LE SYMBOLISME DE LA PIERRE NATURELLE…

Dans l’Ordre de la Nature et du Cosmos, la pierre en dit plus long qu’elle ne semble.   Au premier chef, elle désigne la matière solide, dure, composée de substances organiques présentées en masses compactes.  Elle offre un symbolisme varié.  Ainsi, elle peut évoquer diversement le plus grand mystère de la terre d’où est issu le genre humain;  un matériau solide, ferme et stable pour construire le Temple spirituel;  une matrice de vie;  la base ferme du lieu de rencontre en soi;  une qualité stable et constante connue ou inconnue de soi;  le véhicule d’une force lumineuse capable d’éveiller en soi un langage universel relié à toutes les Pierresépoques et à toutes les énergies contenues dans les Archives planétaires ou universelles;  un roc de salut ou un abri contre la tempête;  la force terrestre à dominer et à sublimer;  stabilité de la foi et de la fidélité;  la sagesse immuable;  la Connaissance impérissable.  Elle figure encore la dureté, la vie statique, l’assurance, la certitude, la fermeté, la stabilité, la sécurité, la solidité, la rigidité, l’inflexibilité, l’opiniâtreté, la patience.

La pierre évoque encore la caverne, la montagne, le centre du Monde, la fécondité du phallus, la construction monumentale.  Dans les Traditions primitives, on la disait tombée du ciel parce qu’on la considérait comme une pièce de la voûte d’une caverne d’où elle provenait chargée d’effluves célestes et servait à éveiller une potentialité créative.  Dans la Tradition grecque, parce que Chronos (Saturne) dévorait ses enfants dès leur naissance, Rhéa, son épouse, qui se retrouva enceinte, s’enfuit en Crête pour accoucher de Zeus (Jupiter).  Et, à son retour, pour duper son époux, astucieuse, elle lui donna à manger une pierre enveloppée, en remplacement du nouveau-né, d’où il eut la vie sauve.  Psychologiquement, la pierre peut éclairer une attitude dure, rigide, entêtée, inflexible, une résistance au changement.

Pour l’étude plus approfondie d’une pierre, d’une gemme ou d’un cristal, on peut se référer à mon livre Les Messages du Règne minéral de la collection «Connivences cosmiques».

***

PIERRE À FEU : Le silex, symbole de la foudre, instrument de la vengeance divine.

PIERRE ANGULAIRE : Il faudrait traduire par pierre de faîte, donc clef de voûte.  Il s’agit de la pierre de l’achèvement ou du couronnement.  Accomplissement de la Loi et de la Prophétie, d’après la Bible.

PIERRE ANIMÉE : Voir à pierre de foudre.

PIERRE À SAVON : Stéatite.  Pour une étude plus approfondie, se référer au livre Les Messages du Règne minéral.

PIERRE BLANCHE : Elle symbolise la Colonne de Feu, la Flèche d’Amour, le Phallus divin, dans les temples des Indes.  C’est alors la Conscience immuable qui soutient le Cosmos.  Ailleurs, il s’agit de la pierre des Sages, insigne de la Pureté et de la Vérité.  La pierre blanche exprime un secret à pierre-blanchedécouvrir pour lever le voile sur un aspect de sa vie.  Elle détient ainsi la Clef de la révélation, de la découverte, de l’information nouvelle et précieuse.  Dans les légendes, elle sert à indiquer son passage, à marquer des repères, pour retrouver son sentier.  Elle indique encore une bonne occasion à saisir.

PIERRE BRANLANTE : Pour les Anciens mystiques, elle évoque l’équilibre des forces naturelles ou de toutes les réalités faites pour être unies.

PIERRE BRUTE : L’Homme à son premier stade d’évolution dans l’élémental minéral.  Œuvre divine.  Liberté.

PIERRE CONIQUE : Élément masculin, le phallus.

PIERRE COUCHÉE : Le principe féminin de l’Univers, illustrant la gestation, la réceptivité et la fertilité.  Elle évoque la dureté à transpierre-coucheemuter, l’horizontalité à dresser à la verticale.  On l’associe à l’autel des rituels.

