L’AMOUR – I

            La Création, avec le monde, provient de l’Amour

        Arrêtez-vous et observez la création amoureuse autour de vous!  La Nature se donne amoureusement à sa raison d’être.  L’Amour est.  Les formes se donnent, se redonnent et se transforment, mais l’Amour demeure.  C’est ainsi que nous constatons davantage l’unité que la division.

           Reconnaissez des êtres amoureux dans les êtres humains qui vous entourent, qui sont des frères et des sœurs.  Regardez!  Votre voisin est un être, une entité qui agit selon son besoin de se connaître lui-même.  Il s’exprime de la manière qu’il veut s’exprimer.  Vous le côtoyez amoureusement.  Être patient, tolérant avec autrui, garder une compréhension sans borne, porter une oreille attentive à l’autre qui parle, prendre conscience qu’il faut se taire pour se permettre d’écouter, tout cela, ce sont des actes d’amour.

            La Voie que je vous enseigne, qui est notre voie commune, c’est celle de l’amour.  Nous sommes libres de l’exprimer et de la vivre.  Nous savons comment nous pardonner, et cela importe de le faire.  Mieux vaut agir et s’exposer à commettre cinquante erreurs par jour que de ne rien faire parce qu’on a peur de se tromper.  Si nous en venons à commettre une erreur, il suffit de nous pardonner, d’accepter les conséquences et de corriger notre attitude.  Ainsi, nous pouvons continuer d’avancer sans complexe, encore plus libre de vivre l’amour.

            Apprenez à devenir amoureux du vent, du soleil, du sol, de l’arbre, de vos actes, de vos frères et sœurs, de l’erreur, des lois, d’une fleur, de la beauté, du Yoga, de l’Amoureux.  L’Amoureux, c’est Dieu qui se manifeste à travers chacun de nous.  Pas un seul geste de la Nature ou de l’espèce humaine ne sont vides d’amour.  Car, si la Source est amoureuse, tout ce qui en émane est également amoureux.  Même si les manifestations d’amour ne s’expriment pas toujours dans la perfection totale, rien en cela ne nie l’Amour présent en tout.  L’Amour est là!  Alors, laissons-le s’exprimer à travers nous.

            Conscients du moment présent, apprenez à découvrir que tout provient de la Source amoureuse qui est une Puissance et une Présence.  L’Amour est, d’où nous sommes tous bénis.

            La grande réforme à opérer dans le monde et en chacun de nous, c’est d’abord celle de l’amour de soi.  Vous êtes incapables de réaliser extérieurement votre puissance tant que vous n’avez pas pris conscience de ce potentiel qui vous habite.  Soyez bons envers vous-mêmes et vous ne pourrez qu’être bons avec les autres.

           L’Amour est le principe de la vie.  Certains l’expriment par la pulsion sexuelle et il s’exprime ailleurs par l’attraction nucléaire.  Ailleurs encore, il s’exprime par l’enthousiasme ou la joie de vivre.  L’Amour est la lampe d’Aladin.  Mais l’amour, cette énergie merveilleuse, perd son sens sublime dès qu’il devient lien ou attache.  L’amour libère au lieu d’accaparer.  Il n’accapare pas et ne se laisse pas accaparer.  Ainsi, l’amour doit se fondre avec l’expression du temps qui passe… sans s’accrocher au temps ni à l’espace… s’exprimer sans objet.  Comme le soleil il baigne tous ceux qui s’exposent dans son rayon, incapable d’atteindre ceux qui se terrent dans le noir.  Celui qui tente de s’isoler pour posséder son objet d’amour fait l’expérience de la souffrance.  Il devient une citerne hermétique qui s‘expose à imploser.  Car, en amour, c’est le moment présent qui est à vivre, non le moment passé ni celui qui vient.  L’instant d’amour qui passe ne peut revenir.

            L’amour vous enveloppe d’une aura capable de dissoudre ce qui n’est pas de l’amour en vous et autour de vous.  Il accroît votre puissance d’aider ceux qui se tournent vers vous pour trouver la Lumière.

            Pensez et agissez conformément à cette idée : «Je vais garder mon corps rempli d’amour pour atteindre mon but. L’amour est le pouvoir dynamique de l’Univers qui se manifeste dans mes pensées.  Je suis debout sur les électrodes de l’énergie d’amour de mon être, d’où la puissance illimitée m’appartient.»

            C’est ainsi que vous réaliserez que vous grandissez dans la mesure où vous irradiez une réalité, non dans celle où vous tentez de l’absorbez.  Ce que vous consommez pour vous-même vous nourrit pour ce que cela contient, mais ce que vous semez s’amplifie et  ce que vous donnez se multiplie au centuple.

            La Création, avec le monde, doit retourner à l’Amour.

Janaka-anandâ © 1980-2014 Yogi Inn, Vermont, USA.

