroir qui réfléchit votre propre degré de conscience, d’où, par manque de reconnaissance de vos propres faiblesses, vous auriez tort de projeter sur autrui ce qui provient de vous.  Si vous jugez autant les autres, et si sévèrement, c’est que vous jouez au cache-cache avec vous-mêmes pour vous empêcher de reconnaître votre empreinte ou l’origine de vos propres travers.  Au lieu de continuer à vous projeter à l’extérieur, mettez audacieusement et courageusement  toutes vos énergies au service de votre expansion cosmique.  Bien que vous soyez entrés dans une Ère de Grâces, vous devez encore produire quelques efforts pour transformer vos anciennes façons de penser, de ressentir et d’agir.

   Nous vous l’avons assez dit : dans votre exploration de votre multidimensionnalité, plus rien n’a jamais le même sens que dans votre ancienne histoire linéaire.  Parfois, dans l’Instant éternel, les plans se chevauchent et les épisodes du temps se mêlent, comme vous pouvez le constater dans certains de vos rêves.  Vous devez transformer l’ancienne perspective en un nouveau mode d’intervention davantage en unité avec votre propre être, votre Essence divine.  Tout commence par la plongée à l’intérieur de vous qui peut vous permettre de vous ajuster chaque jour davantage à la Réalité de votre Centre divin éternel.

   Écoutez bien ceci : le Moment du Salut que vous attendiez est arrivé.  Les heures présentes ne représentent rien d’autre que le moment que vous attendiez pour vous donner l’occasion de produire les changements et les transformations qui rempliront votre existence d’activité constructive vous permettant d’atteindre les plus hauts sommets.  Il ne vous reste qu’à vous remplir suffisamment d’Amour pur et de Lumière pour préparer le Monde nouveau auquel vous aspiriez, le Paradis terrestre ou le Ciel sur Terre.

   En cela, la Source s’attend à ce que vous patienterez, que vous persévérerez, que vous persisterez jusqu’à la prise de conscience de votre Victoire, au lieu de forcer les choses, en ancrant puissamment votre Lumière dans la Terre.  En cela, la facilité provient de la force de motivation, et la force de motivation de l’action dans la spontanéité.

   Au cours de l’année 2013, vous avez commencé à vivre des heures d’un grand intérêt de nature à vous rendre entièrement disponibles à un vaste spectre de possibilités d’expériences.  À bien y regarder, depuis quelques mois, vous ne vous retrouvez plus comme avant, collectivement, dans des états assez similaires.  En effet, certains d’entre vous vivent comme ils ont toujours vécu, s’occupant de poursuivre leur ancienne histoire.  Cette catégorie de vos semblables se divise elle-même en deux clans : ceux qui s’impliquent résolument dans la vie à la manière du passé, comme si rien ne s’était produit, et ceux qui font tout pour mettre un point final à leur vieille histoire.  Malgré un certain dégoût, ce dernier groupe déploie tout son courage dans ses entreprises et ses activités qu’il sait devoir bientôt le libérer.  Il s’y met avec toute son honnêteté, prêt à tout vivre ce qu’il faut pour y arriver.  Ces gens accélèrent leur rythme d’écriture pour mettre le point final à une histoire qui, par manque d’attrait, ne leur dit plus grand-chose.

   L’autre groupe, celui qui poursuit son histoire comme si de rien n’était, s’attire de grands défis qui ne tarderont pas à se révéler à lui.  Les faussetés, comme les éléments désuets, qu’ils tentent de maintenir depuis trop longtemps, vont bientôt les faire trébucher ou les désarçonner.  Ils ne tarderont pas à voir leur monde d’illusion s’effondrer, ce qui leur fournira l’occasion propice de se montrer plus vrais et réels, plus conformes à la présente réalité.  Lorsqu’un être confronte ses points d’ombre, il perd ses masques, ce qui lui permet de choisir une voie plus authentique.  À preuve, voyez ce qui vient de publiquement se produire pour un certain cycliste professionnel, un grand menteur et un grand tricheur, aux États-Unis.  Toute fausseté finit toujours par remonter à la surface, surtout dans la présente dynamique, où vous venez d’accomplir un bond plus grand que celui que vous paraissiez avoir choisi de faire.  Dans une pareille expérience, un être parvient à se faciliter la vie dans la mesure où il cesse de se mentir et entreprend de faire les changements qui s’imposent.  Sinon, même l’arrogance ne lui permet pas d’empêcher d’être,  tôt ou tard, knockouté.

