La discrétion s’applique à la communication sous toutes ses formes : au verbe, au geste, à la caresse et à la télécommunication.  La discrétion représente un mode de langage.  Elle est le signe d’un respect, d’une finesse, d’une subtilité qui sert, qui s’offre.  Par elle, la communication devient précieuse, efficace, bien qu’elle demeure un outil.  Tout est dans la manière de s’en servir.  Par sa puissance même, elle peut devenir un piège, un cancer, pour ce que nous sommes, si elle dégénère en justification, en jugement, en parade.  On peut même lui donner de l’importance jusqu’à en devenir l’esclave.

            Pour l’instant, il semble y avoir un langage pour l’intérieur et un autre pour l’extérieur.  Lorsque vous saurez ce que vous êtes vraiment, il n’en aura plus qu’un.  Alors, commencez par VOUS ÉCOUTER VOUS PARLER!  Avant que s’exprime votre propos, c’est là que tout est et se passe.  Vous n’avez pas à vous préoccuper de la manière que sort votre message, il faut le laisser sortir.  Le véritable chantier de la discrétion commence à la racine de la communication, ce qui se passe à l’intérieur.  Respectez ce que vous êtes, aimez qui vous êtes et abandonnez l’expression à elle-même.  Comme il a été dit : «Demandez dans le secret de votre cœur et tout vous sera révélé ouvertement.»

            En ce moment, pour l’être humain, le langage devrait davantage servir, pour lui-même, d’indicateur, de révélateur de ce qu’il est.  Ainsi, il devrait tenter de l’articuler de manière à révéler ce qu’il voudrait être.  C’est de là que découle la conception que le Je Suis est la source de l’harmonie qu’on perçoit.  Chacun est le principe de cohérence de cet univers, son moteur, sa vie.  Nul n’a rien à anticiper, pas plus qu’il n’a besoin de retourner en arrière.  Il n’a qu’à s’affirmer comme JE SUISEn tant que Je Suis, nul n’a besoin d’essayer d’être discret.  Il se mêle naturellement de ses affaires;  il est amoureux.  Chez chacun, cela vient discrètement.

 

 

Janaka-anandâ © 1980-2014 Yogi Inn, Vermont, USA.

A propos de l'auteur