LE FAIT DE SAVOIR RESPIRER PEUT AUGMENTER LA VITALITÉ ET LA LONGÉVITÉ…

Dans ce document, nous proposons la pratique de la respiration rythmique qu’on pourrait appeler la «Respiration sacrée».  Quand on s’y adonne régulièrement, cette technique procure de l’énergie au corps physique et elle améliore la santé, car elle approvisionne l’être physique en particules rayonnantes de Lumière de Dieu nécessaires pour un rendement optimal et pour assurer la longévité.  C’est aussi une façon efficace de rayonner la Flamme Violette ou les Parsavoir-respirerticules Adamantines de Lumière à l’extérieur, pour imprégner le monde de la forme de bonnes énergies à l’avantage de tous.  Il s’agit de l’une des manières de rehausser ses énergies afin de vibrer davantage.

La Respiration sacrée suppose une inspiration profonde qui commence au bas de l’abdomen.  Elle doit suivre une respiration douce et profonde, alors qu’on dilate le ventre, puis la région de la poitrine, en visualisant par la suite le souffle monter doucement afin d’aller sortir par le chakra de la couronne. Quand on a rempli les poumons au maximum, on retient le souffle pendant la même durée que celle de l’Inspiration.  Alors qu’on relâche un peu le souffle, on visualise un ballon de Lumière qui circule lentement dans sa colonne de Lumière.  Au moment de l’entrée de l’air dans le ventre, il convient de retenir la respiration pendant la même durée avant de procéder à la prochaine inspiration.

Avant de commencer la Respiration sacrée, il importe d’affirmer clairement son intention, par exemple celle d’intégrer et de rayonner la Flamme violette ou les Particules adamantines de Lumière à l’extérieur de soi, dans le monde, ou de préciser la réalité que l’on veut créer ou engendrer.

Voici comment on peut préciser davantage la manière de procéder à la Respiration sacrée.  Au début, pour se permettre de prendre le rythme de ce type de respiration, on peut inspirer en comptant jusqu’à cinq ou sept, retenir sa respiration en comptant le même nombre, puis expirer en comptant de même, avant de retenir son expiration le même compte.  On procède à ce compte jusqu’à ce qu’on soit tout à fait à l’aise avec le procédé.  Autrement dit, toutes les quatre étapes de la respiration devraient être de la même durée, effectuées en un mouvement doux, fluide et sans effort.

La Respiration sacrée aide grandement à intégrer le pranâ (la force vitale), dans la mesure où on garde la bouche ouverte pendant qu’on inspire.  C’est aussi une merveilleuse activité de groupe, qui assure l’harmonie et la cohésion, de même qu’une méthode puissante pour répandre la Flamme Violette et la Lumière divine du Créateur.  On ne doit pas s’étonner si, après s’être accoutumé à la respiration rythmique profonde, on n’est plus jamais à l’aise avec les techniques de respiration courtes et superficielles, comme celle que les masses utilisent.

Attention : dans les premiers temps de la pratique de cette technique, il faut bien veiller à éviter de s’hyperventiler, ce qui pourrait provoquer des incidents plus ou moins graves, puisque la respiration profonde prolongée peut, au début, provoquer une perte de conscience et une chute au moment de se lever pour passer à ses activités courantes.  En exagération, elle peut même brûler des cellules du cerveau et provoquer la folie.

 

© 2011-15, Bertrand Duhaime (Dourganandâ).  Tous droits réservés. Toute reproduction strictement interdite pour tous les pays du monde.  Publié sur : www.larchedegloire.com.  Merci de nous visiter sur : https://www.facebook.com/bertrand.duhaime.

A propos de l'auteur