LA MANIÈRE DE VIVRE DANS L’ABONDANCE…

   C’est le droit le plus sacré de chaque créature de vivre dans l’abondance à la manière de son Créateur divin!  Même que ce devrait être l’état naturel et permanent de chacune d’elles si elles n’y mettaient pas tant d’obstacles.

   Dans la vie, il y a deux manières d’évoluer.  La première, très lente, c’est celle de l’être ordinaire qui privilégie la sueur des bras, soit la manière laborieuse de mener ses expériences, qui implique la force physique et, psychiquement, la persévérance et le courage.  Mais, comme l’être humain n’est pas une bête de somme, mais un Fils de Dieu, il peut plutôt recourir, s’il est conscient, à la sueur du front, soit à l’adonner-coeurpprentissage de la créativité mentale qui, avec le temps, donne des résultats presque instantanés dans tous les domaines.  Avec le temps, un être peut parvenir à créer tout ce qui peut le servir en 34 secondes de concentration absolue, donc sans distraction, sur un élément mental précis).

   L’avantage de développer sa créativité psychique et d’y croire, qui permet de se découvrir co-créateur avec Dieu, c’est que les facultés activées ne cessent plus de fonctionner d’une incarnation à l’autre, à moins d’un choix personnel de l’occulter pour parvenir à l’obtention d’autres résultats.  Ainsi, ce qui est acquis dans l’Ordre évolutif de la Création devient une acquisition permanente pour une âme en périple dans l’Univers ou le Cosmos.  C’est ce qui explique le présumé talent ou génie de certains êtres, qui ne représentent jamais des dons innés, à la manière de dons particulier de l’Esprit divin, ce qui représenterait une injustice par rapport aux autres créatures de Dieu.  Dans le système divin, où tous sont égaux, ce que l’un peut faire, tous les autres peuvent arriver à le faire, conformément à leur compréhension, à leur degré d’amour, à leur pureté d’intention et à leur rythme évolutif, s’ils s’y prennent de la même manière.

   En fait, il n’est pas difficile de vivre dans l’abondance et de prospérer sans cesse.  Bien sûr, il faut ici définir l’abondance au sens de voir tous ses désirs et tous ses besoins évolutifs, donc ses aspirations licites et légitimes comblées, ce qui exclut les fantaisies régressives et les caprices stériles de la personnalité qui lient sans cesse davantage à la matérialité et à l’Illusion.  Plutôt, à la vérité, nul être conscient ne peut être privé de quoi que ce soit qu’il appelle ou attire, s’il sait en faire un usage sage, s’il sait mettre les moyens au service de sa fin ultime.  Car, dans une création bien faite, ce qui n’est pas donné au moment désiré n’est que différé dans le temps et l’espace pour des raisons supérieures.   Autrement dit, pour l’être incarné, l’abondance consiste à toujours obtenir promptement tout ce dont il a besoin pour atteindre la finalité de son incarnation dans les aspects du nécessaire et de l’essentiel.

   Cette vérité a d’abord été rappelé à l’humanité dans les mots symboliques : «Demandez et vous recevrez;  cherchez et vous trouverez;  frappez, et il vous sera ouvert.»  Et encore : «Cherchez d’abord le Royaume des Cieux et le reste vous sera donné par surcroît.»  Qui applique ces maximes sacrées est assuré du secours de la Providence, souvent appelée la Justice immanente ou l’Approvisionnement universel, d’où il ne peut plus manquer de rien de ce qui fait l’essentiel de la vie, autant dans la vie concrète que dans la vie psychique et dans l’accompagnement spirituel.  À l’inverse, celui qui vit en pingre ou en radin et qui ne pense qu’à économiser et à accumuler les biens ne peut que s’attirer la pénurie et la pauvreté.

    En fait, pour vivre dans l’abondance, ce qui est tout à fait légitime, il suffit d’appliquer les lois de l’Amour, de l’Échange et du Partage, qui s’appelle encore loi de la Semence et de la Récolte, notamment dans son aspect d’Amra (ou de Dîme).  Car qui sème dans les bonnes terres mérite de recevoir, mais celui qui ne sème pas ne mérite que de s’étioler progressivement à tous égards, à moins qu’il n’applique beaucoup d’énergie du ciboulot (inventivité et débrouillardise) et des coudes (force physique).  Et chacun récolte rigoureusement selon l’espèce de graine qu’il a semée.  Qui sème une graine de carotte reçoit une carotte;  une graine de chou, un chou;  la semence d’un un service, un service;  celle d’un sourire, de multiples sourires;  celle d’un don d’argent, une grande somme d’argent.

