DIEU, QU’EST-CE QUI EXPLIQUE L’ACCROISSEMENT DES RÉACTIONS ALLERGIQUES AU COURS DES DERNIÈRES ANNÉES?

 

Note : Cette question nous a été soumise par l’un des internautes de passage par le moyen de contact.

 

La plus grande erreur de vos dernières générations, c’est d’avoir transgressé, dans un sentiment d’impunité, plusieurs lois de la Nature, ce dont elles commencent à subir les conséquences.

Ainsi, dans les pays industriels, plutôt que d’allaiter leur bébé, ce qui serait une suite normale ou naturelle de la grossesse, plusieurs femmes, pour des raisons de commodité ou de retour hâtif au travail ou pour avoir considéré davantage les rares inconvénients que les nombreux avantages, choisissent de le nourrir de lait artificAllergieiel ou infantile.  Ainsi, à l’heure présente, dans vos pays de l’hémisphère nord, il n’y a plus qu’environ un tiers de vos nouveau-nés qui bénéficient d’un allaitement maternel exclusif, leur fournissant des composantes, qui, en plus de leur rôle nutritif, participent au développement de leurs systèmes immunitaire, digestif et nerveux, bref agissent bénéfiquement sur leur développement global.

Dans l’immédiat, à titre de facteur d’immunité passive, le lait maternel protège l’enfant contre les bactéries nuisibles et les virus, en plus de stimuler son système immunitaire, ce qui, pour lui, devient garant d’une meilleure santé dans l’avenir.  Puisque nombre d’allergies comportent un fondement psychologique, l’allaitement supporte également l’enfant à ce niveau, engendrant un lien plus intense avec sa gestatrice, comblant, par le contact physique, ses besoins d’affection, de sécurité, de support constant et permanent, ce qui renforce sa joie de vivre et sa confiance en lui-même, lui permettant en outre d’accéder à son autonomie à son rythme.

Mais il existe d’autres raisons pour expliquer la faiblesse immunitaire des jeunes générations, la cause de la montée des allergies.  Et c’est un cliché, parce que c’est un fait connu de tous, que de rappeler que la pollution ambiante, de plus en plus dense, cause ses propres ravages à ce niveau.  Qu’elle soit de source industrielle ou qu’elle provienne de vos véhicules de transport, elle affaiblit tous les règnes qu’elle touche, et elle les touche tous.  Malgré la fragilité de son écosystème, plus un coin de votre petite planète n’est épargné.

Loin d’en redouter les effets au point que vous le devriez, en grands consommateurs de produits ménagers et hygiéniques, vous vous permettez d’acheter des produits parfumés, des désinfectants et des désodorisants de toutes sortes, dont vous ne connaissez absolument pas la teneur et les effets pervers à long terme, ce qui ne vous empêche pas d’en vaporiser allègrement sur votre corps et dans vos habitations, sans compter tous les produits toxiques que vous employez pour la construction, la décoration ou des usages courants dans votre milieu immédiat.

À ce propos, depuis les découvertes de certains de mes enfants, dans votre ère présente, Antoine Von Leeuwenhoek, qui a amélioré le microscope, et Louis Pasteur, qui a émis ses théories avant-gardistes sur les germes ou micro-organismes, vous êtes devenus des aseptiseurs à outrance.  Dans votre phobie des bactéries pathogènes, après avoir cru à la génération spontanée des microbes, vous avez fini par comprendre leur évolution naturelle et leurs rapides mutations, au point que vous en voyez partout et que vous les craignez tous.  Ainsi, vous vivez dans des milieux hyper-aseptisés, ce qui, par manque d’entraînement, affaiblit considérablement vos réactions immunitaires.  En tentant d’éliminer toutes les bactéries nuisibles, vous éliminez également les bactéries utiles.

Si vous ajoutez à cela les aliments malsains que vous consommez, notamment ces viandes d’animaux élevés aux hormones et traités aux antibiotiques, vous comprendrez que les bactéries et les virus sont en train de prendre sur vous plus qu’une longueur d’avance au niveau de leur renforcement et de leur virulence.  Vous l’avez souvent vérifié, dès que vous trouvez un nouveau vaccin, les virus que vous tentez de combattre accélèrent leur mutation, se renforçant, pour déjouer vos tentatives de les neutraliser ou de les éliminer.

Outre ces travers, qui proviennent d’un manque de compréhension de la causalité –-alors que celle-ci devrait vous mener à la compréhension des causes profondes, présentes à l’intérieur de vous-mêmes, relativement à ce qui vous arrive, pour que vous opériez une transformation ou une harmonisation à ce niveau, plutôt que de chercher une vaine parade à vox maux– il faut aussi dénoncer votre mode de vie trop actif et trépident qui vous amène à vivre dans le stress, le surmenage et la fatigue, une autre manière d’affaiblir tout votre organisme, notamment d’amocher votre foie, et, par ricochet, votre système immunitaire.

Mais nous n’avons pas épuisé les causes de votre manque de résistance à certains micro-organismes et à l’incidence accrue des allergies.  Progressivement, au cours des trois dernières décennies, vous avez subi des modifications importantes au niveau de votre ADN tandis que votre planète voyait son réseau énergétique remplacé.  Ces modifications, qui ont mené plusieurs d’entre vous jusqu’à la mort initiatique, ont grandement ébranlé la structure de votre corps physique et de votre psychisme.  Souvent épuisés, à bout de forces, si vous ne deveniez pas forcément des terrains fertiles à la prolifération des micro-organismes, vous leur offriez une résistance beaucoup moins grande, ce qui, pour un moment, leur a donné un certain ascendant sur vous.

Enfin, pendant que vous vous transformiez, les autres règnes se transformaient aussi.  Dans ce cas particulier, votre corps n’a pas terminé de s’ajuster aux nouvelles productions des éléments de votre environnement ni aux nouvelles compositions des aliments que vous empruntez aux autres règnes pour assurer votre survie.

Mais rassurez-vous, pour ceux qui ont fait le bon choix, celui de l’Ascension, les choses changent très rapidement.  Au point que, pour avoir accédé à une nouvelle réalité et à un nouveau bonheur, bientôt, ces dernières péripéties désagréables ne hanteront même plus vos souvenirs.  Entre-temps, dégagez-vous de vos illusions, de vos faux liens, des pensées négatives, des émotions délétères, notamment des craintes inutiles, changez vos paradigmes éculés, apprenez à célébrer la vie dans le juste milieu, aimez-vous, faites confiance au Ciel et, ainsi, vous contribuerez à votre renforcement personnel et au rétablissement de votre espèce.  Rien ne peut vous atteindre à moins de trouver en vous une ouverture par une correspondance.

 

© 2009-2015 Bertrand Duhaime (Dourganandâ).  Tous droits réservés. Toute reproduction strictement interdite pour tous les pays du monde.  Publié sur : www.larchedegloire.com.  Merci de nous visiter sur : https://www.facebook.com/bertrand.duhaime.

A propos de l'auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.