PIERRE CUBIQUE : Symbole maçonnique évoquant l’achèvement, la perfection, la Terre accomplie.  C’est le Principe spirituel établi pierre-cubiquesur la base du sol.  Cette construction s’élève pierre sur pierre, d’où elle est bien spirituelle.  Dans le Tarot, il s’agit de l’Empereur.

PIERRE D’ACHOPPEMENT : Une vérité dont il faut tenir compte.  Dans la Cabale, elle désigne le Tétragramme.

PIERRE D’AIGLE : La pierre que l’aigle irait lui-même chercher en Inde, agent fécondant qui aurait la propriété de faciliter les accouchements et l’éclosion des œufs.

PIERRE D’AMOUR : Le lapis-lazuli.

PIERRE DES AIGLES : Le jaspe.

PIERRE D’AIMANT : La pierre de Saturne.

pierre-d-anglePIERRE D’ANGLE : La pierre de fondation du Temple, archétype du Fils de Dieu ou de l’Homme éveillé, qui connaît le chemin de l’Unité à reconquérir.  Cette pierre est Principe (Alpha) et achèvement (Oméga).

PIERRE D’ARMÉNIE : L’œuf philosophique.

PIERRE D’ASSISE : L’amour.

PIERRE D’AZUR : Le lapis-lazuli.

PIERRE DEBOUT : Selon la Cabale, elle est régie par Hockmah (Uranus).pierre-de-consecration

PIERRE DE CONSÉCRATION : Pierre consacrée par un évêque que tout autel chrétien doit nécessairement porter à l’endroit où reposent l’hostie et le calice.  Elle contient généralement des reliques de saints et un morceau du bois de la croix présumée de Jésus.

PIERRE DE CUIVRE : L’œuf philosophique.

PIERRE DE FAL : Grande idole d’Irlande, dans la Tradition celtique, aussi appelée pierre de Crommcruaich.  Elle est entourée de douze autres pierres pierre-de-faldisposées en cercle.  C’est le Pierre du Couronnement.

PIERRE DE FERTILITÉ : Dans certaines régions de l’Inde, la femme stérile dépose une pierre au pied d’un couple d’arbres enlacés.  Elle a d’abord laissé cette pierre se laver longuement dans les eaux d’une rivière ou d’un étang sacré, sur laquelle elle a gravé deux serpents enlacés.  Elle cherche ainsi à devenir féconde par une conjuration du sort.

PIERRE DE FEU : Substance mystérieuse, utilisée en Atlantide, pour créer de l’énergie.

PIERRE DE FONDEMENT : La volonté d’aider la Lumière â prendre toute son expansion, à s’engendrer elle-même.

PIERRE DE FOUDRE : Pierre mystérieuse, tombée sur terre, aussi appelée bétyle ou pierre animée.  Pour la plupart de ces pierres, il s’agit de silex préhistoriques qu’on croyait être la pointe même de la flèche de l’éclair, d’où on les vénérait et les conservait précieusement.  pierre-de-foudreMétéorites, symbole de fertilité.  Géode.  Pour les Hindous, il s’agit de Kundalini, le Feu sacré.  Ailleurs, c’est une hache de pierre de silex.

PIERRE DE LA PAIX : Le larimar.

PIERRE DE L’IVRESSE : L’améthyste.

PIERRE DE LUNE : Le quartz hyalin.

PIERRE DE PLUIE : Dans certains pays d’Afrique, il s’agit de météorites symbolisant l’Esprit pétrifié des Ancêtres, capables de commander aux nuages, de fertiliser les femmes, d’assurer la prospérité des marchands.  Parfois on les trouve dans l’eau, en forme de poissons, de serpents, de grenouilles ou d’un emblème aquatique.  On les appelle parfois or de pluie chez les Mexicains (Mayas).

