Cliché énergétique du 16 avril 2016

En ce moment-même, les énergies, toujours intenses, prennent de l’expansion, ce qui donne l’impression qu’elles s’adoucissent.  Même que certaines ouvertures nouvelles se produisent à votre insu.  Cette diffusion différente d’une énergie pourtant intense, vous remplit d’un élan particulier, que vous auriez tort de tenter d’expliquer uniquement par l’installation chaotique du printemps, bien que le Portail du dernier équinoxe continue d’y être pour quelque chose.  Ainsi, question de compétence qui s’accroît, comme vous diriez, vous parvenez à abattre beaucoup de besogne, même si vous avez l’impression de ne pas trimer aussi dur qu’à l’habitude.

 Ce semblant d’accalmie vous fournit des moments de pause dont plusieurs ne savent pas trop quoi faire, comme s’ils avaient perdu l’habitude de parvenir à se trouver un moment pour reprendre haleine et se reposer.  Par bonheur, dans le même temps, de nouveaux éléments trouvent enfin leur place, vous donnant l’impression puissante d’une grande justesse dans presque tout ce qui arrive, même quanspiraled cela vous contrarie.  Vous pouvez encore dégager du présent cours des énergies cette impression rassurante qu’il se tisse des liens de plus en plus forts et solides pour ce qui a trait aux membres de votre Famille spirituelle véritable.  Jusque-là, plusieurs de ses membres ne savaient pas vraiment qu’ils en faisaient partie, mais, attirés comme par un aimant, ils n’ont pu s’empêcher de se retrouver dans votre sillage.

L’un des points d’intérêt de la présente phase, c’est que vous constatez de mieux en mieux que certaines de vos demandes ou de vos attentes ne trouveront pas l’issue que vous souhaitiez.  En fait, ils ne se produiront tout simplement pas.  Mais vous ne tarderez pas à réaliser que c’est beaucoup mieux qu’il en soit ainsi.  Malgré vos premières protestations, vous finirez par comprendre que, souvent, dans les temps présents, il s’agit d’une véritable bénédiction que les choses ne se passent pas selon vos prévisions.  Dès lors, vous pouvez commencer à considérer comme bénéfique et constructif le fait que, si elles doivent toujours se produire, le tout se passera bien différemment de vos prévisions.  Même que pour tout ce qui semblera vous être soustrait ou refusé, mais qui ne sera que changé, transformé ou sublimé, des occasions nouvelles bien plus salutaires vous seront tout naturellement servies.

Même si Mercure n’a pas encore entrepris sa course rétrograde, vous éprouvez déjà des difficultés de communication.  Là aussi, vos prévisions se soldent plus souvent qu’autrement par l’apparition d’un trou noir.  Par exemple, au dernier jour de sa récente hospitalisation, votre messager s’est fait dire, très tôt le matin, que, selon toute vraisemblance, il pourrait quitter l’hôpital vers 16 h 30, ce même jour.  Sauf que le chirurgien qui devait lui signer son congé a été retenu des heures de plus au bloc opératoire, sans pouvoir signaler son problème, de sorte que les préposés lui ont suggéré de se préparer mentalement à passer une nuit de plus dans son lugubre environnement.

Pour préciser le contexte, il faut dire qu’il était entouré de quatre personnes beaucoup plus âgées ou mal en point que lui, à qui on n’osait pas encore avouer la gravité de leur cas, de sorte que, sous divers prétextes, on retardait les échéances de leur sortie un jour à la fois.  Très sereinement, il a revêtu son costume d’hospitalisé et s’est remis au lit, plus tôt qu’à l’habitude, pour méditer et dormir, afin de s’éviter de maugréer ou d’entretenir des pensées sombres de colère ou de vindicte.  Soudain, magie, vers 18 h 30, on lui apprend que le chirurgien en titre est passé signer son congé, même s’il n’avait pas eu le temps de lui rendre une dernière visite.  Dès ce moment, il ne lui restait qu’à vérifier s’il pouvait se trouver un transport, ce qui se démontra plutôt facile, même s’il n’est plus aussi entouré qu’autrefois.