   L’avantage de recourir à la créativité mentale et à la générosité, exercée dans les normes des lois cosmiques, c’est que le résultat se multiplie spontanément au centuple, ce qui permet, à l’usage répété, de mettre en mouvement une roue d’abondance qui s’agrandit sans cesse et tourne de plus en plus vite, rapportant sans cesse plus, sans pouvoir s’arrêter.  Il s’agit de savoir donner à la bonne personne, au bon moment et au bon endroit, dans le bon état d’esprit.   Car tout don doit être fait dans l’amour pur, donc inconditionnel et impersonnel, dans le détachement, donc sans jugement de valeur ni attente de retour autre que l’application de la loi cosmique.

   Pour une fois, donner pour vérifier l’efficacité de la loi, peut rapporter gros, si, dans les plans subtils, un ange ou un maître de passage prend conscience de l’action et de l’intention du donneur et décide de l’encourager sur la voie de la générosité qu’il vient d’emprunter, mais, dans d’autres circonstances, le manque de foi peut tout gâcher.   Dans la créativité mentale, tout repose sur la sincérité, l’humilité, le taux amoureux, la pureté d’intention, la précision de la pensée, le ressenti profond de foi.  Sans la foi, qui sert de bougie d’allumage, rien, nulle part, ne peut se produire.

  La raison de la pénurie et de la pauvreté de bien des gens s’explique par le fait qu’ils se sont engendrés de grands déficits du fait qu’ils ont toujours pris la loi de l’Échange et du Partage à la légère, ne l’appliquant que de façon partielle, arbitraire ou partiale.  Ou encore, ils sèment beaucoup, mais dans des terres arides, acides ou rocailleuses.  La plupart du temps, ils conservent plutôt à l’égard des différentes formes de l’abondance un esprit négatif.  Par manque d’exemples probants des effets de la générosité, ils peuvent se croire nés valets, plutôt que rois, ou nés pour un petit pain, plutôt que pour un gros.  À moins qu’ils économisent beaucoup, ignorant que l’économie, qui implique une reconnaissance à rabais dcheque-d-abondancee sa valeur et un signe de désaveu face à l’Univers, attire la pénurie.

   La loi de la vie commande impérieusement de prélever environ dix pourcent de tout ce qu’on reçoit, dans son aspect brut, pour le semer le plus rapidement dans la Lumière, soit à des gens qui détiennent une grande conscience et favorisent l’expansion de la Création cosmique.  Donner à n’importe qui, dût-il s’agir d’êtres chers ou significatifs, peut représenter une grave erreur, si cela contribue à entretenir le vice, par exemple la paresse ou l’inconscience.  À ce moment, le donneur est pénalisé pour son manque de discernement ou sa part d’ignorance.

   Qui applique régulièrement la loi de l’Amra ou de la Dîme, s’assure d’une grande prospérité, qui peut atteindre l’opulence.  C’est la raison pour laquelle, depuis le rappel de Moïse, nombre de religions l’ont préconisée.  Elle permet à l’être humain d’agir à la manière de la Nature qui partage environ dix pourcent de ses productions, gardant le reste pour elle, de manière à se renouveler ou à se régénérer.  Mais celui qui ne veut pas s’y soumettre n’a qu’à continuer à jouer à la bête de somme et à s’impliquer laborieusement dans la densité.

Crédit de l’image de présentation de l’article: peinture campagnarde de Walt Curlee, un artiste étasunien: https://www.theuntappedsource.com/artwork/horn-of-plenty-cornucopia-thanksgiving-abundance-produce-wealth-by-walt-curlee/45837/.

© 2012-15, Bertrand Duhaime (Dourganandâ).  Tous droits réservés. Toute reproduction strictement interdite pour tous les pays du monde.  Publié sur : www.larchedegloire.com.  Merci de nous visiter sur : https://www.facebook.com/bertrand.duhaime.

A propos de l'auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.