N’est-il pas étonnant de se rendre au domicile d’une tante qui sort peu et de ne pas l’y trouver et, à défaut de savoir ce qui se passe, de partir en vacances à la mer, à des centaines de kilomètres de chez soi, en un endroit où on n’est jamais allé et, sans s’être consulté, l’y retrouver allongée sur la plage, juste à côté de l’endroit où on a décidé de poser sa serviette?  Ou de chercher à rencontrer un copain sans y parvenir et de décider de descendre à Québec où, à un carrefour, c’est la première personne qu’on aperçoit.  Cela s’appelle des événements de synchronicité.

Et bien que cela puisse sembler compliqué, un certain physicien prétend qu’elle répond à une intention qui «cause des effets dans le futur, qui deviennent les futures causes d’un effet dans le présent».  Ainsi, on se retrouve devant une bonne ou une mauvaise occasion de réalisation plutôt improbable et imprévisible dans l’ordre habituel des choses.

La synchronicité désigne le fait d’être au bon endroit au bon moment pour vivre l’expérience la plus évolutive pour soi-même.  Elle implique tous ces évènements qui s’entremêlent, qui s’entrechoquent, positivement ou négativement, pour aboutir à un résultat final déroutant qui donne pourtant l’impression d’être inéluctable, comme si tout avait été combiné et orchestré à cette fin suprême.

En fait, il s’agit d’un mot inventé par Jung pour décrire une coïncidence significative, défiant la probabilité qu’il s’agisse du hasard, entre un événement psychique et un événement physique, sans relation causale apparente.  Il s’agit de l’occurrence simultanée d’au moins deux événements qui ne présentent pas de lien de causalité, mais dont l’association prend un sens pour la personne qui les perçoit.  Dans cette situation, la perception de certains événements donne l’impression qu’ils sont reliés d’une façon ou d’une autre, même si on ne peut pas clairement cerner le mécanisme qui semble les lier.  Elle amène à voir dans les coïncidences plus que des curiosités, ce qui rend plus sensible au mystère du Principe sous-jacent qui régit l’Univers.  La synchronicité relèverait d’une véritable création relevant d’une véritable connexion entre l’Esprit et la matière, entre le psychisme intérieur de l’observateur et le monde objectif, extérieur.

En spiritualité, malgré leur apparence de forte improbabilité, on affirme que cette série d’événements étranges ou inhabituels, qui surviennent inopinément et qui font un pied de nez à la raison, semblant reliés entre eux, et qui paraissent découler de coïncidences, sans en être, ne relèvent pas de la subjectivité, mais sont planifiés par l’inconscient collectif ou par l’Intelligence divine.  La raison aime tout prévoir, tout voir se dérouler dans un ordre logique et prévisible.  Mais voilà que ce n’est pas toujours le cas, ce qui peut autant l’émerveiller que l’énerver.  Dès lors, l’être qui vit la situation est appelé à concevoir autrement le temps, l’espace, la réalité entière, qui semble se jouer des probabilités, comme par une manipulation subtile.

Par rapport à la coïncidence, l’incidence d’événements qui se produisent ensemble par un concours de circonstances, la synchronicitésynchronicité laisse un sentiment troublant et indéfinissable.  Elle ressemble à un clin d’œil de l’Invisible.    Elle peut  êtres considérée comme un phénomène analogue à l’intuition salutaire.   Elle suggère qu’il existe une interconnexion ou une unité entre les événements non reliés par un lien de causalité postulant l’Unité de l’Être total.  Elle révèle l’authenticité de la Clef d’or des mystiques, cet indice inattendu qui surgit naturellement pour guider vers le trésor convoité ou vers la réalisation de son vœu.  Elle évoque des circonstances favorables ou défavorables qui permettent à un être de manifester dans la densité ce qu’il désire parce que cela l’habitait intérieurement en potentialité.

