LA RÉGRESSION COMME TECHNIQUE DE TRANSFORMATION…

La régression évoque l’évolution vers le point de départ ou le retour en arrière.  Dans la plupart des cas, elle résulte du principe d’inertie qui engendre, chez les êtres animés, la loi du moindre effort.  En psychologie, il s’agit d’un retour d’un sujet à un état antérieur de sa vie libidinale par suite de frustrations, soit du retour à une période antérieure de sonREGRESSION-1  développement psychique.  Un enfant peut révéler une régression en recommençant à sucer son pouce à un moment de son développement où cela se démontre un peu anormal ou inhabituel.  Lorsqu’un être est confronté à une situation pénible, surtout au cours de son enfance, il peut être porté à la fuir en cherchant à retrouver un état antérieur de son évolution affective plus agréable ou sécurisant pour compenser à sa faiblesse, à son manque d’initiative, d’esprit d’invention, de pertinence, de dynamisme.  Personne n’aime perdre pied, suite à un traumatisme.  Beaucoup en profitent pour rechercher des modes de satisfaction rétrogrades, donc des modes qu’ils avaient normalement abandonnés.  Et c’est cela, faire de la régression.  Même mentalement, la régression se définit comme la progression vers l’arrière: du plus nouveau au plus ancien, du complexe au simple, du volontaire à l’automatique.

En thérapie, la régression désigne un contact conscient avec d’autres vies de son Identité éternelle, souvent sous la direction d’un thérapeute, donc du rappel d’épisodes de ses vies antérieures, ou d’un retour en arrière sur sa vie présente qui peut aboutir au moment qui se situe autour de sa naissance.

Dans le cas qui nous intéresse le plus, ici, la régression désigne une technique qui vise l’éveil dans l’immédiateté pour remonter au gré de ses impressions dans des événements archaïques de cette vie ou d’autres vies.  Pour les tenants de la théorie de la réincarnation, ce travail peut comprendre des techniques aussi variées que le cri REGRESSIONprimal, le «rebirth», le néo-reichien, l’intégration posturale, l’abandon corporel et le rappel d’éléments des autres vies, surtout de ceux qui ont une relation avec la vie présente, pour se libérer de blocages subtils ou de karmas, ce qui favorise l’épanouissement psychique, l’amélioration de la santé et la reprise ou l’accélération de l’évolution spirituelle.  On recourt principalement à la respiration circulaire, aux touchers, aux manipulations ou, parfois, à l’audition musicale.  Ainsi, on amène l’histoire d’un sujet à se dérouler à l’envers pour faire surgir en lui, de sorte qu’il puisse s’en libérer, des sensations, des ressentis, des émotions, des images, des événements anciens, complètement enfouis, parfois des expériences prénatales.  Pour beaucoup de gens, ce travail passe par une explosion émotive qui sert de catharsis pour leur permettre de régler une situation inachevée ou un conflit non résolu.  Il s’agit d’un voyage dans la mémoire du corps pour révéler les terreurs primitives et les angoisses existentielles, afin de laisser émerger les énergies du Surmoi.

À notre époque, les régressions sont à la mode, mais il convient d’être vigilant, autant pour ce qui a trait au choix de la technique et qu’à celui du praticien.  Parfois les régressions peuvent libérer d’une charge émotionnelle qui entrave dans la présente vie et qui  empêche de s’assumer.  Mais si elles sont mal conduites, elles peuvent déclencher de nouvelles charges émotionnelles et enfermer encore davantage dans le mal-vécu dont on tente de se libérer. On gagne à éviter de faire des régressions n’importe comment et avec n’importe qui.  Si, on parvient à bien comprendre que, dans la vie présente, on vit une expérience d’exploration de ce monde, que même dans cette vie toutes ses expériences sont vécues et font partie du passé, on ne sera pas porté à s’attarder aux émotions qui relient à des expérience d’un lointain passé.

Tôt ou tard, il faut en arriver à comprendre qu’il faut vivre pleinement les expériences au moment où elles se présentent à soi et qu’on doit se décharger complètement du contenu émotionnel inhérent à ces expériences dans l’immédiat au lieu de l’inhiber ou de le refouler et de se préparer, pour plus tart, une implosion ou une explosion.  En général, si on s’y prend ainsi, les blocages et les charges émotionnelles des vies antérieures disparaissent d’eux-mêmes.  On peut soi-même se libérer de ses propres entraves en comprenant et en acceptant tout ce qu’on vit sans regarder en arrière avilet-flame-flamme-violettevec regret.  C’est dans cette vie qu’il faut apprendre à se délester de tout ce qui n’est pas utile pour son évolution.  Il est sage de ne prendre avec soi que les outils nécessaires à son périple sans plus.   Sion agit ainsi, on ne sera jamais surchargé de ses expériences de vie de sorte qu’elles ne deviendront rien d’autre que des expériences profitables.

Certains préfèrent opérer cette régression par le travail avec la Flamme violette, souvent appelée la Flamme de Saint-Germain.  Car, lorsqu’un sujet sait diriger le Feu de l’Amour du Saint-Esprit en lui, tout commence à changer par le processus alchimique qu’il produit, appelé transmutation.  Cette Énergie cosmique élimine d’elle-même les problèmes psychiques, les tensions émotionnelles et les souvenirs du passé qui engendrent des blocages.  Elle procède à un véritable curetage de tout l’être.  Alors, il n’est plus nécessaire de retourner dans le passé par les moyens de l’hypnose ou de la régression.  Chacun peut faire, de lui-même, l’expérience de cette œuvre alchimique en activant, à répétition, la Flamme de la Transmutation dans son cœur et dans tout son être, en la visualisant d’un violet argenté.

© 2012-15, Bertrand Duhaime (Dourganandâ).  Tous droits réservés. Toute reproduction strictement interdite pour tous les pays du monde.  Publié sur : www.larchedegloire.com.  Merci de nous visiter sur : https://www.facebook.com/bertrand.duhaime.

A propos de l'auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.