Par moments, de tels délais peuvent vous frustrer et vous taper sur les nerfs, surtout lorsque vous tentez de mettre la dernière main à une tâche ou à un projet, et plus encore s’il s’agit d’en lancer un nouveau.  Ainsi, vous pouvez envoyer un courrier électronique à une connaissance qui, d’habitude, répond assez promptement, mais voilà que, pour une fois, elle s’est inscrite aux abonnés absents.  Alors, vous pouvez décider de renvoyer le même message, au cas où il pourrait y avoir eu problème, mais voilà qu’il reste encore lettre morte.  Avec l’accumulation des coupures, vous ne seriez pas loin de penser que vos communications se dissolvent dans le Grand Vide sidéral.

Puisque vous voyez de plus en plus de gens que vous appréciez quitter la planète pour un monde meilleur, il s’impose de plus en plus que vous entouriez d’honneur, de respect et de vos meilleurs soins ces personnes âgées dont vous vous réclamez les amis, pendant qu’ils s’y trouvent encore.  Vous ne savez pas forcément ce que vous pouvez tirer de certains renoncements dans l’immédiat, mais vous finirez par être fier de votre choix de vous rapprocher d’eux et de vous faire plus attentif à leur sort.

Tout bien pensé, vous ne pouvez pas toujours choisir de ne tirer que le meilleur parti du destin des autres, surtout de ceux que vous targuez de considérer comme des amis exceptionnels, puisque l’amitié comporte ses responsabilités, celle de l’indépendance et de l’autonomie certes, mais sans oublier ses corollaires, ses aspects de fraternité et de solidarité.

En d’autre mots, en regard de vos aînés, certaines responsabilités peuvent momentanément vous entraver, vos embêter ou vous limiter, mais elles font partie des aspects agréables et désagréables de la présente expérience humaine où vous ne pouvez pas faire un tri minutieux, pour ne retenir que le meilleur, selon votre point de vue limité.  Car là où vous vous désistez sans raison véritable, il ne pourra qu’y avoir des conséquences qui ne pourront que vous compliquer l’existence, plus tôt que tard, dans le contexte de l’intensité énergétique actuelle.  Alors, gardez-vous de remettre cette visite ou ce service que vous vous proposiez de rendre à l’une ou l’autre d’entre elles.  Et, surtout, ne retenez plus l’expression de votre amour, exprimez-le de tout cœur.  Vous finirez par découvrir ces liens, qui ne relèvent pas du hasard, très rentables et précieux.

Si vous tenez compte des énergies mélangées qui vous proviennent présentement, vous ne devez pas vous étonner d’être fatigué, peut-être un peu désespéré ou démobilisé.  Vous vivez toujours bel et bien dans une Ère de Grâce, mais celle-ci ne peut s’installer à demeure sans provoquer sa part nécessaire de dérangements, de démolition et de chaos.  Ne vous étonnez donc pas si vous entendez dire que certaines de vos connaissances, habituellement très occupées, se lèvent au beau milieu de la nuit pour se ménager un moment de tranquillité qu’ils ne parviennent pas à trouver dans la journée.

Même votre véhicule physique, remué dans ses liquides, ressent le ressac des vagues clapotantes engendrées par des entrées d’énergie de tous les plans et de toutes les directions du Cosmos.  Nous n’avons nullement à préciser les symptômes dont vous pouvez être temporairement affligés, tellement ils peuvent varier d’une personne à une autre et d’une constitution physique ou mentale à une autre.  Sauf que vous pouvez les reconnaître comme les effets naturels dont nous vous entretenons s’ils se transforment ou s’ils ne durent pas trop longtemps.  Le plus grand tort que vous pourriez vous causer, ce serait de tenter de les interpréter à partir des données étroites que vous fournit la science médicale.  Vous auriez intérêt à plutôt les considérer comme des symptômes consécutifs aux immenses transformations en cours et à les infuser d’une bonne dose d’énergie de la Réalité nouvelle.  Lorsque vous les imprégnez d’amour et d’infini, souvent ils disparaissent d’eux-mêmes.

