ASSUMER SA NATURE D’ENFANT DE DIEU

   En spiritualité, l’expression «Enfant de Dieu» peut prendre deux sens.  Au sens le plus général, elle désigne tout être humain en tant qu’«Atome divin».  Dans son deuxième sens, plus ancien, qui renvoie aenfant de dieuux Écoles de Mystère, par exemple à l’École essénienne, elle évoque un candidat à l’Initiation encore «fils de l’homme», mais qui aspire à la condition de «disciple du Christ», par distinction du «fils de Dieu», le candidat qui est parvenu à une initiation supérieure.

   La Conscience divine s’individualise en chacun des êtres humains. Par ce lien de filiation qui le relie au Créateur, dit le Père-Mère, chacun d’entre eux peut dignement porter son titre d’Enfant divin et exercer sa souveraineté absolue dans son univers personnel.  En effet, si chaque être humain est fait à l’image et à la ressemblance de la Source suprême, qui s’exprime dans la Création en tant que Père-Mère, il existe entre l’Être-Un et l’humanité un lien de parenté, de filiation, d’appartenance.  De ce fait, chacun peut obtenir l’assurance d’être forcément d’Essence divine, ce qui le rend susceptible d’un développement à l’infini vers la Divinité, malgré les apparences qui naissent de l’Illusion, au niveau de la densité et de la dualité, où semblent s’opposer en permanence la Lumière et l’Ombre, le bien et le mal.

   En conséquence, chaque être humain détient, de façon innée, des droits et des privilèges naturels que, souvent, il ignore.  Et ce premier droit stipulequ’il a accès à tout ce que son Créateur est et qu’il possède, en copropriété, tout ce qu’il possède.  Pour cette raison, chacun des êtres humains, peu importe son extraction, sa race, sa nation ou sa religion, son degré de conscience, peut se considérer comme un membre de sa maison.  De toute manière, un jour viendra où, dans un revirement de conscience, il en prendra conscience et acceptera de jouir pleinement de son héritage d’Amour, un héritage de Perfection, de Plénitude et de Félicité.

   Chaque être humain est un héritier de Dieu, d’où il peut s’appuyer sur sa Parole infaillible et indéfectible et sur son Alliance éternelle, que le Créateur n’a jamais rompue et ne rompra jamais.  Dès qu’il atteindra sa majorité spirituelle, au terme de son évolution, il pourra réclamer ses droits et ses privilèges innés.  Pour l’instant, il se présente comme un enfant plus ou moins ignorant ou enténébré, qui ne manque de rien dans la mesure où il demande et accepte de recevoir.  Car, l’être humain a été créé parfait et il le reste, mais il ignore cette réalité de lui-même.  Comme il ignore la triple loi de l’Accomplissement qui stipule que : pour recevoir, il faut d’abord demander;  pour savoir, il faut penser à chercher;  et pour être accueilli de nouveau dans le Royaume originel, il faut y frapper à la Porte.

   Tant qu’il se considérera comme un être en évolution, plutôt que comme un Être pleinement réalisé de toute éternité, ce qu’il n’a qu’à se souvenir pour l’Être, ou pour agir en tant que tel, l’être incarné connaîtra l’enfermement, la limitation et leur cortège de souffrances.  Car, même si tout lui appartient par avance et prévenance, le Père-Mère divin, dans sa Sagesse, ne donne pas tout ou n’importe quoi à l’un de ses enfants, notamment ces réalités dont il pourrait se servir pour se nuire ou nuire à ses semblables.  Ainsi, ce qu’il désire ou dont il a besoin, qui dépasse sa conscience, il doit le gagner à la sueur de ses bras, c’est-à-dire par le labeur, plutôt qu’à la sueur de son front, soit par sa créativité spirituelle.

   À ce propos, ce qui entrave le plus l’être humain, au cours de son existence matérielle, c’est son ignorance, soit son inconscience qui le porte à cheminer lentement et à tâtons, à manifester peu d’empressement à brandir son titre et ses lettres de noblesse comme un étendard, à puiser dans le Réservoir de la Vie ce dont il a besoin pour mener à bien son expérience d’exploration de ses potentialités.

   Nul ne pourrait le concevoir autrement, Dieu veut que chaque être humain exerce son empire sur toutes choses, particulièrement sur les affaires et les réalités de son propre royaume.  Car chacun d’entre eux est Roi et Maître dans son univers, comme il est Prince dans tous les autres univers du Cosmos.  Mais, comme un enfant craintif ou timoré, il se dérobe ce pouvoir grandiose, en quoi réside pourtant son salut.  Car nul ne peut comprendre autrement le salut que la réintégration d’un Être dans la souveraineté et la liberté de son Royaume éternel.

   Si l’être humain savait se prévaloir des prérogatives de son origine divine, soit des potentialités reliées à son Essence subtile et à sa Nature essentielle, et s’il éveillait sa puissance intime, il pourrait produire des merveilles, jusqu’à déplacer les montagnes, jusqu’à écarter toujours plus loin les limites du possible.  Pourtant, il se contente de produire de petitraising-hands-skyes choses à grand coups d’efforts.

   L’héritier légitime d’un Trône gagne à connaître sa filiation et sa grandeur, avec l’étendue de son pouvoir et sa position dans la vie.  Il doit découvrir que, jusqu’à un certain point, la vie même peut se soumettre à lui.  Il doit vivre dans la foi en son géniteur et la confiance en lui-même, appelant le support de son riche patrimoine, ne reconnaissant que le Roi des Rois pour son Père-Mère.  Dans sa nature atmique, chacun n’est-il pas déjà et pour toujours la Voie, la Vérité et la Vie qu’il recherche?  Tout cela, il ne peut le trouver qu’au centre de lui-même, au cœur de son Être.

   Tout Enfant de Dieu est, comme son Créateur, omniscient, omniprésent, omnipotent, omniagent.  Chacun ne fait qu’un avec le Tout, l’Unité indissoluble.  Même plus, chacun détient tous les attributs de son Ancêtre divin, l’Être-Un ou la Source divine unique.  Par l’Amour et la Sagesse, l’accès à la Vérité libère, restaurant la Pleine Conscience.

© 2008-15, Bertrand Duhaime (Dourganandâ).  Tous droits réservés. Toute reproduction strictement interdite pour tous les pays du monde.  Publié sur : www.larchedegloire.com.  Merci de nous visiter sur : https://www.facebook.com/bertrand.duhaime.

A propos de l'auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.