La synchronicité exprime les «hasards» étonnants auxquels le commun des mortels peut faire face dans la vie quotidienne. La synchronicité n’est pas seulement un phénomène étrange et inexplicable, elle a aussi une profonde signification pour la personne qui en fait l’expérience.  La raison d’être de l’individu, sa mission dans la vie n’est pas facilement repérable.  Ainsi il est porté à errer dans plusieurs directions avant de prendre conscience du chemin à suivre. C’est lorsqu’il ignore que faire de son existence qu’il doit prêter attention à la synchronicité : tous les évènements qui surviennent à des moments précis de sa vie sont organisés dans un but qui échappe à sa conscience. Aucune rencontre n’est due au hasard, des personnes se sont trouvées mystérieusement sur son chemin à des moments précis pour lui suggérer la direction à prendre.

Et vous, lecteur, pourriez-vous, à votre tour, nous raconter des événements où vous avez constaté l’intervention de la synchronicité?

© 2012-15 Bertrand Duhaime (Dourganandâ).  Tous droits réservés. Toute reproduction strictement interdite pour tous les pays du monde.  Publié sur : www.larchedegloire.com.  Merci de nous visiter sur : https://www.facebook.com/bertrand.duhaime.

A propos de l'auteur

Une réponse

  1. Benjamin C.

    Tout d’abord, Bonjour, et merci de partager avec nous votre Experience à travers ces articles, qui sont pour moi, très précieux et très instructifs car la spiritualité est au centre de mon existence.

    Comme vous l’avez proposé, je me permet de partager une experience que j’ai vécu et qui m’a particulièrement marqué.

    Un jour, en parlant justement de synchronicité sur un réseau social bien connu en déclarant “le hasard n’existe pas, et la chance se provoque”, une personne que je connais assez bien mais qui n’est pas un ami proche s’est moqué de moi… Je suis habitué par ses taquineries, cela ne m’a pas vraiment offensé.

    Quelque semaines plus tard, je me suis exclamé avant d’aller me coucher que cela faisait longtemps que je n’avais pas vu ou reçu de signe particulier, en dehors du fait que je regarde involontairement, presque systématiquement les horloges que je croise aux heures piles depuis environ un an (ce qui n’est pas vraiment un signe, je pense).

    Bref, le lendemain du jour ou je me suis fait ce constat; Je suis parti me promener sur une piste touristique bien connue en bord de mer du petit village breton que j’habite.
    Après avoir medité quelques instants assis dans l’herbe, face à la mer, “quelque chose” me poussa à regarder en contrebas quelques metres plus loin, et je vis, sur un rocher difficilement accessible, ce qui semblait être un livre qui avait pris la mer.

    La curiosité était trop forte alors je fis le tour par le bas de la falaise pour finalement accéder à ce livre.
    La couverture n’avait pas survécu à l’humidité mais l’interieur était parfaitement lisible.
    Je fus agréablement surpris en voyant le titre du livre “Les Lumieres de l’invisible” après avoir évacuer les puces de mer qui y avaient trouver refuge, et dont le chapitre 1 est intitulé : La vie est un jeu de piste.

    Mais ce n’est pas tout, en rentrant chez moi, juste à la fin du petit chemin touristique, je fus surpris de croiser la personne qui s’était moquée de moi sur le sujet de la synchronicité quelques temps plus tôt.

    Combien de chances y’avait t’il que je vois ce livre ? Que ce soit moi qui le ramasse ? Combien de chances y’avait’ il qu’il s’agisse d’un livre parlant entre-autre de spiritualité et de synchronicité ? Combien de chance y’avait’ il que je croise par la suite cette personne ?!

    Je pris cette expérience comme un clin d’oeil complice, amusant et réconfortant. Je ne sais pas ce qui est derriere cela, si c’est un mécanisme universel ou une entité volontaire et consciente mais je le (ou la) remercie pour son soutien.

    Pardon pour les fautes d’orthographe et la conjugaison.

    Amicalement,

    Benjamin.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.