PIERRE DE RÉCONCILIATION : Le diamant.

pierre-de-rosettaPIERRE DE ROSETTA : Pierre découverte en 1799 à Rosetta, ville à l’embouchure du Nil, portant des inscriptions parallèles en grec, en hiéroglyphes égyptiens et en caractères démotiques, ce qui a rendu possible le déchiffrement des anciens hiéroglyphes égyptiens.

PIERRE DU RUISSEAU : Éviter de se laisser emporter par le courant des modes ou des fantaisies populaires.  Besoin de ménager ses ressources.  On doit garder confiance en soi, garder son sang-froid, patienter, persévérer, faire preuve de courage, pour relever un défi, résister à un mouvement contraire.

PIERRE DE SANG : L’héliotrope ou le jaspe sanguin.

PIERRE DES ÉVÊQUES : L’améthyste.

PIERRE DES MAGES : L’émeraude.

PIERRE DE SOLEIL : Feldspath de couleur orangée, brune, rouge scintillant.  Pierre de méditation.

pierre-de-souverainetéPIERRE DE SOUVERAINETÉ : En Irlande, c’est le Lia Fall, le talisman de Tuatha de Danann, à Tara.  Cette pierre sonore criait sous chacun des princes qui devait accéder à la souveraineté du royaume.  Elle resta muette quand Cuchulainn y mit le pied, d’où il la brisa.

PIERRE DES SAGES : La pierre philosophale.

PIERRE DES SAINTS : Agate «holly blue».

PIERRE DE TONNERRE : Pierre consacrée à DamballahWeddo, Dieu du Vaudou haïtien, président à l’éclair, aux sources, aux rivières, à la force et à la fépierre-de-tonnerrecondité.

PIERRE DE VICTOIRE : La boule de cristal des Écossais.

PIERRE DRESSÉE : Le Principe masculin de l’Univers, symbolisant la destruction nécessaire à la reconstruction et la rigueur qui élève.  Un linga naturel.  Cette expression porte le même sens que la «pierre levée».

PIERRE DE TOUCHE : La pierre à toucher que les prêtres et les sages d’autrefois fabriquaient, taillaient d’une façon très spéciale, pour donner une impression tactile agréable, apaisante et guérissante.  Elle permet de distinguer l’or du vil métal.

PIERRE D’HERMES : L’émeraude.

PIERRE D’ILLUMINATION : Dans le Bouddhisme, la Clef suprême qui brise les Sceaux et donne la Connaissance.

PIERRE DU CHRIST : L’héliotrope.

PIERRE DU CIEL : Le lapis-lazuli.

PIERRE DU COURONNEMENT : Pierre conservée à Westminster, qui servit au sacre des rois d’Irlande.

PIERRE DU COYOTE : La citrine.

PIERRE DU FLANC : Le jade.

PIERRE DU MERCREDI : L’agate noire aux veines blanches.

PIERRE DU NORD : La magnétite.

PIERRE DU PAPE : L’émeraude.

PIERRE DU SANGLIER : Chez les Pictes d’Écosse, la pierre près de laquelle tous les rois prononçaient leurs serments.  Les femmes enceintes y venaient accoucher plaçant leurs pieds vers la pierre pour en absorber le pouvoir.

PIERRE DU SOLEIL : L’escarboucle (parfois le diamant et le saphir).

PIERRE ÉGYPTIENNE : L’œuf philosophique.

PIERRE ENCÉPHALE : L’œuf philosophique.

PIERRE FONDAMENTALE : Allégorie cabalistique voulant que Dieu, au commencement, ait pris une pierre précieuse de son Trône et l’ait jetée dans l’Abîme.  Un bout de la pierre s’enfonça dans le Chaos, l’autre en émergea, formant un point qui commença à prendre de l’expansion, engendrant l’Étendue, sur laquelle le Monde fut établi.

PIERRE FOSSILE : Elle conserve la mémoire des énergies du Temps, souvent nécessaire pour l’équilibre évolutif.  Elle renforce le magnétisme et la sagesse.  Les fossiles d’animaux marins exercent une influence bénéfique sur les malaises d’estomac et de la digestion.  Les fossiles végétaux offpierre-fossilerent l’inspiration des ères, équilibrent les polarités, facilitent les recherches dans les Archives akashiques, assurent le discernement et la stabilité.