   Une autre catégorie de vos semblables se maintient dans la Pause sacrée.  Souvent isolés, menant une existence plutôt terne, ils ont l’impression de traverser un tunnel sans fin, plongés dans une indicible vacuité.  C’est parmi ces gens que se retrouvent les âmes qui, de vie en vie, ont mené le plus long parcours d’expériences terrestres.  Ils ont besoin de cette phase d’apparent néantement pour se détacher de leur long périple.  Ils ne se mêlent plus d’en ajouter à leur vieille histoire, mais ils ne parviennent pas encore à débuter le premier chapitre d’une nouvelle vie.  Ils planent comme entre deux temps, comme en terre stérile.

   Certains jours, ils ont l’impression que leur processus de libération n’en finira jamais, tellement il les ramène toujours automatiquement dans des phases de liquidation.  Alors, ils attendent que tout finisse, se demandant si cela doit jamais arriver.  Car, dès qu’ils tentent de mettre un terme à cette expérience ennuyante, il se produit quelque chose qui les ramène au point mort, les empêche de passer à l’action.  Par exemple, s’ils viennent de se remettre d’une grippe, voilà qu’ils se retrouvent avec une inflammation des gencives ou qu’ils se foulent un poignet ou une cheville.  Ou, s’ils tentent de se lancer dans un projet, ils doivent trouver moyen de fixer des rendez-vous pour autre chose ou de s’occuper d’autres priorités.  Ou ils doivent s’occuper de faire faire des réparations pour l’un ou l’autre de leurs appareils, si ce n’est pas pour la résidence qui leur sert de toit.  Ainsi, ils ne peuvent à peu près jamais s’occuper tranquillement de ce dont ils aimeraient vraiment s’occuper.  Ils n’ont pas d’autre choix que de comprendre qu’ils ne peuvent pas encore se lancer dans une nouvelle aventure, d’où ils doivent se contenter de rire de leur situation, se gardant bien de tout accès de colère ou de tout sentiment de frustration.

   Enfin, une catégorie d’êtres incarnés a réussi à se brancher à l’Élan créatif qui prévaut dans leur nouveau décor.  Certains d’entre eux n’en sont qu’aux premiers stades d’insertion dans ce courant qui soulève et exalte, mais ils n’en finissent pas de concevoir des projets, de tracer des plans, d’imaginer des expériences.  Ils n’ont qu’une envie, faire du nouveau, passer à de nouvelles expérimentations : ils cherchent constamment à s’adonner à des activités inusitées, à des activités qu’ils n’ont jamais entreprises ou osé tenter dans le passé.  D’autres, qui font partie de cette catégorie, ont des rêves profonds, ils ont des révélations exceptionnelles et les bonnes occasions se présentent à eux sans qu’ils aient à produire le moindre effort.

   Apparemment, les plus favorisés, ce sont ceux qui viennent tout juste d’entreprendre la rédaction de leur nouvelle histoire.  Ils pénètrent rapidement dans le territoire où ils pourront voir leurs rêves les plus chers se réaliser, mais d’une manière qui dépassera de loin leurs attentes.  Par des petites merveilles qu’ils ont récemment vécues, ils reçoivent déjà des indices des accomplissements prodigieux qui les attendent.  Vous ne devez pas vous surprendre de les voir très fébriles, agités, excités, puisqu’ils ne ressentent que trop bien ce qui se prépare pour eux.

   Peu importe à quelle catégorie vous appartenez, vous vous préparez tous à un changement colossal qui ne devrait pas tarder à se produire, pour le meilleur ou pour le pire.  Par exemple, on pourra vous assigner à un nouveau poste que vous convoitiez pour, le moment d’après, vivre un accident qui pourrait vous rendre aveugle ou vous empêcher de continuer à travailler.  Ou vous devrez abandonner un projet parce qu’un partenaire de poids vient de s’éteindre, mais, quelques jours plus tard, vous pourrez rencontrer l’amour de votre vie.  Souvent, vous vous sentirez déchirés entre l’envie de pleurer ou de rire.  Désormais, vous pouvez vous attendre à tout, ce qui ne se produira pas moins dans l’Ordre parfait du Plan divin.

