SAVOIR ÉCARTER LA LIMITE OU ÉLIMINER LA LIMITATION, AU MOMENT OPPORTUN…

En spiritualité, la limite désigne l’espace défini, mais temporaire, pour évoluer.  Elle résulte de l’enfermement qui a inclus dans une bulle spatio-temporelle.  Sauf que cette restriction apparente, qui résulte de la descente à travers les plans de conscience, ne représente pas un obstacle absolu, mais un moyen de stimuler la volonté au dépassement constant, jusqu’à la libération de la Roue des existences.  Chacun doit se garder qu’elle ne devienne un prison dorée.

En principe, à la manière d’une pouponnière ou d’une école, l’enceinte de la limite représente un mode de protection indispensable, pour un temps déterminé.  Figurée par le cercle, elle représente un espace sécurisant qu’il faut maîtriser avant d’agrandir son territoire d’expérimentation.   Dans ce contexte, elle évparc-d'enfantoque l’amour infini qui accompagne le développement d’une conscience naissante, empêchant de réaliser clairement le Monde qui se déploie au-delà.  Mais, avec le développement de la force, de la compétence et de la maturité, elle devient le passé qui enserre et emprisonne, empêche d’accéder à une autre dimension du Soi.

La limite aide la conscience à grandir, lui apportant une motivation d’accomplissement.  En fait, chacun détient les moyens de créer tout ce qu’il désire : les seules limites qu’il porte sont celle qu’in s’impose par son ignorance ou son manque de conscience.  L’être humain doit apprendre à écarter ses limites en apprenant à se connaître, à l’intérieur de lui-même, et en se permettant d’être tout simplement.  Il gagne à examiner les limites qu’il établit autour de lui.  Il n’est pas vraiment conscient des limites qu’il s’est imposées et qui définissent toujours ce qu’il croit pouvoir et ne pas pouvoir faire.

C’est ainsi qu’il s’emprisonne dans cette fréquence de la réalité.  Les limites arbitraires de sa réalité terrestre, faite de densité et de dualité, l’empêchent de s’ajuster à l’information qui s’éveille en lui, l’empêchant de s’élever spirituellement.  Il gagne à laisser tomber ses limites, à cesser de définir et de protéger chaque aspect de sa vie.  Pour chacun, peu importe le nombre de ses limites : il vaut mieux leur faire face et s’employer à les dissoudre, au moment opportun, que de s’en frustrer et de démissionner, car elles ne feraient que s’accumuler.

En présence d’une limite, au lieu de se laisser décourager ou abattre par elle, un être gagne à redoubler d’intérêt et d’attention.  Au lieu de se laisser gagner par la colère ou la frustration, il doit simplement l’observer pour voir s’il peut découvrir comment elle est apparue, chercher à comprendre quelle fin elle sert, déterminer les moyens à sa portée de la faire disparaître.  Aussitôt qu’un être accepte de reconnaître l’existence d’une limite en lui-même et qu’il se forme la volonté de s’en libérer, le mouvement de libération commence.  Au fond, chacun aime bien ses limites, car elles servent bien celui qui les entretient.  La limite apparente vise à rendre plus conscient, plus compétent, plus fort, plus libre, plus accompli.

Quant à la limitation, elle évoque l’état d’une conscience qui expérimente des contraintes, un point que ses possibilités ne peuvent encore dépasser.  Il résulte d’un usage négatif de l’attribut divin que représente la liberté de choix.  En spiritualité, il est considéré comme l’outil de perfectionnclotureement le plus parfait pour accomplir un plan de vie ou une destinée évolutive.  On pourrait apprécier de savoir que la Tradition orientale énumère cinq limitations : «narai», les cheveux gris;  «tirai», la vision obscurcie;  «muppu», la vieillesse;  «noy», la maladie;  et «maranam», la mort.

Pour sa part, la loi de la Limitation, qui donne la clef de l’énigme de la limite, exprime le fait que Dieu, en tant qu’Être pensant, qui produit la Volonté dirigée, formule lui-même le désir.  Par là, il limite d’autres êtres pensants, ses créatures, leur assignant leur marge de manœuvre.  Il gouverne le processus de la prise de la forme de toutes les vies incarnées, déterminant leur mesure dans l’espace et le temps et leur rythme particulier.  Il cause aussi l’apparence illusoire de réalité, appelée la Manifestation.  Pleinement conscient de son intention et de son objectif, il limite, d’un acte de volonté, sa sphère d’activité afin d’offrir aux multiples formes vivantes, qu’il vitalise et nourrit, l’occasion favorable de s’exprimer.  Par ses facultés supérieures, issues de Dieu, l’Être infini, l’être humain n’est pas limité par le temps, l’espace, la nature et la qualité des choses.  En s’unifiant, en fusionnant avec son Esprit, celui-ci peut  s’élever au-dessus de la Nature, n’étant plus soumis à ses lois.  Il n’est que temporairement limité, le temps d’accéder à la sagesse, par la maîtrise de l’amour et de la vérité.  I1 doit accepter ses limitations temporaires, mais en évitant de se laisser le moindrement gêner par elles.  En fait, ce sont ses propres pensées d’humain qui forgent ses limitations quand il se rapproche trop du mental, s’écartant du cœur.

***

Avec une majuscule, la Limite, au sens d’«Espace défini», désigne l’activité individuelle et sa forme temporaire.  En spiritualité, elle est représentée par le Cercle armé avec portion inférieure pointée.  Elle démontre l’Infini devenu un fini temporaire ou l’occultation de l’Esprit dans la Substance (la Matière).  Cette limite et inhérente à toute forme douée d’activité.

La limite biologique désigne toute barrière qui découle des impossibilités physiques d’un être.  Par exemple, l’enfant ne peut marcher à la naissance.  Ou encore, l’adulte humain ne peut voler.  Encore, la personne âgée ne peut rajeunir ni remonter dans le passé.  Pour le moment, tous sont ainsi biologiquement limités.

© 2012-15, Bertrand Duhaime (Dourganandâ).  Tous droits réservés. Toute reproduction strictement interdite pour tous les pays du monde.  Publié sur : www.larchedegloire.com.  Merci de nous visiter sur : https://www.facebook.com/bertrand.duhaime.

              

A propos de l'auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.