PIERRE-GEMME : Les pierres-gemmes sont des pierres germes.  Elles sont, dans l’ordre des couleurs de l’arc-en-ciel : le rubis – la cornaline ou l’opale de feu – la topaze – l’émeraude – le saphir – le saphir indigo ou l’azurite – l’améthyste – la perle – le diamant.  A proprement parler, la perle n’est pas une pierre-gemme, mais une concrétion nacrée.

PIERRE LEVÉE : Elle symbolise une communication entre le Ciel et la Terre, comme les menhirs, les dolmens, les cromlechs, etc.  Symbole axial et pierre-leveesolaire, celui d’une épine terrestre, elle figure le Principe masculin.  Reliée à Neptune.  Peulven.

PIERRE NOIRE : Le plomb noir, symbole du corps non évolué.  Transmutée par le feu intérieur (la force vitale), cette pierre terne devient or pur (le soleil hermétique, le corps de gloire).  Elle désigne la force solaire endormie en chacun.  A Rome, on la dédiait à Cybèle, la Magna Mater, sur le mont Palatin, car elle marquait un jour néfaste.  Pour les Musulmans, c’est l’Anima mundi de la Mecque (Kaa’ba).

PIERRE OPAQUE : Elle influence le corps, favorisant l’avoir, le faire et le paraître.  Elle accentue la force terrestre.  Élément terre.

PIERRE PARLANTE : Pierre dont se servent les chamans pour accentuer leur vision subtile.  Instrument d’un oracle ou d’un message.  Il s’agit le plus souvent d’aérolithes.

PIERRE PERCÉE : Pierre fertilisante, fécondante, protectrice.  On y jette une pièce de monnaie, on y pose la tête, le bras, la main, le pied, le corps tout entier, si on le peut.  Régénération.

PIERRE PHILOSOPHALE : Matière rouge écarlate, substance constituant la Poudre de projection, sous laquelle le métal vil se transmute en or.  La Tradition lui attribue la couleur écarlate, bien qu’on dise qu’il s’agit du Lapis-lazuli.  Elle désigne la Vérité, la Sagesse et la Liberté qui donnent, conjuguées, l’Élixir de la Vie immortelle.  Il s’agit du Grand Œuvre, soit de la transmutation totale de l’être, de la régénération à l’immortalité.  Pour la Gnose, c’est la Pierre capable de tout changer en or, de conduire à l’Absolu et de révéler la connaissance.  C’est le rayonnement d’Elohim.  Trouver la pierre pierre-philosophalephilosophale, dit l’adage mystique, c’est  «travail de femme et jeu d’enfant», soit comprendre comment l’homme et la femme font un enfant (la conception) et comment s’opère la gestation : union alchimique du Soufre (énergie électrique) et du Mercure (énergie magnétique) suivie d’une incubation.  Le Rosarium précise : «Fais de l’homme et de la femme un cercle rond, et extrais-en un carré et du carré un triangle.  Fais un cercle rond et tu auras la pierre philosophale.»  En somme, par cette triade des premiers symboles sacrés, on pourrait comprendre tout le phénomène de l’Émanation et de la Réintégration (passage de l’Alpha à l’Oméga).  La Conscience cosmique s’incarne dans la Matière, mais la conscience incarnée en vient à transcender progressivement sa matérialité.  Un devient deux, deux devient trois et, au moyen du troisième, le quatrième réalise l’Unité (ce qui se comprend par la connaissance du Tétragramme).  Ainsi, les deux ne forment plus qu’un.  Car ce que Dieu a uni, nul ne doit le séparer.  Cette pierre devient la Pierre d’angle de l’Évangile, la Pierre du coin de l’œuvre philosophale.  Elle est source de Lumière et de Sagesse.  C’est la Clef de Tout, l’Esprit dominant la Matière, le Septénaire sacré, le Temple spirituel accompli ou illuminé.  Elle donne la possession de la Connaissance parfaite, appelée Savoir sacré.  La Pierre philosophale explique l’œuvre de la Lumière divine qui engendre l’état de fusion intérieure qui transforme les défauts et les faiblesses, fait passer de la vie ordinaire à la Vie spirituelle, à travers quatre étapes : Noir, putréfaction;  Blanc, blanchiment ou renaissance;  Rouge, obtention de la poudre philosophale;  Jaune, atteinte du But.  Nous donnons ci-contre les symboles qui illustrent diversement la Pierre philosophale.  Ils démontrent comment il faut sortir de ses illusions terrestres et transmuter l’erreur en vérité, si on veut entrer en sa possession.  Elle désigne la transmutation de la nature animale, des corps inférieurs, en la nature la plus élevée et divine, par la flamme secrète, qui n’est rien d’autre que la Flamme violette.  Elle donne l’idéogramme de la Vérité, de l’Absolu et de l’Infini.  Voilà la plus haute réussite de l’Alchimie spirituelle.