   De toute évidence, l’année 2013 vous a induit dans une folle chevauchée, sur le dos de Pégase.  Mais n’obtenez-vous pas ainsi la preuve, ce qui devrait convaincre et réconcilier ceux qui, déçus et démotivés que le dernier solstice d’hiver n’ait pas complété la transmutation planétaire, que l’humanité poursuit son envol et que son rythme d’évolution n’est pas prêt de ralentir?  Sauf que désormais, si vous restez abandonnés, pour éviter la moindre résistance, tout devrait se produire dans une nouvelle grâce et un nouvel équilibre, comme dans une ambiance de tendresse.

   Ce qui pourrait vous compliquer la vie, c’est le fait que les présentes énergies poursuivent leur œuvre de conscientisation que chacun est un être entier, complet, total et parfait en lui-même.  Ainsi, dans la présente Ère d’Unité, n’est-il pas paradoxal de constater que, alors qu’ils sont appelés à se serrer les coudes et à coopérer toujours davantage, les êtres semblent s’éloigner et se séparer, ce qui amène la rupture de nombreux couples, relations et associations fondés sur de fausses valeurs, ce qui ne manque pas d’engendrer des drames émotionnels, parfois passionnels.

   Vous devez savoir que, dans la présente phase d’Ascension, vous ne pouvez pleinement participer à l’essor énergétique et en prendre conscience que dans la mesure où vous vous abandonnez à la Lumière divine, récupérez votre liberté et veillez à vous assumer de plus en plus complètement par vous-mêmes, tout en vous offrant au service du bien commun.

   Malgré vos nombreuses tentatives de maintenir ou de reproduire des situations de couple, de nouer des relations harmonieuses, de former des associations nouvelles, pour empêcher de vous retrouver seuls, vous ne pouvez pas appeler l’Illumination sans passer par une phase pendant laquelle vous êtes coupés des autres, comme si on vous avait retirés du monde.  Car votre Esprit intime, activement engagé dans la démarche de vous faire reconnaître Qui vous êtes, dans votre Essence, en vient à devoir combler le retard que vous avez engendré par vos attachements d’autant plus puissants que stériles et régressifs, de manière à vous révéler l’expansion spirituelle que vous pouvez présentement prendre.

   Dans la présente perspective de l’Ascension planétaire et collective, votre esprit conscient a beau continuer d’élaborer des plans, à partir de ses valeurs anciennes, fondées sur des préoccupations duelles et matérialistes, vous ne pourrez jamais retarder indéfiniment, en vous, l’œuvre de l’Évolution au point de l’empêcher d’amener votre attention consciente de glisser dans la subconscience de manière à y découvrir d’autres valeurs plus certaines et bien supérieures.

   C’est dans le silence prolongé de la solitude bénie qu’un être peut le mieux redécouvrir Qui il est, ce qui semble devenir le lot de plusieurs d’entre vous qui devront s’y faire, en transformant leur mal en acceptation, pour connaître le bond quantique qui s’impose.

   Quoi qu’il en soit, vous devez savoir que l’année 2013 a largement représenté l’année des révélations de la Lumière divine.  Aussi, les dernières semaines de ladite année ont-elles servi à compléter l’œuvre déjà entreprise de détachement, de nettoyage, de délestage, de renoncement et de purification.  Vous vous préparez à l’Heure fatidique du Face à face qui vous permettra d’ouvrir les vannes de la restriction.  Car, la dernière année a marqué l’entrée dans un cycle de régénération et d’imposition de l’authenticité qui vous forcera plus que jamais à l’intégrité, à l’acceptation de vous-mêmes tels que vous êtes.  Aussi vous est-il présentement proposé d’accueillir sereinement vos expériences antérieures, de les accepter complètement et d’accorder vos pardons de manière à clore la boucle harassante de la culpabilité, donc des peurs, des remords, des regrets, des rancunes.  Vous devrez apprendre à être votre propre maître en évitant de vous laisser dicter votre conduite, de vous laisser manipuler, d’abandonner votre pouvoir et votre destin à qui que ce soit.  Voilà qui implique la récupération de votre pleine liberté avec la rupture de tous les attachements qui s’y opposent.  Car vous ne parviendrez à entrer dans l’Unité de l’Absolu que dans la mesure où vous épouserez vos faiblesses apparentes autant que vos grandeurs certaines, de manière à fusionner les aspects électromagnétiques en vous et de recomposer l’Androgyne originel.  Ainsi, tout se passera désormais de manière à vous démonter si vous êtes en situation d’abandon à la Vie ou de résistance à votre éternité.