 

L’AMOUR – II

            Nous sommes les enfants légitimes et parfaits du Dieu aimant et souriant.  La pleine conscience de cette filiation divine révèle en chacun le Christ, l’Enfant unique, amoureux.  Chacun est un être entier, complet, total, parfait, divin.  Les handicaps, les manques, les limitations, les souffrances restent de pauvres illusions découlant de l’ignorance personnelle, du refus d’accepter cette Conscience christique, de cette filiation divine.  Si nous l’acceptons simplement, tout y est, d’où il ne peut rien nous manquer.  Nous n’avons rien à ajouter à l’héritage divin, il est nôtre sans condition.

            Tout ce qu’il faut faire pour être comblé de l’héritage divin, c’est de le réclamer.  Il suffit de savoir que le joyau le plus merveilleux de cet héritage, c’est l’amour.  Pas un être humain ne peut franchement dire qu’il est totalement dépourvu du désir d’aimer, d’être amoureux.  Pour aimer, il ne manque rien à personne : la capacité d’amour n’a rien à voir avec l’insuffisance de développement des glandes, les faiblesses caractérielles ou mentales ou les carences de l’éducation.  L’amour sait toujours prendre soin des accessoires, des vaisseaux.

            Permettez-moi maintenant de vous présenter une expérience : réclamez l’amour, réclamez ce joyau.  C’est ainsi que vous pourrez découvrir que l’héritage amoureux est très simplement accessible.  Rien ne peut se dresser entre le Père et l’Enfant que ce que l’Enfant retient contre son Père.  Comme nous connaissons nos faiblesses, nous allons devoir nous imposer une démarche, nous y soumettre de bon gré et dans l’ordre.  Il s’agit d’une expérience à vivre : cela ne requiert-il pas une méthodologie claire? 

amour-pur-et-rayonnant

Premièrement, il importe que vous y consacriez du temps chaque jour.  Alors, retirez-vous dans un endroit paisible et discret pendant au moins un quart d’heure.  Chaque fois que l’idée de cette expérience vous viendra, arrêtez-vous de suite et adonnez-vous-y pendant une minute, peu importe où vous vous trouvez et avec qui vous vous trouvez.

Deuxièmement, redressez la colonne, installez-vous confortablement et… soyez amoureux.  Évitez de vous soucier de savoir comment vous y prendre ou ce qui va se produire.  Vous savez comment procéder : tout ce qu’il vous faut faire, c’est de proclamer au fond de vous ou d’affirmer intérieurement : «Je Suis amoureux.»

Troisièmement, ne cherchez pas d’objet ni de destinataire sur lesquels porter votre amour.  Ne vous laissez surtout pas aller à caresser un sujet de prédilection.  Évitez les habitudes.  Peu importe sur quoi vous portez votre amour –amis, ennemis, groupe, inconnu, être vivant ou décédé, objet, pensée, vous-même, des souvenirs—tout est digne de votre amour.  Ce qui semble le mériter le moins en a le plus besoin.  Alors, soyez amoureux de tout, tout en baignant les plus menus détails qui vous traversent le cœur ou qui vous passent par la tête.  Soyez uniquement amoureux, sans juger, mesurer, distinguer, discriminer.  Laissez-vous généreusement déborder d’amour.

Quatrièmement, procédez dans le silence.  Alors, pas un mot!  Il s’agit d’une expérience absolument personnelle.   Entreprenez-la dans le plus grand secret et dans le silence complet.  Être amoureux, c’est une caresse d’âme à âme.  Pour cette raison, ne laissez aucun mot réduire l’éclat de la caresse de votre âme.  Ceux qui ressentiront votre état amoureux, des sages, y répondront par un pareil élan, également dans le silence.

            amour-pur-et-rayonnant

L’amour représente le plus éclatant et le plus puissant joyau de l’héritage humain.  Il est le chemin le plus direct et le plus rapide vers l’entièreté de la Conscience christique.  En vérité, si vous menez correctement l’expérience, elle ne pourra pas rester improductive.  C’est ainsi que vous allez réaliser que l’amour est exigeant : c’est la seule voie qui existe, une voie droite, sûre, étroite.  En fait, l’amour n’est pas qu’un moyen ou une voie, il est la destination même.  Si vous ressentez le besoin d’abandonner momentanément de l’expérience que je vous ai proposée, faites-le délibérément.  Ajournez l’expérience s‘il le faut, mais n’allez pas l’oublier ou la traiter avec négligence.

             L’amour est comme un souffle, une pression divine qui peut, à l’occasion, vous faire trembler, vaciller, mais vous ne pourrez pas vous empêcher de persister, d’aller au bout de l’expérience, jusqu’à la réalisation, l’illumination.  Car l’état amoureux est votre véritable nature.  C’est lui qui engendre la VIE.   

 

Janaka-anandâ © 1980-2014 Yogi Inn, Vermont, USA.

          

 

 

    

A propos de l'auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.