PIERRE PRÉCIEUSE : La pierre précieuse prend sa valeur par sa rareté et son éclat qui témoigne d’un haut degré d’évolution au niveau du règne minéral.  Elle ne s’attire pas cette désignation par sa spécificité,  mais par l’importance qu’un être lui accorde, selon ses aspirations, car toute pierre est, en elle-même, unique et précieuse, comme tout être de la Nature et du Cosmos.  La pierre précieuse émet une fréquence qui se rattache à l’âme, à la mère et à la puissance spirituelle.  Elle symbolise une transmutation de l’opaque au translucide, des tépierres-precieusesnèbres à la Lumière, de l’imperfection à la Perfection.  Variation de l’Énergie primordiale, elle désigne la connaissance ésotérique tirée de la terre maternelle et protectrice.  Fruit de la matrice rocheuse, elle exprime les qualités rayonnantes de la vie dans ses diverses couleurs et sa beauté.  Elle démontre la variété des formes de vie sur la terre et dans l’Univers.  Elle confère les correspondances et les affinités de son degré d’évolution.  Elle désigne les rayons universels qui traversent le temps et l’espace.  Elle traduit des communications célestes qui éveillent les talents voilés.  Chacune à sa manière révèle le feu caché au cœur de la terre ténébreuse.  Elle peut aider à comprendre l’enseignement d’une situation.  Elle est liée à un centre d’énergie particulier.  Elle confère l’abondance, la santé, la prospérité et la puissance.  Elle attire l’attention sur la richesse du moment présent, le moment unique.  Elle peut signaler une qualité acquise.  Voir à Pierre gemme.

L’incrustation d’une pierre précieuse exprime la Lumière particulière qui peut éclairer les ténèbres pour parvenir à la Perfection.  Le collier de pierres précieuses établit un lien avec les chakras et les signes du zodiaque, illustrant le cycle des saisons et les lois immuables du Cosmos.  Régi par Déméter, Déesse du mariage, de la procréation et de la Nature, il aide à fusionner ses polarités.

Dans les notions intellectuelles humaines, on range au rang des «pierres précieuses» l’aigue-marine, l’alabandine, l’améthyste, le béryl, la calcédoine, la chrysolithe, la chrysoprase, le corindon, le diamant ( le Roi des Gemmes), l’émeraude, l’escarboucle, le girasol, le grenat, l’hépatite, l’hyacinthe, le jargon, le lapis-lazuli, l’opale, l’outremer, le péridot, le rubis, la sanguine, le saphir, la spinelle, la topaze, la tourmaline, la turquoise et le zircon.

PIERRE QUI N’EST PAS UNE PIERRE (La) : L’œuf philosophique.

PIERRE SANGUINAIRE : La pierre philosophale rendue incorruptible et imputrescible parce que l’alliance de la terre et du sang est scellée.  Par terre, il faut entendre solide et par sang, liquide.

PIERRE SANGUINE : L’héliotrope ou l’hématite.