   Le premier novembre 2012, l’Absolu a sonné le lancement de la cavalcade autour du monde des Quatre Chevaliers de l’Apocalypse (de la Révélation), les Serviteurs de l’Éther, reliés aux éléments (air, feu, eau et terre).  C’est ce qui explique ce que vous venez de vivre, avec les dernières tempêtes, et qui va rapidement se généraliser pour impliquer tous les aspects de la densité, partout dans le monde, mais dans des séquences différentes.  Cette sonnerie ne pourra qu’accélérer les métamorphoses de la Terre et des consciences, car elle a déterminé le cycle du Retour total de la Lumière sur la Terre.  Désormais, sur son rayon individuel, chacun vivra ses phénomènes propres, même si plusieurs d’entre eux devaient rester communs à un groupe de personnes.  Dans l’Inversion des Temps, une modification de l’espace-temps, qui va encore tout accélérer, tous parviendront de mieux en mieux à sonder l’envers du décor, à capter ce qui se cache derrière le voile de l’Illusion : dans la joie pour les êtres abandonnés à la Lumière divine;  dans de plu sou moins horribles souffrances pour ceux qui résisteront à la Lumière ou ignoreront simplement ce qui est en train de se passer.

   Dans ces simples mots, voilà que, par un vieil atavisme, certains comptent s’y trouver une nouvelle mission auprès de leurs semblables, dans un vain espoir de contribuer à leur salut.  Nos propos ont fait vibrer la fibre missionnaire de ceux qui n’ont pas encore compris que le destin de chacun lui revient entièrement ou qui cherchent encore à s’accomplir dans l’action, à travers une fonction ou un rôle, au lieu d’être simplement.  Chacun va bientôt découvrir les résultats que son degré de Lumière a produits puisque, en ce moment, beaucoup de réalités parviennent au seuil critique de la transformation.  Chacun va subir le Jugement dernier, à savoir qu’il devra accepter de se voir tel qu’il est plutôt que comme il se pense, veut être, veut être perçu.  À cette fin, en raison de l’Œuvre des éléments, chacun va bientôt connaître un moment où les circonstances de sa vie vont se modifier grandement, ne pouvant rester le même, en raison du choix de la planète de s’élever.  Dès lors, ayant tout perdu de ce qui n’a pas de valeur, ses repères et ses fausses certitudes, jusqu’à lui-même, il n’aura plus qu’une solution, celle de se tourner humblement vers l’Absolu et vers l’Amour qu’il est par lui.  Il ne lui restera rien d’autre à quoi s’agripper qu’à l’Amour divin.

   Dans cette perspective, chacun doit lui-même se prendre promptement en main, nul ne devant se soucier du destin de l’être ordinaire, cet endormi bien-aimé, même s’il fait partie de son couple, de sa famille, de son cercle d’amis ou de ses relations, parce qu’il détient un droit absolu  à ses choix, à ses expériences et à son rythme évolutif.  Sans jugement de valeur, par «être ordinaire», nous identifions très clairement ici ceux qui s’occupent exclusivement de leur survie, attachés à leurs êtres chers, à leurs possessions, à leur réputation, à leurs plaisirs, à leurs motivations, à leurs habitudes, à leurs occupations, à leurs conditionnements, à leurs croyances, à leurs conceptions de l’existence, à leurs illusions, à tout ce qui a engendré l’oubli de Qui il sont, ce qui résulte de leur maintien dans l’enfermement et dans les limitations, en raison de leur ignorance présumée.  Il désigne ceux qui cherchent à avoir, à faire, à jouir, à briller, à réussir, même à imiter, à aduler, à performer, au lieu d’être.  Ceux-là se contentent de mener leur vie à bien, se concentrant uniquement sur ce qu’ils ont à faire, sans se douter une seule seconde de la raison de leur présence sur la Terre.  Ils cherchent à entretenir des relations humaines et sociales harmonieuses, en cherchant ce qui est agréable plutôt que le contraire, pour mieux jouir le plus longtemps possible de l’existence dans de bonnes conditions, non pour évoluer.

