LA MULTIPLICATION, UN PRINCIPE COSMIQUE QUI S’APPLIQUE DANS LA CRÉTION UNIVERSELLE…

Le Principe de la Multiplication n’est probablement pas celui qui importe le plus dans la quête ascensionnelle d’un sujet.  Mais elle est un fait que chacun gagne à comprendre.  Au premier chef, la multiplication désigne le morcellement de la Réalité unique, car celui qui multiplie, divise…  En effet, elle implique l’augmentation du nombre d’êtres ou d’individus d’une espèce.  Ce processus est d’abord relié à la Mère céleste, la Nature naturante, la Substance subtile universelle, puis, par elle, à la Matière, la Nature naturée, et, enfin, à la Terre.  En Alchimie, il s’agit de l’art d’MULTIPLICATIONaugmenter ou d’accroître en nombre, une opération reliée à la dynamique du Verseau.

La multiplication réfère à l’augmentation ou à l’accroissement en nombre ou en intensité.  Elle démontre que le Principe divin s’active, prenant apparemment de multiples facettes, mais sans forcément se morceler.  En effet, la multiplication résulte du jeu amoureux de la Vie qui exprime l’énergie divine en action dans ses multiples aspects ou reflets.  En activant le principe de vie, par la pensée et le sentiment, tout croît, prolifère, s’accroît.  En multipliant, l’être humain apprend à avoir pour mieux être : il se donne des moyens d’agir.  Il doit combler ses désirs licites et ses besoins légitimes, se donner tous les instruments nécessaires pour mener à bien ses expériences.

La multiplication se réalise par l’union intime d’un pôle mâle (positif) et d’un pôle femelle (négatif) qui s’équilibrent pour donner une nouvelle réalité.  Toutefois, la multiplication des êtres n’est qu’apparente, elle est une illusion du mental qui morcèle tout, dissèque, analyse, synthétise, pour mieux l’étudier.  En fait, il s’agit de l’Œuvre œuvre apparente de la Conscience unique qui se déploie dans ses diverses actualités, cherchant à prendre de l’expansion.

La loi de la Multiplication est régie par la constellation du Taureau (Sanglier) qui émane l’énergie directrice, propre à conduire à un but.  Aussi, le natif de ce signe doit-il croire à l’action de l’Essence qui se manifeste dans la création, la concevant comme une part de lui-même, comme agissant à travers lui.  Il doit devenir conscient d’appartenir à un Tout.  Il doit apprendre à diriger ses pensées, ses paroles, ses sentiments, ses actes, souvent fougueux et primaires.  Il doit engendrer le mouvement, soit construire, bâtir, créer.

Comme il est le grand producteur des choses, le grand générateur du lignage, il doit toujours manifester la Pensée originale, dans la joie de vivre. C’est par le signe du Taureau que la cellule nerveuse se multiplie en se ramifiant.  Or, la cellule nerveuse doit transporter l’énergie électrique.  La multiplication résulte du désir de toujours avoir davantage.  Mais le désir engendre un intense plaisir, le contentement, et devient vite impérieux et tyrannique.  Il faut le garder aligné sur son but, le rendre productif, l’entraîner à la générosité et à l’altruisme.

La multiplication participe de la loi de la Croissance, ce principe spirituel qui se confond avec celui de l’évolution.  Il stipule qu’une énergie constamment activée prend multiplication-pissenlitde l’expansion ou de l’intensité.  Elle se développe progressivement en importance, en qualité, en quantité, en grandeur, menant à un état plus achevé.

Lorsque le Créateur a proclamé : «Croissez et multipliez», il n’a pas invité à grandir et à peupler.  En spiritualité, le mot «croître» signifie «s’accomplir spirituellement» et le mot «multiplier» équivaut à «exercer son pouvoir créateur» ou «engendrer des images de Dieu» pour prendre de l’expansion.  Ainsi, ce principe ne légitime en rien le mariage, surtout celui qui vise la procréation ou la perpétuation de l’espèce.  Ce dernier doit plutôt se fonder sur l’union consciente de deux partenaires amoureux, mais séparés, en quête d’extase et de permanence.  Au premier chef, le mariage désigne l’union intérieure avec son âme-sœur ou son esprit-frère, l’autre moitié de son être, son Étincelle divine, que tous possèdent, en polarité inverse, au-dedans d’eux.  À un autre niveau, il répète, ce qui s’est produit dans le Ciel entre le Père divin et la Mère céleste.  Il résulte d’une démarche progressive qui régularise le mental de façon qu’il trouve la paix nécessaire au progrès spirituel.  Il est la rencontre de deux qui veut devenir un.

La multiplication indique qu’une réalité continue à involuer, à s’écarter de sa source d’origine, agrandissant son cercle de rayonnement, mais augmentant la densité et enfonçant dans la dualité.  L’heure présente est à la remontée, à la Réintégration du Point d’Origine, à la recomposition de l’Unité dans l’Absolu.

© 2012-15, Bertrand Duhaime (Dourganandâ).  Tous droits réservés. Toute reproduction strictement interdite pour tous les pays du monde.  Publié sur : www.larchedegloire.com.  Merci de nous visiter sur : https://www.facebook.com/bertrand.duhaime.

A propos de l'auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.