PIERRE SYNTHÉTIQUE : Elle désigne un être qui cherche davantage l’utilitaire et le pratique que l’efficacité de la Nature.  Il manque de patience empêchant une force de mûrir au sein de la Terre-Mère.

PIERRE TAILLÉE : Elle identifie un compagnon fidèle et fini (accompli).  Mais c’est une pierre profane parce que, extraite de sa gangue naturelle, elle devient désacralisée.  Elle symbolise l’action humaine qui se substitue à l’Énergie créatrice, engendrant un fléchissement vers la servitude et les ténèbres.

PIERRE TRANSLUCIDE : Elle relève de la vie sensible, pondérant les émotions, renforcissant le psychisme et la conscience.  On la relie à l’élémental igné (le feu).

PIERRE TRANSPARENTE : Elle correspond à l’Esprit et renforce l’énergie spirituelle, désignant la qualité d’être.  On la relie à l’élémental aqueux (l’eau).

PIERRE VOLCANIQUE : Elle apporte la protection contre les vibrations négatives et l’aptitude à protéger ce qu’on a acquis.  Elle fournit des pierre-volcaniqueinformations claires, nettes et précises sur tous les plans de sa vie.  Elle aide à faire face à une réalité.  Elle suscite le détachement intérieur qui permet de faire le point sur tous les aspects de son évolution et aide à prendre conscience de ses blocages évolutifs.  Elle sert à identifier ses pertes d’énergie vitale.  Elle clarifie les idées, engendre des éclairs d’intuition et amène à changer d’attitude pour améliorer sa qualité de vie à tous les égards.

PIERRE VOTIVE : Pierre qui marque l’accomplissement d’un vœu.

PIERRES FLAMBOYANTES (Les) : Les entités du schème de Vulcain.

PIERRES VIVANTES (Les) : Les êtres du schème de la Terre.

***

PIERRE (Aspérités de la) : Elles permettent d’avoir prise sur la montagne pour l’escalader.  Sur un sentier, elles offrent au pied une surface antidérapante.

PIERRE (Polissage de) : Il en extrait l’éclat implicite ou inné.  Il symbolise la nécessité de l’entraînement spirituel pour polir l’âme, donc pour affiner les ressentis.

PIERRES (Ramasser les) : On évalue si les efforts de son travail en valent la peine, mais on s’en donne déjà la confirmation.  On peut prévoir la fécondité des efforts qu’on produit et on escompte de bonnes récoltes, des réalisations fermes, stables et solides.  Il faut de la détermination pour parvenir à la réussite.  On ressent des attentions spirituelles délicates.  On reçoit le courage pour mener ses projets à bien.

PIERRE (Rouler la) : Comme Dieu ne peut enlever la pierre de vie, il faut le faire par soi-même.  Il faut rejeter le doute, l’incertitude et les résistances.

PIERRE (Taille de la) : Harmonisation de la Matière brute conformément aux lois divines.

PIERRES (Tas de) : Dans certains pays, la coutume veut que les voyageurs ajoutent une pierre à des tas qui, avec le temps, prennent des ditas-de-pierremensions gigantesques.  Cette coutume symbolise la fraternité et la solidarité de l’Âme universelle et exprime que l’union fait la force.  Certains amoncellements marquent plutôt l’emplacement d’un sentier, d’un puits, d’une tombe, d’un crime, d’un accident, d’un événement, d’un lieu saint, d’une mortalité digne de pitié ou un signe de son passage.

PIERRE SUR PIERRE (Ne pas rester) : Tout ce qui n’est pas édifié sur la foi, l’unité et l’amour, selon la Loi, sera renversé.  Invitation à reconstruire sa vie en se fondant sur la paternité de Dieu et la fraternité des Hommes.

© 2009-15, Bertrand Duhaime (Dourganandâ).  Tous droits réservés. Toute reproduction strictement interdite pour tous les pays du monde.  Publié sur : www.larchedegloire.com.  Merci de nous visiter sur : https://www.facebook.com/bertrand.duhaime.

A propos de l'auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.