   La majorité des gens qui vous entourent n’ont pas l’occasion de vivre ce que vivent les Être éveillés.  Et il y a toujours beaucoup moins d’éveillés que d‘endormis sur votre planète.  Par rapport au prochain destin des endormis, vous ne pouvez que vous abstenir de juger et d’intervenir en portant sur eux le regard neutre de la compréhension spirituelle, sans procéder à des évaluations, à des comparaisons et sans exprimer de compassion ni de pitié.  À leur côté, vous devrez vous satisfaire d’être ce que vous êtes, sans rien dire ni rien divulguer.  En effet, votre seule présence éclairera ce qui doit l’être, chez ceux qui sont prêts, sans que vous deviez vous impliquer autrement, si cela s’impose.  Ce qui s’annonce, c’est le Retour au Royaume originel, qui n’est pas de ce monde, ce qui concerne chacun et lui seul.

   Vous devez vous habituer à accepter de laisser chacun vivre ce par quoi il doit passer, sans interférer, dans le respect de ses croyances, de ses choix, de sa liberté, même s’il venait à considérer votre rayonnement comme une menace et un danger et devenait cruel avec vous.  Vous devez comprendre que la Lumière met toujours fin à quelque chose, autant en vous qu’autour de vous : ne chasse-t-elle pas l’ombre et, du coup, ne dissout-elle pas les illusions, dans sa révélation de la Vérité ou de la Réalité?  Mais il y en a qui ne veulent pas de cette réalité plus lumineuse, même si elle devra s’imposer, parce que leur aspiration, leurs croyances et leurs convictions les forcent à se cantonner dans l’enfermement et les limites.

   Alors, s’ils vous tolèrent dans leur environnement, contentez-vous strictement d’être là, concentrez-vous sur ce que vous avez à vivre, rayonnez l’Amour que vous êtes.  Pour tous, l’action de la Lumière se produira en son temps, à son heure.  Pour le moment, la peur, le doute, leur mode de vie engendrent de la résistance.  Alors, vous en verrez souffrir, et d’autant plus qu’ils s’opposeront à ce qui se passe dans l’invisible, mais cela ne vous concerne en rien.  De ce fait, vous ne sauriez intervenir auprès d’eux sans risquer de votre propre péril.  Alors, sachez vivre votre vérité et passer outre les maux, les récriminations et les jérémiades de ceux qui se maintiennent dans la sphère de l’enfermement.  C’est sûr que, comme vous, s’ils ne cèdent, dans la présente provocation cosmique, qui appelle à la conscience, ils vivront des changements qui vont les bouleverser.  Ne voyant pas ce que vous voyez, par le choc en retour de leur résistance, dans la montée de la Lumière, ils pourront connaître des moments douloureux et souffrants.  Mais, pour l’heure, vous ne pouvez plus les instruire ni les aider que par votre propre engagement à pousser plus loin votre expérience, pour leur ouvrir subtilement la voie.

   Comme les divulgations de ce que les dominateurs et les prédateurs vous ont imposé vont se poursuivre, des protestataires, des rebelles, des révoltés, des révolutionnaires de tous acabits vont solliciter que vous participiez à des manifestations publiques de protestation, souscriviez à des pétitions, fassiez de la délation ou ajoutiez votre concours à des dénonciations.  Considérer que, dans le Système de Dieu, il existe des réalités à dénoncer relève d’une vision pervertie de la personnalité.  C’est vous considérer la victime de ce qui arrive.  De ce fait, vous vous considérez comme le propriétaire de ce qui vous agresse, un propriétaire qui pourrait soudainement exercer du contrôle sur la vie.  C’est agir comme celui qui est malade et ne peut guérir parce que, croyant que ses malaises font partie de lui-même, il parle de «sa» méningite, de «son» mal de tête, de «sa» rage de dents, de «sa» hernie, de «son» opération… et de «son» médecin!  Ainsi, il s’approprie ses malaises, les faits siens, d’où il entretient les résistances, les renforce même.