Dans la présente situation, vous pouvez souvent accomplir d’apparents prodiges simplement en vous tirant de votre manière de penser fondée sur la densité et la dualité et en vous imprégnant des énergies de la Réalité infinie.  Aussitôt que des pensées sombres ou des soucis vous assaillent, vous vous rendriez le meilleur des services en les rejetant sur le champ et en vous centrant sur le Monde nouveau qui continue de se préciser jour après jour.  N’est-ce pas le monde illimité dans lequel vous voulez vraiment vivre que celui de la Vraie Vie?  Il s’agit de l’état de votre Vie véritable, cet état merveilleux dans lequel vous pouvez exprimer vos rêves les plus fous.  Alors, pourquoi laisseriez-vous la moindre chose vous en priver?

Votre plus grand problème actuel, c’est de vous prendre pour ce que vous n’êtes pas à défaut de vraiment savoir Qui vous êtes.  Autrement dit, vous vous identifiez davantage à votre histoire dans la densité et la dualité qu’à votre Essence et à votre Nature réelles.  Vous croyez n’être qu’une partie de Dieu alors que vous en êtes la Totalité qui joue à se prendre pour une partie afin de fonctionner dans un contexte d’espace-temps délimité, qui lui permet de mieux saisir ses potentialités, un jeu qui ne fait plus sens et dont vous devez désormais vous tirer.

La solution, c’est de devenir plus vaste en cessant de croire aux approximations réductrices qui meublent votre cerveau.  Chacune de vos expériences en incarnation vous lance dans une trajectoire individuelle qui sert, mais qui ne vous en limite et ne vous emprisonne pas moins, vous empêchant de plus en plus d’explorer l’ensemble des possibles divins.

En fait, votre drame consiste à vivre ce que vous ne voulez pas au lieu de ce que vous aimeriez parce que vous ne parvenez pas à croire à d’autres possibles que ceux que vous avez manifestés jusque-là.  Vous ne parvenez pas à vous dégager de vos conditionnements physiques et mentaux, qui ne vous servent pourtant plus, parce qu’ils vous desservent plus qu’ils ne vous servent.  Justement, ils vous entretiennent dans un monde qui ne détient à peu près plus de réalité, mais que vous continuez à prendre pour la réalité des réalités ou pour la réalité unique à laquelle vous puissiez avoir accès.

Si vous avez bien compris le sens de ces derniers propos, vous devriez avoir saisi où se situe votre nouveau chantier de travail : vous croire moins humain… pour vous découvrir plus divin!

© 2016, Bertrand Duhaime (Dourganandâ).  Tous droits réservés. Toute reproduction strictement interdite pour tous les pays du monde.  Publié sur : www.larchedegloire.com.  Merci de nous visiter sur : https://www.facebook.com/bertrand.duhaime.

A propos de l'auteur

4 Responses

  1. fatiha

    Bertrand Bonjour,
    J ai guetté votre retour. J espère que tout va bien, que vous êtes bien remis de votre hospitalisation..
    à bientôt
    fatiha

  2. Claudine

    Quelle présence dans ce texte malgré votre faiblesse physique ! un très grand merci et soyez entouré de toutes les forces de lumière bénéfiques afin de retrouver vitalité et santé. Bon rétablissement dans l’Amour Divin.

  3. garbez

    bon rétablissement Mr Duhaime et merci de tout coeur de votre message

    qui comme d habitude arrive a point nommé !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

    avec tout mon respect ……Charline

  4. Victoire

    Bonjour Monsieur Bertrand Duhaime,
    Effectivement quelles Energies ….
    La semaine dernière, j’ ai affronté 3 désistements
    et je ne sais pourquoi. Et de plus est, voilà 15 jours
    que je suis en panne de connection, aucun réseau !
    Cela ne m’ est jamais arrivé. C’ est Fort !!
    Un Nouveau Bulletin, j’ en prends connaissance dès que possible.
    Fraternellement.