   Ce n’est que lorsqu’il saisit l’incidence de la Causalité et qu’il cesse de réagir ou d’interagir avec les conditions du monde de la densité, constamment pris dans la dualité, que l’Intelligence de la Lumière, qui dirige le Plan cosmique, peut orienter sa vie dans l’Ordre de la Grâce, le confiant à la Providence omniprésente.  La Causalité ramène naturellement tout dans l’ordre et l’harmonie à la meilleure heure, au moment le plus opportun.  Nul ne peut vivre l’Absolu s’il fait interférence à la Lumière.  Autrement dit, il ne peut rien surgir de libérateur de la peur ou de l‘agressivité qui amène à réagir, à lutter et à résister au lieu de s’abandonner.  Celui qui comprend qu’il n’est pas l’obstacle qu’il rencontre sur son chemin et que celui-ci ne peut l’atteindre d’aucune manière, celui-là entre dans l’impunité.  La transcendance, le dépassement qui résulte d’une élévation de la conscience, amène à échapper à une dimension d’existence plus dense, ce qui amène à échapper à son influence.  Dans la vie, nul n’est appelé à s’opposer au mal, à lutter contre lui, à le comprendre, à en disserter, à le décrier, il n’a qu’à laisser œuvrer la Grâce en se réfugiant dans l’Amour et la Lumière.  Cela à quoi un être s’oppose, il le renforce.

   En revanche, pour vous, commence une nouvelle phase ascensionnelle qui permettra à la chenille de voir la vie par les yeux du papillon.   Vous entrez dans un territoire empreint de mystère, de sérénité, d’aspiration, de joie… de grâce.  Car la Lumière de l’Absolu amène l’empreinte d’une époque révolue à s’effacer en laissant dans son sillage les illusions brisés et les rêves interrompus.  Désormais, chaque être détient la possibilité de voir, de ressentir, de connaître et de faire l’expérience de ce que c’est que de vibrer en Être spirituel dans une incarnation humaine.  Ceux qui savent rester en phase avec les énergies vont connaître des transformations majeures et développer une nouvelle vision de la Réalité.  Ils pourront se laisser porter avec aise et facilité, dans le confort et la protection, par les dernières vagues purificatrices des dernières années.  Par le degré de paix et de joie ou d’inquiétude et de souffrance, tout va constamment se passer de manière à vous démontrer si vous êtes dans un état d’abandon ou de résistance par rapport à votre choix d’entrer dans l’Éternité.

   Alors, avec l’accélération actuelle des énergies, ne vous surprenez pas si vous vivez de nouveaux phénomènes comme la distorsion du temps, des trous de vide, des éclats de lumière dans un ciel radieux, des disparitions d’objets qui réapparaissent ailleurs, la découverte d’élément dont vous n’aviez jamais perçu l’existence auparavant, des superpositions de plans de conscience, des trous de mémoire importants, des rêves de reconnexion avec des membres de votre Famille spirituelle.  En raison de la différence des compréhensions, ce qui semblera joyeux et heureux aux êtres lumineux paraîtra terne ou malheureux aux endormis.  La souffrance croîtra au gré des résistances, résultant de la peur, du doute, des attachements, de la négation de la réalité.  Tout deviendra de plus en plus facile pour les êtres profondément libres.  Car la Hiérarchie de support, avec la Cohorte des Anges, veille à dégager délicatement les âmes des rets de l’Illusion comme le pêcheur libère les poissons de son filet.

   À travers ce qui vient désormais, qui va finir par remodeler la Terre, chacun parviendra à comprendre, à son heure, que dans toute réalisation sidérante comme dans tout drame apparent, il n’y a que l’Amour divin qui se déverse sur la Terre et l’humanité.  C’est le Feu sacré qui attise les autres éléments pour consumer tout ce qui est dense et éphémère, tout ce qui n’est pas éternel.  C’est la Lumière qui dissout tous les cadres de référence faux et dangereux.  Ce sont tous les éléments qui se conjuguent pour faire disparaître l’ancien monde et engendrer le Nouveau Monde.

   Mais c’est une chose de parler d’amour, d’exprimer de l’amour à ses proches, de tenter de vivre l’amour avec un partenaire, quand cela ne revient qu’à de l’appropriation, qu’à renforcer l’affection et l’attachement, qu’à remplir un vide existentiel, qu’à s’assurer, dans sa faiblesse ou sa limite, de trouver à son côté une présence enrichissante ou sécurisante.  Rien de cela ne doit empêcher un être de récupérer sa liberté afin qu’il devienne lui-même Amour.  Car pour vous remplir d’Absolu, il faut vous vider de vous-mêmes et des autres.  Chacun doit se remplir de lui-même, de sa part d’Absolu, pour ne plus avoir besoin des autres et parvenir à assumer pleinement son destin.  Seul cet Amour pur remplit un être au point qu’il n’a plus besoin de se remplir d’autre chose, qu’il ne lui reste plus qu’à partager et échanger, sans rien demander et sans rien devoir.  Aussi, chacun devrait-il consacrer plus de temps à la reconnaissance de cet Amour, enfoui au plus profond de son cœur, qu’à ses autres quêtes qui ne lui assurent que la survie, jamais la vie, la plénitude de la Vie.

   En raison des urgences présentes, vous devriez d’abord répondre à l’appel de la Lumière, vous abandonner complètement à elle, acceptant de n’être plus rien, de ne plus rien chercher, de ne plus rien comprendre, de ne plus rien accaparer.  Plus un être lâchera prise, plus il se fera simple et petit, mieux il découvrira Qui il est vraiment, le Tout, l’Absolu.  Qu’est-ce que l’État amoureux si ce n’est l’instant présent vécu totalement dans la conscience de l’Unité avec l’Absolu?  L’Amour ne se comprend pas, ne se cherche pas, il se vit, il se rayonne quand un être le laisse être.

   Malgré ce qui précède, évitez de prendre des décisions hâtives mus par la peur de passer à côté du but.  Chacun est naturellement poussé à son rythme vers le but qu’il a appelé ou proclamé.  Pour le reste, évitez de vous inquiéter, de vous remettre en cause.  Si vous vous êtes inconditionnellement donnés à la Lumière divine, continuez simplement votre vie, comme un enfant confiant.  Répondez à ce que la Vie vous suggère dans l’instant.  Autrement dit, laissez œuvrer l’Intelligence de la Lumière spirituelle au sein de votre vie.  Il n’y a vraiment rien d’autre à faire.  Pas d’action, pas de préparation, pas de planification, pas de plan, pas de quête, pas de recherche, pas de technique.  Simplement être.  En d’autres mots, il n’y a rien à préparer, si ce n’est vous-mêmes, en veillant à vivre une vie pure, paisible et naturelle.  Gardez votre maison propre,  appliquez les règles d’hygiène physique et mentale, mangez peu et sainement, évitez les écarts, fréquentez des êtres lumineux, méditez souvent, rapprochez-vous de la Nature.

   Retenez toutefois qu’il semble que le temps se raccourcisse entre le moment présent et les événements ultimes.  Le moment de la Révélation s’annonce.  Tout reste le secret de Dieu, mais les signes ne mentent pas.  Dans un temps très bref, personne ne pourra plus nier qu’il assiste à une métamorphose d’une ampleur extrême, dans la poursuite du présent nettoyage et du présent alignement.  N’y trouvez pas pour autant un prétexte pour sombrer dans la panique,  pour vous livrer à des mises en garde ou pour chercher à prévenir les gens.  Ceux qui devaient être prévenus le sont déjà.  Du reste, la plupart des endormis vous riraient au nez et vous railleraient, tellement ils veulent maintenir le déni jusqu’à la fin.  Ce serait également un moyen de vous ramener à vos propres affaires.  L’être incarné est un être d’habitude.  Maintenant, il va être tiré de ses cercles vicieux et plongé au cœur de l’inconnu.  Plus que jamais, que l’Amour soit votre clef, votre Réalité, votre respiration de chaque instant!  Apaisez-vous, faites confiance, vivez en paix!

Forts de ces notions, vous devez désormais vous situer dans le Moment éternel, l’Instant sans Temps, qui est devenu votre réalité, alors que vous créez si rapidement ce que vous pensez et ressentez le plus profondément, au risque de régresser plutôt que de prendre de l’expansion.  Nos «Bulletins des Énergies» périodiques ne visent qu’à vous garder en phase avec les événements subtils, à vous rapprocher les uns des autres, à vous faciliter la vie au quotidien et à vous rassurer quand vous en avez besoin.  Faites-en bonne lecture en les méditant comme ils le méritent, puisque la majorité d’entre eux vous sont fournis gratuitement.

© 2012-15, Bertrand Duhaime (Dourganandâ).  Tous droits réservés. Toute reproduction strictement interdite pour tous les pays du monde.  Publié sur : www.larchedegloire.com.  Merci de nous visiter sur : https://www.facebook.com/bertrand.duhaime.

.

 

 

 

A propos de l'auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.